Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les croyants sont des racistes qui s’ignorent…

Les croyants sont des racistes qui s’ignorent…

D’accord, ils ont des circonstances atténuantes, c’est la faute à papa…

Si on est pour le port de la burqa, en toute logique, on devrait être pour le capot aigu du KKK !
J’ai beau réfléchir, je n’arrive pas à comprendre la différence entre racisme religieux et racisme citoyen.

Prenons un raciste citoyen. Il est blanc et déteste les noirs. S’il dit à un noir que la race blanche est supérieure aux autres, il y a là clairement discrimination. Si le blanc passe devant un tribunal, il sera jugé (à raison) pour racisme.

Par contre, si ce blanc déclare à un noir qu’il préfère être en compagnie de blanc, mais qu’il n’a rien contre les noirs (bien sûr, il ment), il ne pourrait pas y avoir de poursuite.

Bref, on peut être raciste, si on se confie uniquement à d’autres racistes...

Ce blanc, fort de son bon droit et en réaction au port de la burqa qui fait débat, décide de porter le capot aigu et la toge du KKK. Cette toge est le symbole de nombreux crimes racistes (tout comme la burqa est le symbole de l’inégalité homme-femme), mais pour lui, cet accoutrement ne serait qu’un détail vestimentaire démontrant certes son affinité avec les blancs de l’extrême droite, mais qui ne peut être la preuve qu’il est lui-même un danger pour les étrangers, son meilleur argument étant qu’il dit de sa propre bouche qu’il n’a rien contre les noirs...
S’il lui vient l’idée d’aller se promener à Anderlecht, je ne lui laisse pas 10 minutes avant de se faire exploser la tronche. L'ambiance n'étant pas là-bas (commune à forte immigration musulmane) à la taquinerie, on pourrait presque le comprendre.

Prenons maintenant un croyant. Il est catholique et comme tous les croyants, est persuadé que sa religion est la meilleure, celle qui détient l’unique vérité. S’il dit à un athée ou à un musulman qu’il va bruler en enfer tandis que lui ira au paradis, je doute que l’athée ou l’autre croyant, lui intente un procès et qu’il puisse le gagner.

Se croire « meilleur » qu’un autre et le déclarer est du racisme, sauf si le prétexte est religieux.
Arrive la burqa avec ses supporters de la liberté individuelle et ses détracteurs qui déclarent que nos droits ne doivent pas nous faire oublier nos devoirs. Chacun aurait la liberté fondamentale de s’habiller comme il veut, même si le costume porté est le symbole d’une société qui ne partage pas nos valeurs d’égalités. L’argument massue est tiré (plus c’est gros et plus ça passe) des droits de l’homme article 18 :


« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté … de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. ».

Pourquoi aller jusqu’à l’article 18 alors que l’article 1 est extrêmement clair :

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

Elle est où la fraternité de la burqa ou le capot aigu du KKK ?

On a beau être en Belgique, ne serait-il pas surréaliste qu’un capot aigu soit pris d'un élan fraternel envers une burqanisée... Ou l’inverse ?

Est-ce vraiment cela le bon sens ?

A mon humble avis et sans vouloir offenser personne, je pense que ce sont les musulmans qui devraient monter au créneau pour interdire le port de la burqa puisque cet accoutrement d’une certaine façon dénigre leur religion. Il n’y a pas une ligne dans le Coran qui en parle et tous les musulmans cultivés savent que le voile intégral n’est que le symbole d’une société patriarcale (pas forcément musulmane d’ailleurs) qui stigmatisait l’inégalité entre hommes et femmes (les femmes n’étant pas autorisées à sortir dans l’espace publique le visage découvert)

Burqa, KKK, des combattants du même camp ! (Ce slogan provocateur est évidemment à remettre dans le contexte de ce texte)

En étant plus nuancé, je dirais que défendre le port de la burqa, c’est ouvrir la porte des tribunaux à un retour du sceau de la croix (ce qui ne plaira pas aux laïques dont je fais partie)…

Du voile par légitimité (ce qui ne plaira pas aux laïques dont je fais partie)... Et du capot aigu par honnêteté (ce qui ne devrait réjouir personne, incluant les laïques dont je fais partie) : il suffit de lire les commentaires dans la presse virtuelle ou sur les réseaux sociaux pour se rendre compte du nombre d’autochtones racistes qui ne s’ignorent pas.

JF Jacobs


Moyenne des avis sur cet article :  2.58/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • juluch 30 décembre 2010 12:36

    « Prenons un raciste citoyen. Il est blanc et déteste les noirs. S’il dit à un noir que la race blanche est supérieure aux autres, il y a là clairement discrimination. Si le blanc passe devant un tribunal, il sera jugé (à raison) pour racisme ».............


    ......................et si c’est un noir qui dit qu’il déteste les blancs il est raciste ???

    • King Al Batar King Al Batar 30 décembre 2010 13:28

      Ben de la même manière evidemment que oui, pourquoi vous en doutiez, ou vous en reviez pour légitimer votre racisme ?

      L’une des principales excuses que donnent les racistes lâches (ce sont les pirs), c’est de dire « je suis racistes, car les autres sont racistes »... Essayez avec les blancs, les noirs, les juifs les musulmans, et j’en passe, dans tous les cas ca marche ! Alors qu’en fait il est raciste juste parce qu’il est con !


    • spartacus1 spartacus1 30 décembre 2010 13:32

      Noir, blanc, blanc, noir, etc.

      C’est vraiment dur pour un aveugle d’être raciste !


    • juluch 30 décembre 2010 14:43

      @king


      salut King

      Regret je ne suis pas raciste !!

      que vous soyez noir, blanc, gris, vert ou bleu, si chez moi tu te comportes mal, tu ne seras pas le bienvenue.....c’est tout !

      Je suis nationaliste, j’aime mon pays et alors ?,

      Ça fait de moi un raciste.....soyez plus sérieux king

    • King Al Batar King Al Batar 30 décembre 2010 15:21

      Bien ravi de l’apprendre...

      Maintenant j’aimerai vous poser une seconde question...

      Vous parlez de nationalisme, et utilisez l’expression « chez moi ». J’imganie qu’en tant que citoyen Francais, vous partagez votre chez vous avec d’autres individus, qui ont les papiers de la même couleurs que les votres. A papiers égaux, je veux dire à nationalité égale, donc à droits égaux, qu’est ce qui fait que vous ressentiez que la France est plus chez vous, qu’elle n’appartiendrait à un autre Francais prénommé Boubacar, Mohamed ou Moise ? C’est pas le fait de l’aimer qu’il fait qu’elle vous appartient plus qu’à n’importe qu’elle autre francais. C’est encore moins le fait d’avoir un bulletin nationaliste à remettre dans l’urne. Que faites vous, vous pour la France ? Payez vous des impots, avez vous déjà porter un uniforme, etes vous fonctionnaire ?


    • zelectron zelectron 30 décembre 2010 18:26

      L’auteur confond l’intolérance religieuse et le racisme qui n’a rien à voir.


    • OMAR 30 décembre 2010 19:01

      Omar 33

      Oh La Gélule : Ben ce qui fait ça, c’est que Boubacar, Mohamed ou Moïse sont venus par la volonté de la metroploe , construire celle-ci, et c’est vous qui habitez le logement qu’ils ont construit, sans parler du véhicule que vous conduisez, ainsi que la route sur laquelle vous roulez.

      Et ce n’est que justice s’ils viennent cueillir des pommes dans un verger que leurs compatriotes français ont planté pour l’ensemble du peuple français.

      C’est assez clair comme précision ?


    • juluch 30 décembre 2010 19:16

      @king


      Oui pour les deux premiers.....

    • King Al Batar King Al Batar 30 décembre 2010 19:17

      De toute facon, Marc Gelone, c’est trop tard maintenant.
      Boubacar Mohamed et Moise, a partir du moment ou ils ont des papiers francais, ils le sont autant que toi. Et même j’ai envie de te dire, qu’à partir du moment ou ils seront plus riches que toi, et gagneront plus d’argent que toi, donc payeront plus d’impots que toi, ce seront des Francais plus respectable que tu ne l’es toi même...

      Nous sommes tous des francais, et si en l’étant on a envie de chier sur certains de vos principes, on peut puisque c’est légal. Enchanté que cela vous agasse !!!!


    • King Al Batar King Al Batar 30 décembre 2010 19:25

      Juluch, a ce moment la vous avez fait quelque chose pour votre pays ! et vous faites quelquechose pour votre pays.

      Vous savez j’ai eu une discussion l’autre jour avec un très bon ama musulman, qui me disait « mais comment ca se fait que vous, les juifs, vous arrivez a obteniur plus de souplesse de la part des instances dirigeantes que nous les musulmans ? ».
      J’avoue ne pas trop aimer ce genre de discussion, mais j’ai essayé de donner mon point de vue.

      Contrairement à ce que de nombreux malades paranoiaques du complot juif, je n’ai aps répondu que si le gouvernement agit ainsi, c’est pour servir les interets d’Israel, car je pense que ce serait vraiment un eréponse de crétins.

      Je pense, mais j’en suis convaincu, que si les juifs sont d’avantage respectés dans leur foie, et on vient moins les faire chier, c’est juste parce que socialement, ils sont plus... Riches ! et oui c’est tout con mais ca me rappelle une phrase de Tony Montana : Dans ce pays tu dois d’abord faire le Fric, ensuite tu as le pouvoirs, et les femmes !"
      C’est pas plus compliqué que cela, pour resumer, on va faire chier la banlieusarde qui marche avec un niqab sur la tête, mais je ne pense que quelqu’un ira faire chier la femme d’Emir qui déambule, en portant la même tenue, sur les Champs Elysées...

      Tout cela pour aboutir à la triste conclusion, pour vous je pense, mais ultra réaliste, c’est qu’aujourd’hui Boubacar Mohamed ou Francois, s’ils sont tous les trois francais, le meilleur citoyens, le bon francais, celui qu’on emmerdera le moins sera celui qui gagne le plus de fric, et qui détient le pouvoir...C’est comme ca la vie, et indictement si on se base sur les impots que le plus riche paye, il contribue d’avantage au développement de notre pays...


    • juluch 30 décembre 2010 19:53

      @king


      Je comprends votre argumentation..

      Pour le complot juif......c’est une idée fixe de certains sur Agora !!!

      On parle de musulmans de nationalisme et ils vous servent le sionisme !!!!

      Ça m’a toujours fait halluciner !!

      C’est vrai que lorsqu’on est riche on est moins en bute aux tracasseries.

      Mais, tous les juifs ne sont pas riches......c’est des idées reçu qui datent de la dernière mais qui persistent encore !!

      a+

    • King Al Batar King Al Batar 30 décembre 2010 20:14

      Bien sur que tous les juifs ne sont pas riches, j’en suis d’ailleurs une preuve, néanmoins les juifs constituent une communauté socialement plutôt bien insérée en comparaison avec d’autres...

       Après la légende des juifs qui ont de l’argent, ca reste une généralisation stupide comme le sont toutes les légendes de ce type (le portugais bricoleurs, les arabes voleurs, les noirs bons danseurs, les asiatiques travailleurs etc...)


    • juluch 30 décembre 2010 20:52

      Elle est socialement insérée c’est vrai, rare que les juifs crée des problèmes sauf chez les radicaux pro Israéliens que j’ai pu rencontrer........


      Mais ils sont rares....


    • Jean-François Jacobs JF Jacobs 30 décembre 2010 23:28

      @ zelectron

      Parce que l’intolérance en générale ne conduit-elle pas vers un racisme particulier ?

      Sans vous confondre, je dirais qu’il y a des tenants et aboutissants...


    • ffi ffi 31 décembre 2010 17:42

      Les Français forment un peuple proactif alors que les immigrés actuels sont issus pour la plupart de peuples fatalistes

      Intéressante réflexion, mais peut-être un peu trop généralisant. Mais il est vrai qu’il y a eu manifestement en Europe une autorisation donnée à créer et à innover - mais dans un cadre assez strict au départ. La création de tout et n’importe quoi et n’importe comment et n’importe où contemporaine n’est pas non plus idéale.

      La notion de libre-arbitre développé au début de l’ère chrétienne est peut-être un point à regarder.

      Il me semble qu’elle a abouti à une conception particulière :
      - innover en restant fidèle à l’esprit de la loi.
      au lieu de :
      - rester fidèle à la loi écrite.
      La conception moderne en France serait plutôt :
      - innover en changeant la loi écrite.


    • Manwe 1er septembre 2011 14:20

      +1 et oui, le raciste n’est pas forcement blanc ... a default d’autres choses le racisme est universel...


    • Jean-François Jacobs JF Jacobs 30 décembre 2010 12:59


      @ Juluch

      Oui... La généralisation est valable dans les deux sens...


      • juluch 30 décembre 2010 14:39

        Merci de votre réponse JF Jacobs


      • Hadrien 30 décembre 2010 13:07

        super article JF jacobs.,merci
        tu leur as clouer le bec,à ces racistes frontistes....
        la laicitée n’est qu’un paravent pour ces supremaciste BLANC BLANC BLANC.


        • Radix Radix 30 décembre 2010 13:33

          Bonjour Jacobs

          Bon article qui recadre certaines évidences.

          Toute croyance est forcément exclusive tant il est difficile, pour un croyant, d’accepter la différence de point de vue sans remettre en question ses choix.

          Certains y parviennent en ayant une spiritualité débarrassée des dogmes religieux et en gardant l’essentiel, la plupart se débattent...

          J’ai un collègue de travail qui est témoin de Jéhovah et je ne m’en suis rendu compte qu’au bout de dix ans au détour d’une conversation sur l’anthropologie !

          Depuis, nous n’avons plus abordé le sujet et nous nous entendons plutôt bien étant pratiquement d’accord sur tout le reste. Ce qui prouve que l’entente entre différent point de vue sur les croyances est possible... à condition de ne pas emmerder son voisin avec des provocations à deux balles et totalement inutiles !

          Radix


          • plancherDesVaches 30 décembre 2010 14:51

            Ha ? Radix, je crois que je t’ai battu.
            En faisant reconnaître à un témoin de jéova qu’il avait eu un jour une pulsion de meurtre...

            Sinon, non.
            Un croyant est toujours capable, car obligatoirement formaté, d’affirmer haut et fort qu’un non-croyant est un criminel en puissance car il n’a pas de « puissance supérieure » qui lui dicte sa conduite.

            Toute religion est une exploitation de l’humain par la peur de la mort. Soit, toute religion est à détruire.


          • Radix Radix 30 décembre 2010 15:05

            Bonjour Plancher des vaches

            Ben moi des pulsions de meurtres j’en ai eu aussi et alors ?

            C’est humain, l’important c’est de se rendre compte que le fait d’être mort (je parle de la victime de la pulsion) ne le rend pas plus intelligent !

            Radix

             


          • Jean-François Jacobs JF Jacobs 30 décembre 2010 15:07

            @ Radix

            Bonjour,

            Tout à fait d’accord avec vous... Mais être laïc pour un croyant, c’est déjà faire un pas de côté... Encore un et il deviendra agnostique ou athée...

            JF J


          • plancherDesVaches 30 décembre 2010 15:58

            Nous nous rejoignons, JFJ.

            Mais l’Humanité adulte n’est pas pour tout de suite...

            Et raison de plus pour lui demander de réfléchir afin d’évoluer.


          • ffi ffi 30 décembre 2010 18:18

            Mais, comment canalisez-vous votre orgueil, si vous êtes athées ?

            Au moins un croyant, il sait qu’il a Dieu au-dessus de lui, et que seul Dieu est détenteur de la vérité en fin de compte.

            Les idéologies athées (Nazisme, Communisme, Fascisme), qui n’étaient nullement démunis de religiosité, ont engendré des leaders forts orgueilleux.


          • ffi ffi 30 décembre 2010 18:38

            - orgueil de la race
            - orgueil de la classe sociale

            N’est-ce pas Satan qui, pour avoir eu l’orgueil de défier Dieu, fut chassé du paradis ?

            Autrement dit, un monde où l’autorité ignore Dieu est-il un monde satanique ?

            Ou encore, un pays n’est-il pas voué à la tyrannie quand son dirigeant succombe à l’orgueil par son absence de capacité à le canaliser du fait de son ignorance de Dieu ?


          • JL JL 30 décembre 2010 19:00

            @ ffi :

            « La croyance s’affranchit très aisément du principe de non-contradiction » (Frédéric Pierru )

            « C’est l’orgueil qui fait le sophiste, la bonne foi fait le savant. » (Joseph Joubert)

            Je suis d’accord avec ces deux maximes. Des sophistes il y en a partout, mais les savants ont pour caractéristique de respecter le principe de non contradiction : par conséquent je me méfie des savants créationnistes ou adeptes de l’intelligent design.

            Ceci doit, votre remarque est si mesquine qu’elle démontre que si vous aviez un tout petit peu d’orgueil, il serait assurément mal placé !

             smiley


          • ffi ffi 30 décembre 2010 20:22

            Qui n’a pas d’orgueil ?
            Les dépressifs ?

            Et si tous les hommes avaient de l’orgueil et que cela soit justement une raison de ses errements ?

            L’humilité n’est pas chose facile pour l’humanité...

            Pour le reste, je n’ai pas bien compris.


          • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 31 décembre 2010 04:11

            Le nazisme idéologie athées ?????

            Je cite le serment de service des soldats des Forces armées :

            Je jure devant Dieu obéissance inconditionnelle à Adolf Hitler, Guide du Reich et du peuple allemands, commandant en chef des Forces armées, et que je serai toujours prêt, comme un brave soldat, à donner ma vie pour respecter ce serment.

            Serment des fonctionnaires et servants civils

            Je jure fidélité et obéissance à Adolf Hitler, Guide du Reich et du peuple allemands, respect de la loi et accomplissement consciencieux de mes responsabilités officielles. Que Dieu me vienne en aide.

            A vrai dire je vois pas où est l’athéisme là dedans, Tout les régimes que vous avez cité donnent dans la resacralisation et l’idolâtrie qui sont très loin de l’athéisme.
            Encore une tentative pour faire croire que les athées n’ont pas de moralité.


          • JL JL 31 décembre 2010 07:51

            ffi, je crois que vous confondez orgueil et fierté, humilité et modestie, et comme tous les croyants, compassion et empathie, solidarité et charité. 

            Vous montrez ci-dessus que vous n’êtes pas en mesure de saisir les différences. De toute évidence, votre croyance ne permet pas ces subtilités : votre dieu est l’arbre qui vous cache la forêt des sentiments humains.


          • JL JL 31 décembre 2010 08:24

            Rectificatif pour ffi : « ... charité et solidarité. »


          • ffi ffi 31 décembre 2010 16:38

            @JL
            Le doute de soi n’est pas l’humilité, je crois même qu’il est parfois la forme la plus exaltée, presque délirante de l’orgueil (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p. 1222).
            @ Titsuko
            Hitler avait compris l’utilité d’un Dieu, il s’en est bricolé un sur mesure à partir de son raisonnement raciste (Dieu Race).
            De même, le communisme n’est pas dénué de religiosité, et son Dieu est aussi bricolé sur mesure, à partir de son raisonnement classiste (Dieu Classe).
            Il suffit de regarder l’Art de ces idéologies pour voir ce qu’elles vénéraient (voir Art Nazi)
            On peut comparer avec les cultes de la révolution.


          • JL JL 31 décembre 2010 17:46

            ffi, qui parle ici du doute de soi ?

            La fierté est noble, l’orgueil est vil. Je vous laisse l’humilité pour réprimer votre orgueil. Quant à moi, je n’en ai que faire, en toute modestie !

             smiley


          • ffi ffi 31 décembre 2010 19:19

            Bernanos ?
            Je trouvais que cette citation allait bien avec la réponse que tu avais donné à mon message initial.

            Mais il semble que tu ne cherchais pas à y répondre, en fait.

            Quant à tes distinctions entre les mots qui désigne les « sentiments » (disont : états d’âme), bah
            ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
            orgueil vient du francique : ürgoli qui signifie « fier »

            fier vient du latin « ferus », qui signifie « sauvage » (qui a donné féroce).

            humilité vient du latin « humilis », de humus « terre », « qui reste au sol, qui ne s’élève pas »

            modeste vient du latin « modestus » « qui observe la mesure ».

            compassion vient du latin « compassio », mot issu partir du latin pati, passus « souffrir », « supporter », « être patient », en particulier de « passio », qui désigne à la fois une « affection de l’âme » et souffrance, la patience et l’endurance du Christ sur la croix (traduction de grec pathos), composé avec le préfixe con- « préfixe exprimant l’adjonction, la réunion, le parallélisme, la simultanéité, l’identité. » donc quelque chose comme « souffrir ensemble, parallèlement, simultanément, identiquement », « patienter ensemble, parallèlement, simultanément, identiquement », « supporter ensemble, parallèlement, simultanément, identiquement »

            empathie du grec « pathos », « ce qu’on éprouve », préfixé par in- (devenu em-) « dans », « faculté de comprendre ce qu’éprouve l’autre ».

            solidarité (est-ce un sentiment ?) : du latin « solidus » : solide, « solidare » : rendre solide, consolider, « salutarer » : saluer, solidaire (XVème) se dit d’un bien commun à plusieurs personnes, chacune étant responsable de tout ; et, par extension, des personnes liées par un acte solidaire. XVIIIème sens moderne dérivé de la locution juridique « in solidum » : « pour le tout »

            charité : du latin « carus » : cher, chéri, d’où caritas « tendresse ».
            -------------------------------------------------------------------------------------------------------------
            Entre les différentes provenances linguistiques des mots, les métaphores qui fondent leur emploi dans tel contexte, ... je suis bien loin de pouvoir donner une définition précise des mots.

            Et d’ailleurs, je m’y refuse, car à définir les mots de manière trop réduite, on peut dire de moins en moins...

            C’est la maladie contemporaine : ouvre ton dictionnaire au mot dictionnaire et tu verras que ton dictionnaire se définit lui-même comme un définitionnaire, c’est-à-dire qu’il croit recueillir la nature des mots... Or les mots n’ont pas de nature, ils n’ont que des emplois usuels. C’est n’est donc que par la connaissance de l’histoire de ces emplois (les dictions, les dictons) que l’on peut utiliser correctement les mots.

            Et qu’est-ce qui a présidé à l’emploi des mots en France ? Le christianisme.

            Sans connaître un minimum le christianisme, tu risques donc d’utiliser ta langue à contre-emploi.


          • JL JL 31 décembre 2010 20:16

            je vois que le passage au tutoiement, sorte d’insulte ici en tant que provocation, est la marque de la déconfiture de ffi. Je le laisse à son orgueil blessé.


          • ffi ffi 31 décembre 2010 20:28

            Ne soyez pas vexé, c’était surtout de ma part un vieux réflexe de camarade gauchiste.


          • ffi ffi 31 décembre 2010 22:09

            @Tetsukos
            Pour compléter ma réponse à votre endroit, quelques citations Hitleriennes sur le christianisme (extraits de ses Libres propos recueillis par Martin Broman, 2 tomes parus dans les années 50).
            ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
            Le coup le plus dur qui ait frappé l’humanité, c’est l’avènement du christianisme. T1 p.7-8

            Le christianisme constitue le pire des régressions que put subir l’humanité. T1 p.312

            Si le monde antique a été si pur, si léger, si serein, c’est parce qu’il a ignoré ces deux fléaux : la vérole et le christianisme. T1 p.75-76

            Du fait de la lutte, les élites se renouvellent constamment. La loi de sélection justifie cette lutte incessante en vue de permettre aux meilleurs de survivre. Le christianisme est une rébellion contre la loi naturelle, une protestation contre la nature. Poussé à sa logique extrême, le christianisme signifierait la culture systématique du déchet humain. T1 p.51

            La civilisation a été l’un des éléments constitutifs de la puissance de l’Empire romain. Ce fut aussi le cas en Espagne, sous la domination des Arabes. La civilisation atteignit là un degré qu’elle a rarement atteint. Vraiment une époque d’humanisme intégral, où régna le plus pur esprit chevaleresque. L’intrusion du christianisme a amené le triomphe de la barbarie. L’esprit chevaleresque des Castillans est en réalité un héritage des Arabes. Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade !) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animé d’un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés. T2 p.297

            À part quelques culs bénis, je puis dire qu’aucun de mes camarades ne croyait plus au miracle de l’eucharistie. La seule différence avec aujourd’hui, c’est qu’à l’époque j’étais persuadé qu’il fallait faire sauter tout cela à la dynamite. T1 p.314

            La calotte ! Le simple fait d’apercevoir un de ces avortons en soutane me met hors de moi. T1 p.311

            si je devais mourir aujourd’hui, cela me choquerait de savoir qu’il se trouve un seul cureton dans un rayon de dix kilomètres autour de moi. L’idée qu’un de ces êtres pourrait m’apporter le moindre secours me ferait à elle seule désespérer de la Providence. T1 p.332

            Si le danger n’avait pas existé que le péril rouge submergeât l’Europe, je n’eusse pas contrecarré la révolution en Espagne. Le clergé eût été exterminé. T1 p.310

            ------------------------------------------------------------------------


          • ffi ffi 31 décembre 2010 23:19

            J’ai oublié celle-ci :
            ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
            Pour lui rendre la mort plus facile, l’Église tend à l’homme l’appât d’un monde meilleur. Nous nous bornons, nous, à lui demander de façonner dignement sa vie. Il lui suffit pour cela de se conformer aux lois naturelles. Inspirons-nous de ces principes, et nous triompherons à la longue de la religion. Mais il n’est pas question que jamais le national-socialisme se mette à singer une religion par l’établissement d’un culte. Son unique ambition doit être de construire scientifiquement une doctrine qui soit rien de plus qu’un hommage à la raison. T1 p.39
            ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
            CQFD : Hitler était adepte de la « raison scientifique » : une raison mâtinée de néo-darwinisme et de loi du plus fort...


          • King Al Batar King Al Batar 30 décembre 2010 13:33

            Je trouve que limiter la religion à se croire le meilleur est extrèmement réducteur.

            En effet, ce n’est pas forcément se croire le meilleur, c’est juste penser que l’on a raison et que les autres, les non croyants, les athés ou les non pratiquants (souvent les religieux sont plus sévère avec les non pratiquant de la même religion, qu’avec les personne d’autre religion) ont tort.
            Ce n’est pas être raciste de penser que l’on est dans le vrai. Et on peu retrouver exactement le même typê de raisonnement avec la politique. En effet celui de droite va penser que le mec de gauche pense mal et que c’est lui qui a raison. Ca n’en fait pas pour autant un raciste.

            Il faut distinguer avoir foi en ses convitions, ce qui est indispensable à tout individu (d’ailleurs n’avez vous pas foi en vos idées quand vous ecriver votre billet) et considérer une infériorité de ceux qui ont foi en d’autres convictions que vous.
            Le raciste est juste un sombre con, et je craint qu’il soit malheureusement reparti de manière égal entre religions, athés et toutes les cultures, et identité de notre belle planête.


            • Jean-François Jacobs JF Jacobs 30 décembre 2010 15:32

              Bonjour,

              Croire n’est pas penser, et vice et versa. Quand on ne croit plus, c’est que l’on doute, ce qui ne nous empêche pas de penser...

              Quand un homme politique dit qu’il détient LA vérité et qu’il veut L’imposer... Il devient un dictateur...

              Une personne qui se revendique d’une religion monothéiste cautionne au minimum l’idée de détenir La vérité. Un raciste (passif) ne fait pas autre chose...

              JF J

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès