Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les droits d’auteur du pape Benoît XVI

Les droits d’auteur du pape Benoît XVI

Le pape Benoît XVI réclame près de 16 000€ euros à une maison d’édition italienne pour avoir publié un recueil de ses réflexions sur l’avortement et la liberté. Et tenez-vous bien : la demande a été adressée dès le lendemain de l’élection du cardinal Ratzinger. Ce fut l’un de ses premiers gestes à titre de pape de l’Église catholique.

Le quotidien montréalais Le Devoir a publié une brève sur le sujet, reprise sur son site Internet : « La parole de Dieu est-elle monnayable ? Le pape peut-il exiger qu’on lui verse des droits d’auteur pour ses écrits ? Le débat est lancé en Italie, alors que le Vatican a demandé qu’on verse au pape des redevances pour l’utilisation de son oeuvre écrite. Certains auteurs jugent ce geste inadéquat. Le Vatican répond : pourquoi ne pas rendre à Benoît ce qui appartient à Benoît, et rémunérer les efforts de l’auteur ? Chose certaine, si le monde éditorial entend la parole du Vatican, ce dernier roulera sur l’or puisque, dès le lendemain de l’élection du cardinal Ratzinger, le cardinal Angelo, numéro deux du Saint-Siège, a signé un décret livrant les droits d’auteur de tous les écrits papaux à la maison d’édition du Vatican, Libreria Editrice Vaticana. Une maison d’édition italienne a reçu une facture salée de près de 21 000 $ pour la publication d’un petit ouvrage intitulé Le Dictionnaire du pape Ratzinger, qui rassemblait ses réflexions sur l’avortement et la liberté. Et c’est sans compter les 15 % de revenus de vente exigés et les 4800 $ en frais d’avocat. Source : Le Devoir, Dieu, le pape et les droits d’auteur, Édition des 25 et 26 février 2006, page F6.

De prime abord, la loi donne raison au pape, car les droits d’auteur d’une oeuvre produite par un employé dans le cadre de ses fonctions appartiennent à l’employeur.

Jean-Paul II agissait autrement car il « réservait ses droits d’auteur aux fondations caritatives » (Source).

La question de savoir si Benoît XVI s’inscrit à la suite de Jean-Paul II ne se pose donc plus depuis le lendemain de l’élection. Après tout, c’est dans les petits gestes et les priorités que l’on mesure la charité d’un homme, qu’il soit pape ou non.


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • danielli (---.---.36.208) 28 février 2006 12:47

    Il est évident que, comme auteur d’un texte, le pape à le droit sinon l’obligation de demander des dommages si le texte est reproduit sans autorisation préalable. Sinon pourquoi revendiquer les mêmes droits pour la copie de CD, DVD et autres publications. Le pape est un auteur comme bien d’autres et la tâche qu’il exerce ne le place ni en dessous ni au dessus des lois. Je crois d’ailleur que la Bible, le Coran la Thora et autres livres sacrés ou laïcs sont vendus même aux plus pauvres. J’informe l’auteur de l’article que, s’il s’agissait d’un responsable d’une autre confession, il encourait peut-être quelques problèmes !


    • emilie (---.---.72.22) 28 février 2006 13:47

      Si le pape Benoit XVI reçoit des droits d’auteur, celà ne signifie en rien qu’il ne consacrera pas l’argent perçu à des oeuvres de charité. c’est d’ailleurs le cas. Pour reverser ses droits d’auteur à un quelconque organisme, il faut d’abord les percevoir. voir l’article paru dans Zenit.org le 2 juin 2006 et cité ci-dessous :

      "A ce propos, don Claudio Rossini, S.D.B, directeur de la « Libreria Editrice Vaticana » a confié à Zenit que peu après son élection le pape Jean-Paul II avait également confié à la maison d’édition du Vatican les droits d’auteurs de Karol Wojtyla.

      « La différence est, précise-t-il, qu’avec le cardinal Ratzinger, nous nous trouvons devant une grande quantité de livres. En Allemagne, un éditeur m’informe qu’en allemand, il y a plus ou moins 55 livres, alors qu’en italien, on a environ 43 volumes ».

      Don Rossini révèle qu’une partie des droits d’auteur des œuvres du pape ou de Ratzinger sera destinée à des œuvres de charité, ce que Jean-Paul II avait également demandé."


      • popol (---.---.237.143) 1er mars 2006 10:08

        cher monsieur,

        21000$ !!! salé !!! ???? !!! je pense plutôt que la maison d’édition doit rigoler à côté des bénéfices qu’ont engrengés la publication de l’ouvrage...

        que Benoit demande des droits d’auteurs quand on publie ses textes, je ne vois pas le problème ...

        vous perdez votre temps cher monsieur, il y a des affaires plus intéressantes à traiter...

        bien à vous,

        Popol


        • douceur (---.---.57.218) 2 mars 2006 16:12

          première chose qu’il a fait en étant pape ...cela en dit long sur son état d’esprit ...


          • l1dit (---.---.54.30) 14 mars 2006 20:27

            Que le Pape aie reclamé ses droits d’auteur ne me parait pas scandaleux : il aurait été idiot de ne pas le faire. Ce qu’il est important de connaitre c’est comment va-t-il utiliser cet argent ? à quelle oeuvre ? à quelle action ????


          • perlin (---.---.172.186) 25 mars 2006 08:03

            Le problème en effet n’est pas en droit mais en symbole. Cette question de droits d’auteur rejoint en fait celle des fastes de l’église catholique. Cela reste choquant, un point, un trait.


            • Icks PEY (---.---.232.221) 17 mai 2006 17:40

              J’interviens avec retard dans ce débat mais une vérité me semble avoir été oubliée.

              Vous focalisez votre attention sur la perception des droits d’auteur par Benoit XVI, mais vous oubliez de dire que si cet argent n’avait été réclamé, il serait resté entre les mains de la société d’édition.

              Or, je ne vois pas en quoi la société d’édition a davantage de droits sur un travail littéraire qu’elle n’a pas produit que l’auteur lui-même.

              Ce n’est pas parce que Benoit XVI est pape qu’il doit laisser n’importe quelle société d’édition se dispenser de reverser des droits d’auteur parfaitement légaux.

              Or, percevoir son dû en toute légalité n’est en rien incompatible avec les devoirs de charité et de générosité du chrétien, pape catholique inclus.

              Bien cordialement,

              IP


              • Michel Julien (---.---.52.16) 7 août 2006 22:28

                Dites moi, Jésus a t-il réclamé des droits d’auteurs pour son sermon sur la montagne ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès