Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La femme, nue sans son voile

La femme, nue sans son voile

Lorsque j’entends certains propos tenus par des musulmans sur les femmes et le voile, j’ai envie de répondre : mais enfin, vous êtes obsédés, ou quoi ? Comparer une femme nue avec une femme qui ne porte pas de voile, je ne l’avais encore jamais entendu ou lu, celle-là ! Dorénavant c’est chose faite, mais où allez-vous chercher de pareils délires ?

Quand on lit des choses pareilles, on comprend le rejet de la religion par certains. Qu’avez-vous contre les femmes ? J’aimerais bien comprendre pourquoi il faut que la femme soit quasiment invisible, surtout pas avec les hommes à la prière collective, cachée sous des vêtements aussi informes que possible, on ne sait jamais, une hanche moulée accidentellement par une robe trop ajustée, et ça y est, les hommes doivent refaire leurs ablutions ! On croirait entendre des talibans. Vous ne l’admettrez pas, mais c’est exactement la manière de voir les choses des wahhabites/salafistes/Frères Musulmans. J’ai eu (trop) souvent l’occasion de les fréquenter pour savoir comment ils voient les choses.

Mais allons un peu plus loin, voulez-vous, pour mettre un point final, de ma part, à cette polémique ridicule. Pourquoi cette obsession contre les femmes ? Pourquoi considérer les femmes comme des objets de perdition et de tentation ? Le Prophète (SSP) n’a t-il pas dit : « Trois choses m’ont été données à aimer dans ce monde : les parfums, les femmes et la prière qui est la fraicheur de mes yeux » ! Et c’est Ibn Arabi, maitre soufi éminent qui disait : « Regarde la place éminente qu’il a donné à la femme, entre la subtilité du parfum et le dialogue avec Dieu à travers la prière » ! Mais vous autres, vous voulez la reléguer à la place d’une tentatrice que l’on veut bien accepter à condition que l’on ne voit rien d’elle au niveau corporel. Les wahhabites sont allés jusqu’à inventer des ahadith pour justifier leurs délires. En Arabie saoudite les femmes ne peuvent même pas conduire une voiture. Chez les talibans, elle n’a pas le droit de travailler. C’est du domaine de la pathologie mentale !

Mais pourquoi cette obsession sur la femme ? La raison est simple et bien plus pernicieuse qu’on peut le croire. La femme est celle qui donne la vie, qui nourrit la vie et qui EDUQUE la vie ? C’est elle qui transmet les valeurs essentielles à ses enfants, ce n’est pas l’homme. Et cela je l’ai vérifié moi-même dans une communauté yéménite en Angleterre où les hommes ont obligé leurs femmes à rester au Yémen ainsi que les enfants filles, seuls les garçons pouvaient rester avec leurs pères. Leur Islam était un Islam vivant, de paix, de sagesse, mais comme les mères n’étaient pas là pour transmettre ces valeurs à leurs garçons, résultat, ils ont TOUS été pris dans les mosquées wahhabites/salafistes et sont devenus des intégristes « purs et durs ».

C’est là, la raison pour laquelle il y a cette obsession sur les femmes. On les conditionne pour qu’elles suivent et adhèrent à cette idéologie faite par des hommes pour des hommes, et que surtout elles n’éduquent pas leurs enfants sur les valeurs universelles de l’Islam mais sur des pseudos valeurs pour favoriser une sorte de prise de pouvoir par une certaine mouvance de la part d’imams dévoyés. Il ne faut surtout pas qu’elles enseignent les valeurs universelles, mais des pseudos valeurs du tout restrictif, le haram/hallal dans tous les domaines. Vous voulez transformer le Coran et l’Islam en un code de règles extrêmement rigide sans vie, figé, intolérant. Voilà la vérité que vous n’acceptez pas de voir, englués que vous êtes dans votre conditionnement.

Alors restez-y et laissez nous tranquille. Mais je doute fort que votre manière de vivre l’Islam vous apporte une quelconque paix et un quelconque épanouissement ! L’Islam est venu pour éduquer notre animalité. Si des gens qui se disent musulmans manifestent une telle obsession sexuelle, c’est qu’ils sont malades. Alors pourquoi les femmes doivent conforter la maladie mentale de certains, au lieu que ces gens soient pris en charge pour être éduqués ? Ce n’est pas comme si elles se baladaient à moitié nues. Car trouver les cheveux des femmes comme un sujet de tentation sexuelle, il faut vraiment être malade !

Concernant la prière des femmes à côté des hommes, allez donc faire un tour en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde. Dans la grande mosquée de Djakarta, la capitale de l’Indonésie, lors de la prière du vendredi, (j’ai vu un film sur le sujet, je n’invente pas, et j’ai des amis proches qui y sont allés et qui ont filmé), on voit des centaines de fidèles en prière, les hommes à droite, les femmes à gauche, sur le MÊME rang, et ce, sur plusieurs dizaines de rangs. Pour eux, ce n’est pas exceptionnel, c’est normal. Ils ne comprennent pas qu’en Occident ou dans les pays arabes on fasse autrement. Ça leur parait bizarre. Autre particularité de l’Indonésie, toujours à Djakarta, en face de la grande mosquée, (qui peut accueillir des milliers de personnes), se trouve la grande cathédrale pour les chrétiens et un tunnel les relient, (une grande avenue les séparent et il y a beaucoup de circulation automobile), et il est très courant que des chrétiens viennent assister à la prière musulmane et des musulmans à la messe chrétienne.

Va t-on dire qu’ils ne sont pas des vrais musulmans ? Et sur quels critères ? Qui a décidé que les choses devaient se passer de la même façon partout ? Il y a un socle obligatoire. On ne fait pas la prière n’importe comment, mais pour le reste ?

D’après des commentaires de D.POSITAIRE

« La culture… ce qui a fait de l’homme autre chose qu’un accident de l’univers »… André Malraux

Et, ici, toujours sur ce fameux voile et la religion…


Moyenne des avis sur cet article :  2.58/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Garance 5 juin 2015 16:58

    Qu’est-ce que c’est que ce boxon ?


    Malgrè mon antivirus et Adblock plus les pubs me viennent qui ne venaient plus depuis 2 ans et ce sur sur Agoravox seulement ? 

    Trop c’est trop 

    Adieu

    • Xenozoid Xenozoid 5 juin 2015 17:00

      @Garance
      mozilla SUCKS LATELY


    • Garance 5 juin 2015 17:12

      @Xenozoid


      Merci....mais ça va pas aller : je suis sur Opera

      T’as un truc pour Opera ?

    • Ariane54 Ariane54 6 juin 2015 09:50

      @Garance Au lieu de quitter Agora, vous devriez quitter Google et installer Yandex. Du pure bonheur, plus aucune pub. De plus, lorsque vous l’installez, il reprend touts vos favoris. En fait, il utilise également le moteur de recherches Google, mais ne laisse pas passer les pubs. Mais bon, pour les russophobes, s’est râpé, Yandex est un moteur Russe.


    • Croa Croa 7 juin 2015 11:46

      À Garance
      *
      Les pubs ne gênent pas plus qu’avant. Par contre il y a un bandeau intrusif qui perturbe la page en restant sur le texte smiley
      Ce sont les appels [ Réactions ], [ Tweeter ], [g+1 ] et [ Recommander ] qui autrefois avaient une place fixe et ne gênaient pas. C’est devenu tellement con que ça ressemble à de la pub en effet bien que ça n’en soit pas ; Il est normal que les filtres en question ne s’occupent pas de ça.


    • Croa Croa 7 juin 2015 18:55

      À Garance (suite)

      En fait les cadres [ Tweeter ] et [g+1 ] sont blocables (clic-droit, etc... ) mais pas les autres et en fait c’est tout un bandeau qui reste au dessus du texte donc les bloquer n’avance à rien smiley
      *
      Si quelqu’un a une solution...


    • foufouille foufouille 7 juin 2015 19:07

      @Garance
      ghostery est un add-ons pour opera.
      essaye


    • Garance 5 juin 2015 17:00

      Je vois c’est Mc Affee qui est en cheville avec Agoravox


      Je reformate et re-Adieu

      • jocelyne 7 juin 2015 20:09

        @Garance
        message de calmos, j’ai reformatu et j’ai reviendu, et rocla peu le konfirmer


      • Fergus Fergus 5 juin 2015 17:46

        Bonjour, Robert.

        Excellent article qui met le doigt là où ça fait mal : les discriminations à l’égard des femmes et les obligations qui leurs sont faites sont en effet particulièrement choquantes.

        Ainsi, la vue d’une femme entièrement couverte d’une burqa ou d’un niqab au côté d’un musulman intégriste, mais en jeans, tee-shirt décontracté et, le cas échéant, le regard posé sur les jeunes femmes légèrement vêtues, est insupportable.

        Par chance, une très large majorité arabes laïcs et des musulmans de notre pays réprouve ces accoutrements le plus souvent imposés, ou choisis par des « converties » endoctrinées. Mais le son de la voix de ces sages est trop souvent inaudible. Et cela fait malheureusement le jeu du FN et de la plus extrême des composantes de la droite républicaine.


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 6 juin 2015 07:17

          @Fergus
          Si un islam ouvert et démocratique existe, il appartient à ses tenants de clamer haut et fort que leur religion ne doit pas être une loi !
           


        • Fergus Fergus 6 juin 2015 09:32

          Bonjour, Jean-François Dedieu

          Encore faudrait-il qu’on leur donne la parole dans les milieux populaires où ils vivent leur vie dans une recherche sincère d’intégration et dans le respect de la laïcité.

          Je vous invite à vous intéresser à ces mères d’un quartier de Montpellier, toutes marocaines, qui se battent car elles ne veulent plus voir leurs enfants confinés dans une école purement marocaine qui fait le jeu du repliement communautaire et des salafistes. Elles exigent, pour que leur gamins se sentent pleinement français, qu’ils soient répartis dans les écoles environnantes afin d’y être mêlés à des petits Français de souche.


        • sls0 sls0 5 juin 2015 18:01

          Je réside dans un pays macho et religieux.
          Une arme verbale contre la bêtise de certains que je donne aux femmes locales est cette histoire :

          C’est Adam et Eve qui sont assis tranquillement et regarde dieu fignoler la création.
          Un moment dieu vient s’assoir à coté d’eux et dit :
          Je suis crevé, je ne pensait pas que c’était aussi fatiguant de créer et ça fait 7 jours sans arrêter, mais j’ai fini.
          Il regarde dans sa musette et dit : zut, il me reste encore deux choses à placer.
          Curieux Adam et Eve demande ce que c’est ?
          Dieu dit la première chose c’est une bite, aussitôt Adam dit je la veux, Eve très conciliante dit : Tu donnes à Adam, je prendrais le reste.
          Dieu et Eve regarde Adam tout fier de son nouveau gadget l’essayer contre un arbre, écrire son nom,....
          Eve dit au fait, c’est quoi l’autre chose ? Dieu lui répond : Un cerveau.

          Dans toute cultures ou religions, certains au cerveau limité essaient d’imposer un point de vue limité, ça date de quand le droit de vote des femmes en France ?

          @ garance je n’ai pas de pub avec firefox et Adblock plus, j’ai noscript en plus.


          • Garance 5 juin 2015 18:33

            @sls0


            Et les liens en rouge dans ton post c’est quoi ?

          • sls0 sls0 5 juin 2015 22:06

            @Garance
            Je n’ai pas mis de lien, un bug que je ne maitrise pas, chez moi j’ai rien en rouge.


          • alinea alinea 6 juin 2015 00:44

            @sls0
            Ici non plus il n’y a rien en rouge !


          • Garance 6 juin 2015 01:53

            @alinea et @slsO

            En rajoutant l’extention Noscript je n’ai plus les pubs

            Mais il y a quand même quelque chose de bizarre pour que cela ne me le fasse que sur Agoravox

            Merci de vous intérésser à mon cas


          • Garance 6 juin 2015 11:03

            @ Alinea @sLsO


            Va falloir que je soigne ma parano

            Il m’a suffit de désinstaller Opera et de le remettre pour que je n’ai plus de problème

            Il n’empêche : pourquoi ce problème ne s’est posé qu’avec Agoravox ?

            Bon : je vais soigner ma parano et chercherai plus tard

            Merci encore à vous deux pour votre soutien

          • Jean 8 juin 2015 20:34

            @Garance
            cézla, soigne bien ta parano et oublie pas de ne pas revenir hein ?


          • Did2974 6 juin 2015 00:13

            Ce n’est pas le fait d’être nu qui fait qu’on se dévoile......On le saurais et peut-être que le monde n’en serais pas là.

            Si des expressions différentes existent, c’est bien pour que nous puissions comprendre.
            Après, ce ne sont que des bla-bla.
            Vous pouvez être dérangé quand vous voyez « le voile » mais si il ne vous apparait pas, vous l’empiétez, Ce Voile croyant tout découvrir.
            Vous n’avez encore rien découvert, dans ce désir insensé de s’apercevoir.
            À savoir, que ce qui vous dérange c’est de ne pas voir, « celui,celle » qui est derrière le voile voit celui qui ne voit que le voile. 
            Et cela est extrèmement dérangeant, il vous faut mettre une image correspondant à un catalogue.
            Je n’ai aucune « culture » religieuse, mais j’essaie de comprendre et d’exprimer que seul les différences nous permettent de considérer.


            • soi même 6 juin 2015 01:14

              Merci pour ce beau texte, qui confirme bien ,il y a pas un Islam, il y a des Islams et avec les manipulations qui sont en cours l’on cherche à nous faire croire, il y a un Islam et de pulsait rétrograde violent et au mœurs barbare moyenâgeux.
              Alors que cela n’a jamais été le cas, et il est important que cela soit su en France.....


                  • fred.foyn Le p’tit Charles 6 juin 2015 07:42

                    C’est l’été (ou presque..) fait chaud...les mecs musulmans en short et leur femme dans des sacs à patates.. ?

                    J’vous dis pas l’odeur...
                    Faut être con pour imposer cette tenue à une femme et surtout la prendre pour de la merde.. ?
                    Remarquez de leur part c’est normal...sont tarés dès la naissance... !

                    • VICTOR VICTOR 6 juin 2015 09:34
                      La dignité de l’homme exige qu’il porte la burqa, par Pierrette Fleutiaux

                      Si j’étais un homme pieux, voici ce que je proposerais. La femme est un être faible, soumis à toutes les tentations, nous le savons depuis la nuit des temps. Elle est concupiscente, tout entière la proie de pulsions condamnables. Son corps aspire à celui de l’homme, la société doit maîtriser ce corps, dès son plus jeune âge. La burqa peut sembler une réponse appropriée. Contraindre les mouvements de la femme, la ramener à la modestie, encadrer les désirs sauvages qui lui sont naturels, qui troublent son esprit et corrompent la société, relève du devoir de l’homme respectueux de l’ordre divin.

                      Cependant, peut-être avons-nous fait erreur non pas dans l’interprétation de la loi divine, mais dans les moyens de la mieux appliquer. En effet, les yeux de la femme, même derrière un grillage, même dans la fente du niqab, restent libres. La vision périphérique en est certes limitée, mais la perversité naturelle de la femme lui fera trouver le moyen de contourner ce léger handicap. La femme en burqa continue de voir. On imagine quelles turpitudes alors peuvent agiter son esprit. Cachée sous son voile intégral, la femme peut encore se livrer à la débauche mentale.

                      Une solution serait de l’aveugler totalement, par le moyen d’un bandeau ou tout autre moyen non cruel mais efficace. Cette solution est à écarter : la femme ne pourrait plus en effet accomplir les tâches auxquelles la destine sa condition subalterne : nourrir l’homme et ses fils, conduire les fils de l’homme à l’école, et faire toutes choses qui dégagent l’homme des tâches matérielles, facilitent l’exercice de son vouloir et son étude des textes sacrés.

                      Je soumets ici une modeste proposition à mes frères. Que les hommes portent la burqa, qu’ils s’approprient ce vêtement que dévoie trop facilement la femme. L’homme est beau, l’homme est la création première de Dieu, la femme le désire indécemment. Ne lui donnant pas la liberté de convoiter, ne tentons pas sa faible nature.

                      Voyez l’homme derrière lequel marche la femme en burqa. Même voilée, justement parce que voilée, elle a toute licence de contempler les bras que montrent les chemisettes d’été, les pieds dans les sandales, les fesses agiles et les jambes qui se devinent sous les pantalons, les poitrines mâles et les visages nobles. L’homme croit avoir mis la femme à l’abri de tout danger dans sa prison portative de la burqa. En réalité, il lui accorde une liberté scandaleuse.

                      L’homme en burqa brisera net l’élan pervers de la femme. Ces yeux brillants, qui transpercent le voile le plus épais, se heurteront à un mur. Ainsi privée dans la journée, elle n’en sera dans sa maison que plus portée à répondre aux besoins sexuels légitimes de son époux.

                      Que la femme aille dans la rue dans les atours aguicheurs qu’elle ne manquera pas de se choisir. Son regard s’épuisera sur les autres femmes, elle y verra comme dans un miroir sa propre indécence, sa futilité même la détournera de toute compétition malsaine avec l’homme. Quant à cette exposition de la féminité, elle ne saurait nuire à l’homme. Il s’y verra conforté dans son incontestable supériorité. Il saura, dans les autres burqas, reconnaître les hommes pieux et respectueux de la loi, et ainsi renforcera nécessairement la belle et indispensable communauté masculine.

                      ORDRE DIVIN

                      Repoussons cette croyance absurde qu’il faudrait voiler les femmes pour que les hommes ne soient pas portés à désirer celles d’autrui. Une telle croyance est mécréante : elle accrédite l’idée que l’homme a été créé libidineux, violeur par nature et faible devant ses désirs. Et que, devant toute femme passant sous ses yeux, s’éveille aussitôt en lui la pulsion de lui sauter sur le râble pour consommer l’oeuvre de chair. L’homme a en lui la force de l’âme et le respect naturel de l’ordre divin. L’homme n’a rien à craindre des misérables appâts de la femme.

                      Enfin, reconnaissons qu’il y a grand danger à abandonner les fils de l’homme aux soins de la femme. Son faible entendement ne peut que leur nuire. A l’homme de prendre en charge l’homme dans le nourrisson, à lui de le langer, le nourrir, le soigner. Une fois sa tâche reproductive accomplie, que la femme dirige ses agissements erratiques vers l’extérieur, qu’elle s’en aille piailler dans les assemblées publiques, mais que ses miasmes ne corrompent plus le foyer sacré de l’homme. La dignité de l’homme exige qu’il porte la burqa. La burqa est faite pour l’homme.

                      Pierrette Fleutiaux

                      Ecrivaine


                      • Layly Victor Layly Victor 6 juin 2015 11:25

                        @VICTOR

                        Excellent

                        Je ferais cependant une restriction. J’ai grandi auprès des musulmans, et j’ai pu constater que ce sont toujours les mères qui enseignent à leur fille la servitude.

                        Il y a aussi ce que l’on retrouve dans le monde méditerranéen, le « code de l »honneur« qui est largement autant défendu par les femmes que par les hommes.

                        Souvenez vous de cette scène terrible de l »assassinat de la veuve, dans « Alexis Zorba » de Nikos Kazantsakis. C’est un homme qui la tue, mais toutes les femmes du village applaudissent à l’exécution. Seul, Zorba essaie de la sauver, par amour de la beauté. C’est très symbolique. La veuve, c’est l’image de la Grèce (jusqu’à la tête qui roule à terre et qui fait penser à certains vestiges archéologiques).


                      • Fergus Fergus 6 juin 2015 12:13

                        Bonjour, Layly Victor

                        « J’ai grandi auprès des musulmans, et j’ai pu constater que ce sont toujours les mères qui enseignent à leur fille la servitude. »

                        Exact. Mais c’était vrai aussi dans la France de naguère, catholique ou protestante, notamment dans les milieux paysans et bourgeois, Dans ma propre famille en Auvergne, les mères ne mangeaient autrefois pas à la table des « hommes » (l’époux et les valets de ferme), mais sur un tabouret à l’écart ! L’émancipation n’a véritablement commencé que dans les années 60.


                      • Nowhere Man 6 juin 2015 18:10

                        @Fergus
                        bien vu,
                        il faut rappeler qu’il fallut attendre 1965 pour que Les femmes françaises puissent officiellement « gérer leurs biens propres (ouvrir un compte bancaire) et exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari. »

                        J’avais 12 ans à l’époque et chez moi dans une ville de 60000 habitants il était communément considéré qu’une femme assise à la terrasse d’un café ne pouvait être qu’une pute.


                      • Crab2 6 juin 2015 10:02

                        Lu dans ’’ Le Monde des religions ’’ daté du 5 Juin, citation : ’’ Dans son ouvrage Féminismes islamiques, Zarah Ali avanceune définition de l’émancipation des femmes  : « Les féministes musulmanes proposent une libération qui pose un tout autre rapport au corps et à la sexualité  : un rapport marqué par des normes et une sacralisation de l’intime, et par une défense du cadre familial hétérosexuel.  » ’’ [ MDR ]

                        Suite :

                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/feminisme-universel-2015.html

                        ou sur

                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/06/feminisme-universel-2015-5635134.html


                        • Phoébée 6 juin 2015 11:29

                          Le contrôle d’une population passe par sa sexualité. C’est vrai au Quatar, comme c’est vrai dans notre capitalisme consumériste. L’histoire continue d’ailleurs avec le programme LGBT. Je me souviens d’une époque où je lisais les Freudo-Marxistes (Psychologie de masse du fascisme ou Irruption de la morale sexuelle). Toute chose étant égale par ailleurs, il y a encore dans ces analyses beaucoup à relire.


                          • Layly Victor Layly Victor 6 juin 2015 11:33

                            Le visage de la femme, c’est l’image de Dieu. A travers les yeux de la femme, il y a toujours son âme qui affleure. Quand je vois une femme, je me dis que Dieu aime la terre. C’est pour ça que ça fait tellement peur aux intégristes qui ne veulent voir que l’image d’un Dieu de fureur.
                            Comme a dit Nietzsche « la beauté sauvera le monde »


                            • cevennevive cevennevive 6 juin 2015 11:56

                              @Layly Victor

                              Merci de ce bel hommage rendu à toutes mes soeurs de par le monde.

                              Et merci Robert pour ce bel article et pour les questions (sans réponses) qu’il suscitera dans l’esprit des intégristes de tous poils.

                              Je vous salue.


                            • sarcastelle 8 juin 2015 08:59

                              @Layly Victor

                              A travers les yeux de la femme, il y a toujours son âme qui affleure
                              Merci ! En ce cas ne vous demandez plus pourquoi la parole de la femme dans les affaires d’infractions sexuelles est si souvent considérée par tant de monde comme la vérité par essence. 

                            • Loatse Loatse 6 juin 2015 15:57



                              Bin voui, la vie n’est que tentation... celles des pâtisseries pour le diabétique, des charcuterie pour le gus bourré de cholestérol, des bistrots pour l’alcoolique sevré... et...... des jolies filles bras et jambes nues, cheveux au vents, en robe légère pour le type frustré ou le chaud lapinoux

                              Ces courbes sensuelles, ces rondeurs, cette grâce, cette chevelure brillante et douce comme de la soie, ces hanches qui ondulent devant son nez, ce sein que l’on devine sous le tissu, ... ces lèvres pulpeuses, ces yeux pétillants... le clic clac de ces talons fins sur le macadam...

                              c’en est trop pour notre bonhomme ! Chaque sortie hors de son home sweet home dans lequel sa chère et tendre (pour laquelle il était sorti acheter des sous-vêtements) s’alourdit devant son évier, lui est insupportable, douloureuse...

                              Alors lui vient un jour cette idée de (mauvais) génie... Cacher toute cette beauté, cette joie de vivre, cette multitude de femmes qu’il ne pourra jamais posséder et qui, (croit il dur comme fer), font tout pour le narguer..le pousser à la faute.

                              Désormais bonhomme est soulagé. Lorsque ses pas l’emmènent sur les avenues, les ruelles de sa ville, il ne croise que des ombres mouvantes qui glissent sans bruit sur le bitume surchauffé, 

                              Soudain, de derrière un volet à demi clos, une musique aux paroles lascives s’échappe...

                              Bonhomme soudain s’échauffe, transpire, lutte contre son imaginaire qu’il croyait pourtant avoir dompté...

                              Demain, bonhomme interdira la musique...















                              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 6 juin 2015 16:10
                                Le voile n’est ni arabe ni islamique
                                La dénomination « voile islamique » suggère explicitement que le port du voile est une prescription de la religion musulmane, alors que, d’une part, il ne semble pas s’imposer dans toutes les communautés musulmanes, et que, d’autre part, il a existé et il existe encore dans des communautés non musulmanes. Le voile féminin a une longue histoire qui date de plusieurs millénaires avant l’Islam.

                                • OMAR 6 juin 2015 17:19

                                  Omar147

                                  Robert : « Lorsque j’entends certains propos tenus par des musulmans sur les femmes et le voile,.. ».

                                  Il n’y a pas que pour les les femmes et le voile...

                                  On peut y ajouter allègrement : l’alcool, les juifs-sionistes, la non-pratique de la prière, et à la colère de Dieu sur des points ayant trait à l’habillement et au comportement.

                                  La source ? la mosquée et certains médias.

                                  Les incitateurs ? Des néophytes qui se croient investis par Dieu ou le Prophète pour être Son intercesseur, son avocat ou son..... soldat.

                                  Les maitres-penseurs ? Les Saoudiens et Qataris qui ont des écoles dans leur royaumes et qui profitent du Hadj (pèlerinage) et des Omra ( pèlerinage informel) pour distiller leurs paroles et commandements diaboliques basés sur le wahhabisme et le salafisme.

                                  Que peut penser un musulman qui voit qu’en Arabie-Saloprie, berceau de l’Islam, il est interdit à une femme de .............. conduire un véhicule ?

                                  Et quand on y ajoute les lignes éditoriales franchement anti-Islam de la majorité des médias occidentaux, les esprits sont totalement exacerbés et se radicalisent de tous les cotés.

                                  Et pourtant, dans le Coran, tous les sourates commencent par :

                                  « Au nom de Dieu Le Tout Clément, Le Très Miséricordieux ».


                                  • Croa Croa 7 juin 2015 12:04

                                    Les frustrés en veulent à tout le monde de toute façon : aux femmes, aux pédés et même aux autres tarés si cela est possible. Les religions servent de catalyseur à ces tendances parce qu’elles fabriquent des frustrations justement !
                                    Le cul c’est pourtant pas vraiment important pour le voisin smiley mais qui en est conscient pour lui-même ? (à méditer.)


                                    • Jean Keim Jean Keim 7 juin 2015 16:06

                                      Entre nous et ce qui est fondamental il y a la pensée, une religion ne peut être et à jamais qu’une manière de penser, l’athéisme n’échappe pas à cette perversion, soit je perçois ce qui est soit je le pense.


                                      • sarcastelle 8 juin 2015 08:51

                                        Il faut éviter de combattre des outrances par des arguments douteux. A propos des chevelures féminines longues, je connais des hommes qui les jugent d’une puissance considérable pour attraper les hommes que le papier collant pour attraper les mouches, et d’autres qui disent que c’est tout à fait indifférent. Toutefois, je pense avoir entendu plus de sincérité chez les premiers et plus de souci d’être conformes à la bienpensence de la modernitude chez les seconds. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès