Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La boîte de Pandore et l’espoir d’un fou

La boîte de Pandore et l’espoir d’un fou

Je suis un homme par nature optimiste, mais au fil du temps j’ai perdu la foi en l’humain et en l’avenir que l’humain prépare à notre planète. J’aimerais croire que l’humain changera, s’améliorera et deviendra un être meilleur qui ne pense pas qu’à court terme. Un fol espoir, l’espoir d’un fou ! Mais à vrai dire je me demande s’il n’est pas trop tard.

La pollution

Qu’elle soit nucléaire ou autres, elle est omniprésente. Les scandales se multiplient mais pour quel résultat ? Difficile de savoir quels sont les endroits qui ne sont pas pollués d’une manière ou d’une autre. Parce qu’avec des catastrophes comme celle de Fukushima ou celle de Tchernobyl, sans oublier les innombrables usages d’armes nucléaires que ce soit à l’uranium appauvri ou des essais de bombes nucléaires, on peut dire qu’on ne peut décemment savoir quelle est l’étendue réelle de la pollution nucléaire. Que dire alors de catastrophes sous-marines comme celle de BP (http://fr.wikipedia.org/wiki/Explosion_de_Deepwater_Horizon) ? Et je ne parle aussi des innombrables agressions que subit notre terre nourricière. Je ne parle pas aussi des innombrables produits pourris que nous bouffons que la courageuse Madame Corinne Gouget dénonce (http://www.youtube.com/watch?v=2h9T9Kn5wIQ) entre autres. A quel point nos corps sont intoxiqués ? Je ne sais pas et ça donne vraiment peu d’espoir de mon point de vue. Alors je salue les combats de Mme Gouget, de Monsieur et Madame Bourguignon (http://www.youtube.com/watch?v=PJMUz_FikM0), de Pierre Rabhi (http://vimeo.com/41653206), de Mme Vandana Shiva (http://www.youtube.com/watch?v=v5QKFmKYxIc) et tant d’autres connus ou inconnus qui se battent assidument pour un monde meilleur et moins pollué. Mais un autre mal ronge le genre humain à savoir les guerres.

 

Les guerres

Combien de pays sont en guerre actuellement. Que celles-ci soient « actives » ou « larvées » (dans tous les cas des gens souffrent et des vies sont détruites et donc pour moi la différence est inexistante) ? Dans des pays comme la Centrafrique, RDC, Soudan, Mali etc… Syrie, Libye, Iraq, Palestine occupée etc… Que dire des guerres de la drogue en Amérique latine (http://www.mondialisation.ca/la-guerre-contre-les-drogues-est-un-echec-selon-la-directrice-du-programme-des-ameriques/5356483) ! On peut se demander si ne serait-ce qu’une heure, il y aura la paix totale sur terre. Car les guerres créent des fous, créent des vies détruites sans compter les autres abominations qui suivront comme par exemple les enfants victimes des mines (http://www.annamedia.org/# !mines-anti-personnel/c23wx). Car la guerre est une arme de destruction massive à long terme, les conséquences de cette calamité pouvant être subies pendant longtemps. Et pourtant il se trouve toujours des gens soit pour le profit ou par bêtise qui souhaitent la guerre. Certains idiots pensent que la guerre est un moyen fiable de régler un problème, or cette horreur est sans contexte l’une des plus grandes abominations et une boite de Pandore à elle seule. Oui j’ai discuté avec des anciens soldats (étant fils de militaire moi-même) qui m’ont raconté les abominations de la guerre. Des femmes enceintes qui se font éventrer par exemple (témoignage d’un ancien soldat de la guerre d’Algérie). Il faut aussi voir les témoignages de jeunes soldats étasuniens traumatisés après l’insensée guerre en Iraq (http://chretiens.daujourdhui.pagesperso-orange.fr/temoignage_irak_238.htm). En espérant que ces témoignages feront comprendre à certains toute l’horreur que représente une guerre. Non seulement pour le pays agressé mais aussi pour les jeunes soldats naïfs et conditionnés qu’on envoie à l’abattoir. Oui des jeunes sacrifiés sur l’autel de profit de personnes comme Dick Cheney lié à la société Halliburton (http://www.voltairenet.org/article14989.html). Et oui le profit, qui signifie plus de fric donc plus de pouvoir.

 

La quête insensée du pouvoir

Certains cherchent avec avidité du fric car c’est la source du pouvoir. N’est ce pas Nathan Rotschild qui a dit : « Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation, et je me moque de qui fait ses lois » ? Oui car le contrôle de la monnaie est la source du pouvoir. Les autres ne font que courir après le fric (donc en vérité une source secondaire du pouvoir car le vrai pouvoir repose sur le contrôle de la monnaie) car ça ouvre les portes. J’ai vu tant de jeunes basculer dans les ténèbres parce que voulant avoir du fric le plus vite possible et par tous les moyens imaginables. J’ai vu des gens tenter de faire des sacrifices humains pour avoir du fric. Mais gagner du fric en polluant ou en détruisant des vies n’est-ce pas faire des sacrifices humains ? Déclencher des guerres n’est-ce pas aussi faire des sacrifices humains ? Car rechercher avidement le pouvoir est vraiment ouvrir la boîte de Pandore (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pandore). L’humain veut pouvoir et semble prêt à tout pour assouvir cette quête folle. Il veut changer le monde pour mieux le dompter comme s’il pouvait dominer des forces terrifiantes comme les cyclones, les tremblements de terre ou les volcans. Oui certains disent que certaines personnes essaient de créer des machines pour contrôler le climat et provoquer à volonté des séismes (http://sboisse.free.fr/technique/haarp.php) ! Je ne doute pas que certains aient cette intention mais en ont-ils la capacité et ont-ils conscience de ce qu’ils peuvent provoquer ? Et le mal vient de nos esprits qui ont une imagination illimitée et qui aimeraient bien posséder un objet comme la sphère (http://www.senscritique.com/film/Sphere/critique/6796066) qui brise toutes les limites qui d’une certaine manière nous protègent. Un objet qui permette de réaliser tous nos fantasmes aussi dangereux et délirants soient-ils. Mais n’est-ce pas cela ouvrir la boîte de Pandore ?

 

Ma conclusion

Guerres, pollution toutes ces abominations sont les symptômes de la bêtise humaine. Celle à propos de laquelle Einstein aurait dit : « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue ». Et je ne peux en âme et conscience lui donner tort. Cependant j’espère que des gens sensés et raisonnables, de vrais leaders (http://www.dynamique-mag.com/article/pourquoi-salaries-veulent-etre-diriges-par-leader.4238) donc des hommes charismatiques, avec une vision claire et une capacité à motiver émergeront dans cette génération et la suivante pour changer le cours des évènements. Ce qui veut dire essayer de refermer la boîte de Pandore. Je veux croire car sans espoir point de vie et comme dit la rappeuse Keny Arkana dans son excellent morceau « Victoria » : « Et puis grand mère disait toujours "la vie c'est l'espoir" Si tu en as plus t'es comme mort, et vivre relève de l'exploit ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • howahkan Buddha Hotah 8 février 2014 09:56

    Salut le moine du coté obscur,

    entre pollution à tous les étages , guerres et pouvoir, rien ne semble contrecarrer cela . 5000 d’histoire même globalement faussée bien sur, d’ailleurs c’est la loi des puissant qui dit l’histoire aujourd’hui grâce à des loi répressives, la répression est ce qui marche bien dirait on, le plus utilisé en tous les cas.... montre que l’on revit sans arrêt le même jours....et chaque generation vit dans l’espoir que demain sera mieux, alors que la seule possibilité pour moi semble être que aujourd’hui est bien une bonne journée...
    ça fait 5 à 10 000 ans que sans arrêt notre cerveau dit : demain ca sera mieux, demain on rase gratis..c’est l’histoire d’un coiffeur malin qui avait mis cette pancarte pour attirer de client, et le lendemain ou le futur venait pour se faire raser gratis, le coiffeur lui montrait la pancarte qui disait : demain on rase gratis....ça n’arrive donc jamais !!

    globalement c’est le niveau de clarté et d’ignorance du groupe des humains....dit non pas comme un avis méprisant hautin et arrogant mais comme quelque chose de vrai , de mon point de vue, qui est peut être plus qu’un point de vue,avec l’idée qu’il est bon de voir cela pour commencer à changer de chemin ...

    cette nuit j’ai comme souvent et plein de monde fait un rêve, un rêve imagé avec le sens qui etait là, il est donc sans interprétation aucune.....
    il me montrait une sorte de machine qui lance des flèches sans arrêt sur les humains, les humains savent qu’il y a des flèches mais ne les voient bien sur que quand elle arrivent sur eux..ca dure des millions d’années, ca tue, ca blesse, ca gâche la vie mais pas un humain ne se pose la question de savoir d’où viennent ces flèches, pourquoi ces flèches etc etc pour arrêter cela...ils se sont habitués aux flèches.....donc au pire, soumis...

    ceci indique que rien n’est fait par nous pour indiquer un changement quelconque à venir...sauf de partir à la source des flèches et la détruire, ce qui n’a aucun sens pour quasiment tout le monde...car sans rien savoir notre point de vue systématique est : c’est de la faute des autres ,pas la mienne , le tout multiplié par 7 milliards.....

    considérant que rien ne change en profondeur et que chaque aujourd’hui c’est hier et que de vivre en croyant que tout est de la faute des autres, serait il possible que tout ceci soit de la mienne multiplié par 7 milliards ?

    sans humains ,pas de business, de compétition qui est guerre donc élimination, de vol, de tortures , de violence pour la violence, de massacres de masse, de pollution, des destruction d’espèces pour le profit ou le plaisir sadique de détruire etc...ceci est car l’humain est, ceci part de son cerveau, plus précisément de la façon dont il fonctionne et de celle dont on s’en sert..les religions, les psychoblabla, l’école, les parents,les médias, et surtout soi même avant toute chose , tout participe à ne jamais savoir pourquoi je tue ou je vole au lieu de partager...

    le voleur qui dirige la planète depuis des milliers d’années et qui est moins « con » et qui lui coopère pendant que la masse déteste tout sauf « moi » qui a toujours raison, le voleur du travail collectif fait par la masse qui est totalement pervers lui dit : c’est comme çà....alors habitué a croire depuis tout petit, et bien on y croit..

    comme nous ne sommes plus capable de bouger par nous même, ce fut une autre « vision » qui montra que le pire ne va pas nous lâcher, le pire est notre faute collective , il arrive parce que on ne fait pas ce qu’il faut dans cette vie.....on a la possibilité d’être pacifique et partageur, amicaux , généreux , compassionnel dans le sens la passion d’être avec , honnêtement on ne le veut pas ..on a,choisit la compétition, donc la violence ,donc la guerre, donc le vol, etc etc le prix à payer est tres lourd.....et comme on insiste sur ce chemin, le pire va être la encore une fois..mais grâce a la science maudite , ça va enfin tanguer ...

    nous allons être obligé de changer radicalement....mais ce qui arrive est intégralement de notre faute, pas des autres...chaque personne est responsavble du désastre humain net des guerres...même si un pays plus qu’un autre domine,c’est l’espèce entiere qui en est responsable ....faut laisser tomber la compétition qui n’est pas l’origine du problème mais seulement un effet d’une cause encore plus profonde ....et pour cela il faut aller en soi même voir ce qui crée cela...chemin jamais emprunté...ben oui c’est si simple de haire les autres...ça ne demande aucune réflexion sérieuse sur soi meme..


    • howahkan Buddha Hotah 8 février 2014 10:01

      Bien sur j’évoque le sujet de la connaissance de soi même au travers du catalyseur qu’est la souffrance de nos vies stupides et sans aucun sens , chemin qui ne peut être que personnel, rien ni personne ne pourra le faire pour un autre, sauf éventuellement de montrer une porte éventuelle, ce qui est bien sur insuffisant , ni dieu ni maitre, c’est Mère Nature qui enseigne....notre arrogance qui a ses causes profondes nous en empêche...on pense la vie or il faut la vivre...je sais ça ne parle pas ,mais bon qu’y puis je ? pour les autres rien ,pour moi je peux ,c’est dans la nature des choses...on a cassé le lien unitaire avec Mere Nature..c’est un sujet pour la vie ,entre autres sujets ..

      amicalement


    • le moine du côté obscur 9 février 2014 13:39

      Personnellement je ne spécule plus sur rien et vu que je ne crois plus au genre humain non plus... Est-ce que je souhaite une guerre mondiale ? Certainement pas car je sais quelle abomination la guerre peut être étant fils de militaire moi-même et ayant eu non seulement eu pour amis des militaires mais aussi ayant discuté avec des anciens combattants. Une chose qui m’a été dite et que je retiens : "il ne faut pas souhaiter la guerre à son pire ennemi". Mais est-ce que je souhaite que les choses restent en l’état ? Certainement non, non plus dirais-je ! Mais je suis pour un éveil des consciences et que les gens comprennent où est leur intérêt. Que les gens comprennent que nous ne sommes pas trop nombreux sur terre mais qu’il y a trop d’égoïstes et des psychopathes dans ce monde. Si les gens pouvaient dire on en a marre de faire la guerre car qu’est-ce que ça nous rapporte ce serait merveilleux. Malheureusement je ne crois pas que cela arrivera, trop de gens sont conditionnés pour haïr et trop n’arrivent pas à sortir de cette haine. Pour ma part j’essaie de véhiculer les valeurs de paix et d’amour mais je me tiens prêt à me défendre aussi. Car si ma vie où celle de personnes très proches sont en jeu et que je puisse agir violemment pour défendre ces vies alors je n’hésiterais pas ! Les démons qui veulent mettre ce monde à feu et à sang ne sont pas nombreux, mais ils sont déterminés et ils profitent de la faiblesse des autres humains qu’ils manipulent à souhait. Assez de la haine ! Humain réveille toi ou disparais car c’est tout ce que tu mériteras !


    • lacsap151 12 février 2014 20:23

       Bonsoir à tous,
       Il y a environ 150 ans Allan Kardec publiait « Le Livre des Esprits ».
      Normalement, étant donné la puissance de cette révélation, beaucoup des problèmes soulevés ici auraient dû être réglés.
       Pour moi ils le sont et ayant compris grâce à l’étude des textes fondateurs du spiritisme et son histoire le sens de ma vie sur terre je vous invite vous aussi à vous intéresser au spiritisme et prendre ainsi le risque d’enfin savoir.
       L’humanité telle qu’elle se manifeste sur terre n’est qu’un petit aspect d’une réalité beaucoup plus complexe.
       De grands savants ont étudié le spiritisme et ont été convaincus.
       Je vous invite donc à lire « sérieusement » les grands spirites, Kardec, Denis, Delanne à la suite de Hugo, Curie et bien d’autres.
       Les questions que vous vous posez risque de changer singulièrement de sens.


    • le moine du côté obscur 13 février 2014 09:11

      Il est fort probable que ce disait Kardec soit vrai. J’ai l’esprit suffisamment ouvert pour l’entendre. Mais le fait est que nous sommes dans un monde matériel et nous ne pouvons ignorer ce fait. Je considère ce que disait Kardec comme une possibilité. J’en tiens compte mais je ne m’arrête pas à cela. Je pense pourtant que le combat que nous menons est avant tout spirituel. Car nous devons faire face à des esprits malades. Malheureusement nos esprits faibles se sont laissés entraîner dans un monde troublant et potentiellement cauchemardesque. Je ne sais pas comment ça va finir ! J’essaie de garder l’espoir mais franchement je n’en ai pas ! Après peut-être que la solution se trouve dans des connaissances que je n’ai pas. C’est mon fol espoir !


    • Daniel Roux Daniel Roux 8 février 2014 10:08

      Tout le monde sait que le soleil va exploser dans 5 milliards d’année environ et que l’Homme est coincé dans son système solaire pour un un temps probablement supérieur à celui qui lui sera nécessaire pour s’autodétruire.

      De ce point de vue là, rien ne sert à rien et si nous étions aussi intelligents que nous le croyons, nous nous serions contenté de ce que la Terre nous offrait et des lois de la sélection naturelle.

      Mais impossible d’arrêter le progrès et donc l’exploitation de la nature, impossible de contrôler notre agressivité alliée à une inaltérable cupidité et donc les guerres, impossible de ne pas être humain et de tout vouloir, jusqu’à éclater.

      Perso, je me veux optimiste et m’astreins à jouir de ce que la vie et la nature m’apportent. J’ai juste un petit problème, les lourdes œillères et le casque anti bruit me gênent pour dormir.


      • howahkan Buddha Hotah 8 février 2014 10:27

        salut Daniel

        tu soulèves un point que je trouve très intéressant, tu dis rien ne sert à rien..

        on est persuadé qu’il y a quelque chose à accomplir qui doit servir a quelque chose...il est possible que ceci soit une fausse proposition, et que précisément L’Univers ne sert pas a quelque chose, il « est »....

        comme j’ai pu le voir pour moi même , comme d’autres l’on vu ,vécu je veux dire , notre cerveau a perdu une partie de ses « fonctions », pour ne garder que la partie qui gere surtout la survie et qui elle par nature entre autre fait des évaluations, des comparaisons , et qui projette des moyens pour survivre dans le futur... cette fonction pour se faire est décalée du moment qui est , n’est pas dans le mouvement profond de la vie dont elle ne sait pas le sens, et comme il n’y a pas de sens elle en invente un avec ses moyens limités et vivre « le moment qui est » n’est plus , le sens devient alors une sorte de accomplir, réussir, et surtout que ca serve....le moyen pour survivre devient le sens...mais ça n’a aucun sens....

        on aurait pu vivre et non penser la vie,aimer les gens et tout ce qui est, et utiliser des outils , des objets pour survivre,mais comme on a perdu le sens, on aime les outils , les objets et on utilise les gens et la nature en général.....

        vivre n’a pas vocation a servir a quelque chose, c’était le miracle smiley

        vision personnelle d’un long chemin au travers de la souffrance qui révèle..la souffrance dit : hey man,that’s the wrong way !! le bouddhisme parle de cela au début , car le peu que j’en ai lu une fois ,soit les 4 vérités montre cela a propos de la souffrance..cela dit nul n’est au dessus ou en dessous, ca n’est pas dans la nature des choses..


      • Claudius Claudius 8 février 2014 10:29

        je peux vous dire, on est trés-optimistes par chez- nous, très

        car vous avez oublié le réchauffement climatique, la métamorphose ontologique, la montée du tout-barbarique, l’extentsion du culte à Mammon, l’endoctrinement dans les sectes de disni et d’hollywood, le foutre .... on en oublie ....

        L’holocaust, sous nos yeux, tous les jours, au service de la panse de l’Homo Festivus ....

        Sleep walking to extinction. - Game over


        • César Castique César Castique 8 février 2014 11:11

          « J’aimerais croire que l’humain changera, s’améliorera et deviendra un être meilleur qui ne pense pas qu’à court terme. »¨


          A quoi ça sert de croire en quelque chose qui n’adviendra jamais, sinon à se fourvoyer autant dans les analyses que l’on fait que dans les conclusions qu’on en tire et les solutions qui en résultent ?

          Trotski avait parfaitement compris la donne et il exposait les faiblesses de l’homme avec une précision chirurgicale pour déboucher sur un dilemme analogue à celui de l’oeuf et de la poule :

          « ...si la nature de l’homme se trouve tapie dans les recoins les plus obscurs de l’inconscient, ne va-t-il pas de soi que, dans ce sens, doivent se diriger les plus grands efforts de la pensée qui cherche et qui crée ? Le genre humain, qui a cessé de ramper devant Dieu, le Tsar et le Capital, devrait-il capituler devant les lois obscures de l’hérédité et de la sélection sexuelle aveugle ? L’homme devenu libre cherchera à atteindre un meilleur équilibre dans le fonctionnement de ses organes et un développement plus harmonieux de ses tissus (...) L’homme s’efforcera de commander à ses propres sentiments, d’élever ses instincts à la hauteur du conscient et de les rendre transparents, de diriger sa volonté dans les ténèbres de l’inconscient. Par là, il se haussera à un niveau plus élevé et créera un type biologique et social supérieur, un surhomme, si vous voulez. » « Littérature et Révolution », chap. VIII, « Art révolutionnaire et art socialiste »

          Il avait tout compris,sauf que pour surgir, le surhomme devrait impérativement être précédé du... surhomme, parce que l’homme humain ne commandera jamais ses propres sentiments, n’élèvera jamais ses instincts à la hauteur de quoi que ce soit, ne les rendra pas transparents, et ne dirigera sa volonté nulle part - son système nerveux central, où naissent ses jugements et ses actions sans interférence de la raison, l’en empêche . Alors autant partir de là pour tenter construire quelque chose de réalisable avec la pâte humaine.

          • howahkan howahkan Hotah 8 février 2014 11:36

            drôle de personnage peu ragoutant que ce léon trosky....


          • César Castique César Castique 8 février 2014 11:45

            « ...drôle de personnage peu ragoutant... »


            Il serait d’autant moins pertinent de le juger sur des apparences que ses ridicules petites lunettes ne l’empêchaient pas du tout de voir clair.

          • Alpaco 8 février 2014 14:05

            Donc la défaite est annoncée par Trotski : l’humain est trop con, seul.
            Le surhomme c’est l’homme collectif, 10 cerveaux, bras, qui ensemble pensent et portent plus que 10 hommes seuls.
            L’excuse du sentiment, du cœur de la passion qui surpasse celui de la raison, n’est utilisée que par dépit, par défaut de combat, par soumission à l’acquis social, aussi maigre est il.

            La raison et la passion à parts égales définissent la justice et le jugement.
            C’est bien là où est le combat.


          • Xenozoid Xenozoid 8 février 2014 12:31

             plus  vous craignez le monde, moins vous reconnaissez ce qu’il vous offre.
             moins vous avez confiance, plus vous dépendez de la force


            • Loatse Loatse 8 février 2014 13:40

              @le moine

              Je vous conseille le visionnage en replay du Thalassa de ce vendredi..

              Reportage sur la corse, ses réserves sous marines naturelles protégées, son écosystème, et surtout, surtout ces habitants qui tournent le dos au profit que leur rapporteraient la vente de leurs terres préférant les céder pour trois fois rien au conservatoire du littoral...

              Evidemment ils s’inscrivent complètement en opposition avec le mondialisme et son idéologie mortifère pour les cultures..

              sont capables de mettre le holà au tourisme si celui ci devient incompatible avec la sauvegarde du balbuzard, espèce d’oiseau sur laquelle ils veillent comme une mère son nourrisson avec une tendresse infinie et un dévouement sans limites..

              les sardes aussi veillent à préserver l’ harmonie entre l’homme et la nature..

              D’ailleurs celle ci reprend toujours le dessus, comme nous le voyons de plus en plus en france notamment ces derniers temps.. et donc l’homme n’aura d’autre choix que de tenir compte de ses erreurs (construire dans les lits des rivières, déboiser à outrance, bétonner le littoral) ou en subir les conséquences mais quelque soit celui ci il n’aura pas le dessus..

              Cela implique évidemment de faire preuve d’humilité et de reconnaitre que nous ne pouvons pas tout maitriser, ce que nos anciens savaient instinctivement..

              Le défi de demain sera celui ci : mettre la technologie au service de l’homme, de son environnement tout en tenant compte de ce qui dans le passé avait fait ses preuves et ce, dans tous les domaines.. tel que produire une nourriture saine, sans pesticides ni engrais chimique pour obtenir une société saine physiquement et psychiquement..

              Déjà les voitures à air liquide font leur apparition sur le marché.. dans quelques temps, la pollution automobile ne sera plus qu’un mauvais souvenir..

              C’est le tournant qui est difficile, là nous sommes à la croisée des chemins et j’admet qu’il est difficile parfois de rester optimiste en constatant combien nous sommes devenus destructeurs..

              mais nous ne sommes pas que cela.. d’ou l’étincelle d’espoir qui m’anime et que je tiens à vous faire partager... :)


              • dom y loulou dom y loulou 8 février 2014 14:20

                ouh laaa


                trois ans déjà que l’obolix, le nettoyeur atmosphérique, nous fait des merveilles constamment et a littéralement transformé et agrandi l’atmosphère terrestre, le smog est un mauvais rêve du passé partout où vous placez des obolix et vous, vous n’avez toujours pas essayé ? Même pas par curiosité ?

                pourquoi ? ça vous ferait mal au cul que ça marche ? Mais il fonctionne ll’obolix car les rayons prismés SONT le vecteur qu’utilise l’eau pour se purifier dans l’air

                c’est un fait, pas une croyance 

                une expérience reproduisible à l’infini avec toujours les mêmes résultats = les molécules d’eau se voient séparées des toxiques et des métaux lourds, ceux-ci se regroupent et disparaissent devant nos yeux, l’air redevient pur en quelques minutes PARTOUT où vous placerez un obolix

                cela ne vous tente même pas d’essayer ? Ne serait-ce que pour prouver que l’outil ne fonctionne pas ?

                croyez ce cue vous voulez, mais ne vous soustrayez pas au gai savoir, car le seul qui en souffrirait serait vous-même


                et l’univers est bien plus vivant que vous ne semblez le voir et bien plus généreux qu’une vaste litanie babylonienne pour numéroter les malheurs du monde

                vous aimez regarder tout ce qui va mal, ce système (de pensée) vous a appris à vous véhiculer ainsi afin de vous cacher l’ordre profond qui régit la vie

                ne voulez vous donc pas empoigner les remèdes qui vous défendent contre les fléaux ?

                allons donc

                maintenant vous savez comme les médias vous mentent en permanence et sur tous les sujets

                mais la terre elle revit, les dragons d’eau sont ressortis de la mélasse toxique qui les emprisonnait, elle se secoue, elle marque un tournant, la faune et la flore s’en renforcent tous les jours, non tout ne va pas mal et le maître de maison, Amour, est de retour dans nos consciences tandis que si vous ouvriez mieux les yeux vous verriez déjà les nouveaux cieux qui nous sont donnés 

                au vu des bombardements intempestifs de chimiques sur nos têtes cela reste une bataille dans les cieux

                joignez-vous aux efforts salutaires au lieu de vous noyer dans les fléaux

                et bonne et merveilleuse découverte ;)


                projectobolix.org

                • Loatse Loatse 8 février 2014 15:52

                  Wouaaaaaaa ! stupéfiant !

                  merci dom y loulou

                  Quand j’ai vu la forme de l’obolix, je me suis demandée s’il n’y avait pas un message à faire passer dans cette euh.. apparition qui semble faire tournoyer et absorber les chemtrails autour d’un objet pointu

                  http://luniverselle.forumactif.org/t1379-en-passant

                  Il semble que je tiens là la réponse.. il existe donc une solution, démonstration à l’appui.








                  • howahkan howahkan Hotah 9 février 2014 08:56

                    Salut Groumffff

                    ton propos me semble dire des choses justes......le pire qui est là, mentalement là pour certains et mentalement et physiquement pour d’autres voir ici par exemple , je sais que ça parait bizarre voir dément de dire cela, mais de ce que je vois , il est notre création intégrale bien sur aucun doute pour moi, non pas par réflexion mais par « vision » , ni un hypothétique dieu vengeur, ni notre animalité n’est en cause.......

                    le pire serait ,si j’ai bien senti ces « visions » directes(insight en anglais) une dernière chance qui nous est accordé pour enfin prendre le seul chemin qu’il y ai pour nous, nous sommes sur un non chemin d’où la démence, le chemin qui est celui de enfin saisir ce que notre cerveau est ,donc ce que nous sommes lorsque une sorte d’éveil à soi même se produit, sur une base constante renouvelée jours apres jours,car de permanence il n’y a pas, rien ne dure en tant que tel sauf l’etat de mort du corps par exemple... la mort de l’entité appelée corps est permanent ,c’est une non vie, en fait c’est là ou ce qui nous reste de cerveau se trouve....

                    le pire ne doit pas du tout être solutionné ce qui est ce que nous cherchons a faire tout le temps pour tout d’ailleurs, il doit absolument être compris , et comprendre cela n’est pas dans la capacité de ce qui nous reste comme cerveau, il nous faut ouvrir le cerveau entier........long, très long sujet...c’est dans ce que je dis le problème qui induit lui même la solution, pas « moi » en tant que entité séparée des autres.........tout nos problems vont se résoudre de cette facon....ou pas si on ne va pas en soi meme..

                    le pire ne va pas nous lâcher et ce ne sont pas des mesurettes en superficie des choses qui y changerons quelque chose...nous devons vivre le pire, ce qui n’est pas dur si on n’essaye pas de le changer....alors c’est l’univers qui parle..plus « moi je » qui part en guerre contre lui même sans le savoir en se vengeant sur les autres de sa propre souffrance...ce qui est l’origine de ce qu’on appelle à tort la peur, la peur n’existe pas en tant que tel, c’est de fuite du réel dont il convient de parler

                    alea jacta est...comme disait jules..avant de dire veni, vidi,vici, puis tu quoque mi fili....les empereurs aussi trépassent..la vie est dans le non permanent, on la cherche dans le permanent qui n’a aucune existence..voila pourquoi !! par le non permanent j’entends tout, idée comprises.....la permanence est la mort comme la cellule qui ne meurt plus et devient cancer..

                    le moment est intéressant....plus simple qu’il n’y parait.. smiley


                  • César Castique César Castique 9 février 2014 09:58

                    « J’essaie juste de retrouver l’esprit des chasseurs-cueilleurs... »


                    Et vous bouffez quoi entre la saison des pissenlits, de l’oseille, des framboises et des myrtilles ? Cent pour cent carné ? Parce que l’esprit sans le régime, c’est comme le troglodysme dans une villa Sam’Suffit, un ersatz fantasmatique !

                  • howahkan howahkan Hotah 9 février 2014 10:19

                    Re salut

                    c’est vrai que cette phrase de sitting bull est très prophétique...

                    j’adhère entièrement à ton propos....

                    de ce que je « pense » avoir saisi plus en vision que en pensée , avec réserves et précautions donc, que ça n’aille bien pas est dans la logique du fait de vivre pour un humain,
                     l’enfance entourée de personnes « intelligentes » donc compassionnelles dans le sens la passion d’être avec..(qui donc on un minimum de connaissance de soi, l’intelligence pour moi n’a rien à voir avec le QI ni l’éducation , ni les connaissance académiques etc, ) doit etre une période d’éveil , à tout, soi, la terre,à la peur, la nourriture, les autres ,les animaux etc etc c’est sans fin..puis va arriver un moment crucial ou comme le corps arrive au stade adulte, le cerveau lui aussi se modifie, et la vie comme un enfant n’est plus du tout possible...sans risques dramatiques....un jours je vais penser un truc du genre : pourvu que ça dure !! peu importe à quoi ça fait références

                    là je m’enfonce dans le futur idéal...le présent disparait...à partir de là demain est mon seul but, demain tout ira bien................l’enfance est un moment, comme la naissance mais ils passent bien sur et la fleur doit grandir et fleurir avant de se faner = refus catégorique inconscient(expérience directe,comme un songe éveillé) ,

                    en ne voulant, entre enfance et au delà , que vivre la continuité permanente de ce que je veux absolument dans le futur et dont je ne vais connaitre aucun des vrais motifs ,aucun des ressorts , du fait que le futur qui psychologiquement n’existe pas du tout , on perd contact avec le moment qui est là, insaisissable, LA VIE ..et la science autoproclamée fabuleuse ne pourra jamais savoir à propos de ce moment mais elle ne le sait pas, elle voudrait le figer...ah ah !! ..
                    .de ce que je vois pour moi par expérience et non pas réflexion, de vivre le futur idéal , qui est une fuite du présent là ou il y a des problèmes qui doivent être ABSOLUMENT résolus, fait que je vais garder mon cerveau de l’enfance , l’intégralité de celui ci ne va pas s’ouvrir, or la partie manquante je le sais aussi par expérience est pour faire autre chose et non pas la même chose mais en pire...en gros c’est notre connexion avec l’inconscient qui donc n’existe plus et aussi avec l’univers (re expérience).....

                    de tels moments sont bien sur au delà du mot...notre non vie actuelle c’est comme d’imposer à une fleur de ne pas fleurir, voila la torture que l’on s’auto inflige...ce qui rejoint ton propos bien sur etc ..sujet d’une vie....vivre était le miracle en fait, il est possible à chaque instant...

                    faute majeure que tout ceci ..long sujet..

                    merci d’être passé par là..

                    ps : c’est très brouillon ......je sais smiley

                    ciao bello smiley


                  • César Castique César Castique 9 février 2014 10:48

                    « ...qui tient bien au ventre... »


                    Pas spécialement, non. Et parler sans savoir, c’est s’exposer à proférer des con...ries.

                  • César Castique César Castique 9 février 2014 10:52

                    « ...de ce que je « pense » avoir saisi plus en vision que en pensée , avec réserves... »


                    Celles dans lesquelles ses frères de race ont misérablement fini ? 

                    Parce que, voyez-vous, ses théories de vaincu, c’est bien joli, mais si les Indiens avaient considéré leurs terres comme leur appartenant, ils auraient massacré tous ceux qui, dès le début, prétendaient s’y installer. Et ça aurait changé pas mal de choses...

                  • howahkan howahkan Hotah 9 février 2014 11:25

                    ah mais on sait propos de lev davidovith bronstein dit Trotski.......re c’est ici, bonne lecture de la vie d’un psychopathe , un ami ?


                  • César Castique César Castique 9 février 2014 12:50
                    ah mais on sait propos de lev davidovith bronstein dit Trotski....

                    Avec l’instruction que vous avez, qu’est-ce que vous pouvez savoir « propos de » ce fanatique ?

                    « Ah bon ?!? Ils n’ont pas essayés ? »

                    Je ne vous parle pas de 1850, mais de 1492. S’ils avaient fait ce qu’il fallait, on n’aurait plus jamais entendu parler de Christophe Colomb. Pour commencer.

                  • le moine du côté obscur 9 février 2014 13:57

                    Etre optimiste, avoir de l’espoir pour ma part nous n’avons pas le choix. Si on nous n’avons plus aucun espoir autant se suicider. Je ne suis pas d’un optimiste béât il est vrai. Et de toute façon je pense que s’il n’y a pas de réveil, l’humain disparaîtra. Nous sommes je le pense à la croisée des chemins. Beaucoup me disent qu’il est trop tard. Dans ce cas qu’ils se suicident ! Mais je pense qu’ils sont trop attachés à la vie. J’essaie de rester optimiste et de prendre les choses comme elles viennent....


                  • César Castique César Castique 9 février 2014 14:59
                    « Etre optimiste, avoir de l’espoir pour ma part nous n’avons pas le choix. Si on nous n’avons plus aucun espoir autant se suicider. »

                    Ceux qui n’ont aucun espoir, se suicident effectivement, donc ceux qui ne se suicident pas, conservent de l’espoir, Il faut alors considérer la qualité de cet espoir. 

                    Si, le chimérique de Trotski, vous placez le vôtre dans un changement profond de la nature humaine, alors votre espoir est vain. Et comme ceux qui ont prétendu changer réellement la nature humaine, du sommet de l’Etat qu’ils occupaient - principalement Lénine, Mussolini, Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, par ordre d’entrée en scène -, vous provoquerez désastres, catastrophes, tragédies et massacres.

                    Au lieu de cela, il est plus judicieux de placer vos espoirs dans ceux-là que vous connaissez le mieux, les vôtres, et de voir ce que vous pouvez faire de réaliste avec eux, en les prenant comme ils sont. 

                    Sans vous soucier du reste de la planète, dont la moitié est composée d’afro-indo-chinois, dont les trois quarts ou les quatre cinquièmes sont encore dans un sous-développement dont on ne voit pas où ils prendront les ressources - énergie et matières premières - pour en sortir, alors que la planète s’épuise. 

                    Quand on est sur le « Titanic » et qu’on « sent » l’iceberg, on s’installe à proximité des canots de sauvetage, on ne rame pas pathétiquement dans l’espoir de modifier la trajectoire du paquebot.

                  • César Castique César Castique 9 février 2014 15:01
                    RECTIFICATION

                    « Si, comme le chimérique Trotski... »

                    au lieu de 

                    « Si, le chimérique de Trotski... »

                  • lionel 9 février 2014 09:03

                    Bonjour le Moine,

                    Il y a 5% d’individus humains qui présentent comme caractéristique, entre autres, d’être dépourvus d’empathie et d’être mus par des objectifs de satisfaction de leur désirs pervers. On les appelles psychopathes, sociopathes... De très bons articles ont été écrits sur Avox à leurs sujet. On peut aussi saluer le travail d’information au sujet de la psychopathie de l’équipe des Signes : www.sott.net et leur publication du livre très important, « Ponérologie politique ». Les autres humains sont manipulables, crédules, naïfs et traumatisés de toutes sortes de façons par les expériences traumatiques de nos ancêtres, soumis aux mêmes malades.

                    Bonne journée


                    • howahkan howahkan Hotah 9 février 2014 11:35

                      merci de ces précisions..cela dit il convient donc d’apprendre à les repérer ces 5 % et ne pas les laisser faire...mais à partir du moment ou dans le groupe l’individu serait censé être la base du groupe, il n’y a jamais de groupe uni en fait, car des différences il n’y a que ça dans l’univers...or au mot différence les déments accolent les mots : donc je mérite mieux parce que ,sans aucune preuve de rien ...jamais de groupe sauf les 5 %, déments surement mais qui sont collectifs eux , ils ont juste compris çà de plus que les 95 % qui ne veulent rien savoir du collectif de partage...ils, les déments , nous montrent même le chemin sans le savoir = il faut être collectif de partage mais on le ne voit pas , ....

                      tous persuadés d’être le trou du cul du monde...

                      salutations..et merci smiley..........


                    • le moine du côté obscur 9 février 2014 13:50

                      Je sais que malheureusement une seule pomme pourrie suffit pour pourrir un panier entier. De mon côté j’essaie désespérément de faire ressortir le « bien » chez les gens. Mais beaucoup en sont arrivés à la conclusion que ça ne sert à rien de lutter puisque les gens préfèrent le « chemin facile ». Les gens conditionnés n’arrivent pas à prendre du recul et à voir les choses d’un autre point de vue. Bon il est vrai que j’ai eu la chance de naître dans une famille avec beaucoup de gens ayant l’esprit ouvert. De même j’ai pu rencontrer un grand nombre de personnes et pas mal voyagé. C’est une chance que peu de personnes ont. Aussi j’essaie de ne plus être aussi sévère quand je juge les gens. Mais je ne suis plus prêt aussi à me laisser sur les pieds. Donc si pour me défendre je dois être violent, je n’hésiterais pas à le faire et ce malgré tout le mépris et la haine que j’ai pour la violence.


                    • Zip_N Zip_N 4 mars 2014 08:08

                      Hors Sujet, aucun lien et partie du sujet est en rapport avec la religion (de près comme de loin)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès