Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Laïcité, religions et liberté individuelle

Laïcité, religions et liberté individuelle

On constate depuis un certain temps, et un peu partout en France, de nombreuses interventions à propos de la laïcité. Stop aux signes religieux. Touche pas à ma laïcité. La laïcité est en danger. Interdiction au chef de l’Etat de faire l’éloge de la religion ou d’exprimer un quelconque penchant envers l’église. Tels sont les slogans qu’on entend ça et là, dans les propos tenus par certains hommes politiques, chaque fois qu’un haut responsable ose parler de religion.

Certes, la laïcité est l’un des principes les plus révolutionnaires des temps modernes. Elle a permis aux gouvernants de se dégager de cet ascendant des autorités de Rome lesquels, durant des siècles, ont exercé leur pouvoir sur les plus hautes instances des pays européens, intervenant même dans le choix des souverains comme dans leur destitution.
 
Les hommes de l’église étaient de véritables gendarmes, censeurs des mœurs humaines, qui relevaient toutes les défaillances des responsables et les manquements à la moralité.
 
Cette hégémonie a pris fin avec la Révolution française et la séparation des églises et de l’Etat, consacrée par la loi de 1905 qui fut longuement débattue à l’assemblée nationale.
 
Si certains hommes politiques comme Emile Combes et Maurice Allard, partisans de la tradition jacobine et anticléricaux, étaient pour l’éradication pure et simple de la religion chrétienne, la reléguant au domaine strictement privé, d’autres, tels Julien Jaurès et Aristide Briand, soutenaient quant à eux, une attitude plus nuancée, à savoir une neutralité de l’Etat vis-à-vis de toutes les croyances et la garantie de la liberté de conscience des citoyens, et ce, conformément à la déclaration des Droits de l’Homme. C’est d’ailleurs dans cet esprit que fut conçue la loi de 1905, adoptée le 3 juillet de la même année, après 48 séances d’âpres discussions à la chambre des députés, par 341 voix contre 233 et promulguée le 9 décembre 1905 par le président de la République.
 
Cette loi, jugée finalement comme étant un texte de conciliation, a mis fin à plusieurs années de tension, entre partisans ou non de la séparation des pouvoirs politique et religieux

COMMENT CETTE LOI PEUT-ELLE SE CONCILER AVEC LES PRESCRIPTIONS DU CORAN ?

Au moment de sa promulgation, cette loi ne concernait que les catholiques, les protestants et les juifs. Les musulmans étaient encore minoritaires en France et l’islamisme tel qu’on le connaît aujourd’hui, encore inexistant.La plupart, pour ne pas dire la totalité des jeunes femmes musulmanes en France et en Europe, ne portaient pas de voile à l’époque. Seules les vieilles femmes se couvraient les cheveux, ce qui est d’ailleurs le cas, aujourd’hui encore, des vieilles françaises dans la campagne.

Si en Arabie Saoudite et dans les pays du Golfe, le Hijab fait partie intégrante de l’habit de la femme,le port du voile islamique a toujours été facultatif en Egypte et dans les pays de l’Afrique du Nord. En milieu étudiant, la pratique est apparue, dans les années soixante dix dans les Universités de Bir Zeit en Palestine et Al Azhar au Caire. Depuis, et peu à peu, sous l’influence des islamistes,le port du voile s’est généralisé pour s’étendre à pratiquement l’ensemble de la communauté féminine musulmane en Egypte, et à neuf femmes sur dix, dans les pays du Maghreb. Cet enthousiasme pour le voile n’a pas épargné l’Europe où vivent des millions de musulmans. Pour les Islamistes, il ne s’agit pas là d’une mode vestimentaire, mais bel et bien d’une obligation religieuse faite à toutes les femmes musulmanes, affirmation que ne partagent pas un grand nombre de penseurs et responsables politiques arabes, notamment au Maghreb, lesquels n’osent pas cependant, le dire tout haut.
 
Revenons maintenant en France.
 
Personne n’ignore plus l’influence exercée actuellement par les Islamistes en Europe. Un grand nombre d’organisations religieuses s’activent dans les pays européens, encadrant et orientant les musulmans pour une meilleure observation des principes de la religion islamique, conformément aux prescriptions coraniques, telles que pratiquées dans les premiers temps de l’Islam. Parmi ces prescriptions il y a bien entendu, l’obligation faite aux femmes de couvrir certaines parties de leur corps et de porter un voile pour ne pas laisser paraître leurs charmes.
 
En partant de là, il n’est pas difficile d’imaginer l’attitude qu’un immigrant musulman qui quitte la mosquée, bien endoctriné et convaincu par les prêches d’un grand moufti, va observer désormais à l’égard de son épouse et de ses filles.
 
Certes, la loi de 1905 (article 2) garantit la liberté de conscience et la liberté collective de pratiquer une religion sans entraves. Mais il faut reconnaître que le nombre des mosquées et celui des femmes qui circulent avec un tchador ou un foulard et une djellaba, qui a changé quelque peu le paysage des villes et des écoles françaises, a de quoi inquiéter les Français de souche qui commencent à craindre une islamisation de l’Hexagone.
 
La loi du 17 Mars 2004 est venue, du moins au niveau des écoles, collèges et lycées, limiter un peu ce que certains considèrent comme un déferlement islamique et un dérapage de la société française. Ce texte stipule en effet que « le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit ».
 
La loi de 2004 souleva, comme on le sait, un véritable tollé de protestation et d’indignation au sein des Français de confession musulmane qui estiment que les autorités françaises ont légiféré sous la pression médiatique et d’une certaine opinion hostile aux immigrés qui voit en l’Islam un danger pour la République. Pour ces Français musulmans, les mesures prises par la loi de 2004, ainsi qu’une certaine circulaire d’application de François Bayrou, à l’époque ministre de l’Education nationale, portent un coup grave aux principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Pourquoi, dit-on encore, obliger une musulmane à enlever son voile pour faire une photo d’identité ? A-t-on réellement besoin, fait-on remarquer, de voir le cou et les oreilles d’une femme pour pouvoir l’identifier ?
 
De nombreux François n’ont pas admis tous ces textes qui constituent selon eux, des restrictions dans les tenues traditionnelles des jeunes musulmanes, rappelant qu’au Royaume Uni et aux Etats-Unis, aucune loi n’interdit aux habitants de porter une tenue traditionnelle. Des Américains nés indous, qui vivent en Amérique depuis plusieurs décades continuent, disent-ils, de porter, hommes et femmes, des tenues de leur pays d’origine.
 
Dans un article intitulé Islam et Laïcité, Alain Boyer dénonce les discriminations contre les convictions religieuses et les manifestations d’identité.
 
‘’ La loi d’Allah doit être suivie avant la loi française ‘’ proclame un imam turc en France. Les pays musulmans qui suivent de près ce qui se passe en France, déplorent l’idée de certains hommes politiques qui cherchent à façonner à leur manière, un Islam à la française. Dans ces conditions, rétorquent certains Islamistes, pourquoi pas un catholicisme à la chinoise ou à l’indienne ?
 
La société du 21e siècle est, fait-on remarquer, une société cosmopolite où des hommes de races différentes, de couleurs, de religions et de mœurs différentes doivent cohabiter et s’entendre dans le respect de leurs différences. Tous les Français sont égaux. Ils ont les mêmes droits et les mêmes obligations.’ La laïcité a dit N. Sarkozy est cette barrière qui empêche les différentes croyances de s’affronter. Nous sommes a-t-il précisé’’ pour une laïcité ouverte, positive, une laïcité qui respecte, qui rassemble, qui dialogue, et non pas une laïcité qui exclut et qui divise’’ Arrêtons donc les discriminations, sans quoi on risque de voir au prochain 14 Juillet, des pancartes hissées aux abords des Champs Elysées, avec des écrits tels que :

TOUCHE PAS A MON VOILE
TOUCHE PAS A MA BARBE
TOUCHE PAS A MA DJELLABA
VIVE LA REPUBLIQUE.

Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Radix Radix 25 octobre 2008 13:03

    Bonjour

    La laïcité s’applique à toutes les religions et il est parfaitement normal d’enlever un foulard pour faire une photo d’identité !
    Je rappelle aussi que conduire un véhicule en burqua, comme je l’ai vu récemment, est interdit par le code de la route car le visage du conducteur n’est pas visible.

    Les lois de ce pays priment sur les lois religieuses nous nous sommes battu pour celà et il est hors de question que celà soit remis en cause pour quelque raison que ce soit !

    A Rome fait comme les romains ou n’y va pas !

    Radix


    • JPC45 25 octobre 2008 13:08

      ce n’est pas la laïcité dont vous parlez, c’est la loi ! vous voyez la différence ?


    • Radix Radix 25 octobre 2008 14:25

      Bonjour

      La "loi de 1905" c’est bien une loi ? Non ?

      Radix


    • Emmanuel Aguéra LeManu 30 novembre 2008 23:00

      "La laïcité s’applique à toutes les religions..." : Sans commentaires... La subtilité de votre analyse me laisse pantois. Vous maîtrisez visiblement votre sujet ; d’où, certainement, votre légitime vindicte !
      Eh bé on est bien partis !


    • Grasyop 25 octobre 2008 13:30

      « " La loi d’Allah doit être suivie avant la loi française ‘’ proclame un imam turc en France. »

      1) En Turquie, le voile est également interdit dans les collèges et lycées, et même les universités et les administrations.
      2) Il est évident que les dogmes religieux doivent se soumettre aux lois et non le contraire.


      • Grasyop 25 octobre 2008 13:41

        « Interdiction au chef de l’Etat de faire l’éloge de la religion ou d’exprimer un quelconque penchant envers l’église. »

        La république ne reconnaît aucun culte. C’est ça, l’essence de la laïcité. Un chef d’État qui se met, en tant que chef d’État, à faire preuve de bienveillance envers une croyance religieuse, ou même envers toutes les croyances religieuses dans leur ensemble, enfreint le principe de laïcité.

        Les expressions « laïcité ouverte » ou « laïcité positive » ne sont que des chevaux de Troie destinés à saper la laïcité tout en faisant semblant de la conserver.


      • Grasyop 25 octobre 2008 16:56

        Dans une société, il est utile d’avoir certaintes conventions. Rouler tous du même coté de la route, utiliser un même calendrier, un même système de mesure, etc. Faut-il appeler ces conventions des dogmes ? Faut-il, au nom de la liberté, autoriser chacun à rouler du coté de la route qu’il préfère ? Je ne pense pas.

        Convenir d’un jour commun, le dimanche ou un autre, où les gens ne travaillent pas (bien qu’il y ait des exceptions) peut être utile à la société, par exemple en permettant aux gens d’organiser un rassemblement ce jour-là. Imaginez que vous vouliez organiser une journée de randonnée avec des amis. Si chacun chôme un jour différent de la semaine, comment allez-vous faire ? Voilà à mon avis une raison non religieuse de s’opposer au travail le dimanche.


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 25 octobre 2008 14:29

        "Non monsieur Lecomte la laîcité n’est pas un principe révolutionnaire..."

        La laïcité comporte trois éléments : liberté de conscience, liberté des cultes, séparation des Eglises et de l’Etat.

        La liberté de conscience a été affirmée dans la Déclaration de 1789.


      • Bobland59 Bobland59 25 octobre 2008 15:38

        Comme Léon, j’approuve completement vos dires Le Furtif ! Vous dites l’essentiel .


      • ATHENA 25 octobre 2008 19:26

        Entièrement d’accord avec le Furtif.

        La laïcité de n’est pas "à la carte" ! Le "menu" est le même pour tout le monde ! Si on est allergique on peut toujours changer de cantine.

        C’est une base fondamentale pour une société apaisée. C’est même le minimum pour arriver (à peu près) à nous supporter les uns les autres.

        J’ai eu l’occasion de voir il y a peu à Tanger une petite fille ( 10 ans) toute de noir vétue ... c’était à pleurer !


      • antovador 22 décembre 2008 16:51

        Parfaitement d’accord a ceci près que beaucoup d’athées se servent de la laïcité comme boucliers contre la liberté de culte et comme tramplin pour leur "croyance".


      • Peretz Peretz 25 octobre 2008 16:14

        La loi de 1905 a séparé le domaine public du domaine privé d’abord sous l’angle financier, le plus urgent, chacun ayant son propre domaine. Mais en supprimant alors toute implication financière des pouvoirs religieux dans l’Etat, elle n’a pas tout supprimé. Cette loi ne permet pas en effet d’éviter toute influence de communautés spirituelles indirectement dans le domaine civil, donc celui de l’Etat. C’est l’Etat qui rassemble tous les citoyens dans un même moule, celui du citoyen, membre de la société, celle qui se reconnaît dans la République déclarée une et indivisible incluant son organisation, ses mœurs, us et coutumes et non seulement les imbrications financières.

        La société civile, par réflexe d’autodéfense ancestrale, en conserve la mémoire collective. Ainsi définie elle n’accepte les groupes et individus qui se distinguent de la communauté que s’ils sont là pour maintenir sa cohésion, ou pour la protéger. Par exemple, les pompiers qui ont des droits de priorité, font du bruit avec leurs avertisseurs, etc. sont acceptés pour le service reconnu qu’ils rendent, comme les militaires ou les policiers en uniforme. Ces groupes de manifestants, sont acceptés, car reconnus officiellement comme étant soit inoffensifs soit utiles à la société. Les lois, décrets, et arrêtés règlent le comportement des citoyens dans la communauté, quel que soit le lieu, public semi privé ou même privé dans sa manifestation. Des individus ou des groupes ont estimé que leur liberté de conscience individuelle par nature, les autorisait à se maintenir telle quelle dans la société civile sans se préoccuper de l’impact qu’elle pouvait avoir dans leur imbrication dans la société. Comment alors reprocher à la société civile où tous ceux qui la composent se confondent naturellement dans le « paysage », qu’elle refuse d’accepter ceux qui, par leur auto-discrémination risquent d’en changer l’état si celle-ci se prolonge ? Tout groupe issu de la société civile doit donc avoir un comportement neutre, sans distinction volontaire de races de couleurs, de religions, qui sont tolérées, à condition de ne pas manifester cette différence. Ce qui suppose de s’intégrer, de se faire admettre. A ces personnes « étranges » de respecter alors le principe de neutralité, comme la laïcité le fait en respectant les religions, en ignorant ce qu’elles ont de particulier, en refusant d’en apprécier plus l’une que l’autre, en refusant d’en aider une quelconque. Cette neutralité doit être alors réciproque.

        La tolérance, vaut acceptation de cette réciprocité : il est normal pour un pays dont les droits de l’homme sont reconnus depuis longtemps, qu’il y ait tolérance aux différences reconnues, sous réserve que celles-ci soient involontaires et neutres dans leur contact avec la société, sous peine d’être considérée comme facteur de division. Le voile pour les femmes musulmanes peut paraître à leurs propres yeux comme signe naturel d’appartenance à une communauté à base religieuse– elles apportent leurs maisons avec elles – mais cette communauté n’a de justification pour la société civile en France que si elle est bénéfique à la société. Sinon elle reste étrangère et rejetée. En ne se fondant pas dans le paysage, elles interpellent la communauté existante : il n’est pas étonnant qu’elles soient rejetées, d’autant que leur symbole visible, est celui d’une régression par rapport à l’émancipation de la femme catholique obtenue à grand peine en France. Si discrimination il y a, il s’agit avant tout d’une auto-discrémination ainti-républicaine. Elle apparaît alors comme une menace envers la société civile qui en refuse la manifestation visible, que cette discrimination soit d’origine religieuse ou pas.



        • foufouille foufouille 25 octobre 2008 16:27

          la laicite doit etre speciale pour les bonnes soeurs copines de chirac
          une petite derogation, et hop, on peut poser avec sa coiffe
          pareil pour les aumoniers qui peuvent entrer ds les ecoles avec leurs soutanes
          et puis notre president est chanoine de latran.................


          • foufouille foufouille 25 octobre 2008 18:10

            ca doit etre laic, touche pas amon eglise, cure...........
            l’egalite est pour tout le monde


          • frédéric lyon 25 octobre 2008 18:41

            Le port du voile en public est une provocation et une insulte.

            Ls femmes qui veulent maniester leur appartenance à une foi religieuse peuvent le faire librement depuis toujours, car la République laïque a toujours autorisé ces manifestations tant qu’elle ne violent pas les principes de non-discrimination sexuelle et d’égalité des sexes :

            Les femmes catholiques portent des Croix autour du cou, les femmes protestantes portent la Croix Huguenote, les femmes juives portent l’étoile de David.

            Par conséquent rien n’interdirait aux femmes musulmanes de porter le Croissant de l’islam en pendantif, car le port d’un collier avec un pendantif est une pratique féminine très répandue qui n’a rien de discriminatoire. De la même façon le port d’un foulard sur la tête est bien évidemment autorisé.

            Enfin, le port d’un pendantif, ou d’un foulard, n’aurait rien d’insultant pour les femmes de confession non-musulmane, qui ne se verraient plus ainsi accuser indirectement d’impudeur.

            Ainsi, on constate que le port du voile trouble manifestement l’ordre public et il faut donc l’interdire COMPLETEMENT, de même que tous les types de vêtements féminins discriminants.

            Rappelons en particulier que l’insulte qui est faite à toutes les femmes par ces manifestations publiques de discrimination sexuelle ne se mesure pas à la surface, ni à la quantité, de tissu employée. Un voile qui cache le visage est aussi insultant qu’une burka.

            Par ailleurs, comme c’est le cas pour toutes les religions, les vêtements particuliers des ministres du culte musulmans seront autorisés.

            Dernière remarque : Nous devons penser, et protéger, toutes les femmes musulmanes qui résistent encore au retour de ces pratiques discriminantes moyenageuses.

            Car, contrairement à ce qu’on dit, beaucoup de celles qui portent le voile aujoud’hui y ont été contraintes, et parfois à coup de triques. Nous ne pouvons pas laisser passer celà, sauf à nous renier.

            En interdisant ces pratiques nous éviterons probablement à beaucoup de femmes musulmanes de subir des violences.


             


            • foufouille foufouille 25 octobre 2008 19:15

              et les hommes sont concernes par ton delire ?
              les sikh portent un turban...........


            • Mohamed Pascal Hilout Mohamed Pascal Hilout 25 octobre 2008 19:29

              Bonjour,

              Tout à fait étonnant de ramener le voile à l’émergence de l’islamisme.

              Je suis fils de voilée intégrale. Au Maroc, dès les années 60, les femmes, pas vieilles du tout, se voilaient complètement et elles étaient nombreuses à le faire. Ne pas se voiler était signe d’émancipation et de progrès.

              Ma mère n’est nullement islamiste et à cette époque de progressisme et de socialisme nous disions déjà que l’islam était archaïque et rétrograde. Bourguiba a su le renvoyer à son Moyen-Âge et Mohamed VI a mis du temps pour limiter la polygamie.

              Les deux pays les plus "avancés" du Maghreb en sont encore à obtempérer aux prescriptions de l’islam classique qui réserve 1/3 de l’héritage à ma soeur et 2/3 à moi le mec de la famille.

              Et voilà que Monsieur LeComte vient nous raconter des contes à dormir debout : ramassez votre djellabah et allez voir à Tanger si j’y suis !


              MPH
              Co-rédacteur de Riposte Laïque

               


              • ASINUS 25 octobre 2008 20:22


                ne vous trompez pas de cible ,les 3 religions du livres sont des alliées objectives dans leur lutte
                contre la laicité et les lois de la republique toute entaille faites par l une est aplaudie et agrandie
                par les deux autres , ces trois monotheismes ont desormais un allié a l Elysé qui omnubilé par
                les usa veut communautariser la France , c est la reaction dans toute sa splendeur la reaction
                des vaincus de 1945 :effacées les lois sociale mais aussi la reaction face a 1905 n oubliez pas le discour sur le curé et l instit, ils font la guerre a la republique il font la guerre a la laicité, si celle reste
                passive si celle ci n est pas combattante elle disparaitra et nous tous seront sommés de choisir
                un camp,nos dirigeants et les trois religions du livres ne veulent pas de Citoyens ils veulent des Fideles !




                quand a l auteur,loup recouvert d une peau de brebis son discour ne dissimule guere ces crocs


                • Siidjà 26 octobre 2008 01:51

                  Votre article est argumenté, bonne chose. Mais partisan, et vous mentez par ommission. Le port du voile ne figure aucunement dans le Coran, qui demande juste à la femme de se vétir sobrement et d’être discrète en public.

                  Ou alors précisez quelle Sourate fonde cette obligation car je ne l’ai pas trouvée. Merci par avance.

                  D’ailleurs, le Hijab ne se portait pas pas du tout chez les musulmans pratiquants qui ont sont arrivés en France après les guerres d’indépendance. Idem dans les pays musulmans où j’ai pu me déplacer dans les quinze dernières années.

                  Le Coran est plus vieux que ça, alors comment expliquer cette tendance ?

                  Objectivement, c’est très récent et vient avec la radicalisation de la religiosité Islamique.

                  Musulmans intelligents et capables d’exégèse, manifestez-vous pour surmonter les fondamentalistes suicidaires !



                  • foufouille foufouille 26 octobre 2008 10:56

                    si on regarde les bedoins qui vivent dans le desert, ils sont voiles, hommes et femmes.
                    a l’epoque, les UV etait inconnus, il etait plus fazcile a un observateur de dire que dieu a dit il faut mettre un voile, plutot que les UV A et B font vieillir
                    ce genre de truc est inscrit aussi dans la bible


                  • laurent m 26 octobre 2008 02:28

                    @ Georges Cake

                    Et la laicité turque alors ?
                    Elle est certe imparfaite et très différente de celle de la France mais elle fonctionne bel et bien.
                    Cette laicité turque aurais tendance à vous donner raison dans le sens où elle considère l’islam comme une religion qui doit être prise sous contrôle donc avec un traitement spécial. Dans les faits le caractère laic de l’état est respecté, malgré les spécificité inhérentes du caractère historiquement autoritaire du régime, aujourd’hui ont a affaire à un vrai régime démocratique où le religieu n’intervient pas dans les lois. Et cette tendance va en s’accentuant même avec un gouvernement soupçonné d’islamisme, ce dernier étant sous étroite surveillance des administrations nationales et armée, fervents défenseurs de la laicité.
                    En Turquie il n’y a pas de lois contre les ; homosexuels, libertins, athées, communistes, producteurs et mangeurs de porcs, alcooliques, sex shops,...


                    • laurent m 26 octobre 2008 23:14

                      "Cette laïcité turque n’entraîne nullement que l’Islam, par ses règles prescrites, comme par son rôle désiré et ouvertement proclamé (la domination sur la terre entière), ne la considère comme un obstacle à abattre et refuse par essence de s’y soumettre à terme. Votre argument n’en est donc pas un."

                      J’affirme qu’un pays composé majoritairement de musulmans a des institutions laiques et que celle-ci est respectée dans la vie publique, je parle de l’islam turc représenté par le Ditib qui a reformulé les écrits saints pour les adapter au régime laic. Cette forme d’islam a donc accepté de se soumettre à la laicité. L’islam n’est pas une entité qui existe par elle-même, ce sont les hommes qui la font vivre. Elle n’a pas ’d’essence" puisque les écrits sont interprétés très différemment selon si on est bosniaque, turc ou arabe. Certains affirment que le port du voile est mentionné et obligatoire et d’autres disent qu’il est mentionné mais qu’il signifie autre chose. Les religions sont des dogmes culturels et donc vouées à l’évolution..





                    • vinvin 26 octobre 2008 02:21

                      Bonjour .


                      Le por(c)t du voile NON

                      Le port du String OUI



                      Cordialement ;.



                      VINVIN.


                      • Sahtellil Sahtellil 26 octobre 2008 06:07

                        De fonctionnaire à la retraite à écrivain ; aujourd’hui "militant de la paix et férvent défenseur de la liberté", le tout en quelques mois ? Fichtre, impressionnante évolution Mr l’auteur !

                        Pffffffffffffffff !!!! Vous en avez oublié une bonne : Racoleur (je suis gentil) de commentaires sur la voie publique virtuelle tricolore !

                        Machin ad hominem ? Et comment ! Je vais me gêner !

                        BMD


                        • Sahtellil Sahtellil 26 octobre 2008 08:51

                          George Cake,

                          Posté ailleurs, votre commentaire ne m’aurait pas fait réagir. Là, je dois répondre car me taire serait approuver. Je vous informe donc, cher George Cake, que vous vous êtes fourvoyé sur le sens donné à mon apostrophe de l’auteur.

                          BMD


                        • Sahtellil Sahtellil 26 octobre 2008 22:23

                          Je t’avoue, cher Constant, que je ne lis plus guère la prose de Mr Lecomte, sinon rarement et en diagonale, depuis cet indigne papelard. Le moins que je puisse dire est qu’elle ne brille pas par un niveau élevé d’intégrité intellectuelle. Le but étant de toute évidence de faire de l’audience en optant pour les créneaux dont raffolent les zozos. Pathétique tentative de revanche sur une certaine insignifiance ? Je le crois volontiers, d’autant que "rouler pour" quelque chose nécessite tout de même un minima d’envergure que n’illustre pas la gaminerie mise en lumière par Parpaillot. Bref, rien que du petit, de l’infinitésimal.

                          Que l’IP de Paradisial se soit retrouvé "impliqué" dans les petites manigances de l’aureur n’est à mon sens qu’une regrettable coïncidence, les 4 chiffres cachés par AV pouvant très bien être différents.

                          Bon début de semaine.

                          BMD


                        • Daerel Daerel 26 octobre 2008 08:29

                          Bonjour,

                          Comme d’habitude beaucoup d’âneries sont dîtes sur la loi de 1905 et le principe de laïcité... mais on commence à en avoir l’habitude.

                          Le plus marrant, c’est que cet article donne ses propres munitions pour se faire dézinguer.

                          Pour rappeler, lors du débat de 1905, il y avait trois camps : les anti-cléricaux qui voulaient la mort de la religion, les cléricaux qui voulaient empêcher la loi de naître et... les émancipateurs qui ont gagné.

                          Sachez-le, la loi de 1905 est une loi assurant la liberté quoi qu’en disent les barbus, les croisés et autres folindgues hallucinés de la religion.

                          Je m’explique : La plupart des gens ne choisissent pas leur religion ! C’est leur famille qui la leur impose par l’éducation !

                          La religion est un héritage morbide, une violation de la liberté de conscience par une propagande familiale faite dès l’enfance. Il est évident que personne ne cherche à faire de mal en transmettant sa religion à l’enfant... mais le résultat est le suivant : le gamin n’a pas choisi.

                          SI Ahmed était né dans une famille chrétienne pratiquante des USA, il aurait été chrétien et non musulman. Si Ahmed était né dans une famille sikh en Inde, il aurait été sikh et non musulman.

                          Pourquoi en France, ce n’est pas le cas ? Tout simplement parce qu’une loi a permis de casser cette propagande familiale qui est considérée comme normale depuis que l’homme est homme.

                          Vous avez raison de dire que la laïcité est un principe révolutionnaire. Il casse un principe de non-choix perpétué depuis l’aube des temps.

                          Autrefois, le fait de changer de religion était soit sous le fait des armes (tu te convertis ou tu meurs) soit condamné (comme Spinoza, je vous le rappelle ou dans l’Islam encore aujourd’hui... sans parler des catholiques lors de la Croisade des Albigeois...etc).

                          La loi de 1905 en cassant l’école religieuse, en chassant le religieux de la sphère de l’éducation et des affaires d’Etat a permis d’émanciper la conscience.

                          Les gens n’étaient plus prisonniers de la religion de leur famille... Ils peuvent maintenant choisir !

                          Ne pas comprendre ça voire rejeter ça est le principe même de l’intolérance.

                          Vouloir absolument que la loi de 1905 change est une regression que je qualifierai de dangereuse.

                          Je dis souvent que le principe de l’école est de casser les idées reçues que les gamins reçoivent de leur famille afin qu’ils développent leurs propres choix.

                          L’école a pour mission d’enseigner tout le savoir humain (et non divin) aux enfants, le fait de venir en montrant que l’on croit à un savoir divin révélé dénature cette mission et enferme l’enfant dans l’obscurantisme.

                          L’école est émancipatrice grâce à cette loi de 1905.

                          De même, les impôts, les élus doivent prendre des décisions permettant de gouverner au nom de tous dans le principe de l’émancipation de tout un chacun.


                          Pourquoi s’émanciper de son pays en venant en France pour recréer l’atmosphère de son pays en faisant ce quie st exceptionnel dans son pays (port de la burqa par exemple) ?

                          COmprenez bien monsieur l’auteur que la laïcité n’est pas une barrière à la liberté, elle permet de la donner réellement.

                          Ce que vous considérez comme liberté religieuse n’est en fait que l’enfermement dans une prison mentale forgée par la famille.

                          Maintenant, si une personne après le passage à l’école conserve la même religion que sa famille, c’est parce qu’elle l’aura décidée. Rien d’autre.

                          Ensuite, il m’amuse toujours de voir que la foi de certains est vitalement liée à un morceau de tissu ou de bois et que s’ils ne l’ont pas, ils deviennent de mauvais croyants...

                          Si la foi s’arrête à cela pour ces gens, je comprends l’expression utilisée par CHarlie hebdo : "C’est dur d’être aimés par des <CENSURE>" et cela, quelle que soit la religion (je suis un catholique qui a du mal à supporter les mouvements charismatiques pour ma part.... qu’ils sont lourdingues avec toutes ces manifestations outrancières alors qu’ils sont les premiers à vouloir gagner un max de pognon...).


                          • Dzan 26 octobre 2008 10:20

                            Bravo Daerel
                            Je ne peux plusser qu’une fois. Dommage


                            • JONAS JONAS 26 octobre 2008 10:39

                              @ L’Auteur, Lecomte.

                              Vous auriez pu commencer votre article par la fin en écrivant votre affirmation péremptoire dès le début :

                              " La loi d’Allah doit être suivie avant la loi française " proclame un imam turc en France ".

                              J’ajoute que vous omettez pudiquement

                              " Nos mosquées sont nos casernes, leurs coupoles nos boucliers, leurs minarets nos épées ".

                              Il est évident que cette petite phrase rend indéfendable votre argumentation !

                              Lisez le Coran, avant de nous vendre vos délires, c’est effectivement une loi, au-dessus de toutes les lois établies par les hommes sur terre ! Y compris au-dessus des fameux " Droits de l’homme ".

                              Dans ces conditions, ni tolérance, ni indulgence, pour la pratique de cette religion, l’interdiction pure et simple, comme pour le Christianisme en Arabie Saoudite.

                              Bonne journée.

                              , de faire allusion à une autre déclaration faite, elle, par un Premier Ministre Turc :


                              • JONAS JONAS 26 octobre 2008 10:43

                                Bis pour déplacement de phrase....

                                @ L’Auteur, Lecomte.

                                Vous auriez pu commencer votre article par la fin en écrivant votre affirmation péremptoire dès le début :

                                " La loi d’Allah doit être suivie avant la loi française " proclame un imam turc en France ".

                                J’ajoute que vous omettez pudiquement , de faire allusion à une autre déclaration faite, elle, par un Premier Ministre Turc :

                                " Nos mosquées sont nos casernes, leurs coupoles nos boucliers, leurs minarets nos épées ".

                                Il est évident que cette petite phrase rend indéfendable votre argumentation !

                                Lisez le Coran, avant de nous vendre vos délires, c’est effectivement une loi, au-dessus de toutes les lois établies par les hommes sur terre ! Y compris au-dessus des fameux " Droits de l’homme ".

                                Dans ces conditions, ni tolérance, ni indulgence, pour la pratique de cette religion, l’interdiction pure et simple, comme pour le Christianisme en Arabie Saoudite.

                                Bonne journée.


                              • foufouille foufouille 26 octobre 2008 11:01

                                lis la bible
                                tu truveras l’histoire de sodome te gomorre ..........


                              • JONAS JONAS 26 octobre 2008 13:13

                                Lis le Coran,

                                tu y trouveras ta mort programmée !


                              • foufouille foufouille 26 octobre 2008 13:27

                                les deux sont donc equivalent. ils parlent l’un comme l’autre de tuer les infideles. ds la bible, on parle aussi de lapidation pour les femmes adulteres


                              • oncle archibald 26 octobre 2008 14:33

                                « Foufouille » me fait penser aux petits enfants dans la période d’opposition systématique argumentée sur rien qui pondent comme lui des réponses du genre « pas tant que toi ! ». C’est marrant à observer (de loin) les individus bornés !


                              • foufouille foufouille 26 octobre 2008 15:29

                                avec certains, on peu juste s’opposer
                                de toute maniere, je peut pas taper tres longtemps
                                et puis tant qu’ils repondent, c’est tres drole


                              • foufouille foufouille 26 octobre 2008 20:02

                                je ne fais que renvoyer la balle et montrer quelques "petites" contradictions de "laics islamophobes"


                              • laurent m 26 octobre 2008 23:35

                                " Nos mosquées sont nos casernes, leurs coupoles nos boucliers, leurs minarets nos épées ".

                                Cette fameuse phrase d’Erdogan a été copieusement critiquée par Ali Bardakoglu le président des instances religieuses de Turquie elle n’engage donc que son auteur, un islamiste en fin de carrière d’après les dernières évolutions.


                              • JONAS JONAS 27 octobre 2008 14:20

                                laurent m,

                                Vous dites :

                                " Cette fameuse phrase d’Erdogan a été copieusement critiquée par Ali Bardakoglu le président des instances religieuses de Turquie elle n’engage donc que son auteur, un islamiste en fin de carrière ".

                                Si un Premier Ministre Français, même en fin de mandat, avait déclaré : " Nos églises sont nos casernes leurs coupoles nos boucliers, leurs clochers nos épées ", et que nous en construisions en terre Musulmane que ce serait-il passé d’après vous ?

                                Je vais vous le dire : Plus aucune ne serait debout !

                                Avec des gens comme vous dans ce pays, le Liban en France c’est pour demain !


                              • laurent m 29 octobre 2008 01:03

                                @ Jonas

                                "Si un Premier Ministre Français, même en fin de mandat, avait déclaré : " Nos églises sont nos casernes leurs coupoles nos boucliers, leurs clochers nos épées ", et que nous en construisions en terre Musulmane que ce serait-il passé d’après vous ?

                                Je vais vous le dire : Plus aucune ne serait debout !

                                Avec des gens comme vous dans ce pays, le Liban en France c’est pour demain !"


                                Vous connaissez mal la réalité, les églises en Turquie sont très nombreuses et très visibles comme à Istanbul, et il est même question d’en construire d’autres pour les nouveaux immigrants turcophones orthodoxes notamment.
                                Par contre des mosquée en France ??? Il y en a une officielle à Paris pas vraiment imposante et visible.
                                Les autres sont des arrières cours sordides. L’Allemagne vient à peine d’en construire une à Duisburg digne de ce nom depuis 40 ans de présence musulmane dans ce pays.
                                Niveau tolérance vous repasserez.





                              • wonderliza 28 octobre 2008 12:01

                                @foufouille :
                                "je ne fais que renvoyer la balle et montrer quelques "petites" contradictions de "laics islamophobes""


                                Il ne vous est jamais venu à l’idée qu’il pouvait y avoir des laics religionphobes ici ? Certes, les chrétiens ont droit a un traitement de faveur en france (les bonnes soeurs et leur fichu truc sur la tete, on ne leur dit rien), pour plein de raisons qui sont probablement historiques, mais il y a plein de gens que celà derange aussi. Autant que le voile, ni plus ni moins. Et il y a plein de gens qui aimeraient une vrai laïcité.

                                Et tant qu’on y est : je suis profondement génée par l’appel de la messe le dimanche matin, ca m’empèche de dormir, et en plus, le concept en soit est immonde "allez dépéchez vous mauvais chrétiens, viendez-yavant qu’il soit trop tard, la messe commence, bouge toi si tu veux pas bruler en enfer...". Vous avez oublié de la citer celle là...

                                Alors certes, la laïcité en france est un peu inégale, mais on peut espérer qu’un jour, sa s’améliorera (et pas que ca s’empirera, comme semble le vouloir l’auteur de l’article !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès