Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le malentendu laïc à Tunis comme ailleurs...

Le malentendu laïc à Tunis comme ailleurs...

Décidément, le burquini1 qui voile les plages de Tunis avait eu l’effet inverse. Cous tendus et yeux tout ronds ! D’où vient-il, se demande la rue ? Pourquoi ? Que se passe-t-il ? Y a-t-il malentendu en terre d’islam ? Certainement et pas qu’un seul, à commencer par le quiproquo laïc !
1Nouvelle tenue de mer cachant tout le corps de la femme musulmane.

Nous y allons ici de notre couplet laïc. Nous l’entonnons « tuniso ». « L’islam tunisien est-il en danger » ?1. Nul doute, si les radicaux l’emportent. Si les radicales abattent définitivement leur burqa sur les âmes. Et si de véritables « caricatures » du prophète Muhammad en viennent à l’emmitoufler dans des accoutrements de l’époque... Également portés par ses ennemis de l’époque... à l’époque.
Mais s’en est-il fini. Notre cause est-elle bien perdue ? Nous et ces millions de musulmans paisibles qui courent les rues ? Que non, évidemment. Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie intégriste. L’islam de Tunis, qui a donné le code du statut personnel a encore des raisons de se battre. Et de vaincre. Mais alors comment, par ces temps de Burqa ? Voilà une question sérieuse. Par Dieu, comment ?
D’abord en dissipant un malentendu. Le malentendu laïc. Bien lourd malentendu. Ah, le malentendu laïc ! Nous manquions des mots pour le dire. De courage conceptuel surtout. Un courage ordinaire. Alors, alors ? Banalité de départ : laïcité n’est pas athéisme. Ensuite une généralité, laïcité n’est pas scientisme.
 
Laïcité n’est pas athéisme
La première est un système politique fondé sur la sécularisation et l’autonomisation du politique par rapport au religieux. Le second rejette l’existence de Dieu, d’une pièce. La laïcité relève du génie temporel, l’athéisme affronte l’angoisse de la mort ici-bas, sans la moindre illusion métaphysique. Sa foi : un salut terrestre. Pure question ontologique. Alors, pour aller de la laïcité à l’irréligion, ce n’est vraiment pas la porte à côté !
Dans les recettes de grand-mère, la modernité (puisque nous en sommes à la post-modernité, avec les aspirations de la modernité !), la laïcité suppose une multitude de croyances. Qu’est-ce, donc, une laïcité où tout le monde est athée ? Religieux... Quelles différences viendrait-elle organiser, protéger et quel sens y aurait-il à contrôler des antagonismes qui n’existent pas ?!
La foi multiple, la croyance plurielle, les divers degrés d’athéismes ou de théologie sont la raison d’être même de la laïcité. Nous ânonnons des poncifs ! Certes, mais certains, en sont à refaire la même bêtise depuis un siècle : pour être laïc, il faut être athée !... Non seulement ceci n’est pas cela, mais encore, l’ordre laïc est un ordre structuraliste (priorité des formes sur les substances). L’organisation laïque aurait plus pour objet la relation entre identités culturelles, religieuses, etc., que ces identités elles-mêmes. Croyez ce qui vous va de croire, faites seulement en sorte que les autres puissent croire ce qui leur chante. Le politique regarde à la fenêtre vos différences, et veille aux bonnes relations entre elles, il empêchera avec la dernière énergie le choc de leurs expressions conquérantes.
Or, un certain athéisme conquistador admet à mauvais escient la superposition entre les deux concepts et opère un « déplacement » de l’objet laïc. En prêchant le devoir irréligieux de l’homme moderne, ce ne sont plus les relations entre identités respectives que l’ordre laïc aura à contrôler, mais bien plutôt ces identités elles-mêmes. Ce sont alors les substances mêmes qu’il s’attache à reconstituer, uniformiser ! Les substances et pas simplement leurs formes. L’ordre laïc abandonne chichement son structuralisme (dont se prévaut la modernité) et revendique là une posture paganisée, il injecte du devoir jusqu’aux ontologies. Ne croyez en rien, soyez contingences égales, harangue le prosélytisme athée ! Prédication, prédication, religion irréligieuse pour tous, le temple athée s’élève sur les décombres monothéistes, avec un diable (la religion) et le bon dieu (sa négation)… Avec des barbus, salafistes prosélytes du dogme de l’incroyance !
La laïcité est une chose, le prosélytisme athée en est une autre. Son contraire, au même titre que le prosélytisme religieux. L’athéisme est un choix, la propagande athée un fanatisme.
 
Laïcité n’est pas scientisme
Sans aucune présomption de vérité, la laïcité est une modalité pratique d’organisation de la cité. La science, elle, a cette prétention. Ou plutôt elle l’avait, avant la théorie de la relativité avant Heisenberg et avant les grandes désillusions de l’organisation scientifique de l’humanité. Dans ses formes les plus radicales, le scientisme est une foi en l’œuvre d’explication et de compréhension de l’univers et de l’homme. Il prêche les commandes rationnelles de l’histoire. Seules les connaissances scientifiques peuvent apporter une réponse satisfaisante dans tous les domaines. La science seule et bien seule peut apporter le bonheur et l’élévation de l’homme. La science au sens positiviste, presque naturaliste. Ce comptisme (Auguste Compte) écarte tout savoir métaphysique, ravalé aux ères pré-scientifiques. Bien que le scientisme ne soit une théorie établie comme telle, certains principes annoncent sans ambiguïté son empire définitif sur la connaissance. La science de la nature s’impose comme paradigme de toute connaissance objective, une science qui ne tolère aucune considération métaphysique, aucune réponse qui n’apporte ses preuves répétables, falsifiables et communicables...
Cela est-il sérieux ? Montaigne opposait déjà un scepticisme subjectif face à cet absolu positiviste, « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà ». La théorie de la relativité, l’incertitude comme paradigme physique, les horreurs et non le bonheur apportées par certaines applications scientifiques, remettront plus tard cette suffisance scientifique en cause. Un relativisme méthodologique et théorique apportera de l’eau au vin positiviste. La science ne produit guère plus du vrai, pas plus que n’importe quel autre système de connaissance. Tout au plus propose-t-elle une explication efficace et démontrée, avec des espérances pragmatiques objectivement limitées, dépassables. Le principe pragmatique plus « matériel » a supplanté le concept du vrai paradoxalement « métaphysique » !
Alors quoi ? La laïcité plus pragmatique n’a aucune tentation du vrai, aucune prétention scientiste ? Les barbus de la science n’en ont simplement pas le monopole. Elle appartient à tous, car elle parle au nom de tous. AllaYkïa (laïcité) n’est absolument pas al Ilmania (le scientisme)... Mais pas du tout. Certains viendront ergoter sur l’inflexion du mot, nous diront qu’il dérive du substantif alam (univers) et non Ilm (Science) mais c’est tiré par les cheveux !
 
La voilà plus modeste la laïcité. Plus abordable, évidente. Alors y a-t-il mérite à être laïc ? Aucun. Aucun. Aucun. C’est une nécessité, la laïcité. Un corollaire aux principes de liberté et d’égalité. Tout être libre et égal à son semblable est un être laïc. Sa liberté et son égalité en dépendent. Tous laïcs ou tous tyrans. J’ai bien dit laïc, pas athée, pas scientiste... Encore moins jihadiste de la matière ! Or, le plus jeune monothéisme, l’islam de Muhammad, s’y prête fort. Exempt de clergé, en paix avec la vie et ses voluptés, il ne peut décliner l’invitation laïque...
 
Jamel HENI
jamelheni@netcourrier.com
 
 
1Titre du dossier du magazine tunisien L’Expression dans sa livraison du 08/08/2008.


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Adolph Morice 12 septembre 2008 12:03

    Je ne vous suis pas bien ...

    Vous cherchez à faire passer l’islam pour un truc laic ?


    • Gilles Gilles 12 septembre 2008 15:40

      Il y a plusieurs laïcité :

      • la laïcité qui prétend rester neutre vis à vis de toutes les religions, c’est à dire accepter qu’elles jouent tout de même un rôle. C’est celle que semblait prôner Sarkozy
      •  
      • la laïcité qui prétend contenir les religions hors de la vie publique, les relèguer à la sphère privée et les obligeant, toutes, à respecter nos lois. C’est celle que l’on connait, encore pour un peu de temps car l’association des réacs de droite chrétiens et musulmans tarditionalistes la mine de toute part.
      •  
      • la laïcité positive..... alors là faudra m’expliquer ce nouveau concept sarkoïque, que le Pape semble approuver ; J’ai l’impression que la religion prend une place essentielle dans la société ; le prêtre étant au moins aussi important, voir plus que l’instituteur...n’est ce pas ?

    • Sahtellil Sahtellil 12 septembre 2008 12:06

      Bonjour Jamel,

      Excellent travail, qui a le mérite de recadrer correctement le concept laïcité, notamment sur ce site, où il sert assez souvent de cache-sexe à un anticléricalisme acharné (pour bien des cas, plutôt selectif !). J’espère que cet article sera l’occasion d’un débat nourri mais sobre, loin des outrances habituelles.

      "La laïcité est une chose, le prosélytisme athée en est une autre. Son contraire, au même titre que le prosélytisme religieux. L’athéisme est un choix, la propagande athée un fanatisme." A Kabyle d’Espagne, si vous êtes là : Ca ne vous rappelle rien ? smiley

      Bonne journée.

      BMD


      • Gazi BORAT 12 septembre 2008 12:20

        @ SAHTELIL

        La propagande pour l’athéisme serait donc un fanatisme ?

        He bien, soit.. Soyons fanatique.

        L’Homme a plus à gagner à réaliser son paradis sur terre qu’à en rêver un hypothétique dans un encore plus hypothétique au-delà.. Il aplus à gagner à ne compter que sur lui-même plutôt qu’invoquer une quelconque divinité..

        gAZi bORAt


      • Sahtellil Sahtellil 12 septembre 2008 12:59

        Gazi Borat,

        Vous même, qui professez ouvertement votre athéisme, n’avez jamais prêché ni racolé pour cette chapelle. Votre fanatisme est plutôt light à lire votre post et vous n’êtes pas très crédible en prosélyte engagé ! smiley

        En fait ma remarque c’est un clin d’oeil à Kabyle à propos d’un récent "frittage" entre nous.

        "http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=43566&id_forum=1819118&var_mode=recalcul#commentaire1819118

        Pour répondre à votre question, oui, je ne vois pas pourquoi un prosélytisme serait moins fanatique qu’un autre vu que dans les deux cas, on fait montre d’un zéle commercial qui ne fait que peu de cas de l’adhésion du prospect. Personellement, m’horripilent au même titre tous les bonimenteurs, qu’ils émargent de quelque enseigne que ce soit.

        BMD


      • Sahtellil Sahtellil 13 septembre 2008 00:13

        Wah ! Me voilà bien parti pour revêtir l’habit du zozo de service (Où êtes-vous Lerma ?)

        On me fera Aujourd’hui l’insigne l’honneur, si tout va bien, de replier mes posts. Une première que, n’était Ramadan, j’arroserais volontiers.

         smileyBMD


      • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 12:26

        L’islam exempt de clergé  ???


        • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 12:34

          ISLAM...idéologie POLITIQUE


        • frédéric lyon 12 septembre 2008 12:36

          Léon ou Gazi ont raison sur ce coup, mais il faut comprendre l’auteur qui vit dans un pays Musulman et qui a la trouille de s’attaquer aux islamistes bille en tête, il y risquerait sans doute sa vie.

          Alors il prend des pincettes et des chemins de traverse et il est obligé de nous dire que l’Islamisme c’est de la merde, mais que bien entendu l’athéisme c’est encore pire.

          Pitoyable bien sûr, ce sont des lâches et ce n’est pas demain qu’ils vont pouvoir se débarasser de leur vérole, mais c’est tout ce qu’il peuvent faire aujourd’hui.


          • Jamel HENI 12 septembre 2008 12:52

            J’imagine que vous n’aviez pas lu une seule ligne ou alors vous êtes l’incarnation même du prosélytisme athée capable de tuer comme au goulag ou en chine, ceux qui se signent. Je n’ai pas dit autre chose que ce que j’ai bien dit : l’intégrisme islamique est plus qu’une merde, un crime contre l’humanité voire contre la religion, il est plus que condamnable, à combattre sans relâche ; et je n’ai pas eu peur de le dire à Tunis comme à Paris (je ne me cacherais pas comme certains en France : R.R par exemple), je les emmerde. de quelle trouille vous parlez ?!!
            Et ce ne sont pas des barbus, des jihadistes de l’incroyance à qui manque juste l’accoutrement des talibans pour les confondre, ce ne sont pas ceux-là qui vont contribuer au vivre ensemble, à la cité laïque, multiple. Mais ça se voit que vous avez la trouille de la cité multiple, réellement laïque, ou les athées ne sont ni plus intelligents, ni plus puissants, ni même plus sympathiques que les moines boudhistes, les rabbins ou les imams.
            Enfin, je vis en France. Un Tunisien qui vit en France et dont tous les amis sont athées sans être intégristes de la matière. Alors s’il vous plaît il n’y a aucune supériorité philosophique d’un prosélytisme sur l’autre, athée ou religieux. Que chacun fasse ce qu’il veut. N’est-ce pas cela la laïcité ? ! Je n’y reviendrais pas. 


          • JL JL 12 septembre 2008 13:39

            Frédéric Lyon prosélyte athée ??? smiley  smiley  smiley




          • JL JL 12 septembre 2008 13:43

            Prosélyte athée est un oxymore.


          • JL JL 12 septembre 2008 13:44

            Et un occis mort est un pléonasme. smiley


          • snoopy86 12 septembre 2008 13:49

            "un bon occi est un occis mort"

            Toto Logis ( alias Michel Maugis )


          • bek 12 septembre 2008 22:32

            @ l’auteur
            Tu ne fais pas honneur ni à ta religion ni à ton pays, autant dire que tu ne connais pas ta religion et ton pays, la Tunisie.
            alors garde tes analyses pour toi et essaye de t’informer avant d’ecrire des anneries sur l’islam


          • maggie maggie 13 septembre 2008 07:58

            frederic lyon, comme à votre habitude, vous n’avez surtout rien pigé et pour masquer votre indigence intellectuelle, vous êtes prêt à débiter n’importe quelle ânnerie. Pour vous qui vous vous nourrissez avant tout de propos à caractère islamophobe, je conçois qu’il soit vexant de voir un musulman maîtriser mieux l’antologie que vous. Mon pauvre ami, ce n’est pas demain que vous saurez déchiffrer Kant, Sartre ou Schopenhauer.


          • maggie maggie 13 septembre 2008 07:59

            "l’ontologie" pardon pour la coquille.


          • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 12:41

            « L’islam tunisien est-il en danger »...

            GAZY...que l’islam TUNISIEN t’entende...parce que pour l’iranien, l’arabe, le somalien ou le soudanais...c’est pas gagné...bon courage car même


            • Gazi BORAT 12 septembre 2008 13:09

              @ Thierry Jacob

              Il y eut aussi autrefois dans le judaïsme, au XVIII° et XIX ° siècle un mouvement nommé Haskalla et qui provoqua nombre de passages à l’athéisme.. Mais tout ceci semble si loin !

              gAZi bORAt


            • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 13:49

              GAZY...les lumières ne sont pas éteintes...haut les coeurs !


            • frédéric lyon 12 septembre 2008 13:02

              De notre ami du Maghreb :

              ".......ou alors vous êtes l’incarnation même du prosélytisme athée capable de tuer comme au goulag ou en chine, ceux qui se signent"

              ....................

              L’incarnation du prosélytisme athée........

              Faut-il rappeler à notre ami de Tunis que le "prosélytisme athée" a tué moins de monde que sa religion ? Aujourd’hui comme hier.

              Ami, on va te faire une confidence : Dieu n’existe pas.

              Ce sont les religions qui tuent, la tienne est particulièrement friande de meurtres bien sanguinolents, tandis que l’athéisme n’a jamais tué personne.


              • Radix Radix 12 septembre 2008 13:23

                Bonjour

                Vous chercez une définition de la laïcité ?

                La laïcité c’est de laisser ouvert les restaurants pendant le ramadan pour ceux qui ne partagent pas vos croyances !

                Tout le reste n’est que du bavardage sans intérêts.

                Radix


                • Gazi BORAT 12 septembre 2008 13:43

                  C’est le cas en Turquie..

                  gAZi bORAt


                • Jamel HENI 12 septembre 2008 14:55

                  C’est bien le cas à Tunis. Donc ça doit être laïc. Mais quand des Bosniaques sont jetés dans des fosses communes, est-ce que c’est très laïc, et est-ce que c’est bavardages sans intérêts. Anecdotiquement, les BOsniaques sont des Muslmans, et les Serbes pas du tout !!!!


                • Gazi BORAT 12 septembre 2008 15:05

                  @ L’auteur

                  ce que l’on peut incriminer, dans cette suite sanglante de massacres balkaniques, c’est beaucoup plus le nationalisme que le facteur religieux.

                  Les Bosniaques n’ont jamais été parmi les populations musulmanes les plus observantes et, lors d’un conflit plus ancien (la deuxième guerre mondiale) ils se trouvèrent combattre (pour certains d’entre eux) dans les rangs des Oustachis croates du très catholique Ante Pavelic et massacrer les çetnik serbes..

                  Les Serbes, même si ce nationalisme, cherchant à accentuer les différences, fit apparaitre une ostentation de la religion, étaient toujours officiellement communistes - donc athées..

                  gAZi bORAt


                • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 15:07

                  pour les attentats, c’est mieux... du monde dans les restos...d’autant plus qu’ils sont infidéles...manger pour ramadan...mon dieu ...et du porc qui plus est !


                • Radix Radix 12 septembre 2008 15:09

                  Bonjour

                  Je ne vois pas le rapport entre laïcité et les massacres en Bosnie ?
                  C’était au nom de la laïcité ces massacres ?

                  Au fait à Tunis les restos et cafés ne sont pas franchement ouvert, il appliquent le couvre-feu en cachant leurs vitrines comme si c’était honteux de ne pas être musulmant !

                  Radix


                • kenza kenza 12 septembre 2008 15:14

                  La laïcité c’est de faire taire les hauts parleurs des mosquées. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses et bruyantes, du moins au Maroc.

                   .


                • HELIOS HELIOS 12 septembre 2008 15:24

                  pour être plus tolerant j’aimerai que cloches et muezzins n’aient pas le droit de sevir avant 7heures du matin et apres 22 heures le soir !


                • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 13:43

                  l’on ne peut séparer le "religieux" du politique...il y a interférence de l’un sur l’autre, à plus ou moins grande échelle selon le rôle et la place de l’un sur l’autre...l’organisation de la cité obéit à des régles, des lois...qui reposent sur un rapport de force.
                  la laïcité positive peut être un "concept" intéressant, mais un concept qui peut nous amener vers le communautarisme, vers une "libanisation" ou le "vivre ensemble" est une enveloppe vide...ou pire, prétexte à toutes les folies au nom de "SA" communauté...son dieu.
                  Mon dieu, le mien, reconnait la liberté de conscience, de pensée, il reconnait l’avortement, le préservatif, l’euthanasie (dans le cadre de régles trés précises), le mariage civil, le divorce, l’adoption pour les couples homos...le probléme, c’est le dieu du voisin qui est contre tout cela =rapport de force (politique dans les pays civilisés, armés ailleurs)...et que le meilleur gagne...et je vais "tout " faire pour (dans un cadre législatif démocratique...à la condition qu’on me le permette...sinon...aux armes !!!)

                  vive l’islam Tunisien qui crache sur l’islamisme et propage la démocratie, la citoyenneté, les droits de l’Homme, la liberté d’avorter, la reconnaissance des homos, la vente et la consommation d’alcool et de porc...



                  • Viv 12 septembre 2008 13:56

                    Je vous suis sur la différenciation entre laïcité et athéisme (le laïc peut être athée, mais également croire en Dieu : le concept de laïcité est tout simplement celui de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, quelque soit l’Eglise, et quelque soit l’Etat...), mais je ne sais pas ou vous voulez en venir.

                    Soutenez-vous le burqini ? le dénoncez-vous ? Votre article a une tête, mais pas vraiment de queue...

                    Une question à se poser : Quelle doit être la réaction des "communautés laïques" (quelles qu’elles soient : chrétiennes, musulmanes, juives ou athées) face aux idéologies qui ne la respectent pas, et qui en forcent les portes pour lui imposer des codes qui ne la respectent pas ?

                    ++


                    • Gazi BORAT 12 septembre 2008 14:39

                      @ Viv

                      Quelle position adopter face au burqini ?

                      En tant qu’athée, le burqini n’est pour moi qu’une fantaisie vestimentaire de plus dans la mode féminine.

                       

                      D’autres y verront un symbole de l’oppression masculine en oubliant que le regard des hommes, bien souvent détermine la tenue que porteront les femmes aliénées par d’autres principes que ceux de la religion..

                      Je n’oublierai pas, de mon côté, que la pression de la société de consommation joue son rôle aussi en tant que facteur d’aliénation et que certaines femmes ont choisi librement le burqini comme d’autre de rev^tir la tenue des Carmélites ou de se raser la tête et de porter une perruque.

                       

                      A titre de mâle, je regretterai que ces tenues couvrantes dérobent des anatomies féminines à mon regard.. mais ceci est une autre histoire !

                       

                      GAZi bORAt


                    • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 15:00

                      en ce qui me concerne...tout dépend de l’anatomie...et à partir du moment ou je peux regarder lubriquement ailleurs...le jeu de la séduction est tellement humain...qu’il serait triste de l’étouffer...par des fatwas...


                    • Gazi BORAT 12 septembre 2008 15:08

                      @ TJ

                      Il existe aussi des injonctions - non religieuses - qui poussent certaines femmes à une quasi anorexie, et qui dérangent ma lubricité naturelle.. mais ceci est question de goût !

                      gAZi bORAt


                    • Jamel HENI 12 septembre 2008 15:08

                      A bien lire la tête, je suis déjà contre le burquini, un viol du corps des femmes, un crime contre les droits de l’Homme. Je suis farouche partisan du code statut personnel en Tunisie, un code moderne, unique au monde arabe et muslman. A bien lire la queue de l’article, je suis contre la certitude prosélyte de l’athéisme dogmatique et obtus, tyrannique et sans ouverture, l’athéisme comme totalitarisme au nom même de la laïcité : Goulag, Albanie, Tito....Il n’ya pas de suprématie philosophique et historique d’un fanatisme sur l’autre, fut-ce athée. Voilà mon point de vue.
                      Quant à voter question : ma réponse est claire : il faut refaire le monde selon l’évidence laïque, se battre contre les barbus avec la dernière énergie, surtout en revisitant les concepts, en étant soi-même cohérent, parce qu’un taliban n’est pas cohérent, un Karadzic n’est pas cohérent....sinon c’est les Talibans, Guantanamu, le burquini et Philippe DE villiers...


                    • Viv 12 septembre 2008 15:27

                      Et bien voila qui est plus clair !

                      Concernant le burqini, je trouve ça gênant.

                      Peut-être choisit-elle de le porter, "elle est libre" comme vous pensez certainement... mais c’est aussi "pornographique" et intolérant pour les autres que quelqu’un qui, au nom de sa liberté de pratique et d’une croyance quelconque, se baladerait en minuscule bikini en plein centre ville en hiver !

                      Serait-ce considéré comme une attitude tolérante envers toutes les pudeurs ?

                      Il ne me semble pas... ce serait l’expression d’un certain extrêmisme.

                      ++


                    • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 15:39

                      injonctions ???


                    • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 15:59

                      GAZY...En tant qu’athée, le burqini n’est pour moi qu’une fantaisie vestimentaire de plus dans la mode féminine....

                      le burkini est accepter par le clergé islamique, donc, le femme le porte...mais s’il ne l’était pas ???
                      est ce par pudeur ou par sommation, injonction religieuse qu’elles burkinisent ???

                      si c’est par pudeur, comment expliquer que seules les musulmanes soient atteintes de ce "sentiment" ???
                      comment l’ont elles développer ???

                      les suédoises, allemandes en sont elles dépourvu...

                      pourquoi ce "sentiment" disparait il au contact d’autres "civilisations"...


                    • Gazi BORAT 12 septembre 2008 16:46

                      @ Thierry Jacob

                      Il me semble que certaines juives observantes ne vont tout simplement pas à la plage en présence d’hommes. Je préfèrerais pour elles qu’elles trouvent un costume qui le leur permette..

                      A priori, je trouve ridicule ces circonvulations pour être en accord avec les injonctions religieuses mais je me tiens sur la position de Freud en matière de sexualité :

                      "Je suis pour une totale liberté sexuelle, disait-il, même si moi-même, par puritanisme, je ne suis guêre porté aux excès en ce domaine".


                      gAZi bORAt


                    • Thierry Israël JACOB 12 septembre 2008 16:58

                      GAZY...la question est peut être dans le chatiment...que risquent les juives qui vont à la plage en monokini...de la part de l’état ou de la police des moeurs ???

                      RFI - Police religieuse et justice civile

                      110.000 femmes mal voilées ont reçu un avertissement en Iran

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès