Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La chronique du blédard : Benoît XVI et notre ijtihad atrophié

La chronique du blédard : Benoît XVI et notre ijtihad atrophié

Et voilà que ça recommence ! Six mois à peine après l’affaire des caricatures voici que, de nouveau, une fièvre enflamme le monde musulman, aggrave le fossé qui le sépare de l’Occident et donne des arguments à tous ceux - et ils sont de plus en plus nombreux - qui nous affirment que nous vivons déjà le choc des civilisations tandis que le jour de l’Heure approche. Je n’oublie pas non plus ceux qui en profitent pour moquer (ont-ils totalement tort ?) des populations toujours disponibles pour d’affligeantes scènes d’hystérie collective (il faudra tout de même s’interroger un jour sur le fait que c’est dans le sous-continent indien que ces manifestations sont les plus importantes, mais ceci est une autre affaire...).

Quel était l’intérêt pour Benoît XVI de faire appel à un texte du quatorzième siècle pour « démontrer » que le christianisme est plus apte que l’islam à cohabiter avec la Raison ? En oubliant allègrement les croisades, la colonisation, l’évangélisation de l’Amérique du sud, l’Inquisition, les positions ambiguës de Rome vis-à-vis de l’esclavage ou, plus tard, du nazisme, le pape a conforté l’impression qu’il défendait l’idée selon laquelle la violence au nom de la foi est la caractéristique exclusive de l’islam. Cette controverse théologique fera certainement date, mais la façon dont elle a été initiée est déplorable. En citant un passage où il est question - de manière très négative - du prophète Mohammad, le pape ne pouvait ignorer qu’il allait déclencher une polémique.

Il ne pouvait ignorer que, dans un monde musulman où la rumeur et la propagande des régimes dictatoriaux rivalisent en surenchère, il se trouverait des milliers de gens pour lui attribuer la paternité de ces propos insultants avec les conséquences qu’il faut désormais craindre. Ce pape, qui cogne puis feint de se rétracter, aura bien du mal à nous convaincre qu’il estime que musulmans et chrétiens ont foi dans un Dieu commun. Est-ce grave ? Dans un monde apaisé, non. Mais dans celui dans lequel nous vivons, il faudrait être sot pour ne pas imaginer les dégâts futurs de cette provocation.

Je ne crois pas en effet qu’il s’agisse d’une maladresse surtout au lendemain de la commémoration des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis mais aussi à quelques jours du début du ramadan. Benoît XVI est un brillant théologien, et c’est aussi un homme de conviction. Il y a un an déjà, à Cologne, en marge des Journées mondiales de la jeunesse, il avait tancé les musulmans, leur enjoignant d’extirper de leurs cœurs le sentiment de rancœur et de s’opposer à toute forme d’intolérance et à toute manifestation de violence, ceci après avoir appelé juifs et chrétiens à combattre ensemble les « forces du mal » (suivez son regard...) (1).

Le successeur de Jean-Paul II se veut peut-être l’homme de la fermeté face à l’islam, voire d’une position plus radicale que la simple fermeté. Est-ce une volonté de confrontation avec laquelle les musulmans devront compter ? Est-ce aussi une stratégie marketing opportuniste - et en concurrence avec les sectes évangélistes - qui consiste à battre le rappel des fidèles en s’en prenant à un islam montré du doigt pour des crimes pourtant commis par une infime minorité ? Pense-t-il que la renaissance de l’Eglise catholique passe par un bras de fer - ne serait-ce que sémantique - avec le Croissant ? Dans ce dernier cas, Benoît XVI risque fort d’apprendre à ses dépens que l’on ne récupère pas ses anciens clients en insultant la maison d’en face...

On peut aussi se demander si tout cela n’est pas annonciateur d’un bouleversement plus important pour les catholiques, avec une remise en cause - discrète pour le moment - de Vatican II. La réconciliation du pape avec les intégristes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (147 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • simplet simplet 29 septembre 2006 14:12

    Jean Paul 2 était déjà à la ramasse sur des question primordiales de santé ( SIDA dans le tiers monde.. ), je crois que le nouveau, en plus de çà, est ancré dans la branche dur de l’égise catholique.. c’est sans doute la solution pour rappeller à lui les fidèles qui ne voient plus en l’église catholique qu’une pâle image de ce qu’elle devrait être... après tout les religions un peu moins souples ont la cote en ce moment..

    Ces propos ne sont pas distillés au hasard, il cherche sans doute à marquer son pontificat !! ( vu son âge avancé çà risque de ne pas durer très longtemps... )

    ce n’est guère le moment de chauffer les musulmans, les branches un poil trop extrémistes étant particulièrement sensibles et nerveuses... ce qui en soit n’est guère plus malin que les propos de Benoît 16 (soupapes... )


    • Danisnoop (---.---.121.183) 29 septembre 2006 15:04

      « ancré dans la branche dur de l’égise catholique »

      D’ailleurs il a pas que dit 2 ou 3 trucs qui font qu’on entend plus parler que des musulmans il a aussi récemment rappelé son clergé à l’ordre trouvant que celui-ci se préoccupait par trop de social et pas suffisament de spiritualité... Mais bon il a fait un pet de travers sur les muslims et du coup on entend plus parler que de ça smiley


    • -noID- (---.---.80.97) 16 octobre 2006 07:35

      Bonjour Mr Akram Belkaïd,

      Vous faites partie (avec Mr Denis Robert) des rédacteurs qui me donnent réellement envie de parcourir l’Agora...

      De véritables Citoyens du Monde.


    • lily (---.---.138.126) 29 septembre 2006 14:51

      Et voilà,c’est reparti pour le listing des meurtres perpétrés par les uns et les autres contre les uns et les autres en remontant jusqu’à la nuit des temps sur l’air de « C’est pas moi c’est ma soeur,qu’a casséla machine à vapeur », parce que ma religion , parce que mes idées politiques , parce que sa nana est plus sexy que la mienne et qu’en plus il a une mob toute neuve etc...etc... çà commence à devenir lassant.Tenter d’apprendre à extirper la haine et la vengeance de soi,c’est très difficile ,c’est jamais gagné , mais nous y sommes condamnés ou alors nous sommes condamnés.


      • (---.---.0.136) 29 septembre 2006 16:21

        +1. Bien vu Lily ! smiley


      • espace....... (---.---.158.38) 29 septembre 2006 22:10

        super bien vu lily et ce pape ne sera pas notre agnus déi


      • superclikman..... (---.---.158.38) 29 septembre 2006 22:24

        je clique mais rester seul en europe avec benoit et ses cathos .... on finira par les regreter....


      • Serpico (---.---.243.35) 10 octobre 2006 11:31

        A lily

        Benoit16 n’avait qu’à ne pas la ramener. C’est lui qui a tiré les archives et c’est à ce moment-là qu’il fallait parler de listing.

        Trop commode, cette réaction « adulte ».

        Quand on a bâti sa « civilisation » sur le massacre de masse, on ne donne pas de leçons.


      • (---.---.6.85) 29 septembre 2006 14:57

        Je crois qu’il ne faut pas s’inquiéter outre mesure des manifestation folklorique des arabes. Le Pape à le droit de dire ce qu’il veut sur les musulmans. D’ailleur il me semble bien que mahomet et son coran parle largement des Juifs et des Catholique. Le jour ou les arabes auront suprimé ces passages, ils pourront se permetre de manifester.


        • (---.---.6.85) 29 septembre 2006 15:05

          « La réconciliation du pape avec les intégristes. »

          Ah, et puis les intégriste catholiques, je vous signale quils ne s’explosent pas en assassinant 3000 personne, mais réclament principalement le retrour de la messe en Latin. Aucun rapport avec les musulmans intégristes, donc.


        • (---.---.0.136) 29 septembre 2006 16:23

          « ne s’explosent pas »

          Mais font exploser les autres à tour des bras... ! smiley


        • Cochonouh Cochonouh 29 septembre 2006 16:51

          « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies. » 9-29


        • (---.---.140.94) 9 octobre 2006 17:35

          « mahomet et son coran parle largement des Juifs et des Catholique. »

          Mahomet, un visionnaire. smiley


        • (---.---.0.136) 29 septembre 2006 16:25

          Encore un petit pet de Kessed ! Pas étonnant smiley


        • (---.---.39.139) 29 septembre 2006 15:06

          « On peut aussi se demander si tout cela n’est pas annonciateur d’un bouleversement plus important pour les catholiques, avec une remise en cause - discrète pour le moment - de Vatican II. La réconciliation du pape avec les intégristes. »

          Ou un rapprochement avec les évangélistes américains, dont se méfiant JP II


          • Sabreaxel (---.---.57.80) 29 septembre 2006 15:31

            « Le successeur de Jean-Paul II se veut peut-être l’homme de la fermeté face à l’islam, voire d’une position plus radicale que la simple fermeté »

            Propos en décalage complet avec la modération du discours papal dont il est question. Il s’agit d’un texte de caractère universitaire plutôt complexe que presque personne n’a lu et dont le ton ainsi que le contenu est très feutré...Il me semble que du réalisme serait bienvenu dans cette affaire.


            • (---.---.140.94) 9 octobre 2006 17:37

              « Propos en décalage complet avec la modération du discours papal »

              Ben voyons . Que serait un discours militant ?


            • miaou (---.---.147.1) 29 septembre 2006 15:50

              Le vrai et seul problème qui vaille qu’on s’arrête est celui de la liberté d’expression. Que l’on soit caricaturiste danois, pape allemand ou professeur de philo français, il est strictement interdit, sous peine des plus sévères représailles, de critiquer l’Islam.

              La pire des attitudes consiste à rejeter la responsabilité des divers troubles occasionnés à chaque fois, non sur l’Islam ou es affidés, mais sur ses critiques !!! (MRAP, Chirac, de Robien). Après Ratisbonne, c’est le Munich du politiquement correct.


              • Cochonouh Cochonouh 29 septembre 2006 16:24

                « Le vrai et seul problème qui vaille qu’on s’arrête est celui de la liberté d’expression. Que l’on soit caricaturiste danois, pape allemand ou professeur de philo français, il est strictement interdit, sous peine des plus sévères représailles, de critiquer l’Islam. »

                Trop bien dit, bravo !

                J’vais quand même voter intéressant pour l’article car, même si je ne suis pas d’accord avec le fond, je l’ai lu jusqu’au bout et il est sérieusement écrit


              • Panama (---.---.198.59) 29 septembre 2006 16:08

                « Quel était l’intérêt pour Benoît XVI de faire appel à un texte du quatorzième siècle pour « démontrer » que le christianisme est plus apte que l’islam à cohabiter avec la Raison ? »

                La question ne se pose même pas. Sachez que le dogme de l’église catholique se veut a-temporel.

                C’est une question de théologie. Benoit XVI a bien le droit - canonique - de citer un empereur bysantin, Saint Thomas, Saint Augustin, et le Christ lui-même.


                • zin (---.---.187.230) 30 septembre 2006 23:47

                  me font marrer ceux qui glosent sans fin sur les religions... après tout on peut bien croire à ce que l’on veut... l’essentiel est de ne pas vouloir que sa foi soit, à tout prix, la meilleure... Mais un peu de réflexion pourrait être utile pour remettre les pendules à l’heure... Les diverses religions ont toutes un point commun une genèse... déjà les sumériens avaient leur histoire... un dieu créateur de tout l’univers... un messager et un être élu qui révélait aux autres la parole divine... Mais.. toutes les religions prennent pour point de départ notre bonne vieille terre comme centre de l’univers !!! alors que maintenant on sait que nous ne sommes qu’une petite poussière perdue dans l’imensité cosmique... Et donc tout le reste n’est pas pris en compte, c’est du décors.... Je me demande quelle importance revêt la religion quand on regarde la terre à partir de la station orbitale... Et quelle importance pourrait avoir le commentaire du pape ou les éructations des mollahs si on en prenait connaissance sur la lune ou sur mars... Les religions.. ; c’est un des moyens qu’a trouvé l’homme pour asservir l’homme... la carotte (vie éternelle) et le bâton (enfer)... Ce dont nous avons besoin sur notre petite planète... ce ne sont pas des psaumes et de versets... mais de la justice sociale, du développement... Et ceux qui nous gouvernent devraient plutôt s’occuper de ces problèmes et envoyer se faire pendre les ensoutanés, les enturbannés et autres barbus ou goupillonneurs.... smiley


                • Le_butineur (---.---.106.223) 1er octobre 2006 10:41

                  Je suis 100% d’accord avec toi, l’homme est aveuglé par cette satanée religion !! Ces soit disants fondements de l’humanité vont en réalité en causer sa perte !


                • (---.---.140.94) 9 octobre 2006 17:40

                  « C’est une question de théologie. Benoit XVI a bien le droit - canonique - de citer un empereur bysantin, Saint Thomas, Saint Augustin, et le Christ lui-même. »

                  Bien entendu, mais tout pape qu’il est, il n’est pas au dessus de la critique sur les paroles qu’il rapporte ou qu’il prononce.


                • Cochonouh Cochonouh 29 septembre 2006 16:32

                  « Quel était l’intérêt pour Benoît XVI de faire appel à un texte du quatorzième siècle pour « démontrer » que le christianisme est plus apte que l’islam à cohabiter avec la Raison ? »

                  Je crois que c’était pour montrer au musulmans qu’en sept siècles, ils n’avaient pas tellement évolué dans leur lecture du Saint Coran.


                  • Thucydide (---.---.101.8) 29 septembre 2006 16:49

                    Je ne suis pas particulièrement d’accord avec les conclusions de l’auteur, mais je juge cet article intéressant tout de même. Ne serait-ce que pour l’effort qu’il fait pour souligner que quel que soit le point de vue, l’incident ne mérite pas la tempête qu’il a déclenchée, pas plus que celles qui l’ont précédée et celles qui vont suivre (cf. l’article du Figaro).

                    Il est difficile de savoir précisément quel fut le dessein de Benoît XVI qui, comme tout le monde le souligne, est loin d’être un idiot. Deux hypothèses prédominent dans les diverses analyses qu’on entend deci, delà : peut-être une maladresse d’académicien non rompu aux arcanes de la politique ; peut-être une intention délibérée d’allumer le feu, comme vous le pensez, Akram. Et si c’était une volonté d’allumer non pas un feu, mais un contre-feu ? Histoire de mettre les musulmans pacifistes devant leurs responsabilités, en les convocant pour débattre de la question ? Car c’est de leur responsabilité avant toute chose de combattre les interprétations belliqueuses de l’Islam. Or, ce sont trop souvent les « affreux occidentaux » qui font ce sale boulot. Ils se sont cogné celui d’expurger le christianisme de ses errances barbares au fil des siècles, il me semble qu’il revient aux musulmans d’en faire de même. S’ils étaient moins frileux sur le sujet, il ne serait pas nécessaire d’en faire des gorges chaudes, et les sue-la-haine de tout poil ne pourraient présenter leur barbarie sanguinaire comme un choc de civilisations.


                    • (---.---.162.15) 29 septembre 2006 16:51

                      Des musulmans réagissent avec violences et menaces de mort à des caricatures ou à des paroles qui ne leur plaisent pas, Mozart lui-même est censuré.

                      Dans le présent article, monsieur Akram B. ignore ces violences physiques graves et préfère disserter sur la soi-disant intolérance du Pape qui, nous suggère-t-il, devient intégriste.

                      Et les responsables musulmans en France tiennent un discours analogue.

                      L’islam non-violent est sacrément complice de l’Islam violent, cela apparaît de plus en plus flagrant à de plus en plus de citoyens.

                      Cette complicité engendre naturellement une grave intolérance à votre encontre.

                      En vous attaquant à notre liberté d’expression plutôt qu’à vos extrémistes, vous essayez de nous imposer une chappe dont nous ne voulons pas, vous nous agressez. Croyez-bien que nous allons défendre nos valeurs et repousser vos conneries religieuses.

                      Oui, votre Dieu est un des plus cons qui soit. Et ses adeptes en tiennent une sacrée couche !

                      Et ça ne nous donne pas envie d’avoir un quelconque respect pour les coutûmes ridicules de mal-bouffe du ramadan ou d’égorgement massif d’animaux. On est plutôt tolérant, mais pas face à l’intolérance physique que vous soutenez.

                      Pour finir, vous pourriez utiliser notre langage, le mot « ijtihad » que vous utilisez dans votre titre, sans même l’expliquer ensuite, n’est pas dans notre dictionnaire.

                      Croyez, toutefois, que si j’en arrive à une violence verbale, voire comportementale, je n’emploierai pas ni n’approuverai la violence physique à votre encontre et je saurais le dire s’il le fallait.

                      Am.


                      • Cochonouh Cochonouh 29 septembre 2006 17:01

                        « Oui, votre Dieu est un des plus cons qui soit. »

                        Ne savent-ils pas qu’en vérité quiconque s’oppose à Allah et à Son messager, aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement ?


                      • simplet simplet 29 septembre 2006 17:01

                        réaction completement disproportionnée...

                        on ne t’a jamais appris que « on c’est un con »... ton avis ( bourrin et bourré de préjugé... ) n’est ( fort heureusement ) que le tien, alors évite tout bonnement d’embrigader qui que ce soit avec des généralisations de ta petite pensée...

                        et pour info.. son dieu totalement con est le dieu des juifs, des arabes et des chrétiens... dumoins à la base... ccl° si tu es un poil croyant vous croisez le même bonhomme dans vos lieux de culte.

                        et enfin pour finir tu compares l’auteur à un musulman extrémiste qu’il ne m’a pas donné l’air d’être.. mais c’est peut être ta vision basse et les kilos de préjugés qui ne te permettent pas de voir très très loin devant ton pif et ton nombril tout joli....


                      • (---.---.162.15) 29 septembre 2006 17:55

                        Ma réaction serait disproportionnée face à des menaces de mort ou la censure d’un opéra d’il y a deux siècles ?

                        Je ne suis pas un poil croyant mais je finis par croire qu’il y a des degrés dans la connerie religieuse. Et je pense que cela me conferre moins de préjugés et une vision moins basse que ceux qui croient aux bondieuseries.

                        Par ailleurs Simplet, tu m’as mal lu, je ne compare pas l’auteur à un musulamn extrémiste, je dis que les musulmans modérés sont complices des musulmans extrémistes, comme les montrent les propos de l’auteur et tous ses non-dits.

                        On peut comparer avec les violences qui ont eu lieu au pays basque où les basques modérés ont su réagir vigoureusement contre les basques violents. Je ne vois rien de tel chez les musulmans modérés. Le moment arrive où on tire les conséquences.

                        Am.


                      • superclikman..... (---.---.158.38) 29 septembre 2006 22:30

                        C’a fait peur !


                      • liberté chérie (---.---.252.50) 30 septembre 2006 16:47

                        J’approuve tout ce que vous dîtes ici sur le fond, bien que la forme soit un peu rude...

                        Oui, moi aussi comme vous je suis overdosée d’Islam...pas un jour où en n’en parle plus ou moins directement... :-"

                        Ce qui est déplorable, c’est que les musulmans d’Occident soient franchement infoutus de se démarquer fermement de ces fachos d’islamistes qui appliquent « à la lettre » les commandements du Coran... Alors comment aussi ne pas nous méfier d’eux ?

                        Regardez ce prof de philo, en FRANCE, qui doit maintenant se terrer pour avoir écrit des vérités, considérées par nos représentants politiques comme inopportunes ( surtout en ces temps électoraux où l’on ne doit heurter aucune communauté d’importance - 6 ou 7 millions de musulmans, sans doute bien plus - susceptible de rapporter des voix, ce n’est pas négligeable).

                        Dans notre pays, la laïcité autorise chacun de croire ou ne pas croire, d’être pratiquant ou non, et s’il y a bien une chose de véritablement sacrée dans tout cela, c’est bien la liberté d’expression, qui autorise à dire et écrire les choses, surtout les plus dérangeantes.

                        Libres à nous de les lire ou de les entendre...

                        A nous aussi de nous forger notre jugement, en adultes autonomes et matures.


                      • Thucydide (---.---.101.8) 29 septembre 2006 17:03

                        L’ijtihâd (arabe : اِجْتِهاد [ijtihād], effort de réflexion) désigne l’effort de réflexion que les oulémas ou muftis et les juristes musulmans entreprennent pour interpréter les textes fondateurs de l’islam et les transcrire en terme de droit musulman. (Wikipedia.)

                        En l’occurrence, c’est une autocritique à mettre au crédit de l’auteur.


                        • Stravos (---.---.132.162) 29 septembre 2006 18:42

                          Que diantre vous prend-t-il tous autant que vous êtes à y aller de vos misérables petits commentaires ? N’avez-vous pas encore compris ? Hé bien je m’en vais vous le dire une bonne fois : le pape est une créature infaillible( dogme de l’infaillibilité papale). Ergo, il n’a ni à s’excuser pour la Saint-Barthélémy, ni pour la Shoah, ni pour le petit trou des enfants de choeur, ni pour rien ! Les excuses, c’est pour nous autres les immondes pêcheurs, humains pourris de vices, tout entiers asservis à ce que les théologiens nomment avec un juste dégoût « les organes de la luxures ». Le Pape, c’est ce héros infaillible qui, tel Saint-Michel, se glisse sous votre couette pour terrasser un trés intime dragon et, ainsi, empécher ce monstre affreux de redresser son abominable et rougeoyante tête. Mais pour que ce noble exorcisme réussisse, il ne faut pas oublier de l’invoquer lui, le Pape, et toute sa smala céleste avant d’aller faire un petit dodo onanique ou, plus spirituellement, jouer la soufflante bête à deux dos...Sinon vous avez déja commis un pêché par omission. Et quel rapport avec un empereur bysantin ? Hé bien, à Bysance, on aime causer du sexe des anges...


                          • mjmb (---.---.205.160) 30 septembre 2006 08:24

                            Stravos s’agite dans le lit de ses certitudes et remonte jusqu’au menton sa douillette couette anticléricale. Il fait un cauchemard : pour près d’un milliard de musulmans nés en terre musulmane, il est Chrétien ....

                            « Les caractères »

                            Edition augmentée de 2006


                          • neant (---.---.211.148) 29 septembre 2006 21:47

                            Très mauvais article . Il faut lire le discours du Pape avant de le juger, mais pour cela il faut pouvoir avoir du recul et ne pas se limiter à une phrase extraite de son contexte. Je pense qu’effectivement il faut se battre contre la force de la connerie donc ce résumé fait partie.


                            • (---.---.68.217) 29 septembre 2006 22:14

                              Bon, il est temps. Atomisons le Maghreb, l’Egypte, la Syrie, la Jordanie, l’Irak, L’Iran, l’Arabie Saoudite, les Emirats, l’Afgnanistan, le Pakistan, le Bengla Desh, l’Indonésie, la Turquie et j’en oublie... Puis, foutons tous les islamiques à la porte de l’Europe. Ouf !


                              • (---.---.164.8) 29 septembre 2006 22:35

                                Et toi avec, comme ça on peut respirer un peu d’air sain, n’oublie pas tes petits copains en partant et bon vent ;-p


                              • ohlala (---.---.124.230) 29 septembre 2006 22:31

                                Tous les fidèles (excusez..) d’AgoraVox se sont affrontés à ce sujet il y a une dizaine de jours. Beaucoup de choses ont été écrites et lues et renvoyées électroniquement à la gueule. Votre article ne me semble pas apporter un litre d’eau neuve au moulin. Seul fait notoire depuis, en France un prof de philo doit se cacher.

                                Réconciliation avec les intégristes ? Saint Bernard prêchant la croisade ? Les intégristes voulaient surtout garder la messe en latin...


                                • Cochonouh Cochonouh 29 septembre 2006 22:50

                                  Les islamistes sont des c¤¤¤¤¤¤ molles !

                                  Un prof de philo, n’importe quoi ! Pourquoi pas un marsupilami ?

                                  Une fatwa contre le Saint Père, ça c’était la Grande Classe.


                                • Superdupond 29 septembre 2006 22:43

                                  Le pape est-il responsable de l’ignorance des milliers de musulmans victimes de l’obscurantisme (votre paragraphe 3) ? Il porte déjà un lourd héritage, comme vous le soulignez justement au second paragraphe (j’ajouterai : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » ; Arnaux Armaury, légat du pape, s’adressant aux croisés face aux Albigeois, le 22 juillet 1209. Score final : 20 000 morts)

                                  Vu dans la presse ce jour : un prof menacé de mort pour un article sur l’Islam. Il avait qualifié le Coran de « livre d’une inouïe violence ». Où est l’Ijtihad ?

                                  Pour mémoire, quelques extraits du Coran (source : Essai d’interprétation du Coran inimitable, traduction par D. Masson revue par Dr. Sobhi El-Saleh ; Dar al Kitab alloubnani ; Beyrouth) :

                                  « Combattez dans le chemin de Dieu ceux qui luttent contre vous (...) S’ils vous combattent, tuez-les : telle est la rétribution des incrédules » (Sourate II ; 190)

                                  « Combattez donc les suppôts de Satan » (IV ; 76)

                                  « Tuez-les partout où vous les trouverez, nous vous donnons tout pouvoir sur eux » (IV ; 91)

                                  « Nous avons préparé un châtiment ignominieux pour les incrédules » (IV ; 151)

                                  Vous avouerez que psalmodiés au premier degré, ces versets ne sont pas des berceuses pour enfants sages. Là encore où est l’Ijtihad ? Que disent les Oulémas ? Quelle paix entre les peuples puisque, rappelons-le, les incrédules sont, a priori, les non musulmans, exception faite des chrétiens pratiquants qui bénéficient d’une certaine indulgence (quoique la sœur assassinée en Egypte n’ait pas eu cette chance) ?

                                  Je reste néanmoins convaincu que votre article part d’un bon sentiment et je vous salue fraternellement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès