Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le Saint-Siège renoue le dialogue avec le Vietnam

Le Saint-Siège renoue le dialogue avec le Vietnam

Le successeur de Saint Pierre, le pape Benoît XVI, a rencontré le Premier ministre vietnamien monsieur Nguyen Tan Dung jeudi 25 janvier 2007. Décidément, le pape Benoît XVI a le vent en poupe, il veut rétablir, du moins essaie-t-il de le relancer, le dialogue avec les pays communistes asiatiques. Le Saint-Siège, dans un communiqué de presse, présente cette rencontre comme un « pas nouveau et important vers la normalisation des relations bilatérales ». Nous savons désormais, à la suite de cet entretien accordé par Benoît XVI, qu’il a « accouché d’une souris ». La rencontre n’a pas abouti aux rétablissements de relations diplomatiques, gelées depuis trente ans, entre le Saint-Siège et le Vietnam. Elle est symbolique, car elle permet « d’assurer de plus grands espaces de liberté religieuse pour l’Eglise catholique » du Vietnam.

Décidément, après la Chine vient le Vietnam. Benoît XVI, le souverain pontife poursuit ses rencontres-concertations entamées avec les Eglises d’Asie. Il y a quelques jours, au Vatican, le pape Benoît XVI a tendu la main aux autorités chinoises, afin de permettre une vie fructueuse et pacifique à la foi de l’Eglise et de travailler ensemble pour le bien du peuple chinois.

Jeudi 25 janvier 2007, Benoît XVI s’est entretenu en privé pendant une demi-heure avec le Premier ministre vietnamien, Nguyen Tan Dung. Le Saint-Siège s’est réjoui des progrès concrets enregistrés ces dernières années avec les autorités communistes du Vietnam. La rencontre s’est achevée dans une atmosphère détendue et cordiale, suivie du traditionnel échange de cadeaux. Le pape a reçu de son hôte un vase de céramique et lui a remis des médailles du Vatican. La délégation vietnamienne s’est, pour sa part, refusée à tout commentaire devant les journalistes. Les experts de la diplomatie du Vatican soulignent la haute portée symbolique de cette rencontre. Nous constatons que l’établissement de relations diplomatiques n’est toujours pas effectif. Elles sont rompues depuis 1954 avec la partie Nord du Vietnam, et depuis 1975, avec le Sud, après l’unification du pays sous la bannière communiste. La relance est imminente.

Les catholiques du Vietnam sont toujours en porte-à-faux

Les autorités vietnamiennes ont pris du temps pour observer et laisser évoluer la religion catholique. L’allégeance au pape du Vatican, des catholiques du Vietnam, a été regardée par certains responsables comme une menace pour la suprématie du Parti communiste au pouvoir. Or, depuis la politique d’ouverture entamée au début des années quatre vingt-dix , la situation des catholiques s’est beaucoup améliorée, même s’il reste encore du chemin à parcourir. L’ordination, en novembre 2005, de cinquante-sept nouveaux prêtres, célébrée à Hanoï par le cardinal Crescenzio Sepe, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, a accentué la liberté des catholiques. Cette vitalité est imputable au dynamisme des catholiques du Vietnam, mais également au bon vouloir des autorités politiques. Sur 82 millions d’habitants, les catholiques ne représentent que 8% de la population et sont répartis en vingt-cinq diocèses : dix au nord, six au centre et neuf au sud.

La première évangélisation connue au Vietnam remonte à 1615. En 1988, Jean-Paul II a procédé à la canonisation de 117 catholiques, martyrisés pour leur foi au Vietnam, aux XVIIIe et XIXe siècles. 96 d’entre eux étaient vietnamiens, dont quarante religieux. A leurs côtés, dix prêtres français des Missions étrangères de Paris. Après les accords de Genève, en 1954, scellant la partition du pays, les catholiques fuient le Nord-Vietnam communiste pour s’installer au sud pro-français. En 1975, au moment de l’unification, tous les missionnaires repartent. C’est le début d’une période sombre pour les prêtres qui se voient empêchés d’exercer leur ministère. Beaucoup de prêtres sont emprisonnés, et les rassemblements religieux interdits, jusqu’au dégel amorcé à partir de 1990, même si Jean-Paul II n’était guère apprécié par Hanoï, tant il était considéré comme le fossoyeur du communisme. Néanmoins, les catholiques sont mieux vus par le parti. Ils inquiètent moins que les protestants, plus difficiles à cerner en raison de la multiplicité des communautés. Un haut fonctionnaire vietnamien souligne que l’Eglise catholique a une hiérarchie claire : C’est plus facile pour les Vietnamiens de traiter avec les catholiques. Il y a le Vatican et sa structure. Il ajoute qu’à l’inverse, les protestants n’ont pas d’interlocuteur. Chaque Eglise est différente de l’autre.

Le saut générationnel

Le rapport de l’Assemblée annuelle des évêques vietnamiens au mois de septembre 2005 se réjouissait de ce que le nombre d’ordinations de prêtres ait augmenté, que les formalités relatives à l’édification des églises soient plus aisées et que les activités religieuses soient revenues à la normale. Justement, les effectifs des prêtres, c’est là que le bât blesse. L’urgence pour Benoît XVI est de rouvrir le canal diplomatique, afin de combler au plus vite la pénurie due au saut générationnel. Les années de communisme intransigeant ont bloqué le renouvellement des ecclésiastiques. Contrairement à la Chine où l’Eglise officielle contourne Rome en matière d’ordination épiscopale, au Vietnam les évêques sont bien nommés par le Saint-Siège, mais seulement après avoir obtenu l’autorisation du gouvernement de Hanoï.

M. The Hung Pham, journaliste vietnamien installé à Paris depuis 1990, a des parents catholiques, est catholique lui-même, ses trois enfants sont baptisés. Il explique que l’Eglise catholique contribue activement à l’action sociale au Vietnam. Là où l’Etat ne remplit pas son rôle, ajoute Hung, l’Eglise catholique prend le relais, en hébergeant les enfants des rues, en s’occupant des malades du sida, ou encore de l’éducation. Benoît XVI souhaite que « les catholiques puissent apporter toujours plus efficacement leur contribution positive pour le bien commun du pays (...) et l’assistance caritative en faveur des plus faibles ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Bill Bill 26 janvier 2007 11:29

    Eh bien, au moins au Viet-Nam, l’Eglise joue vraiment son rôle !

    Benoit XVI est un type épatant, et bien qu’il soit décrié, cet homme est un véritable espoir de paix dans le monde ! Il séduit partout où il passe avec son air doux.

    Merci de ces informations sur le Viet-Nam, beau pays avec lequel nous avons des attaches et duquel je regrette que nous ne soyons pas aussi proche que nous le devrions...

    Bill


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 26 janvier 2007 18:33

      « cet homme est un véritable espoir de paix dans le monde »

      Dans « espoir », il y a « poires ».

      Si le Vatican pacifiait le monde, cela se saurait ...


    • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 26 janvier 2007 21:48

       smileyPauvre Courouve, le dépité. Il ne croit plus en rien « LE PÔVRE », c’est triste. Homme de peu de Foi. Tu es pauvre, si tu te laisses aller à autant de morosité. smiley


    • Papy (---.---.236.115) 26 janvier 2007 11:45

      Bel article.

      Les catholiques vietnamiens possèdent une Foi impressionante comme tant d’autrs vivant dans des payus où la religion est proscrite et condamnée.

      Voir des exemples comme ceux ci ne peut que renforcer ma Foi personelle...

      Comme tu le dis Bill, Benoit XVI est un grand bonhomme si je puis me permettre l’expression. C’est un digne successeur de JPII, de par son action de Paix et sa volonté de rassembler tous les catholiques, qu’ils soient traditionalistes, isolés comme en Chine, au Vietnam, et dans tant d’autres pays. Je pense qu’il sera le pape de la réunification de l’Eglise.


      • Bill Bill 26 janvier 2007 12:19

        Tout à fait d’accord Papy sur Benoit XVI, je me régale à lire ses discours !

        Je ne sais pas si vous l’aviez lu dans le fil sur le Christianisme et la vérité ? Sur « Le Génie de du Christianisme » de Chateaubriand ? C’est un livre qui est fait pour vous.

        Bien cordialement

        Bill


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 26 janvier 2007 12:34

         smileyMerci Bill et Papy, j’estime qu’il est nécessaire de souligner ce que le pape fait actuellement. Je suis étonné que la photo jointe n’ait pas été mise avec le document. smiley Les actions que Benoît XVI essaie de mettre en place doivent être soulignées et rapportées. Je vois en lui, un homme de paix.


      • Papy (---.---.236.115) 26 janvier 2007 12:40

        @ Bill,

        Je n’ai pas encore lu cette ouvrage, lmais je dois surement l’avoir au fond de la bibliothèque familiale... Je vais m’y coller rapidement....


      • Papy (---.---.236.115) 26 janvier 2007 12:42

        @ l’auteur

        Merci pour vos différents articles relatant les efforts de Benoit XVI à apporter la Paix dans cxe monde.

        Malgré beaucoup de commentaires négatifs, sur vos articles et sur la Foi catholique, vous persistez et signez... Les détracteurs se lassent et nous pouvons enfin construire un dialogue autour de vos texte.

        Bravo !!


      • jeanfrancoisbiset (---.---.234.86) 26 janvier 2007 21:13

        « tant d’autres vivant dans des pays où la religion est proscrite et condamnée ». on parle du Vietnam la ? avez vous mis les pieds au Vietnam ? avez vous vu les églises débordantes de fidèles les samedis et dimanches du coté de Bien Hoa ? avez vous vu les rues de Saigon autour de Noël ? on est en 2007 et beaucoup de choses ont changé. il faut pas rester bloqué sur des visions des années 70 ou 80 . Le Vietnam avance. C’est même ce qui le distingue des vieux pays comme la France , mon cher Papy.

        Par ailleurs vaut il mieux vivre dans un pays ou la religion est procrite ou un pays ou la religion est obligatoire ????


      • (---.---.42.52) 26 janvier 2007 12:04

        Le saint siége n’est pas si saint que cela,par contre,il reste effectivement un bon siége !!!!!!!!


        • Bill Bill 26 janvier 2007 12:50

          Voici par ailleurs ce que disait Benoit XVI peu après son élection :

          « Après la pieuse disparition de mon vénéré prédécesseur Jean-Paul II, je reprends aujourd’hui les traditionnelles Audiences générales du mercredi. Nous revenons ainsi à la normalité. En cette première rencontre, je voudrais tout d’abord m’arrêter sur le nom que j’ai choisi en devenant Evêque de Rome et Pasteur universel de l’Eglise. J’ai voulu m’appeler Benoit XVI pour me rattacher en esprit au vénéré Pontife Benoît XV, qui a guidé l’Eglise au cours d’une période difficile en raison du premier conflit mondial. Il fut un courageux et authentique prophète de paix et se prodigua avec un courage inlassable, tout d’abord pour éviter le drame de la guerre, puis pour en limiter les conséquences néfastes. C’est sur ses traces que je désire placer mon ministère au service de la réconciliation et de l’harmonie entre les hommes et les peuples, profondément convaincu que le grand bien de la paix est tout d’abord un don de Dieu, un don malheureusement fragile et précieux qu’il faut invoquer, protéger et édifier jour après jour avec la contribution de tous. »

          Retranscrit par Bill


          • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 26 janvier 2007 12:58

             smiley C’est tout à fait celà Bill. Magnifique cet extrait, il est annonciateur des initiatives que le pape prend aujourd’hui en faveur de la Paix. Benoît XVI est incompris par certains qui n’essaient pas d’ouvrir leur esprit.


          • Papy (---.---.236.115) 26 janvier 2007 13:02

            @ Bill,

            Rien que le choix de son nom montre que cet homme, ce pape, vit « à son époque » et qu’il a conscience de ce qui l’entoure. N’en déplaise aux mauvaises critiques qui ont souvent cherché à le rabaisser ou bien à rabaisser l’image de l’Eglise.

            D’autre part, que pensez vous du débat à propos de l’article sur l’euthanasie ?

            Certains commentaires me paraissent abérrants...


          • Bill Bill 26 janvier 2007 14:32

            Il ne vous aura pas échappé cher papy, que j’ai répondu à votre question sur le fil même.

            Bien à vous

            Bill


          • Petit 26 janvier 2007 17:14

            Pourquoi est-ce que le Saint siège renouerait le dialogue avec qui que soit, alors qu’il existe le dogme de l’infaillibilité du pape et donc du Saint siège


            • Bill Bill 26 janvier 2007 17:20

              Petit

              Pars te renseigner sur l’infaillibilité du Pape avant de raconter n’importe quoi... !

              Bill


            • Petit 26 janvier 2007 18:25

              Attends (un peu) je demande à dieu.


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 26 janvier 2007 18:30

              T’as son e-mail ?


            • Bill Bill 26 janvier 2007 18:47

              Vous êtes chiant avec votre cynisme... L’infaillibilité ne concerne que les « questions de foi et de moeurs », une copie ci-dessous, d’un texte du Vatican :

              "Dieu lui-même, qui est absolument infaillible, a donc daigné communiquer à son Peuple nouveau, qui est l’Église, une certaine infaillibilité participée. Celle-ci ne s’étend qu’aux questions de foi et de mœurs ; elle est effective, lorsque le Peuple de Dieu tout entier tient fermement un point de doctrine appartenant à ces questions ; elle est enfin en continuelle dépendance de la sage Providence et de l’onction de grâce du Saint-Esprit qui dirige l’Église vers la plénitude de la vérité jusqu’à l’avènement glorieux de son Seigneur (14). Le IIe Concile du Vatican déclare au sujet de cette infaillibilité : « L’universalité des fidèles, ayant l’onction qui vient du Saint (cf. 1 Jn 2, 20 et 27), ne peut se tromper dans la foi et ce don particulier qu’elle possède, elle le manifeste par le sens surnaturel de foi qui est celui du peuple tout entier, lorsque “depuis les évêques jusqu’au plus humble fidèle laïc” (cf. ST AUGUSTIN, De Praed. Sanct., 14, 27), elle exprime son consentement unanime dans le domaine de la foi et des mœurs (15). »

              Mais on véhicule tant d’annerie sur le sujet !

              Bill


            • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 28 janvier 2007 00:42

              c’est nulle cette réaction.


            • Sam (---.---.225.165) 28 janvier 2007 20:58

              Et bien entendu cette infaïllibilité est indiqué clairement et sans ambiguité dans la Bible.

              J’ai lu la Bible deux fois, mais je n’ai pas souvenir d’un passage indiquant que l’Eglise Catholique Romaine et son Pape sont infaillible concernant la foi.

              Par contre, je me souviens très bien des marchands du Temple.


            • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 29 janvier 2007 00:45

              Sam dit avoir lu la bible deux fois, bravo quel érudit ? Sam ne nous prend pas pour des brelles. Vous avez peut-être lu quelques extraits de la bible, mais pas la totalité de ce livre. Merci de ne pas dire des bêtises SVP. smiley


            • Bill Bill 29 janvier 2007 09:41

              Sam

              J’ai dû lire la Bible en entier 5 fois (peut-être plus !), et je ne compte pas les fois où j’ai relus des passages...

              Je suis en train de finir les textes apocryphes ( http://www2.unil.ch/aelac/plei00.htm )chrétiens... Deux beaux pavés...

              Mais il peut être aussi intéressant de lire l’Histoire de l’Eglise des différentes sectes qui se construisaient autour pour tout comprendre...

              Bill


            • ZEN zen 26 janvier 2007 18:45

              Touchante conversation entre papys papiste...


              • ZEN zen 26 janvier 2007 18:46

                « papisteS » serait plus correct...


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 26 janvier 2007 21:50

                Mort de rire, tellement fun smiley


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 26 janvier 2007 21:52

                Tu n’es pas drôle Courouve. HOMME DE PEU DE FOI.


              • Sam (---.---.225.165) 28 janvier 2007 21:00

                Zen

                Tu n’es pas orfèvre en matière de pédagogie christinisante, il me semble, mon enfant... smiley


              • ZEN zen 28 janvier 2007 21:06

                @Sam

                Non, mon fils, comme tu peux te rendre compte...Pax tecum smiley


              • Bill Bill 26 janvier 2007 18:55

                Ah oui ! J’oubliais ! En effet j’ai l’adresse courriel du Pape... Aussi fou que ça puisse paraitre !

                Bill


                • Senatus populusque (Courouve) Courouve 26 janvier 2007 19:04

                  benoit16@vatican.it ??


                • Bill Bill 26 janvier 2007 22:25

                  Arf ! Pas loin ! Son adresse n’est pas un secret ! Et je suis loin d’être le seul à la connaitre ! Est ce lui qui répond et qui lit ? Je ne sais pas...

                  Bill


                • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 28 janvier 2007 00:40

                  Bill a t-il besoin de sortir des inepties pour être pris au sérieux ? Faut-il que nous ayons des personnes qui sont englués dans leur absence de foi pour ne sortir que des bêtises au sujet de la foi catholique. Vous n’êtes pas un psychopathe Bill ? smiley


                • Bill Bill 28 janvier 2007 12:01

                  Mais non Christian !

                  Tiens puisque tu aimes le pape, je te donne cette adresse quand tu veux, je ne l’ai jamais utilisé moi-même...

                  et non, je ne suis ni un psychopathe ni un mythomane...

                  Bill


                • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 29 janvier 2007 00:48

                  Quelle bêtise Courouve émet-il ?


                • Antoine Label Ngongo (---.---.24.89) 29 janvier 2007 15:00

                  Bill, je ne suis pas un fou furieux du pape, comme tu peux le penser. Je trouve curieux qu’une personne qui essaie de promouvoir la Paix, soit tout simplement « raillée ». Quel intérêt y a t-il à se moquer de lui. Il fait ce qu’il pense être le mieux pour la Paix. Renouer le dialogue avec d’autres partenaires, est exemplaire. C’est un grand pas qu’il faut prendre en considération et non le dénigrer. smiley


                • Sam (---.---.203.131) 28 janvier 2007 11:44

                  On sait que ce gouvernement n’en pince que pour les curetons. Et l’admirable Canard Enchainé n’est pas le dernier à brocarder Bernie et ses ouailes, SDNB et ses signes de croix en public...

                  Personnellement, ce que fait au Vietnam l’ancien membre des Jeunesses Hitlériennes, j’en ai rien à cirer.

                  J’aurai lu volontiers, pourtant, un article sur la Banco Ambrosiano, ou Roberto Calvi, ou Pie XII et la bénédiction des canons...


                  • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 29 janvier 2007 00:55

                    « @SAM » Personnellement, ce que fait au Vietnam l’ancien membre des Jeunesses Hitlériennes, j’en ai rien à cirer. Vois-tu ton retour sur cette époque sombre n’a rien de valable. Si tu prenais certains premiers ministres israéliens, tu verrais certains qui ont été catalogué terroristes par les Anglais le siècle dernier quand ces derniers étaient au Proche Orient. Comme quoi, l’histoire est remplie de faits particuliers qui posent des questions en permanence.


                  • Bill Bill 29 janvier 2007 09:28

                    Sam, il ne faut pads croire toutes les bêtisesq qu’on raconte sur le Pape ! Voici un extrait de sa biographie :

                    "Son enfance et son adolescence se sont déroulées dans la petite ville de Traunstein, près de la frontière autrichienne, à trente kilomètres de Salzbourg. Dans ce cadre qu’il a lui-même qualifié de « mozartien », il reçut sa formation chrétienne, humaine et culturelle.

                    La période de sa jeunesse ne fut pas facile. La foi et l’éducation reçue dans sa famille l’avaient préparé à affronter la dure expérience des temps où le régime nazi entretenait un climat de forte hostilité contre l’Église catholique. Le jeune Joseph vit ainsi les nazis frapper de coups le curé de sa paroisse peu avant la célébration de la Messe

                    C’est dans cette situation complexe qu’il découvrit la beauté et la vérité de la foi au Christ ; l’attitude de sa famille fut pour lui fondamentale, car elle donna un témoignage lumineux de bonté et d’espérance, enracinée qu’elle était dans une vive conscience de son appartenance à l’Église.

                    Durant les derniers mois de la Deuxième guerre mondiale, il fut enrôlé dans les services auxiliaires de défense antiaérienne.

                    De 1946 à 1951, il étudie la philosophie et la théologie à l’Institut supérieur de Freising et à l’Université de Munich."

                    http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/biography/documents/hf_ben-xvi_bio_20050419_short-biography_fr.html

                    Bill


                  • ZEN zen 29 janvier 2007 09:43

                    Le Vatican est une des sources les plus objectives qui soit. C’est la Vérité (« Pravda », en russe...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès