Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > L’impasse de Damas

L’impasse de Damas

Ceci était un commentaire sur un article de PJC Allard, voir ici, qui m'a conseillé d'en faire un article tel quel. J'ai décidé de suivre son conseil.

Il est tout à fait possible que le but de la vie soit un mythe. Le mythe d’une espèce en souffrance, qui ne sait pas ce que c’est, qui ne cherche pas à savoir ce que c’est et qui étant ignorant invente tout et rien pour essayer de fuir .. la fuite est ce que on appelle la peur .. encore un » non mot« que ce mot de peur...il ne dit rien ou si peu finalement..

Un mythe venu tout droit de nos cerveaux analytiques rétrécis qui ont perdu une énorme partie de leurs »fonctions« ; pour dire une telle chose, c’est que mon vécu est là, comme celui d’autres pour juste dire un fait que je connais par expérience.

Nous survivons, à cause de cela, uniquement avec la partie du cerveau qui contient les moyens d’exister physiquement... la partie qui n’est pas moyen mais la "raison Originelle de la vie", le "sens", ne fonctionne plus, le cœur du fait de »vivre« n’est pas.... notre lien avec L’Origine n’est plus, notre vie n’en est pas une telle que ceal était.............prévu !!!

Le non sens de nos vies est flagrant...sauf de con-sidérer le combat permanent comme un sens profond.

Alors ce qui nous reste de cerveau qui est en souffrance, essaye de nier cela, je vais bien tout va bien !! bien sur cela ne marche pas.. alors »on« sort la grosse artillerie et »on« essaye de créer un sens à notre mesure....et notre mesure qui est de trouver des moyens de nourrir et d’abriter le corps va devenir le sens....le moyen devient le sens, le sens n’est plus....alors le navire chavire et coule.

Notre chemin était d’être ensemble, avec soi même avant tout ce qui n'est plus le cas, nous ne sommes même pas égo-centrés mais en fuite impossible de soi, ceci nous est incconu, avec soi donc et aussi dans le même mouvement avec les gens, la nature, les animaux, le vent, la mort, L’Origine etc et pour ce faire trouver des moyens de le faire tout ensemble, au lieu de cela nous humains handicapés graves du cerveau qui a perdu sa propre balance depuis quelques millénaires, nous utilisons les gens les considérant comme des moyens d’accéder à un sens qui ne sera jamais car il est une chimère. Je ne vis même pas avec moi même.. je suis analytiquement divisé par la pensée qui analyse tout, divisé en moi même donc divisé de tout le reste...l’autre n’existe que si je peux en tirer profit, ceci est une conséquence de la perte de certaines de nos capacités non analytiques, qui ne sont plus la pensée mais autre chose, en fait de pseudo évolution nous régressons de + en +.. avec de plus en plus de machine, car la pensée qui est une machine programmée et limitée donc mécanique fait ce qu’elle sait faire, elle produit des moyens qui donne un monde de machine ou tuer et voler est juste un moyen de résoudre des problèmes...

Dans une telle non vie qui n’a pas de »sens« profond et est souffrance car il y a un manque qui ne justifie plus notre existence même ( je n’aime pas ce mot de » sens« mais par soucis de facilité je le garde) , dans une telle vie sans le "sens" et bien la pensée va essayer de lui en donner un de sens conforme à ce qu’elle peut faire : ce sera des machines à posséder, des buts à atteindre, l'élimination des autres pour être au dessus et la science comme religion...etc la rolex etc, à ne pas confondre avec Solex, à 50 ans en est un signe des plus enfantins.

 

Eh oui, notre cerveau, pour moi, est resté coincé au stade de l'enfance, il a raté son ouverture au moment crucial ou cela pouvait se passer, pour des raiosn qui feront peut-être l'objet d'un autre article plus centré sur le fonctionnement profond de la pensée et qui montrera que peut-être il n'y a ni quête de sécutité, ni instinct de survie....mais autre chose de plus profond encore derrière. Ceci nous ramenant toujours au fonctionnement et surtout pour nous dysfonctionnement de notre centre de controle, qui a perdu la raison de son existence en route.

Le résultat est une catastrophe mentale pour tous et physique pour les vaincus qu reçoivent de jolies bombes démocratiques, mais rassurez-vous on a des machines.. youpie !! Mais aussi je sais dire trou noir au lieu de trou du cul comme avant l’ère des machines, on n’arrête pas le progrès, justement si on va devoir arrêter les dégats....mais c’est çà évoluer, savoir dire trou noir au lieu de trou du cul...

 

Certes certains qui sont aveugles au monde donc à eux même, tel qu'ils sont, ont une sort de bonheur éphémère du gagnant qui possède car cela crée une illuson puissante que la vie seait éternelle, avec un seul motif, gagner donc écraser... cette drogue est puissante pour oublier le réel ce qui est le but et rend dément tous ceux qui y touche..et çà fait du monde !! ....tout en niant les effets de cela sur la planète..la guerre, le vol, la pauvreté, la destruction de civilisations etc.. pas de ma faute !! eh si justement..tout compétiteur en puissance, pauvre ou riche est à l'origine de cette démence !

Malgré tout cela il reste la souffrance d’une telle vie qui va alors devenir notre moteur principal au niveau désir.. la pensée binaire qui ne peut résoudre ce problème va quand même essayer faute d’un autre processus qui serait compétent à ce niveau, je dis que ce processus existe l’ayant rencontré comme d’autres l’ont rencontré des fois sans même le savoir, mais globalement il ne marche plus, la pensée est devenue totalitaire à l’intérieur comme elle l’est à l’extérieur car nous n’avons pas fait ce qu’il fallait...quand il le fallait..

Je suis malheureux est le fait, le réel que je vais essayer de fuir ne sachant pas ce que c’est....alors je crée par analyse binaire stupide non réfléchie ni pondérée l’idée qu’il y aurait un bonheur à atteindre....voila le sens que je vais donner...le bonheur....

Le pseudo sens alors imaginé par notre pensée dans la limite de ses moyens, moyens qui sont vitaux pour la survie et totalement néfastes partout ailleurs la survie n’est pas impliquée ...

Ce pseudo sens, cette pseudo quête qui cache en fait une fuite mentale impossible de ce que je suis réellement c’est à dire un être en souffrance, ce pseudo sens va nous enfoncer encore plus vers le fond de la pensée là où elle même n’en peut plus..

Ceci est un processus naturel connue de Mère Nature, de l’Origine, il est même indispensable mais on ne le sait plus .. et comme à part ce que nous sommes devenus TOUT est ce qu’il doit être, et bien même là dans la noirceur profonde de nos vies dénuées de toute raison d’être le retours sur le chemin est toujours là en permanent à chaque instant......

Il n’y a pas d’un coté »moi« et de l’autre la souffrance....il y a juste un état mental unitaire moi dont l’état est la souffrance..

Tant que »moi« essaye d’agir sur ce qu’il croit ne pas être lui dans ce cas la souffrance, il est dans le monde illusoire de sa pensée, ce qu’il croit être n’existe pas..et donc la même situation continue jusqu’au pire, pour nous forcer à enfin arrêter d’analyser la vie car cela fait mal..

Ne rien faire mentalement lorsque je suis en souffrance est une des clés...

La pensée elle veut agir sur un sujet dont elle ignore tout et alors ses réponse ne seront jamais liées au problème, donc jamais solutionnées ..

Ne pas aller bien est un symptôme tout à fait naturel d’erreur, il signale une erreur... mais j’ai expérimenté aussi qu’il est un aussi un catalyseur qui sait ce qu’il doit faire, il faut le laisser libre....alors vivre sa souffrance sans rien en attendre du tout va la résoudre et en montrer pour qui va aller sur ce chemin toutes les subtilités qui se cachent derrière.. petit à petit le fardeau d’une non vie va s’estomper....la seconde naissance mentale à soi même, notre vraie nature va démarrer et ne plus s’arrêter, mais là »je « ne dirige plus, »je« qui est aussi vital comme part du grand tout va alors rester dans son domaine qui est les moyens de survivre avec »art«  et compassion qui est la passion d’être avec les autres, la nature, la vie etc en paix profonde avec soi donc avec les autres,

la paix qui est un effet secondaire de l’éveil à notre nature ...la souffrance est ce qui est en nous pour aller au delà de la pensée qui est et sera toujours guerre....avec la paix au bout quand tout est détruit...

Tout va mal ? c’est tres bien ......

C’est une autre chance pour notre éveil qui va devenir inévitable....ne me demandez pas quand, ceci est une inconnue et dépend de nous même et donc de nous tous à 100%...c’est la masse des pseudo perdants des pseudo paumés, des parias etc qui a la clé, car ne pas aller bien dans ce monde profondément dément est déjà le début de l’éveil de l’intelligence, il faut juste apprendre à savoir que faire ou ne pas faire avec cela.. les leaders et pseudo gagnants ne l’ont jamais eu cette clé.. ils sont encore plus paumés que nous ...

Aide toi et L’Origine t’aidera...

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • GrandGuignol GrandGuignol 1er juillet 2015 20:43

    Qui suis je ? telle est la question fondamentale.

    Si je ne suis pas que mes pensées qui jusqu’alors avaient crées mon identité, alors qui suis je ?

    J’ai conscience de mes pensées et ressent qu’au delà de celles ci existe un « être » qui est conscient à la fois des pensées mais aussi d’avoir conscience de ces pensées.

    Cet être me semble personnellement être la clef du pourquoi et du comment, la clef de l’harmonie et de la paix, la clef de la joie et du bonheur.

    Cet être, c’est moi, c’est nous, car il est identique en chacun, il est l’essence de la vie.

    Si nous prenions tous vraiment conscience qu’au fond nous sommes identiques, que nous sommes le même, comme les millions de cellules différentes mais totalement interconnectés qui forment notre corps physique, l’utopie d’un monde meilleur cesserait d’être une utopie et l’utopie serait ce système social bâti sur l’argent et sur l’égo surdimensionné.

    Mais la propagande étouffe le bruit de fond, la publicité, la mode, les jeux, etc, détournent l’attention vers le superficiel qui devient la seule vérité, la seule réalité pour une grande part de l’humanité.


    • howahkan howahkan Hotah 1er juillet 2015 21:01

      @GrandGuignol

      salut grandGuignol

      merci de passer.. qui suis je, et puis que suis je..qui devient aussi une question valable

      je saisis bien ton ressenti les pensées ,au delà des pensées , il y a des clés, j’en ai vécu certaines que j’essaye de dire mais par ecrit sur un site de combat et derriere un clavier , c’est une chose difficile,mais « on » y arrive..

      je suis vraiment en accord avec ce que tu dis..qui est bien formulé et communiqué..
      merci vraiment de ce moment d partage

      amicalement..


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er juillet 2015 21:28

      @howahkan Hotah

      Que suis je
       ?

      oui, j’ai une petite idée la dessus, toute personnelle, en ressentit mais qui s’appuie aussi sur la mécanique quantique et la dualité onde corpuscule ( voir expérience des fentes de Young) ...

      je cite ma présentation sur Agoravox :

      Du vide surgit la conscience qui s’exprime dans la matière.
      Tout le reste n’est qu’illusion.
       
      Ainsi les particules élémentaires qui composent cette matière n’existent à l’état physique que si on les observe.
      Sinon ce sont des ondes.
       
      Je suis donc un paquet d’ondes de vibrations diverses, ordonnées précisément pour appréhender cette réalité physique émanant de cette conscience.
       
      Mon ego juge la réalité physique, tendis que mon esprit, retournant à sa source s’unifie avec l’univers.
      ..................................................
      Dans l’univers tout est échange d’information en perpétuel mouvement, dieu ou la « conscience » s’ennuyant ferme tourt seul dans son coin s’est peut être dit « tiens si je m’exprimait un peu »... smiley
      .....................
      Je lit souvent tes interventions dans les commentaires, parfois incomprises par certains qui le veulent bien et me réjouis de voir aussi des articles maintenant.


    • howahkan howahkan Hotah 1er juillet 2015 23:10

      @GrandGuignol

      bien vu ton post qui m’interesse bcp...mais je n’ai pas le temps de suite alors j"y reviens demain

      ciao..


    • howahkan howahkan Hotah 2 juillet 2015 08:54

      @GrandGuignol

      Salut

      ce vide dont tu parles est il un vide absolu donc l’absence de quelque chose, ou est il X dont l’humain ne sait rien et qu’il nomme vide par rapport à ce qu’il sait..

      mon ressenti , certaines experiences ainsi qu’ une certaine logique poussée à l’extrême me dit que il y a toujours quelque chose X, inconnu.. au delà du temps, sorte de présent en mouvement constant..

      cela dit je ne focus pas la dessus,pour moi ceci n’est pas ce qui va changer le cours des choses pour les humains,cela dit dire des chose vraies est toujours « bon », je pense..donc faut pas se gêner ;)

      j’ai un ami qui a eu des « visions profondes » la dessus....çà n’est pas mon cas..ce que je connais moi c’est une sorte de lien avec tout....qui est d’une bonté absolue tres étrange, apaisante..d’une complète rémission des nos problèmes... « je » ne peut agir aucunement sur cela...sa limite de compétence va être de s’effacer ,au début ce sera sous la puissante force de la souffrance vécue...en général on ne la vit pas..ce serait comme une plante qui ne fait jamais de fleur.......
       ce que tu dis avec tes mots : Mon ego juge la réalité physique, tendis que mon esprit, retournant à sa source s’unifie avec l’univers.

      Il n’est pas impossible,mais je ne sais pas, que en fait il n’y a même pas de retours à la source, il est possible que on ne l’ai jamais quitté, d’ailleurs le corps lui ne la quitte pas pour moi, sinon il meurt de suite ?? c’est ce que « sait » l’ami dont je te parlais et qui a eu ces visions profondes involontaires (insight en Anglais)

      ainsi cet ego que j’appelle cerveau analytique , est un filtre qui nous voile tout cela et fini par croire que ce qu’il interprète est le réel..or le réel ne peut être interprété..

      ce filtre qui analyse est vital pour la survie physique à tous points de vues...et dément dans les autres domaines ..la source ne s’analyse pas...or on ne fait que cela...alors l’accès nous en est barré...

      heureusement sinon l’univers entier serait en danger de mort.. :->

      tu dis : Dans l’univers tout est échange d’information en perpétuel mouvement, dieu ou la « conscience » s’ennuyant ferme tout seul dans son coin s’est peut être dit « tiens si je m’exprimait un peu »..

      Si on considère ce qui s’est passé pour moi lors d’une expérience dite de ce mot que je n’aime pas de kundalini et autres moments de la même intensité de lien avec L’Origine donc tout , il y lien entre tout ou pas du tout pour moi, et bien je peux te dire que dieu ou la conscience ou mère nature ou l’origine ou wakan tanka etc est totalement hors concept de notre imaginaire...donc de la pensée..

      il y a un contenu qui « nourrit » le cerveau non analytique d’une paix étrange impossible à mettre en mots..l’accès a ce contenu est impossible par la pensée qui est la seule partie en fonctionnement de notre cerveau....l’autre partie en panne ne demande qu’a être réveillée..et pour cela « moi je » dois faire quelque chose....avec lui même..

      en clair nous ne sommes pas « nourris » spirituellement ’(je n’aime pas ce mot mais je vais faire avec) et si j’avais un peu le sens de l’humour ce matin j’oserais même dire que nous sommes pourris spirituellement parce que non nourris, mais faut pas rigoler avec ces choses là smiley.

      Ce manque va se sentir toute une vie si on n’a pas de contact avec « Cela »...

      En gros c’est l’objet central ce dont je parle depuis 6 ans sur pas mal de sites en Anglais..cela a un lien avec vivre ou pas la lourdeur , le non sens de cette vie...

      Cette énergie nie tous les qualificatifs qui alors n’existent plus, il n’y a même pas de joie, ni de bonheur ,ni d’extraordinaire, ni de fantastique etc etc etc

      cette énergie ne cherche pas a atteindre, a diviser, a donner des valeurs, à hiérarchiser, etc etc
      Quand j’en sentirais le besoin et l’envie je vais faire un article qui à partir de ce que j’ai vu sans chercher du fonctionnement de la pensée, des visions donc, il m’arrive aujourd’hui de n’être pas loin de voir que d’instinct de survie il n’y a pas, que de quête de sécurité il n’y a pas et que aussi de peur de la mort il n’y a pas A LA RACINE DES CHOSES...

      certes notre pensée traduit comme cela ce qu’elle voit,qui est limité et avec ses moyens limités eux aussi...

      ceci amène alors le sujet de la compréhension involontaire et indirecte par révélation de son propre fonctionnement a être alors d’une manière non recherchée, à être LE facteur actif de changement profond dans notre psyché..finie la dictature de la pensée qui étant vitale reste ou elle a un rôle...par exemple dans la cuisine ou sur le tout à réparer, ou dans le jardin...ce qui n’est ni bien ni mal...

      il est alors compris pourquoi la pensée dit diviser pour analyser et plus encore...une fois le pied à l’étrier cela semble ne pas s’arrêter..

      ceci nous ramène directement à ta première phrase et ton premier post en entier..

      tu dis - Qui suis je ? telle est la question fondamentale.

      A laquelle j’ai rajouté : que suis je ?

      Question à laquelle je ne cherche pas de réponses...mon voyage en souffrances énormes fuies ce qui est l’horreur puis vécues ce qui en est la rédemption et bien + fait que je ne cherche pas vraiment de réponse, si il y en a elles viennent comme elles le veulent .

      Il semble bien donc que la question bien posée contiennent la réponse comme le problème montre la solution..ce qui est vrai mentalement et pratiquement aussi ....

      Il est donc question de fonctionnement correct , qui est alors harmonie globale...

      la pensée doit fermer sa grand gueule quand il le faut donc...c’est la raison d’être, pour moi, de la souffrance..
      qui est en fait une fonction bien précise...catalyseur remarquable si laissée libre d’être...

      on en revient au 4 nobles vérités du bouddhisme sur la souffrance en gros, du moins me semble t’il ,car j’ai tres peu lu , on n’a pas les mots originaux de cette personne donc je me méfie.....

      Bon voila posées des questions qu’elles sont bonnes..avec la voie de Saint Coluche.. smiley

      bon je file ,merci encore du partage

      ps : je n’ai pas parlé des ondes que tu mentionnes, là dessus je ne ressens rien..je ne sais pas...mais ceci ne me semble pas impossible..l’inconnu touchant à l’infini...

      @+


    • GrandGuignol GrandGuignol 2 juillet 2015 16:46

      @howahkan Hotah

      Salut,

      Le vide dont je parle est l’essence de tout, ce mot de « vide » signifie l’ X, l’incompréhensible pour nos sens, l’essence du tout. C’est ce que j’ai crue ressentir intérieurement .
      Peut être mon imagination me joue des tours, mais ce que j’ai ressenti m’a apaisé de mes peurs et de mes craintes, de mes angoisses et de mes désirs superficiels , de ma frustration et de la peur de la mort qui n’est qu’un passage.

      j’adhère quasiment à tout ce que tu dit dans ton commentaire, sauf que je n’ai pas de vision, mais plutôt des intuitions parfois confuses et d’autres fois plus précises surtout depuis que j’ai repris confiance en la vie grâce à une méditation personnelle qui n’est rien de plus que d’agir et faire ce qu’il me semble devoir être fait, ; (ce qui ne veut pas dire que je ne me trompe pas ou que tout ce que je fais est parfait), sans penser à autre chose, concentré sur l’instant et sur ce que je fais.

      Je ne suis pas illuminé comme certains et mon égo souvent reprend le dessus, mais je touche à une paix et une harmonie intérieure parfois qui me déroute moi même et qui n’est pas toujours reflété à l’extérieur...Encore le mental qui m’abuse..

      Pour ce qui est des ondes, ce n’est pas un ressenti, simplement la matière est composé de particules qui ont une double fonction : onde ou particule.
      L’expérience de Young fait passer des particules (électrons, protons, photons, etc) à travers 2 fentes d’ une plaque en métal et sont réceptionnés après avoir traversés les fentes
      Le truc de fou c’est que lorsque l’on envoie ces particules une par une pour éviter des collisions entre elles, on se retrouve avec des interférences comme si l’on avait jeté des pierres dans l’eau et que les ondes de surfaces se croisent avec des pics et des creux.
      Les chercheurs ont alors placé un appareil de mesure pour voir par où passaient les particules et à leurs grand étonnement 2 lignes droites sont alors apparus.
      Ils ont alors placé l’appareil de mesure derrière la plaque de métal et même résultat, 2 lignes droites, les particules passaient soit par la fente A soit par la fente B et formaient 2 lignes droites.
      Après de nombreux essais ils se sont rendus à l’évidence que les particules se comportaient comme des ondes si celles ci n’étaient pas observées.

      Nos sens seraient alors ces appareils de mesure qui créent notre réalité.

      Vivons nous dans une illusion ? je le pense profondément, mais une illusion réelle qui a comme fonction l’expérimentation et l’échange d’information.

      La mécanique quantique conforte bien des aspects du domaine spirituel de par ses découvertes et prédictions.
      ........................
      Merci de ton commentaire très riche qui me confirme dans mes ressentis et désolé si j’étais quelque peu hors sujet dans mes interventions.

      A+
      Bonne journée.


    • howahkan howahkan Hotah 2 juillet 2015 18:27

      @GrandGuignol

      bien vu ton mot, que je lirais plus tard, l’heure n’est plus à lire ,ni a etre sur avox .....mais à préparer à manger etc

      je répondrais ici dans quelques temps pur terminer ce dialogue ....avant sans doute d’aller sur un autre...

      salut et merci...


    • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 08:37

      @GrandGuignol

      salut tu dis : Le vide dont je parle est l’essence de tout, ce mot de « vide » signifie l’ X, l’incompréhensible pour nos sens, l’essence du tout. C’est ce que j’ai crue ressentir intérieurement .

      OK, je saisis là. Le sens étant limité il n’a pas accès à l’illimité..ou dit autrement le connu n’est pas l’inconnu , ou le non né n’est pas ce qui a un début etc et cependant tout est ....ah les mots !!! heureusement diraient certains dont je fais parti car sinon L’Origine serait détruite... smiley

      tu dis : Peut être mon imagination me joue des tours, mais ce que j’ai ressenti m’a apaisé de mes peurs et de mes craintes, de mes angoisses et de mes désirs superficiels , de ma frustration et de la peur de la mort qui n’est qu’un passage.

      regarde ce que dis un autre interlocuteur ici meme

      elpepe : Finalement ça donne un regard totalement apaise sur l humanité, la mort et la vie, car dans ce type d expérience, le sublime ou l intensité du moment vécu efface toute souffrance et l idée meme de mort, on s en fout.

      Nous disons la meme chose en fait...normal le vécu est dans le meme mouvement,qui n’est plus personnel meme si ressenti en soi meme..on rentre alors dans un mouvement , une énergie avant tout globale mais aussi personnelle...pas le personnel de l’homme d’affaire bien sur car lui nie l’absolu du global ....ce qui est une illusion..

      tu dis : Je ne suis pas illuminé comme certains et mon égo souvent reprend le dessus, mais je touche à une paix et une harmonie intérieure parfois qui me déroute moi même et qui n’est pas toujours reflété à l’extérieur...Encore le mental qui m’abuse..

      l’ego ,enfin ce que on appelle ego,qui est en fait je trouve est mal cerné car difficile à voir et si meme il y a quelque chose ou pas derriere ce mot, enfin la pensée en gros ,donc l’ego ou pensée étant vital dans les champs pratiques,sans cela il ne peut y avoir de survie,c’est ce que je vois , il doit fonctionner dans l’immédiat tout le temps..ne serait ce que pur me repérer en tant que coups dans l’environnement..ce qui a déjà créé une sorte de moi qui n’est pas toi ni les autres et qui a la nécessité de se repérer ..pour évoluer dans environnement..il n’est pas impossible que ce principe appliqué mentalement à tout...soit le début de notre misère si justement il est appliqué à tout, y compris donc ou cela n’a non seulement aucune valeur mais est un danger et une menace...

      ce que j’essaye de dire là ne vient pas de l’analyse ,de la pensée mais par flash incontrôlables ..depuis que j’ai re appris a laisser la souffrance en tant que symptôme d’erreur et catalyseur qui va ,petit à petit ouvrir nos capacités manquantes..elles sont là pour chacun mais ne marchent plus sauf ..exceptions, par moment..

      alors oui une sorte de paix étrange et d’harmonie il y a..toujours inattendue, non provoquée et surtout totalement insaisissable, des que j’essaye de vouloir la garder, ou meme la reproduire, elle est aussitôt partie et rien ne se passe alors sauf la routine de la pensée

      merci d’avoir essayé de transmettre pour les ondes et particules ,ton propos que j’ai lu, je dis dire que cela n’est pas ma route, ni mon intérêt,bien que autrefois j’ai lu à ce propos et +, consciemment je ne cherche pas à saisir cela..je ne suis pas intéressé par le contenant mais par le contenu..

      tu dis :

      Vivons nous dans une illusion ? je le pense profondément, mais une illusion réelle qui a comme fonction l’expérimentation et l’échange d’information.

      Oui, si la pensée est concerné c’est une illusion, un concept..Il n’y a rien d’anormal ou d’extra-ordinaire à cela comme tu le dis et vois, car cela fait justement partie des caractéristique de la « pensée analytique a conclusion binaire »comme je l’appelle des fois..

      pour analyser elle doit créer des illusions , ou concept ,pour les évaluer en mode binaire-trinitaire , oui/non + « je ne sais pas », pour en tirer des méthodes, des projets , des techniques, etc et construire des abris, se nourrir etc etc..sans cela , qui n’est pas dans le mouvement insaisissable du présent par nécessite , il ne peut y avoir d’analyse, pas de pensée , pas de survie..nous n’existerions pas en fait..

      La mécanique quantique conforte bien des aspects du domaine spirituel de par ses découvertes et prédictions..

      je ne sais pas..mais ça n’est pas mon chemin bien que j’ai eu des flashs à ce sujet dont je ne connais pas la valeur..

      comme la pensée serait ce que l’on pense connaître et qui est appelé relativité et qui touche à la matière donc au crée donc au fini

      Une partie de nos capacités manquantes seraient non relatives et toucheraient donc à ce qui n’est pas relatif donc pas matière donc infini ..

      mais comme je te l’ai dit je suis intéresse par le contenu et pas le contenant...

      le contenant n’a pas le sens........il est cependant vital pour que contenu il soit..or on ne vit plus que pour cela...donc en fait on survit.....

      en absolu il me semble percevoir ,ressentir,mais là non plus je n’en connais pas la validité que
      L’Origine x ,n’a aucun but dans la création de la matière et des humains.........ceci nous dépasse totalement...

      Mais là.....j’arrête, ma pensée ne peut rien savoir là dessus...

      Merci ..d’être passé...

      Pour le moment cela suffit....

      amicalement..


    • GrandGuignol GrandGuignol 3 juillet 2015 16:13

      @howahkan Hotah

      le contenu et le contenant ont la même source, la même origine, se complètent et sont nécessaire à la réalité....c’est pas la peine de répondre, c’est à méditer.

      Ok ,encore désolé de t’ avoir peut être ennuyé avec mes histoires, partager son expérience avec celle des autres est si rare sur ce site que je me suis laissé aller, désolé, et merci de tes réponses.


    • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 17:15

      @GrandGuignol

      c’est vrai que ça n’est pas habituel de se lâcher sur ce genre de sujet surtout sur un site comme avox...mais on peut changer cela non ?

      je vais continuer un peu...selon l’humeur...

      une chose sur le contenu et le contenant : et si le contenant était la source ultime.... ?? et le contenant son moyen...son outil... ??

      La pensée ne peut rien nous dire là dessus.. ni la science...
      à laisser sans réponse également..
      Tu ne m’as pas ennuyé......il est bon de dire ces choses.....

      merci à toi

      @+


    • mahatma mahatma 2 juillet 2015 09:14

      Certains commentaires me font songer à ce koan (énigme) de la culture zen célèbre :

      Je suis un personnage du rêve qu’un ami est en train de faire, et il va bientôt se réveiller. Que puis-je faire pour ne pas disparaître ?

      de quoi faire tourner en spirale tout intellect cherchant à trouver la solution :)


      • howahkan howahkan Hotah 2 juillet 2015 09:56
        • @mahatma

          Salut....

          je n’ai entendu parler de ces koan zen que depuis peu par un ami tres versé dans cette « culture » , disant que il ne faut pas chercher de réponse si j’ai bien saisi..

          si je prends ton exemple..c’est sur que pour l’intellect ca va être coton ..

          tiens tu me donnes une idée merci, je vais en mettre quelques uns à laisser « mariner »

          -

        • La haine seule fait des choix.

        • Un de gagné, un de perdu.

          Les mains vides, je tiens une bêche.

          Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as.

          et pour le dessert

          Les vivants sont dans le corbillard, les morts suivent le cortège

          PS : cela me rappelle beaucoup des phrases de Lao tzu....entre autre..

          merci..


        • elpepe elpepe 2 juillet 2015 10:15

          a l auteur
          Bonjour
          je comprends bien la première partie, mais je cherche toujours la deuxième
          Vous parlez toujours comme si il y avait une solution a cet état de mort cérébrale,
          mais vous décrivez jamais la solution
          Reste que votre constat est intéressant et permettrait de faire évoluer les choses mais vers quoi ?
          Je pense que l’optimisme est la pire des choses, car elle fait forcement le constat que le monde est pas si mal en l’état, s’en contente et ne sera jamais a la hauteur de pouvoir changer quoi que ce soit, Car il faudrait l inverse, un courage et investissement énormes. Le pessimisme n aide pas, seul le réalisme nous confère un peu de sagesse, comme la souffrance.

          cdlt


          • howahkan howahkan Hotah 2 juillet 2015 11:31

            @elpepe

            Salut elpepe..

            merci de ce commentaire ..constructif

            A propos de solution à cet état relatif de mort cérébrale , voila pourquoi je ne m’étends pas la dessus...
            -c’est parce que la compréhension du problème jusqu’à sa racine ultime , là ou il est né est impérative
            - deux, si cela est un fait accompli, le problème sera perçu,résolu de par lui même, je n’y suis pour rien
            - trois ,ce qui se passe à ce moment là est imprévisible...toujours imprévisible, on rentre alors dans autre chose que la pensée qui nous mène au pire, et fait de « bonnes » machines

            Bien sur c’est par rapport à ce que je connais par expérience, expérimentation..en clair du vécu et revécu donc.

            A chaque fois que j’ai cherché une solution, je n’ai fait que graduellement m’enfoncer..étant excessif en tout , l’enfoncement fut terrible...

            et puis un jours , il y a environ 7 ans, à 53 ans, j’ai réalisé en un éclair que j’étais vaincu par cette « souffrance » de non vie, comme je l’avais déjà fait de nombreuses fois étant jeune, ce qui avait déjà amené des moments plus qu’étranges et beaux , en paix totale et au delà même...il a fallu que je redécouvre cela en fait...et par hasard en plus..mais je n’en avais pas saisi toute la portée à l’époque...
            j’ai donc remis le couvert il y a 7 ans environ et donc ré-découvert par moi même que j’en avais plein les bottes de cela, que je ne voulais plus de tout cela, et que j’allais arrêter de résister, me laisser envahir par ce mal être avec la ferme décision de rester avec, je étais vaincu totalement vaincu ..ferme décision dont les mots exacts étaient : peu importe ce qu’il arrive !! sans atteindre l’idée de suicide évidemment le suicide étant une forme ultime de fuite..là il n’était plus question de fuir mais de rester sans rien attendre en retours.... et cette souffrance enfin libre de ses mouvements ,vécue donc et non fuit pour une fois, a disparue de suite...la souffrance vécue qui cache derriere un ou des problèmes non résolus et qui doivent l’être , la souffrance vécue ôte de suite cette peine trop lourde, ..et de suite il y a la présence d’un soulagement total réellement dans une sorte de béatitude ....

            et c’est là que tout devient non prévisible , ce qui va être alors vécu à ce moment est imprévisible , de ce que je vois je dirais sans hésitation que alors ces moments ne sont plus du ressort de la pensée mais d’autre chose, pour moi ce vécu me dit qu’il s’agit clairement d’une autre capacité que nous avons...elle est endormie...et en plus cache en son seing une connexion avec ...tout....

            jusqu’à là isolé de tout y compris de moi même et donc aussi de l’univers par le non fonctionnement de cette capacité endormie , je deviens alors connecté avec moi même et donc à fortiori avec les autres..la nature etc etc etc..

            A partir de là , je sais coopérer et partager naturellement..cela devient un fait et plus une idée illusoire etc etc

            ce que tu dis sur l’optimisme et le pessimisme me semble être totalement vrai ...

            le réalisme oui est probablement la seule voie et elle est là à notre portée...

            disons que un élément libérateur doit se passer..dans mon cas vivre la souffrance et non pas la nier, la rejeter, la fuir , lui faire face , boire de l’alcool, etc fut cet élément et le reste.....

            car la souffrance même a peine perçue à sa naissance signale une erreur,et contient en elle le remède à elle même..

            on peut dire que seule la souffrance résous la souffrance...

            pour moi même je ressens derriere qu’il y a une aide qui est carrément une sorte de guide.........qui n’est plus moi..c’est autre chose

            salutations et merci de ton mot..


          • elpepe elpepe 3 juillet 2015 00:46

            @howahkan Hotah
            Salut
            Merci pour le tps pris pour me repondre smiley
            tres interessant, tout etre a du avoir des experiences similaires, particulierement dans l enfance
            il existe des techniques pour faire le vide, et retourner cette souffrance de la pensee qui ne fait que boucler, et au moment de sa liberation elle peut alors vagabonder, et decouvrir des nouveaux possibles, visualiser l univers environnent avec les yeux d un nouveau ne.
            Dans mon existence j ai eu deux trois flash qui ont a jamais impregner chacune de mes pensees et actions,
            Le premier a 7 ans ou j ai pose dans mes reves les yeux sur un mendiant, et au moment ou son regard a croise le mien, ce regard pas l intensite de son desespoir aurait pu absorber l univers dans son infinite. Alors a 7 ans j ai pris conscience qu il n y avait pas de bien ou de mal mais un desespoir incommensurable, un vide, et je ne savais le remplir comme tu peux imaginer smiley
            Vers 40 ans j ai eu un nouveau songe et j ai eu ce sentiment, en chair, que moi et tous, mais particulierement moi, etions, etais responsable de la mort du Christ, indescriptible mais c est une sensation physique, on pourrait presque la mettre sur une balance et la pesee.
            A l epoque deja je pensais que probablement le Christ avait ete le seul humain qui ait existe, donc ca m ’a permis de me considerer, ni meilleurs, voir pire que les autres.
            Finalement ca donne un regard totalement apaise sur l humanite, la mort et la vie, car dans ce type d experience, le sublime ou l intensite du moment vecu efface toute souffrance et l idee meme de mort, on s en fout.
            Apres j ai remarque que la pratique de relaxation ( en fait une grande concentration), qd je joue du Rachmaninoff, me permet d abstraire le monde, et au moment ou je joue je revis des scenes d enfance, avec un realisme innoui, il ne manque que les odeurs.
            Eh la comme toi je pense que notre cerveau a un back door qui ouvre sur des choses extraordinaires, d autres dimensions, on peut imaginer que des compositeurs, scientifiques, artistes de genie ont su ouvrir ces portes durablement ....


          • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 07:50

            @elpepe

            De rien, je ne me pousse pas à répondre ,si j’écris c’est pour communiquer et donc converser. Enfin je refuse certains non dialogues bien sur..

            Tu utilises le mot flash, c’est un mot que j’utilise beaucoup avec vision..ne pas oublier que le mot n’est qu’un véhicule , un symbole qui essaye de dire quelque chose...il n’est pas la chose,sinon les livres de cuisine auraient résolus la faim dans le monde..

            Je ne connais pas de techniques pour faire le vide...volontairement à tort ou à raison.

            Croiser les yeux du mendiant , oui je saisis bien il m’arrive des fois en croisant le chemin de personnes très malades que je connais comme cela sans plus et qui d’une certaine manière dégage quelque chose que je ne saurais ni ne cherche à décrire mais qui jure avec l’activité humaine de combat environnante et ressemble à ce que tu décris ..

            tu dis : Alors a 7 ans j ai pris conscience qu il n y avait pas de bien ou de mal mais un désespoir incommensurable, un vide, et je ne savais le remplir comme tu peux imaginer .

            oui je saisis..

            A propos du Christ , je n’ai pas de vision, flash ou autre à ce propos...je ne peux donc rien en dire.

            J’ai bien lu ton propos à ce sujet , mais je ne peux rien en dire sauf t’écouter..

            tu dis : Finalement ça donne un regard totalement apaise sur l’ humanité, la mort et la vie, car dans ce type d’ expérience, le sublime ou l’ intensité du moment vécu efface toute souffrance et l’ idée meme de mort, on s en fout.

            pour moi il est clair que ce que j’appelle nos capacités endormies , se sont réveillées à ce moment, la souffrance vécue sans rien en attendre ni meme de chercher à la solutionner ,produit cela ...

            alors il n’y a plus de souffrance ,de peur , y compris de la mort car à ce moment on est vivant...dans toute la plénitude de ce que cela veut dire..

            Puis l’ordinaire revient..........et la peur et la souffrance aussi...

            Mais un tel moment laisse savoir que autre chose que la vie ordinaire que l’on nous force a vivre et que souvent on accepte faute de mieux ...c’est le début dans une autre direction...avec l’humanité quasi entière sauf exceptions de + en + nombreuses, qui ne va pas dans cette direction....pour le moment encore...mais y aurait il un frémissement dans ce sens ? peut etre ...

            Alors il faut recommencer à vivre ce qui est et non ce que je veux que la vie soit...une attitude qui n’est pas dans le domaine de la pensée ...mais dans celui comme tu l’a vu de nos capacités endormies...que « je » ne peux pas réveiller...

            La pensée cherche à atteindre des buts , c’est son domaine si il s’agit de trouver des moyens de survivre en harmonie avec les autres et la terre et tout ce qui s’y trouve, mais si la pensée cherche à atteindre une sensation mentale au lieu de moyen pratiques de survie...là la catastrophe a déjà commencé...

            « je » ne peut agir que sur lui meme et encore..

            Mais c’est sur des l’enfance de tels moment peuvent se produire, un élément important étant la curiosité personnelle sur ces sujets...

            tu dis : Eh la comme toi je pense que notre cerveau a un back door qui ouvre sur des choses extraordinaires, d autres dimensions, on peut imaginer que des compositeurs, scientifiques, artistes de génie ont su ouvrir ces portes durablement ....

            en fait je ne pense pas mais je l’ai vécu et le vit des fois,mais cela est TOUJOURS involontaire, dans ce domaine on ne peut rien vouloir du tout...

            c’est LE PROBLÈME, vouloir est ce qui mène notre monde , il y a un autre monde lié à l’univers ou vouloir n’a aucune place...

            il n’est pas nécessaire d’être un pseudo génie , etc soit cela est réel et est là potentiellement pour tous ,soit c’est une illusion de plus........et toi comme moi serions alors le jouet de notre imagination ,de nos désirs etc etc mais tout serait alors faux !!

            l’intellect n’a rien à voir la dedans,** c’est en fait le problème central que l’hypertrophie du moi**...qui envahit des domaines ou il ne doit pas aller car il ne peut pas....

            La souffrance entre autre signale cela...laissée libre elle est alors un catalyser pour aider...dans de tels moment la pensée reste là ou elle est vitale, au champs, à la cuisine etc etc etc

            salutations...

            Après tout ce sont potentiellement les meilleurs qui dirigent la planète....vers le désastre...


          • elpepe elpepe 4 juillet 2015 19:34

            @howahkan Hotah
            Bonjour
            non vous inquiétez pas je ne me sens pas oblige de répondre un seul instant, si je continue cette conversation c est que j y vois un grand interet, je souhaite qu il soit réciproque.

            Probable qu une grand partie de notre psyche et mode de fonctionnement, vie, but de notre existence et toute la belle energie que l on dispense, sont pour une guerre que l on s’invente, auquelle on participe contre notre gré, mais in fine une guerre pour la survie. Ma survie étant conditionnée bien sur par la mort ou déchéance de l autre.
            Notre volonté ne serait que combative et doit donc s inventer des ennemis, les provoquer en permanence, je combats donc j existe,
            L idée que l on se fait de la justice et prisonnière de ce combat pour la survie, l idée même de justice suppose qu il y a un combat et des intérêts antagonistes.
            La justice a-t-elle un intérêt car elle ne peut etre que négative, inscrite déjà a notre passif ?
            Le nouveau testament a la lumière de cette lecture (my 2 cents), incite a effacer son ego pour communier, et laisse a Dieu seul, l appréciation de ce que pourrait etre la justice,
            Tu perdras ta vie en voulant la sauver, une hyperbole, peut s extrapoler dans ces directions ?
            Les religions catholiques, protestantes, orthodoxes ont reduit la communion a un rituel totalement cretin et digne des sectes et de leur turpides les plus détournées, il faut aborger tout cela est repartir sur de nouvelles bases. my 2 cents a usual qui n engage que moi smiley
            bien a vous


          • Le Gaïagénaire 4 juillet 2015 22:56

            elpepe 4 juillet 19:34


            « La justice a-t-elle un intérêt car elle ne peut etre que négative, inscrite déjà a notre passif ? »

            Le but de la justice et des religions est de culpabiliser l’enfant pour épargner les parents. 


          • howahkan howahkan Hotah 5 juillet 2015 08:53

            @elpepe

            Salut elpepe..

            j’avais commis une très longue réponse...j’ai fait une fausse manœuvre et elle a disparu..

            je ne vais pas la refaire de suite....une autre fois peut etre sur un autre article..je vais continuer à développer ici ce qui m’est donné de voir , voir par opposition à penser ..
            ce que tu dis là me parle

            je cite ; Le nouveau testament à la lumière de cette lecture (my 2 cents), incite a effacer son ego pour communier, et laisse a Dieu seul, l appréciation de ce que pourrait etre la justice,
            Tu perdras ta vie en voulant la sauver, une hyperbole, peut s extrapoler dans ces directions ?

            je préfère l’expression plus ancienne de my two pennies worth , qui est Anglaise à celle des us...sans importance de fond bien sur..

            qu’en est t’ il de la vie ?

            nous qui ne faisons plus que survivre en souffrance ce qui est alors inévitable qu’en savons nous encore ?

            on en connaît le manque de la vie, on sait qu’elle n’est pas là..

            On en revient encore à la souffrance de l’absence de vie...vie qui est simplement connexion avec L’Origine et avec sa bienveillance mentale en paix...

            L’’Univers est en PAIX totale..je peux le dire, je l’ai vécu....profondément...
            attention le mot paix utilisé ici n’est pas l’absence de conflit, c’est un état indépendant de cela..

            ceci ayant amené ce que j’essaye de faire aujourd’hui, parler du malfonctionnement de notre cerveau.....etc

            je n’ai pas cherché à aller dans cette direction ,elle s’impose....

            le non choix est au delà de la pensée ou croit ce nicher ce pseudo ego..

            @+


          • gaijin gaijin 2 juillet 2015 11:19

            salut hotah
            bravo pour l’humour que je sens percer dans ton texte ......l’humour quand il n’est pas une posture est une manifestation de la vie quelque chose comme une herbe qui finit par percer au travers du bitume d’une autoroute .......
            bien sur que le but de la vie est un mythe .......il n’ y a pas de but ! la vie est et point barre le but c’est une invention du mental, une hallucination liée a une pensée fossilisée dans le temps matériel
            tic tac tic tac .........c’est la taquetique du mental .... et toutes les impostures se résument ainsi : demain on rase gratis ......

            la tactique du mental :
            https://www.youtube.com/watch?v=n_V7x2J2CqU


            • howahkan howahkan Hotah 2 juillet 2015 11:36

              @gaijin

              salut ma poule..je plussoie..

              jolie mot à propos de l’humour et de l’herbe..image sereine..

              merci pour le bourvil....on s’en fait régulièrement chez nous ...

              Sur le mythe du but, je l’ai fait en monde questionnement volontairement bien sur..

              @ que ciao


            • gaijin gaijin 3 juillet 2015 09:26

              @howahkan Hotah
              bien sur smiley
              étant conscients qu’il n’y a rien a dire ....que rien ne peut être dit, nous ne faisons que nous renvoyer la balle en espérant que quelqu’un peut être par hasard entende .......ou simplement par jeu parce qu’il n’y a au fond rien d’autre a faire


            • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 10:02

              @gaijin

               smiley

              tu tiens la forme !!


            • soi même 2 juillet 2015 15:31

              @ L’impasse de Damas,
              1 Corinthiens 15:14

              Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine

              En réponse à votre nostalgie bouddhiste des QUATRE vérités SAINTES qui sont le noyau central du sermon de Bénarès, le résumé du Bouddhisme tout entier.

              1) l’existence de la douleur. Exister, c’est souffrir  ;

              2) la cause de la douleur. Cette cause est dans le désir qui grandit par la satisfaction même ;

              3) la cessation de la douleur. Cette cessation est possible, elle est obtenue par la suppression du désir ;

              4) la voie qui conduit à cette suppression. Cette voie, c’est la connaissance et l’observation de la « Bonne Loi », la pratique de la discipline et de la morale du Bouddhisme.

               La réponse que vous cherchez son dans les Béatitudes


              1. Voyant les foules, il gravit la montagne, et quand il fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui.

              2. Et prenant la parole, il les enseignait en disant :

              3. Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux.

              4. Heureux les affligés, car ils seront consolés.

              5. Heureux les doux, car ils posséderont la terre.

              6. Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés.

              7. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

              8. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

              9. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

              10. Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux.

              11. Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on vous persécutera, et qu’on dira faussement contre vous toute sorte d’infamie à cause de moi.

              12. Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c’est bien ainsi qu’on a persécuté les prophètes, vos devanciers.

              Matthieu 5



              • howahkan howahkan Hotah 2 juillet 2015 17:03

                @soi même

                Salut soi meme....

                je n’ai aucune nostalgie bouddhiste, ni meme d’intérêt , je note juste que c’est la base du bouddhisme j’ai a peine lu les 4 vérités car cela parlait de souffrance..

                derriere le titre il y avait une référence au sens d cette expression de trouver sa voie....

                l’erreur que nous commettons tous par conditionnement sociétal dans l’intérêt des possédants et dirigeants, car cela habitue a se soumettre à une chef, un gourou, etc etc que nous ,avons tous commise et que certains vont comprendre, la majorité jamais, est de croire que parce que une personne aurait PEUT ÊTRE trouvé sa voie voir LA VOIE , que cela va radicalement changer la vie des autres par le simple fait que cela soit et que cette personne disen des mots qu’on aime entendre...

                ceci est faux..........personne ne peut faire mon chemin comme je ne eux le faire pour un autre

                il n’y a jamais eu de sauveur pour l’humanité, il n’y aura jamais de sauveur juif,chrétien, musulman etc car chaque etre humain est en essence un etre fini ,accompli potentiellement, nous sommes juste égarés en nous meme pour des raisons qui peuvent etre perçue ,se comprendre et produire un changement radical en soi meme et dans le monde..

                c’est ce que je vois, clairement pour moi meme, basé sur des expériences ....et la tentative de les dire à d’autres...
                le sujet de la souffrance vécue étant une clé que je connais , j’en parle ....cela peut etre suggéré pas plus, l’intérêt de chacun prends ensuite ou pas le relais..

                ceci ne veut pas dire qu’il y ai eu ou pas des gens « éveillés » à eux meme donc à la vie profonde quo aurait du etre la notre donc à L’Origine, bien sur qu’il y en a eu et aura..mais le chemin de chacun ne eut etre fait par un autre...aucun mot d’une autre personne ne peut me changer ,m’éveiller ,cela reste personnel....cela comrpis, je n’accepte plus aucun maître, guru,etc et ne connait alors que la cooperation entre tous........car l’éveil à soi a une incidence directe sur la société des humains si le nombre de gens éveillés à la vie est suffisant pour operer un basculement

                c’est de cela dont les leaders ont peur...

                ceci dit rien n’empêche non plus d’avoir ses propres références etc....

                la diversité est vie...mais cette fois elle n’est plus conflit mais paix....si l’éveil à soi donc au monde a eu lieu...

                au delà des mots y’ a du boulot..

                cette phrase que tu cites me parle : Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux.

                à laquelle on pourrait ajouter : aide toi et le ciel t’aidera....et :charité bine ordonnée commence par soi meme...

                merci et salutations..


              • soi même 2 juillet 2015 21:44

                @howahkan Hotah ( l’erreur que nous commettons tous par conditionnement sociétal dans l’intérêt des possédants et dirigeants, car cela habitue a se soumettre à une chef, un gourou, etc etc ) Tant que vous trouvez pas la raison d’être Libre, vous m’êtes esclave de vous même si vous penses que vous n’êtes pas assujettie à la raison de se monde déglinguer ( « Lorsque Kant dit du devoir : « Devoir ! Nom sublime, nom grandiose, qui ne contient en toi rien d’aimable et recélant la flatterie, mais qui exige la soumission », toi qui « établis une loi (…), devant laquelle se taisent toutes les inclinations, même si en secret elles agissent en son encontre », l’homme qui parle à partir de la conscience de l’esprit libre lui répond : « Liberté ! nom accueillant, nom humain, toi qui contiens en toi tout ce qui est cher à la moralité, que mon humanité estime au plus haut point et qui ne fais de moi l’esclave de personne, toi qui ne te contentes pas de poser une loi, mais qui attends ce que mon amour moral reconnaîtra lui-même comme loi, parce qu’en face de toute loi qui ne lui est qu’imposée il se sent non-libre. » Die Philosophie der Freiheit Rudolf Steiner 1893-1894. )


              • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 07:13

                @soi même

                de ce que je comprends le mot libre utilisé seul n’a pas de sens...il fait partie de cette série de mot sensés tout dire et ne disent strictement rien du tout...pour moi.

                c’est un mot que personnellement je n’utiliserais plus....comme amour, démocratie, méditation, dieu et tant d’autres mots que je pense etre hypnotique sensé déclencher une réaction instinctive positive dans nos cerveaux, ce qui marche très bien d’ailleurs...pour etre acquis à la cause de celui qui prononce ce mot..

                c’est d’ailleurs pour cela que ce mot est énormément utilisé en politique...car il déclenche une sorte de soumission à celui qui l’utilise..

                je ne vois de liberté que par rapport à quelque chose et donc surtout au dictât de mon propre cerveau analytique ou pensée qui dirige mécaniquement nos vies sans que nous soyons conscient que cela est un programme et que cela nous mène au conflit en soi meme donc ni pourquoi, ni comment cela se passe bien sur, et aussi donc a conflit à l’extérieur, sujets que j’essaye de développer ici et ailleurs..

                la liberté de steiner me semble etre celle d’un enfant immature donc un adulte qui l’est encore plus qui veut faire tout ce qu’il veut sans aucune contrainte meme naturelle, les autres n’existant plus sauf pour les utiliser...le summum du moi je ou les autres n’existent plus..la négation que le collectif existe, une sorte de pré néoconservatisme...ancêtre intellectuel de Milton Friedman donc..

                Cela dit,c’est ce que m’évoque son propos si je l’analyse...qu’en était il vraiment ? je ne sais pas..


              • soi même 3 juillet 2015 14:54

                @howahkan Hotah, je comprend tous à fais votre position, quand vous aurez compris la Liberté est une obligation librement consentie , vous n’aurez plus besoin du cheval d’Orgueil pour paraître si sage !


              • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 15:22

                @soi même

                cela me parait trop mystérieux, j’avoue ne pas en comprendre le sens...

                salut.......


              • Le Gaïagénaire 3 juillet 2015 01:42

                howahkan Hotah 1er juillet 19:18


                Je seconde votre intuition concernant la souffrance : c’est le signe de la guérison. La combattre est une fuite.

                Pourquoi souffre-t-on ?

                Mais c’est simple. Nous sommes tous des êtres qui n’ont pas été désirés pour nous-mêmes. Nous sommes donc des esclaves. Notre consentement est vicié au départ.

                Le fait de ne pas avoir été désiré nous range au même point que les animaux. Jamais ils ne concevront être désirés.

                Cette sorte de dissonance cognitive nous fait souffrir. 

                À quand des humains désirés ?

                 

                • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 06:58

                  @Le Gaïagénaire

                  salut....

                  Mais nous sommes des animaux....une .partie parmi des milliards d’autres d’un tout, et ne sommes pour rien dans le fait d’être mais sommes pour tous dans nos actes..

                  La souffrance a , pour moi, de ce que me montre mon expérience directe et renouvelée des causes qui ne sont pas, en tous les cas dans mon cas, liées au fait d’être désiré..mais à la non réalisation devenue inconsciente de ce que moi je veux à n’importe que prix, mais aussi est un indicateur du mauvais chemin emprunté...

                  si le désir positif et négatif, oui/non, je t’aime car tu me sers, je te tue car tu ne me sert pas etc est compris ce qui veut dire vu comme dans « vision involontaire et non recherché »e à sa racine , la pensée ne peut comprendre cela, et ainsi sublimé de par cela, si d’inconscient il n’y a plus car notre cerveau petit à petit va remettre en route nos capacités perdues depuis quelque millénaires, toute souffrance est alors résolue et sujet à compréhension profonde et pain intérieure...jusqu’a ne plus devenir souffrance mais symptome percue des le debut et vécu comme tel, hors de la pensée..qui eelle est un outil de survie qui ne contien rien de plus que ce que contient un outil...sauf le desir qui est nécessaire pour qu’elle marche..

                  l’absence de nos capacités endormies est le facteur qui nous rends en souffrance et dément..car nous n’avons plus LA connexion.......

                  c’est ce que je vois.

                  merci d’être passé..


                • Le Gaïagénaire 3 juillet 2015 13:50

                  @howahkan Hotah 3 juillet 06:58

                  « La souffrance a , pour moi, de ce que me montre mon expérience directe et renouvelée des causes qui ne sont pas, en tous les cas dans mon cas, liées au fait d’être désiré. »

                  Question : Avez-vous été désiré pour vous-même avant, pendant et après la conception par vos géniteurs et eux-mêmes avaient-ils été désirés ?

                  A+

                • howahkan howahkan Hotah 3 juillet 2015 15:25

                  @Le Gaïagénaire

                  je ne vais pas sur cette route....elle ne me parait pas intéressante pour moi meme...

                  elle l’est peut etre ou meme sûrement pour d’autres bien sur..pas de problemes..

                  @+ et merci...


                • Le Gaïagénaire 4 juillet 2015 23:01

                  howahkan Hotah 3 juillet 06:58


                  « Mais nous sommes des animaux....une .partie parmi des milliards d’autres d’un tout, et ne sommes pour rien dans le fait d’être mais sommes pour tous dans nos actes.. »

                  Quel animal cogite comme vous ?


                • howahkan howahkan Hotah 5 juillet 2015 09:06

                  @Le Gaïagénaire

                   je refuse consciemment et volontairement d’aller sur cette non route avec ce genre de questions en impasse, non route et impasse, pour moi, j’entends bien.

                  salutations..


                • Le Gaïagénaire 5 juillet 2015 13:54
                  howahkan Hotah 3 juillet 06:58

                  "et ne sommes pour rien dans le fait d’être mais sommes pour tous dans nos actes.. »

                  Non coupable mais responsable ????

                  Voir mon commentaire à elpepe : Le Gaïagénaire 4 juillet 22:56

                  Cordialement.

                  • Samson Samson 12 juillet 2015 19:10

                    Cher Howahkan Hotah,

                    Merci de vous efforcer - sans crainte du ridicule ou de l’opprobre - d’ainsi vouloir partager votre conscience de l’éveil ! Elle est d’autant plus méritoire qu’une voie n’est pas l’autre et que celle de l’éveil s’avère pour celui qui y accède intransmissible par le discours, tant elle est fonction de ses propres personnalité, expériences, culture et représentations, D’où d’ailleurs la constante dans toutes les traditions du « tabou » ou du secret revêtu par les procédures de transmission initiatiques sur un « réel » - si même il nous est commun à tous - proprement indicible.

                    J’ai - pour part par tradition familiale - eu l’immense « chance » d’être tôt interpellé par cet extraordinaire langage de l’âme que constitue le rêve : cela m’a amené à en creuser - notamment par le biais de l’analyse jungienne - les arcanes et le sens afin de mieux respecter les avertissements et sentences qui balisent le chemin de mon incarnation et vivre en meilleure harmonie - si ce n’est avec le monde, au moins avec moi-même.

                    Et peu m’importent les quolibets des « esprits forts », je confirme votre propos : je sais - de certitude intime et pour l’avoir expérimenté -, qu’a delà de ce miroitement apparemment insensé des apparences dans lequel nous évoluons - existe un « envers » (qu’il serait bien vain - sauf escroquerie - de prétendre « prouver »).

                    PS : ce n’est que fort tardivement que j’ai repéré votre précédent billet, auquel je me suis permis d’ajouter un commentaire (si même il est emprunté, je n’aurais pu mieux dire !).

                    Je vous présente mes respectueuses et très cordiales salutations ! smiley

                    A vous lire !


                    • howahkan howahkan Hotah 13 juillet 2015 19:29

                      re..

                      tu dis : Elle est d’autant plus méritoire qu’une voie n’est pas l’autre et que celle de l’éveil s’avère pour celui qui y accède intransmissible par le discours, tant elle est fonction de ses propres personnalité, expériences, culture et représentations, D’où d’ailleurs la constante dans toutes les traditions du « tabou » ou du secret revêtu par les procédures de transmission initiatiques sur un « réel » - si même il nous est commun à tous - proprement indicible.

                      il y a un point précis sue lequel je communique en fait, je ne parle pas d’agoravox ,c’est ce moment précis ou la douleur de vivre va dominer le moi,qui pense a tort que la douleur est une chose et lui « moi » une autre chose...

                      c’est l’erreur fondamentale que tout le monde peut saisir....plus on est intello,moins on a de chance de saisir cela, heureux les pauvres en esprit...etc

                      c’est là que le basculement va se produire..l’espoir est donc une empêchement au changement radical en soi meme et dans le monde...

                      je laisse cette phrase comme une énigme..

                      tu dis : Et peu m’importent les quolibets des « esprits forts », je confirme votre propos : je sais - de certitude intime et pour l’avoir expérimenté -, qu’a delà de ce miroitement apparemment insensé des apparences dans lequel nous évoluons - existe un « envers » (qu’il serait bien vain - sauf escroquerie - de prétendre « prouver »).

                      le quolibet oui..improuvable, oui totalement bien sur..une erreur de plus de la pensée est de croire que puisque elle passe son temps à mesurer que tout est donc mesurable donc prouvable, ce qui est une assertion fausse de plus

                      tu dis : J’ai - pour part par tradition familiale - eu l’immense « chance » d’être tôt interpellé par cet extraordinaire langage de l’âme que constitue le rêve : cela m’a amené à en creuser - notamment par le biais de l’analyse jungienne - les arcanes et le sens afin de mieux respecter les avertissements et sentences qui balisent le chemin de mon incarnation et vivre en meilleure harmonie - si ce n’est avec le monde, au moins avec moi-même.

                      je ne connais rien de Jung ,les rêves qui me parlent montrent leur sens directement , je n’ai pas a chercher...non en fait ce sont plutôt les cauchemars qui parlent si on arrive à ne pas les interrompre ce qui est difficile...

                      bon je dois filer

                      encore merci

                      @+


                    • Samson Samson 12 juillet 2015 20:18

                      PS2 ( smiley)  :
                      Le « Principe et Fondement » aux Exercices Spirituels proposés par Saint Ignace de Loyola (le fondateur de l’ordre des Jésuites dont est issu le Pape François) constitue un authentique chef d’œuvre de simplicité.
                      Je me permets de soumettre à votre sagacité la très remarquable quatorzième règle « Pour avoir le vrai sens de l’Église » extraite des « Règles et Remarques » aux Exercices Spirituels  :
                      « Bien que ce soit la vérité que personne ne puisse se sauver sans être prédestiné et sans avoir la foi et la grâce, il faut faire très attention dans la manière de parler et de s’exprimer sur toutes ces questions » (366, 1-2)


                      • howahkan howahkan Hotah 13 juillet 2015 12:42

                        @Samson

                        salut...merci de communiquer..je n’ai pas répondu avant car je viens juste de voir ces deux posts

                        voyons ce propos : Bien que ce soit la vérité que personne ne puisse se sauver sans être prédestiné et sans avoir la foi et la grâce,

                        je ne sais rien de cela....je parle de vécu seulement, du vécu étrange pour celui qui ne l’a pas vécu mais qui en fait ne supporte aucun qualificatif ajouté par l’humain, genre extra-ordinaire,sublime,fantastique, etc etc

                        la seule facon que je trouve pour définir cela est que la pseudo vie dans le réseau de notre seule pensée ,qui pour moi est clairement seulement une partie de ce que l’on est est un mécontentement permanent qui va de la frustration permanente,à la souffrance sous l’égide de désirs divers et variés dont on ne sait rien de la profondeur ni de l’origine, en clair on est plutôt aveugle donc...

                        ce qui est au delà de cela est Contentement absolu qui lorsque il est là va totalement de soi et  qui vient comme il veut....il n’y a même pas de surprise que cela arrive, il y a constatation que cela se passe, et puis ce mouvement prends le contrôle pour un temps inconnu et repars...quand il part il n’y a aucune frustration de cela...

                        par contre tu cites : il faut faire très attention dans la manière de parler et de s’exprimer sur toutes ces questions » (366, 1-2)

                        oui ceci est juste...de mon point de vue

                        il y a une part de vécu,ensuite il y a le besoin naturel de dire, puis donc le besoin des mots, puis donc la tentative de dire au plus prés des faits sans en altérer si possible le contenu etc etc etc et enfin la tentative nécessaire de se mettre en phase avec celui qui peut écouter ou lire..

                        car là on n’est plus dans l’apprentissage de quelque chose de pratique , on est dans un domaine qui n’est plus « matériel » ..je ne le défini pas, c’est inutile pour moi

                        sur cette route ce que on appelle à tort souffrance car cela charge déjà la situation d’un désespoir qui ne sert a rien du tout dans ce cas et est contre productif, cette pseudo souffrance donc qui est en fait une frustration ultime et une fuite non comprises pour ce qu’elles sont donc jamais vécues en fait cette pseudo souffrance pour moi par ce que j’en ai vécu et en vis, est maintenant un signal d’erreur tres clair..quelque chose dit :FAUTE...cette souffrance est vitalement utile si « on » ne s’en sert pas du tout, « on » en tant qu’entité illusoire qui se croit un « je » séparé de Tout...

                        ceci est un paradoxe apparent qui signale que je ne peux pas utiliser cette pseudo souffrance pour quoique ce soit.....

                        que ce soit un signal d’erreur est aussi ce que je déduis comme une évidence de ce qui s’est passé et de se passe,il est aussi un catalyseur à laisser libre sans absolument rien en attendre, ce qui va alors impliquer les recoins cachés de notre psyché,recoins devenus inconscient pour ce qui nos reste de cerveau en fonctionnement..

                        notre vie normale est je souffre et je suis persuadé que il y a moi d’un coté et la souffrance de l’autre, je peux donc m’en débarrasser...notre pensée analytique croit cela réel ,être un fait ..le brillant résultat se voit sur la planète..et en soi même..ceci n’est pas une vie...

                        notre vie qui aurait du être ceci : je souffre, c’est moi qui souffre, je ne sais pas ce que c’est , je laisse donc tout cela être et je verrais bien ce qui se passe car je suis là en territoire inconnu ...ne se passe plus ainsi..

                        notre capacité a être dans l’inconnu est en panne...on ne fait jamais cela donc..on essaye de transformer tout en connu....l’inconnu a disparu,reste le connu,pas TOUT le connu mais mon propre connu ; je ne fais que revivre le même moment sans arret avec des modifications superficielles uniquement..

                        la profondeur par opposition au superficiel qui se voit ,n’est plus, l’inconnu non plus, rien ne se passe sauf la modification superficielle de la même chose sans arret...

                        on pense même être en quête de sécurité et avoir un instinct de survie, alors que cela peut tres bien être uniquement une question de capacité à vivre dans le champs du connu, vital pour le corps et toute matière, mais aussi à vivre le non connu ce que nous avons perdu, cette dernière capacité qui implique alors l’effacement de ce pseudo « moi » duquel en fait je ne sais rien sauf 2 ou 3 banalités qui n’en disent rien..quand à la foi, croire n’étant clairement pas savoir pour moi...je m’abstiens donc sur le sujet au delà de cette remarque personnelle..

                        et pour revenir sur la prédestination, là je reviens plus dans la croyance, je ne ressens pas qu’il y ait une telle « chose »...mais je n’en sais rien..

                        si prédestination il y avait ,notre sort ,pour moi serait encore plus terrible qu’il n’est .....

                        alors si cela etait j’admettrais sans problème que L’Origine elle même est démente,donc nous le serions aussi tel père tel fils ....

                        Mon vécu ne me suggère rien du tout de cela en tous les cas...donc je mets de coté toute idée de prédestination........

                        et je mets en avant que nous avons tous ,tout ce qu’il faut en nous même pour sortir avec une aide « bizarre » de l’ornière dans laquelle nous sommes globalement embourbés ..

                        aide toi et le ciel t’aidera ,a alors un sens réel.....profond et factuel..le mot ciel n’est pas utilisé dans un sens utilisé par les religions..cela désigne ici L’Origine,quelque soit sa nature..

                        ce qui implique que avant tout ,le aide toi est la première étape ...et la dernière de« moi je »

                        Salutations.....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès