Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La religion, de la spiritualité à l’identité ? l’exemple de la (...)

La religion, de la spiritualité à l’identité ? l’exemple de la France

le fait religieux, est-il en train de passer de la spiritualité pure (Salut, respect des préceptes, croyance au dogme), à l'identitaire ? 

JPEG - 20.2 ko

Données générales du problème.

La religion a perdu pour beaucoup sa spiritualité. La religion qui auparavant liait l'homme à Dieu devient peu à peu le lien qui unit un homme à sa culture et à sa société. La communauté des religieux, qui auparavant était la communauté des croyants devient la communauté, progressivement des européens, des moyen-orientaux ... La religion passe peu à peu du fait spirituel au fait identitaire. Certains ne se définissent plus comme, par exemple, simplement chrétien ou musulman, auparavant la question ne se posait pas, être sujet du roi de France, ou citoyen post-révolutionnaire était nécessairement chrétien, au maximum catholique et protestant ou juif, mais les derniers étaient très minoritaire, l'énorme majorité était catholique. De même pour les musulmans, ce constat est toujours valable aujourd'hui dans beaucoup de pays, par exemple le Pakistan, on est pakistanais ET musulmans ou plutôt pakistanais DONC musulmans, au maximum certaines branches de l'Islam sont présentes (chiites), et les chrétiens aussi, sont au mieux minoritaires, au pire persécutés. L'exemple est peut être le plus vrai en Israël, où les israéliens sont juifs, ce qui ne le sont pas sont des citoyens, perçus comme une menace potentielle (le discours de la droite israélienne) . D'ailleurs en ce qui concerne Israël, si la judéité est évidente à l'intérieur, elle l'est moins à l'extérieur, car l’État hébreu est entouré d’États, sinon officiellement musulmans du moins à forte population musulmane, c'est pour cela qu'il rajoutent État Juif d'Israël, car dans la région tout le monde n'est pas juif, et que le mot « juif » doit constituer un élément d'identité. A partir de ce moment, la question de l'identité religieuse se pose moins, voire pas du tout, car c'est une évidence, et le spirituel prend toute la place dans le fait religieux.

Aux origines du passage du fait spirituel au fait identitaire.

Quelle est donc cette rupture, le moment où l'appartenance religieuse n'est plus une évidence, donc devient élément d'identité. Comme je m'attache ici à traiter de la France, je parlerais du catholicisme, la religion encore malgré tout dominante dans le pays. On peut faire remonter le catholicisme à la Révolution Française, plus particulièrement à 1790 et à la Constitution Civile du Clergé. Si la Révolution met en place un régime non augustinien, créé donc la séparation entre le citoyen et le fidèle, c'est la Constitution Civile du Clergé qui entreprend l'opposition au sein de chaque individu, l'opposition du citoyen, et le croyant. Je vais prendre ici l'exemple de la Bretagne, région fort pratiquante. Si les bretons ont plutôt bien accueilli les réformes de la « Nuit du 4 août » et qu'ils ne s'opposaient pas à l'abolition des privilèges du Clergé et de la noblesse (de toutes manières les gentilshommes et les prêtres locaux n'étaient pas beaucoup plus riches que leurs paysans), c'est la Constitution Civile du Clergé qui créée la rupture en Bretagne, et la fait basculer dans la Contre Révolution. Parce que ce texte assujettit un des élément constitutif de l'identité de ces nouveaux citoyens (la religion) au profit de l’État séculier alors que les deux étaient avant indissociables. En effet, les prêtres pour pouvoir exercer le sacerdoce devaient prêter serment à la Constitution, et prier pour elle à chaque fin de sermon, et les évêques sont nommés par les préfets de départements. Ce qui induit donc que le spirituel est assujettit au temporel, le choc est donc inévitable.

La religion comme élément d'identité : l'exemple de la France.

C'est quand la question de l'appartenance religieuse n'est plus une évidence, que le fait religieux passe du spirituel à l'identitaire. C'est pour cela que de nouvelles problématiques émergent quant à la religion. Prenons la France pour exemple, la fille aînée de l’Église Catholique. Aujourd'hui les français qui donnent encore de l'importance à la religion ne se soucient plus du tout du dogme. Qui se préoccupe encore de savoir si la France doit être Gallicane (Église de France) ou Catholique, quel prêtre toulousain se soucie du catharisme en son diocèse. Aujourd'hui on se demande quelle est la place de la religion, en France, et quelle place la France accorde-elle encore à la religion quand la France était catholique, la question ne se posait pas, puisque la politique était à l'heure de l'Augustinisme (l’État doit permettre à chacun d'avoir les conditions nécessaires à son Salut, politique et religion sont donc consubstantielles). J'en veux pour preuve des faits plus ou moins marquants de la vie politique française, qui ont tenté de faire la part des choses stricto sensu entre le fait religieux et l’État séculier. En ce qui concerne le catholicisme, on peut prendre l'exemple du Concordat signé entre la France et le Saint Siège en 1803, qui laisse le libre culte du catholicisme en France et qui dispense les prêtres de prêter serment à la Constitution française. On peut prendre aussi, mais c'est plus marginal, les concordats signés avec les protestants et les juifs. C'est la même chose, mais plus récemment pour les musulmans et le conseil français du culte musulman (2003), qui fait intervenir d'une part l’État Séculier, la République, et de l'autre les représentants des fidèles musulmans en France, notamment dans la formation des imams. Ainsi, l'essentiel du débat religieux passe du spirituel à l'identitaire. La religion devient alors constitutive de l'identité de l'individu, je suis à la fois fidèle de telle ou telle religion, ou d'aucune et à la fois citoyen de la République Française. Ces concordats et conseils sont donc des instances de réconciliation entre ces deux éléments. Les athées et bouffeurs de curés (extrémistes athées) et d'imams sont eux aussi marqués, qu'ils le veuillent ou non par cet aspect identitaire de la religion, une seule donnée de l'équation change, la non croyance tout simplement. Ce qui veut dire que les athées sont d'une part, citoyens de la République Française, mais également non fidèles d'une quelconque religion, d'ailleurs, signifier que l'on est athée montre justement que ce n'est pas une évidence, sinon ça irait de soi, et que l'athéisme est un élément d'identité, l'identité non religieuse pour les plus tolérants, et antireligieuse pour les plus intolérants. Les concordats et conseils avec les différentes religions et confessions ont donc vocation à réunifier ces deux données identitaires qui ont été à un moment en rupture.

Recherche d'identité et dérives.

On note toutefois des dérives dans ce fait identitaire, et là encore, c'est lorsqu'il y' a rupture encore une fois dans les deux éléments constitutifs de l'identité de l'individu, mais que l'un des deux cherche à dominer l'autre, et c'est à chaque fois l'élément religieux qui est à l'initiative de cette confrontation entre citoyenneté et confession. C'est pour cela que l'on parle de dérive sectaire, de fondamentaliste et de traditionalisme. Pourquoi ? Parce que, comme ça a été dit auparavant, l'appartenance au corps des citoyens de la République est une évidence, que ce soit par choix (naturalisation), naissance (droit du sol), mariage (droit du sang). La citoyenneté est donc une évidence, la question ne se pose pas, et la citoyenneté n'a pas à prendre le pas sur la confession. Par contre, comme je l'ai dit, l'appartenance à une religion quelconque, ou la non religiosité, n'est pas une évidence, en particulier dans un pays (pas dans l’État, la France est laïque) multi-confessionnel, c'est elle qui doit se trouver une place au sein de l'identité de chaque individu. Bien qu'il y' ait comme je l'ai dit des instances officielles pour régler la question (1803, 1905, conseils français du culte musulman...), la question peut éventuellement être plus difficile à régler à l'échelle de l'individu. C'est dans cette tentative de faire la part des choses au sein de l'identité de chacun qu'on peut assister à des dérives, notamment quand la religion tend à prendre le pas sur la citoyenneté. Cela peut induire plusieurs conséquences. Au mieux la marginalisation de l'individu vis à vis du corps citoyen, ce qui peut se manifester par un désintérêt, voire une hostilité vis à vis de l’État séculier et des ses institutions, qui sont vu, parce qu'elles tiennent les confession à l'écart comme une entrave à l'identité de l'individu, en particulier quand la volonté est de faire prédominer son appartenance à une confession plutôt qu'à une nation. Le pire des cas est celui où l'individu manifeste clairement en publique son hostilité vis à vis de l’État séculier, et que l'opinion religieuse se manifeste de façon véhémente au sein de l'espace publique (hors lieux de cultes et habitat privé), ce qui constitue une tentative de faire pénétrer le religieux dans la société civile et de briser l'équilibre citoyen publique / religieux, ou non religieux privé. On peut alors parler de traditionalisme, de fondamentalisme ou de « bouffeurs de curés ».


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 17 mars 2014 10:59

    Salut doctor no

    Pour moi, toute religion organisée qui est croyance et non savoir par expérience personnelle, produit, comme toute opinion qui de relative passe à absolue, des divisions supplémentaires et violentes entre personnes...
    Le sujet est complexe , de plus il y a mélange entre savoir et croire...ce qui je crois ouvre la porte à tout...car ça n’a pas à être vrai du tout..
    « je » définis sa croyance propre X, « je » dis elle est absolue !!, et tel que fonctionne la partie qui nous reste de notre cerveau qui ne s’ouvre plus en entier depuis des milliers d’années, les autres doivent aussi voir ce que moi je vois, les religions ont toutes la volonté de s’imposer à tous..rejoignant en cela oh hasard étrange le pouvoir bien temporel cette fois des conquérants barbares de cette planète...

    En mettant ceci avant tout autre chose, cela empêche bien sur la coopération et le partage des taches et des produits fabriqués collectivement, ce qui est , pour moi , le but exact de toutes ces religions (qui à la base ont peut être été basées sur une ou des personnes éveillée à elle même donc à la Vie, et à la manipulation de leurs message) ..a savoir en rajouter sur la division du groupe, pour eviter à tout prix l’eveil de la conscience que seul une société collective de fabrication et de partage amènera un monde en paix...mais essayer de ne changer que l’apect exterieur du problème,veut dire ne rien comprendre à ce qui se passe, nous sommes le problème, la racine du problème est notre mental qui ne s’est pas développe quand il le fallait entre 10 et 15 ans,age ou nous sommes restés coincés depuis 5 à 10 000 ans voir + ou - et ceci ne peut mener que à un échec cuisant...comme depuis + ou - 5000 ans..
    Personnellement je sais par expérience certaines choses sur notre cerveau qui ne marche plus....voila pourquoi j’essaye de dire....savoir des choses à ce niveau ne peut etre source d’arrogance, de mise en avant ,de business, de gloire et tout ce foutoir, ça amène juste en plus de ce qui est « vécu », à le dire, le partage même si il ne produit rien est dans la nature des choses, d’ailleurs la partie du cerveau qui ne marche plus est aussi émetteur ainsi que récepteur....

    Le sujet est au delà des divisions...il demande à intégrer la mort ,l’impermanence, la non durée, le fait que la sécurité absolue recherché n’existe pas , de savoir que sans les autres je n’existe pas etc etc...la découverte de « soi » qui est alors aussi le « tout » ,d’une certaine manière n’a pas de fin....pour le moi alors non arrogant cela va se finir à la mort du corps..

    A partir de là ,les dérives dans ce fait identitaire que tu mentionnes sont totalement inévitables, et pour moi sont exactement l’effet recherché comme l’est le nationalisme etc et qui est d’empêcher la réunion des humains en un groupe soudé, ce qui signifie des lors rien de moins que la fin de la société parasites pyramidale..ce qui à notre niveau est quasiment la naissance d’un monde totalement nouveau...

    salutations.


    • howahkan howahkan Hotah 17 mars 2014 11:06

      Et ce que ne saisissent pas du tout,ceux qui tirent profit vénal du travail des autres ,car seul je ne survis même pas, de ce monde pyramidal,c’est que une société juste de partage est totalement ouverte sur des possibilités ouvertes pour tout un chacun, mais sans plus jamais utiliser les autres par force, coercition, violence, etc etc etc..seule le oui je collabore avec toi ce projet me semble sain etc, non je ne vais pas collaborer avec toi c’est mauvais pour le collectif ..sera la règle....conflit, guerre,violence en moins...une telle société intègre bien sur tout le monde...mais le mythe de la compétition donc du meilleur disparait...
      çà s’appelle l’éveil à ce que aurait pu être notre vie depuis le début....long sujet....« je » suis le problème X par 7 milliards aujourd’hui,( si les chiffres sont bons ???)..

      ceci peut s’imposer en partie par la force, . mais aussi par l’éveil à notre nature, je sais non sujet, qui puis je ??


    • Castel Castel 17 mars 2014 16:29

      "Le sujet est complexe , de plus il y a mélange entre savoir et croire...ce qui je crois ouvre la porte à tout...car ça n’a pas à être vrai du tout.."

      Toute croyance est due à l’acceptation d’une autorité. Tout savoir vient d’une remise en question de cette autorité. C’est ainsi que TOUT est une croyance à l’origine et devient savoir après réflexion, compréhension des failles de la croyance originelle.


    • elpepe elpepe 18 mars 2014 03:26

      hugh
      Je suis d’accord avec vous, a l’instant ou une religion institue un dogme, il n’y a plus de place pour d’autres vérités, voir même la réalité.
      Je me bas contre les religions, d’autant que je suis Chrétien,
      Le christianisme n’a jamais été une religion, il n’y a pas de dogme, voir même de vérité, mais juste un témoignage celui du Christ,
      La parole ou parabole est très simple, mais hyperbolique, elles englobent tous les possibles...
      Mais personne, n’est oblige d’être d’accord avec cela,
      Une pensée devient un dogme ou religion, au moment ou elle est prosélytiste, et veut convertir,
      Il ne faut jamais convertir, la verite est avant tout une émotion, elle ne convint pas, mais metamorphose les esprits. Cela ne se situe pas au niveau de l’entendement, de la dialectique, du jugement, mais bien au delà, peut être l’honnêteté d’esprit ou la bonne foi serait un debut.


    • jullien 17 mars 2014 11:14

      les évêques sont nommés par les préfets de départements
      Non : élus par les citoyens au suffrage universel masculin (ce qui n’a pas du tout fonctionné). Il n’y avait pas de préfets en 1790, ceux-ci ayant été créés par Napoléon par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800).


      • philoxera philoxera 17 mars 2014 12:20

        Il n’a jamais été question de spiritualité avec les religions. De la même facon qu’il n’a jamais été question de démocratie à travers les élections.
        La spiritualité c’est personnel. Si une religion vous explique comment penser et que croire, alors c’est la fin de toute spiritualité.


        • Castel Castel 17 mars 2014 16:37

          Il y a un malentendu sur les religions : elles ne sont pas faites pour nous obliger à penser ceci ou cela, ou à croire une vérité pré-établie, mais à considérer une méthode de résolution de notre ignorance (en fonction de ce que nous sommes nous-mêmes).


        • epicure 18 mars 2014 23:04

          Toutes les religions ont eu un rôle de contrôle des populations.
          C’est encore plus vrai pour les monothéismes.
          IL suffit de voir que toutes les sociétés post néolithiques avaient toutes une religion
          D’un autre côté c’est normal vu que toutes ces sociétés reposaient sur un système hiérarchique, qui divisait la population en plusieurs catégories distinctes, dont au sommet un roi/empereur qui était divinisé.
          La religion c’était le moyen de réunir, par une unité verticale, des groupes de la population qui étaient divisés horizontalement par leurs différents statuts.
          En inde la religion a même façonné la hiérarchie sociale, alors que les peuples indo-européens avaient une division en trois groupes ( guerriers/noblesse, religieux, travailleurs) que l’on retrouvera à l’époque féodale.
          Dans la monarchie française, le roi de droit divin, et la religion catholique , était le lien entre les trois ordres, les hommes et les femmes, les nobles et les serfs, entre les gens des différentes provinces etc....
          Sans lien transcendant, vertical, donné par la religion, ces groupes n’avaient pas d’unité possible.

          Avec la modernité, le lien vertical est devenu le nationalisme. Chez certains adorateurs du lien vertical, la religion et le nationalisme cohabitent, tandis que chez d’autre le nationalisme a prit le dessus.

          Dans les société anciennes, remettre frontalement la religion en cause, c’était remettre en cause l’ordre et al cohérence de la société.
          C’est pour ça que Socrate a été condamné pour impiété, ses enseignements remettaient en cause l’autorité religieuse, et l’ordre de la société.

          voilà les griefs retenus contre Socrate :
          « 

          1. Ne pas reconnaître les dieux que reconnaît la cité ;
          2. Introduire des divinités nouvelles ;
          3. Corrompre les jeunes gens.
           »
          .

          La modernité proprement dite a apporté un nouveau lien, entre individus égaux, un lien horizontal, qui est basé sur la mise à l’écart de ce qui sépare, et la mise en avant de ce qui unit, reposant sur des valeurs universelles. Mais c’est la notion moderne de nation qui porte aussi ce lien, quand elle est conçu comme la réunion de ceux qui forment la nation, et non fondée l’exclusion de ceux qui n’en font pas partie. Pas de condamnation à mort pour ne pas respecter le lien horizontal car il n’est pas un lien de soumission.


        • Zip_N Zip_N 19 mars 2014 04:54

          La spiritualité c’est personnel ? ah ?! vous avez vu ça dans quel livre que je puisse comprendre ? mdr philoxera « Si une religion vous explique comment penser et que croire, alors c’est la fin de toute spiritualité. » Et pour le reste (autre que spirituel, politique ect) ça fonctionne comment ? vous qui semblez savoir, mdr


        • Zip_N Zip_N 19 mars 2014 04:59

          Philoxera, vous avez déja vu une spiritualité qui n’explique pas que croire ? si oui laquelle ? mdrr


        • epicure 19 mars 2014 18:04

          La spiritualité c’est une expérience, c’est pas quelque chose que tu impose au travers de croyances.
          La musique peut générer des expériences spirituelles sans que quiconque n’édicte une croyance à appliquer sur cette expérience spirituelle.
          Pas besoin d’avoir une croyance pour faire de la méditation par exemple, faut juste connaitre les techniques pour la pratiquer.
          La croyance va juste jouer sur les interprétations des expériences spirituelles.


        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 25 mars 2014 11:46

          Contrairement au polythéisme, le monothéisme est toujours associé à l’intolérance et donc à la violence. Lorsqu’il existe plusieurs dieux, l’ajout d’un nouveau dieu est possible, sans nécessairement entraîner guerres de religion et massacres. Par contre, quand il n’y a qu’un seul dieu, les autres ne peuvent qu’être faux. Il faut donc les détruire et tuer leurs adeptes. Le judaïsme, par son antériorité, a le premier à avoir introduit et encouragé le génocide des non juifs. Voir la suite sur :

          http://numidia-liberum.blogspot.com/2014/03/le-genocide-est-une-vieille-tradition.html


        • mortelune mortelune 17 mars 2014 13:06

          Voyons la réalité telle qu’elle se présente sans faire de longs discours.
          Quand les femens pissent dans une église ça devient de l’art contemporain. Quand les musulmans s’en prennent plein leur grade c’est normal. Quand Dieudonné fait un sketch sur israël c’est une levée de boucliers. 
          En d’autres termes les fans de Dieudonné n’ont pas d’identité, les musulmans pas davantage et les sionistes en ont une en France et une autre en Israël. 
          Les français n’ont pas tous deux pays que je sache et en cas de ’coup dur’ ils ne pourront pas quitter le territoire national aussi facilement que certains.
          Du reste qu’est-ce que c’est que cette histoire d’identité ? C’est quoi ce truc ?
          Les français sont français, point barre ! Vous commencez à me chauffer les oreilles avec vos mots et vos discours qui n’ont aucun sens et aucune réalité.


          • Hermes Hermes 18 mars 2014 09:27

            Bonjour Mortelune, oui l’identité ça ne veut rien dire, c’est juste une « vessie qu’on prend pour une lanterne », et qu’on incite à faire prendre....
            Je vous souhaite toute la lumière possible ! smiley


          •  C BARRATIER C BARRATIER 17 mars 2014 18:36

            La religion n’est plus spiritualité mais idéologie politique de pouvoir. Dans ma commune (Chessy dans le Rhône, 1800 habitants, les élections  municipales  n’ont jamais mis en avant une religion ou une autre. Pour la première fois une liste (Gilbert Martinez, un ami) qui dans son programme officiel prône la transparence…cache son appartenance, et produit un paragraphe sur le pluralisme alors qu’il s’agit à 60 % de parents d’élèves de l’école catholique du village (ce qui n’est dit nulle part, même pas dans les réunions publiques)…bref cela m’ennuie pour le copain Gilbert que tout ait été caché jusqu’à ce que je reçoive ce mail qui affirme une nécessaire prise de pouvoirs politiques par une religion (ce que les musulmans font volontiers dans d’autres pays)

            Chers amis du PCD69,

             

            Les 23 et 30 mars, nous choisirons nos maires et conseillers municipaux. Ces élections sont d’une importance capitale pour le PCD. Il est en effet indispensable que notre parti ait plus d’élus, afin de poursuivre son développement et de peser davantage sur l’échiquier politique. 

            Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des communes du département où le PCD69 présente des candidats ou accorde son investiture à une liste.

            Pour nous aider, votez pour ces listes et faites voter pour elles ! Vous connaissez certainement des personnes qui votent dans ces communes, merci de fait suivre très largement ce mail.

            - Bron : Liste « Un avenir pour Bron » (tête de liste : Yann COMPAN)
            > - Charbonnières-les-Bains : Liste « Charbonnières comme nous l’aimons » (tête de liste : Laurent SAUZAY)
            > - Chessy-les-Mines : Liste « Chessy source de projets » (tête de liste : Gilbert MARTINEZ)
            > - Civrieux d’Azergues : Liste « Redonnons un cœur au village » (tête de liste : Marie-Pierre TEYSSIER)
            > - Dardilly : Liste « J’aime Dardilly » (tête de liste : Jean-Yves DELOSTE)
            > - Ecully : Liste « En confiance pour Ecully » (tête de liste : Yves-Marie UHLRICH)
            > - Lyon 5e : Liste « Génération Lyon 5e » (tête de liste : Michel HAVARD)
            > - Marcy l’Etoile : Liste « Marcy l’Etoile une ambition » (tête de liste : Joël PIEGAY)
            > - Meyzieu : Liste « Fiers d’être majolans » (tête de liste : Michel FORISSIER)
            > - Vénissieux : Liste « Osons le bon sens pour Vénissieux » (tête de liste : Christophe GIRARD)
            > - Vourles : Liste « Chapeau Vourles » (tête de liste : Marc-Yvan TEYSSIER)

            > > Nous restons à votre disposition pour de plus amples renseignements.

            > > Bien à vous,

            > > Marc-Yvan TEYSSIER, président PCD69
            > Olivier PIRRA, délégué PCD69

             

            Moi, vieux laïque (respectueux de toutes les options philosophiques personnelles) je me pose la question du vivre ensemble comme Guy Georges

            En table  des news :

            Laïcité : Vivrons nous ensemble dans 10 ans ? 

            http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=247


            •  C BARRATIER C BARRATIER 19 mars 2014 11:27

              PCD s’arrange pour n’être responsable de rien dans la diffusion de la liste ci dessus, je l’avais communiquée à Gilbert MARTINEZ ...qui n’était pas du tout au courant. PCD diffuse un document qui peut faire croire que Gilbert MARTINEZ a obtenu son investiture, le document diffusé par PCD appelle à voter pour cette liste, et n’en informe pas le chef de file de la liste. Le mensonge se dégonfle suite à une protestation de Gilbert Martinez, mais est révélateur de la façon de faire de PCD. On lira ci dessous comment ils jouent sur les mots, sans se rendre compte du tort qu’ils font à quelqu’un qui ne leur a rien demandé. Peut être PCD croit il avoir dans les communes des adresses sûres d’oreilles prêtes à l’entendre dans sa publicité ciblée mais il se trouve que par les transmissions sur listes de diffusions que quelqu’un opposé aux idées de Mme BOUTIN, reçoit. Je suis favorable à l’égalité filles et garçons, au mariage pour tous, et les cars organisés par PCD et les APEL catholiques du Rhône(aéssociations de aprents d’élèves des écoles libres) pour les manifs pourtous de PARIS n’ont eu aucun résultat, je m’en réjouis.
              Voilà la réponse de PCD à Gilbert MARTINEZ...de l’enfumage :

              Bonjour Monsieur MARTINEZ,

               

              Je vous remercie de votre mail du 18, en réponse duquel je me permets d’apporter quelques précisions.

               

              Un parti politique accorde son investiture à une liste sur demande du candidat tête de liste et après étude au cas par cas. L’investiture permet notamment l’utilisation du nom et du logo du parti, par exemple sur les tracts, par la liste investie.

               

              Vous trouverez ci-dessous un mail que j’ai envoyé en début de semaine à nos adhérents et sympathisants, énumérant les communes et les listes qui ont l’investiture du PCD ou sur lesquelles figure un adhérent du PCD. Vous noterez l’utilisation du « ou », qui signifie donc que les listes citées ne sont pas toutes investies par le PCD. Par ailleurs, pour information, ce mail n’a pas fait l’objet d’une communication officielle auprès de la presse par le PCD et n’est en aucun cas une preuve d’une quelconque investiture.

               

              En l’occurence, concernant Chessy-les-Mines, je vous confirme que le Parti Chrétien-Démocrate du Rhône n’a accordé son investiture à aucune liste, aucun candidat tête de liste ou même colistier ne m’ayant sollicité à ce sujet.

               

              En conséquence, votre liste « Chessy, source de projets » n’a pas l’investiture du PCD.

               

              Je reste à votre disposition pour plus de renseignements et vous souhaite beaucoup de succès dans cette campagne électorale.

               

              Bien cordialement,

               

              Olivier PIRRA
              Délégué départemental du Parti Chrétien-démocrate dans le Rhône

               

              Le 17 mars 2014 14:32, PCD Rhône <pcdrhone@gmail.com> a écrit :

              Chers amis du PCD69,

               

              Les 23 et 30 mars, nous choisirons nos maires et conseillers municipaux. Ces élections sont d’une importance capitale pour le PCD. Il est en effet indispensable que notre parti ait plus d’élus, afin de poursuivre son développement et de peser davantage sur l’échiquier politique.

               

              Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des communes du département où le PCD69 présente des candidats ou accorde son investiture à une liste.

               

              Pour nous aider, votez pour ces listes et faites voter pour elles ! Vous connaissez certainement des personnes qui votent dans ces communes, merci de fait suivre très largement ce mail.

               

              - Bron : Liste « Un avenir pour Bron » (tête de liste : Yann COMPAN)
              - Charbonnières-les-Bains : Liste « Charbonnières comme nous l’aimons » (tête de liste : Laurent SAUZAY)
              - Chessy-les-Mines : Liste « Chessy source de projets » (tête de liste : Gilbert MARTINEZ)
              - Civrieux d’Azergues : Liste « Redonnons un cœur au village » (tête de liste : Marie-Pierre TEYSSIER)
              - Dardilly : Liste « J’aime Dardilly » (tête de liste : Jean-Yves DELOSTE)
              - Ecully : Liste « En confiance pour Ecully » (tête de liste : Yves-Marie UHLRICH)
              - Lyon 5e : Liste « Génération Lyon 5e » (tête de liste : Michel HAVARD)
              - Marcy l’Etoile : Liste « Marcy l’Etoile une ambition » (tête de liste : Joël PIEGAY)
              - Meyzieu : Liste « Fiers d’être majolans » (tête de liste : Michel FORISSIER)
              - Vénissieux : Liste « Osons le bon sens pour Vénissieux » (tête de liste : Christophe GIRARD)
              - Vourles : Liste « Chapeau Vourles » (tête de liste : Marc-Yvan TEYSSIER)

              Nous restons à votre disposition pour de plus amples renseignements.

              Bien à vous,

              Marc-Yvan TEYSSIER, président PCD69
              Olivier PIRRA, délégué PCD69


            • CASS. CASS. 17 mars 2014 19:11

              Au derniére nouvelle la france ainsi baptisée suite à l’invasion des barbares dits francs, est encore Helleniste à ce que je sache et seulement de langue latine. hellenisme construit à partir du premier monothéisme universelle issu du premier empire à vocation universelle Perse Iran (indo européen) d’où sont issus aussi les premiers chrétiens, (persan ou sanskrit) contrairement aux cathos romains pro veaux d’or pour les bourgeois et leurs héritiers puisque le vatican persiste à ne pas dire la vérité concernant un certain auto proclamé isra el par les ashkénazes rothschildiens et cie issus des pharisaÏsés prosélytes khazars et cie. l’hellenisme est allié de la Russie orthodoxe. l’EUROPE la vraie dont la Russie orthodoxe et ses valeurs réabilitées par Poutine fait partie, de toute façon la Russie est européenne et fait partie du continent européen.Le wahabisme est une fausse religion musulman, saoudite/ créé par les protestants (veauxd’or pére de tous les vices) english windsordiens ’usurpateurs voleurs et pilleurs usuriers des iles ancestrales celtes et gaulois. les us bras armé de l’impérialisme colonialiste sans frontiére des usuriers sionistes (s) et toutes leurs immondes saloperies, destrutrice de toute civilisation digne de ce nom, n’ont rien à faire sur le continent européen, ni leur saletée d’ue et saloperie d’otan criminelle. entre autres.


              • CASS. CASS. 17 mars 2014 21:05

                il est incroyable que des européens puissent accepter que la RUSSIE européenne soient sanctionnées etc par la dictature impérialistes us colonialistes sionazis fascistes rothschildiens bushien and co usuriers imposteurs escrocs menteurs pilleurs qui sont les pires criminelles assassins voleurs et pilleurs qui soient (sans oublier leur « fuck europe » et leur saloperie de pute d’UE. anti EUROPE et ANTI européens ; français ne votez plus !! afin d’obliger tous les traitres vendus corrompus et sayanim umps et cie à dégager, ces ordures se sont inflitrés partout pires que des cafards, inutile de voter par ex ; upr ils ne passeront pas. ne votez plus !!! , souvenez -vous que le patriote De Gaulle (l’helleniste) avait viré les yenkees et leur base militaire d’occupation et envoyé chier leur OTAN etc. ces ordures que ce soient les cohenbendits et cie sayanim pédo dit rouge et leurs dits verts ces ps bhlistes ces ump et cie bhlistes tous sont des ordures associés sionisto franc macs fascistes ( nazis création des rothschildiens and co dont l’organisation de son financement, sachant que 99% de leurs semblables issus de pharisAîsés prosélytes khazars et cie à partir du 8éme siécle étaient communistes, marx jew né en allemagne ) je ne vois vraiment pas de quel droit les us de waschington se permettent de sanctionner la Russie Orthodoxe européenne, surtout eux !!! et leur pute d’ue , la limite de tous les combles sont atteints, les us font elles parties du continent européen, non !! de quel droit impose t’ils leur immonde dictature dont usuriere sur les territoires europeens, faut faire dégager tout ça, ne votez plus !!! vous vous rendez compte des résultats de cette plus qu’ immonde dictature en Europe et ailleurs, droit internationale ?? sans blague !! tous les droits sont permis à cette dictature us usuriére et criminelle et à leur pourriture d’autoproclamée isra el sans frontiére et sans constitution sionisto nazie fascistes alors que c’est elle qui devrait être sanctionnée et condamnée ainsi que leur saloperie d’émirats wahhabites .... saoudite/ madin english windsordiens, rothschildiens, fournisseurs de terroristes associés aux us srael et à leur saleté d’UE. Merde et merde, ne votez plus. ils chient sur la france et les français qu’ils ont trahis vendus, ça n’est pas d’aujourd’hui, ils s’en foutent dela france des français de L’EUROPE la vraie qu’ils exterminent ; ils livrent le continent européen à ces immondes ordures. ne votez plus comme ça ils seront obligés de fermer leur gueulle les fabius nosfératu et cie umps et cie.


              • philouie 17 mars 2014 19:35

                Salut,

                Il n’y a pas de notion d’identité sans altérité.
                Pour que l’identité religieuse existe il faut donc de la mixité religieuse.
                Dans une société entièrement catholique la question identitaire religieuse ne se pose pas, c’est à dire que le problème identitaire (nécessaire en tant que conscience de soi) vont se poser ailleurs que sur les questions religieuses.
                A contrario dans nos sociétés religieusement mélangées, il peut y avoir identification à la religion, surtout si l’une ou l’autre est dévalorisée ou survalorisée.
                un musulman marquera un attachement plus fort à son identité islamique que sa religion est dénigrée.
                « je suis fier d’être musulman et je vous emmerde. »


                • Albar Albar 17 mars 2014 21:15

                   Sourate Fussilat (Les versets détaillés)

                  Verset 41,53 " Nous leur montrerons nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que c’est cela la Vérité (le Coran) "

                  Sourate Al-Baqara (La génisse)

                  Verset 256 " Il n’y a nulle contrainte en religion "

                   

                  • elpepe elpepe 18 mars 2014 04:03

                    Verset 256 " Il n’y a nulle contrainte en religion "
                    tant que l’on nous décapite, jusqu’à la ça devrait aller smiley


                  • CASS. CASS. 17 mars 2014 21:35

                    La france n’est pas cathos encore moins judéo cathos depuis 1970 ni judéo cathos wahhabite ( fausse religion musulman), elle est Helleniste et seulement de langue latine qui lui fut imposé, autant que la Russie européenne de Poutine est orthodoxe et qu’elles sont représentatives de L’EUROPE unifiée la vraie EUROPE , de tout façon l’europe est indo -europeenne. issu du persan ou sanskrit ; maintenant d’ailleurs des grecques demandent à immigrer en Crimée russe rendue à la Russie par les patriotes russes de la crimée russe depuis catherine II, et d’autres en Ukraine, Ukraine qui fait aussi partie du berceau russe , demande aussi leurs ralliements à leur patrie ancestrale russe. RUSSIE qui fait partie de l’EUROPE et du continent européen, contrairement aux impérialistes dictatorials colonialistes des us, faut virer leur OTAN eux et leur saloperie d’UE ; à moins que vous vous preniez tous pour tout les amérindiens etc etc etc qu’ils ont exterminés et que vous soyez content d’êtres des esclaves sacrifiés volés et pillés sur vos anciens territoires européens volés et pillés. bref vouloir l’instau ration du « soleil vert » des nosfératu rothschildiens windsordiens et cie


                    • Deneb Deneb 18 mars 2014 06:04

                      cass : « RUSSIE qui fait partie de l’EUROPE »

                      Si l’on scrute la pensée profonde du Vlad la Terreur, ce serait plutôt l’Europe qui fait partie de la Russie, qui en fait va de Vladivostok à Lisbonne (on devrait bien pouvoir trouver quelques Russes opprimés à Lisbonne).


                    • Jean Keim Jean Keim 18 mars 2014 09:47

                      Pour beaucoup d’entres-nous il y a la vie ordinaire, laïque, avec le travail, la famille, les loisirs, le social ... et parfois, de temps en temps, rarement ou régulièrement, il y a le spirituel, avec ou sans religion, mais si réellement la spiritualité - toujours sous entendu avec ou sans religion - à un sens cette dualité ne devrait pas exister. 

                      Si réellement il existe qq. chose de fondamental alors cette chose devrait justifier notre vie sinon notre démarche spirituelle est semblable à n’importe quel autre fait et geste de notre vie, semblable à un passe-temps.

                      • Zip_N Zip_N 19 mars 2014 13:44

                        Déja 9 votes positif pour Philoxera ! je crois que c’est représentatif de la qualité déglinguée des chroniqueurs et rédacteurs majoritairement appréciés. La bêtise n’a visiblement pas de limite et a toute sa place sur agora.


                        • Zip_N Zip_N 21 mars 2014 12:57

                          - 3 votes, je me suis mal exprimé ?! excusez moi, je crois que c’est représentatif de la mauvaise qualité, j’avais oublité le mot mauvais. Envoyez ! vos + smiley


                        • epicure 22 mars 2014 17:00

                          C’est les 6 votes négatifs que phyloxera a reçu qui est symptomatique de la mauvaise qualité des participants.
                          Quand on connait un peu le sujet, c’est à dire qu’on sort son nez de ce qu’enseignent les religions, on sait que la spiritualité c’est indépendant de la religion.
                          Même si des pratiques religieuses relèvent de la spiritualité, l’inverse n’est pas forcément vrai.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Docteur No

Docteur No
Voir ses articles







Palmarès