Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La question de l’existence de Dieu

La question de l’existence de Dieu

Le débat sur l'existence de Dieu continue de faire rage. Les athées, convaincus que Dieu n'existe pas, ont envahi les forums de discussion pour faire entendre leurs voix. Certains croyants ripostent sur la toile en fustigeant l'athéisme et en vouant aux gémonies ses défenseurs. Le conflit opposant athées et croyants pousse à s’interroger sur les motivations les animant. Dans cet article sont exposées certaines d'entre elles.

Pour les athées, l'existence de Dieu n'est corroborée par aucune preuve. Les faits indiquent plutôt le contraire. En effet, violence, haine et cruauté règnent en maîtres. Aveuglés par ces sentiments, des individus influents et puissants se sont livrés à des massacres d'innocents sans qu'un Être métaphysique, qu'on dit être infiniment bon n'intervienne. Paradoxalement beaucoup de religieux supposés enseigner un évangile de paix ont été impliqués dans ses assassinats à grande échelle et dans bien d'autres atrocités qui ont terni l'histoire.

Par ailleurs, soutiennent les athées, la science a prouvé que tout ce qui existe n'a pas nécessité l'intervention d'un Dieu. Comme l'explique la théorie de l'évolution des espèces, les êtres terrestres ont évolué graduellement, sous l'influence de facteurs environnementaux, climatiques et chimiques au cours de millions d'années pour atteindre leur niveau de développement actuel.

Toutefois, les croyants balaient du revers de la main ces arguments. Ils invoquent l'harmonie régnant dans l'univers et la structure complexe du vivant. En fait, l'étude du vivant révèle une grande ingéniosité dans la structure des êtres. Certains scientifiques, impressionnés n'hésitent pas à s'en inspirer. D'ailleurs beaucoup d'inventions actuelles tirent leur origine des merveilles de la nature. Les croyants trouvent alors absurde que les auteurs de ces œuvres, de pâles imitations en comparaison de leurs originaux, soient portés aux nues alors que le génial inventeur dont les chefs-d’œuvre ont servi de modèle soit lui passé sous silence.

De plus, en dépit des progrès scientifiques, aucune réponse consensuelle n'a été apportée quant à l'origine de la vie. Cette question est toujours enveloppée de mystère.

Enfin la croyance donnerait un sens à notre vie. Croire qu'on est pas seuls dans l'immense univers et qu'un Être Supra humain préside aux destinées de l'homo-sapiens est bien plus supportable qu'un Cosmos livré à lui-même.  


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 15 juillet 2011 09:36

    Romaric : « Enfin la croyance donnerait un sens à notre vie. »

    Vous croyez ?


    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:48

      Un athée qui refuse de penser aux questions vaut un croyant qui refuse de se poser des questions

      memes imbéciles, meme intelligence

      La croyance ? ca n’existe que pour faire jolie et comme outil de controle de groupe

      Et si vous aviez les réponses aux grandes questions existentiels ? alors... est ce que ce serait non plus de la croyance ou de la connaissance, de la science ?

      Et est ce que ca donnerait plus de sens à la vie ? non pas nécessairement , pas la vie humaine

      au fait des gens crèvent, pour rien, juste a votre porte


    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 12:02

      Le sens de la vie est la dissémination des gènes.
      Le sens de la société est la dissémination de ses valeurs.
      Le sens de l’Humain, en tant qu’Etre social est la dissémination de ses idées au service de la noosphère.


    • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 13:49

      Le sens de la vie est la dissémination des gènes.

      Doit-on en conclure que les gens sans progéniture ont une vie dénuée de sens ?


    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 14:34

      Rounga : tout à fait, pour la vie au sens biologique, qui est une nanotechnologie à base de protéines.


    • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 14:47

      Et donc c’est le « sens biologique » de la vie qui est le vrai sens ?


    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 15:01

      Rounga : un Humain est, certes, une entité d’abord biologique. Sur cette base, il s’est construit aussi une conscience et une existence sociale, dont le sens est, bien-sûr, différent.


    • xray 15 juillet 2011 15:29


      Il faut vraiment être le dernier des crétins pour accepter de se laisser manipuler par quelque chose qui n’existe pas. 

      L’hypocrisie religieuse 
      http://echo-athees.over-blog.com/  


      Sur un sujet donné, la pensée nécessite les moyens de la réflexion du sujet.  Inversement, croire évite de réfléchir sur tout sujet. (Y a qu’à répéter.) 

      Sida, un petit mensonge 
      (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 



    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 16:53

      L’humanité est une MACHINE A CACA

      vous êtes une machine a caca

      votre vie, votre travail , vos passions, vos préoccupations, tout ce qu’il y a dans vos tete , sont des MACHINES A CACA

      avec des mots crus c’est plus parlant pour les imbéciles, n’est ce pas


    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 16:54

      POO POO MACHINA vs deus ex machina

      les jeux sont fait


    • amipb amipb 15 juillet 2011 23:53

      @Deneb : comment le « sens biologique » pourrait-il être l’ultime sens ? Les bactéries ne sont-elles pas elles-mêmes des amas de molécules ? Elles-mêmes amas d’atome, puis d’électrons/protons, de quarks, etc ?

      La vie n’a aucun sens, uniquement celui qu’on lui donne.


    • romaeterna romaeterna 16 juillet 2011 00:31
      Eh, Deneb !

      En l’honneur d’un tel article aussi intelligent, j’ai changé mon avatar !

      Ce qui m’affole toujours sont ces gens qui confondent spiritualité et religion !!!!

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 juillet 2011 00:42

      @ Deneb : « la croyance donnerait un sens à notre vie… »  Il faudrait d’abord savoir ce que veut dire Dieu dans ce débat. Si vous appelez dieu la « cause premiere », il me semble évident qu’il existe ; si vous lui prêtez des intentions et y voyez une providence, il me semble évident qu’il n’existe pas.


       Je l’ai expliqué et je ne recommencerai pas ; pour ceux que ça intéresse, voir le lien…


      Pierre JC Allard

      • voxagora voxagora 15 juillet 2011 09:48

        QUELS forums ?

        .
        .

        • ja.poirier 15 juillet 2011 09:56

          petite réflexion qui manque de fond et de refférences !


          • BABAYAYA BABAYAYA 15 juillet 2011 10:02

            « Ils invoquent l’harmonie régnant dans l’univers et la structure complexe du vivant »


            euuuuuhhh ouais quand on voit la violence qui se passe dans l’univers et qui est bien pire en taille que nos insignifiantes existences....
            la nature n’est pas harmonie uniquement, elle est chaos aussi....



            • BlackMatter 15 juillet 2011 16:20

              Et n’oublions pas que l’univers a failli détruire toute vie sur Terre à plusieurs reprises (sursaut gamma, meteorites, refroidissement etc...)

              Pour un monde harmonieux ca laisse à désirer.


            • Gonzague Gonzague 15 juillet 2011 10:02

              « Les athées, convaincus que Dieu n’existe pas, ont envahi les forums de discussion pour faire entendre leurs voix »

              Je ne suis pas certain de saisir. Vous prétendez que des croisés de l’athéisme existent ? Sur internet ? Je vous rappelle que ce sont les croyants qui ont un message à faire passer et non l’inverse. L’absence de toute divinité n’appelle pas au prosélytisme, l’absence, en soi, n’appelle par ailleurs à rien d’autre qu’à l’indifférence. Je ne vais, par exemple, jamais m’atteler à démontrer qu’il n’y a pas de sycomores à Lhassa. C’est à ceux qui croient ou qui savent qu’il y en a un, ou 14, de me le démontrer. Les seuls « athées militants » qu’il me fut donné de croiser sur des forums tentaient simplement de raisonner d’autres interlocuteurs qui eux, et eux seuls, s’escrimaient ludiquement à démontrer que les athées avaient tort, puisque l’inexistence de Dieu ne pouvait être démontrée. (Pendant ce temps là il est 17 heures en Angleterre)

              A ce jour l’inexistence du Dieu des monothéismes triomphants semble logique tant les « livres saints » décortiquant ses « volontés » et « projets » abscons sont totalement incohérents. Ce Dieu (ces dieux) appelle(nt) en lettres grasses à la ségrégation, à la discrimination, ils enjoignent aux êtres humains à ne pas se soucier de ce que la terre et les hommes la peuplant pourraient éventuellement réaliser en vue d’une agréable vie commune. Bien au contraire, peu chaut au Dieu d’Abraham (pour faire plaisir aux trois religions monothéistes) l’existence terrestre, il veut être servi, veut être aimé, se targue d’être juste, droit, miséricordieux tout en autorisant à ses prophètes les pires bassesses vis-à-vis de celles et ceux qui ne croieraient pas en lui (ou ne le connaîtraient pas, ce qui serait encore pire eu égard au fait que, le cas échéant, aucune rédemption ne serait possible pour des millions de personnes, simplement du fait que Dieu les aurait -volontairement- fait naître au mauvais endroit, au mauvais moment) Les anecdotes autour de Muhammad, Abraham et Isaac en sont les meilleurs exemples.

              Ce que je viens d’écrire, je ne l’aurais jamais écrit si ce n’est en réponse à un article de ce cru. Les « athées militants » sont très rares. Et ceux comme moi qui prennent la parole et mettent la main au clavier pour faire part de leurs certitudes ne le font pas spontanément mais bel et bien en réaction à une provocation ou un texte tel que celui que vous nous proposez gentiment aujourd’hui.


              • Gonzague Gonzague 15 juillet 2011 10:07

                Tiens le lien n’est bizarrement pas passé. Voici la preuve de l’existence de Dieu


              • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:50

                Les athés sont des agnostiques sans la savoir


              • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:51

                dieu n’existe pas

                et il n’est surement ceux que des hommes avares et fourbes veulent en faire


              • Polo 24 août 2011 14:37

                Les « athées militants » sont très rares
                => Il y en a au moins un, toi ;o)


              • Gargantua 15 juillet 2011 10:07

                Le fait que cette question ne soit pas éteinte , sur l’existence de Dieu montre que l’on ne peut pas resté dans une pensé matérialiste qui ne nourri ni l’äme ni l’Esprit.


                • Deneb Deneb 15 juillet 2011 10:10

                  Croire, c’est ne point savoir.


                  • Gargantua 15 juillet 2011 10:13

                    En n’est tu sur, pouvez vous le démontré ?


                  • Le péripate Le péripate 15 juillet 2011 10:13

                    Savoir, c’est savoir que on ne sait rien.

                     smiley


                  • Gargantua 15 juillet 2011 10:14

                    En estez vous sur, pouvez vous le démontré ?


                  • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 10:53

                    Croire, c’est ne point savoir.

                    Il n’y a pas de honte à avouer qu’on ne sait pas. C’est au contraire un signe de sagesse et d’humilité.


                  • Gargantua 15 juillet 2011 11:04

                    Les temps sont finie où l’on demandait de pas savoir, aujourd’hui cela est possible, et se cheminement est à la porté de tous.


                  • Login Login 15 juillet 2011 11:48

                      et Savoir ne demande pas de croire smiley

                  • Deneb Deneb 15 juillet 2011 14:10

                    Login, non, mais le Savoir exige la preuve.


                  • Login Login 15 juillet 2011 14:35

                      Savoir est la preuve smiley

                  • Scual 15 juillet 2011 15:43

                    Le croire et le savoir sont effectivement des opposés.

                    Quand on croit on ne sait pas. Il n’y a rien à prouver, c’est le sens de ces mots.

                    Le savoir sous entend également que l’on sait les limites de notre ignorance. Ne pas savoir quelque chose, c’est savoir que l’on ne sait pas. Croire c’est imaginer un scénario qui pourrait expliquer le vide de savoir, et cesser de penser aux autres scénarios possibles.

                    D’ailleurs savoir c’est pas seulement savoir et savoir qu’on ne sait pas, c’est aussi savoir qu’on peut se tromper, alors que croire entraine une pure négation de toute réalité dans une fuite en avant vers des scénario de moins en moins probables pour expliquer les incohérence plutôt qu’admettre les erreurs. Cela incite le croyant à rejeter le savoir, car plus il sait, moins il lui reste d’ignorance dans son esprit pour y caler des théories religieuses cohérentes avec ce qu’il sait.

                    Croire, c’est donc l’inverse de réfléchir, rechercher, comprendre et savoir.

                    Certains pourraient dire que croire pour résumer c’est simplement être idiot et borné de surcroit, mais pas moi, car je n’en suis pas certain à 100%. Disons qu’il y a autant de chances qu’il y en a que Dieu n’existe pas.

                    De toute façon même si on démontrait scientifiquement l’existence de Dieu, c’est à dire si on le trouvait, les athées resteraient athées puisqu’ils sauraient que Dieu existe. Au passage l’existence de Dieu ne sous-entendrait en aucune manière d’obéir aux textes d’une quelconque religion.

                    En plus ne peut on pas sincèrement douter de la sincérité de la foi des croyants puisqu’ils ne cherchent pas Dieu ? La recherche de Dieu ne devrait elle pas être la principale activité de tout les croyants du monde s’ils ne doutaient pas, plutôt que tout faire pour que la science recule ? C’est assez curieux qu’il n’y ait pas beaucoup de curés dans la recherche...

                    Franchement je « crois » qu’on ferait bien de non seulement respecter la laïcité mais surtout de renforcer drastiquement sa condition sine qua non : la lutte contre le prosélytisme, histoire que tout ça reste bien circonscrit dans les foyers.


                  • patatas.fritas patatas.fritas 15 juillet 2011 10:22

                    ... est une perte de temps  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès