Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La démission révolutionnaire du pape Benoît XVI : sans précédent depuis (...)

La démission révolutionnaire du pape Benoît XVI : sans précédent depuis près de six siècles !

Accusé d’être d’une autre époque, le pape actuel, au contraire de son prédécesseur, donne sa marque dans une pratique révolutionnaire, moins sacralisée et plus libre, plus honnête et plus modeste, de son ministère : élu à vie, le renoncement à la papauté a été extrêmement rare dans l’histoire du christianisme. Il est le troisième pape à avoir renoncé à ses fonctions.

Une conception moderne de la monarchie encourage l'abdication en raison du grand âge. C'était d'ailleurs ce que venait de faire la Reine des Pays-Bas Beatrix à 75 ans le 28 janvier 2013, annonçant son abdication pour le 30 avril 2013 en faveur de son fils aîné Willem-Alexander.

Le pape Benoît XVI a ainsi annoncé sa démission au Vatican avec ces mots : « Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Évangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Évêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire. » (11 février 2013).

Le 4 juillet 1415, le pape Grégoire XII donnait sa démission de pape à l’âge 90 ans. Élu pape le 30 novembre 1406 dans un contexte de grande division de l’Église (avec des antipapes à Avignon et à Pise), il renonça à la papauté pour réunifier l’Église catholique après la déposition de l’antipape Jean XXIII (pas celui du Concile Vatican II) le 29 mai 1415. Son successeur Martin V, accepté par tous, ne fut élu que le 11 novembre 1417, soit quelques semaines après la mort de Grégoire XII.

C’était la dernière fois qu’un pape avait donné sa démission. L’actuel pape Benoît XVI donnera lui aussi sa démission de pape le 28 février 2013. L’information a été annoncée ce lundi 11 février 2013 à midi et a étonné le monde entier par sa détermination et sa fulgurance.

Benoît XVI est le successeur de Jean-Paul II, ce qui fut un lourd héritage tant médiatique que politique.

yartiBenoitXVI201303


Il a été élu 265e pape dans un grand consensus le 19 avril 2005 à 17h56. Né le 16 avril 1927 en Bavière, ordonné prêtre le 29 juin 1951, docteur en théologie le 11 juillet 1953, consacré évêque le 28 mai 1977 et créé cardinal le 27 juin 1977 par Paul VI, Joseph Ratzinger était, à la mort de Jean-Paul II, le plus ancien des cardinaux présents au conclave, l’un des deux cardinaux survivants nommés par Paul VI. Il fut aussi le pape le plus âgé depuis Clément XII (élu le 16 juillet 1730 à 78 ans) et le premier pape allemand depuis Victor II (mort le 28 juillet 1057).

Malgré son grand âge (élu trois jours après son 78e anniversaire), Benoît XVI n’aura pas été un pape de transition, avec presque huit années de pontificat. Aspirant à préserver le dogme de l’Église (sujet qu’il a étudié toute sa vie), il n’est jamais vraiment parvenu à retrouver le charisme de son prédécesseur même si les foules l’attendaient régulièrement à ses déplacements, même à Paris ou à Cologne.

yartiBenoitXVI201302


Un peu extérieur de la société moderne, peu porté par le goût du pouvoir, Benoît XVI n’a pas hésité pourtant à se montrer audacieux en condamnant à la fois le communisme et le capitalisme, en se focalisant sur la pauvreté, sur la faim et sur la paix dans le monde. Ses trois encycliques montrent à la fois une très grande densité intellectuelle mais aussi une très grande tolérance et ouverture vers le monde des plus humbles : "Deus Caritas Est" (Dieu est Amour) le 25 décembre 2005, "Spe Salvi" (Sauvés dans l’Espérance) le 30 novembre 2007, et "Caritas in Vertitate" (L’Amour dans la Vérité) le 29 juin 2009.

Benoît XVI ne démissionne pas pour des raisons schismatiques comme Grégoire XII. Sa décision peut apparaître en revanche d’une grande sagesse et permettre une modernisation des institutions catholiques qu’attendent beaucoup de fidèles.

Son prédécesseur Jean-Paul II, souffrant d’une maladie douloureuse qui avait rendu médiatique le fait qu’il n’était pas indigne d’être malade, avait refusé obstinément de démissionner car il considérait ses fonctions comme un devoir de Dieu et il voulait attendre, pour s’en décharger, que Dieu le rappelât à Lui.

Cela n’était cependant pas sans contradiction avec la règle qui veut qu’un évêque doit être mis à la retraite le jour de ses 75 ans et qu’un cardinal de plus de 80 ans ne peut ni être électeur ni être éligible pour devenir pape.

Benoît XVI a peut-être pris sa décision parce qu’il avait 85 ans, l’âge de Jean-Paul II à sa mort. Ne pas vouloir aller au-delà, servir aussi, par ce précédent historique, de modèle à ses successeurs. Car il sera de plus en plus courant, désormais, de mourir au-delà de 90 ans voire 100 ans et ce n’est pas raisonnable que l’Église puisse être animée par une personnalité d’un autre âge, d’une autre époque.

yartiBenoitXVI201304


Le porte-parole du pape, le père Frederico Lombardi, a précisé que le nouveau pape devrait être élu pour Pâques, à savoir le 31 mars 2013. Benoît XVI ne participera pas au concile et après un séjour dans la résidence d’été des papes de Castel Gandolfo, près de Rome, il se retirera dans un monastère dans l’enceinte du Vatican.

À ce jour, le Sacré Collège qui rassemble l’ensemble des cardinaux, compte 209 cardinaux depuis le décès du cardinal polonais Josef Glemp (le 23 janvier 2013) et celui du cardinal italien Giovanni Cheli (le 8 février 2013), dont 118 cardinaux électeurs (moins de 80 ans). La majorité de deux tiers est indispensable pour être élu, soit 80 voix.

Je salue cet acte courageux et plein de bon sens, celui de ne pas attendre d’être complètement inapte pour arrêter d’exercer ces hautes responsabilités. Pour la première fois, le nouveau pape sera élu alors que son prédécesseur sera toujours vivant.

Sa devise papale était : « Nos ergo debemus sublevare huiusmodi, ut cooperatores simus veritatis » qu’on peut traduire par : « Nous devons aider de tels hommes et être avec eux les artisans de la vérité » (3 Jean 1.8).


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (11 février 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
50 ans après Vatican II, la nécessité d’un nouvel aggiornamento.
Benoît XVI et le préservatif : premier pas (22/11/2010).
Jean-Paul II : N’ayez pas peur… de pardonner !
Le pape Benoît XVI à Paris : une foule inattendue aux Invalides (15/09/2008).
Expérimentation sur l’embryon humain.
La Passion du Christ : petites réflexions périphériques.
Caritas in Veritate (2009) par Benoît XVI.
Spe Salvi (2007) par Benoît XVI.
Deus Caritas Est (2005) par Benoît XVI.

yartiBenoitXVI201305

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • al.terre.natif 11 février 2013 16:55

    une boutade :

    « Sa décision peut apparaître en revanche d’une grande sagesse et permettre une modernisation des institutions catholiques qu’attendent beaucoup de fidèles. »

    Sarko doit être dispo pour ce poste smiley faudrait lui proposer ?

    Question modernité, je crois qu’il est pas mal ! Lunettes de ships sur robe blanche ... la grande classe :D et puis une première dame pour l’église, ca c’est moderne !


    • jullien 11 février 2013 18:44

      Il est le troisième pape à avoir renoncé à ses fonctions.
      Le cinquième.


      • Satournenkare 11 février 2013 19:50

        Sur 265 papes, il y en a eu 5 : Pontien en 235, Félix II en 358 ; Grégoire VI en 1046, Célestin V en 1294 et Grégoire XII en 1415.


      • Aldous Aldous 12 février 2013 09:46

        le seul qui le fait pour cette raison, c’est à dire qu’il redoute de n’être pas a la hauteur des périls.


        1) quels périls ? Pense-t-il, comme les juifs et les chrétiens d’Orient que nous sommes entré dans le kairos, les temps eschatologiques ? Il devrait le dire.

        2) n’a-t-il pas confiance en la divine providence ? Drôle de Pape !

      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 11 février 2013 22:34

        Le film de Nanni Moretti « Habemus Papam » serait-il prémonitoire ?

        Pour ceux qui veulent connaître les arcanes du Vatican, ce film est à recommander.

        La séance de psy avec le Pape et les Cardinaux qui écoutent est très drôle.


        • paco 12 février 2013 01:12

           Je file ventre à terre à Avignon pour le conclave de la communeauté d’agglo de demain....


          • njama njama 12 février 2013 09:18

            Profitons-en, ne le remplaçons pas ! fini les papes (on aura fait l’économie de le virer) ...

            Il serait peut-être temps de revoir cette vieille structure vaticane d’inspiration féodale qui remonte au moins au gothique, le train de vie princier, ... Jésus n’était le chef de personne, et ceux qui se proposent d’être successeur de Pierre ferait bien de s’en inspirer.
            Remettons-les à leur place, évêque de Rome ... pas davantage.


            • Aldous Aldous 12 février 2013 09:39

              C’est exactement la position des églises d’orient pour lesquelles le patriarche n’a aucun pouvoir de changer le dogme ni aucune fonction séculaire.


              Pour les orthodoxes le pape est juste le patriarche de Rome et ils attendent depuis 1054 qu’il laisse tomber ses prétentions d’infaillibilité et d’universalité et reprenne sa place dans la l’unité de l’église.


            • Aldous Aldous 12 février 2013 09:32

              La reine Béatrix des Pays Bas a aussi abdiqué et selon certains journeaux britanniques et US la reine Elisabeth II d’Angleterre aurait réuni le conseil pour envisager un changement de l’ordre de succession qui lui permettrait d’abdiquer en faveur de son petit fils William (on parle de mi mars).


              James Cameron a dementi tout projet d’abdication mais n’a pas devoilé la raison de la tenue du conseil.

              Wait and see comme on dit là bas...





                • Hervé Hum Hervé Hum 12 février 2013 12:03

                  On peut faire toutes les suppositions que l’on veut.

                  Par exemple, celle consistant à dire que le Pape démissionne pour ne pas occuper la dernière place mortuaire du Vatican réservés aux Papes morts en exercice.

                  Et ainsi commencer une nouveau rituel papal de démissionner avant la fin... Sauf bien sûr, en cas de mort subite !


                  • BlackMatter 12 février 2013 12:23

                    Ah là là.

                    La France, fille ainée de l’église n’a plus de papa et on ne connait pas la maman.
                    Mais que font les partisans de la manif pour tous ?

                    Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants !

                    • JL JL 12 février 2013 12:28

                      « La France, fille ainée de l’église n’a plus de papa et on ne connait pas la maman. »

                      Le Pape démissionne !

                      Est-ce que ceci n’expliquerait pas cela, des fois ?

                      Je dirai que ça sent le roussi, tout ça.


                    • Denzo75018 12 février 2013 12:31

                      F.HOLLANDE devrait prendre exemple !!! (LoL)


                      • Ariane Walter Ariane Walter 12 février 2013 16:14

                        Faites-moi confiance, c’est une histoire d’amour.

                        Une histoire à trois : le pape, le secrétaire et le majordome.

                        Donc, le majordome a volé des papiers sur le bureau du secrétaire. (Si c’est pas codé, ça ! On voit ce qu’il a volé) Des papiers pour révéler au pape des horreurs qu’on lui cache ! Donc le majordome est un indigné !

                        Et le secrétaire appartient au NWO !

                         Et le majordome a été jugé et condamné à 16 mois de prison. Mais ,en décembre, Le pape est allé gracier le majordome . En lui souhaitant de retrouver une vie sereine et heureuse.

                        Et là dessus le Pape démissionne.... Pour être libre !

                        une nouvelle histoire de Windsor !

                        Je signale outre ceci que le Pape a quand même un tonton , la loge 3 de la Mafia qui s’occupe de ses biens.

                        Vous arrêtez de faire les gogos qui se font entuber par ces histoires à la flan ?

                        La mienne est la seule humaine !!

                         


                        • brieli67 12 février 2013 16:30

                          avec un grand père LUTHERIEN DE BASEL - Bâle EN SUISSE

                          voilà ce qu ’il nous POND notre Sylvain

                           !! LA FRANCE LAÏQUE  !!


                          • njama njama 12 février 2013 18:19

                            ! ! LA FRANCE LAÏQUE !!
                            Vous n’aimez pas brieli67 ?
                            Je ne vois pas où serait le problème d’être croyant et LAÏQUE, c’est parfaitement compatible. Laissons à Dieu ce qui revient à Dieu, à César ce qui revient à César.


                          • franc 13 février 2013 21:17

                            Je pense aussi que cette démission est un acte révolutionnaire en ce sens que le pape montre et rappelle à la face du monde que le pouvoir n’est pas une fin en soi mais doit être un moyen au service de l’intérêt général et universel ,que le pouvoir suprême doit être au service d’une cause plus grande que ses propres intérêts personnels surtout de la part du pouvoir spirituel ;dans son allocution de démission il a parlé de changements profonds et historiques dans la société et en prenant conscience des problèmes fondamentaux que cela entraine ,il a pensé qu« ’il n’était pas en mesure de mener des changements nécessaires des structures dans l’Eglise pour s’adapter aux révolutions futures de la société ,son état de faiblesse du à son âge avancé (85 ans) et vu l’état assez catastrophique de l’Eglise à ses yeux avec toutes ses pesanteurs et ses luttes d’intérêts pas très catholiques ,car il faut une grande force à la fois physique et morale que contient le privilège de la jeunesse pour mener ce combat gigantesque dont il voit la difficulté extrème ;

                            En effet déjà quelque jours avant son élection pour être pape Benoit XVI avait dit ces paroles assez énigmatiques et tragiques :---------- »Seigneur , les vêtements et le visage de ton Eglise si sales nous effraient ,et c’est nous-m^me qui les salissons --------------------la barque de l’Eglise prend l’eau de toute part -------"

                             

                            Et l’expérience des scandales du Witileak avec son majordome et avec la banque vaticane confirment son effroi .Cela a dû peser dans sa démission

                            C’est un un acte de courage et de grande humilité

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès