Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > L« Atlas de la création » et la propagande créationniste

L« Atlas de la création » et la propagande créationniste

L’affaire a fait grand bruit en janvier 2007 dans tous les rectorats de France : retour sur la diffusion massive de « l’Atlas de la création » qui réfute la théorie de l’évolution selon Darwin.

Extraitatlascreation "La création et non l’évolution des espèces est un fait", déclare Harun Yahya, auteur de l’"Atlas de la Création" qui réfute en 770 pages le darwinisme et la théorie de l’évolution.
L’affaire fait grand bruit dans tous les rectorats de France  : des dizaines de milliers d’exemplaires de ce luxueux ouvrage très documenté ont été envoyés nominativement à l’ensemble des lycées, collèges et universités de notre pays.
Opération extrêmement coûteuse, financée par qui ?

Cette offensive coup de poing du créationnisme façon islamique ou néocréationnisme musulman est "une nouvelle forme de créationnisme, bien plus insidieuse que celle, d’inspiration chrétienne, qui sévit en Amérique du Nord" déclare le biologiste Hervé Le Guyader ( Faculté de Jussieu), qui vient de procéder à la demande de l’EN à une analyse approfondie de l’ouvrage.
En effet, l’auteur ne prétend pas que le monde a été créé en sept jours, mais que la Terre a bel et bien 4,6 milliards d’années (son âge communément supposé réel), et s’appuie sur des démonstrations complexes et de nombreux fossiles pour démontrer que "les espèces n’ont jamais changé".

A noter que l’influent Tariq Ramadan serait un partisan du créationnisme à destination des musulmans, selon Caroline Fourest, co-auteur de Tirs Croisés, et interviewée ici dans l’Express.

Pour en revenir à Harun Yahya (de son vrai nom Adnan Oktar, de nationalité turque), outre sa réfutation de l’évolution, il va plus loin en dénonçant "l’imposture des évolutionnistes... les liens occultes existant entre le darwinisme et les sanglantes théories telles que le fascisme et le communisme... les théories de Darwin (seule philosophie valorisant et encourageant le conflit) qui seraient la réelle source du terrorisme", avec photo représentant les attentats du 11 septembre 2001 à l’appui !

Evo_cover_header_1Cette actualité m’incite à faire un tour d’horizon des théories créationnistes actuellement en vigueur et enseignées dans de nombreuses écoles privées, notamment aux Etats-Unis...

Un peu d’histoire :

Dès 1925 (revoir le fameux "Procès du Singe"), 15 états américains sur 50 (propagation du sud agricole de la Bible Belt jusqu’aux couches diplômées des états du Nord) interdisent l’enseignement de la théorie de l’évolution. Cette loi s’intitulant le Butler Act est restée en vigueur jusqu’en.... 1967 où elle fut reconnue anticonstitutionnelle car en opposition au premier amendement sur la liberté d’expression.

Mais pourquoi aux Etats-Unis ? Il y a toujours existé une vive opposition entre les tenants de l’évolutionnisme darwinien et les tenants du créationnisme, fondamentalistes chrétiens dans la lignée des puritains, déjà évoqués ICI.

En 2005, l’Institut de Recherche PEW, aux USA, a réalisé un sondage montant que 64% des Américains sont favorables à l’enseignement du créationnisme ou du "intelligent design" et 38% veulent que l’on n’enseigne plus la théorie de l’évolution dans les écoles publiques...

Bush, soutenu par les religieux fondamentalistes et néoconservateurs, a remis du charbon dans la chaudière depuis 2000. Consulter également le témoignage d’un blogueur français expatrié sur l’affaire des "autocollants" en 2005 !

050927newcreationx_1 Le Dessein Intelligent ? (intelligent design)

"Concept selon lequel certaines observations du vivant sont mieux expliquées par une cause intelligente et non par des processus aléatoires tels que la sélection naturelle."
Ce concept est actuellement développé par le Discovery Institute, un think tank conservateur chrétien américain.
Et repris dans d’autres cercles, notamment le Premiere Science Faith Think Tank (en anglais), où l’on retrouve un certain Dr Hugh Ross, auteur de "Creation as Science"  : "L’expérience me persuade du fait que le moment est idéal pour une approche directe, un saut unique dans la bataille des origines. Introduire un modèle de la création bibliquement fondé et scientifiquement vérifiable représente un tel saut. Il allie un dynamisme à la fois scientifique et spirituel."

Et en Europe ?

L’Église catholique est restée discrète sur le créationnisme... jusqu’au 23 octobre 1996 où le pape Jean-Paul II reconnaît enfin que les théories de Darwin sont plus qu’une hypothèse.

En France, nous avons un chercheur autodidacte, Jean Staune, secrétaire général de l’Université Interdisciplinaire de Paris et porte-parole d’une mouvance antidarwinienne religieuse.
Ainsi que la paléonthologue Anne Dambricout Malassé avec une théorie controversée, la logique interne, sur l’origine de la bipédie chez l’Homo sapiens.
En 2005, la projection d’un documentaire sur ARTE, "Homo Sapiens, une nouvelle histoire de l’homme" a donné lieu à un débat médiatique houleux.

Les Polonais ne sont pas en reste : en octobre 2006, rien de moins que Miroslaw Orzechowski, député de Lodz et vice-ministre de l’Education, ainsi que l’eurodéputé Maciej Giertych ont remis en cause publiquement le darwinisme.

Manipulation de l’éducation et de l’information... à quelles fins ?

Tout le monde dit "I Love You" et pense ce qu’il souhaite en son fort intérieur.
Mais HALTE au mélange savamment orchestré par de puissants lobbies entre croyances ou élucubrations avec les faits avérés scientifiques.
> En réaction au climat d’athéisme ?
> En opposition au financement de la recherche ?
> Sans oublier qu’appliquer à la lettre Bible, Coran, Torah, etc., permet de justifier toutes les dérives et régressions, bien utiles à certains, en matière d’injustices, inégalités, conflits et autres tourments dans lesquels notre monde se perd...

Fig3Pour finir sur un double salto arrière : la Terre est plate (The Flat Earth Society, deprogramming the masses since 1547), ce qui remet sérieusement en cause le fait que le soleil tourne autour de la terre !

source info sur l’"Atlas de la Création" : presse quotidienne française Fév 2007
un réinterprétation de la couverture de Time Magazine, août 2005, par Mike Tidmus
cartoon The new creationism : Cox & Forkum
croquis de la rotation du soleil autour de la terre : Cretinism or Evilution ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (154 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 13:17

    aujourd’hui tu es darwinien west ? smiley


  • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 13:12

    J’ai vu un reportage sur ces luxeux ouvrages distribués à fin de propagande .les témoins de jehovah distribuent les mêmes histoires à dormir debout dans « reveillez vous » smiley. Les obscurantistes de toutes confessions sont bien d’accord entre eux , ne nous laissons pas abuser par cette nouvelle offensive ! smiley


    • Kader (---.---.206.215) 2 avril 2007 13:17

      Le chat, c’est pas plus con que la théorie du bing bang, une grosse connerie pour incultes.


      • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 13:36

        @Kader ,

        si tu es un produit de la création , ton créateur a vraiment pas été inspiré de concevoir un troll de ton genre et ton intervention dans le forum d’emile red devrait être éliminée par une intervention darwiniste des modérateurs !  smiley


      • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 15:50

        @kader

        l’évocation d’un Dieu tout puissant est tout ce que les ignares dans ton genre nous ressortent comme explication pour éluder les débats ; l’inquisition et la persécution des athées complète cette panoplie à l’usage des obscurantistes


      • Jojo2 (---.---.61.138) 2 avril 2007 16:45

        Le big-bang est l’invention d’un évèque belge. Monseigneur Lemaître.


      • ZEN zen 2 avril 2007 17:06

        The Cat

        Je crois que Dieu a créé les hommes uniquement pour s’occuper des chats... smiley car Dieu, dans son intelligence et sa bonté, a d’abord créé les chats

        C’est la dernière théorie..


      • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 17:17

        @ en barre kader

        staline , mao , etc avaient fait de leur doctrine une religion et ne sont pas des exemples à suivre non plus . Les cafards sont présents depuis plus de 300 millions d’années et nous survivront car resistants même aux radiations ....


      • razor light (---.---.240.31) 2 avril 2007 17:21

        yes cause all my life watching america

        et 187 toujours au trou lol


      • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 17:21

        @zen

        salut mon ami , cette théorie est avancée par le lasagnophile garfield smiley .


      • Enola Gay (---.---.240.31) 2 avril 2007 17:28

        Toi t’es ki d’abord dans la VRAIE vie Kader pour parler comme ça au roi des zanimots

        On connaît la règle ici :

        POST ANONYME = PIPEAU

        PS : faut que j’aille a tournai ou lalala ? smiley ? smiley ? smiley) ?


      • Avatar (---.---.100.49) 2 avril 2007 17:35

        Je me souviens d’une anecdocte sur la vie de Darwin :

        C’était à l’époque ou il commençait à devenir célèbre à cause de ses théories et qu’il devait donc affronter les attaques incessantes des scientiques créationnistes :

        - « Alors, M.Darwin, vos ancêtres étaient des singes, pensez-vous ??? »

        Darwin répondit :

        - « Oui Mr, ma famille commence là ou la vôtre finie... »

         smiley


      • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 17:45

        @kader

        si t’avais un minimum de culture , 98% de tes gènes sont semblables à ceux de notre cousin chimpanzé . mais c’est pas écrit dans la bible ou le coran qui sont des vieux bouquins écrits à l’époque où l’on ignorait tout de la génétique , et qui , c’est incroyable ,servent de référence aux fanatiques religieux !

        c’est comme si les chinois se servaient des bouliers pour faire les calculs de leurs programmes spaciaux smiley

        kader , tu es pathétique !


      • Enola Gay (---.---.240.31) 2 avril 2007 17:48

        Warf

        j’ai cru un moment que certain pourraient prendre au sérieux kader et tous les avatars qui ont suivi

        notamment celui du cretationnisme qu’est tombé dans le caniveau

         smiley


      • Enola Gay (---.---.240.31) 2 avril 2007 17:54

        Oups j’ai du gaffer, pas ceux avec un A

        c’est tout en haut de l’évolution ça

        je ferai dix ave mon pere


      • (---.---.42.150) 2 avril 2007 19:37

        > belge

        Assurément ! Mais

        > évêque

        N’importe quoi !

        Un coup d’oeil à wikipedia (http://en.wikipedia.org/wiki/Georges_Lemaître) suffit à montrer que les thèses de M. Lemaître étaient bien davantage celles d’un physicien d’exception, dans la foulée d’Einstein, que d’un écclésiastique borné.


      • aixetterra... aixetterra 2 avril 2007 21:25

        @ le Chat,

        L’arabis existait-il avant l’homme ?

        Si oui, de quoi se nourrissait-il ?

        Aixet...


      • aixetterra... aixetterra 2 avril 2007 21:51

        Pourquoi toujours tout opposer ?

        Et si les différentes thèses avaient plus en commun qu’on ne le croit ?

        Et si le corporatisme intellectuel de l’homme lui interdisait de trouver la voie royale ?

        Pourquoi ce sujet est-il aussi sensible et ne supporte l’échange nuencé ?

        Les deux physiques se dénient tout en coexistant. Maintes grossières erreurs passées devraient nous engager à la prudence et à l’humilité.

        Aixet...


      • Jojo2 (---.---.59.179) 3 avril 2007 09:07

        Monsigneur Lemaître, abbé puis évèque, a été président de l’assemblée pontificale des sciences. Faut se renseigner.


      • Le Nanaconda (---.---.37.235) 3 avril 2007 09:53

        Kader,

        Bientôt vous allez nous sortir que les dinosaures n’existaient pas et que ce n’est qu’un supercherie scientifique de plus (des protestants intégristes m’ont déjà sorti ce genre de discours) ?


      • JeReflechi 21 juin 2011 07:41

        Quesque c’est con un fanatique, au moins tu prouve le DANGER de laisser Harun Yahya intervenir dans l’« Atlas de la création », espèce de ramolli du bulbe, vue comme tu est un inapte, j’ose même pas penser se que TON créateur a penser en te créant lollll toi tu est AVRAEL des Dalton ;) ou peut être Rantanplan, jte vois bien comme lui allongé toute la journée à te lever à midi en te demandant se que tu va faire de ton RMI aujourdhui.

        dit toi une seule chose, si dieu sait tout et vois tout, qu’il a tout créé, alors pourquoi à t(il fait tant de merde, tant de maladie, la haine, les viols d’enfants, les pédophiles, ..... sachant que qu’il est le père de tous et que le rôle premier d’un père est de protégé ses enfants.
        Faut arrêter avec c’est une épreuve lolll alors si ta des mômes, tranches leurs une jambes a vif pour leurs épreuves d’aimer la vie, donne ta fille a un violeur et ta femme a un groupe de violeur affamé et sa sera aussi des épreuves et tu dira ... merci mon dieu pour cette épreuve.

        on à un cerveau c’est pour s’en sortir


      • Damien Sage Damien Sage 2 avril 2007 13:54

        Le dogme Darwinien a vécu. Il y a désormais beaucoup trop de brèches dans cete théorie pour que l’on continue de s’interdire d’y toucher.

        Avoir fait de la théorie de Warwin un dogme permet justement aux extrémistes de tous bords (dont chrétiens, mais aussi mulsulmans ou juifs) de mélanger religion et science.

        A mon humble avis (chacun est libre de croire ce qu’il veut tout de même !), des théories de l’évolution qui intègrent la notion de progession soudaine par pallier sont plus suceptibles de coller avec la réalité.

        Si vous prenez l’ariagné par exemple, il semble peu vraisemblable qu’elle ait mis 5 millions d’années à paufinner la forme parfaite de sa toile. Comment aurait-elle survécue ?

        Alors certes, le fondement même de tous ces changemets peut être Dieu. Mais comme je le disais plus haut, c’est en refusant tout débat que certains peuvent déballer un récit avec un serpent et une pomme.

        Pour en savoir plus, je recommande les articles sur le sujet que l’on trouve sur Wikipedia. Très instructifs et de qualité.

        Enfin, si je puis me permettre, les commentaires sont supposés réagir à l’article. Pourquoi parler d’autre chose ?

        Bon lundi à toutes et à tous !


        • Ursa Major (---.---.18.236) 2 avril 2007 15:22

          Effectivement, il y a bien longtemps que les évolutionnistes ont laissé tombé la théorie de Darwin, non pour la réfuter mais pour l’enrichir. On parle maintenant de théorie synthétique de l’évolution (TSE) qui ajoute aux travaux de Darwin les avancées de la paléontologie, de la génétique et même de certaines modélisations mathématique.

          Même si tous n’est pas clair dans la TSE (qu’est-ce qu’il l’est à ce niveau de connaissance ?) on arrive, me semble-t’il, à un très bon niveau de compréhension de l’évolution des espèces... à condition bien sûr de se départir de toute idéologie religieuse.

          Une des grande avancée de la TSE est d’expliquer l’émergence au cours de l’évolution de structures « parfaites » comme l’oeil ou la toile d’araignée smiley. Je vous invite à consulter la littérature spécialisée pour plus de détails.

          Par ailleurs, quand vous évoquez une progression « par paliers » de l’évolution, il semble que vous faites référence à la théorie des équilibres ponctués chère au regretté Stephen Jay Gould. Or il se trouve que ce grand paléontologue a reconnu à la fin de sa carrière que cette théorie (sa théorie en fait) ne cadrait pas ou plus avec les données paléontologiques et génétiques du moment et que manifestement l’évolution suivait un cheminement plus graduel qu’il ne l’avait supposé. Une belle leçon d’honnêteté intellectuelle...


        • Damien Sage Damien Sage 2 avril 2007 17:28

          @Ursa Major

          Je vous remercie pour votre commentaire très interessant.

          Je vais m’enpresser d’aller me renseigner sur l’auteur que vous citez.

          Cdlt,

          D.Sage


        • (---.---.30.51) 2 avril 2007 18:14

          Damien les livres de Gould sont aussi très agréables à lire !! ne vous en privez pas ! pour l’évolution dite saltatoire, il existe encore beaucoup de scientifiques convaincus qu’elle existe bien (surtout des paléontologues - regardez vers Dijon)- en particulier les taux de mutation ne sont pas constants au cours du temps...mais bon là c’est assez difficile d’argumenter lorsque l’on est pas soi même convaincu...


        • Damien Sage Damien Sage 2 avril 2007 18:16

          Je vais commander tout ca par Internet. Merci encore, ca fait plaisir.


        • Ursa Major (---.---.18.236) 2 avril 2007 18:48

          Les personnes intéressées pourront aussi se reporter au forum fr.sci.paleontologie dont les archives sont consultables chez Google : http://tinyurl.com/2ake5y

          Certains posts sont de très bonne qualité smiley Lire, entre autres, le sujet consacré au (soi-disant) Intelligent Design et celui sur les équilibres ponctués.

          Bonne lecture !


        • Cath (---.---.228.51) 2 avril 2007 19:53

          Bonsoir,

          Merci de rappeler qu’il s’agit ici de débattre du billet et du fait, qu’à mon sens, mélanger deux disciplines :

          la science d’une part la religion de l’autre

          est une recette empoisonnée mise au point par de sombres manipulateurs de tous bords.

          « L’ignorance est l’opium du peuple », dirais-je en plagiant Marx.

          Car la religion peut avoir ses bons côtés aussi parfois.

          Tant que l’on maintient les populations dans un asservissement mental à coups d’incantations qui n’ont rien à voir avec la réalité de la vie, on peut vraiment dire que « le diable est à l’oeuvre ».... ... comme aimait à le répéter souvent un moine de mes amis, moitié catho-moitié musulman et doutant chaque jour, lors de nos nombreux entretiens. Lui le moine, moi l’athée absolue... smiley


        • caramico (---.---.227.82) 3 avril 2007 10:30

          à Damien Sage : peaufine ton ortographe...


        • caramico (---.---.227.82) 3 avril 2007 10:34

          Je suis heureux de constater le point commun de trois relifgions que l’on voudrait opposer, elles sont aussi rétrogrades les unes que les autres, à mettre dans le même sac évèques, rabbins et imams. Je vis très bien sans personellement.


        • miaou (---.---.8.10) 2 avril 2007 17:47

          « Je rajouterais que ce que dit Cath justifie pleinement ma position anti-cléricale radicale qui consiste »

          Faire croire que l’obscurantisme est systématiquement du côté du religieux est une escroquerie intellectuelle :

          * Lyssenko, (qui avec l’aide de Staline, a envoyé au goulag nombre de généticiens) qui refutait la génétique, science honnie fondée par un ecclésiastique

          * le refus du Big Bang au nom de présupposés anti-religieux

          * Gabriel de Mortillet, athée virulent, qui persista, malgré l’évidence des faits, dans sa théorie de l’évolution des cultures préhistoriques ; celle-ci reprenait, de manière idéologique, des éléments du darwinisme (non transposables en l’occurence) et fut réfutée par l’abbé Breuil sur une base chronologique.


        • Bozo (---.---.218.48) 2 avril 2007 22:11

          En règle générale, quand on a besoin d’une seule phrase pour définir un sujet complexe, c’est que l’on cherche juste une phrase qui aille dans le sens de ses propres idées.

          Pauvre Demian, Si Dieu existe, il vous enverra troller en enfer smiley


        • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 2 avril 2007 23:37

          « La religion comme une récupération politisée du besoin de foi. »

          1 - Ce n’est pas une récupération, c’est un édifice.

          2 - Toujours cette haine de l’aide extérieure. Seul le remugle interne personnel a gràce à vos yeux. Une foi qui ne sort pas de l’individu, n’est-ce pas une soucoupe ? Pourquoi interdire l’enseignement, la méthode, les pères ?


        • miaou (---.---.8.10) 3 avril 2007 01:21

          "La science n’est qu’une méthode qui propose l’observation comme arbitre ultime. Si un scientifique ne l’applique pas à un moment donné, il ne fait pas de la science. L’obscurantisme peut être vu comme un déni de la science, donc un rejet de l’observation en tant qu’arbitre ultime. "

          Sur le principe, OK. Dns les faits ; c’est bien plus compliqué. Car l’observation seule ne vaut rien et doit être interprétée dans le cadre d’une théorie. Si un fait expérimental qui ne correspond pas à la théorie généralement vue, différentes explications sont possibles :

          * erreurs expérimentales

          * le calcul théorique doit prendre en compte de meilleures approximations

          * des phénomènes, bien connus mais dont l’influence a été mal évaluée, ne doivent plus être négligés et doivent être pris en compte

          * un phénomène vraiment nouveau.

          Donc, face à des résultats surprenants, il n’est pas étonnant que la dernière possibilité ne soit pas forcément privilégiée.On mettra forcément du temps à changer de paradigme (c’est dans la nature humaine, d’autant plus que le nouveau système n’a pas forcément apporter d’emblée toutes les réponses) et cela n’est absolument pas une caractéristique spécifique au religieux. Un exemple qui me vient à l’instant est le refus de la notion d’atome (pour des raisons n’ayant cette fois ci rien à voir avec le religieux) par un grand mandarin de la chimie du XIX ème siècle, Marcellin Barhelot, anticlérical. Il usa notamment de sa position pour ralentir les carrières de ceux qui utlisaient le formalisme atomique dans leurs travaux,..

          « Le fait que des non-religieux puissent faire de l’obscurantisme ne retire rien au fait que les religieux en font, du moins chaque fois que l’observation semble contredire leurs croyances. »

          Mon propos n’attaquait pas le non-religieux, mais plus précisément l’athéisme (l’agnosticisme, qui est l’attitude scientifique par excellence, semble à l’abri de telles dérives) ; tout ce que vous écrivez sur le religieux peut se plaquer tel quel sur l’athéisme militant

          Par rapport aux religieux, l’histoire semble d’ailleurs vous donner tort : si on prend l’exemple de l’abbé Lemaître, co-inventeur, avec Friedmann, du Big Bang (notion popularisée par Fred Hoyle, contradicteur le théorie), on sait qu’il sut résister au pape de l’époque, qui voulait identifier le « Fiat Lux » de la Genèse avec le Big Bang, et qu’il le convainquit à davantage de modération. Je ne suis donc pas d’accord sur vos généralités sur le religieux ; et surtout, je ne vois donc pas où se trouve la spécificité du religieux par rapport à l’athéisme.

          Au contraire, l’approche religieuse a souvent été un moteur pour la recherche scientifique. En témoigne le nombre impressionnants de religieux qui furent de grands scientifiques. Plusieurs explications qui ne s’excluent cas :

          * la loi scientifique est, au départ, une extrapolation de la loi divine : on s’ouvre ainsi à des possibilités de théoriciser qui ont notamment fait défaut à la science chinoise qui, malgré son niveau, n’a pas pu pleinement se développer, limitée par son trop grand pragmatisme.

          * pour un courant de l’Eglise, connaître le fonctionnement de la nature (au sens large), contribue à mieux connaître Dieu (et ses desseins)

          * l’effort intellectuel porté sur la réflexion théologique ou l’exégèse a pu être resservir dans le domaine scientifique (en dehors du christianisme, citons la tradition intellectuelle juive)

          * le temps libre octroyé

          Enfin, il est faux de croire que le christianisme par exemple a toujours eu une lecture strictement littérale (et non métaphorique) de ses textes de référence, la Genèse notamment ; c’est une attitude qui a évolué au fil des siècles. De plus,in fine, même le créationnisme a eu son utilité : en jouant la mouche du coche sur des exemples parfois délicats, il a obligé les darwinistes à préciser leurs arguments et à affiner les concepts, pour le plus grand bien de la science.


        • Deedee Bridgewater (---.---.106.121) 3 avril 2007 09:53

          Prend soin de toi smiley ? smiley ?


        • miaou (---.---.1.60) 3 avril 2007 11:57

          @TALL

          « Bla bla habituel du bonhomme coincé dans tous les faux stéréotypes qu’on lui a mis dans le crâne au Collège Ste-Marie des Bonnes Grâces »

          Ne vous énevrez pas, je vous rassure, mon éducation s’est faite entièrement dans le public ; ce n’est peut-être pas votre cas et en auriez tiré un profond ressentiment (c’est ce qui est arrivé à Gabriel de Mortillet, élevé chez les Jésuites, et qui en est sorti athée virulent)

          « Je répète donc : la Science, c’est une méthode, ce n’est pas un groupe de gens. Le pape peut faire un travail scientifique dès lors qu’il accepte l’observation comme arbitre ultime.. »

          Je vous ai déjà répondu pour l’essentiel sur le statut de l’observation. De plus, contrairement aux apparences, la méthode scientifique est très difficile à caractériser dans les détails (lisez par exemple l’article touffu sur la méthode scientifique de wikipedia) et la science, pour une part, se construit autour d’un consensus entre « gens qui savent ».

          Enfin, si des religieux peuvent accomplir un excellent travail scientifique, et que la religion a pu permettre le développement de la science, cela prouve que science et religion ne sont pas forcément antinomiques. Donc, votre anti-cléricalisme est éminemment respectable comme opinion, mais il n’a pas à s’appuyer sur une opposition de principe entre science et religion.

          « De plus, la Science ne permet jamais aucune certitude, c’est donc aussi une croyance. Hé si ! Seulement, contrairement aux croyances merveilleuses offertes par les religions qui promettent le Paradis à quiconque obéira bien au Réglement d’Ordre Divin »

          Vous avez une vision stéréotypée et partielle du fait religieux. Ainsi, selon René Girard, le sacré est moins lié à la croyance qu’au rite. Si toutes les cultures primitives furent d’essence religieuse, c’est qu’il y a une raison (éminemment darwinienne) : toutes les sociétés primitives non religieuses ont disparu. Pourquoi ? Le religieux archaïque a, en fait, une fonction éminemment sacrificielle : en cas de grave conflit interne (induits par un désir lié au mimétisme), une société, pour éviter l’implosion, se réconcilie sur le dos d’un bouc émissaire (qui est souvent un membre marginal de la société, par le haut tels les rois, ou par le bas comme tel ou tel pauvre hère). Cela est cruel et inhumain, mais évite l’anéantissment du groupe.

          Par la suite, le rite cherche à rappeler et à reproduire les conditions qui ont permis à la société de se ressouder, selon différents modalités : sacrifices humains, animaux, offrandes... en fait, on commémore, en termes ambivalents, le souvenir de ce bouc émissaire : coupable, certes, mais dont le sacrifice fut salvateur. Plus tard, le christianisme sort de cette logique en proclamant avec force l’innocence de la victime sacrificielle, et propose, comme voie de recours, l’imitation d’un modèle (médiation externe). Au bout de 2 millénaires, notre société post-chrétienne a appris du christianisme que le recours au bouc émissaire est une imposture, mais n’a plus forcément les moyens, à terme, de s’opposer à l’implosion. Or, la mondialisation fait que cela ne concernerait plus un groupe isolé comme dans le passé, mais le « village planétaire » dans son ensemble...

          « Et bien, la Science ne promet aucun Paradis. Avec la Science, au contraire, c’est de la sueur, beaucoup de sueur, de l’humilité, du courage, de l’abnégation, et jamais aucune certitude de merveilleux. Voilà le programme ! »

          La science s’abstrait des religions, mais ne les nie pas à priori et ne prétend pas (saufs quelques fous par ci par là) prendre sa place. Quant à l’absence de merveilleux, je ne vous suis pas : esthétisme des équations, réalités décrites très loin de nos platitudes quotidiennes (la relativité avait encore un lien, certes ténu, avec le « bon sens » ; ce lien disparaît avec la mécanique quantique, et plus encore avec la théorie des cordes)... et surtout l’énigme qu’il y ait quelque chose au lieu de rien subsiste et subsistera.

          « Alors pourquoi s’y accroche-t-on ? Serait-on maso ? Ben non, pragmatiquement on veut survivre, et pour ce, on a besoin de prévoir efficacement. Or il s’avère que la méthode scientifique, toute imparfaite qu’elle soit, est la meilleure connue jusqu’à présent pour prévoir, et de loin. »

          Tenons-en nous à la nécessité de survie. Le problème est que si la science a beaucoup fait pour notre bien-être matériel (médecine, technologie...), il est certain que c’est elle (et non la religion) qui causera à terme la fin de l’aventure humaine, quelles qu’en soient les modalités plus ou moins plausibles : réchauffement planétaire, holocauste nucléaire, pollutions chimiques, nano, armes biologiques, remplacement de l’homme par des intelligences artificielles ou des créatures issus du génies génétique... Ce n’est certes pas cet argument qui me fera revenir à l’époque des cavernes, mais il ne faut idéaliser la science par excès.

          Rappelons que le nazisme a utilisé le darwinisme social comme justification : on pourra toujours prétendre qu’il y a eu maldonne, mauvaise compréhension, trahison du véritable darwinisme (mais à ce compte-là, je jusstifierai de même le christianisme face à l’inquisition). Le fait demeure que certaines formes de scientisme et la morale éléémentaire font mauvais ménage.


        • miaou (---.---.125.151) 3 avril 2007 22:33

          « Comme tous les cléricaux, miaou, »

          Je précise que que je suis agnostique. Mais dans le sens où je suis aussi anti-anticlérical, vous avez peut-être raison.

          « vous tentez de noyer le poisson, et vous niez l’essentiel, à savoir : »

          je n’ai pas de poissons à noyer, je défends simplement mes thèses, qui se trouvent ne pas coïncider avec les vôtres (ce n’est pas pour vous ennuyer).

          « il y a une opposition de principe fondamentale entre la vérité »divine« prédéfinie et la connaissance jamais définitive acquise par la méthode nommée science (...) »

          Il y a du vrai dans tout ce que vous dites là ; néanmoins :

          *) cela est vrai pour tous les lobbies et TOUTES les idéologies (y compris, je l’ai amplement démontré, l’athéisme, ou certaines formes de scientisme), qu’elles soient séculières (nationalisme, communisme, libéralisme économique... qui ’divinisent" des concepts tels la Nation, l’Egalité, le Marché...) ou religieuses. Ainsi, les raisons de discriminer particulièrement le religieux sont assez faibles.

          *) votre vision du religieux est encore une fois stéréotypée :

          - toutes les religions ne réfèrent pas à un Dieu et ne consacrent donc pas de vérité dine (bouddhisme...) ;

          - toutes les religions ne s’intéressent pas, et de loin, au pouvoir temporel (Rendez à César...)

          - une religion n’est jamais un bloc entièrement monolihique les croyants, voire la hiérarchie, peuvent avoir des interprétations différentes (métaphores...), ou privilégier tel ou tel aspect et en négliger d’autres.

          *) la plupart des dogmes religieux, tournant autour de notions purement religieuses (Trinité, ..) n’ont pas à entrer en confrontation sur des questions scientifiques

          *) les rapports entre science/technique et démocratie ne sont pas non plus d’une limpidité à toute épreuve ; ex : La Solution Finale n’a pu être élaborée que grâce à des moyens scientifiques (Zyklon-B...)

          *) les lois scientifiques ne se promulguent pas non plus après un débat démocratique (heureusement, sinon la terre serait encore plate), mais par consensus de la communauté scientifique compétente. D’ailleurs, certaines pressions peuvent exister (sur certains médicaments, pour nier le réchauffement planétaire...)

          *) le fait que la religion s’oppose, non à la science pourvoyeuse de connaissances, mais à certains aspects du scientisme (darwinisme social et eugénisme...), peut être une excellente chose


        • erdal (---.---.242.88) 2 avril 2007 14:16

          Bonjour,

          Effectivement, le dogme darwinien possède des lacunes qui tend à penser autre chose.

          Si l’on prend la théorie à la lettre ou de manière littéraliste, je pense que le singe ne devrait plus être à ce niveau d’évolution. Bien que des études prouvent qu’ils ont des facultés cognitives au dessus de la moyenne, il n’ont toujours pas évoluer de manière aussi poussés que l’homme.

          Mais pour revenir à la crétaion (l’histoire d’adam et eve) : je reste toujours perplexe, car si adam et eve ont eu des enfants et qu’ils se sont eux même reproduit entre eux, nous sommes dans un cas flagrant d’inceste. Ce qui en ce qui me concerne, une théorie allant contre la nature des choses...il y a là aussi des lacunes.

          erdal


          • Thierry (---.---.130.76) 2 avril 2007 15:29

            Pour info : « le » singe est au même « niveau d’évolution » que nous (quel que soit le sens que vous donnez à cette expression), parce que nous sommes des singes.


          • (---.---.242.88) 2 avril 2007 16:15

            @thierry

            « Pour info : »le« singe est au même »niveau d’évolution« que nous (quel que soit le sens que vous donnez à cette expression), parce que nous sommes des singes. »

            Il est certains que des personnes sur Avox sont moins évolués que « le » singe ?!!??! Je déplore néanmoins qu’il n’y a pas de singe pour commenter sur Avox.

            Au faite, vous devriez arrêter la planète des singes. Pour info sur l’évolution darwinienne, je n’ai pas encore entendu une conversation de bistrot entre un homme et un singe. Peut être que l’évolution du singe prend plus de temps ?

            Mais cependant, j’ai une théorie intéressante :

            Et si l’évolution n’était pas la norme et que dans le temps, il y est une évolution inverse. Dans ce cas de figure, les hommes redeviendront des singes ou si vous préferez comme « le » singe est évolué, voir opérer un équilibre de l’évolution.

            Je dis cela car j’observe beaucoup de bêtise dans le régne humain qui frise parfois l’idiotie suprême dont même « le » singe sort beaucoup plus intelligent si l’on compare le phénomène.

            erdal

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès