Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le feu sacré

Le feu sacré

Rompre le pain ou ses vœux.

Il était une fois un jeune prêtre, bon comme un ange, qui hérita d'une petite paroisse perdue dans le Ségala. Il s'appelait Honoré, un prénom qui sans doute allait expliquer le basculement de son destin. Nous sommes en 1793, le temps n'est pas propice à celui qui veut porter la parole du Seigneur sans se soucier de jurer fidélité à la Révolution.

Nous sommes dans l'Aveyron, département profondément catholique. Honoré ne veut pas abjurer sa foi : il préfère, comme beaucoup de ses collègues, choisir la clandestinité. Il trouve facilement tout autour de lui, de braves gens disposés à le cacher, à le protéger des dragons qui font la chasse aux réfractaires.

Honoré ne renonce pas à célébrer la messe. Malgré le danger, les dénonciations toujours possibles, le risque d'être surpris, il organise des offices dans quelques granges à l'écart des principaux chemins. Il se sait poursuivi, il se sait menacé et a choisi de se terrer dans un four à bois plutôt que chez ses fidèles, espérant ainsi ne pas leur faire subir les foudres de la justice en cas de découverte de sa pauvre personne.

Le four à bois appartient à la famille Vabre. Nous sommes dans le petit hameau de Sever, à quelque distance de l'église de Castanet. Le brave Honoré se cache dans la partie enterrée du four à bois, là où l'on entasse les fagots. Il dispose d'une petite porte qui lui permet de se sauver par derrière pour voir ce qui se passe de l'autre côté en regardant au travers du foyer.

Son existence va basculer alors qu'un détachement militaire s'aventure dans le hameau. Les soldats établissent leur campement juste devant le four. Sa présence ragaillardit les hommes, fourbus par de longues courses et un confort incertain. Ils décident de profiter du four pour se faire cuire quelques fougasses et un peu de pain.

Les cavaliers pénètrent dans la réserve prennent du bois, sans remarquer le pauvre Honoré qui a réussi à se dissimuler à leur vue. Le jeune curé tremble de peur. Il murmure quelques prières, appelant Dieu à son secours. Juste au-dessus de sa modeste cachette, il a deviné ce qui se trame. Les feux de l'enfer lui sont promis et nulle possibilité de se sauver : le campement entoure le four.

Les heures passent, interminables. Une chaleur de plus en plus insupportable se fait sentir dans son terrier. Honoré se dévêt pour supporter du mieux possible la fournaise. Le voilà nu comme au jour de sa naissance ; il sue à grosses gouttes, il suffoque, il pense que sa dernière heure a sonné. Il marmonne une dernière prière, prie la Vierge Marie de venir à son secours avant de perdre connaissance.

Les heures s'écoulent . Honoré toujours inconscient, devine une présence à ses côtés. Une femme, une jeune femme, belle comme un soleil, tendre, souriante. Elle se penche sur lui. Dans sa foi naïve, Honoré est persuadé d'être arrivé au paradis, accueilli par Marie en personne. Honoré, dans une sorte d'extase, ne cesse de susurrer « Marie, Marie, ma tendre Marie, accueille-moi en ton sein ! » Transporté de joie, il se réveille, tend les bras vers la Sainte Vierge et l'enserre si fort que la jeune fille a une petit mouvement de recul.

Ce n'est qu'un mouvement de surprise. La jeune diablesse est, en fait, une jeune vachère inquiète pour le gentil et si joli curé qui lui a fait tourner les sens. Quand la soldatesque a décampé enfin, elle s'est glissée dans la réserve à bois du four . Si heureuse de le retrouver bien vivant, emportée par son désir, subjuguée par la beauté et la nudité de ce garçon qui, pour elle, n'est plus vraiment l'homme en soutane qu'elle respectait jusqu'alors, elle répond à sa prière, le prend tout contre sa poitrine.

Ce qui se passa sous le four à bois se passe d'explications. Le corps a parfois des raisons que la religion ignore. Honoré perdit son pucelage et elle ne fut plus vierge, Marie, car tel était le doux prénom de la demoiselle. Elle expliquerait plus tard qu'elle avait perdu la tête devant la tendre et naïve imploration du jeune homme et l'avait exaucée sans l'ombre d'un regret.

Honoré ne put garder ce péché en lui ; il assuma la folie qui avait été la sienne. Il quitta la robe, en une période si troublée que beaucoup comprirent sa décision. En souvenir de son premier passage au paradis, il épousa Marie et se fit boulanger dans le hameau de Sever.

Honoré aima Marie toute sa vie ; ils eurent des enfants et vécurent aussi heureux que possible dans cette région marquée par la misère et la rudesse de l'existence. Toute sa vie il rompit le pain et ne cessa d'en offrir aux nécessiteux. La femme du boulanger fut, quant à elle, femme fidèle et mère aimante. Voilà l'histoire de ce four à pain de Sever qui demeure encore dans la même famille. Sans doute que les gens du hameau ignoraient tout de ce récit. Buvons le vin en souvenir d' Honoré et de Marie.

Cénement sien.

image3.jpg

C'est ainsi que, Grâce à Nicolas de Sever, je découvris que le bahut qui trône dans ma salle à manger et dont je savais qu'il avait servi d'autel à un prêtre réfractaire, fut celui dont se servit Honoré avant que de préférer l'amour de Marie à celui de Dieu. Il se réfugiait parfois dans le hameau du Bourguet pour faire son office secret. La vie est ainsi pleine de surprises. Celle qui transforma le destin du brave Honoré n'étant pas des moins agréables.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Lonzine 5 janvier 12:05

    Merci encore et encore !


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 13:11

      @Lonzine

      Je poursuis mon chemin

      S’il se trouve des gens pour m’y accompagner, c’est un bonheur qu’il me plait à partager !


    • Shawford Shaw42 5 janvier 13:12

      @NA Boom ?

      TU te fous de ma gueule ? A toi et toi seul ?


    • juluch juluch 5 janvier 12:20

      bé.....ou est pomponette Nabum ??


      Perdit son pucelage mais pas la vie....

      Merci pour ce récit plein de poésie :-

      • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 13:12

        @juluch

        Le chat restait dans les étables et les greniers à pourfendre rats et souris


      • soi même 5 janvier 12:38

        Bonne année, bien sur , il s’appelait Joseph Honoré .... !


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 13:13

          @soi même

          Si cela peut vous faire plaisir !


        • Shawford Shaw42 5 janvier 13:14

          @soi même/C’est Nabum

          Tutti va bene

          PS : ne pas tenir compte du précédent message smiley smiley


        • petit gibus 5 janvier 12:54
          Quant encore pour un bon nombre de nos con-temporains
          la femme n’est pas l’avenir de l’homme
          mais sa perdition ! smiley 

          • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 13:14

            @petit gibus

            Le trait d’union est assez paradoxal en la circonstance. Il devrait être de désunion ou bien d’intolérance


          • Samson Samson 5 janvier 17:15

            Belle histoire, et fort bien écrite !
            Merci Nabum ! smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 18:15

              @Samson

              Merci

              L’écriture devrait être ainsi chez tous ceux qui font usage de ce média à nul autre pareil ! C’est une question d’application


            • Vipère Vipère 5 janvier 17:58

              Hello Nabum  smiley

              Jolie histoire, et que le pain est beau ! si je n’étais au deuxième jour de diète, je m’en taillerai bien une tranche...


              • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 18:16

                @Vipère

                Taillez, taillez, même un peu rassis il est fort bon


              • Vipère Vipère 5 janvier 18:53

                @C’est Nabum

                Rassis, non. Je le donne à un cheval, dans un pré pas loin et à entendre ses hennissements, pas de doute qu’il se régale, surtout celui aux céréales. Ce que j’aimerai c’est me tailler une santé de fer.

                Alors pain et ce tout ce qui va dessus, c’est dans très, très longtemps ! smiley


              • Shawford Shaw42 5 janvier 18:09

                @Na Boom

                Alors tu t’es enfilé combien de paquets de pop corn ? smiley

                moi il me reste 6 clopes dans le paquet (et puis j’ai aussi le complémentaire smiley ), tout est sur la bonne voie !!


                • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 18:17

                  @Shaw42

                  Jamais de produits de la sorte

                  Que du frais et du franchouillard !

                  Je suis incorrigible


                • Shawford Shaw42 5 janvier 18:29

                  @C’est Nabum

                  Même pas un ch’ti Cognac Schweppes à Pets sac ?


                • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 21:07

                  @Shaw42

                  Je ne bois jamais d’alcool

                  Que du vin


                • Shawford Agoranymous42 8 janvier 08:25

                  @C’est Nabum

                  Chalut, alors toujours « démissionnaire » ? smiley


                • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 12:49

                  @Agoranymous42

                  La position du missionnaire ?

                  Non, pas pour moi


                • Shawford Agoranymous42 8 janvier 13:03

                  @C’est Nabum

                   smiley Il n’en est pas question entre, ni toute autre position de ce genre d’ailleurs, soyez en absolument certain !!!!!

                  Ce que vous ferez par contre avec Simone (je vois déjà le rdv inscrit dans le cours du temps smiley ) cela ne regardera que vous smiley


                • Shawford Agoranymous42 8 janvier 13:04

                  @Shaw42
                   entre NOUS voulais-je écrire Na Boom


                • Shawford Shaw42 5 janvier 21:39

                  +34 dans la journée (comme les pieds du buddys /SALVADOR34/PALOMARES)  http://www.moostik.net/consultation.php3?pseudo=arnauddom

                  Juste avec les chiures de merde d’AV

                  Pas mal

                  Quand je serai dans la railla : ayayayaya aïe

                  Allez dédicace pour la peine https://www.youtube.com/watch?v=1wC7GVVkt90


                  • Lou Florian Lou Florian 6 janvier 00:37

                    Lorsque je passerai par-là, j’y ferai un petit tour. Cette histoire est très touchante. Merci !


                    • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 21:44

                      @Lou Florian

                      Je fais en sorte de donner du plaisir


                    • Hector Hector 6 janvier 09:51

                      Magnifique, tout y est. Un pur régal. Un seul regret ; La brièveté du texte.
                      Merci.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 21:45

                        @Hector

                        Attention, Hector, dans ce registre on reproche la longueur de mes textes

                        J’y veille désormais


                      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 6 janvier 21:53

                        @C’est Nabum
                        Bonsoir,je reviens lire ton article pour me rafraichir ,par rapport à tout ce monde complètement débile.
                        Alors que je n’avais pas laissé de commentaire avant.A la lecture du commentaire d’Hector,je pense qu’il n’as as tord en te disant d’être plus productif. Tu devrais te lancer dans le Roman historique,personnellement j’adore tu aurais là un client pour acheter tes livres . Et puis tu dois avoir quelques réserves de personnages .Il ne te reste qu’à trouver une époque et d’y mettre en fond de tableau de l’existant. Alors à ta plume.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 7 janvier 12:45

                        @hervepasgrave !

                        Je songe à mettre en relation Lancelot et la reine Margot

                        Une histoire d’amour où la lance de l’un enchantera la poule au pot


                      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 7 janvier 13:13

                        @C’est Nabum
                        Oh !oh ! tu es un sacré numéro !


                      • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 07:54

                        @hervepasgrave !

                        Je fais ce que je peux
                        De toute manière, à la loterie de la renommée, mon numéro est toujours perdant


                      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 15:17

                        @C’est Nabum
                        Bonjour,
                        Mais il répond l’effronté,Ah !Ah !
                         Non il ne faut pas attendre la renommée elle est réservée aux morts.
                        Tu fais ce que tu peux .Cela est bien mieux.C’est déjà en soi une chose positive.
                        Et puis si tu vieillis comme tout un chacun il n’y a aucun gagnant.C’est simplement des sensations ,désagréables des moments,tout le temps des fois ;mais est-ce le but de tirer la loterie ?
                        Je m’interroge ?


                      • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 16:00

                        @hervepasgrave !

                        Le seul regret est que dans mon département on me contraint au silence pour laisse pérorer un être d’une totale vacuité mais qui fait en sorte de m"écarter pour continuer à briller


                      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 16:37

                        @C’est Nabum
                        La dessus je comprends d’une manière et pas d’une autre(j’ai eu une vie qui m’incite toujours a avoir des réserves pour autrui,plus fort que mes sentiments, je n’y peux rien !)
                        J’ai dans mes connaissances un ami que j’apprécie énormément qui certainement comme toi est une personne positive et se lance dans des choses depuis fort longtemps et arrive par être découragé.Ce n’est pas un jeunot,il doit avoir au moins soixante cinq balais. Bon,il continue envers et contre tous,il poursuit son but. Il est vrai ,que maintenant que je connais le personnage je vois bien qu’il a envie de baisser les bras. Il doit certainement se faire mal pour continuer.Il continu plus pour les autres,car il n’est pas seul(j’en fait parti),mais son regret est je pense qu’après lui, cela sera fini ,terminé.Même s’il y avait une suite cela ne serait pas s’en intérêt a terme.Ainsi vas le monde.Et j’ai qu’une espérance pour lui et toi que je ne connais pas .Qu’un jeune(?) suive le même chemin avant la levée de rideau .Ce n’est pas très optimiste je l’accorde,mais cela doit être réconfortant ??
                        Le lot commun n’est pas pavés de bonne intentions,ou c’est bien déguisé ! Je ne sais pas quoi dire ,en fait !
                        Alors tu vois quand je te dis te consacrer à l’écriture c’est peut-être une activitée salutaire. Mais là il faut avoir les moyens de vivre, survivre sans activités !
                        Allez ,je connais maintenant deux bonimenteurs ,un en vrai l’autre pour l’instant virtuel.
                        Ne te décourage pas.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 19:47

                        @hervepasgrave !

                        Je ne me décourage pas et tous ceux qui me mettent des bâtons dans les roues me renforcent plus qu’ils ne m’abattent
                        Je remercie ces chers personnages qui ont décidé de me mettre sur la touche, ils me donnent l’anergie de continuer pour un jour leur rendre leur monnaie de leur pièce par la seule réplique qui leur convient : « Mon souverain mépris »


                      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 20:58

                        re bonjour,bonsoir
                        Au moins Nabum tu as la politesse de répondre aux commentaires,a tous tes interlocuteurs.C’est une qualité que j’apprécie.
                        Non ne te décourage pas ,mais il y a de l’amertume qui ressort de tes propos !
                        Personnellement ma force est de ne jamais en avoir et crois moi c’est une arme efficace et difficile à contrer. Eh ! oui, les malveillants sont désarmés devant cela. Et le pire,c’est d’avoir du mépris.Mais ce n’est pas forcément ton allié.Nous vivons dans un monde qui fonctionne sur la connerie et se nourrie des blessures.Il ne faut pas y rentrer,ne pas jouer à ce jeu perfide(une forme de dignité personnel peut-être )
                        Car si je n’ai pas le temps et le verbe pour t’expliquer des exemples que j’ai vécu. Il faut faire abstraction de ces gens là, C’est eux qui se retrouvent piégés de leurs conneries,leurs méfaits. Cela ne change pas la vie au premier abord,mais c’est une petite vengeance que de savoir qu’ils sont regardé pour ceux qu’ils sont. Bon ! je t’avouerais que je ne me nourrie pas de ce pain là.Mais au moins cela donne du baume au cœur. Et cela permet de se rassurer soi même sur nos pensées,nos comportements et notre manière de percevoir les choses.
                        Cela vas repartir de plus belle,c’est une mauvaise passe.
                        Bonsoir et n’en parlons plus .Demain sera un nouveau jour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès