Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les fondamentalistes européens crucifiés

Les fondamentalistes européens crucifiés

Les croix et les masquent tombent : le combat pour la démocratie se mènera désormais à découvert

Les Italiens devront faire une croix sur les cruxifix en classe, ainsi en a jugé la Cour Européenne des Droits de l’Homme en donnant raison à Mme Soile Lautsi contre l’Italie* :

CRUCIFIX DANS LES SALLES DE CLASSE : CONTRAIRE AU DROIT DES PARENTS D’ÉDUQUER LEURS ENFANTS SELON LEURS CONVICTIONS ET AU DROIT DES ENFANTS À LA LIBERTÉ DE RELIGION
Violation de l’article 2 du protocole n° 1 (droit à l’instruction) examiné conjointement avec l’article 9 (liberté de pensée, de conscience et de religion) de la Convention européenne des droits de l’homme.
En application de l’article 41 (satisfaction équitable) de la Convention, la Cour alloue 5 000 euros (EUR) à la requérante pour dommage moral.

 

D’origine Finlandaise, Mme Lautsi a obtenu gain de cause après avoir vainement plaidé sa cause pendant des années auprès de la justice italienne. Les crucifix devraient également disparaître des cours de justice, pour le plus grand plaisir du juge Luigi Tosti, qui militait lui aussi en faveur de cette marque de respect évidente envers les valeurs démocratiques et républicaines.

Car cette décision fera normalement jurisprudence pour l’ensemble des édifices publics européens, et le communiqué le stipule clairement : "L’Etat doit s’abstenir d’imposer des croyances dans les lieux où les personnes sont dépendantes de lui. Il est notamment tenu à la neutralité confessionnelle dans le cadre de l’éducation publique où la présence aux cours est requise sans considération de religion et qui doit chercher à inculquer aux élèves une pensée critique".

Inutile de préciser que La Ligue du Nord, l’Eglise ReRéformée de Benoît XVI, et l’ensemble des fondamentalistes (Chrétiens ou non) du continent ont modérément apprécié ce sursaut laïc à la veille de l’intronisation probable d’un des leurs à la tête de l’Europe (voir "Tony Blair : un Fondamentaliste Président de l’Europe ?").

Hier, Mariastella Gelmini, la Ministre de l’Education, a essayé de faire passer le crucifix pour un "symbole de la tradition italienne". On reconnait déjà la technique des néo-créationnistes : multiplier les écrans de fumée et bannir du vocabulaire tout référentiel religieux pour avancer ses pions plus discrètement en entretenant les confusions (cf "
En finir avec l’Intelligent Design").

La bataille n’est donc pas terminée : un jugement avait déjà interdit les crucifix dans les écoles et les cours de justice italiennes en 2003, avant que la Cour Suprême ne le casse en 2004 devant la levée de boucliers ultraconservateurs... sans pour autant étayer juridiquement cette décision. La Cour Européenne des Droits de l’Homme a bien une autorité supérieure, mais elle pourrait subir les assauts des fondamentalistes, de plus en plus influents dans la politique continentale.

Le combat n’est pas nouveau, mais c’est désormais officiel : comme l’Amérique avant elle, l’Europe joue sa survie en tant que symbole démocratique face à ses pires ennemis, les imposteurs qui la minent de l’intérieur.

blogules 2009 - voir l’original

* "
Communiqué du Greffier - Arrêt de chambre - Lautsi c. Italie (requête n° 30814/06)"


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Shaytan666 Shaytan666 4 novembre 2009 10:42

    Le combat n’est pas nouveau, mais c’est désormais officiel : comme l’Amérique avant elle, l’Europe joue sa survie en tant que symbole démocratique face à ses pires ennemis, les imposteurs qui la minent de l’intérieur.

    Ah que c’est bien dit, mais nous devons lutter contre TOUS les ennemis et TOUS les imposteurs et pas uniquement se focaliser sur un crucifix qui bien entendu n’a pas sa place dans un édifice public.


    • ZEN ZEN 4 novembre 2009 11:02

      Salut Stéphane,
      « Une croix sur les cruxifix  » ? : expression sacrilège, qui va choquer le pieux Tonycatho
      Et ceux qui ornent les murs de nos écoles catho ?


      • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 11:22

        salut Zen

        les ecoles cathos ne sont pas publiques mais ailleurs, cachez ce saint que je ne saurais voir


      • italiasempre 4 novembre 2009 11:54

        Cachez ce saint que je ne saurais voir  

        Alors on a un très gros problème : que fait-on avec toutes ces vestiges religieuses qu’on trouve chaque deux minutes en Italie et en plein espace publique ?
        Toutes ces églises, toutes ces oeuvres qui ont pour sujet Jésus Christ, la Madone et tous les Saints ! Toutes ces ostentations de symboles chrétiens qui incarnent le blasphème pour un non-chrétien ou l’aliénation mentale et une agression morale pour un athée !
        Il faudra alors démolir le Dôme de Milan, la Coupole du Brunelleschi, la Piété du Michelangelo. 
        En Afghanistan on l’a déjà fait, non ? 

      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 4 novembre 2009 12:03

        Buongiorno Carissima

        Grippée, je te lis en simultané.
        Il faudra en effet détruire l’ensemble de ces symboles du christianisme, choquants pour tout athée qui se respecte et pour tout non-chrétien.

        Il faudra également songer à brûler les toiles de tous ces pédophiles préraphaélites avec leurs angelots nus.


      • Big Mac 4 novembre 2009 12:04

        Mais Italia Sempre, vous savez bien que la nouvelle laïcité, c’est de détruire des églises pour les remplacer par des mosquées.

        Tenez d’ailleurs une petite anecdote est instructive, dans le film 2012, le réalisateur lors de son scénario apocalyptique, montre tous les lieux saints détruits par le cataclysme, sauf un seul la Mecque qui reste miraculeusement indemne.

        Explication de l’auteur : Mon conseiller juridique m’a conseillé pour éviter une fatwa, d’enlever la scène de destruction de la Mecque.

        Je suppose que l’auteur du présent article part du même principe pour nous parler de la laïcité bafouée. 


      • italiasempre 4 novembre 2009 12:10

        Bonjour Cosmic et Big mac smiley

        Ca me réchauffe le coeur - ouais, bon je sais, c’est mon côté catho- de vous lire.



      • ZEN ZEN 4 novembre 2009 12:19

        détruire les églises ?

        Et Ste Sophie de Constinople, détruite ?
        Qui a détruit des mosquées ?...
        Simple remarque historique
        A trop vouloir prouver...


      • Big Mac 4 novembre 2009 12:23

        Bah Italia, soyez sans crainte, à part au café concert Agoravox, personne ne songe à détruire des oeuvres d’arts.

        D’ailleurs pourquoi l’auteur oublie de stipuler que la même commission Européenne a déclaré la sharia incompatible avec la laïcité et la démocratie ?

        Marrant que tous les intervenants chrétiens de ce site, dont vous moi, Papy, et d’autres, défendent avec opinitreté la laïcité, tandis que tous les musulmans du site l’attaquent à outrance, ceci pour que l’auteur en déduise que les chrétiens seraient une menace pour la laïcité.

        Il faut dire que pour s’attaquer aux ennemis, il faut moins de courage que pour s’attaquer aux amis.


      • Kelson 4 novembre 2009 12:40

        @italiasempre
        Tu confonds « espace publique » et « administration publique ». Le premier n’ayant rien à voir avec la seconde, les lois s’y appliquant sont fondamentalement différentes. Dans l’espace publique l’idée cadre est la liberté d’expression et dans le cas des administrations c’est l’égalité d’accès donc par voie de conséquence de neutralité de l’État.


      • italiasempre 4 novembre 2009 12:47

        Je ne confonds rien du tout. Je cite l’auteur. 





      • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 12:49

        pour rappel, je renvoie dos a dos l’ensemble des fondamentalistes de toutes confessions et ne demande qu’une chose : que les moderes de tous horizons redeviennent les voix les plus ecoutees*

        j’ai par ailleurs tendance a me mefier de ceux qui veulent detruire les lieux de culte

        * il est vrai que j’ai plus longuement evoque les moderes musulmans dans la VO. et si je mets l’accent sur la resurgence du fondamentalisme chretien en Europe, c’est parce qu’elle est moins mediatisee que la montee du fondamentalisme islamiste, et qu’elle s’en nourrit d’ailleurs pour etendre sa propre emprise.


      • Big Mac 4 novembre 2009 12:53

        Oui en fait vous parlez moins des pire ennemis de la laïcité et plus des plus bénins ?

        Je connaissais un docteur comme ça qui au lieu de traiter son patient du cancer qu’il avait, lui traitait un ongle incarné, vous savez quoi ? Le patient est mort des bons traitements. 


      • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 13:01

        @italiasempre

        vous faites bien confusion : je parle d’edifice public au sens developpe juste apres dans l’extrait du communique de la Cour.

        je prone la laicite, c’est a dire la defense de la republique et de la liberte de religion face aux fondamentalismes, d’ou qu’ils viennent.

        certainement pas la destruction de Notre Dame, Hagia Sophia, Sultanahmet, San Paolo, ou Staronova


      • Massaliote 4 novembre 2009 14:15

        Italia, je plusse, je suis d’accord. Les falsificateurs de l’histoire européenne veulent éradiquer les raçines chrétiennes de notre civilisation. Sans raçines, l’Europe devient une proie. Bravo aux Italiens qui résistent et se font traiter de « fondementalistes ».


      • Kelson 4 novembre 2009 14:34

        @Massaliote
        Je ne vois pas le rapport avec l’article.... mais peut-être n’y en a t’il aucun...


      • ZEN ZEN 4 novembre 2009 17:27

        Stéphane
        Ce saint-là ?
        Mein Gott !
        (pardon, ça m’a échappé...)


      • njama njama 5 novembre 2009 15:29

        @ italiasempre

        Vous voyez des problèmes où il n’y en a pas. L’espace public en est déjà suffisamment rempli (comme vous le dites) pour ne pas « en plus » en rajouter ailleurs et partout.
        Trop, ça devient irrespirable ! Je le lis dans ce sens.

        Le pape ne pourrait-il pas laisser un peu les enfants tranquille avec ça, au lieu de vouloir imposer que l’on leur mette sous le nez cette funeste effigie dans tous les coins et recoins. Ils ont déjà, probablement pour la plupart, une médaille accrochée à leurs cous. Il a peur qu’ils se perdent ...
        Couper le cordon ombilical avec les vaticaneries, n’est pas nécessairement se couper du christianisme. Cette décision ne crucifie à peu près personne d’autres que les fondamentalistes comme le titre de l’article l’indique,


      • tourn en ron 27 mars 2010 19:19

        même ci il t’induit en erreur ta passion te rend aveugle ces comme l’amour, aucune objectivité quand t’ont est passionné, la passion ces bien mais pas quand sa te fait dévié de la verité ,la cour europeenne a eut raison ci elle avait autorisé ça il y aurais eut precedant donnant le droit a toute religions de faire de meme mais les autre tu aime pas ça toi ?


      • ZEN ZEN 4 novembre 2009 12:00

        Italia
        Vous oubliez l’eglise de Trifouillis-lez-betteraves, le pardon de Pont l’Abbé,le chapelle de Ronchamp, etc
        Y a pas que l’Italie qui compte !
        Bien qu’athée, je suis fou d’art roman et j’aime les icônes...
        ça vous va ?


        • italiasempre 4 novembre 2009 12:06

          Non, Zen, ça ne me va pas.

          J’apprécie que vous appréciez, mais que va-t-on faire avec ceux qui n’apprécient pas ? 

        • ZEN ZEN 4 novembre 2009 12:10

          Ceux qui n’apprécient pas ?
          Qu’on leur coupe la tête ! na ! smiley


          • italiasempre 4 novembre 2009 12:14

            Voyez quand vous voulez...là ça me va smiley


            ps En même temps c’est bien une belle pirouette, hein ?

          • marie 4 novembre 2009 13:43

            pourquoi employer ce terme « fondamentaliste ? »quelle sale manie que celle de l’étiquettage ! ma mère italienne, a toujours vu depuis son enfance des crucifix, et et je vous prie de crore qu’elle n’a RIEN d’une fondamentaliste ! par contre porter atteinte à ce symbole, c’est porter atteinte à son histoire aussi bien personnelle que villageoise ; et dans le fond je pense que c’est cela qui est visé ; déraciner les gens de leurs traditions ; en France le boulot est presque terminé : ce pays est devenu un pays d’usager consommateurs. Plus rien de sacré( à part la bagnole et le cul), même la fête de Noël a fini par acquérir ses lauriers d’évenement commercial numéro 1 . il était temps ! D’ailleurs vous avez vu çà : la publicité commence à fleurir pour appater les consommateurs avides de jouets made in China pas cher.
            Mais réglé le sort des crucifix, moi ce qui me dérange vraiment pour mes enfants et moi-même ce sont 
            - toutes ces enseignes lumineuses jaunes mac donald qui fleurissent à gauche et à droite,
            -toutes ces publicités pour les films à vendre (violence comprise),
            -celles pour Aucchan et autres milliardaires commerçants qui envahissent mon paysage urbain et rural.
            -Toutes ces femmes à poil hypermaquillées, tous ces mecs roulant bagnole pour écraser l’autre, celui du caniveau que presque seule l’église se risque encore à ramasser
            eetc..etc..
            -Pourrait-on porter plainte devant une juridiction ? à quel titre ? comment braver le principe de la liberté du commerce et de la concurrence : la guerre de tous contre tous ! cette finlandaise est une belle idiote !
            Quelle juridiction va-t-elle interdire ce type d’affichage relevant du fondamentalisme commerçant ?

            dernière question qui est cette dame finlandaise ? d’où sort-elle ? et pourquoi n’est-elle pas rentrée chez elle en Finlande au lieu de porter plainte contre l’Italie ? on aimerait en savoir plus sur les faits de la cause.
            Une non fondamentaliste ni conservateur, simplement respectueuse de ce que sont les racines d’un pays et qui ont fait son histoire.

            je terminerai par une citation de Claude Lévi-Strauss. 

            (sur les cultures), pour qu’elles persistent dans leur diversité, il faut qu’il existe entre elles une certaine imperméabilité.
            oh combien a-t-il raison.


            • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 14:11

              les fondamentalistes dont je parle sont les politiques oeuvrant a la destruction de la democratie et de la liberte de religion : les Luc Van den Brande et autres Benoit XVI.

              je ne fais naturellement pas l’amalgame avec l’immense majorite des pratiquants, qui n’ont bien sur aucune conscience de ce qui se trame dans leur dos.

              il n’est pas question de detruire des traditions mais de proteger la democratie et la religion des attaques dont elles sont actuellement victimes. c’est peut etre triste d’en arriver a legiferer mais on n’a pas le choix compte tenu de ce qui se passe et des enjeux.

              on peut faire le parallele avec ce qui se passe dans d’autres religions, ou des moderes portant des signes religieux depuis des lustres souffrent d’etre assimilees a des integristes. ca n’est pas juste mais nous sommes reellement en periode de conflit. pas le pretendu choc des civilisations, mais une guerre menee par les fondamentalistes contre la democratie d’une part, et par les fondamentalistes contre les fideles de leur propre religion d’autre part.

              toutes les democraties et toutes les religions sont obligees de reagir pour eviter leur propre destruction par l’imposture fondamentaliste. hier, l’universite d’al Azhar en egypte a decide d’interdire le port du niqab dans ses murs, et c’est un conseil de religieux hommes qui a pris cette decision.


            • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 14:21

              pour le reste de votre commentaire, nul ne saurait contester le malaise actuel, qui fait d’ailleurs le nid du fondamentalisme.

              la valeur sans doute la plus importante en ce tumultueux debut de millenaire : est bien le respect, mais le respect mutuel.

              et Levi Strauss se retournerait dans sa tombe si ce concept d’impermeabilite etait employe dans une logique xenophobe.


            • Kelson 4 novembre 2009 15:40

              @ Marie
              « respectueuse de ce que sont les racines d’un pays et qui ont fait son histoire. » Cet argument ressort tout le temps et est de mon point de vue un syllogisme patent.

              (1) Tout le monde a des racines, personne ne sort de nul part

              (2) La nature de ces racines est transmis à chacun (ou pas) par l’environnement : la société, la famille. Une bonne transmission engendre une forte connaissance et conscience de ces racines ; ce qui est de mon point de vue essentiel.

              (3) Cependant, un Homme ou une société, ne se réduit, pas plus qu’un arbre, à ses racines. Il/elle fait un choix, volontaire ou non, parmi cet immense héritage qui lui est légué et invente lui même en partie son destin.

              (4) Ce choix indique qu’elle part de son héritage il approuve et souhaite pérennisé. Ce choix est d’autant plus clairvoyant à mon avis que la connaissance de ses racines est développée.

              (5) Revendiquer une partie de son héritage (ici en affichant une croix), ce n’est pas quelque chose d’automatique, c’est un choix. Ne pas le faire n’implique en rien que l’on n’a pas connaissance des ses racines ou qu’on les renie. Les Français par exemple on un héritage féodale lourd par exemple, mais à un moment ils ont décidés que la plupart des règles féodales pouvaient avantageusement être supprimées ou modernisées.

              (6) Ne pas évoluer sous prétexte de « respecter ses racines » ne veut ni plus ni moins dire « ne réfléchis pas, ne fait pas de choix, ne change rien ». C’est évidement un axiome et pas un argument et c’est surtout complètement idiot car de toute manière tout bouge tout le temps... et sans vouloir tout changer tout le temps il faut quand même bien s’adapter aux nouvelles réalités.


            • Shaytan666 Shaytan666 4 novembre 2009 17:30

              es fondamentalistes dont je parle sont les politiques oeuvrant a la destruction de la democratie et de la liberte de religion : les Luc Van den Brande et autres Benoit XVI.

              @l’auteur
              Feriez vous allusion à ce grand politicien chrétien flamand que la terre entière nous envie smiley


            • projetX projetX 4 novembre 2009 14:14

              Puisqu’on fait disparaitre les croix, j’espere qu’on va faire disparaitre aussi les voiles, burkas, minarets des mosquées !

              Si ca n’est pas le cas, on est en droit de se demander de quelle couleur est la « démocratie » !


              • Kelson 4 novembre 2009 14:26

                Stop aux généralisations abusives et aux amalgames faciles servant un discourt ouvertement anti-démocratique, voir même carrément raciste. Ce commentaire est tout simplement à coté de la plaque sachant que « on n’a pas parlé de faire disparaitre les croix » ... mais une institution judiciaire a, dans le cadre d’un procès, condamné un État à enlever les crucifix de ses écoles.


              • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 14:36

                si vous me dites il faut interdire la burqa, je vous reponds c’est effectivement une necessite republicaine.

                si vous me dites il faut enlever les « minarets des mosquees » (ou, comme vous vous gardez de le formuler de facon aussi ouvertement radicale, les mosquees elles meme), je vous reponds que c’est plutot vous qui avez un probleme avec la republique.

                votre pseudo a ete recemment cree mais je suppose que vous sevissez depuis un bon moment sur ce site.

                suffisamment pour savoir flirter avec le couperet de la censure avec cette pirouette finale franchement nauseabonde.

                sachez que la democratie a toutes les couleurs de l’arc en ciel. et que vos commentaires, eux, sont plus que fortement teintes de racisme.

                mais tout cela vous le savez deja.

                seulement vous n’avez meme pas le courage de vous afficher, planque derriere votre pseudo, lui-meme pas vraiment assume (« projetX »).


              • marie 4 novembre 2009 15:36

                « a la destruction de la democratie et de la liberte de religion : les Luc Van den Brande et autres Benoit XVI. ?? »Je ne sais pas de quoi vous parlez concrétement et exactement mais ce que JE constate c’est la démolition de la démocratie par le règne des medias marchands (heureusemnt qu’il y a internet) et que c’est le règne complet du fondamentaliste commercial et marchand, je dirais même bonne chance aux imprudents qui auraient ce but dont vous parlez ! ici dès que le pape élève la voix sur un sujet ou un autre il est systématiquement ramené à son plus petit dénominateur commun et souvent déformé, je ne défends pas le pape, je dis seulement que l’ensemble des médais tirent à vue sur cette entité religieuse et se garde bien d’en donner une information complète, alors s’imaginer que ces esprits vont se mettre à projetter ce que vous dites, je leur dis Bonne chance ! je reviens à mon fondamentalisme, le mien que je vois à l’oeuvre est commercial point barre. et partout, partout ,de barcelone lire l’article sur l’hotel ici même, au Cambodge, ou l’on va combler un lac pour y installer un hotel de luxe, et bien sur dans notre douce France, qui se couvre partout d’autoroutes, de centre commerciaux et de circuits de formule 1...sous l’assaut de marées noires qui font crever 150 000 oiseaux, alors que les abeilles sont en voie de disparition..et que dans le champs on s’apprête à disséminer d’autres ogm si une veille citoyenne ne se met pas en place .Excusez moi d’être plus alarmée par ces faits concrets, dont la liste n’est pas exhaustive que par le fait qu’il y ait des crucifix dans les salles de classe italiennes ; cela me semblant normal vu que l’italie est un des berceaux de la religion chrétienne et vu que ce pays a plutôt brillé par son humanisme et sa haute civilisation que par sa barbarie.
                je répète si cette dame ne supportait pas cette diversité là, ce qui est son droit elle aurait du retirer ces pauvres enfants traumatisés de cette immonde école et rentrer là où elle était plus à l’aise, dans sa propre culture, ou ma foi ,ailleurs, même au diable si elle voulait ; je maintiens que cette personne est une idiote, si on ne me décrit pas davantage les faits de la cause.
                et je redis la phrase de Claude Lévy-Strauxss : il faut une certaine imperméabilité aux cultures pour qu’elles se perpétuent ; je ne vois pas ce que vient faire le racisme là-dedans.


                • marie 4 novembre 2009 16:49

                  je reviens aux racines, l’image est pourtant simple, pourquoi tout intellectualliser, je suis comme un arbre avec toutes mes racines (familiales, villageoise, urbaines, religieuses (chrétiennes) comprises) j suis un olivier g des racines d’olivier et je n’aurais jamais celles de ce beau platane, et lui ne fera jamais d’olives . mes racines ne permettent de grandir fleurir donner des fruitsetc..etc..mais je sui un olivier pas un platane, ni un palmier. (bon ne me tombez pas dessus à bras raccourcis, je délire un tantinet..mais pas tant que çà)

                  peut-être un jour avec l’avénement des clones nous n’aurons plus aucun besoin de racines, juste de puces implantées qui nous feront jouir, avancer et rêver dans un univers artificiel peuplé d’hologrammes..il faut faire très attention avec nos idées et nos réflexions ; elles ne doivent pas faire le lit d’idéologies qui avancent masquées ,elles, les transhumanistes par exemple..allez vous renseigner ; çà inquiète plus que les visées de Benoit et je ne sais plus qui.parce qu’ on n’en parle jamais pourtant ils rôdent autour de tout ce qui concerne les bricolages génétiques..et promettent un avenir radieux aux humains mutés..pauvre petit crucifix en bois, outil de culte des plus pauvres aussi..il aura tout a fait disparu, mais je ne sais pas si ce sera pour notre bien.


                  • Arunah Arunah 4 novembre 2009 16:55

                    Cette finlandaise est une tête à claques ! Si l’Italie ne lui convient pas, elle n’a qu’à retourner garder ses rennes... Quand on compare les patrimoines culturels respectifs de l’Italie et de la Finlande, il est permis de penser que le mécénat des papes a été largement bénéfique à l’Italie... Cette dame n’a agi que par dépit et par antipapisme primaire... Il faut se faire à l’idée que l’Europe a des racines chrétiennes qui plus est largement catholiques. Sur le plan artistique, architecture et peinture les pays catholiques ont été largement plus productifs que les autres. Cela n’a-t-il donc aucune importance ? Le catholicisme fait partie de l’identité culturelle italienne. Cela ne concerne pas cette dame... On a parfois ( souvent ) l’impression qu’on marche sur la tête...


                    • Kelson 4 novembre 2009 17:58

                      « Si l’Italie ne lui convient pas, elle n’a qu’à retourner garder ses rennes »
                      Cela veut dire quoi ? Que dans un pays étranger on a aucun droit ?
                      Heureusement, cette dame a des droits, et elles les à fait valoir.
                      Doit-elle avoir honte de se défendre, en vertu de droits qui lui sont accordés par l’Italie, devant la justice de ce même pays (ici c’est une court de justice européenne, mais l’Italie a accepté le principe) ?


                    • Furax Furax 4 novembre 2009 18:24

                      Léon,

                      Vous êtes à la pointe de la lutte contre l’obscurantisme mais vous manquez un peu de gnac !
                      Interdisez Dostoïevki dans les bibliothèques publiques, de même que l’écoute de Jean-Sébastien, ou de la messe de requiem de Mozart !
                      Et puis supprimez ce calendrier .
                      2009 après quoi ?
                      Prenez une nouvelle référence, moderne, universelle ! Je vous suggère la date de naissance de Paris Hilton.
                      Super contre l’obsdurantisme non ?


                    • Woland Woland 4 novembre 2009 19:02

                      Bien qu’effectivement d’origine finlandaise, Mme Solie Lautsi est de nationalité italienne, mariée à un médecin italien. Les enfants du couple vont à l’école en Italie et, dans un pays où l’école publique est laïque, les parents ont le droit d’exiger que l’école publique s’abstienne d’afficher une préférence pour une religion quelconque. Il est donc faux d’affirmer que « cela ne concerne pas cette dame ». Quant à la Finlande, qui n’a jamais bénéficié du « mécénat des papes », elle est aujourd’hui un pays moderne et prospère, alors que l’Etat italien croule sous les dettes. Enfin, s’agissant de l’expression « tête à claques », Arunah a tort de prendre son cas pour une généralité.

                    • italiasempre 4 novembre 2009 20:55

                      Léon, l’obscurantisme ?

                      La présence d’un crucifix au mur d’une école n’a jamais empêché
                      à un parent d’éduquer son enfant comme il le souhaitait
                      à l’école de former aussi des esprits brillants à la conscience bien éveillée
                      ou à une court de justice de prononcer un divorce. 
                      Ah, et depuis les années ’70, l’avortement est légal aussi en Italie -par referendum voté par des gens qui ont été formés à l’école avec crucifix et heure de religion catholique hebdomadaire !- et pratiqué dans des hôpitaux qui portent aussi aux murs les décriés crucifix..
                      Alors, de quel obscurantisme, ou fondamentalisme selon Stephanemot, parlons-nous ?

                    • stephanemot stephanemot 5 novembre 2009 01:31

                      ne confondons pas traditions, conservatismes, obscurantismes et fondamentalismes.

                      le mot tradition releve plutot du domaine social et culturel, le mot obscurantisme du domaine scientifique, le conservatisme et le fondamentalisme du domaine politique.

                      une fois de plus, il est essentiel de prendre la mesure de ce qui se passe a notre epoque. 

                      et aujourd’hui, il n’est helas tout simplement plus possible de considerer les crucifix a l’ecole comme anodins. Associer un signe religieux a un Etat est un message politique, un statement sur la vision de la democratie.

                      nous ne sommes plus dans un debat sur les traditions mais au coeur d’une guerre.

                      ni une guerre de religions ni un choc des civilisations (des impostures defendues et souhaitees par les neocons, theocons et fondamentalistes, ainsi au vu des commentaires, que par un bon paquet d’AgoraVoxiens), mais une guerre menee par les fondamentalistes de tous poils contre la democratie et la liberte de religion.

                      les vrais gens de foi ne doivent surtout pas se braquer et se tromper d’adversaires en se laissant abuser par l’imposture fondamentaliste : les moderes doivent agir de concert pour lutter contre le fondamentalisme, surtout pas les suivre en sa radicalisant.


                    • italiasempre 5 novembre 2009 09:56

                      Voyons Léon ! Vous avez d’habitude beaucoup plus de finesse. 

                      La question est : ces croyances ont-elles empêché à l’Italie d’être un Pays tout à fait moderne ?
                      On se marie -ou pas d’ailleurs-
                      On divorce
                      On avorte
                      On adopte
                      Tout pareil qu’en France.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès