Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le Ramadan au Maghreb : entre oppression sociale et prescription (...)

Le Ramadan au Maghreb : entre oppression sociale et prescription religieuse

Des cinq piliers de l’Islam à savoir : la profession de foi, la prière, la zakat (soutien financier aux pauvres), le jeûne du mois de Ramadan, et le pèlerinage à la Mecque une fois dans la vie pour ceux qui en ont les moyens ; c’est bien le jeune du mois de Ramadan avec la profession de foi qui est le plus suivi.

Comment expliquer alors que la prescription du jeune qui impose le plus d’endurance sur le plan physique soit la plus suivie alors que dans la hiérarchie des prescriptions religieuses, les cinq prières quotidiennes constituent avec la profession de foi les fondements essentiels de l’Islam ? L’explication est à mon avis sociale avant d’être religieuse. Pourquoi ?

Sur le plan légal ; au Maroc c’est l’article 222 du code pénal qui sanctionne par de la prison les déjeuneurs en public pendant le mois du Ramadan alors qu’en Algérie c’est l’offense contre l’Islam prévue et sanctionnée au titre de l’article 144bis2 du code pénal qui est brandie contre les déjeuneurs en public.

Sur le plan social, la vie en société est rythmée par le jeun. Ainsi sur  les lieux de travail, les horaires sont aménagés de telle sorte qu’aucune pause déjeunée n’est permise. De plus, le déjeuneur du Ramadan est une sorte de paria dans les pays du Maghreb ; des scènes de molestage et presque de lynchage attendent les déjeuneurs qui osent s’afficher en train de manger ou de fumer en public alors même que sur le plan religieux, il est permis dans certains cas de ne pas observer le jeune pendant le mois du Ramadan. Car la Sourate (Al-Baqarah) du Coran précise «  Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeun (As-Siyam) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre ».

Les choses donc sont claires : pas de Ramadan pour les malades et les voyageur et ceux qui ne peuvent le supporter qu’avec une grande difficulté dont les personnes âgées, les femmes enceintes et celles qui allaitent. Mieux, il est interdit à un malade susceptible de mettre sa vie en danger d’observer le Ramadan.

 Cette sorte d’oppression sociale plus que religieuse a vu ça et là des mouvements contestataires relativement marginaux aussi bien au Maroc qu’en Algérie tant la pression sociale est forte. Au Maroc, le fer de lance de la contestation est le mouvement Mali. et dont les actions ont fait long feu. En Algérie et sur ce site, un journaliste algérien n’a pas hésité à écrire un article intitulé je ne jeunerai pas le Ramadan cette année.  Cet article apparait plus comme un cri de révolte contre une contrainte sociétale que contre une obligation religieuse.

 Or sur le plan religieux, faire le Ramadan par convention sociale est la pire des choses.  Car le jeûne de ce mois n’est pas une adoration ponctuelle réclamant soumission et rigueur le temps de quelques rites qui une fois finis permettent de revenir à des occupations plus contingentes, plus immédiates. Son rôle ne s’arrête pas dès lors qu’ont été remplies les strictes conditions du jeûne diurne, pour que, la nuit venue, on se laisse aller à l’excès après la privation, à la négligence après l’effort, à l’oubli après le rappel.

Le vrai sens du jeûne est de réfréner ses pulsions négatives, de porter son ego à rompre avec ses habitudes, d’atténuer l’ardeur de ses désirs pour la préparer à ce qui lui apportera bonheur et félicité, de lui faire accepter ce qui l’aidera à purifier son cœur.

En effet, derrière le jeûne se dessine toute la logique du rapprochement à Dieu. Il est une réalité qui n’est secrète pour personne mais que tend à occulter l’habitude. Cette réalité tient en la présence d’un lien direct entre la condition du corps et la vie du cœur. La première le ramène à son origine matérielle, le rabaisse vers la terre, l’autre le renvoie à sa source spirituelle, l’élève par le souffle Primordiale. Voir la suite ICI.

L’obligation religieuse est claire, c’est une éducation à la privation, un effort sur soi pour les croyants qui ont la capacité de remplir cette prescription religieuse qui doit être perçu comme telle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 1er août 2013 10:15

    Quand les religions mènent les hommes à suivre des préceptes sectaires sans aucun fondement sauf celui d’asservir la pensée.


    Philippe 

    • jymb 1er août 2013 13:18

      A croire que les notions de base de la nutrition ( et de la santé ) sont différents en fonction de la religion.
      Ne rien manger et boire pendant une journée, puis se bourrer le ventre ( éventuellement en braillant, option souvent retenue dans nos quartiers) est une hérésie. Libre aux adultes consentants de le pratiquer, quitte a prendre en charge de leur poche le résultat pratique ( perte de connaissance au boulot par exemple)
      Soumettre des mineurs à ces bêtises n’est malheureusement pas puni par la loi à ce jour..


      • guepe 2 août 2013 08:46

        Peu de gens font le ramadan dans les pays de droit musulmans et ils ne sont victimes d’aucune pression sociale ou religieuse. Mais bon,il est courant ici que des gens s’expriment sur ce qu’ils

         ne connaissent pas.Etes vous déjà aller là-bas pour affirmer ce que vous prétendez ?

      • JP94 1er août 2013 17:26

        Puisqu’on vous dit qu’être athée consiste à ne pas soutenir une religion , lisez Voltaire , Helvetius , d’Holbach , Diderot je ne sais si c’’est dans votre doc ? 

        En tout cas c’est dans les lectures , ici , des athées « moyens » .

        Vous croyez aussi qu’on fait la prière 5 fois par jour , durant les picue-nique ? 

        Après athée ne signifie pas anti-croyant . 

        « activiste » !! langage qui catégorie bien à droite ! et pas très laïc . Pas besoin d’archives avec vous , vos discours ne resteront pas dans les annales .

        La Marocain moyen ... vous l’avez rencontré ? il est dans votre doc ? 

        Votre doc , ça fait très FBI , j’imagine que vous avez des fiches avec les pseudo et les mots-clefs , sinon c’est du travail de parano amateur .

      • OMAR 1er août 2013 19:07

        Omar 33

        @Cogno5, traiter Aladeen de débile est un pléonasme....surtout en ce mois de Ramadan...


      • etrange etrange 1er août 2013 14:23

        Le ramadan discipline ascétique menant à la conscience que l’esprit domine le charnel et toutes pulsions est un concept philosophique et mystique absolument superbe et qui a à voir avec notre careme. Mais là où je m’interroge, c’est à savoir si cette privation absolue d’aliments et d’eau durant toute la journée pour ensuite se livrer à une espèce de goinfrerie, ce qui n’est pas sain, n’est pas une dérive de la pratique de l’islam....Cela était-il comme tel aux origines de cette religion ? Si vous pouviez me répondre je vous en serai infiniment reconnaissant. En espérant vous lire, je vous souhaite une excellente journée.


        • Nums Nums 1er août 2013 15:03

          Mais pourquoi s’agirait-il d’une « goinfrerie » ? (genre tu manges le couscous avec tes gros doigts, à l’arrache, comme un gros « porc » après ta journée de jeûne).


        • cedricx cedricx 1er août 2013 15:05

          En principe le repas de rupture du jeune doit être frugal même si dans la pratique beaucoup de musulmans oublient cet aspect.


        • etrange etrange 1er août 2013 15:17

          @ Cedricx
          Merci beaucoup pour le renseignement, je suis en train de faire des recherches sur le Web et effectivement la rupture est très frugale.... normalement. Je vous souhaite une excellente journée et vous remercie à nouveau.
          @ Nums
          Il est vrai que le terme employé peut-etre mal interprété et etre considéré comme très désobligeant vis à vis des croyants musulmans Je tiens à présenter mes sincères excuses si cela a pu blesser quelqu’un ; ce que je voulais dire c’est que la prise d’aliment en quantité trop excessive après un jeune aussi total, peut-etre très néfaste à la santé.


        •  Mohamed Takadoum. Bouliq 1er août 2013 15:19

          Bonjour ;

          Le Ramadan est un mois de jeune mais aussi de prière. Ceux qui se « goinfrent » comme vous dites après la rupture du jeune n’ont rien compris au sens de ce mois sacré pour les musulmans.Les repas doivent être réparties sans excès la nuit entre la rupture de jeune le Foutour), le diner un peu plus tard mais surtout le Sohour (avant la prière de l’aube).  

           Mais le plus gros doit être consacré à la prière tout au long de la nuit si c’est possible mais surtout à Al Fajr la prière de l’aube.

          Bien entendu ceux qui font le Ramadan essentiellement par convention sociale comme je l’ai signalé dans l’article passent à coté de l’essentiel qui reste la prière.


        • etrange etrange 1er août 2013 15:35

          Merci, monsieur, de m’avoir répondu. Votre réponse me conforte dans l’idée, si bien exprimée dans votre article, que nombre de musulmans pratiquent le ramadan pour des raisons sociétales et non plus spirituelles ce qui est fort dommage. Bien à vous.


        • Deneb Deneb 1er août 2013 16:17

          "Ceux qui se « goinfrent » comme vous dites après la rupture du jeune n’ont rien compris au sens de ce mois sacré pour les musulmans"

          Si l’on les lapidait, ça leur apprendra !


        • barak 1er août 2013 19:33

          Evidement le but du jeune n’est pas de se priver le jour et se suralimenter le soir. Le Prophète (PBL) dit qu’il faut diviser le ventre en trois parties : une partie pour manger, une pour boire et une pour respirer. Et dans le Coren il est recommandé de manger et boire sans excès. Mais voyez vous les competition n’ont jamais dit aux sportifs de se doper cependant.


        • barak 1er août 2013 19:49

          Vous n’avez pas à vous excuser là dessus c’est une vérité que tout bon usulman reconnait.


        • Jonas 1er août 2013 17:08

          A l’auteur de l’article.


          Pourquoi dans certains pays arabo-musulmans des non-musulmans sont arrêtés et parfois molestés dans la rue pendant le « Ramadan » ?

          Pourquoi les arabo-musulmans sont agressifs pendant le mois sacré ?

          " La violence augmente durant le mois sacré : accident du travail,accident de la route, agression à coups de couteau et de machette ... la faim , le manque de sommeil mais surtout l’effet de tabac influent directement sur les comportements des Algériens ( dans tous les pays Arabo-musulmans , c’est moi qui souligne) qui deviennent plus agressifs pendant cette période de jeûne etc ?( Journal Al-Watan d’Algérie du 31 juillet 2013)

          Pourquoi le nombre d’attentats , d’assassinats et de tueries sont en augmentation( voir Irak-Pakistan- Syrie- Egypte-Afghanistan etc) alors que c’est un mois sacré dévolu a Dieu et aux prières ?

          •  Mohamed Takadoum. Bouliq 1er août 2013 17:55


            Comme je l’ai signalé ; ceux qui vivent le Ramadan sans conviction comme une oppression sociétale sont responsables des débordements signalées. Car le jeune pour être valable doit s’accompagner de plus de retenu qu’en période normale.

            Quand à ceux qui veulent faire du Jihad dévoyé ( tuer gratuitement des innocents) pendant le mois sacrée ; ils ne peuvent se prévaloir cette religion à mon avis à laquelle ils n’ont rien compris.


          • OMAR 2 août 2013 00:30

            Omar 33

            @Jonas, « ..dans certains pays arabo-musulmans des non-musulmans sont arrêtés et parfois molestés dans la rue pendant le « Ramadan .. ».

            Affirmation totalement grotesque et gratuite..

            Primo : il n’est nullement écrit sur le front des personnes qui est musulman et qui ne l’est pas...
            Secundo, tout non-musulman est briffé sur le Ramadan et donc, d’éviter un comportement gênant ou considéré comme provocateur, comme fumer parmi le public...
            Auquel cas, il fera l’objet de remontrances, reproches ou quolibets...

            « Pourquoi les arabo-musulmans sont agressifs pendant le mois sacré ? »

            Malheureusement, les véritables repères religieux s’effilochent et donnent lieu au premier plan à un consumérisme effréné et dans tous les domaines.....

            Un grand nombre de jeûneurs deviennent prodigues et épicuriens à l’extrême...
            Ils veillent très tard la nuit , en permanence et à l’excès, affectant ainsi dangereusement leur santé...
            Et la première agressivité est commise contre eux-même :
            http://www.depechedekabylie.com/national/85821-viree-a-lhopital-mustapha-pacha-apres-le-ftour-sahra-aux-urgences.html

            Et durant la journée, s’ils ne dorment pas, le moindre regard émis par l’Autre, une regrettable parole ou observation, un acte jugé provocateur et c’est les palabres, suivis d’invectives, et parfois de rixes...

            Une forme larvée d’incivisme, les privations mais aussi et surtout un très grand manque de sommeil et de...... nicotine et caféine, sont à l’origine de cette condamnable agressivité..
            http://www.slateafrique.com/333820/ramadan-2013-les-algeriens-plus-violents-pendant-le-jeune

            Mais quand dans les mosquées, les salafistes axent essenriellement leurs sermons sur la destestation et l’interdit, à quel type de comportement doit-on s’attendre ?


          • JP94 1er août 2013 17:44

            La Religion est un moyen de coercition sociale .

            Même la « connaissance » du dogme en est un . 
            La seule chose c’est que ce savoir« vous situe au-dessus dans la pyramide de la société , un peu , comme le posait La Boëtie , dans son discours sur la servitude volontaire , pour expliquer comment le pouvoir politique d’un groupe restreint peut se maintenir face au nombre de ceux qu’ils dominent socialement .
            religion et division de la Société vont bien de pair .
            La religion affecte de poser les croyants en égaux .. pour ce qui est de la soumission à Dieu ..mais c’est pour mieux masquer les inégalités sociales .
            Pas d’état religieux sans inégalités sociales fortes .

            Pourquoi toute cette pratique religieuse prospère-t-elle ? pas d’elle-même .
            Il y a une pression très forte pour amener les gens supposés croyants ( une sorte de délit de faciès ) à pratiquer , ou se soumettre puisque tel le sens d’Islam soumis à Dieu ...
            A Madasgascar , le croyant ne s’appelle pas »croyant« mais »mpivaka " = prieur ... on n’est pas dupe ! 


            La connaissance fait-elle de vous un bon sujet religieux ? non ! ...

            Y compris le plus fin lettré , dans une société religieuse sera persécuté , s’il s’attaque à cette base idéologique de l’aliénation sociale , ou simplement , doute .

            Et c’était pareil sous l’Ancien Régime , en France . 


            • Alex Alex 1er août 2013 18:03

              J’ai toujours trouvé étrange qu’un dieu ayant toutes les qualités imaginables puisse être satisfait de voir ses sujets bien aimés se priver de nourriture et se prosterner ou s’agenouiller devant lui (sans compter ceux qui se flagellent).
              Comment manifeste-t-il sa satisfaction : par SMS ? e-mail ? En apportant paix et prospérité en terre d’islam ?
              Je serais très intéressé par les réponses.


              • barak 1er août 2013 19:43

                Mais t’as pas trouvé étrange que les soldats font le garde à vous pour republique avec toute ses qualités ou une de ses personnailtés alors qu’ils sont sensés ètres libres et detenir le pouvoir. 


              • Alex Alex 1er août 2013 20:29

                @Barak

                La grosse différence, hénaurme, est que « republique ou ses personnailtés » ne sont pas Dieu, mais de simples mortels sensibles aux honneurs.

                Dieu serait-il sensible aux flatteries ?


              • OMAR 1er août 2013 19:03

                Omar 33

                @Bouliq  :« Au Maroc, le fer de lance de la contestation.... ».

                Dans votre article, vous avez éludé un fait très important : de toutes les bonnes actions que réalise le musulman, seul le jeûne est « comptabilisé » pour Dieu.

                C’est pour cela que des pratiquants considèrent que le non-respect de manière ostentatoire du Ramadan est une offense à l’Islam et aussi une provocation envers eux, surtout si le dé-jeuneur fume et.....enfume.

                De plus, je constate que le Maghreb s’arrête, pour vous, à cette dualité Maroc-Algérie, exit la Tunisie, la Libye et la Mauritanie...

                Mais aussi surtout avec cette approche suggestive qu’au Maroc, la tolérance envers les dé-jeûneurs, est plus sensible, plus perceptible...

                Il est vrai que le pouvoir monarchique au Maroc est de droit divin, et M6, un descendant direct du Prophète, alors qu’en Algérie.....

                Enfin, vous pensez sérieusement que les français ne connaissent pas l’Islam et le Ramadan, eux qui sont restés plus d’un siècle au Maghreb ?


                • A. Nonyme A. Nonyme 1er août 2013 22:49

                  Je pratique le « Râââââ ma dent ! » uniquement chez mon dentiste. Pour le reste, les bondieuseries de toutes espèces, je vous les laisse. smiley


                  • OMAR 1er août 2013 23:46

                    Omar 33

                    @Anon-nyme,
                     En votre ame et conscience, est-ce qu’une personne ou une institution vous a obligé à faire le Ramadan ?
                    Personne....

                    Alors, oubliez nos bondieuseries....


                  • njama njama 2 août 2013 02:32

                    @ l’auteur
                    En introduisant votre article sur la « prescription » religieuse, puis en poursuivant quelques lignes plus bas en évoquant « l’obligation » religieuse, ne répondez-vous pas vous-même à cette question de la nature et de la causalité de cette oppression sociale ?

                    Une prescription n’est jamais plus qu’un conseil il me semble. Ce qui est du reste valable qu’il s’agisse de la Bible (AT et NT) ou du Coran. L’histoire nous démontre les mêmes égarements d’excès, de zèle, ... quelle que soit la religion, bien plus imputable aux hommes (aux clercs devrais-je dire), « eux-mêmes » qu’aux Ecritures. Le pharisaïsme est doctrine, mais aussi piété ostentatoire, l’hypocrisie en religion.

                    Régis Blachère, éminent orientaliste à qui l’on doit une excellente traduction du Coran en français, écrivait en 1980 :
                    « celle-ci (la Sunna - litt. »coutume ancestrale et consacrée« smiley, au cours de l’élaboration de la Loi islamique, a joué le rôle du Talmud par rapport au Pentateuque », et dans le même ouvrage (Le Coran Que sais-je ? PUF) pointait quelques extrapolations faites par l’exégèse en matière d’amplifications de ce à quoi invite seulement le Coran. Ainsi, par exemple, la Charia fixe à 5 le nombre de prières quotidiennes, alors que nulle part le Coran ne déclare formellement le nombre des prières canoniques. Tout au plus, il y en aurait 2 , « aux extrémités du jour » - sans précisions d’horloger suisse -, ou 3 ? les autres, salât nocturnes, étant surérogatoires). Donc, une « vers l’aube », une au crépuscule du soir, et une au cours de la nuit (S. XI/114, et XVII/78-79).
                    Le nombre de 5 prières a été défini sur la base de Hadîths, particulièrement sur la compilation de Al Bukhari (810-870) et non sur le Coran lui-même.

                    « Allah veut pour vous de l’aise, et ne veut point de gêne ».(S II/181-185)

                    Très fraternellement


                    • antyreac 2 août 2013 09:44

                      Que pense les citoyens du ramadan


                      Dites non à la publicité pour le ramadan 
                      dans vos magasins
                      Souhaitez-vous que vos enfants soient transportés dans des bus conduits par des 
                      personnes qui ne mangent et ne boivent rien du lever au coucher du soleil ? 
                      Pourtant, le ramadan, c’est cela.
                      Souhaitez-vous que l’on refuse à votre conjoint l’autorisation de prendre ses vacances 
                      pendant la période de ramadan (à partir du 9 juillet cette année) s’il ne prouve pas 
                      qu’il est musulman ? 
                      Pourtant, le ramadan, c’est cela dans un certain nombre d’entreprises.
                      Souhaitez-vous que nos compatriotes musulmans soient fichés et surveillés par les 
                      membres les plus intégristes de leur communauté et obligés de « faire ramadan » pour 
                      obtenir un certificat de bonne conduite ? 
                      Pourtant, le ramadan, comme les prières à la mosquée ou le voile des femmes, sert à 
                      montrer du doigt le « mauvais musulman » 
                      Souhaitez-vous que vos enfants à la peau un peu trop mate ou au nom maghrébin, 
                      fussent-ils chrétiens, soient menacés par leurs camarades et obligés de jeûner ?
                      Pourtant , le ramadan, c’est, aussi, une façon d’imposer un style de vie à ceux qui ont 
                      le « facies » de musulmans, on leur interdit de droit de ne pas/plus croire ou de 
                      pratiquer une autre religion, parce qu’en islam on n’a pas le droit de quitter la religion 
                      dans laquelle on est nés. 
                      Souhaitez-vous que votre enfant risque sa vie en mangeant halal sans le savoir ? 
                      Pourtant, la viande halal, c’est cela. Les risques qu’elle soit contaminée par la bactérie 
                      e-coli sont considérables quand la viande rouge n’est pas très cuite. 
                      Alors, si votre magasin fait la publicité pour le ramadan et/ou la viande halal, écrivez 
                      au directeur une lettre lui rappelant que donner une telle place à un élément clé de 
                      l’islam revient à cautionner un système qui impose la séparation hommes-femmes, 
                      le voile aux femmes, la séparation musulmans-non musulmans par des nourritures 
                      et même des cimetières différents.
                      _____________________________________.

                        • Jonas 2 août 2013 10:29

                          Réponse à Omar sur le << Ramadan>>


                          <<... dans certains pays arabo-musulmans des non-musulmans sont arrêtés et parfois molestés dans la rue pendant le <<Ramadan>> avais-je écrit dans mon dernier courriel.

                          Votre réponse fut <<... affirmation totalement grotesque et gratuite>>.

                          1) Six ( 6) Chinois furent pris à parti par une bande de jeunes pour avoir cassé la croûte au bord de leur véhicule. Par ailleurs deux ( 2 ) chrétiens non jeûneurs avaient été relaxés à Aïn el Hammam dans l’est algérien alors que le procureur avait requis trois ans de prison ferme. Un juge de ce tribunal kabyle avait prononcé un non-lieu car « aucun article ( de loi) ne prévoit de poursuite » dans le cas de non respect du jeûne durant le <<Ramadan>>.

                          2) Les étrangers de confession non musulmane, résidant ou de passage en Algérie,s’adaptent au rythme de ce mois sacré chez les musulmans. En tout cas, ils sont contraints de « FAIRE SEMBLANT DE JEÛNER » dans les lieux publics. << Je fais carême. Je n’ai donc aucun problème d’adaptation avec le <<Ramadan>> , déclare un homme d’affaires français, rencontré au centre d’affaires du Hilton . Bien qu’ils n’y soient pas obligés, nombreux sont les étrangers qui observent l’abstinence devant << LES JEÛNEURS >>. Ces derniers ne sont pas toujours tolérants.

                          Je pourrai vous donner d’autres exemples en Egypte-Jordanie etc.

                          Donc mon cher Omar , je suis d’accord et même sollicite la contradiction mais sans déni de la réalité. 
                          Pour le reste je suis d’accord avec vous.

                          PS : Je vous conseille de lire « AGORA VOX » du lundi 30 juillet 2012 sous le titre « Algérie : La chasse aux non-jeûneurs commence !. Par Madjid SERRAH.

                          Je vous souhaite un » Ramadan mabrouk".



                          • popov 2 août 2013 14:11
                            @Bouliq

                            Moi, je pratique le ramadan depuis mon plus jeune âge, 365 jours par an (366 si l’année est bissextile).

                            Je ne me considère pas comme un mahométan exemplaire et n’attend aucune récompense dans un au-delà hypothétique.

                            Le jeûne ne me rend pas particulièrement agressif. Je ne fainéante pas au travail et ne mets la vie de personne en danger.

                            Je n’éprouve jamais le besoin de me cacher dans les toilettes pour manger du pain, ni de m’en mettre plein la lampe à la rupture du jeûne...

                            la rupture du jeûne que j’appelle tout simplement le petit-déjeuner.

                            Vous avez deviné, moi, c’est la nuit que je jeûne.

                              • popov 2 août 2013 16:10
                                @tous

                                L’Arabie Saoudite (du nom de la tribu qui usurpe le pouvoir sur cette péninsule) va expulser les étrangers qui mangent en public pendant le ramadan, sous prétexte qu’ils heurtent les sentiments des adhérents à la secte de Mahomet.

                                Imaginez qu’on expulse ceux qui font le ramadan en public sous prétexte qu’ils introduisent des pratiques tribales en Europe.



                                • Abou 14 novembre 2014 12:36

                                  Bonjour, pour ma part il est vrai que certain musulman mette en priorité le ramadan avant les autres piliers de l’islam. Pourtant le plus important est l’attestation de foi, et comprendre la réalité de celle-ci. (Validité, annulation, etc). 


                                  Tout en sachant que le Ramadan est une adoration qui doit être vouer pour Le Très-Haut seul et conforme à la sunna du Messager d’Allah (paix et bénédiction sur lui) et pour savoir cela et faut apprendre qui est Allah, son Messager (paix et bénédiction sur lui). Pour cela rien de mieux que d’étudier la science islamique. 
                                   
                                  Cordialement. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès