Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > L’Égypte Unie

L’Égypte Unie

SERGE CHARBONNEAU :

L'Égypte vit présentement sa vraie révolution.
Les tireurs de ficelles sont désorientés. Ils ont été surpris par cette marée humaine évaluée par le département d'État des É.U. à 22 millions de citoyens égyptiens de toutes religions.
Oui, de toutes religions. 

La religion, cet outil de division...
La religion est utilisée pour diviser. C'est un puissant outil politique et un puissant outil de désunion. Comme par instinct, le peuple égyptien manifeste depuis le début en démontrant qu'ils refusent catégoriquement ces divisions religieuses que l'on tente d'installer dans leur Pays, dans leur esprit.

Ces images d'union des Coptes et des musulmans qui manifestent main dans la main et qui se protègent les uns les autres sont un volet que nos médias de masse tentent de cacher. 

On s'efforce plutôt à démontrer la division (division que l'on souhaite). On espère que la population égyptienne, à l'instar de plusieurs populations dont celles d'Irak et de Libye où l'on utilisa surtout les divisions tribales, se disloque en clan religieux. On espère des divisions entre sunnites - chiites - alaouites - chrétiens et on espère qu'ils en en viennent à s'entretuer laissant la voie libre à ceux qui exploitent les richesses des Pays ainsi tourmentés. Ces Pays trop occupés par des conflits intercitoyens pour être en mesure de promouvoir leur nationalisme.

En divisant les populations, on tue le patriotisme.

Les Égyptiens coptes, musulmans ou athées ont su, soient par instinct ou par intelligence, démontrer leur union. Ils se tiennent par la main pour se protéger de ce fléau terrible, c'est-à-dire ces guerres de clans fratricides.

Ils doivent rester vigilants, car il y a sûrement des organisateurs qui sont à l'œuvre pour semer ces graines de haine. On sème la haine souvent par des attentats crapuleux pour en arriver à faire en sorte que les confessionnalités s'accusent et en viennent à l'affrontement. Des activistes des services « secrets » travaillant dans l'ombre mettent probablement en place des événements généralement meurtriers afin de faire perdre cette confiance mutuelle des Égyptiens de différentes confessions. Les tireurs de ficelles espèrent ainsi en semant la méfiance et la suspicion dans la population parvenir à désunir ces citoyens vivant ensemble en Paix depuis des siècles.

Ces images peu diffusées...

Une image vaut mille mots ! Laissons-les parler :

Ces images, nos médias de masse ne les publient pas beaucoup. Notre Radio-Canada nationale a glissé une seule de ces images lors d'un reportage. 
On préfère clairement [1] mettre l'accent sur cet affrontement très médiatisé entre pros et antis Morsi, c'est-à-dire, entre islamistes et libéraux. La violence engendrée par les semeurs de haine est rapidement médiatisée. 
Mais l'ampleur des manifestations ayant mené à la destitution de Mohamed Morsi nous indique que la population égyptienne est unie.

El pueblo unido jamás será vincido...
Un peuple uni ne sera jamais vaincu. 
Un slogan transformé en un grand chant patriotique qui est devenu l'hymne entonné par tous les peuples en lutte. Il est inspiré du slogan des campagnes politiques socialistes du parti « unité populaire » de Salvador Allende.
Lors d'une des représentations publiques de ce cri citoyen on dit (à 3 ;40 du début) «  les rêves ne peuvent se construire dans la division. ».
On précise que le rêve est celui d'un Pays démocratique qui respecte les droits humains où il y a la justice, la vérité et réconciliation et où il y a respect et attachement pour les héros tombés au combat.
On termine en criant : 
Viva Allende !
Viva Chile !

Ce texte pourrait être intégralement repris par le mouvement Tamarrod. Il n'y a qu'à changer la fin par Viva Nasser ! Viva l'Égypte !
Le patriotisme est universel.

Les prédateurs... ce 1% de la population qui exploite les 99 autres pour cent, craignent l'union des citoyens. À tous les niveaux, ceux qui sont au pouvoir « pour leurs intérêts  » et non pour celui de leur Pays et de leur population craignent l'union citoyenne. Lorsque les prédateurs et exploiteurs voient un peuple s'unir, ils s'activent rapidement à le désunir. 
Dans le cas de l'union du peuple égyptien, on constate que l'arme de manipulation médiatique est déjà à l'œuvre. Elle nous cache l'union copte et musulmane et nous monte en épingle cette division "religieuse" entre pro et anti-Morsi. On s'efforce de nous montrer des islamistes pro-Morsi. On leur invente des manifestations importantes le vendredi, jour de la prière. Ce jour béni où l'on peut tourner des foules et en faire des manifestations.

Malgré cette puissance de persuasion, les médias, cette arme de manipulation massive, ne peuvent renverser la réalité et venir à bout de la détermination d'un peuple. De plus en plus, la réalité prend le dessus. On constate que l'arme médiatique perd de son efficacité. Les annonces de grandes manifestations « du vendredi » pro-Morsi sont sans suite. Les vendredis ne sont même pas exploitables. 

La révolution égyptienne semble solide et déterminée. L'équipe ayant pris les commandes semble déterminée à ne pas trahir le peuple. En misant sur la transparence et la consultation à chaque étape de la révolution, cette confiance qui existe entre la population et les nouveaux dirigeants devrait rester forte. Une symbiose bien déplaisante pour ceux qui ont l'habitude de tirer sans contrainte les ficelles. Les tireurs de ficelles ont perdu leur dernier pion et la population égyptienne ne s'en laissera pas passer un autre. 

Les prédateurs n'abandonnent malheureusement jamais. Ils s'activent sûrement. Les tentatives de corruption de l'armée sont sûrement en cours. Si l'armée résiste à ces tentatives de corruption, on va probablement tenter de mettre en place un climat de guerre civile. Il ne leur restera que la violence (comme en Syrie) et bien sûr les contraintes économiques accompagnées du dénigrement politico-médiatique.

Sans pion à la direction et avec ce peuple uni, les prédateurs ne pourront reprendre le contrôle de cet important Pays qu'est l'Égypte. 

Vive la vraie révolution égyptienne.

Serge Charbonneau
Québec

 [1]  Quelques-uns des articles démontrant la campagne du bataillon médiatique.

 30 juin Sept morts et plus de 600 blessés dans les violences en Égypte

 2 juillet Égypte : seize morts dans les manifestations

 4 juillet Égypte : au moins 14 morts

 6 Juilet Égypte : des affrontements font 30 morts

 8 juillet En Égypte, au moins 42 morts lors d’un rassemblement pro-Morsi

 8 juillet Égypte : l'armée ouvre le feu sur des pro-Morsi et fait 51 morts

 22 juillet Des heurts entre partisans et opposants de Morsi font quatre morts

 23 juillet Égypte : dix morts en 24h sur fond d'impasse politique

 23 juillet Égypte : 6 morts et 33 blessés selon des sources officielles

 23 juillet Dix morts dans des heurts entre partisans et opposants à Morsi


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Constant danslayreur 25 juillet 2013 09:21

    L’égypte unie et précisément en ce moment précis... c’est cela ouais.

    Le général Al-Sissi, vice-Premier ministre et ministre de la Défense a appelé ce 24 Juillet les égyptiens à descendre massivement dans la rue le Vendredi 26 :

    « J’appelle tous les Egyptiens honnêtes à descendre dans la rue vendredi pour me donner mandat pour en finir avec la violence et le terrorisme". Lunettes noires vissées sur le nez, le chef de l’armée égyptienne, le général Abdel Fattah al-Sissi, a ainsi exhorté la population à lui manifester son soutien, lors d’une cérémonie militaire, ce mercredi, tandis que les Frères musulmans partisans du président Mohamed Morsi renversé par l’armée continuent de mobiliser pour réclamer son retour  » 

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/le-general-abdel-al-sissi-appelle-les-egyptiens-a-manifester-contre-le-terrorisme_1268843.html

    En fait, une transcription plus fidèle serait : « Pour donner mandat à l’armée et aux services de police pour en finir avec la violence et le terrorisme probable  »

    Évidemment, les frères musulmans rejettent ce qu’ils appellent des menaces de l’armée et sa tentative pour obtenir carte blanche à l’effet de les massacrer, y voit un appel d’air immense à la guerre civile et a déjà repris les marches telles celles de Port Saïd tôt ce matin pour condamner le discours de Sissi (A noter qu’au sit-in place rabea adawiya près, ils n’organisaient plus de marche depuis des semaines histoire d’éviter les échauffourées avec les anti-Morsi et d’essayer de prouver au monde la caractère non violent de leur protestation.

    Les gens in-situ sont divisés quant au discours de Sissi. Certains y voient une volonté d’envoyer un message aux américains genre vous voyez bien que ce n’est pas un coup d’Etat, d’autres que c’est une escalade imposée à Sissi après les escalades verbales des frères, d’autres nombreux qui soutiennent ouvertement, d’autres enfin qui disent qu’il est pour le moins curieux que l’armée n’agisse pas directement conformément à la loi sans avoir pour autant besoin d’une caution supplémentaire sous forme de rassemblement populaire avec les risques réels de guerre civile qu’il peut y avoir d’arrière.

    Tout ce qui m’importe c’est qu’il y a déjà eu 150 morts dans des heurts entre pro et anti-Morsi et que ça fait 150 morts de trop.

    Bref, même si les égyptiens font ce qu’ils veulent je les appelle sans trop d’illusions, à tous – sans exception - rentrer chez eux et se remettre à travailler et à vivre normalement. Et à ne surtout suivre ni les appels des frères, ni ceux de Sissi à sortir en masse ce Vendredi 26 de tous les dangers

    Aux croyants d’entre eux coptes et musulmans, je dis craignez Dieu, ne soyez complice d’aucune effusion de sang.


    • edzez edzez 25 juillet 2013 09:32

      D’accord avec toi, le 26 , personne ne devrait sortir.



    • COLLIN 25 juillet 2013 09:40

      Malheureusement,je ne crois pas à la spontanéité de ces « printemps Arabes »,et je pencherais plutôt pour un virage stratégique des dirigeants états-uniens,voyant l’échec patent de leur tentative de destabilisation de la Syrie,et qui cherchent à se défaire de ces alliés très encombrants que représentent les « Frères Musulmans »ainsi que les bandes de mercenaires terroristes wahhabites ou salafistes,qu’il est très difficile de « démobiliser ».

      Alors,ils leurs coupent leurs bases arrières (les « Frères Musulmans ») et ils les lancent dans des combats fratricides en Syrie même, ALS contre AL NOSRA,en espérant que ces affrontements feront un maximum de victimes de part et d’autre.

      Puis,le pragmatisme refera surface,et l’on assistera à « Genève 2 »,qui partagera ce Moyen-Orient déchiré,entre les grandes puissances,USA/Israel et Russie,ceci permettant par la même occasion d’éjecter de la région les idiots utile qui leur auront servi de supplétifs,en l’occurrence les Français et les Britanniques.


      • BlackListed BlackListed 25 juillet 2013 09:51

        Frères musulmans = Echec économique et social, absence totale de programme économique avec en prime mise en œuvre de la charia.


        Avis aux partisans des barbus, le moyen-âge au 21° siècle, cela ne marche pas, on ne peut pas vivre dans le passé 




        • Dwaabala Dwaabala 25 juillet 2013 10:09

          D’expérience, ce n’est pas comme cela.
          A cause de connaissances historiques limitées sans doute, je ne trouve dans ma mémoire aucun mouvement progressiste en pays à dominante religieuse musulmane , c’est-à-dire soumis à l’impérialisme en dernière analyse, Iran compris au départ, dans lequel un mouvement populaire serait arrivé à ses fins ou plus modestement au simple début de leur réalisation.
          Par contre les exemples ne manquent pas d’initiatives parties du haut, souvent de cercles d’officiers, qui surent ensuite trouver l’appui des masses et répondre à leurs aspirations.


          • Yvance77 25 juillet 2013 10:41

            « A cause de connaissances historiques limitées sans doute, je ne trouve dans ma mémoire aucun mouvement progressiste en pays à dominante religieuse musulmane »

            Et comme vous avez raison. Les seules fois ou ces pays, dans des temps contemporains, ont eu une progression, ce fût quand la religion fût mise de côté.

            La Perse (car ce ne sont pas des manches), la Turquie, la Tunisie, La Lybie, le Maroc.... etc toutes ces nations ont pu avoir une période dorée qui a été balayée lorsque des fous du Coran sont revenus aux affaires.

            Bien qu’en Iran, cela s’est avéré un poil différent malgré tout. L’exception qui confirme la règle.


          • Jonas 25 juillet 2013 17:12

            Monsieur Serge Charbonneau.


            Lors de votre article au titre surréaliste « A la recherche d’un Nasser » auquel je vous avez répondu en signalant votre ignorance de l’Egypte et de Nasser. 
            ,
            Vous m’avez répondu, je cite « Je ne me suis jamais rendu au Caire » Par contre je connais le Venezuela.etc. 

            Vous récidivez en abordant l’Egypte. Même si le Caire n’est pas l’Egypte , le Caire reste incontournable quant on veut connaître l’Egypte. Car elle est le centre du pouvoir politique , économique et militaire. Cette mégalopole aux nombreux parfums , épices , cafés , ses narguilés, ses souks ses muezzins aux heures de prières cinq fois par jour au point ou l’on a l’impression que tout le monde est en prière puisque l’on prie dans la rue, à l’entrée des gares etc. Ce qui montre que la religion dans ce pays imprègne tout le quotidien.

            Comment pouvez-vous parler de l’Egypte en occultant le Caire et ses 19 millions d’habitants. Ville la plus importante d’Afrique et du Moyen-Orient. ? Vous êtes vraiment très fort pour aborder un sujet sans le connaître.. Comment pouvons nous échanger , vous et moi, alors que vous ignorez ce que représente la religion dans ce pays . La laïcité ( séparation de l’Eglise et de l’Etat) en islam n’existe pas . Parce qu’il n’y a pas dEglise ni de clergé à l’exception des chiites. Donc cette séparation du politique et du religieux ne tient pas en islam ( aujourd’hui ) Parce que l’islam est un tout « dine wa dawla » religion et régime.

            Quant aux Coptes depuis le départ de Moubarak , plus de 100 000 ont quitté leur pays par peur et aussi à cause des nombreux assassinats et attentats, mariages forcés etc. 
            Aujourd’hui si les coptes sont ravis dans leur ensemble de la déposition de Morsi , qu’ils considéraient comme le président des " Frères musulmans , 
             ils restent néanmoins très vigilants et attendent avec angoisse la suite des événements.. La meilleur preuve c’est la double protection de Tawadros II et les suppressions de nombreuses catéchèses.

            La situation économique , financière et sociale en Egypte est catastrophique malgré les aides de l’Arabie saoudite avec ses 5 milliards de dollars, les Emirats Arabes unis et leurs 3 milliards de dollars le Koweït et ses 4 milliards de dollars etc. 

            Par respect pour les internautes , essayez de bien étudier les sujets que vous traitez. Cela fait deux fois que je vous surprends à dire des blagues et c’est un euphémisme.

            PS : Y a t-il des cours du soir au Qébec sur l’islam en tant que religion et l’Islam en tant que civilisation ? Essayez d’y assister , ils vous seront d’un grand profit.






            • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 26 juillet 2013 06:58

              Mon cher ami, vous devriez au moins avoir le courage de signer de tels propos.
              Il me paraît toujours bien poltron d’écrire de telles grogneries dans le confort de l’anonymat. Vous pouvez toujours vous inventer de multiples expériences, mon ami, ainsi que de grandes connaissances... nous le pouvons tous. 
              Vous savez, « jonas », nos propos sont plus percutants lorsque l’on « démontre » nos « qualités » plutôt que lorsqu’on s’en vante.

              Vous devriez plutôt élaborer votre vision plutôt que de simplement vous lancer dans une attaque sans queue ni tête.

              Ce que je dis dans ce texte, c’est que la population égyptienne tient à démontrer, on le voit sur ces nombreuses photos, qu’elle est unie, peu importe la croyance de chacun. Peu importe leur religion, que l’on croie au coran ou à la bible ou même que l’on soit sans croyance, parce que voyez-vous, mon ami, même en Pays arabe il y a des gens qui ne croient tout simplement pas, peu importe leur croyance, ces gens tiennent à démontrer qu’ils sont avant tout « Égyptiens ». Ils sont unis et manifestent depuis le début main dans la main en s’épaulant et se protégeant l’un l’autre.

              Concernant mon texte précédent qui visiblement vous dépasse totalement, je dis que la population égyptienne qui manifeste massivement depuis leur printemps arabe pour du pain, de la liberté et de la justice sociale et qui souhaite avoir un gouvernement qui agit en fonction de leurs intérêts et non en fonction d’intérêts étrangers, je dis que ces gens ont un besoin urgent de trouver un personnage de la trempe de Nasser. 
              Je dis que pour mener à terme une révolution, les citoyens ont besoin de leaders charismatiques et dévoués qui prennent sur leurs épaules les revendications du peuple et continuent le combat politique que le peuple a initié. Les Égyptiens et les Égyptiennes ont besoin d’un nouveau « Nasser » afin d’obtenir de façon durable et non le temps d’une contestation ce pour quoi ils manifestent.

              Mon ami, vous qui vous attribuer tant de connaissances et qui avez une sorte de science infuse pour attaquer les gens, vous devriez plutôt mettre vos talents à mieux étayer votre vision et à tenir des propos nous menant vers autre chose que des attaques puériles qui ne servent à rien d’autre qu’à un défoulement incompréhensible.


              Salutations,


              Serge Charbonneau
              Québec

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Serge Charbonneau

Serge Charbonneau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès