Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le pape contre la médecine

Le pape contre la médecine

Pâques, la fête du printemps, de la jeunesse et du bourgeonnement a donné l’occasion au chef catholique d’exprimer urbi et orbi ses positions pour le moins étonnantes.

Extrait de l’homélie papale lors de la veillée pascale 2010

« …..La résistance que l’homme oppose à la mort apparaît évidente : quelque part – ont pensé à maintes reprises les hommes – il doit bien y avoir l’herbe médicinale contre la mort. Tôt ou tard, il devrait être possible de trouver le remède non seulement contre telle ou telle maladie, mais contre la véritable fatalité – contre la mort. En somme, le remède de l’immortalité devrait exister. Aujourd’hui aussi les hommes sont à la recherche de cette substance curative. La science médicale actuelle s’efforce, non d’exclure à proprement parler la mort, mais d’en éliminer toutefois le plus grand nombre possible de causes, de la reculer toujours plus ; de procurer une vie toujours meilleure et plus longue. Mais réfléchissons encore un instant : qu’en serait-il vraiment, si l’on parvenait, peut-être pas à exclure totalement la mort, mais à la reculer indéfiniment, à parvenir à un âge de plusieurs centaines d’années ? Serait-ce une bonne chose ? L’humanité vieillirait dans une proportion extraordinaire, il n’y aurait plus de place pour la jeunesse. La capacité d’innovation s’éteindrait et une vie interminable serait, non pas un paradis, mais plutôt une condamnation..... »

En somme il dit : Ne cherchez pas à vivre vieux ! La médecine ne sert à rien. Il n’y a que la foi en Christ qui guérit...

J’aimerais tout de même savoir par quelle logique il n’y aurait plus de place pour les jeunes, ni pour les idées nouvelles, si l’humain arrive, par sa science et son ingéniosité, à prolonger la vie. L’humain sachant conquérir toujours de nouveaux territoires, étant aujourd’hui capable de s’adapter aux environnements aussi hostiles que les fonds des mers et même le vide spatial, l’augmentation de l’espérance de vie nuira-t-elle vraiment à la jeunesse et aux nouvelles idées ? Si l’on mise sur l’expansion de l’espèce humaine vers les territoires auparavant inhabitables que l’on aura domestiqués par la technique, ce que l’humain a toujours fait, le problème de l’espace ne se pose pas. L’univers est vaste.

En quoi serait-il malsain à chercher, par la science, de prolonger la vie et de réduire ses souffrances ? La médecine est-elle un instrument du Diable qui cherche à détourner les gens de la Foi ?

Et comment explique-t-il que, depuis que l’on a réussi à pratiquement tripler l’espérance de vie, jamais auparavant la société n’a été aussi respectueuse et soucieuse envers la jeunesse. Jamais auparavant nous ne valorisions autant la fraicheur et la dynamique d’un esprit jeune.

Le Pape, prêchant maladroitement pour sa boutique, accuse-t-il la médecine et la science en général de concurrence déloyale ? Fustige-t-il la Connaissance qui empiète sur le terrain de la Foi, comme jadis les accusateurs de Galilée ?

Et si la Foi n’était qu’un outil, dont chacun puisse librement faire usage pour faire faire aboutir sa recherche de Vérité ? Logiquement, la Vérité prime sur la Foi et la réalité est supérieure aux croyances, non ?

Il faut bien croire à quelque chose, d’accord. Croire en l’humain, à son bon fond, lutter contre sa corruption par le matériel et le leurre de la possession, respecter son essence spirituelle, ses rêves et ses idées, voilà la Foi utile, parce qu’elle va dans le sens du survie de l’espèce, l’enjeu le plus essentiel pour l’Humanité, Croire en une entité surnaturelle qui communiquerait avec nous par télépathie est-ce vraiment digne de l’humain au 21ème siècle ? La Foi en Dieu ne fait pas le poids à côté de la Foi en l’Humain,

En tout cas, lui, du haut de ses 83 ans, il est bien placé pour dire qu’il ne faille pas prolonger la vie. Acte alors, Qu’il renonce, lui le premier, à l’assistance de la médecine. Et si, par bonheur, il n’a aucun traitement à son âge, il peut s’estimer juste particulièrement gâté par la nature, rien de plus. Ca ne lui donne aucun droit de s’opposer au désir de prolonger la vie humaine, ce que la médecine réussit depuis moins de deux siècles, cette médecine devenue efficace en se libérant des croyances pour se fier à la science, la recherche de la vérité autrement productive que la vérité du Christ, vraisemblablement juste un mythe de plus.


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • dogodon 6 avril 2010 10:59

    « Il faut bien croire à quelque chose, d’accord »
    Ha bon pourquoi il faut absolument croire ?


    • Deneb Deneb 6 avril 2010 14:06

      dogodon : « Ha bon pourquoi il faut absolument croire ? »

      Avez-vous déjà entrepris quelque chose sans y croire ?


    • dogodon 6 avril 2010 21:57

      moi je ne crois pas je rèves


    • Deneb Deneb 7 avril 2010 08:42

      croire en ses rêves est bien plus sain que de croire en un dieu.


    • Gabriel Gabriel 6 avril 2010 11:09

      En somme il dit : Ne cherchez pas à vivre vieux ! La médecine ne sert à rien. Il n’y a que la foi en Christ qui guérit...

      Si j’ai bien compris ce propos cela se traduirait par : « Surtout ne chercher pas à comprendre quoi que ce soit, on le fait pour vous. Croyez ce que l’on vous dit de croire, point barre ! » Décidément les dirigeants religieux pensent que l’intelligence chez l’humain ne sert à rien, belle conception humanisme … Merci à Dieu de m’avoir laissé l’intelligence de ne pas prendre ma carte du club !


      • Wàng 6 avril 2010 11:50

        Merci d’avoir écrit un article sur ce sujet passionnant ! Je passe sur les quelques confusions épistémologiques commises (au sujet de la foi, de la connaissance, de la vérité et de la réalité) qui ne sont pas vraiment utiles au débat.

        Je crois que le pape fait allusion au passage de la Genèse dans lequel Dieu a décidé de limiter la vie de l’homme à 120 ans. N’oublions pas que le pape, comme d’autres théologiens, croit que l’Apocalypse doit rejoindre la Genèse ; pour lui, la possibilité technique de prolonger un jour avec l’aide de la science la vie de l’homme de plusieurs centaines d’années (en trafiquant le génome par exemple) ne fait guère de doutes. Mais le pape ne vise pas les progrès actuels de la médecine et l’amélioration du confort.

        Ce n’est donc pas là un problème scientifique mais un problème moral, lié directement au sens de la vie de l’homme sur la terre. Pour le croyant, la terre est un lieu d’exil, pour l’humaniste, c’est le seul lieu réel où s’installer et où l’on a le devoir d’être heureux le plus rapidement possible. En tout cas, voilà un défi absolument passionnant pour les générations d’êtres humains à venir !

        On en voit tout de suite les conséquences juridiques et médiatiques si les religions traditionnelles se prononcent un jour contre ce progrès, en condamnant par leur parole des enfants de familles catholiques, musulmanes ou juives à être conçus naturellement, et il ne faut pas s’attendre à ce que ce genre discours restera acceptable.

        Qu’en pensez vous ?


        • Antoine Diederick 6 avril 2010 12:13

          a Monsieur Wang

          "On en voit tout de suite les conséquences juridiques et médiatiques si les religions traditionnelles se prononcent un jour contre ce progrès, en condamnant par leur parole des enfants de familles catholiques, musulmanes ou juives à être conçus naturellement, et il ne faut pas s’attendre à ce que ce genre discours restera acceptable."

          Personnellement, je trouve tout à fait incroyable que des gens puisse encore vouloir faire des enfants naturellement au 21 eme siècle ! C’est d’un démodé !

          Non , franchement, c’est trop vieux style, c’est comme les voitures décapotables anglaises et les kilts écossais....old fashioned !

           smiley smiley smiley


        • Wàng 6 avril 2010 12:23

          C’est sûr, on peut en rire maintenant, au XXIème siècle. Le débat est passionnant mais n’est pas encore passionné. smiley

          Mettons qu’un jour (peut être dans un siècle, peut être dans 1000 ans) la science découvre le moyen de faire naître des enfants à l’ADN corrigé et programmés pour vivre plusieurs siècles. Ce sera une révolution fantastique. Il y aura alors des programmes pour concevoir les enfants, des lois, etc, et la conception des enfants relèvera de l’état. Les religions qui croient que la Terre est une épreuve de Dieu en vue de la vie futurte s’y opposeront : ne forcez pas les êtres humains à rester sur terre plus longtemps que ce que Dieu a voulu pour eux.

          A votre avis, quelle sera la réaction du monde, face à ces prises de paroles venant de ceux qui portent et représentent le nom de Dieu ?


        • Antoine Diederick 6 avril 2010 12:23

          psttttt, Monsieur Wang, Deneb, l’auteur, est profondément anti clérical, pas la peine de discuter, autant pisser dans un accordéon.

          Mais Deneb, a évité le pire , la pédophilie au sein de l’Eglise.... smiley ouf...

          Cela montre, que sa haine est superficielle et qu’elle concerne plus l’emballage et l’estampille que le produit smiley


        • Antoine Diederick 6 avril 2010 12:27

          personnellement, rien qu’à penser que je puisse être immortel, je frémis d’angoisse....quel ennui !

          Quel ennui, à voir alors tout de la même manière toujours, sempiternellement, comme dans un carrousel sans fin giratoire, sans fin....

          J’en attrape le tourni.


        • Wàng 6 avril 2010 12:45

          @ Antoine :

          personnellement, rien qu’à penser que je puisse être immortel, je frémis d’angoisse....quel ennui !

          Quel ennui, à voir alors tout de la même manière toujours, sempiternellement, comme dans un carrousel sans fin giratoire, sans fin....

          J’en attrape le tourni.

          Formulée comme ça votre critique porte non seulement sur la médecine, mais aussi sur la foi en une vie après la mort (donc très bonne objection).

          Autre remarque : il y a une nuance entre prolonger la vie très longtemps et être immortel. L’immortalité au sens strict ne sera jamais à la portée de la science médicale (second principe de la thermo entre autres), la foi, par contre, s’appuie pour cela sur la toute puissance de Dieu.

          Reste à expliquer, comme vous le remarquez justement, comment cette vie sempiternelle peut ne pas se transformer pas en un enfer à cause de l’ennui et de la lassitude (ce qui rend cette vie sans intérêt) ...


        • Deneb Deneb 6 avril 2010 13:04

          Merci, Wang, pour votre commentaire pertinent. J’ai commis certainement des erreurs épistémologiques dans mon modeste raisonnement pour relier les notions de verité, réalité, foi, croyances. Je voudrais bien connaître votre analyse de ces réflexions, je reconnais que ne suis pas particulièrement féru de philosophie.

          Pour le reste, un problème moral si l’humain vit au-delà des 120 ans, parce que la bible trouve que c’est une limite infranchissable ? J’imagine que le héliocentrisme fut un problème moral, aussi.

          Je pense tout simplement que n’importe quelle croyance a affreusement peur de la science. En effet, toute découverte scientifique majeure remet irrémédiablement en cause les écrits sacrés. Aujourd’hui l’Humain s’attaque au decodage des informations contenus dans l’appareil reproductif de la cellule, à la façon dont sont codés les protéines dans l’ADN et à leur production à l’intérieur du ribosome. Du point de vue religieux, c’est le code divin. Du point de vue scientifique c’est un répliquant, une machine capable de construire une copie conforme d’elle-même, le rêve des nanosciences. Percer ce code, c’est comprendre la Vie. Le changement du paradigme sera si violent que les religions risquent de perdre toute crédibilité. Les religieux le savent, et essaient de freiner ces recherches par des objections éthiques. Pouvoir modeler la Vie, c’est le monopole divin. Mais la morale, que fait-elle là dedans ? Vouloir percer le secret de la vie est-ce immoral ? Même si ça permet de sauver des vies et alléger des souffrances ?

          Je me rappelle de l’histoire des premiers opérations du cœur. Avant on était persuadés dur comme fer que c’était impossible. On croyait que le cœur s’arrêterait dés que l’on le touchait.
          Problème moral ?


        • Antoine Diederick 6 avril 2010 13:14

          A Wang,

          Je faisais l’avocat du diable, j’ai l’espérance du salut personnellement.....

          Ce que je voulais dire par mes posts, c’est qu’une quasi immortalité physique telle que la science pourrait nous le faire miroiter, est peut-être bien une rêverie scientifique .....


        • Antoine Diederick 6 avril 2010 13:19

          et qu’ensuite il est permis de douter d’une vie après la mort....mais c’est encore un autre débat que celui des buts de la médecine .


        • Deneb Deneb 6 avril 2010 13:40

          Antoine D : C’est vrai que j’ai oublié d’écrire que si l’église s’inquiète du vieillissement de la population, c’est parce qu’ils craignent de ne plus avoir assez de chair fraîche.


        • Deneb Deneb 6 avril 2010 13:43

          Antoine : quant aux rêveries scientifiques, c’est, comme disait le poëte :
          Nothing happens, unless first a dream. (C. Sandburg)


        • Wàng 6 avril 2010 17:54

          @ Lech : relisez l’ensemble de mes messages sur ce fil et vous comprendrez mieux comment je me positionne intellectuellement. Ma position est peut être difficile à percevoir car effectivement ce que je décris est objectivement un espoir humain formidable que je ne tiens pas à méséstimer. Du reste, il est possible que j’ai mal compris votre message.


        • Deneb Deneb 6 avril 2010 18:54

          Lech : votre raisonnement est celui d’un homme du 18ème siècle à qui on essaie d’expliquer ce qu’est l’internet.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 avril 2010 04:10

          @ Wang :


           120 ? Ciel ! J’ai accepté 70 ( « Three scores and ten » ) au King James Bible Truth Emporium quand je grelottais entre deux réincarnations ... 70 ou 700 ans, d’ailleurs, ça ne vaudrait toujours pas la peine de défaire sa valise. Le moindre caillou a des millions d’années et les petites amibes ne se scindent-elles pas au lieu de mourir ?

          En fait, le pape nous fait une fleur en nous disant de ne pas avoir trop d’attente. Et il sait, lui, le pape, il parle au constructeur. C’est comme Leon XIII qui interdisait de se faire vacciner. Il l’avait prévue, lui, la pandémie des cochons et les trucs de Big Pharma ! 

          Décourageant . Pourtant si on ne leur faisait plus d’enfants, ils feraient quoi de leur temps libres, ceux dont c’est le hobby de les aimer ? Bon, de toute façon, courage les enfants - et les autres aussi - Benoit XVI, selon Malachie, devrait être le dernier. Ensuite, c’est Pierre le Romain... qui est différent.

          Arrivederci, amici, Ciao ! 

          Pierre J-C Allard






           

        • Deneb Deneb 7 avril 2010 08:50

          Pierre, merci d’avoir apporté votre sagesse à mes modestes elucubrations. Je constate à mon grand regret que les gens comme vous se font franchement rares sur agoravox, de plus en plus encastré dans une triste bigoterie d’un autre âge.


        • oncle archibald 6 avril 2010 12:05

          « jamais auparavant la société n’a été aussi respectueuse et soucieuse envers la jeunesse »

          ouf-ouf-ouf, je me marre ! .. en effet .. Il n’y a qu’à voir comment on nous les conditionne les petits consommateurs de demain ... qui n’a pas son portable, sa nitendo, son mac-do, spiderman, iron-man, j’en passe et des pires ...
          Le pape, ce pelé, ce galeux, d’où venait tout le mal .. depuis La Fontaine rien de nouveau sous le soleil .. Les cathos, ces emmerdeurs qui pensent encore qu’il y a autre chose à faire qu’à consommer, qui osent dire que l’argent n’est pas le roi .. Non mais, tu vas voir comment on va leur clapper le bec à ces enquiquineurs ..

          • Deneb Deneb 6 avril 2010 12:27

            Je pense que la jeunesse est plus respecté qu’avant. J’en conviens que c’est avant tout parce qu’ils représentent un marché. Mais le fait qu’ils se dotent aujourd’hui des outils de communication ou ludiques, c’est bien une évolution par rapport à la génération précédente, qui ne rêvait que de mobylettes et voitures.

            Pourquoi la jeunesse représente un marché ? Parce que leur parents les financent, plus qu’avant. Il y a donc bien un gain de respect.


          • oncle archibald 6 avril 2010 13:10

            « Pourquoi la jeunesse représente un marché ? Parce que leur parents les financent, plus qu’avant. Il y a donc bien un gain de respect. »

            ouf-ouf-ouf .. je me remarre !! Les princes qui nous gouvernent sont les maîtres du fric, ils ne pensent qu’à ça, ne veulent que ça, sans aucune limite, il n’y a qu’à voir le niveau des plus hauts revenus... Ils manipulent sans aucune limite la société en créant de faux besoins aux enfants, que les parents se sentent obligés de satisfaire de peur d’avoir l’air d’être de « mauvais parents » .. Un gain de respect ?? plus personne ne respecte personne, voilas la triste réalité .. L’argent pour seul but et seul idéal, ça respecte qui ou quoi à votre avis ?? 
            Et pour en revenir plus précisément au thème de votre billet : des vieux que l’on ne veut plus chez nous et que l’on envoie attendre la mort dans des « maisons » spécialisées, des morts dont on ne veut plus à la maison non plus, que l’on met en attente à la morgue pour attendre le jour on ça n’embêtera personne d’aller les enterrer , c’est le respect ça aussi ?? La plupart des enfants n’ont jamais vu un mort .. On cache la mort .. C’est sans doute un échec de la médecine.. Les gérontologues malgré leur grand appétit de pognon qui les pousse à faire vivre par force des légumes ambulants, bien bourrés de tranxomachin pour qu’ils n’emmerdent personne, et qui ne pensent qu’à partir en week-end dans leur bagnole à 50 bâtons .. C’est super la fin de vie par les temps qui courent ...

          • Massaliote 6 avril 2010 13:25

            Deneb, les gouvernants respectent la jeunesse ? Nous avons en France DES ministres et hommes politiques éminents qui sont pédophiles. OBAMA a nommé sans hésiter un éditeur d’ouvrages pédo-pornographiques responsable de l’éducation nationale. 

            Mais oncle archibald a raison, le seul corrupteur ne peut être QUE le pape smiley 


          • Shaytan666 Shaytan666 6 avril 2010 12:10

            Y aurait pas comme une erreur sur la photo, c’est le Polak pas le Schpountz  smiley


            • Deneb Deneb 6 avril 2010 12:19

              En effet, c’est Woytila. J’ai choisi la photo parce qu’il est vêtu aux couleurs d’un chirurgien entrant au bloc opératoire. Il s’agit, bien sûr, de l’opération du Saint-Esprit. ;)


            • Deneb Deneb 6 avril 2010 12:33

              Carol Woytila a proscrit le preservatif aux chrétiens. C’était un peu un appel au suicide collectif, non ?


            • Deneb Deneb 6 avril 2010 13:27

              Pasou : « que les homos fassent l’effort de combattre leur homosexualité ».

              Je n’ai pas parlé de préservatif par rapport aux homos, mais par rapport à tout le monde. Vous avez embrayé sur le sujet, et vous vous êtes fabriqué un film. Vous vous êtes lâché sur l’Iran, les homos, tout ça complètement hors-sujet. Feriez-vous un effort de combattre votre idiotie trollesque ? Peine perdue, je crois. Il vous faudrait une déprogrammation bien trop radicale.


            • David Meyers 6 avril 2010 14:14

              Ce qui distingue l’homme de l’animal c’est que l’homme rit... de la souffrance de son congénère.


            • Deneb Deneb 6 avril 2010 14:30

              passou : vous en êtes encore à la guerre des religions, brave croisé. Réveillez vous, nous sommes au 21ème siècle ! Vous ne pouvez pas combattre l’Islam sans combattre TOUTES les religions et croyances irrationnelles.

              Ou avez vous peut-être envie qu’il y ait un bonne guerre, on fait péter la planète et vous aurez votre apocalypse, le jour du jugement dernier, où vous serez assis à la droite du Saigneur ? Cool, non ?


            • Deneb Deneb 6 avril 2010 14:33

              David Meyers : Il n’y a que ça qui vous fait rire ?


            • oncle archibald 6 avril 2010 14:36

              Le vrai danger vient de l’amoralité et de la déification de l’argent, de la fortune. Les cathos sont présentés actuellement comme « insupportables » stricto-censu car ils font partie de l’infime minorité qui pense que l’argent n’est pas tout, qu’il y a des choses fort importantes pour « réussir une vie » qui ne s’achètent pas, que vieillir deux cents ans sans amour serait assurément l’enfer sur terre, bref .. Décidément l’auteur a traité un sujet important, le vieillissement, mais en regardant par le petit bout de la lunette, et en voulant à toutes forces inhumer l’Eglise Catholique .. qui fort heureusement en a vu bien d’autres, et poursuit malgré les cahots, malgré Deneb et bien d’autres, sa mission de prêcher l’égalité de tous les humains, l’amour fraternel, le partage et le pardon depuis 2000 ans .. Reflechissez un peu à ceux qui ont interet à faire en sorte que ce message ne se diffuse plus ...


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 avril 2010 04:29

              A Deneb


              J’ai dit quelques mots du trollisme, hier, sur notre site au Québec . Eh oui ! La peste se répand dans les coins les plus perdus...


              Pierre JC Allard

            • Massaliote 6 avril 2010 13:32

              DENEB, votre présentation en anglais sur un site francophone est un manque d’éducation. Quant à l’article : on ne tire pas sur les ambulances.


              • Deneb Deneb 6 avril 2010 13:58

                Massaliote : Je ne peux que vous souhaiter beaucoup de bonheur dans vos quêtes identitaires. Malheureusement la poésie se traduit difficilement. Si je met les citations dans leur version originale, c’est que je n’ai pas encore trouvé une traduction qui me satisfasse. Mais proposez la vôtre, pour contribuer à la glorification de votre langage sacré !


              • David Meyers 6 avril 2010 14:12

                En somme il dit : Ne cherchez pas à vivre vieux ! La médecine ne sert à rien. Il n’y a que la foi en Christ qui guérit...

                En somme comme en soustraction il ne dit pas cela, en tous cas ce n’est pas dans le texte fourni.

                Son raisonnement doit-il être carricaturé plutôt qu’écouté et discuté ?
                Et puis il faut également lire au dela des lignes

                L’homme (et la femme mais bon avec le Pape les femmes...) ne se tourne-t-il pas trop vers la science, la technologie en oubliant ses fondamentaux humains ? N’y a-t-il pas une recherche absolutiste de trouver le salut dans l’herbe miracle, un comportement totalement vieux, réactionnaire et fermé sur l’avenir, dépendant d’un dogme supérieur qui conserverait la vie en quantité sans en donner de valeur ? La dépendance au miracle n’est-elle pas la semence du sectarisme ?

                Ce Pape vient de donner un sacré coup de pied au c.. à l’Eglise réactionnaire, vieux et fermé sur l’avenir.

                Bravo Ben Oït


                • Deneb Deneb 6 avril 2010 16:50

                  David Meyers : "ne se tourne-t-il pas trop vers la science, la technologie en oubliant ses fondamentaux humains ?"

                  La science ne fait-elle donc pas parti de ces fondamentaux humains ? Aucun animal n’en est capable. Si l’âme il y a , la science en fait donc parti, sa pratique nous differencie des animaux.
                  .


                • David Meyers 7 avril 2010 11:39

                  >>>>>>>
                  « La science ne fait-elle donc pas parti de ces fondamentaux humains ? Aucun animal n’en est capable. Si l’âme il y a , la science en fait donc parti, sa pratique nous differencie des animaux ».
                  >>>>>>>>

                  Débat sans fin. D’abord l’homme (et la femme) est bel et bien un animal, ensuite certains animaux (non humains) ont des comportements scientifiques : chimpanzé par exemple.

                  Mon chien aussi (mais c’est mon chien) puisqu’il calcule les trajectoires d’objets plongés dans un champ gravifique pour attraper au vol les friandises qu’on lui lance.


                • Deneb Deneb 7 avril 2010 11:42

                  La science du chimpanzé..... Vous m’en direz tant.

                  Mort de rire.
                  C’est quoi l’equivalent d’une publication scientifique style Nature, chez les chimpanzés ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès