Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les Djihadistes, « Ciconcelions » d’aujourd’hui…

Les Djihadistes, « Ciconcelions » d’aujourd’hui…

L’orthographe du mot « ciconcelions » du titre n’et pas une erreur de frappe. C’est vrai qu’ils sont « si cons ces lions » qui croient rugir lorsqu’ils postillonnent le nom de Dieu, et qui massacrent des populations innocentes en son nom.

Curieusement, dans le même pays, à plus de mille six cents ans d’intervalle, les « Djihadistes » des GIA, puis du GSPC et de l’AQMI, semblent être les avatars des circoncelions, leurs ancêtres chrétiens, comme s’ils étaient revenus d’un lointain passé, par une porte dérobée du temps. 

On dit que l’histoire bégaie, lorsque des évènements se répètent avec de curieuses similitudes, entre de longs intervalles.
 
C’est le cas du terrorisme dit islamiste, tout particulièrement dans mon pays, en Algérie. Ce qui s’est passé, durant ce nous appelons la décennie rouge, entre 1992 et 2002, a choqué la planète entière, par le déchaînement de violence qui a coûté la vie à des centaines de milliers de victimes innocentes, des déplacements de populations, et une répression féroce.
 
Curieusement, un processus copié-collé, si l’on excepte le contexte, et si l’on remplace le coutelas et la fourche par la kalachnikov et le TNT, a eu lieu, dans le même pays, par les descendants de ceux qui l’avaient provoqué ou subi, il y a plus de seize siècles.
 
Ce fut le schisme du donatisme, puis l’insurrection des Circoncellions, qui furent son bras armé.
 
Vers la fin du IIIeme siècle, les populations de la Numidie, actuelle Algérie de l’Est et Tunisie du Nord, connurent des évènements qui nous interpellent aujourd’hui, par un curieux reflux de l’histoire.
 
A cette époque,les populations berbères latinisées, qui habitaient les plaines, les piémonts, et les villes romanisées qui se trouvaient à l’intérieur du limes, étaient presque tous chrétiens, à l’exception des populations des montagnes, qui avaient le plus souvent gardé les rites animistes de leurs ancêtres.
 
Écrasés par la domination romaine, ployant sous la férule des nantis, des paysans pauvres, ou des exploitants ruinés, tous originaires de Numidie, sous le prétexte de purifier le christianisme de l’influence du pouvoir en place, mais qui, en réalité, furent des insurgés de la misère, terroristes avant la lettre, les Circoncellions, furent chauffés à blanc par leurs « prélats » donatistes, leurs « émirs » de l’époque, fanatisés jusqu’à la folie furieuse. Ils fondirent sur des populations isolées, fragilisées, sans défense, livrées à leur propre sort.
 
Ils leur firent subir les mêmes sévices et les mêmes horreurs, que les GIA infligeront aux populations isolées de la Mitidja, de l’Ouarsenis et de l’Oranie, plus d’un millénaire et demi plus tard.
 
C’était l’aube du christianisme, puisqu’il sortait enfin de la persécution romaine.
Le Donatisme un mouvement religieux, dont les ressorts originaires, du vivant de son précurseur, reposaient sur des aspirations à l’insurrection contre l’ordre établi, a été inspiré par l’évêque Donat.
 
La divergence majeure qui se fit jour au sein de l’Église d’Afrique, naquit de l’intransigeance de Donat à l’encontre des fidèles, et particulièrement des prélats, qui avaient succombé à la persécution romaine, et qui avaient abjuré le christianisme. L’ordination d’un Évêque qui procédait de cette polémique, mit le feu aux poudres. Mais Donat allait se retrouver face à une grande figure de l’Eglise d’Afrique, Augustin, qui devint un des plus prestigieux pères de l’Eglise. Il n’en resta pas moins, néanmoins, un fidèle de l’empire romain, totalement soumis à son autorité.
 
Augustin, comme Donat, était lui aussi berbère, origine dont il ne se glorifiait jamais, et dont il n’usa jamais de l’idiome, préférant les langues latine et punique à celle de ses ancêtres.
 
La polémique entre lui et Donat dégénéra très vite, puisque Augustin demanda à l’empereur Constantin de sévir contre les récalcitrants.

Les premiers Donatistes furent persécutés, martyrisés, dépossédés, déchus de leurs charges, parfois exécutés. Mais ces persécutions allaient durcir leurs convictions.

Ils versèrent dans une sorte d’intégrisme, peut-être le premier du monde. Mais ils se gardèrent bien de verser dans la violence. Ils préféraient s’adonner aux querelles dogmatiques, et à la diatribe tissée au fil de soie. Mais leur discours, fondamentaliste et rigoureux, avait séduit les foules de vagabonds qui erraient dans la campagne numide. Ceux qui allaient devenir les Circoncellions, les premiers terroristes religieux de l’histoire.

Mon pays, l’Algérie, a donc l’accablant privilège d’avoir donné naissance à l’un des premiers mouvements intégristes de l’humanité, celui des donatistes, et aussi au premier terrorisme religieux, celui des Circoncellions, il y a plus de seize siecles de cela, lorsque nos ancêtres étaient chrétiens. Le raccourci est certes facile. Mais les faits sont là !

Ce mouvement schismatique du Donatisme, s’il a été provoqué, par la nomination de l’évêque de Carthage, a été exacerbé par des querelles dogmatiques qui contestaient dans sa structure même, l’ordre ecclésiastique établi.
Donat et soixante-dix autres évêques numides s’opposèrent donc à l’ordination de cet évêque, et entrèrent en lutte ouverte contre l’église officielle.
 
Après maintes péripéties, celle-ci condamna le mouvement. Mais la rebéllion redoubla d’ardeur. Une persécution terrible s’abattit alors sur les Donatistes. Comme celle que déclenchèrent les généraux algériens contre les militants du FIS qui avait remporté les élections.
 
Mais cette violence de l’Empereur, attisée par Augustin, ne fit qu’aviver la protestation. Les donatistes se considéraient comme les seuls chrétiens purs, « fils de martyrs ». Leur opposition à l’autorité de l’empire et à l’église officielle qu’ils disaient corrompue, et qui l’était bel et bien, leur valut la sympathie, puis l’adhésion de larges couches de la société, particulièrement les plus démunies parmi elle.
 
A bien des égards, le Donatisme fut le FIS du IVe siècle. Un remake remarquable. La comparaison est d’autant plus curieuse que les donatistes étaient des chrétiens rigoristes, qui exigeaient le port de la barbe, qui imposaient celui du voile aux femmes, oui, oui, et qui se montraient particulièrement intransigeants sur les moeurs quelques peu dissolues de la société. Au point où ils s’érigèrent en censeurs moraux. Tout comme le feront certains jeunes savonaroles du FIS.
 
La persécution des donatistes par l’église officielle et par les « forces de sécurité » de l’époque, entraîna une terrible réaction de violence. Ce fut donc l’avènement des Circoncellions. Le GIA d’alors. Les circoncellions, ceux qui rôdaient autour des villages, selon le sens latin du terme, se recrutaient dans les cohortes de paysans ruinés, d’esclaves et des paysans les plus pauvres, ceux qui étaient honteusement exploités par les grands propriétaires terriens. La vraie cause de leur révolte est à chercher dans l’extrême misère dans laquelle ils avaient été plongés, dans la corruption généralisée, dans l’injustice érigée en système de gouvernance.
 
Ils exprimèrent leur colère et leur refus de l’oppression et de l’injustice, par un regain, voire une exacerbation, de religiosité, par une volonté farouche de revenir aux sources du christianisme. Ils portaient la barbe et s’identifiaient aux premiers martyrs. C’étaient en quelque sorte les précurseurs de nos actuels djihadistes.
 
Comme les GIA des années 90, ils s’attaquaient aux villages isolés, au cri de « Laudes Deo »(Louanges à Dieu), une sorte d’Allahou Akbar, en massacraient tous les habitants, jusqu’à égorger les nourrissons et les bêtes. Ils pillaient, violaient, au nom de Dieu et bravaient la mort, parce que leur but ultime était de périr en martyrs de la foi. Mais en martyrs repus de bonne chère et de chair fraiche. Des Djihadistes pur jus, avant l’heure !
 
Les donatistes, devenus prudents avec les ans, qui reniflaient le vent et qui ne voulaient pas insulter l’avenir, se gardaient bien de s’impliquer directement dans la violence, avec ces gueux de circoncellions.
 
Eux, se disaient les vrais modèles de chrétien, de la bonne pâte à bon dieu, louvoyaient dans les méandres du dogme, interprétaient les textes sacrés à leurs convenances, des fetwas dans le genre, développaient des thèses contre les docteurs de la foi, leurs muftis chrétiens, désavouaient la violence et se mirent à recourir à l’autorité et à l’arbitrage de l’empereur, tout en encourageant les Circoncellions dans leur folie suicidaire, l’air de rien.
 
En peu de mots, ils faisaient de la politique.
 
Résultat des courses, Ils finirent par réintégrer le christianisme officiel, et firent carrière dans le clergé ou dans les affaires, parfois dans les deux. Un peu comme leurs descendants du MSP et les Émirs »repentis ».
 
Ils devinrent des prélats aux goûts raffinés. Tellement éloignés de l’évèque Donat, qui avait été à l’origine d’un mouvement que certains historiens qualifient de révolutionnaire. Ils eurent leurs Clubs des Pins, leurs grandes et petites entrées, et se fondirent dans la satrapie ambiante.
 
Les similitudes avec ce qui se passe aujourd’hui sont tellement frappantes qu’on se demande si, en cherchant un peu, on ne trouverait pas le pendant du DRS dans l’inventaire de ces tragiques évènements.
 
A la différence que nous savons, avec certitude, que les empereurs romains de l’époque étaient des enfants de chœur à côté du DRS. Ce ne furent pas eux qui créèrent les Circoncellions. Ils les combattirent et les réduisirent. Contrairement au DRS, qui a créé les GIA, qui a infiltré, réaménagé le GSPC, puis crée la Qaeda au Maghreb Islamique, sur commande de ses amis américains, pour provoquer une vague de terreur dans le Sahel. Mais là est une autre histoire.
Etrange répétition de l’Histoire que l’utilisation de la religion, assaisonnée de misère et d’ignorance.
 
Ces évènements terribles qui se sont déroulés, il y a plus de seize siècles, qui ont été vécus tragiquement par nos ancêtres et qui ont provoqué le carnage et la dévastation au sein des populations les plus démunies, interpellent la curiosité intellectuelle et historique. Mais loin d’être une malédiction, un quelconque atavisme, ou un gene de la violence que nous porterions en nous, cette malheureuse disposition à verser dans l’excès et la démesure, dans l’utilisation outrancière et suicidaire de la religion, trouve son explication, non pas dans un quelconque fanatisme naturel, mais dans un désespoir immense, née d’une oppression sans bornes. Les mêmes causes engendrant les mêmes effets.
Comme ses ancêtres chrétiens, le peuple algérien musulman a été précipité dans une situation qui n’a d’autre issue que le malheur, l’indigence et l’injustice. Et cela dure depuis si longtemps. Depuis toujours.
 
Dans l’un et l’autre cas, avec plusieurs siècles entre les deux, Il a été pris en tenailles entre un pouvoir oppresseur et des circoncellions vengeurs. Et sanguinaires. Les djihadistes, comme leurs précurseurs circoncellions, qui sont issus des couches les plus malheureuses de la population, se vengent sur elle de toute la misère qui leur a été infligée par des satrapes malfaisants et tout puissants. Sauf que les circoncellions modernes ne font pas dans le détail. Ils préfèrent le TNT au gourdin et à la hache. Encore qu’ils ne répugnent à en user, pour le plaisir.
 
Et pour bien montrer qu’ils n’ont cure de la vie et des vains plaisirs qu’elle offre, puisqu’ils n’ont aucune chance d’y goûter, ils se font déchiqueter en même temps que leurs malheureuses victimes, convaincus, qu’au moment où ils explosent, les portes du paradis s’ouvrent à eux, sous les youyous des houriates qui les attendaient avec fébrilité.
 
Ah, s’ils pouvaient entendre les sarcasmes et les ricanements de ceux qui les ont envoyés à la mort, en leur concoctant des fetwas enflammées, à Ben Aknoun et autres antres du DRS.
 
D.Benchenouf
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • sylvie 19 août 2010 17:16

    Bel article merci


    • tinga 19 août 2010 20:16

      Article édifiant, la manipulation de fanatiques religieux est récurrente dans l’histoire, et je ne pense pas que l’Algérie ai vu naitre le fanatisme religieux, si ça peut vous rassurer, pour ce qui est des comportements brutaux et bestiaux, c’est vrai l’histoire bégaie.

      Merci pour cette page d’histoire si actuelle, et pas seulement pour la récente tragédie algérienne, on pourrait l’extrapoler aux talibans, aux néocons, et à bien d’autres situations, le terrorisme c’est le moyen d’obtenir un maximum d’effets avec un minimum de moyens, et n’oublions pas que le fanatique n’est qu’un pion, souvent manipulé par celui qu’il croit combattre. 

      • Aafrit Aafrit 19 août 2010 23:13

        Et manipulé comment, petit déculotté ?

        Quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise.. il a tort, parcequ’il est arabe ?

         Tu réflechis avec tes fessettes..


      • Aafrit Aafrit 19 août 2010 21:04

        Oui c’est comparer le comparer, joli !

        Quoi que, Contrairement aux ciconciliens qui ne sont plus, les Djihadistes sont toujours là !
        A l’ordre du jour, les Djihadistes c’est pas ça qui manque !
        Djahidistes d’allah abrutis jusqu’aux trognons et manipulés par tout ce qui leur prononce le nom de dieu.Assoiffés de dieu quoi !!!!!!!
        Djihadistes des autres Dieux. Dieu des bush et affidés, Dieu des isrealiens (eux aussi des Djihadistes qu’importe le terme utilisé)
        Djihadistes du Dieu : argent !!!!

        ...Etc.
        Et ça s’interchange et s’enteraide au point de ne plus savoir ou repérer qui est qui, qui est quoi, et qui fait quoi !



        • Aafrit Aafrit 19 août 2010 21:05

          comparer le comparable ! cqfd


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 20 août 2010 11:30

            Article historique très interessant.

            Hors des questions militantes, je m’interesse à l’histoire des religions comme sujet en soi.

            Les origines de l’islam, ainsi que les origines des sectes violentes (pas toutes musulmanes) sont un sujet difficile à éclaircir (en particulier, les premiers documents sur l’islam sont perus) mais passionnant.

            Dès l’époque du Christ, il y avait des sectes bien allumées qui attendaient le Messie pour demain matin, et qui en attendaient qu’il soit un chef de guerre. Leurs textes sont publiés dans l’édition de la Bible de la Pleiade sous le vocales ’3crits apocryphes et intertestamentaires).

            L’islam parait avoir ses racines dans ce qu’on appelle le « judéo-christianisme », c’est à dire une branche du christianisme restée sous l’autorité de Jacques frère de Jésus, secte restée attachée au légalisme judaique ; l’autre branche était le pagano-christianisme de Saint Paul, dont est issu le christianisme actuel.


            • sam turlupine sam turlupine 20 août 2010 14:13

              Merci pour cet article et ce rappel historique, particulièrement intéressant.

              Merci de dénoncer le fanatisme des « fous de religion », quelle qu’elle soit, et aussi de montrer que le véritable terreau du terrorisme sont la misère et l’oppression dans lesquels sont tenus les peuples.


              • vilistia 20 août 2010 14:26

                Mon bon Monsieur........

                Çà fait du bien de se retrouver avec des histoires des Églises primitives.

                A quand l’histoire du premier homme descendu de son arbre ?


                • Martin D 20 août 2010 14:49

                  à l’auteur,

                  nous savons que ce sont des militaires algériens qui ont tué des milliers de vies algériennes et non comme vous le prétendez des musulmans.
                  le gvnmt algérien à agit ainsi pour demander de la France et de l’Europe de l’argent pour combattre le terrorisme. C’est arrivé suite à une élection démocratique ou le FIS (un parti musulman) avait gagné les élections.
                  mais le gvnmt algérien a refusé qu’un parti musulman puisse gagné, car cela remettrait en cause toute la corruption et l’injustice existant en Algérie !

                  voir les videos sur dailymotion et youtube...


                  • brutaltruth brutaltruth 20 août 2010 15:19

                    Merci à l’auteur pour ce rappel d’une histoire méconnue.


                    Le voile, la barbe, « aryen », « surhomme », swastika...
                    Les extrémistes ne font que reprendre, détourner et corrompre à leurs propres fins, ou plutôt à celles de leurs commanditaires.

                    Et surtout, ils profitent de la détresse, l’ignorance et la misère.


                    • Png persona-nongrata 20 août 2010 16:06

                       Cette article n’est ni plus ni moins que de la propagande et voici le fils spirituel de Mohamed Sifaoui le fourbe et menteur !!! Aqmi , Gia , Alquaida , tralalaida ......Vous n’avez pas honte de mentir comme ça ?!

                      Comme le fait remarquer Martin D le GIA ou encore le FIS n’ont rien à avoir la dedans !!!! Et les moines de Tébérine c’est pareil !!!

                       La France et les généraux algériens devront rendre des comptes tôt ou tard sur leurs exactions !





                      • Paradisial Paradisial 22 août 2010 18:01

                        Salut Très Cher Frère,

                        Je profite de ton passage (et du mien rapide) par ici, afin de te souhaiter un Ramadan Moubarak Karim.

                        Jeûne, prières et invocations agréés incha-Allah.

                        Très ravi de t’entrevoir là-bas et par ici. smiley smiley

                        Les ignorants sont légion à tomber dans la hasbara, aussi, de temps en temps un coup de fourche dans le foin s’avère indispensable pour secouer un peu une certaine vermine. smiley smiley

                        La vérité quand elle tombe sur le mensonge elle le fêle. smiley

                        Au lieu de trop s’amuser avec ces professionnels du mensonge n’oublions pas de trop travailler ce qui largement plus essentiel : soi-même, smiley notre propre cœur. smiley

                        La caravane progresse vers son chemin, les chiens .... smiley

                        Salutations les meilleures.


                      • Aafrit Aafrit 20 août 2010 18:23

                        Gia, AIS, MIA ont existé, ont tué, massacré. Certains mélangent pisse-chaude et première cummunion. Croire éternellement aux complots relève de la mauvaise foi et de la stupidité. A moins que ces gens (qui disent que ça n’existait pas touça touça) veuillent la destruction, là ça est une autre question.

                         Crime de l’Etat algérien ? Oui personne ne le nie. Mais jusqu’à dédouaner les fous d’allah, vous ne connaissez rien de cette Algérie.


                        • Captain Zeupa 21 août 2010 22:16

                          Merci M. Benchenouf pour cet article.

                          J’avais aussi étudié l’histoire de l’Algérie durant les premiers siècles de l’ère chrétienne.

                          Saint Augustin, évêque de Kabylie, a combattu ces donatistes et circoncellios, hérétiques qui se prenaient pour les seuls vrais chrétiens, les plus purs !

                          Ils ont préparé le terrain à d’autres hérétiques qui allaient arriver : les musulmans !

                          Ils se croient aussi les croyants les plus purs ! la seule vraie religion ! smiley

                          Un bon livre sur le sujet : « L’Algérie des origines, de la préhistoire à l’avènement de l’islam », de Gilbert Meynier, historien et spécialiste de l’Algérie


                          • Paradisial Paradisial 22 août 2010 17:34

                            Les dessous pourris du terrorisme pseudo-islamiste en Algérie

                            NB : je ne suis pas d’origine algérienne.

                            Pour réaliser combien tant on vous manipule, vous n’aurez qu’à visionner ces excellents reportages (des chaînes françaises) dévoilant avec brio qui sont les réels instigateurs et fabricants directs du terrorisme soit-disant « islamiste ».

                            Les vrais artificiers des attentats de Paris et les vrais meurtriers des civiles algériens égorgés étaient les Services Militaires Algériens, cela, tout esprit un minimum soit peu intelligent le sait.

                            Mais encore, derrière les militaires il y est une certaine « main noire » agissant derrière tout cela. Eux n’étaient que des exécutants.

                            Vidéos Dailymotion

                            Les dessous pourris du terrorisme pseudo-islamiste en Algérie - 1/4

                            Les dessous pourris du terrorisme pseudo-islamiste en Algérie - 2/4

                            Les dessous pourris du terrorisme pseudo-islamiste en Algérie - 3/4

                            Les dessous pourris du terrorisme pseudo-islamiste en Algérie - 4/4

                            Algérie : le vrai faux enlèvement des trois diplomates français 1/2

                            Algérie : le vrai faux enlèvement des trois diplomates français 2/2

                            L’assassinat des moines de Tibhirine - La manipulation

                            C’est très décoiffant. On peine énormément à croire que les généraux algériens soient les uniques et premiers responsables. Cette main noire c’est des lobbies qui n’existent pas qu’elle provient, la main du « parti de satan » ; les généraux algériens ne sont que ses guignols locaux, une sorte de complices exécutants. Cette main est extérieure à l’Algérie, et ce n’est pas de l’Orient qu’elle provient, mais des coulisses plutôt très très noires qui saisissent désormais l’Occident, une main de fer, gantée insidieusement dans du velours.

                            Quand on se pose la question à qui profite le crime, la réponse ne saurait indéniablement être positive pour l’islam et les musulmans, mais à ceux qui cherchent à le combattre et à ternir son image plutôt.

                            A qui profite le crime ?!! Regardez-le bien dans lesdites vidéos, les têtes au pouvoir autant en France qu’en Algérie en ont directement profité, mais ce n’était là que la face cachée de l’iceberg !

                            A qui profite le crime ?!! Observez juste l’évolution actuelle des affaires de ce monde vers la crise et vous trouverez votre réponse.


                            • Paradisial Paradisial 22 août 2010 17:39

                              la question qu’il faudrait se poser à la vue de ces vidéos (notamment dans leur épisode parisien) est la suivante : est-ce que les militaires algériens étaient à même de harceler réellement le gouvernement français de l’époque par lesdits attentats ?!!!

                              La réponse la toute logique est évidemment négative.

                              Il faudrait se rendre à l ?évidence : les attentats parisiens étaient orchestrés (en connivence par les systèmes sécuritaires algérien et français) pour accréditer la piste terroriste pseudo-islamique et le prétendu risque de son essaimage en Europe, afin de légitimer en même temps la barbouserie et la main mise féodale des généraux sur l’Algérie (perpétrant plein de massacre de civils par des techniques anti-insurrectionnelles).

                              Au lieu de croire que c’étaient les généraux algériens qui manipulèrent les arcanes sécuritaires françaises il faudrait plutôt plus consciencieusement inverser la donne :

                              les généraux algériens n’ont été et ne sont que des marionnettes manipulées par la grande main invisible qui régente l’Europe (et qui fit taire et collaborer le Gouvernement français de l’époque) ; cette grande main invisible ne voulait pas d’une seconde révolution islamique à ses portes qui essaimerait de par le creuset maghrébin.

                              Mais encore : la réalité cachée dans les arrières-coulisses est plus complexe que cela.


                            • Paradisial Paradisial 22 août 2010 17:39

                              Quelle est l’origine de ce terrorisme qui tant sévi de par le monde ?!!

                              Quels sont ses réels instigateurs ?!!

                              A qui profite ce crime contre l’humanité, si insidieux ?!!

                              Pourquoi cherche-t-on tant à manipuler et à effrayer les gens à travers toute la planète ?!!

                              Pourquoi les médias participent-ils tant à cet effort de propagande et d’apeurement patents ?!

                              Où seraient les réponses à autant de manipulations ?!!

                              Voici un début de réponse :

                              Les néo-cons, les évangélistes alliés judaïophobes des sionistes, les sionistes eux-mêmes (toutes horizons confondues) sont - consciemment ou inconsciemment - à la solde du Nouvel (dés)Ordre Mondial du Parti de Satan qui essaie de se cacher derrière son foireux instrument nommé Tzion.

                              Ne criez pas à l’antisémitisme (je suis plus sémite que ceux qui me colleraient cette attaque) ni de judaïophobie. Je ne parle pas là des juifs et du judaïsme, mais du sionisme comme instrument de trouble et de désordre planétaire, dont les sionistes juifs et chrétiens ne sont que des victimes inconscientes manipulées et instrumentalisées par cette dernière religion sataniste.

                              Ladite religion qu’ils veulent tant mondialiser est le sionisme.

                              Si ces crétins satanistes veulent unifier tous les volets de la vie (politique, économie, commerce, monnaie, fiscalité, droit, [in]justice, santé, enseignement, médias ....] dans un système uniforme mondialisé, sous des airs et des prétextes de démocratie et de paix, il ne faudrait oublier un secteur très important qui lui aussi sera touché par ces unifications : l’armée.

                              Le dessein de ces gens ce n’est pas la paix. Leur dessein premier c’est la (pseudo) judaïsation de force de toute la Palestine Historique et de Jérusalem en particulier.

                              Comme l’Islam et les musulmans constituent la grande barrière infranchissable qui se tiendra en face contre la réalisation de leurs desseins messianiques, ils voudraient ces satanés s’accaparer le monde entier avec toutes ses armées (politiques, médiatiques, économiques .... mais enfin et surtout militaires) pour forcer le passage, quitte à créer un chaos planétaire.

                              Au bout du compte, c’est gens là ne veulent pas accélérer la sortie et le retour du Messie, au contraire, ce qu’ ils préparent (dans leurs cercles d’illumanati) ce n’est rien d’autre que la sortie de l’antéchrist.

                              Ce qu’ils font actuellement en Irak et en Afganistan en envoyant quelques petits contingents (et lorgnent de faire au Yemen et en Iran), n’est qu’un arrière petit goût de ce qu’ils préparent. Ils voudraient faire des armées mondiales la grande légion unifiée de l’antéchrist par laquelle ils voudraient briser cette grande barrière qui se dressera contre eux : l’islam et les musulmans.

                              Les illuminati sont des gens qui croient en Dieu, mais qui ont choisit consciemment et en connaissance de cause le parti de satan (contre quelque faux prestiges bling-bling de ce bas monde). Ils ont vendu leur âme au diable, et voudraient vendre toute l’humanité aux forces du mal et du malin. Le sionisme est leur levier, et les hommes politiques (toutes horizons confondues) leurs outils et complices conscients et inconscients.


                            • Paradisial Paradisial 22 août 2010 17:40

                              Qu’ils se crèvent les yeux : le parti de satan ne passera pas, la "main de Dieu" (malgré leurs stratagèmes) sera toujours supérieure.


                            • @distance @distance 22 août 2010 18:31


                              article intéressant

                              L’Afrique chrétienne,
                              de la « grande persécution » à l’invasion vandale
                              FrançoisDecret

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès