Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La souffrance rédemptrice

La souffrance rédemptrice

Bien sûr ce texte est dans religion, dans le sens du latin "religere" qui veut dire relier. La religion relie, l'esprit religieux, qui n'a rien à voir avec aucun livre jamais écrit est un état d'esprit où je suis relié à ce que je suis en profondeur donc avec L'Univers, avec L'origine, avec cette Intelligence Ultime...

Je me parle à moi même, comme nous le faisons tous, tout le temps, sans le savoir, sauf exceptions mais là je le sais. C'est à lire entre les lignes, non pas en utilisant la pensée analytique, ni la réflexion, surtout pas, comme un rêve, enfin de ce que j'en connais par expériences, le sens est là ou pas, cela parle ou pas, si le sens n'est pas là alors peu importe, mais il ne faut pas penser....car après tout je peux très bien dire n'importe quoi par oisiveté, démence précoce voire pire....comment savoir ??? Cela laisse aussi l'autre possibilité que je ne parle que de vécu..... et que je doive le dire, peu importe si cela a une portée ou pas du tout.... le partage est dans la nature Universelle des choses car tout est connecté, que je le sache ou pas , que je le veuille ou pas ne change rien à ce fait absolu...

La souffrance mentale, ce que nous appelons souffrance, sans rien y connaître, ni de son ou ses origines, ni du pourquoi, ni du comment, la souffrance est pour moi, c'est ce que dit mon vécu mais aussi celui d' autres que je connais, est un symptôme d'erreur, ceci n'est pas une découverte en soi, rien ne l'est, et un catalyseur, c'est à dire un élèment qui a un rôle vital à jouer dans une expérience précise et qui aura disparu à la fin de cette expérience.

Si j'osais j'utiliserais le mot d'alchimie en parlant de cela, j'aime bien ce mot, mot qui est en fait précis et pourrait cacher une réalité bien factuelle de transformation ... mentale de notre cerveau.

Je connais bien la souffrance mentale, pour avoir navigué dans ses eaux profondes depuis tout jeune, tout en ayant en même temps une sorte de capacité à avoir l'énergie plus profonde que la souffrance de m'y aventurer et donc d'arriver à ce qu'elle soit résolue et donc parle de plus en plus, encore et encore, car chaque erreur de parcours d'un humain est signalée par ce qui, en s'amplifiant car nous n'écoutons pas, devient cette douleur.

C'est là, que vais je faire avec ???

Fuir est notre réponse, fuite mentale impossible, une fuite dans tout donc dans n'importe quoi. Illusion de fuite alors bien sûr seulement il y a... elle va je le vois clairement se transformer en illusion de quête, je perds de vue que je fuis, je crois que je suis en quête de montrer au monde, que dis je, à l'univers qui je suis et de quel bois je me chauffe....

Alcool, autres drogues, travail, possessions, argent, idéaux, sexe, pouvoir, sado-masochisme, illusions, loisirs, violence, conflit, haine etc etc, ad libitum, seront alors utilisés pour essayer de fuir, de nier le fait de ma souffrance, et tout ce que je vais entreprendre sera teinté de cette fuite illusoire, tout en pensant gravir les marches du succès, en ayant bien pris soin de mettre de coté l'ankou qui rode ...

 

Tout jeune j'appris, comme ça !! à me laisser sombrer dedans, à toucher le fond, car la souffrance si on ne fuit pas a des limites vite atteintes, le fond atteint elle disparaît sans rien dire laissant place à une énergie assez étrange, belle, apaisante bien sûr et plus. Certaines fois elle va parler, et montrer l'origine du ou des problèmes l'ayant créée, ce qui va aussi l'éliminer de suite, laisser place à une "energie étrange" inconnue et entamer un processus de compréhension de plus en plus profond de soi même sans le chercher... la compréhension de soi même, de ce que je suis n'est pas un processus initié par la pensée qui elle au contraire empêche cela sans le savoir, après tout la pensée est simplement un programme automatique aléatoire d'analyse de mémoire, y compris celle d'une micro seconde avant, mécanique mais aussi qui regarde uniquement le passé plus ou moins superficiel enregistré donc mort, ceal dit c'est un outil absolument vital pour survivre, et qui mène au désastre des humains quand il est utilisé hors compétences, ce que l'on fait tout le temps, sans là non plus hélas, le savoir... cela dit chaque "entité" dite vivante selon nos critères humains, en gros qui bouge de par lui même donc :-)), chaque entité vivante a un tel programme, plus ou moins étendu en capacités innées, en gros cela veut dire : je n'y suis pour rien !!

Lorsque le vent souffle, il souffle, je ne peux l'arrêter, même si je m'abrite de lui, lorsque le soleil brille je ne peux l'empêcher de briller même si je m'abrite de lui, il continue à briller, je dois faire ainsi avec ma souffrance mentale, soyez cependant ""rassurés"" tout en choisissant donc de vivre par la peur personne ne peut vous y forcer, cela reste la plus haute décision, pour moi, prise par la pensée qui va laisser la souffrance être comme le vent, comme le soleil, étre ce qu'elle est, etre ce qu'ils sont. Ce qui est vrai est toujours en paix.

"Je", va peut-être commettre cet acte insensé pour lui de se voir vaincu, terrassé, "je" peux pour une fois abandonner le combat, à ce stade "je" ne sais pas encore que le combat et bien il est le seul à le faire, il y a un combat entre moi et je, entre je et moi, entre je et la souffrance, car je crois que la souffrance et moi sont deux entités séparés, cela explique pourquoi je commets sans arrêt la faute majeure qui va aller jusqu'à la guerre sur la planéte et tout le pire comme aussi le suicide qui est aussi une région de moi même que je connais bien, très bien.

Celui qui se connait ,connait les autres, globalement nous avons tous les mêmes fondations vitales. Alors je suis toi aussi.

Guerre ou suicide ont la même origine qui en gros est la tentative de fuite impossible de ce que je suis, qui est avant tout chose souffrance ! or je ne sais pas ce que je suis... notre pseudo éducation, en gros qui est lire, écrire, compter et "niquer" les autres ne parle pas de cela, pensez donc parler de sujets qui vont éveiller les humains surtout pas malheureux, le voleur qui dirige et que l'on laisse faire ne veut pas de cela.... un monde en paix car les gens sont en paix en eux même, mais ce serait fini de moi se dit le voleur et il a raison.

 

J'ai peur, je souffre, j'ai mal, je ne comprends rien de cela, je veux que cela parte, je cherche et je trouve des centaines de raisons, d'explications qui de ce que je vois sont encore autant de tentatives de fuites impossible ; c'est la faute de la société, du système, de l'argent, du boulot, du chef, des vieux, des jeunes, des noirs, des jaunes, des blancs, des parents, des voisins, du temps, du président, de dieu, etc, car tout y passe comme raison potentielle que je n'aille pas bien sauf UNE... moi, car je me mets hors jeux comme source potentielle de mes problèmes... pourquoi ? je le sais, là encore développer ici serait trop long, de plus cela passe plus par des révélations du programme lui même de la pensée qui se font d'elles mêmes donc pas par le conduit de la pensée qui là encore empêche la compréhension profonde de "cela" de se manifester. Tout ceci est dans la nature des choses, mais "je" en est exclu, je s'en est exclu aussi bien sûr ! "je" a son domaine qui est vital, la survie pratique, pour le reste "je "est non seulement inapte mais un danger pour la vie, un danger terrible.

 

La souffrance contient en elle même un processus intégré vital qui va la détruire en trouvant de manière X son origine ultime, le lieu de sa création, que je ne connais pas dans son fonctionnement qui lui est propre et apparemment voire affirmativement indépendant de la pensée mais que j'ai vécu et vis dans ses effets comme d'autres, en mettant en lumière l'origine ultime de sa création, là où ce qui est maintenant souffrance est né. Ce processus est vital, pour moi, car il va permettre de paralyser le rôle jusqu'à là totalitaire de la pensée, rôle totalitaire sur le cerveau comme il l'est sur la planéte...ceci est tout près de l'origine de la violence humaine je parle de cette scission de la pensée là ou elle ne devrait jamais mettre un seul pied, ni même regarder.....

 

En clair la réponse se trouve dans la connaisance totale du problême, ce que la pensée ne peut faire sur le plan mental, elle peut solutionner des problêmes pratiques ce qui est son rôle , et encore voir au hasard total Fukushima, mais aucun de nos problêmes non pratiques. C'est donc le problême qui donne la ou les solutions dès qu'il s'agit de mental et non plus la pensée....

 

En essayant de fuir le symptôme du problème qu'est la douleur, on se coupe de toute possibilité de la ou les solutionner car on fuit en même temps le catalyseur de résolutions des problêmes. Voila pourquoi l'humain s'enfonce irrémédiablement pour le moment depuis 2 ou 3000 ans voire - voire + selon le degré de mensonges de l'histoire officielle, enfin des contes enfantins que l'on nous sert.

Rien n'est perdu, si j'arrête de fuir, par contre......................................

 

Ceci a comme effet d'unir ce que la pensée a désuni pour essayer de l'analyser, ce qui est necéssaire conceptuellement, sinon il n'y a plus de pensée, et nous ne sommes plus là, ni aucun être dit vivant, alors que elle ne devait pas désunir, comme la souffrance et moi sont un seul "objet", le fait de laisser la souffrance libre comme le soleil ou le vent, d'être ce qu'elle est donc va provoquer une étincelle d'éveil dans le cerveau, d'autres capacités vont commencer à se mettre en route, mais là je refuse à aller plus loin dans une tentative de description de moments vécus, ceci n'est pas théorique, parce que ce qui va se passer n'est pas, de ce que je vois, sais et connais par expériences, n'est pas prévisible, cela dit le problème concerné quand il est perçu ainsi a une force que la pensée n'a pas, c'est comme si tout à coup toutes nos cellules savaient ..

Le champ de la pensée est le connu, de notre mémoire personnelle, le champ de nos autres capacités est ce qui est inconnu et inapprochable par la pensée... tout ceci est en fait unitaire et complémentaire mais nous l'avons délié... la violence prend là une de ses origines et n'a rien à voir du tout avec notre passé animal quel qu'il soit, c'est un dysfonctionnement du cerveau de notre fait.....Ceci détruit totalement tous les mythes pseudo néo-conconservateurs et autres mythes plus anciens mais similiaires des déments au pouvoir, entre autre, tout pouvoir est toujours dément, à ne pas confondre bien sûr avec une certaine "autorité" intelligente et bienveillante comme avec les enfants ... mythes qui essayent de justifier ce qui ne l'est pas, je parle des crimes, des vols, des destructions criminelles par les voleurs qui dirigent cette planête et que l'on laisse faire... faisant de tous un collaborateur du pire, fait à ne pas fuir bien sûr, or......

Quitter le champs du connu lorsque l'inconnu frappe à la porte était notre vie, on a choisi de rester dans le connu de la survie, pour des raisons multiples que je n'aborderai pas ici, le sujet étant disponible donc théoriquement et potentiellement là pour tout humain, l'éducation n'a rien à voir avec ce chemin là, elle a toute sa place..AILLEURS !! ....d'ailleurs y a-t-il même un chemin ??? allez-y par vous mêmes vous verrez bien pour vous mêmes....ni dieu , ni maître certes, mais d' Origine Ultime sans début et sans fin, insaisissable etc et de sa présence il est alors question.. car Origine forcément créatrice il y a à un moment X lui aussi inconnu de nous.

 

Sujet sans fin.....création, changement, mouvement, tout ceci se passant dans un continuum qui dès qu'on le nomme n'est plus ..

 

Tout ça est "vachement" bien "chiadé"....comme dirait mon dernier, il a 11 ans...et a déjà traversé l'angoisse du refus de la mort... qui reviendra, mais il a appris qu'il n'y a rien à faire avec certaines "choses".... qu'à les laisser, alors d'autres choses encore et toujours imprévisibles se passeront... il a eu son propre regard, sa propre experience lui même. Juste après j'ai vu que l'énérgie étrange était là pour lui, je ne lui ai rien demandé, juste guidé là où la peur essaye d'empêcher d'y aller... car à ce niveau , "on" ne peut rien pour les autres en profondeur.

 

Respect et robustesse comme disait la haine personifiée Dieudonné mbala mbala, dans un film .

 

allez en paix donc -)

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Samson Samson 24 octobre 2015 17:38

    « ... tout pouvoir est toujours dément, à ne pas confondre bien sûr avec une certaine  »autorité« intelligente et bienveillante ... »
    Ben oui ! la quête du pouvoir ne cherche qu’à vainement palier la carence d’autorité ! smiley

    « Je sais que la douleur est la noblesse unique ... » (Bénédiction - Charles Baudelaire)
    Le langage humain, les mots construisent la pensée et l’ego, mais restent impuissants à en décrire l’« au-delà ».
    Je « sais » moi aussi que - sinon à notre entendement - cet « au-delà » de l’ego n’en reste pas moins accessible à notre expérience intime de l’existence.
    Faute donc de concepts pour vouloir ou pouvoir en convaincre quiconque (quel intérêt, d’ailleurs !), merci à vous de tenter d’en exprimer - comme d’autres par les biais de la création artistique ou poétique - l’ultime réalité.

    Cordiales salutations ! smiley


    • howahkan howahkan Hotah 24 octobre 2015 18:19

      @Samson

      oui, tout à fait, « on » est aussi dans la poésie, mais pas seulement cependant...

      la question n’est pas de convaincre comme tu dis, c’est un sujet sur lequel il est absolument impossible de convaincre , le sachant la démarche ne peut se situer là, je sais ce que je fais et pourquoi mais inutile de le dire,cela n’est pas important...
       il s’agit de dire, quelque chose qui m’ a libéré comme d’autres que je connais de l’emprise de la souffrance, du non sens etc.. et entre autre a ouvert d’autres capacités que je sais endormies, et révèle de temps en temps la programme interne de la pensée, je sais pour moi pourquoi le désir par exemple ....et bien plus que cela..

      le sujet est énorme,sans doute sans fin, sauf pour nous la mot du corps bien sur...

      Merci de ton mot...

      je te renvoie les cordiales salutations ! smiley


    • Samson Samson 24 octobre 2015 18:31

      @howahkan Hotah
      Au cas où vous l’auriez manqué, je vous suggère, à l’occasion, la lecture de « Siva » de Philippe K. Dick.
      Impressionnant ! smiley


    • howahkan howahkan Hotah 24 octobre 2015 18:40

      @Samson

      je l’ai mis en marque page, j’ai parcouru vite fait sur le gaz...personne intrigante deja de suite...j’irais donc jeter un œil ..

      merci..


    • lermontov lermontov 25 octobre 2015 07:01

      @ howahkan Hotah

      Pourquoi en parler ? Chacun ne devrait-il se débrouiller seul comme toi-même tu t’es débrouillé ?


    • Jean Keim Jean Keim 25 octobre 2015 07:36

      @lermontov

      Il y a le don du partage et « débrouiller » c’est rendre clair.

    • howahkan howahkan Hotah 25 octobre 2015 08:03

      @lermontov

      Salut, c’est très clair je dois le faire, c’est la nature de ce qui m’arrive, qui est rien d’autre qu’un phénomène naturel , qui entre autre est la porte de la solution de la démence humaine,personnelle donc globale..je montre juste la porte, dont j’ai visité pas mal de contours et au delà,mais au delà « je » la ferme .. personne ne peut y aller pour un autre......ceci n’est pas personnel et doit etre dit aux autres, si personne n’écoute je dois essayer, 
      c’est une re re re re etc découverte fondamentale....pour moi personne ne découvrant rien qui ne soit...

      il y a un sens de responsabilité aussi...la démence humaine a une origine, notre etre profond n’a rien avoir avec la competition, le business et toutes ces fadaises..

      etc...


    • howahkan howahkan Hotah 25 octobre 2015 08:06

      @Jean Keim

      Salut Jean, oui c’est ça essayer de rendre clair ...je suis « conscient » de ce que je fais en écrivant ici comme je l’ai fait ailleurs pendant 6 ans en anglais touchant bien sur plus de monde ....mais bon je ne décris pas plus, tu vois ce qui se passe..

      merci d’être passé..
      amicalement..


    • julius 1ER 24 octobre 2015 17:39

      à la lecture de l’article je me suis dit : encore un qui a du abuser de la fumette en lisant du Pauwells-bergier style « matin des magiciens » ......qui était le passage obligé si l’on s’intéressait un temps soit peu à l’ésotérisme.....


      mais c’est du Howhakan.... in vivo véritas , certainement plus économique d’écrire sur Avox que d’aller chez le psy .... mais là je charrie !!!

      • howahkan howahkan Hotah 24 octobre 2015 18:37

        @julius 1ER

        salut julius1er je sais que pas mal de gens ici pensent cela, fumette, maladie mentale et plus, cela dit je fus reformé P5 à l’armée,niveau trisomique donc avec pension mais sans argent, donc oui je suis anormal, tous les autres normaux ont fait leur service et seraient aller se faire tuer pour le capital, pas moi !! ...j’ai du fumer 3 fois dans ma vie il y a 40 ans.....il y a 10 ans j’ai eu une période alcool et bonne bouffe,je fus aussi entre autre métier chef de restaurant...bon à l’époque on habitait le Gers prés de Nogaro...l’armagnac, le vin local, comment y résister ?? impossible..t’a pu de vin, tu vas chez le vigneron avec ton jerrican de 5 l ,de retours 10 min après, les voisins arrivent car ils t’ ont vu avec le jerrican... smiley et là c’est foutu ....à l’époque je fuyais le travail car c’est une maladie terrible et grave ,donc j’avais le temps de récupérer smiley chouette de coin le Gers..Condom est une ville magnifique je trouve...
        en fait depuis je bois très peu, je reste des mois sans alcool, 2 h de vélo intensif par jours, peinture à l’huile, enfants, etc etc voila pour le mythe...du pov gars qui va pas bien....

        cela dit si ça permet a certain de se sentir bien, pourquoi pas ?? hélas ça ne marche pas..le bouc émissaire ne marche pas..

        quand aux psy je n’en dirais rien du tout ici, j’ai une vue plus que claire et factuelle là dessus, je ne la partage avec personne sauf ma famille et quelques amis .....j’essaye justement de suggérer ce qui est au delà de la pensée donc de l’analyse...

        mais là tu charries..oui certes mais avec toi ça passe, bien qu’inutile je pense pour toi comme pour moi de charrier ,mais ça passe quand meme je ne sais pas pourquoi...
        et ne cherche ps à savoir pourquoi ..

        amicalement.. smiley


      • hunter hunter 24 octobre 2015 19:10

        Hi man !

        Thks for the text, and reading what you wrote about suffering......well, how did you manage to describe so precisely what I feel when my bloody headaches come and ruin my days ?

        When the pain killers don’t have power abymore.......when getting up to feed the dogs looks like climbing the everest......when the only thing I can do is to lie down and wait for the pain to leave, hours or days after it came !

        So now confess......you suffer from headaches too ?

         smiley

        Adishatz ( a word you probably know, as often used in the Gers).

        H/


        • howahkan howahkan Hotah 24 octobre 2015 19:34

          @hunter

          Dear Sir.... smiley

          I love it smiley

          May be am I psychic then ? No headaches at all..recently I suffered from gall stones pain ,9.5 out of ten on the pain scale and had to stay a day with that pain in the hospital with another guy in the same condition in the bed next to mine, what a team !! , and apart from pain there was nothing else, that was two in a row in a year...no pain killer was working for hours...for a while now, using myself as a subject of experiment I am wondering if,and that is a big if, if there is a relation between physical pain and mental pain ...and I think that there is up to a point..
          well let first put the simplest out of the way, pain is a symptom, something is wrong , well OK fine and so what ?

          first of all so mentally something is wrong says the symptom...what is wrong... ? and here we go straight ahead on to the wrong path, we use thought to try to find out what is wrong...70 years later the real source was not found, life says next....this is the main point I am trying to interest people in, here ...

          this is a break through here which works...because pain is not incidental, it is more than that, it is a process..

          So back to physical pain, I am trying to passively observe what happens with physical pain, is it too acting as a catalyst,helping to solve pain.. ? the gall bladder pain was ideal for that !!

          I know that if and when resisting mental pain it increases, is it the same for physical pain....my experiment says yes...it could eventually

          Too long subject for now...

          nice taking to you

          all the best

          Slán abhaile.....that’s Irish..meaning safe journey or simply goodbye...


        • hunter hunter 24 octobre 2015 20:07

          Howahkan

          What you wrote rings a bell, because that’s what I thought for a long time : if this bloody pain coming from the fucking headache is there, it might mean something is wrong, somewhere, in my mind...but......

          Headaches has always been a problem in my family, for ages, crossing time and generations, but until it comes to my father, it only women were concerned !

          Then, came my father, and headaches, but they stopped around the age of 70 (he’s 84 now)

          Then I came : and I had my first awfull headache at 7 !

          Imagine the context : beginning of the 70s, a child claims he has a headache, when all the other children around never suffer from such a thing !
          This child is nuts ! nobody wanted to trust me, and as my father was traveling a lot around the world for his job, he was scarcely at home when the headaches wree striking.....

          My mother probably had three headaches in her whole life, so she couldn’t believe it, and u know how children can be bloody liars.....

          But one day, my father was present when the pain came, and he trusted me, and I had the great honour to drink my first aspirin !

          And here I am now, 51 and the headaches are still present ! If I make an analogy with what my father experienced, well, I have some 19 years of suffering to come, but if I live til that age, well I’ve got chances to see them end then !

          I just can’t wait........  smiley

          But what I often say, is that it« s actually a small thing to experience, when I see around me all these people suffering so many pathologies, with so many drugs to take.......my suffering is often difficult to face, but compared to what other can experience, actually it’s nothing !

          And I call then »my best and loyal friend I’ve ever had ! « 

          They are a part of me, like the color of my hair !

          And I bless everyday the guy who discovered aspirin in the 19th century !
          I think it was a german scientist...but the guy who mixed codein and paracetamol too is for me some kind of a saint !

           smiley

          I should change my pseudo for »greg", in relation with the famous Doc House, addicted to vicodin !( not sold in France).

           smiley

          take care

          H/


          • howahkan howahkan Hotah 25 octobre 2015 09:29

            @hunter

            Well, I’m sorry to hear that, it is something I never came across as such. Aspirin was used by some native Indian tribes I think, as some sort of extract from birch’s bark , so says my personal « white witch » at home, I cannot contradict her on that smiley
            now I am curious about it and will have to find out !!!

            it may be totally nuts, but by any chance would you have had some « unusual » mental experience when young ?
            The only thing i know about headaches myself was the next day after too much alcohol , in my case it was related to stomach pain in fact...I remember showing it to my wife, as she was moaning about that so I told her : wait a minute,then I vigorously and firmly pressed her stomach, there it was smiley...she decided that was enough..

            well all the best with that of course, that was nice talking to you smiley

            wait, hold on, my white witch is telling me about shiatsu , she did a few « weird manipulations » on me using that sort of technique and I was impressed ! , especially the first time when I had this gold bladder huge pain, when the pain killer did not work at all after 2 hours ,whatever she did may, the may is vital, may have produced something about relieving the pain, it is hard to be sure...well may be it is worth trying....she used that on me a few times, and on some other people as well, may be it would be worth it...the book is le livre du shiatsu paul lundberg édition le courrier du livre....you never know smiley

            cheers.....


          • hunter hunter 25 octobre 2015 16:00

            @howahkan Hotah

            Hi again !

            If by « unusual mental experience », psychic ones can fit this category, so the answer is yes !

            But I never talked to anyone about this, in any language :It’s a dangerous thing to mention, most people can’t understand and categorize you as mentally sick ! even doctors...especially doctors !
            Even with close friends very open-minded, and I know quite many of them, I chose not to say anything.

            This ability disappeared when I reached 25, but I remember sensations, as it started around 7 !

            May be it’s a link......but I’m not that sure.
            More than 25 years without these fancy connections, and the headaches ares still present !

            Anyway, I think mankind’s knowledge about brain is so poor, no explanation can be given yet. Moreover, I’m not sure I need explanations : I’ve learn to cope with this pain, and I decided not to enter special medical protocoles, where neurologists prescribe hard molecules stronger than prozac or things like that.
            A friend of mine accepted such a treatment, and she became a zombie !
            Headaches had stopped, but I found it was a price I was not ready to pay : I cope with the pain, aspirin, paracetamol and codein, but my mind remains clear.

            Adishatz.

            H/


          • howahkan howahkan Hotah 26 octobre 2015 09:02

            @hunter

            Yes psychic ones would fit. yet, of course, I have no clue about your problem, It just struck my mind when reading your post that it eventually this could have been one root of your headaches problems.

            I had many psychic experiences, up to the legendary, for some, kundalini, it is only kind of 10 years after that I realised that it was about it, as this was mentioned in some books or wherever..most of what I read about it seems third hands comments !! and much more, it is not so unusual, but most people do not mention for the reasons you know and quoted here, myself I am not affected by others views deeply ,of course superficially it does affect then it is gone, for some reasons useless to bring here , What is annoying is not the lies or hatred, it is the utter dumbness of those loony people who have nothing to say ..... smiley

            so not affected deeply at all by others view, for real I mean, so I keep opening it, and because of that I had some very interesting contacts in real life or through the web.
             
            Here my main focus as you have seen is about so called mental suffering,pain, sorrow, discontentment,frustration and so on as warnings and a catalysts....I have seen a third option in it, that would be a countdown for the species, our « best before » date of use for our other capacities would have a limit..as often when I see something, I wonder if......regarding the third option, for the two others I know it experiments-wise ....
            clearly we sort of go towards the third option those days, globally speaking...I have no idea about what may come next....we may be caught for a long time if not for good in such corner if the brain has been too damaged by now....this is for me a clear possibility.....but honestly here I don’t know ..here in Ireland live is good enough an still quite friendly ...

            I know much about the brain as a few others I met do too. I am not talking about the hardware aspect of the brain but about the software aspect of it....

            this as a result of leaving suffering alone...things happen by themselves when thought is not in the way...it is huge behind all that ..

            Well I know some zombies around me too....some , close enough to me , did not survive the mental pain of it....if you know what I mean here...

            well I think we have reach the bottom of this particular exchange..thanks for the sharing...

            See you at some stage..

            regards..


          • Jean Keim Jean Keim 25 octobre 2015 08:01

            Celui qui n’a jamais souffert peut-il avoir perçu quelque chose,

            Ou ressentit un appel ?
            Celui qui crit dans sa nuit ne le fait pas en vain, il espère une réponse.
            Quelle est la source qui répond ?
            Si la source est connue la réponse est convenue.
            Merci Dan pour ton article qui est une ouverture vers ...


            • howahkan howahkan Hotah 25 octobre 2015 08:53

              @Jean Keim

              Jean, tu soulèves , pour moi, un point vital, essentiel, dans le sens de : qui va à l’essence donc à la racine des « choses » ....

              le sujet est bien sur encore beaucoup plus profond, y a t’ il même un fond, la question est valide .

              Si la source est connue la réponse est convenue, tout à fait exact.

              Je ne suis pas sur à 100 % de ceci, quoique, mais ce que on appelle souffrance est de ce que je vois à son propos et sais par expériences et aussi visions ,est que c’est tout sauf un hasard.....c’est même une sorte de processus d’éveil, et même une sorte de guide( qui ou quoi guide ???) n’est pas impossible que cela soit le seul.....

              la pensée doit « fauter » terriblement, ceci est aussi dans l’ordre naturel universel des « choses »pour finir par etre obligée de d’abord la fermer...etc etc...

              avant d’être souffrance ce processus naturel est juste un signal, alors à un moment il va etre possible de le percevoir à sa naissance, au moment ou « je » est encore à faire le con sur le mauvais chemin...enfin sur des sujets là ou il ne doit pas intervenir, ou intervenir différemment...

              « je » ne sera jamais collectif, c’est pas son rôle, mais nos autres capacités le sont à l’état naturel....etre collectif n’est absolument pas une quête mais un des effets secondaires de l’ouverture en soi même...

              se comprendre en commençant par etre vaincu par sa propre souffrance est le chemin que je connais...

              etc..ce sera à mettre en mot sur un autre article quand cela s’y prêtera

              merci à toi......... smiley


            • howahkan howahkan Hotah 25 octobre 2015 11:40

              j’ai bien sur « oublié » pas mal de points important, dont celui ci....l’intérêt vital de la pseudo souffrance qui est pour moi un processus vital est que cela anesthésie le totalitarisme de la pensée si ce catalyseur est laissé libre..pendant un temps x de quelques secondes à +++ indéterminé...

              ce qui est assez de temps même en une seconde pour provoquer un éveil, même faible de nos autres capacités...

              ces autres capacités que la pensée ne peut affecter, par contre elles vont affecter la pensée et pouvoir potentiellement la guider et l’utiliser etc

              Sans cela, la pensée qui a une inertie très puissante car c’est une machine automatique et mécanique , la pensée ne va pas pouvoir s’ auto mettre en veille...quand elle le doit....

              ceci n’est pas défini par une décision volontaire mais par la perception du signal d’erreur qui si il n’est par compris pour ce qu’il est va amener le cerveau en souffrance....nous devons changer radicalement..

              la pseudo souffrance est l’élément vital de l’éveil à ce que l’on est....

              le voleur qui dirige et qui a besoin que nous ne fonctionnions que sur la pensée car elle n’est pas par nature collective, sauf pour le voler , l’utiliser en fait, a réussi depuis des millénaires a faire croire à certains, sauf exceptions, que souffrir était un état indépassable....c’est comme ça, on retrouve ici bien sur la théorie néoconservatrice, qui est la pensée ...théorie fausse basée sur le vent de l’ignorance de celui qui les écoute et qui entre autre essaye de faire passer le criminel pour un gars bien à ses propres yeux....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès