Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le chemin de croix de Damas

Le chemin de croix de Damas

Parue dans la rubrique religion, mais dans un des sens ancien de religion, religere, qui sous entendait être relié, à soi-meme, à la nature, aux autres espèces et à tout ce qui est donc aussi à L'Origine.. dans une interaction globale, d'où de ce que je ressens et qui est, seul l'humain a quitté ces rivages, il ne tient que à lui meme d'y revenir.. ça ne se fera pas tout seul, faut se bouger le cul !!

Salut, respect et robustesse....

 

La survie est un problème si et seulement si on ne coopère pas en partageant intégralement entre tous ... ce qui est bien sur le cas dans notre monde actuel et depuis peut-être 2500 ans.. au delà je n’achète plus rien de ce que les "savants" officiels nous font avaler
et avant je n’achète pas tout non plus et loin de là, à commencer par les 2 guerres mondiales etc etc...je suis en train de lire des ouvrages sur le moyen âge, là aussi "on" nous aurait copieusement menti...peu importe..

Le mensonge par désir de changer le réel pour lui donner la forme que moi je veux est une des propriétés en tant que effet secondaire néfaste voire dangereux de la pensée qui alors agit hors de son champs de compétences qui est les domaines pratiques de survie ! Son domaine utilise alors des concepts pour "inventer" des moyens X de survivre là où ça ne pose aucun problème apparent, mais par contre de faire de même dans d'autres domaines non pratiques donc psychologiques où elle ne devrait jamais aller amène dans une longue suite de cause et d'effets, à la guerre, au vol et à toutes nos saloperies humaines.
Pour moi la dualité, moi/le monde, existe avant toute pensée en tant que programme, elle est une des conditions impératives pour que il y ait pensée donc analyse en fait, car la pensée c'est de l'analyse à conclusion binaire oui/non, de la comparaison, des mesures, des valeurs données etc..ceci vital pour tout domaine pratique...sans la pensée qui analyse on est mort.

On a donc "moi" qui bouge dans son environnement, moi se perçoit comme le centre, normal il est son propre référent donc juge et partie.. sans cette dualité physique moi/environnement terrestre je ne peux survivre dès le début car je ne pourrais pas me repérer, ni éviter ce qui doit l’être...ni faire ce qu'il faut etc.

C'est notre programme de naissance... on va le garder comme programme unique toute la vie ....FAUTE siffle l'arbitre. La douleur mentale signale la faute mais on n'écoute pas, par ignorance entre autre.

Je ne crois plus à l'instinct de survie, à la place je vois notre incompétence avec l'inconnu si uniquement la pensée dirige, l'inconnu est infini, le connu est fini et infime, on essaye de vivre là... la découverte involontaire du programme analytique de la pensée, vision claire par étapes qui m'est tombée dessus en vivant la souffrance montre cela..vivre la souffrance la résoud et ouvre des portes, nous on la fuit.

A la place de la pseudo survie instinctive il y a bien sur la pensée binaire qui ne peut et ne veut que vivre seulement dans le connu par programmation donc compétences, mais ne peut pas analyser donc vivre une inconnue comme le fait de la mort du corps donc de "moi" ..comme la souffrance etc etc.. Ses compétences sont limitées par programmation..

La pensée a des limites qui sont là très vite, dès qu'il ne s'agit plus de domaines pratiques X, Y ou même Z...

La dualité est fuite de ce qu'elle veut ne pas vouloir qu'il soit et en même temps désirs insatiables, une des formes que prend ce oui/non "informatique " de ce programme...

Pour fonctionner, car sinon ce programme de la "pensée" ne va rien faire, L'Origine a implanté des motifs pour ce faire, pour forcer.. ainsi lorsque j'ai conclu quelque chose que je veux atteindre soit par rejet-non soit par désir-oui, se met alors en route un système secondaire de motivations qui vient après le désir et qui va me forcer à atteindre ce but...genre : "faut que j'y arrive à tout prix nom de dieu !!" Si je n'y arrive pas cela fait mal. Tiens donc, mais pourquoi ??

La pensée traduit son action et tout cela et plus encore avec ses moyens limités sans vue globale par " instinct de survie", c'est du moins ce qu'affirme ceux qui savent, pseudo instinct qui à la base pour moi est : je veux et peux uniquement vivre le connu... même si c'est mensonge ou l'imaginaire de mon glorieux futur.. instinct de survie et vivre le connu sont deuxchoses très différents.. Je pense avoir peur de la mort que j'essaye de fuir alors que en fait je ne peux tout simplement pas la vivre donc l'analyser car c'est une inconnue... l'instinct de survie, en profondeur, à sa racine est en fait le désir de rester dans le connu, la pensée ne sait pas par programmation vivre l'inconnu.

Je ne devrais donc rien faire en pensée avec le sujet de ma mort qui est potentiellement là toujours..."je " n' a rien à faire avec ce sujet sur lequel il ne peut rien, je dois apprendre à rester avec passivement... ceci peut déclencher l'autre processus qui nous manque mais "on" essaye d'agir dessus ce fait absolu en essayant de le transformer en connu, ou en le niant, en l’atténuant, en résistant, en buvant, en se droguant y compris au travail, en possédant etc etc les moyens de fuite de cela sont ....nos vies.

Je pense atteindre des buts mais la racine est que je fuis. Fuir est ce que l'on appelle la peur. Je fuis la mort en fait....

Le problème exterieur est aussi d’être en pseudo compétition qui cache une élimination qui prend sa source dans l'analyse binaire de la pensée ; la pensée qui rejette cela ou garde ceci selon le profit envisagé.

Tant que je suis sur un sujet comme la construction d'une maison, çà le fait et dès que j'aborde le relationnel psychologique avec moi et les autres ça part en vrilles... pseudo compétition qui est forcée à l’extrême dès l'école pour éviter que la nature reprenne ses droits et que l'on collabore et partagions, ceci est initié par le pouvoir toujours violent pour voler ce même collectif qui est divisé et est persuadé sans savoir que c'est comme cela ; cela suffit à éloigner le collectif de partage et d'entre aide naturel qui était notre destin au niveau survie.....la seule sécurité relative que nous aurions dû accomplir ensemble, mais le voleur violent et parasite à qui on laisse le soin de nous dominer bien sur lui veut éviter cet éveil...

Et oui sans mouton pas de berger, mais sans berger moutons il y a toujours.

Quant au reste, il n'y a pas de reste pour nous, car nous sommes coincés, piégés dans la pensée qui joue deux rôles à la fois, celui qui analyse et ce qui est analysé, ce qui encore une fois marche dans les domaines pratiques et est vital,et qui ne marche pas du tout dans les domaines dits psychologiques ou par exemple la pensée croit qu'il y a moi d'un coté et la souffrance de l'autre alors que la réalité est que il y a moi en souffrance, un "objet" unique.

J'explique un peu plus : "moi je" ressens de la souffrance de vivre, une peine lourde, une croix à porter (peur, angoisse, terreur, déprime, tristesse, sentiment d'insécurité etc etc), mais je ne sais pas ce que c'est, je n'en connais pas l'origine, je veux m'en débarrasser bien sur.
 Si la pensée s'empare du sujet elle va faire uniquement ce qu'elle sait et peut faire et va donc créer un analyseur qui est "moi" qui va analyser un objet, qui est ici la souffrance.
Or cette proposition n'existe pas, il n'y a que un objet qui est "moi qui souffre".
De créer une binarité, une polarité, là ou il n'y en a pas va faire que ce problème ne va jamais etre résolu, car je suis la souffrance... cela implique que je dois souffrir et ne pas essayer de fuir, se fuir soi même étant impossible..

Ceci va forcer le cerveau à mettre en route nos capacités endormies .. du peu que j'en sache ceci ressemble à s'y méprendre aux 4 nobles vérités d'un gars un peu connu d'il y a environ 2500 ans...comme aussi d'un autre gars moins connu mort en 1986, JK comme Jiddu krishnamurti et non pas JFK comme John Fitzgerald Kennedy.

La souffrance devient alors symptôme d'erreur et catalyseur vital d'ouverture du cerveau en entier, qui doit impérativement etre laissé libre d'agir...

La difficulté majeure se trouve là : je ne peux vouloir résoudre la souffrance. Si cela est le cas alors c'est encore la pensée déguisée qui est encore à l’affût d'un profit, et rien ne se passera comme "miracle"...
La souffrance doit etre vécue parce que elle est moi, mais aussi parce que elle va impliquer le non conscient dans la partie et faire que celui-ci aussi, ne cherche pas non plus à tirer profit, en clair cela paralyse pour quelques secondes le totalitarisme de la pensée sur le cerveau et si cela est un fait, alors nos programmes endormis vont commencer à se réveiller à un rythme qui est le leur, la volonté n'a rien avoir dans ces domaines....

Je reconnais que ce sujet n'attire pas évidemment....eh bien c'est une faute majeure.

 Notre programme manquant n' a rien à voir avec la volonté, les 85% de connexions manquantes du cerveau selon certains qui disent qu'ils savent, ces 85 % ne sont pas pour faire encore pire non, les 15% qui nous restent sont déjà suffisants, ces 85% sont pour faire autre chose de totalement différent...

Autant la pensée analytique doit faire des choix mais uniquement pour tout aspect de la vie PRATIQUE courante, de chaque instant, bouffe, logement, vêtements etc etc...autant la partie manquante du cerveau elle ne fait pas cela du tout ; elle contient le lien avec les autres, avec la nature, etc ; elle n'analyse pas, ne divise pas en moi/ les autres, ne crée pas de hiérarchie, de valeurs + ou -.. en gros en dehors de la pensée humaine, tout est égal,en fait unitaire-unifié sont des mots plus juste = tous nos problèmes sont et seront alors résolus.

La pensée ou "moi je suis le roi du monde et mon cul sur la commode", n'a pas de lien avec quoi ou qui que ce soit, sauf pour en tirer profit.. c'est dans son fonctionnement binaire moi/le monde.. sans faire cela il n'y aurait pas de pensée, chaque etre dit vivant a un tel programme plus ou moins développé....

Ainsi le fait de ne pas ouvrir tout notre cerveau est la seule cause de la démence humaine..... nos pseudo ancêtres, ces connards de singes voleurs de bananes des autres, n'y sont pour rien ....

La seule porte qui nous reste est celle ou se trouve ce que l'on passe une vie à essayer de fuir... elle est ce que on appelle la souffrance, notre non vie crée de la souffrance, un phénomène naturel qui doit arriver. Il signale tel un symptôme que quelque chose na va pas et il a une deuxième fonction de catalyseur qui, si il est laissé libre d'agir, va amener l'autre partie manquante du cerveau à s'ouvrir.....

Cette autre partie baigne dans une sorte d’Énergie étrange, profonde, en Paix...
Alors que la nourriture terrestre remplit le corps, cette énergie étrange, impossible à mettre en mots remplit ce qui n'est pas physique, dans de tels moments la question du sens a disparue..... seul un être en souffrance cherche un sens, celui qui ne souffre plus ne pose pas une telle question.

Fin provisoire : nous n'avons plus en fonctionnement dans notre cerveau que la partie outil mécanique à fonctionnement aléatoire qui analyse la mémoire, y compris celle passée de un milliardième de secondes, y compris celle du futur qui n'a pas de fin... car ce programme ne considère pas la fin, car il a comme priorité absolue de considérer la durée sans y inclure la fin...

Ce programme doit par nature etre superficiel pour un accès qui nous semble immédiat mais ne l'est pas, pour un accès quasi instantané à des informations vitales nécessaires pour le fonctionnement journalier dans notre environnement..

Cela va créer des zones non conscientes pour le dit programme, car il y a des zones plus profondes dans l'analyse, dans la pensée, je le sais par expériences directes et renouvelées comme d'autres le savent aussi bien sur... ceci n'a rien d’exceptionnel en soi.. d'ailleurs je serais même tenté de dire qu'il n'y a rien ni personne d’exceptionnel dans le sens WOW !!! nulle part, sauf si la pensée est présente et donne son avis car la pensée qualifie tout ce qu'elle regarde de quelque chose, bien, pas bien, bon, pas bon etc etc encore une fois ceci est nécessaire pour survivre et un danger mortel pour la vie, elle doit donc etre conservée bien sur, et nous devons nous mettre en route le reste de nos capacités ce que L'Origine ne peut pas faire pour nous, la pensée doit sous le poids de sa souffrance qu'elle doit vivre comme tel, doit renoncer à elle meme dans certaine circonstance et se laisser pénétrer par sa douleur puis plus tard par l'inconnu, ceci est un apprentissage, l'éveil et bien c'est par là...fastoche non ??

Cette zone profonde de la pensée inatteignable par notre pensée superficielle qui fait son travail tel que programmé en surface des chose et qui a une zone de compétences limités à la survie pratique, cette zone profonde hélas pour nous ne devrait pas être dans le non conscient....je dis hélas car ce que j'ai découvert pour moi même en vivant la souffrance d'une telle non vie au lieu de la fuir est que la force des désirs insoupçonné de notre pensée habituelle a énormément plus de poids que nos désirs superficiels...

en langage clair...on ne sait rien de nos VRAIS motifs....

c'est dramatique..

De plus on a donc aussi perdu l’accès à nos autres capacités non analytiques, aujourd'hui et éteintes depuis, au hasard Balthazar, 2500 ans sauf exceptions brèves voire plus, mais potentiellement toujours là pour tous, prêtes à fonctionner à nouveau dans certaines conditions X, Y ou même Z...

Ces autres capacités manquantes ont la solution de nos problemes qui sera montrée par la vision profonde de celui-ci à sa source...la solution à nos problemes n'est plus humaine mais globale ; ces capacités qui en fait nous sont totalement inconnues parce que nous ne fonctionnons plus que en surface des choses, ce qui je le redis est néanmoins vital.

En gros ces capacités manquantes qui sont elles aussi programmées, ont le rôle de savoir trouver toute seules la racine des problemes, de les exposer à la lumière, et de les résoudre, ça marche tout seul, la pensée est exclue de ce mouvement intelligent mais je ne sais pas le principe de fonctionnement au niveau programme, je sais juste que ça marche par expérience .... le mot "illumination" veut dire cela. De plus cela amène aussi à voir le fonctionnement même du programme de la pensée, cela se fait aussi tout seul... l'illumination est vraiment un truc de fainéant :-))

Elles contiennent aussi un lien entrée / sortie avec .....euh disons modestement L'Origine, L'Univers la nature etc etc...

A ce moment la nature de l’énergie qui dirige alors le cerveau ne divise pas en moi/les autres, ne hiérarchise pas, ne donne pas de valeurs plus ou moins, et considère étrangement que tout est donc égal, ni petit, ni grand...

Nos problemes humains seront résolus ainsi... on pense que L'Origine nous abandonne alors que c'est nous qui avons coupé notre lien avec ....TOUT...pour n’être plus que machine qui fait des machines...
Nous ne vivons pas mais survivons physiquement....

Bien que basé sur des faits vécus et revécus, ceci ne peut être perçu que comme un exposé théorique qui n'est vrai que si cela devient aussi une expérience pour un autre... sinon cela n'est qu'une autre théorie de plus, avec des milliards d'autres, mais personne ne peut aller dans une telle direction pour une autre.... ainsi disparait celui qui sait, le guru, le maitre, le pouvoir etc etc... il y a juste des gens qui disent leurs moments de "grace" vécus et non pas des théories intellectuelles,deux mondes qui n'ont rien à voir ! ce qui implique aussi des moments de douleur intense résolue car vécues donc comprises.

 

Certes il serait bien de se passer de douleur me dis-je à moi-même, en me rappellant que bien sur j'avais comme tout le monde commencé par là et que cela avait été une catastrophe , car nier la souffrance mentale d'une vie qui n'a aucun sens, c'est refermer défintivement la porte à ce qu'il y a derrière et qui est la libération de cette souffrance par la "vision étrange" de sa racine, cela ouvre à un éveil à notre nature profonde ; cette souffrance pour moi est en fait un processus d'éveil si on ne fuit pas... si on fuit cela, çà donne notre monde de machines, prêt à se suicider...

 

L' éveil est bien sur au dela des mots, de l'imaginaire même le plus fertile... certains que je connais l'ont rencontré cette énergie étrange en paix totale, en pensant qu'il s'agissait d'une expérience de mort imminente, alors que en fait il s'agissait tout simplement d'une expérience de vie.

 

Ce réveil qui est à la fois graduel et par bond ne se fait pas dans l'isolation, dans la reclusion mais dans le mouvement de la vie exterieure telle qu'elle est, l'isolation au sommet d'une montagne n'est pas un facteur déclenchant, le facteur n'est pas extérieur mais intérieur ...c'est cela qui va changer ce monde radicalement, si nous changeons d'abord.

 

Quelque part l’expression : aide toi et le ciel t'aidera.... me semble étrangement juste et vraie . Ce que certains traduiraient par : chacun sa merde et dieu pour tous .....


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 26 juin 2015 11:18

    (et à tout ce qui est donc aussi à L’Origine..)...heu à ma connaissance « PERSONNE » ne connait l’ « ORIGINE »... ?

    Nous sortons du « HASARD »..comme le reste de l’univers...et tenter de comprendre le HASARD.. ?....Le hasard exprime l’impossibilité de prévoir un fait quelconque... !
    Rien n’est relié...tout est différent (sur notre planète) comme dans le grand vide qui nous entoure...Des hypothèses existes...mais une hypothèse n’est en ruen une certitude loin de là.. ?

    • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 11:24

      @Le p’tit Charles

      Salut ...

      je ne cherche pas à convaincre,ce n’est pas l’idée et cela n’aurait pas de sens...Alors je vois que pour toi ceci se présente autrement que pour moi comme tu le décris ici, je n’ai rien contre, ni pour non plus...

      cela dit ce que j’écris est basé sur une tentative de dire des experiences involontaires profondes mais pas sur des suppositions mais sur des faits vécus..

      Donc je ne peux ni ne veux rien retirer de ta propre version des choses.......de ce que tu vois pour toi même..

      amicalement..


    • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 11:34

      @howahkan Hotah

      je disais : Donc je ne peux ni ne veux rien retirer de ta propre version des choses.......de ce que tu vois pour toi même..

      et je rajoute que je confirme ce que je dis, qui est valable pour moi même et toute personne ayant vécu ce genre de moment hors du temps, et il y en a plus que l’on pourrait penser...

      avant de vivre de tels moments quand j’étais très jeune vers 10 ans environ comme aujourd’hui, j’étais ouvert par nature curieuse sur ma propre vie à tout cela, je ressentais cette possibilité latente de quelque chose de différent.....je n’ai jamais admis ni aujourd’hui admet la pseudo vie que l’on voulait et veut me faire suivre,ceci expliquant un peu cela ..


    • Neymare Neymare 26 juin 2015 12:00

      Salut Howahkan
      «  »moi je" ressens de la souffrance de vivre, une peine lourde, une croix à porter (peur, angoisse, terreur, déprime, tristesse, sentiment d’insécurité etc etc), mais je ne sais pas ce que c’est, je n’en connais pas l’origine, je veux m’en débarrasser bien sur.« 

      La souffrance est ce qui sépare »moi je« de »je suis« . »Moi je« a toujours des désirs (la plupart contrariés », « moi je » a besoin d’etre quelqu’un, de s’affirmer, « moi je » n’a de référence extérieur que le monde dans lequel il vit, « moi je » souffre et fait souffrir les autres, « moi je » n’a pas d’existence réelle, il n’est qu’une suite de pensées basées sur la mémoire de « moi je », suite de pensées sans réelle cohérence, changeant au gré du vent et des circonstances, balloté comme un foetu de paille. Néanmoins « moi je » inconsciemment sait qu’il existe un absolu, et il croit qu’il peut atteindre cet absolu en faisant enfler « moi je » comme la grenouille de la fable.
      Le probleme est que cet absolu n’est pas « moi je », ni « moi je » enflé à l’extreme. Cet absolu n’a pas de « moi je », rien à défendre, rien à faire enfler, aucune comparaison avec qui ou quoi que ce soit.
      Pourtant il est là, pas dans le ciel, pas dans le paradis, il est là à chaque instant, observateur silencieux, sans partialité, sans souffrance. Lui Il est juste « Je suis », son kiff et sa raison de vivre c’est d’etre, et comme Il sera toujours, immuable, Un et unique Il ne peut avoir de désirs, de souffrances.
      Pour connaitre « Je suis », il faut dégager « moi je », il n ’ y a pas d’autre solution


      • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 12:33

        @Neymare

        Salut Jean..merci de passer et de compléter le propos..

        Pour aller au delà de tout cela,si un au delà de cette souffrance il y a ,ce que une personne ne peut savoir par et pour elle meme que en ayant expérimenté une telle chose , il y a un moment ou penser donc analyser ne peut plus rien...y compris aujourd’hui dans nos sociétés..la pensée qui travaille en « solo » peut en fait détruire encore plus..suicide personnel ou global..

        j’ai découvert cela pour moi meme...il arrive un moment ou la souffrance gagne le combat qui n’existe pas entre moi et moi...moi qui souffre contre moi qui va super bien putain la pèche etc etc si la souffrance gagne ce qui est encore dans l’illusion cela veut dire que « je » est vaincu et laisse la souffrance etre...là le miracle va se produire si cela est réel, si il s’agir encore d’un truc de la pensée rien ne va se passer sauf encore plus de frustration..

        c’est l’effet catalyseur de la souffrance..çà n’est absolument pas une découverte en soi...c’est une découverte personnel pour soi meme..je répète cela à outrance jusqu’à plus soif,car c’est indéniablement une clé, un carrefour ou possibilité de changement de direction il y a...ENFIN smiley..peut etre la clé, sans laquelle il n’y en aura pas d’autres ...ni d’autres carrefours

        l’effet catalyseur de la souffrance qui alors se révèle en fait etre un processus d’aide pour suffisamment figer la pensée qui va alors laisser de l’espace à nos capacités perdues, oubliées, qui petit à petit vont s’éveiller, se réveiller en fait...

        c’est difficile à mettre en mot SURTOUT par écrit.. d’autant plus que comme nous n’utilisons plus que la pensée à 100 % ,,normalement au début voir toute une vie un tel sujet ne va pas parler et va etre totalement répulsif d’autant plus qu’il va générer de la peur , la peur qui comme pour la souffrance est un sujet ou la pensée n’a aucune capacité et ne connaît donc pas du tout

         mes enfants ont saisi cela sans problème par et pour eux meme avec un sort d’aide de ma part pour dire..par là peut etre ? dans un dialogue réel fait au moment ou ils avaient à comprendre un problème énorme créant une souffrance,ce qui leur a évité de fuir....ils ont donc par eux meme solutionner un problème et sa souffrance...et compris ce que une majorité d’adulte ne saurons jamais dans toute une vie ,ceci n’est ni bien ni mal, c’est juste l’énoncé d’un fait

        notre problème est je crois de compter sur l’intellect pour vivre...il y a un moment ou il doit etre vaincu...c’est justement le rôle de la souffrance si elle est vécu sans arrière pensée aucune..

        merci..


      • mamygeek93 30 septembre 2015 02:30

        @Neymare

        « Pour connaitre « Je suis », il faut dégager « moi je », il n ’ y a pas d’autre solution »

        dégager ? Pourtant il est une « autre solution ».........


      • Yanleroc Yanleroc 26 juin 2015 14:25

        Hugh !


        Ah, vivre la Souffrance sans arrière pensée ..

        Il va falloir organiser des ateliers, on en aura besoin, et ainsi nous deviendrons, tous, 
        très détachés des contingences physiques.

        Comment la conscience peut-elle se dédouaner de la réalité ? sans Souffrance ?.....

        • Neymare Neymare 26 juin 2015 14:31

          @Yanleroc
          « Comment la conscience peut-elle se dédouaner de la réalité ? »

          ce n’est pas la réalité, la conscience n’est pas liée à la pensée qui créé la souffrance. Le probleme est que la pensée ne lache pas prise facilement


        • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 16:44

          @Yanleroc salut

          la réalité du fait de souffrir est une fuite constante chez l’humain sauf exception...
          notre approche uniquement intellectuelle ne peut rien pour nous à ce niveau sauf une chose vitale que l’intellect doit absolument faire : reconnaître sa défaite ,que sa vie est vraiment une grosse merde avec laquelle on fait faute de mieux, et que après avoir tout essayé, je ne cherche plus rien ,je suis vaincu alors je decide conscciemment de ne pas resister, de laisser les chose etre, de ne rien chercher....je suis détruis........mais non suicidaire...

          pour celui qui sait ce que le suicide est ,le suicide est une fuite de la souffrance, ici il n’y a plus de fuite donc pas d’idée de suicide....

          et là si cela arrive un jours dans vote vie des choses se passent quasiment d’elle meme..

          la pensée, l’intellect a donc un rôle majeur de transition à jouer, en renonçant à sa dictature sur nos vies...si il ne le joue pas , il n’y aura jamais un au delà l’intellect...

          la souffrance est donc un processus en fait, il est un symptôme qui dit erreur stop :::et il est un catalyseur qui a un travail a faire et va le faire si il est libre de ses mouvements,pour cela la pensée doit s’immobiliser meme quelques secondes seulement au début,c’est suffisant..

          alors autre chose peut se mettre en route...sur ce chemin l’inconnu domine, ce que nos capacités manquantes savent vivre..

          merci..
          ps : tout ceci est vague,cela demande en fait de vrais rencontres et dialogues...mais on fait avec ici meme pour le moment..


        • Yanleroc Yanleroc 26 juin 2015 19:24

          @howahkan Hotah
           Merci de ta réponse

           
          J’ ai bien compris qu’ il fallait stopper la Pensée, mais tt le monde ne s’ arrange pas facilement avec sa Conscience, ce qui n’ est, à mon avis, pas la même chose !

           je decide conscciemment de ne pas resister, de laisser les chose etre, de ne rien chercher....je suis détruis........mais non suicidaire...

          Dans un monde idéal, ou dans sa bulle d’ accord, mais dans ce monde il vaut mieux se réveiller au bon moment.

          .je pratique la loge de sudation.Très efficace pour arriver à cet état.

          Tu connais sans doute : La magie de l’ inconscient


        • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 20:08

          @Yanleroc

          le monde idéal extérieur est une sorte de chimère pour soigneusement éviter le présent trop perturbant et c’est vrai difficile à vivre, c’est ce que je vois en tous les cas ...il existera ou pas, un monde coopératif intelligent en paix, un monde non imposé , mais cela ne changera rien ,pour moi au chemin avec soi meme.qui est d’une tout autre nature...

          c’est une erreur souvent commise que de croire que le monde idéal à l’extérieur va amener une paix intérieure car c’est exactement le contraire qui se produit ,encore une fois pour moi ....c’est notre monde intérieur qui crée ce monde extérieur...

          quelque soit l’état du monde extérieur, le chemin est possible pour tous...car c’est cela le truc ,c’est là pour tous potentiellement ,car il ne depends pas de l’intellect..

          Dans ce monde dur car en souffrance, le pseudo faible a toute sa place et lorsque le faible a saisi pas mal de choses sur lui meme, il ne se laisse plus faire,sait faire face au pire et sait coopérer...etc etc
          y en aurais encore pour des heures...des jours ,des semaines... smiley
          j’ai pratiqué des loges de sudations avec archie fire lame deer ,c’est quelque chose que je trouve étonnant...ainsi que des huttes de guérisons qui durent une partie de la nuit...

          merci d’être venu sympa

          Mitakuye Oyasin ...tout est relié...


        • Yanleroc Yanleroc 26 juin 2015 22:00

          @howahkan Hotah

          « Nous, Lakotas, croyons que tte chose crée par Dieu est sacrée et en tant que partie de la création, ns sommes aussi connectés. A chaque fois que ns prions, ns finissons nos prières par les mots »Mitakuye Oyasin« . Avec cette petite phrase, ns prions pour ttes les choses. »
                        
             Chief Archie Fire Lame Deer

          Ohodamaya 

        • howahkan howahkan Hotah 27 juin 2015 10:20

          @Yanleroc

           smiley

          ....................


        • mamygeek93 30 septembre 2015 02:33

          @Yanleroc

          « très détachés des contingences physiques »

          l’espace d’un instant............


        • mamygeek93 30 septembre 2015 02:39

          @Yanleroc
          « Comment la conscience peut-elle se dédouaner de la réalité ? sans Souffrance ?..... »

          Quelle conscience ? - quelle réalité ? - ........ souffrance ?........


        • gaijin gaijin 26 juin 2015 14:55

          salut a tous
          c’est compliqué de parler de ça ,trop compliqué .........pour moi la clef a été et reste la mort c’est d’ailleurs peut être pour ça que la mort existe : raz de données ....on efface et on recommence .....

          pas la mort contre laquelle on se bat ni celle a qu’elle on tente d’ échapper dans un réflexe reptilien mais la mort finale, inéluctable ..... voyons, dans trois jours un astréoide va frapper la terre et anéantir toute forme de vie qu’allons nous faire en attendant ? piller les banques ? certains le feront c’est sur .....tuer son voisin ? plus la peine smiley
          alors quoi ?

          trois jours, trois ans, trente ans ....c’est quoi la différence ?
          alors d’un coup c’est finit il n’y a plus nulle part ou aller et c’est le présent qui s’impose : je fais quoi ? pas plus tard .....je fais quoi là maintenant tout de suite ?


          • alinea alinea 26 juin 2015 15:57

            @gaijin
            C’est pourquoi j’ai toujours trouvé idiot le truc : vis comme si tu devais mourir demain !!!
            Vis comme si tu devais être éternel, ne jamais même rougir de tes actes, voilà qui me convient mieux !! C’est en vieillissant et en voyant partir les siens que l’on sait la mort ; la souffrance, c’est une autre paire de manches ; bizarrement, certains souffrent plus que d’autres ! chemin initiatique, c’est ce qu’on en fait ; la cause me semble plus prosaïque : hyper sensibilité et blessures augurales.
            Howahkan :
            j’ai lu ce texte en modé, et je vois que j’en ai trois donnés sur le même thème ; j’ai envie de dire : c’est tout dire.
            Incapable d’en écrire seulement quelques mots, engager une conversation qui me mènerait trop loin aujourd’hui.
            Merci en tout cas


          • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 19:14

            @gaijin

             compliqué cela est.....

            Mais en gros tout ceci a à voir avec le connu ,domaine de la pensée qui analyse le passé et projette le futur et l’inconnu qui n’est pas le domaine de la pensée ..et là il nous manque nos autres capacités....elles n’ont rien a voir avec l’intellect..

            or la pensée qui est devenu totalitaire dans nos cerveaux comme elle l’est sur la planète,l’état de la planète n’étant que l’amplification de ce qui se passe dans un cerveau ,cette pensée essaye d’aborder l’inconnu en le transformant en connu......

            on parle de peur de l’inconnu comme du noir pour un enfant mais en fait à la racine, de peur , il n’y a point ; par contre il y a juste le fait que la pensée essaye juste de rester dans son domaine ou elle est compétente celui du connu ...

            etc etc.. y en a pour des mois ,meme une vie tiens..

            merci en tous les cas d’être passé ...le gâteau était bon ?,c’est du fait maison ..

            excellent que ce gâteau breton

            mélanger 10 jaunes d’œuf avec 490g de sucre roux
            ajouter 550g de beurre pommade
            puis 830g de farine dont 25% de farine complète
            ajouter 16g de sel

            mélanger au batteur mélangeur
            la pâte est assez épaisse
            mettre en moule carré de 31x22x6...
            cuire à 180° un certains temps

            et puis le far aussi était délicieux..pour le meme plat

            mélanger
            250 g de sucre roux
            50g de beurre fondu
            4 œufs
            240g de farine dont 25% de farine complète
            1 pincée de sel
            1 litre de lait

            bonne cuisson...
            on va tous tout partager un jours.....de suite est possible..

            rajouter dans le plat soit des pruneaux soit des raisins ,soit des abricots , soit des pommes...

            cuire environ 50 minutes à 180°

            Kenavo ar wouez all.......

             


          • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 19:28

            @alinea

            salut

            Je suis hésitant à dire cela, mais de ce que il m’a été donné de voir, la souffrance est un processus naturel et nécessaire pour aller au dela de la pensée........il est initié par L’Origine qui ne pouvait faire de nous un produit fini....la souffrance est donc une intervention indirecte de L’Origine à laquelle on dit : oui euh non merci..( avec la voie de Saint coluche) ., ou de Mère Nature,peu importe le mot pourvu qu’on en ait l’ivresse

            quand nous serons redevenus intelligent , car je ressens que nous l’avons été , ce sera un sujet dans l’éducation non dictatoriale , ferme quand meme si besoin est mais coopérative avec des enfants au moment ou cela aura un sens pour eux meme c’est a dire lorsque il vont eux aussi rencontrer ce problème au début comme cela s’est passé avec 3 sur 5 de mes enfants..

            pourquoi ferme ? à chacun de saisir.

            il s’agissait de terreur de la mort, de souffrance assez jeune....

            une telle conversation peut nous mener jusqu’à la semaine prochaine pour démarrer..c’est vrai

            alors merci  smiley
            amicalement


          • alinea alinea 27 juin 2015 00:34

            @howahkan Hotah
            La névrose bloque la souffrance, c’est, disons, une bonne réponse du cerveau de l’enfant, à ce moment.
            Pour ma part, je ne parle pas de pensée mais de mental.

            « Le coeur pense constamment. On ne peut changer cela. Mais les mouvements du coeur, c’est-à-dire les pensées, doivent se limiter à la situation vitale présente. Toutes les songeries, les spéculations qui vont plus loin ne font que blesser le coeur. »

            Ken/ L’immobilisation, la montagne
            Yi King


          • Jean Keim Jean Keim 27 juin 2015 10:07

            @alinea
            Pardon de me glisser ainsi ...

            La pensée pense qu’elle pense et crée ainsi de nouvelles pensées, et de pensée en pensée nous perdons le fil de notre penser et ne percevons plus que ce n’est qu’un processus physiologique.
            Et la pensée invente et/ou accepte les concepts des autres comme le mental, la conscience, l’inconscient, le subconscient, l’esprit, l’âme, la vie après la mort, Dieu, les dieux et que sais-je encore sans oublier cet artefact qu’est le penseur qui pense.

          • howahkan howahkan Hotah 27 juin 2015 10:29

            @alinea

            krishnamurti a un jours expliqué ce qu’il voulait dire quand il parlait du cœur, il entendait par là que notre cerveau fonctionne alors en intégralité, avec nos autres capacités endormies qui se mettent alors à marcher..

            ces autres capacités ne divisent pas, ne jugent pas par rapport à elle meme, ne donne pas de valeurs, ne sont pas hierrchiques , amplifient tous les sens a leur plus haut niveau , etc et contiennent aussi un récepteur émetteur......avec ?? tout ce qui n’est pas nous en tant que « moi je »

            cela aurait pu etre notre chemin...nous avons préféré celui de l’analyse ,monde ou l’on fonctionne entre désirs et fuite..qui nous amène au bord du suicide personnel et global..avec ce poid constant beaucoup trop pesant.........

            c’est notre choix...celui du connu...

            ces mots du yi king parlent très bien d’eux meme...j’aime bien cette façon de dire..
            Alors encore très jeunes j’avais acheté ce livre et tirais des hexagrammes un peu partout..avec non pas mon petit livre rouge ,mais avec mon livre jaune car celui la etat jaune

            merci...


          • howahkan howahkan Hotah 27 juin 2015 12:29

            @Jean Keim

            mais glisse donc...

            cela me semble juste...c’est bien un processus ,tout à fait et à ce titre il est programmé,mécanique,limité etc..


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2015 17:50

            Merci d’aborder le plus essentiel des débats, 


            Pierre JC Allard



            • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 18:01

              @Pierre JC Allard

              Merci de l’avoir lu...je ressens des connections qui sont là..

              salutations


            • leypanou 26 juin 2015 18:07

              J’aurais plutôt vu le titre de l’article avec  : « c’est cela qui va changer ce monde radicalement, si nous changeons d’abord. », qui, à mon humble avis, résume un peu la philosophie de l’existence de l’auteur.

              Cela paraît être une banalité, mais, effectivement, comment espérer qu’il puisse en être autrement ?


              • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 18:49

                @leypanou

                Oui cela aurait pu....c’était plus vendeur ou répulsif ... smiley

                il s’agit bien de mon vécu dont je parle, pas de théories intellectuelles...il n’y a rien de banal ni d’extraordinaire là dedans..

                Tu sais après 3 mois de psy , cerné par des fous officiels, j’étais en psy pour ne pas accepter l’armée donc de tuer, lorsque je suis ressorti, j’ai vu en un instant que les fous étaient dehors ..la folie ne me gène pas si elle ne détruit pas, hors les fous du dehors sont des destructeurs parce que ils souffrent ..et le font payer aux autres sans meme rien savoir de cela...comme un impossible exorcisme inversé.

                ce qui nous ramène de suite au sujet..........
                En fait soyons clair, en communiquant, j’essaye consciemment de faire gagner du temps voir une vie à certains de par ce que j’ai vécu et dont une partie peut se dire, peut parler...........

                cette partie est : laisse donc ta souffrance de vivre tranquille,n’interfère pas avec comme avec la mort, n’essaye pas de fuir, ce sont des sujets absolus ou la pensée ne peut rien..non seulement elle ne peut rien sur ces sujets mais encore elle devient un danger comme elle ne peut rien dans tous les domaines dit psychologiques ou elle essaye d’intervenir ..son boulot c’est les moyens de survivre..c’est un outil ,vital certes mais un outil...
                n’en attend rien du tout de vivre la souffrance ,sinon tu ne vas jamais la vivre mais encor essayer d’en tirer quelque chose ce qu’il ne faut pas !!!

                il y a un moment ou seule est la souffrance, moi et la souffrance ont toujours été un, or la pensée qui divise par nature pour analyser et créer un analyseur qui analyse un sujet ce qui marche pur les techniques et méthodes, croit que psychologiquement il y a moi et la souffrance, elle voit deux objets là ou il n’y en a que un seul..il faut passer de la dualité à l’unité pour aborder de tels sujets..De faire ce qu’il faut à ce moment va petit à petit mais aussi par a-coups nets mettre en route nos capacités endormies....alors ce qui est inconscient pour notre pensée superficiel va commencer à se révéler de lui meme et cet inconscient renferme les vrais racines de cette souffrance que la pensée ne trouvera JAMAIS...

                le changement de route commence là, on entre dans l’inconnu ,je ne sais pas ou je vais et je m’en tape........
                nous vivons dans le connu, nous devons aussi intégré l’inconnu, la pensée ne peut faire cela..d’où la souffrance qui sert de répulsif à l’action de la pensée dans les domaines là ou elle ne doit pas mettre les pieds si ce qui doit etre fait l’est

                , le fait est que ta souffrance et la mort ont gagné. des le début ,.tu as perdu( un tu général)...reste avec cela..humblement........au lieu de courber l’échine devant le maître courbe toi devant ta propre création, car ta souffrance est ta création...elle n’est pas là pour détruire si tu la vis ,mais elle détruira si tu ne la vis pas = c’est ce qui nous arrive

                c’est si simple....

                Si je ne parles pas trop de ce qui peut se passer après avoir vécu sa propre souffrance meme une seconde au début suffit, , c’est parce que il est impératif de ne rien en attendre..à chacun de voir à ce moment ...ce qui va se passer...

                mais en avoir ras le bol , plein le cul , d’une telle non vie démente en souffrance et quelques plaisir aussi bien sur est certainement un atout majeur..

                sur le chemin le fonctionnement de la pensée va alors se révéler tout seul , des visions étrange arrivent d’elles meme , petit à petit je pose le fardeau d’une vie d’errance dans les ténèbres, la lumière se fait peu à peu...........un jours je serais mort, mais notre vrai problème est de vivre car je crois réellement que vivre est le miracle....

                alors vivons nous ?? non..........mais on survit.....bien matériellement pour certains et sous les bombes démocratiques , la destruction des moyens de survivre et la torture pour d’autres...notre pensée étant binaire et dualiste elle crée systématiquement des opposés partout ou elle intervient

                l’autre monde au delà de la pensée est unitaire...là est la solution...

                merci amicalement..


              • soi même 26 juin 2015 23:43

                @ howahkan Hotah, vous devez sans doute être embouquer , néanmoins je vous conseil de prendre rendez vous avec Paul pour vous expliquez ce qui lui est arrivé de si extraordinaire .....


                • Jean Keim Jean Keim 27 juin 2015 09:10

                  Merci pour ce témoignage de vie, il contient beaucoup plus que ce qu’il relate. 

                  Parfois me vient le questionnement : nous n’avons pas choisi d’être bancal, pourquoi sommes-nous ainsi ? Et je n’ai pas la réponse mais j’ai compris que la question fait partie du problème.
                  Bonne journée Dan.

                  • howahkan howahkan Hotah 27 juin 2015 10:18

                    @Jean Keim

                    Salut Jean

                    exact, il y a beaucoup plus derriere les mots jetés ici..De tels sujets sont des sujets d’une vie, entre autre sujet je veux dire....
                    D’un coté soit des gens sont sur cette route qui ne mène nulle part en terme de succès et plus encore car devant il y a une inconnue, mais ou vivre a un parfum étrange, en paix avec soi meme et totalement inconcevable pour le penseur .,etre en paix avec soi meme ne signifie pas du tout se laisser faire par le maître et l’esclavagiste, bien au contraire, une personne qui est un peu éveillée est un danger pour le système..

                    si cela ne mène nulle part en terme d’avoir accomplit quelque chose de terrestre par rapport aux autres hommes sorte de chef d’œuvre à accomplir ,mythe faux bien sur, , ceci est alors une horreur pour le penseur car il est persuadé que vivre c’est achever quelque chose...

                    nous n’avons pas choisit d’être bancal ? question difficile, je pense que à un moment donné de l’enfance il y a un renoncement pour s’adapter au monde violent des adultes,ce qui va fabriquer d’autres adultes violent ou trop blessés...

                    La pensée pour moi ,de ce que je sais par expérience est incapable de comprendre une telle question comme : avons nous choisit d’être bancal ? si la question est une bonne question, ce que je ne sais pas en fait .

                    Mon expérience répété, lorsque un problème profond et caché fut résolu, pas une seule fois l’analyse de la pensée ne fut capable d’en trouver la racine, pas une seule fois.....

                    on ne le sait pas mais notre pensée est devenu totalement superficielle depuis longtemps, je veux dire que meme au niveau superficiel de la pensée nous avons en plus fait en sorte sans le savoir que il y ai deux « niveaux » au lieu de un seul...la superficialité a créé une zone devenue non consciente , et cette zone non consciente est en fait celle qui détient nos motifs réels d’agir...

                    nous n’avons meme plus accès à toute la pensée consciemment, on fonctionne en quasi aveugle, inconscient de nos motifs et désirs réels...

                    nous sommes dans une impasse total, et ni la pseudo religion, la politique, le psycho bla bla, le scientifique , les machines, l’ordinateur etc ne peuvent strictement rien pour nous...au contraire,enfonçons nous encore plus semble etre notre devise et du chaos ne eut sortit que plus de chaos..car le chaos extérieur ne contient aucune rédemption..sinon depuis le temps avec toutes ces guerres et destructions nous serions des sages en paix...or c’est exactement le contraire..

                    sur ce chemin chacun est seul, tout en devant bien sur coopérer volontairement et partager volontairement avec les autres humains car sans collaboration il n’y a pas de survie physique.

                     ...imaginons que je dise des choses justes une seconde, et bien cela ne va pas aider un autre, car chacun doit lui meme s’enfoncer dans cela....par lui meme..

                    certes certaine questions vont peut etre éveiller quelque chose pour un ou une autre..c’est d’ailleurs pourquoi j’écris ..au lieu de ne recevoir que la propagande simpliste du maître il est bon d’aller voir sur d’autres rivages de la pensée et puis après au delà de la pensée si il y a un tel au delà..donc comme je sais par expérience qu’il y a un au delà de la pensée donc un processus de notre cerveau qui ne marche plus , je me dois de le dire...

                    Dans la nature de tout ce qui est il me semble que toute information est partagée,sauf chez une espèce ( de con smiley ) : l ’humain .

                    Pour faire une sorte de résumé

                    sur notre chemin nous rencontrons des problemes pratiques à résoudre..là nous devons etre collectif impérativement, genre 7 milliards avec que des banquiers ,des politiciens, des militaires ,des policiers ,des juges etc et tout le monde est mort en 1 mois.....tiens donc ce sont eux qui dirigent ! les parasites du collectif dirigent..déjà là on a saisit quelque chose de superficiel..

                    mais sur le chemin il y a aussi des problèmes non pratiques rencontrés...et là honnêtement il souffle comme un vide dans les cerveaux : quoi, tu parles de quoi ??

                    « moi je » va toujours bien, pour saisir pourquoi il ment, sans connaître le fonctionnement du programme de la pensée on ne peut pas..or il se trouve que le passage par la porte souffrance qui est pour moi en fait un processus naturel nécessaire à l’éveil ,ce passage m’amène sans rien chercher à ce que ce programme se révèle de lui meme...pourquoi ,comment je ne sais pas ,en fait je ne me ose meme pas cette question car c’est un fait qui se passe..

                    et là tout à coup je vois pourquoi « moi je » dit qu’il va bien et que si cela ne va pas c’est à cause des voisins, des autres, des politiques, de la science, des singes, des prêtres , des religions, du chômage, des vieux, des jeunes,des retraités, etc toute la planète y passe sauf chaque « moi je » qui se perçoit comme n’étant jamais un problème...pourquoi ?

                    et bien parce que en fait ce programme de la pensée ne peut que fonctionner sur une proposition qu’il a perçu comme juste à ses yeux...si il se perçoit comme lui meme etre une faute, une mauvaise proposition, ce meme programme va par programmation devoir se rejeter lui meme comme faux...se remettre en question.......or ce programme n’a aucune intelligence, l’intelligence n’est jamais personnelle elle est collective,c’est une énergie de L’Origine ..que va faire la pensée, elle va transformer le faux en vrai........moi je a raison, toujours, les autres ont tort toujours....

                    en fait nous sommes responsable de cette démence ....

                    etc

                    la souffrance vécue balaye toutes ces questions ,les immobilise momentanément et cela va laisser un espace ou nos autres capacités vont s’ouvrir...

                    ces autres capacités révèlent les zones non conscientes créées par la pensée superficielle, voient la racine des problemes, alors c’est la vision du problème qui montre la solution et non pas la pensée, révèle le fonctionnement de la pensée etc par des visions instantanées et contiennent un peu de cette énergie étrange et en paix te harmonie totale qui était là lors de cette kundalini, de cette journée avec tout le cerveau ouvert etc ....là ou le sens est pour nous..

                    finalement vivre c’est rencontrer des problemes et les résoudre......nous n’avons plus de capacités avec les problemes non pratiques...nous avons perdu ce talent..nous accumulons les problemes mentaux...la pensée qui est limite tout en s’imaginant absolue et illimitée a depuis un bon moment la tête dans le mur...

                    merci d’être passé Jean.

                    @+


                  • gaijin gaijin 28 juin 2015 09:14

                    @howahkan Hotah
                    «  avons nous choisit d’être bancal ? »
                    je ne crois pas en tout cas je ne crois pas que ça se formule comme ça
                    si on prend le point de vue limité de la réincarnation ( limité parce que si ni le temps ni le je suis ne sont autre chose que des illusions alors .......) alors je peux dire que je suis né comme ça ....avec déjà un autre point de vue sur le monde, une autre structure de la pensée, une autre perception des autres .......plus tard j’ai vu des bribes la piste qui m’a emmené là .
                    alors de ce point de vue je n’ai pas choisit .....

                    c’est l’histoire d’un prêtre ( normal ,blanc ) missionnaire dans un village africain un jour le chef vient le voir et lui demande comment selon lui il se fait qu’une des ses femmes ait eut un enfant plus clair que les autres. le prêtre est un peu géné et puis il a une idée et dit « c’est la volonté de dieu tu vois c’est comme tes brebis il y en a des blanches et puis certaines sont noires ..... » alors le chef dit « ok je ne dis rien pour la femme et toi tu ne dis rien pour les brebis ....... »

                    pourquoi il y a des moutons noirs ?

                    c’est la volonté de dieu smiley smiley


                  • gaijin gaijin 27 juin 2015 16:03

                    hotah
                    l’inconnu oui ....mais au delà il y a encore l’inconnaissable l’inconnu on peut y aller j’y vais tous les jours ça prend du temps au début pour discipliner la pensée, l’obliger a fermer sa gueule et ensuite ça devient plus simple ......au delà il y encore bien plus mais c’est trop pour les petits humains avec leur drole de cerveau

                    tu a raison dehors il y a un monde fou ! c’est tout le problème, l’humanité fonctionne comme un tout même si la plupart du temps on n’en a pas conscience .......une masse difforme agitée de pulsions incontrolées ......dont il faut sortir s’extirper pour trouver un peu d’air .....mais qui sait peut être que c’est là précisément pour nous obliger a sortir ? je ne sais pas en tout c’est là c’est sur ....


                    • Jean Keim Jean Keim 28 juin 2015 13:41

                      @gaijin
                      La pensée pense que penser ce n’est pas pertinent alors une (autre) pensée à l’idée qu’il faut la discipliner et encore une autre pensée dit qu’elle doit la boucler, et la distance prise avec la pensée crée le penseur qui pense et cette création de la pensée n’est pas perçue comme une pensée semblable à toutes les autres. 

                      La pensée est une sécrétion du cerveau en mode combinatoire, c’est un processus et rien d’autre, il est pertinent pour construire une cabane mais incapable de comprendre l’incompréhensible sinon en l’imaginant.

                    • howahkan howahkan Hotah 28 juin 2015 15:21

                      @gaijin

                      Il me semble , que sans avoir une sorte de vision du fonctionnement de ,disons , la pensée analytique, je ne vois pas nous sortir de l’ornière ou on s’est mis tout seul..
                      or il me semble que la pensée ne peut avoir su elle meme ce regard....elle peut en percevoir assez en superficie pour apprendre à manipuler les autres à son profit mais pas plus..

                      d’aller au delà de ce qui fait mal passivement,donc « je » n’y est pour rien , a provoqué cela, le début et la continuation de la compréhension du programme de la pensée par flash très net et très précis pour moi, sans que je cherche à comprendre quoique ce soit..

                      Monde agité, masse difforme , de l’air svp, oui...et comme tu dis après : mais qui sait peut être que c’est là précisément pour nous obliger à sortir ? je ne sais pas en tout cas c’est là c’est sur ...

                      cela me semble etre le cas.....que ce soit là pour nous faire sortir de l’ornière....

                      si cela n’était pas le cas, ce serait encor pire que je ne pensais...mais je crois que c’est le cas ...ouf !!! on l’a échappé belle..

                       smiley


                    • howahkan howahkan Hotah 28 juin 2015 15:27

                      @Jean Keim

                      oui Jean....belle impasse en fait...une impasse qui tourne en rond...comme dans le sketch de Raymond devos ou tous les véhicules sont coincés dans un rond point d’où il est interdit de sortir par les panneaux de sens interdit mis à chaque sortie potentielle..

                      pour le reste le résumé parle bien...merci...
                       smiley


                    • gaijin gaijin 29 juin 2015 09:13

                      @Jean Keim
                       smiley
                      non ! bien sur formuler via un pc ça y ressemble mais ce processus j’en suis sortit ( après avoir avoir pas mal pataugé dedans )
                      pour communiquer je repasse par la pensée sinon ......le reste c’est plus comme une plongée dans le réel .....mais pas moyen d’en parler sinon je transforme le présent en passé .....je peux juste vous assurer que tout cela est très concret !


                    • gaijin gaijin 29 juin 2015 09:21

                      @howahkan Hotah
                      parfois on sort par accident ou bien par lassitude .......
                      https://www.youtube.com/watch?v=4JngFSWyRLU


                    • howahkan howahkan Hotah 29 juin 2015 11:25

                      @gaijin

                       smiley  smiley..........


                    • Samson Samson 12 juillet 2015 17:36

                      « ...

                      Vers le Ciel, où son oeil voit un trône splendide,
                      Le Poète serein lève ses bras pieux
                      Et les vastes éclairs de son esprit lucide
                      Lui dérobent l’aspect des peuples furieux :

                      — « Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance
                      Comme un divin remède à nos impuretés
                      Et comme la meilleure et la plus pure essence
                      Qui prépare les forts aux saintes voluptés !

                      Je sais que vous gardez une place au Poète
                      Dans les rangs bienheureux des saintes Légions,
                      Et que vous l’invitez à l’éternelle fête
                      Des Trônes, des Vertus, des Dominations.

                      Je sais que la douleur est la noblesse unique
                      Où ne mordront jamais la terre et les enfers,
                      Et qu’il faut pour tresser ma couronne mystique
                      Imposer tous les temps et tous les univers.

                      Mais les bijoux perdus de l’antique Palmyre,
                      Les métaux inconnus, les perles de la mer,
                      Par votre main montés, ne pourraient pas suffire
                      A ce beau diadème éblouissant et clair ;

                      Car il ne sera fait que de pure lumière,
                      Puisée au foyer saint des rayons primitifs,
                      Et dont les yeux mortels, dans leur splendeur entière,
                      Ne sont que des miroirs obscurcis et plaintifs ! » »

                      in Bénédiction, (Les Fleurs du Mal - Charles Baudelaire)

                      « De passage » en cette bien étrange incarnation, j’agrée moi aussi à l’aussi « scandaleux » que sublime Credo baudelérien !

                      Et je vous présente mes très cordiales salutations ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès