Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le Christ : la grande confusion

Le Christ : la grande confusion

De nos jours, le christianisme est la première religion au monde. Cependant, qu’est-ce que le christianisme ? Il apparaît qu’il s’agit de l’obéissance à une hiérarchie cléricale, de l’adoration de symboles, mais également des rituels et des comportements étranges (la prière), ou également une sorte de conviction psychologique profonde que l’on appelle la foi.

Le Christ, la personne historique, si elle a jamais existé, est morte. C’est un fait. Personne n’échappe à la mort. Personne ne peut contester cela. La mort est un processus biologique naturel et fait partie de la vie. Aussi, la résurrection dans son sens factuel n’existe pas, ce sont des fantasmes, des mythes, des imaginations symboliques. Personne n’a jamais vu et ne verra jamais un mort revenir à la vie, excepté dans les films fantastiques.

Aussi, cette personne, si elle a jamais existé, est morte. Et puis s’est créée autour de cette personne une organisation religieuse qui, au fur et à mesure de l’Histoire, a pris cette importance que l’on connaît aujourd’hui. Sur quoi se base cette organisation ? Sur un livre, la bible et des symboles : des croix, des crucifix, des bustes ou portraits de Jésus… et toute une organisation humaine, avec ses hiérarchies, ses luttes de pouvoir, sa propagande, ses fragmentations, ses temples et églises, etc.

Les chrétiens adorent donc des symboles et des choses créées par la pensée humaine, des images d’une personne et un ensemble de souvenirs particulier formé par le mythe et l’éducation religieuse. Tout cet ensemble est créé par la pensée. Et en adorant ces créations de la pensée, les chrétiens et a fortiori aussi les hindous, les bouddhistes, les musulmans, etc., dans leur propre religion, adorent la pensée elle-même, ou un ou des contenus de pensée.

Il apparaît alors que la religion n’est rien d’autre que l’adoration d’un contenu de pensée, d’idées, etc., exprimé dans la matière par les activités humaines. Il s’agit de l’adoration de la pensée et de l’adoration de la matière, et quoi de plus étonnant aussi dans une société aussi matérialiste que la nôtre, que ce culte ait pris forme et est encore d’actualité aujourd’hui. Or qu’est-ce que la pensée ? La pensée est ce qui caractérise la conscience humaine, c’est la capacité de se former des objets mentaux, de les faire interagir entre eux, et d’exprimer leur contenu, par le langage, qu’il soit verbal, artistique ou non. Dans cet espace de la pensée est tout le connu, et nous pensons également que dans cet espace de la pensée est l’inconnu, l’innommable, l’incommensurable, etc.

Comme toute pensée fait partie du domaine du connu, nous pensons que la création elle-même réside dans le champ de la pensée, que l’amour réside dans le champ de la pensée, et que l’absolu également réside dans ce champ. Car, à part la pensée, nous ne connaissons rien d’autre. En effet, toute connaissance est objet de pensée, et l’inconnu également est, en soi, un objet de pensée, une catégorie de la pensée. La mort, elle-même fait partie de la pensée : c’est un objet mental, l’idée de la mort, que ce soit la nôtre ou celle des autres. Et puis il y a le fait en soi de la mort, la réalité de la mort. Et cette réalité de la mort et l’idée de la mort sont deux choses très différentes. Dans la mort, il n’y a pas d’idées, il y a juste la mort. Et comme personne n’est jamais revenu de la mort - ce qui serait absurde car alors ce ne serait pas la mort -, la mort reste définitivement ce qui est inconnu.

Aussi ne pouvant faire face à cet inconnu, nous aimons croire que, dans la mort, la pensée survit, que le "moi" survit, que nous irons au "Paradis" ou en "Enfer" ou je ne sais où… et que donc nous devons obéir, nous conformer, sinon nous risquons d’être puni, de souffrir, etc. Voyez-vous, tout ce processus éducatif qui est associé à la religion ? Un processus basé sur la récompense ou le châtiment. Tenez-vous bien dans votre vie, sinon vous serez puni dans la mort ou après votre mort. Et ce même mode de pensée existe dans l’hindouisme ou le bouddhisme, avec l’idée de Karma et de renaissance.

Alors, vous pouvez dire, mais si cela existe aussi bien dans les religions orientales que dans les religions occidentales, cela doit avoir une certaine vérité, n’est-ce pas ? Eh bien quelle est la vérité de tout cela ? Quelle est la vérité de dogmes et de traditions religieuses ? Quelle est la vérité des religions organisées ? Les religions organisées ne sont-elles pas bâties sur la volonté de contrôler les populations ? La volonté de les diriger notamment par la peur ? Tout le monde ou presque a peur de la mort. Aussi, inventer un monde imaginaire après la mort est quelque chose de très réconfortant pour le "moi". Un enfant éduqué dans la religion, conditionné par la religion, comme le sont beaucoup d’enfants dans le monde va aussi perpétuer cette religion, qui se traduit dans la société par diverses institutions, des églises, etc., et nous voyons bien qu’il s’agit-là de questions de pouvoir.

Toutes ces religions différentes, antagonistes dans leurs formes, dans leurs symboles et dans leurs croyances, dans leurs divisions culturelles, sont sources de conflits dans le monde, car ici telle ou telle religion est favorisée par rapport à telle ou telle autre, ou encouragée politiquement, créant tous les communautarismes et les conflits associés, des violences isolées jusqu’aux guerres entre nations, ou encore le terrorisme. Religion et politique sont intimement liées, et on peut le voir aujourd’hui y compris dans un pays dit laïc comme la France, qui encourage aujourd’hui une forme particulière de religion, et notamment en prônant le christianisme historique de l’Europe dans sa constitution.

La politique comme la religion sont des moyens de contrôle et d’organisation des sociétés humaines, la première dans ses activités extérieures, la deuxième dans ses pensées mêmes et dans sa vie intérieure et dans ses relations. Si une certaine organisation des activités humaines est nécessaire, quelle est la nécessité d’une morale imposée, d’un conditionnement ou de communautarismes divisant les êtres humains entre eux qu’ils soient religieux ou autres ?

Aussi, est-il possible de rester avec l’inconnu de la mort, sans extrapoler sur le fait, sans imaginer ce qu’est la mort, ou ce que serait un avant et un après la mort ? Alors, vous n’avez plus besoin d’aucune croyance ni d’aucune religion pour vous dire ce qu’est la mort, car vous invitez la mort elle-même, psychologiquement, dans votre vie. Et alors, la mort n’est plus séparée de la vie, comme s’échinent à le faire toutes les croyances et tous les dogmes religieux qui divisent les êtres humains entre eux, de ceux qui sont en perpétuelle recherche de sécurité au niveau psychologique.


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (220 votes)




Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • Gilles Gilles 23 septembre 2008 14:52

    Mais papy, les plus grands idôlatres sont les catholiques, ne croyez vous pas ?

    Ils se prosternent et adorent statues, médailles, icônes..... ils adorent même le Pape, un homme qu’ils croient avoit l’oreille de Dieu Himself.

    Ils dénaturent le message évangélique sans même sans rendre compte.


  • Radix Radix 23 septembre 2008 11:32

    Bonjour Papy

    " Vous définissez ici l’idolatrie, et non la Foi chrétienne..."

    Ha bon, il y a une différence ?

    Radix


    • kingofshifumi 23 septembre 2008 14:43

      " Vous définissez ici l’idolatrie, et non la Foi chrétienne..."

      Ha bon, il y a une différence ?

      Tu connais quelque chose à la foi chrétienne ? Il est dit tout au long de la Bible que l’idolatrie est défendue à ceux qui vénèrent Dieu. Que ce soit dans l’Ancien Testament, le Nouveau, et même dans le Coran. Tu ne dois pas savoir grand chose des grandes religions monothéiste pour hasarder une réflexion aussi médiocre.


    • Calito 23 septembre 2008 14:43

      Bonjour Papy
      " Vous définissez ici l’idolatrie, et non la Foi chrétienne...
      Ha bon, il y a une différence ?
      Radix


      @radix

      Oui cher monsieur il y a une différence.
      C’est la principale différence d’ailleurs entre catholique et orthodoxe.

      Essayez d’être tolérant je vous prie.

      Cordialement,

      Calito.


    • Radix Radix 23 septembre 2008 15:16

      Bonjour

      Tiens voilà les renforts de Papy, bon désolé je recommence pas mes explications : voyez plus bas !

      Radix


    • Calito 23 septembre 2008 16:20

      Votre avatar, sur la photo, a l’air de chercher son cerveau.


    • ZORBA 23 septembre 2008 16:44

      Quand on a pas de connaissances du fait religieux ON SE LA FERME.


    • Traroth Traroth 23 septembre 2008 19:46

      Et c’est quoi, au fait, le "fait religieux" ?

      Calito : Au moins, il y en a qui cherchent encore, Boucle d’or...


    • Traroth Traroth 23 septembre 2008 23:37

      On me moinsse, mais je ne sais toujours pas ce que c’est que le "fait religieux". Ce qui est sûr, c’est que les croyances religieuses, c’est tout sauf des faits, en tout cas ! smiley


    • Daerel Daerel 23 septembre 2008 11:47

      Je plussoie Papy.

      On peut critiquer beaucoup de choses dans le christianisme mais cet article ne vaut rien car il se vautre dans l’ignorance.

      Déjà, il confond christianisme et catholicisme (que je sache, les Protestants sont des adeptes du christianisme et pourtant ils n’ont pas cette hiérarchie mise ici en place comme la base du christianisme)... et il qualifie le christianisme catholique comme de l’idolatrie... image véhiculée par les télévisions incapables, car elles prennent leurs télespectateurs pour des cons (à moins que les journalistes soient ignorants eux-mêmes), de faire une véritable émission explicative et pédagogique plutôt que de faire de la démagogie people comme on l’a vu avec la venue du Pape.

      Dommage pourtant, le christianisme amène des débats vraiment intéressants et d’actualité. Qui a vu que dans ses homélies, le Pape Benoit XVI (Panzer-kardinal :p) a condamné le culte de l’argent-roi et explicitement visé les financiers ? TF1 n’en a pas parlé tiens, elle a plutôt parlé de Sarkozy venant faire la pêche aux bourgeois catholiques de Versailles...


    • Radix Radix 23 septembre 2008 13:02

      Désolé mais l’idolatrie des saints est bien présente dans la religion catholique que je connaîs mieux que vous ne le pensez y ayant fait mes "classes" !

      La différence est plus due à un positionnement "marketing" face aux anciennes croyances qu’à un rejet de cette manipulation des foules.

      Il suffit de faire un tour à Lourdes ou à Fatima pour être édifié !

      Radix


    • Radix Radix 23 septembre 2008 13:08

      Lorsque l’on prie un saint quelconque, qu’on lui offre des ex-votos, des cierges pour obtenir de lui une faveur on est dans l’idolâtrie primitive.

      Radix


    • cathy30 cathy30 23 septembre 2008 13:23

      à radix
      complètement d’accord avec ce non sens sur l’idolatrie des saints.
      j’ai été visitée la cathédrale monreale à palerme (superbe) et maintenant il y a une nouvelles sortes de cierges. Se sont de faux cierges avec une ampoules. On met de l’argent dans la fente et l’ampoule s’allume. Quel ingéniosité, les religieux ont le sens des affaires.


    • foufouille foufouille 23 septembre 2008 13:28

      "le Pape Benoit XVI (Panzer-kardinal:p) a condamné le culte de l’argent-roi et explicitement visé les financiers"

      il a combien de fils d’or sur son costume ?


    • Castor 23 septembre 2008 13:42

      @ Cathy 30,

      vous avez été visitée ?

      faites-nous part de cette expérience mystique !

       smiley


    • Radix Radix 23 septembre 2008 13:51

      Si c’est celà que vous appelez une explication, c’est que nous n’avons pas la même définition !

      Les opinions de l’Eglise sur elle-même ne sont pas des "explications" juste des arguties capillo-tractées pour se sortir d’une contradiction.

      Radix


    • Radix Radix 23 septembre 2008 14:36

      Bonjour Cathy 30

      Je ne connaissais pas les cierges électriques mais j’ai une suggestion : construite un site web avec des cierges virtuels qu’on allumerait avec une carte bleue !

      Radix


    • Gilles Gilles 23 septembre 2008 15:02

      daerel

      "Qui a vu que dans ses homélies, le Pape Benoit XVI (Panzer-kardinal:p) a condamné le culte de l’argent-roi et explicitement visé les financiers ? TF1 n’en a pas parlé tiens, elle a plutôt parlé de Sarkozy venant faire la pêche aux bourgeois catholiques de Versailles..."

      Comment se fait-il que le Pape se compromet autant avec Sarkozy alors ? Il n’était pas obligé de se traîner à Paris et de se coltiner ses discours avec un flagorneux "trés Saint Père" par phrase en moyenne. Un petit tours à Lourdes histoire de bénir les marchands du temple vendeurs d’idôles et hop, cela aurait suffit.

      Mais peut être que c’est de la real-religion.... tant que Sarko fera la promotion des idées du Vatican en France, l’infaillible sera avec lui, même s’il s’autorise à le moquer à mots couverts.

      Franchement l’auteur à raison..... on l’a vu avec la visite papale. le but de tout ce cirque était de prendre l’ascendant sur les foules de chrétiens et les réunir en communion autours de deux hommes : BENOIT XVI et SARKOZY. Chacun y a trouvé son compte dans cette bande d’hypocrites


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 23 septembre 2008 16:40

      Le dogme de la transsubstantiation dans l’eucharistie ("ceci est mon corps), c’est à dire de la chair réelle du christ dans l’hostie, qui n’est donc plus réellement du pain mais est réellement devenu le corps du christ, est le comble de l’idolâtrie qui révère comme divine un objet tout à fait profane et visible.

      De toutes les religions monothéistes la religion catholique est, par là, la plus idolâtre. C’est du reste ce que disent les protestants et toutes les autres religions monothéistes à ce sujet, non sans raison. Les reliques, les processions, les pèlerinages, les statues qui saignent, Lourdes et les guérisons miraculeuses, si ce n’est pas de l’idolâtrie, c’est quoi ?


    • sisyphe sisyphe 23 septembre 2008 18:27

      D’accord avec Reboul. 
      Toute religion comporte de l’idolatrie. 

      Mais la religion chrétienne est celle qui a, quand même, conçu le meilleur coup de marketing de tous les temps : la résurrection !
      Bien mieux que la réincarnation..
      Imparable !
       smiley



    • polmeuris 23 septembre 2008 20:35

      Léon,

      On s’en fiche de ta haine contre les Russes. Sois plus discret on voit ta connerie qui dépasse de ton pict comme ton sentiment hostile à l’orthodoxie dépasse de ton slip grand gourou.

      Vazy jouer aux cartes avec tes geôliers. C’est le seul exploit politique et sexuel dont tu es capable.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 septembre 2008 20:38

      Monsieur Polmeuris ,

      Un des meilleurs d’ entre nous est incertain Sisyphe ...


    • polmeuris 23 septembre 2008 20:44

      Il a dû hésiter entre Sysiphe et syphilis, et il a pris Sysiphe parce que syphilis ça met trop sur sa piste dans son quartier mal famé.


    • polmeuris 23 septembre 2008 21:09

      Belle métaphore pour ton impuissance à bander.


    • polmeuris 23 septembre 2008 21:10

      C’est plein d’homos refoulés et en déni ici.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 septembre 2008 21:17

      Y avait aussi sismique mais ça faisait trop croûte terrestre..


    • sisyphe sisyphe 23 septembre 2008 22:49

      Tiens !
      Roclarinette a trouvé un duettiste, avec philippulus !
      Les deux vieilles tarlouzes dans leur numéro de transformistes !
       smiley smiley

      Encore !


    • sisyphe sisyphe 23 septembre 2008 23:13

      En exclusivité sur AgoraVox :
      Roclarinette et Philippulus dans leur numéro célèbre sur tout le net !

      Bravo, les artistes !
       smiley


    • miwari miwari 23 septembre 2008 23:40

      Comment vous avez su !
      Je suis justement entrain de le monter, j’ai une démo a faire la semaine prochaine.


    • Forest Ent Forest Ent 23 septembre 2008 11:47

      Comment passer à côté d’un débat intéressant. smiley


      • Christoff_M Christoff_M 23 septembre 2008 11:49

         la hierachie cléricale est une pure invention de l’homme !!

        Si vous dites aux croyants que le christ est mort ! la aussi attention !!

        J’ai comme l’impression que vous etes tres confus vous meme par rapport au christianisme et à la foi.


        • Christoff_M Christoff_M 23 septembre 2008 11:54

          la première chose qui est écrite dans les textes saints, je ne le reformulerais que d’une manière succinte, c’est de ne pas adorer les idoles, les images et de ne pas se prosterner devant des représentations"

          il me semble que Jésus en parle à ses disciples, l’image d’un Dieu vengeur, demandant la soumission beate est purrement une vison anticléricale simplette de gens qui n’ont jamais ouvert un livre saint !!


        • foufouille foufouille 23 septembre 2008 13:25

          la bible se contredit constament
          ds les eglises il y a bcp d’idoles


        • Castor 23 septembre 2008 11:57

          Titre attrape-Morice...

          Je vais lire le texte.


          • Castor 23 septembre 2008 12:03

            C’est fait...
            Bon, que dire...
            Ah ! ça y est !

            article à déplacer en rubrique "la vie expliquée aux CM1-CM2"


            • Helion Helion 23 septembre 2008 12:34

              La grande Confusion n’est pas dans le sujet du titre mais dans celui de l’auteur.


              C’est votre copie du bac philo ? vous avez-eu combien ?


              • vincent p 23 septembre 2008 12:40

                Tout devient si excessif de nos jours...



                • Aleexaandre 23 septembre 2008 17:06

                  Comme la bêtise de tes commentaires par exemple...


                • barbouse, KECK Mickaël barbouse 23 septembre 2008 13:03

                  bonjour,

                  argh, que d’amalgames dans votre articles, l’ignorance, la peur, et le besoin d’imaginer une issue positive a la mort, est dans la nature humaine, ok.

                  conformer son hygiène de vie et de pensée en prévision de ce qui va rester de soi " aprés la vie", en fonction d’une ignorance pallié par une dose de foi et d’imagination, s’est accépter une législation humaine et une autorité de son vivant sur un postulat de croyances religieuses.

                  Considérer que c’est pareil avec le boudhisme, l’hindouisme, etc... est trés trés grossier, dans le sens où l’hygiène de vie, de moeurs, d’aspiration a un éveil de la conscience, la manière de discriminer le réel et le vrai, sont complétement différentes. Et on ne vit pas pareil persuadé qu’il faut se prosterner devant un gamin de 5 ans réincarnation d’un "bouddha" et lui obéir en tout point qu’en étant persuadé que déballer ses péchés a confesse une fois de temps en temps permet de se soulager la conscience. 

                  Dommage qu’en voulant faire un survol des détails pour étayer votre propos vous en démontrer surtout l’inanité dans une pensée qui nivelle vers un tout a l’égo idéologique, là ou clairement, les différences entre les civilisations d’aujourdh’ui, qui n’ont pas suivie les mêmes écoles religieuse et philosophiques même pourvue d’un même besoin de transcender la peur de la mort,

                  n’ont pas du tout obtenu les mêmes résultat en matière d’avancé intellectuelle.

                  amicalement, barbouse. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès