Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les Africains parmi les gens les plus croyants du monde

Les Africains parmi les gens les plus croyants du monde

Près de la moitié des chrétiens vivant en Afrique sub-saharienne croient que Jésus reviendra sur terre et annoncera la fin du monde. Selon une nouvelle étude, cette région serait parmi les endroits les plus religieux du monde.

 

Mais les chrétiens ne sont pas les seuls en Afrique à pratiquer la religion avec passion.

Près d’un tiers des musulmans de la région s’attendent à voir le rétablissement du califat – âge d’or de l’Islam – avant de mourir.

Au moins 3 personnes sur 10 affirment avoir assisté à un désenvoûtement, connu la guérison divine ou avoir eu une révélation directe avec Dieu selon l’étude menée par le Pew forum on Religion & Public Life à Washington.

« Dans de nombreux pays à travers le continent, environ neuf personnes sur 10 disent que la religion est très importante dans leur vie », selon cette même étude.

Même les pays les moins religieux de la région devancent les Etats-Unis - qui est l’un des pays industrialisés le plus religieux-en terme de croyants.

Par exemple, seulement un cinquième des américains chrétiens ont déclaré qu’ils s’attendaient à voir le retour de Jésus sur Terre – nombre beaucoup plus bas que celui de l’Afrique ou plus de la moitié y croit.

Et quels sont les points de vues qu’ont les musulmans et les chrétiens les uns envers les autres ?

La vision que les musulmans ont des chrétiens est beaucoup plus positive que celle que les chrétiens ont des musulmans.

43 % des chrétiens voient les musulmans comme des gens violents, tandis que 20 % de musulmans considèrent les chrétiens comme violent, selon l’étude.

Mais ce genre d’appréciations ne serait valable qu’au Nigeria où les musulmans et les chrétiens s’entretuent.

Ailleurs en Afrique, les deux religions cohabitent beaucoup mieux :

Dans les 19 pays d’Afrique où l’enquête a été menée, chrétiens et musulmans s’apprécient plutôt bien.
Les musulmans considèrent les chrétiens comme tolérants, honnêtes et respectueux des femmes ; Les chrétiens disent que les musulmans sont honnêtes, pieux et respectueux des femmes. Beaucoup de gens ont dit qu’ils étaient plus préoccupés par les extrémistes de leur propre religion que par l’autre.

Les musulmans ont dit qu’ils étaient plus préoccupés par l’extrémisme musulman que l’extrémisme chrétien, et les chrétiens dans quatre pays ont déclaré qu’ils étaient plus préoccupés par l’extrémisme chrétien que par l’extrémisme musulman, selon le rapport. 

Il y a environ 234 millions de musulmans en Afrique sub-saharienne aujourd’hui, contre 11 millions en 1900.

 

Il y a environ 470 millions de chrétiens, contre 7 millions en 1900.

Y compris à prédominance musulmane d’Afrique du Nord, il y a environ 400 à 500 millions de membres de chaque religion sur le continent dans son ensemble, indique le rapport.

La croissance des deux religions laisse seulement une personne sur 10 en Afrique sub-saharienne qui ne sont ni musulmans ni chrétiens, selon l’étude.

L’Afrique subsaharienne est d’environ 30 pour cent musulmane, selon le rapport 2009 Octobre Pew, l’étude comparable pour les chrétiens n’est pas encore terminée.

Cependant la croissance du monothéisme n’a pas éradiqué des pratiques plus anciennes :
« Beaucoup de gens intègrent des éléments de religions traditionnelles africaines dans leur vie quotidienne », selon les auteurs du sondage.

« Environ un quart des personnes pensent que faire des sacrifices aux esprits ou à des ancêtres peut les protéger contre les mauvaises choses qui se passent.

L’enquête a été dans plusieurs pays d’Afrique.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • asterix asterix 26 avril 2010 17:28

    J’en déduis que moins on a accès à l’éducation, plus on est religieux. Religieux et con à la fois. Les gris-gris, Sainte Vierge Marie et autres sourates ont encore de beaux jours devant eux !


    • anty 26 avril 2010 18:37

      Tu crois a ce que tu viens d’écrire ?

      Que dois-je déduire ?


    • anty 26 avril 2010 18:45

      Ce n’est pas parce que les africains sont religieux qu’ils sont forcement con.

      Croire est important pour l’homme et l’humanité.

      Toutes les civilisations ont des croyances même celles qui ont évolué aussi haut que les occidentaux.

      La religion n’est qu’une étape incontournable dans l’histoire de l’humanité pour pouvoir évoluer


    • Rounga le pétillant Roungalashinga 27 avril 2010 15:58

      Evoluées selon quels critères ?


    • Wàng 26 avril 2010 19:10

      Près de la moitié des chrétiens vivant en Afrique sub-saharienne croient que Jésus reviendra sur terre et annoncera la fin du monde.

      Dit comme cela il y a sans doute équivoque au plan théologique. La croyance d’une venue de Jésus sur terre à la tête d’un royaume où reigneront les bons est une croyance des fondamentalistes protestants et des musulmans, mais elle est hérétique pour les catholiques. Bien que les catholiques croient à la venue/retour glorieux du messie (à la fin du monde et certainement aussi à l’heure de la mort individuelle d’après un théologien récent).

      Cela dit, un catholique est censé y adhérer, or regardez : si 40% des français se disent encore catholiques (devenu davantage synonyme de besoin d’appartenance sociale que positionnement intellectuel), ça m’étonnerait qu’il y ait 40% des français qui croient à cet article du Credo.


      • Nho 27 avril 2010 07:11

        90% des occidentaux croient être l’incarnation de la vérité et pensent que leur mode de vie et leurs valeurs sont les seuls acceptables sur cette terre.


        • frédéric lyon 27 avril 2010 07:22

          Commençons donc par réaffirmer quelles sont les valeurs acceptables en République Française.




        • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 12:39

          Bonjour Anakin,

          Tu parle au present, parc qu’auparavant, ce que nous souhaitions c’etait vivre heureux chez ceux que nous colonisions, et dont nous avons volé les richeses de leur terre.

          Tu sais les colonies, c’etait il n’y pas très longtemps.

          Cordialement,


        • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 10:43

          Cet article me fait simplement penser qu’on est jamais aussi croyant que lorsque l’on est pauvre.... En gros il faut esperer obtenir quelque chose pour croire. Les gens très riches ou qui ne vivent pas dans le besoin s’éloignent du chemin divin, car ils pensent ne plus avoir besoin de croire pour être heureux....

          Triste vie ou l’on ne parle à D.ieu que lorsque l’on a des problèmes. Moi même je suis un triste hipocrite qui ne l’ai soliciter que dans mon malheur.

          Tant qu’il y aura des malheurs, il y aura des croyants. Le jour ou tout le monde sera heureu, c’ets qu’il aura fini son travail. Peut etre que nous n’aurons alors plus besoin de croire, car il sera omnipresent et parmis nous. Mais ce n’est certainement pas l’argent, source d’inégalité, qui nous offrira un bonheur universel.

          Je raconte n’importe quoi et je suis sur d’avoir blasphémé au moins trois fois par phrases, mais tant pis... Je suis sur que s’il existe, il n’a pas voulu cela, alors les regles et les dogmes me passent largement au dessus de la tête !


          • Furax Furax 27 avril 2010 11:34

            Je vous donne un conseil. Partez en voyage en Afrique subsaharienne. N’importe où. Prenez le RER jusque Roissy. Regardez bien les tronches des gens. Lorsque vous serez arrivé à destination, prenez un taxi et faites vous emmener au marché local. Observez, jubilez et RIEZ avec eux. Vous comprendrez vite où sont les gens heureux, les problèmes les malheurs etc.

            Une petite citation de Yannick Noah (à Nouvelles Clés)  
            N.C. : Comment ressentez-vous cette crise mondiale que nous vivons ?
            Y.N. : Encore une fois, je crois que c’est une crise spirituelle. Je ne ressens pas la « crise » quand je suis en Afrique. Je crois que c’est d’abord un problème occidental, et mondial compte tenu de l’influence de l’économie et du pouvoir de l’Occident. Les gens, les jeunes ne croient plus à rien. Ils rêvent. La télé, la femme, les gosses, le job… Il n’y a plus rien. On a un métier, on rentre à la maison, et on se dit je n’ai rien. Moi, je rentre de Roland Garros, je gagne un match : je n’ai rien, rien par rapport à cette pauvre femme que j’ai rencontré lors d’une visite dans un hôpital au Mozambique, à qui on avait amputé les deux jambes. Elle m’a regardé droit dans les yeux et elle m’a souri. En Afrique on n’a pas peur de la mort. Ils ont la foi. Une petite cure d’humilité.


          • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 11:42

            Bonjour Furax.

            J’ai connu la pauvreté à la francaise, c’est à dire une pauvreté ou l’on mange quand même, mais simplement que l’on situe par rapport à la moyenne des autres....

            Je suis allé au Gabon, un fois. Le gabon est un des pays africains qui s’en sort l mieux économiquement. Du moins jusqu’au décès de leur presi-dictateur, on va voir maintenant ce que cela va donner. Effectivement les gens sourient, et ne vivent pas pareils que nous. Il n’empeche que lorsque vous aller la bas, vous avez des gosses (que nous avions surnommés "les ninjas avec ma femme, parce qu’il surgissent de nulle part très rapidement) qui se ruent sur votre voiture la main tendu en demandant du pognon.

            Le malhuer dont je parle n’est pas le malheur bourgeois tel qu’on le concoit dnas les pays dans lesquels nous vivons. En france dès qu’on a un problème ca ne va pas. La bas ils ont tellement de problème qu’ils gardent le moral. Leur rapport à la mort n’est pas le même que le notre non plus. Eux savent qu’ils peuvent mourrir, comme ca dans 1 heure ou 1 smeaines. Nous on prend des medicaments pour vivrent le plus longtemps.

            Mais oui ils sont malheureux dans les faits (manque de nourriture, maladies, mort omniprésente etc...), pas dans leur comportement, et je reste persuadé que leur foi provient essentiellement de ce malheur.


          • Furax Furax 27 avril 2010 12:18

            Bonjour King Ai Batar
            Si le bien-être matériel rend heureux, nous sommes certainement les êtres les plus heureux du monde. A part peut-être les pays nordiques qui, tiens, détiennent le record mondial de suicides...
            Les Africains ont des problèmes mais ils sont joyeux. C’est ainsi.
            L’athéïsme y est totalement inconnu mais le fond religieux est très différent du nôtre. L’animisme est la religion de tous. Les divinités de la nature, les esprits des ancêtres sont vénérés par des rites et avec des noms différents selon les tribus mais cette croyance et cette PRATIQUE sont très vivaces. Tous croient en un Dieu créateur unique et très lointain mais ce Dieu est indéfinissable.
            Alors, si les uns affirment qu’il se nomme Allah et qu’il a envoyé le prophète Mohamed, ça ne pose guère de problèmes. Si d’autres prétendent qu’il a envoyé son Fils Jésus, ça ne gène pas non plus. Et tout le monde peut cohabiter pacifiquement sauf, tiens donc, comme c’est étrange, sur les champs pétrolifères ! Bel apport de notre« civilisation du bonheur »


          • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 12:36

            Attention Furax, je n’evoquait pas le bonheur matériel. POur moi il ya le bonheur que l’on pourrait qualifier d’existentiel, ou primaire. C’est a dire le bonheur de jouir de la satisfaction de nos besoin primaire (ceux évoqué par Maslow dans sa pyramide). Qui correspondent à la santé, de la nourriture et à boire, et l’amour de quelqu’un.

            Le reste n’est que substanciel et ne contribue pas au bonheur. Néanmoins, quand ceux dont parle au dessus, que je nomme « les besoins primaire », sont satisfaits, les problèmes que l’on a peuvent être considéré comme « des problèmes de riches ». Car celui qui a déjà ses besoins primaires satisfait est un riche aux yeux de celui qui ne les a pas. Et c’est certainement malheureux a dire, mais ceux qui font des depressions en france, a cause de leur boulot, de leur crises d’adolescence, et j’en passe, sont finalement des crises d’enfant gatés par la vie, car il ne mesure pas le bonheur dont il jouissent d’avoir déjà leur besoin primaire satisfait.

            Je pense qu’effectivement plus on a de quoi etre heureux et plus on se plaint. Il n’y a qua ’à voir le syndicalisme des fonctionnaires, qui encourage les greves, et le syndicalisme des prolos du privé (style BTP) qui ne peuvent rien faire a part fermer leur gueule. Pourtant des deux je ne suis pas sur que les fonctionnaires soient les plus a plaindre, mais ce sont les seuls à le faire.

            Alors effectivement je ne mesure pas le malheur d’une personne à la quantité de plainte qu’il va faire. Mais j’estime que même s’ils ne se plaingnent pas, même si vous les trouvez souriant, et je presume que vous parlez en connaissance de cause, les africains sont bien plus malheureux que nous, simplement parce que leur besoins primaires ne sont pas satisfait autant que les notre...

            Avez vous déjà remarquer que certaines personnes deviennent plus religieuses en vieillissant ? Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi ? Mes grands parents qui sont de ceux la me l’ont justifié tout simplement par une peur de la mort qui s’approche, qui guette.

            Comme je vous le disais en Afrique, le rapport à la mort n’est pas le même, et on chacun sait très bien qu’il peut mourrir tout à lheure, demain ou dans un an. La religion, et particulièrement la religion chretienne rassure les hommes sur l’après, l’au dela. Rien d’étonnant donc a ce que les endroits ou l’on risque de crever soient les endroits ou il y ai le plus de personnes ayant la foi, puisque la foi est la meilleure défense contre la peur de la mort. Je parle de cela uniquement comme exemple servant à justifier la foi. Maintenant il en existe d’autre....

            Qu’en pensez vous ?


          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 27 avril 2010 13:00

            ton pere, les Africains ne debarquent pas en masse en Europe

            1. Les Africains, ca ne veut pas forcement dire grand chose. Le lien entre un algerien et un sud africain ? Entre un ethiopien pauvre dans un camp ONU et un habitant de Dakar diplomé d une ecole de commerce ?

            2. Un milliard d’Africains et une emigration de moins de 5 ou 10 millions de gens, ca fait entre 0.5% et 1% des gens qui partent, soit moins que les 25% de Corses qui habitent sur le continent.


          • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 13:22

            Bonjour Parkway,

            Attention ce n’est pas du tout une critique, il font ce qui leur chante, et ils ont même pau etre raison de croire.

            C’est peu etre nous qui nous écartons du chemin divin, je n’en sait rien, mais j’emet une suposition basé qur quelques constattions, sans jugement de valeur.

            Comme je le disait précédement, je suis moi meme hypocrite avec mon D.ieu, pisque je ne l’ai sollicité ou adressé la parole que lorsque j’avais besoin de lui.


          • Furax Furax 27 avril 2010 15:44


            à King
            Je ne vais pas me lancer dans des développements alambiqués mais enfin, les Etats-Unis sont un des pays les plus« croyants » de monde. Talonné maintenant par...la Russie ex-URSS !
            La religion-chrétienne en particulier-est d’implantation toute récente en Afrique qui ne l’a pas attendue pour se défaire de la peur de la mort. Elle a ses propres pratiques depuis la nuit des temps (puisque vous êtes allé au Gabon, je vous conseille un excellent livre de Vincent Ravalec intitulé « BOIS SACRE »)
            Il est d’ailleurs amusant de constater que les anciens colonisés nous envoient des misionnaires pour nous aider à réfléchir un peu.

            à Mon Père,
            Ca n’explique pas tout mais pour l’essentiel ça tient en deux mots. ANTENNE PARABOLIQUE.
            Je me souviens avoir vu, sur « Canal Horizons » (Canal+ en Afrique) une émission sur le dérive d’un couple qui ne pouvait se loger que dans des hotels miteux. Ils étaient RMistes tous les deux et gagnaient 6000 FF par mois pour eux et leur bébé. J’ai suivi cette émission en compagnie d’un ami, ancien ministre du pays.
            Il l’ a commentée ainsi :
            « Aprés une émission comme celle là tu peux chanter ce que tu veux à nos jeunes.
            6000F sans rien faire ! Un ministre, ici, gagne 1500 FF par mois et ils le savent. Tu peux discourir sur les conditions de vie, l’isolement, le chomage, ils sont déjà partis, tu ne vois plus que la poussière de leur course effrénée. »


          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 27 avril 2010 11:22

            quelle est la source de cette etude ??
            Quels sont les pays africains concernés par l’etude ?
            et la methodologie suivie ? Sondage representatif par echantillonnage par telephone ???


            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 27 avril 2010 14:16

              heu... second degré, parkway ?  smiley

              je cherche juste a savoir OU en Afrique on a interrogé des gens,et sur QUELLE methodologie


            • Nho 27 avril 2010 12:43

              @ F.L. Je m’excuse de vous dire que je ne suis pas français. Eh oui, ça arrive :P

              @ T.P. Je ne sais pas ce que je viens de confirmer, à part peut-être que l’auto critique a plus de chance de nous mener à un monde meilleur que la voie que vous semblez prendre


              • Nho 27 avril 2010 12:43

                Désolé pour la mauvaise manip, ceci vient à la suite de mon premier message


              • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 12:47

                En fait j’ai fait un post qui a mal été interprété, ou je parlais de bonheur et de malheur.

                Je vais donc reformuler l’idée que je voulais dégager.

                Je pense, mais je ne suis pas pour l’instant en mesure de le prouver par des chiffres, néanmoins je vais faire des recherches dnas ce sens, que là ou la mortalité est la plus élevèe, la foi (en quelque religion que ce soit) est plus présente.

                C’est un lien de causalité tout a fait compréhensible, car la religion est quand même le meilleur guide qu’un humain puisse trouver lors de ses derniers instants....

                Pas étonnant donc de constater que les pays d’Afrique et d’amérique du Sud soient des endroits ou les religions sont très implanté, et que bizarement, là ou la science fait des miracles et ou une organisation étatique cherche toujours à minimiser les décès, et cherchent en permanence des responsables (meme pour les catastrophes climatiques) il y ait une foi moindre (car les gens ont moins peur de la mort, ou peut etre plus mais pas de la même manière) comme dans le monde occidental moderne.


                • Nho 27 avril 2010 13:04

                  Une piste intéressante. Mais loin de moi l’idée d’imaginer que la foi puisse être expliquée par juste un facteur, si elle peut même être expliquée. Les historiens des religions s’usent à ce jeu là depuis bientôt deux siècles, chacun y va de sa théorie, mais au final les croyants croient et se foutent de cette polémique.

                  A noter que ces historiens des religions s’évertuent depuis bientôt deux siècles aussi, à trouver une définition de la religion / du fait religieux sans succès. A chaque fois qu’ils en pondent une nouvelle, ils finissent par s’apercevoir qu’elle ne s’applique pas à certaines croyances.

                  Maintenant, ce qui pourrait être intéressant, c’est un congrès des historiens des religions pour décider si oui ou non certaines de nos idéologies occidentales doivent être considérées comme des religions. Ce qui ferait une belle jambe aux adeptes de ces idéologies, qui n’arrêteraient certainement pas d’y croire.

                  Et en conclusion j’en revient à mon premier post : nous, occidentaux, ne savons que nous considérer supérieur et plus évolués par rapport aux autres peuples. Et pourtant, à part troquer nos toges pour des costards et nos houes pour des tracteurs, nous n’avons pas changé d’un iota en tant qu’êtres humains


                • King Al Batar King Al Batar 27 avril 2010 13:25

                  Bien sur vous avez raison, d’ailleurs j’ai lu une étude scientifique qui indiquéait que si on premait conq gosses occidentaux de 3 ans et qu’on les foutait au milieu de nulle part dans la foret, on retombrerai au même niveau que le plus primate des primate.

                  Physiologiquement ou intellictuellement l’homme n’a pas évolué, c’est uniquement collectivement que l’evolution c’est faite.

                  Mais il se peut aussi que nous allions tous dnas la mauvaise direction. Comment le savoir ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès