Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les JMJ vues de l’intérieur

Les JMJ vues de l’intérieur

Cet article se veut être un témoignage sur les JMJ vu par un participant. Les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) qui se sont tenues à Madrid du 15 au 21 août ont accueilli près de deux millions de jeunes catholiques du monde entier.

Les Journées Mondiales de la Jeunesse qui ont accueilli près deux millions de catholiques entre 16 et 30 ans à Madrid viennent de se terminer. Les JMJ se sont tenus en deux temps. Du 11 au 14 août, les jeunes ont été dans un diocèse d'accueil en Espagne ou dans l'unique diocèse d'accueil français, celui de Bayonne. Du 15 au 21 août, tous les jeunes se sont retrouvés à Madrid notamment pour la messe finale avec le pape.

Les JMJ sont une expérience particulière et unique. La messe finale à l'aérodrome militaire de Cuatro vientos était quelque chose de particulièrement impressionnant à voir. Près de deux millions de gens se retrouvent là pour prier ensemble et partager leur foi. L'ambiance était électrique, les gens chantaient, criaient, acclamaient le pape. En tant que jeune catholique, on se sent rassuré. Pour un un reprendre un slogan des JMJ, "no estoy solo" c'est à dire "je ne suis pas seul". On est en présence avec des gens du monde entier, de toute origine sociale, de tout courant du catholicisme avec qui on peut parler et approfondir sa spiritualité. C'est là qu'on se rend compte que l'Église a vraiment de multiples facettes. On trouve aussi bien des croyants traditionalistes que des jeunes avec des piercings ou des tatouages.
 
Ainsi, on se sent vraiment raffermi dans sa foi car pendant cette semaine de JMJ, on peut vraiment prendre le temps d'échanger et de prier avec les autres. La catéchèse occupait une position centrale. De la matinée jusqu'au début d'après-midi, on se retrouvait entre jeunes du diocèse (l'équivalent du département pour l'Église) dans une paroisse qui nous accueillait. Un évêque venait faire une conférence sur le thème du jour. Parmi les thèmes, on a eu par exemple l'évangélisation (raconter l'évangile aux autres) et être raffermi dans sa foi. Se suivait une séance en petits groupes où on écrivait une question et une conviction. L'évêque invité et les prêtres du diocèse répondaient ensuite aux questions. La catéchèse se terminait ensuite par une messe. Même si le thème était commun à tout le monde, le contenu pouvait varier dans la paroisse en fonction de l'évêque qui venait présenter son enseignement et de l'équipe pastorale qui animait la catéchèse. Vous pouviez tout à fait vous retrouvez dans une catéchèse plutôt traditionaliste avec un évêque conservateur comme dans une catéchèse très participative et dynamique avec beaucoup de chants et de danse ainsi qu'un évêque modéré. Sur le thème de l'évangélisation, l'évêque que j'ai eu nous expliquait que l'on devait aller évangéliser les non croyants parce que l'on détenait la vérité absolue qui était contenue dans les saintes écritures. A l'inverse, un ami dans une autre ma paroisse m'a dit que leur évêque leur disait que l'évangélisation consistait d'abord à vivre soi même et qu'il était méprisant vis à vis des autres de considérer qu'on détenait la vérité. Comme le montre cet exemple, il serait erroné de croire que l'Église catholique est monolithique. Elle est composée de plus d'un milliard de croyants qui peuvent avoir des convictions très différentes mais néanmoins, ils se retrouvent tous dans une personne débordante d'amour, le Christ qui s'est sacrifié pour toute l'humanité.
 
Le seul reproche que je ferai aux catéchèses était qu'elles étaient un peu longues et répétitives. Elles prenaient l'allure de cours magistrale où les participants restaient assez peu impliqués (néanmoins, cela varie selon les animateurs de la catéchèse). Ce qui était dommage, c'est qu'on restait entre diocèse. L'organisation madrilène n'a fait aucun effort pour varier les activités proposées la matinée. Il n'y a aucune catéchèse organisée entre des jeunes de différents pays, contrairement à ce qui se fait aux rencontres européennes de Taizé par exemple (Taizé est un village de Bourgogne où vit une communauté de moines œcuménique qui organise chaque année une rencontre avec des jeunes dans une capitale européenne). On n'était libre qu'en milieu d'après-midi et on rencontrait finalement assez peu d'étrangers. Les jeunes se croisaient l'après-midi dans Madrid mais il n'y avait pas d'activité de rencontre proposée. Le nombre important de participants obligeait les gens à ne pas s'éloigner de leurs groupes pour éviter de se perdre et il fallait se déplacer pour aller aux activités donc on n'avait pas tant de temps que ça pour discuter.
 
L'après-midi était libre. Les jeunes majeurs se déplaçaient librement alors que les mineurs restaient en groupe avec un responsable. Toute sorte d'activité était proposée. Il y avait aussi bien des activités d'échange autour de la vocation organisée par des congrégations religieuses que des concerts, des pièces de théâtre ou des films. Les jeunes pouvaient aussi faire du tourisme ou se reposer dans un parc comme le très grand et très beau parque del retiro par exemple. Il y en avait vraiment pour tous les goûts (voir le portfolio sonore du monde sur le parque del retiro). On pouvait aussi trouver de la musique religieuse classique que des concerts de rock ou de métal. Je citerai, Jean-Marie Guénois, l'envoyé du figaro à Madrid :
Voilà donc une Eglise catholique, universelle, un peu déjantée, en tee-shirt, bronzée, qui se dandine sous des airs de rock. C'est étonnant. Mais c'est bien pour cela que ces jeunes sont là. Ils se reconnaissent dans cette foi commune qui dépasse toute frontières culturelles, sociales, linguistiques, ethniques, raciales. Catholique, certes, ce rassemblement est unique en son genre. Je ne lui connais pas d'équivalent. Une sympathique globalisation, sous vos yeux, en direct, palpable. Le tour du monde en un jour.
 
A plaza de España le 16 août, des milliers de jeunes se retrouvent pour le concert de Glorious (rock chrétien) dans une ambiance festive et conviviale (vous pouvez voir une vidéo ici). Le prêtre des loubards, Guy Gilbert, a tenu un bref discours pour saluer la jeunesse qui venait aux JMJ.
 
Quelques soirées ont été ponctuées par des moments forts comme la messe d'ouverture, le chemin de croix. Il fallait arriver plusieurs heures à l'avance sous la chaleur écrasante de Madrid. Les pompiers et les volontaires passaient pour asperger d'eau la foule qui attendait sous le soleil. Pour autant, cela n'enlevait pas l'enthousiasme des jeunes prêts à chanter, prier et acclamer le pape.
 
Néanmoins, le contenu des messes n'était pas adapté aux JMJ. La messe d'ouverture était essentiellement en latin et en espagnol. Il était impossible de trouver la fréquence radio des traductions en Français. La messe d'ouverture avec l'archevêque de Madrid était très belle à voir à la télévision mais particulièrement ennuyeuse, ce dernier se contentant de lire sa masse de polycopie en Espagnol. Il y avait peu de chants qu'on connaissait, à part celui l'hymne des JMJ, « firmes en la fe ». L'Eglise catholique montrait sa difficulté à répondre aux attentes des jeunes sur ce point précis. Comme pour la catéchèse, on restait passif et on était peu impliqué, ce qui est vraiment dommage.
 
L'autre bémol dans les JMJ a été l'attitude de certains manifestants anti-JMJ très agressifs. Le 18 août, j'ai croisé un groupe de jeunes Espagnols participants aux JMJ qui ont été agressé physiquement et violemment bousculés par des manifestants. Ensuite, près de la puerta del sol, nous avons croisé un groupe d'une quinzaine de personnes habillés tout en noir qui étaient très agressifs, injurieux et qui cherchaient clairement la bagarre. Le même jour, des jeunes de l'aumônerie de Toulon qui se sont interposés face à des manifestants pour protéger des prêtres qui allaient se faire lyncher par un groupe extrémiste, ont eux aussi été frappés. Ces agressions s'expliquent par le fait que la police, qui était présente à la puerta del sol pour s'interposer, s'est retirée le mercredi soir, laissant les groupuscules anticléricaux libres d'agir à leur guise. Néanmoins, il ne faut pas généraliser. J'ai pu rencontrer aussi des manifestants anti-JMJ très respectueux avec qui j'ai pu débattre. Ils m'ont expliqué qu'ils voulaient la fin du concordat avec l'Église d'Espagne. Je leur ai répondu pour ma part, que j'étais français et donc que je venais d'un pays laïque. Je comprenais tout à fait cette revendication mais je leur ai dit qu'ils se trompaient de cible en s'attaquant aux JMJ.
 
Au final, comme j'ai pu le dire avec mon Espagnol exécrable, « somos todos en la misma mierda ». La crise économique ne fait pas de différence de religion et les jeunes catholiques sont des jeunes comme les autres qui rencontrent exactement les mêmes problèmes au quotidien.
 
Pour clore la polémique sur le coût des JMJ, il faut savoir que ces derniers ont rapporté 160 millions d'euros à l'économie madrilène se selon le président de la Chambre de Commerce de Madrid (source : la croix) contre 50 millions d'euros dépensés par les pouvoirs publics. Le taux d'occupation des hôtels est passé de 40 à 70%. Le million et demi d'inscrits aux JMJ allaient manger dans les 2500 restaurants partenaires avec leurs tickets repas. Les gens présents sont aussi allés boire dans les bars, acheter des souvenirs, etc...
 
Le dernier point négatif concerne l'organisation des JMJ. Les organisateurs n'ont pas réalisé ce qu'était accueillir près de deux millions de personne. A cuatro vientos, on était entassé dans les carrés qui nous était délégué et il n'y avait aucune coordination au sein des volontaires et des policiers présents. Je n'ai pas vu un seul talkie-walkie parmi les volontaires. On est resté sous le soleil à plus de 45 degrés toute la journée à cuatro vientos en manquant d'eau. Il y a eu beaucoup de malaise et la croix rouge sur place était débordée. A la tente à côté de mon carré, il y avait 400 personnes malades pour 100 places.
 
Mais ni la chaleur en journée, ni l'orage en soirée, n'ont eu raison de la volonté des deux millions de personnes présentes. La vigile avec le pape même si elle a été gênée par la tempête est resté très belle. La messe finale le lendemain matin était un moment très fort aussi, le pape est passé en mobile près des carrés. Je ne me suis plus que jamais senti raffermi dans ma foi. L'homélie du pape était très bien (texte accessible ici). Ma foi dans le christ et dans son message d'amour adressé à tous l'Humanité est encore plus vive.
 
Pour conclure, je reprendrai cette phrase du pape adressé aux francophones : « N'ayez pas peur d'être catholiques. Dîtes-le en toute simplicité et en toute vérité »

Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • le journal de personne le journal de personne 23 août 2011 13:40

    Pipasols

    Mais j’étais armée au moment de mon arrestation, un petit révolver... que j’ai hérité de mon père, je l’ai toujours eu sur moi, un porte-bonheur... qui m’a porté malheur.
    Disons que J’étais au mauvais endroit, au mauvais moment...Ils étaient persuadés que j’étais là pour tuer le Saint Père.
    Comme si j’avais que ça à faire...

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/08/pipasols/


    • eratosthène 23 août 2011 13:43

      Si vous étiez armés, c’est normal que la police vous ait arrêté. Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous même. Il faut savoir assumer ses actes.


    • hunter hunter 23 août 2011 13:51


      « somos todos en la misma mierda ».

      Salut

      C’est pas plutôt le verbe « estar » qu’il faudrait employer là non ?

      Bon enfin bref, pour moi les JMJ, c’est la manière qu’à la secte catho de se perpétuer, en se faisant rencontrer des mâles et des femelles de la même obédience !

      Ils savent qu’ils vont copuler (bah oui, même cathos, ils restent humain, et l’appel de la teub, ça existe), et comme ils n’ont pas le droit de mettre de capotes, ils augmentent les chances d’engrosser les femelles, qu’ils devront épouser en « réparation » (conseil du curé et d ela famille), et qu’ils continueront à engrosser après le mariage, jusqu’à ce que le monospace 7 places soit plein, et que Monsieur ait décidé de rentrer plus tard, parce que la nouvelle secrétaire blonde de 23 piges, est quand même bien plus excitante que Mémère, avec son uniforme versaillais jupe plissée et serre-tête, s’extasiant devant les interventions de Monseigneur Barbarin !

      Oui je suis dur et irrespectueux, mais moi les religions, je les exècre toutes autant !

      C’est le cancer de l’esprit humain !

      Bonjour chez vous

      H /


      • eratosthène 23 août 2011 14:05

        J’avais précisé dans mon article que mon Espagnol était exécrable. 

        Le but des JMJ n’est pas de copuler. Es-tu déjà allé à des JMJ ?
        Bien sur que ça drague, on a affaire à des jeunes entre 16 et 30 ans, ils sont comme tout le monde.

        Les JMJ sont un pèlerinage, on parle bien de « pèlerins ». On a des jeunes gens qui veulent vivre et partager l’amour du Christ avec d’autres jeunes du monde entier. C’est ça le plus important.

        Tu as le droit de ne pas aimer la religion mais je ne comprends pas pourquoi tu en as une telle haine. Aux JMJ, il n’y avait pas de haine. Moi, je n’ai rien contre toi, je n’ai rien contre les gens qui pensent différemment.
        Alors pourquoi, toi, tu nous hais tant ? Pourquoi, tu dresses une barrière d’incompréhension et de haine ? Je pense qu’il faut savoir s’ouvrir vers l’autre pour aller lui parler. Cela ne sert à rien de se taper dessus et de se houspiller. 

      • bnosec bnosec 23 août 2011 15:02

        hé hé hé !
        Vous m’avez bien fait rie hunter. Vous êtes dur, mais juste !

        J’aimerais hélas qu’on puisse être aussi irrespectueux envers d’autres religions. Comme par exemple :

        « Pour moi le pelerinage à la mecque, c’est la manière qu’a la secte islamique pour se perpétuer, en faisant rencontrer des barbus et des sacs poubelles de même obédiance.

        Ils savent qu’ils vont copuler (bah oui, même musulmans, ils restent humain, et l’appel de la teub, ça existe), et comme ils n’ont pas le droit de mettre de capotes, ils augmentent les chances d’engrosser les femelles, qu’ils devront épouser en »réparation« (conseil de l’imam), et qu’ils continueront à engrosser après le mariage, jusqu’à ce que l’appartement HLM soit plein. »

        Drole aussi, non ?


      • BABAYAYA BABAYAYA 23 août 2011 15:31

        ouais enfin bnosec là tu diverges grave du sujet quand même....


      • ffi ffi 24 août 2011 15:42

        Au contraire, cher Hunter,
        Le christianisme n’est pas une religion. Il est l’assemblée de ceux qui reconnaissent que Dieu existe, et dont l’incarnation en Jésus-Christ est la preuve expérimentale.

        Tu n’exècres donc rien d’autre que la vérité et c’est cela le vrai cancer de l’esprit humain !


      • lsga lsga 23 août 2011 14:12

        Ratzinger le Fasciste qui en 1998 écrivait encore dans une revue d’Extrême Droite :


        Jean-Paul II, Santo-Subito, qu’on aurait du présenter au Tribunal Pénal International pour son soutient au dictature Fascistes sud américaine :

        Priez Pour nous :

        • eratosthène 23 août 2011 14:51

          On a là deux articles de voltairenet au conspirationnisme délirant et un article de rue89 qui porte à caution.

          Dans l’article en Anglais, Ratzinger renvoie dos à dos nazisme et communisme :
          « Nevertheless, the fact that the Marxist system did not function as had been promised is plain for all to see. No one can still seriously deny that this ostensible liberation movement was alongside National Socialism, the greatest system of slavery in modern history. »

          Il n’y a aucun propos fasciste dans l’article de Benoit XVI. La revue d’extrême-droite a repris l’article de Ratzinger parce qu’il critiquait le nazisme.
          Le site qui a traduit l’article en Anglais précise :
          « This article was taken from the Spring 1996 issue of »Communio : International Catholic Review«  »

          Benoit XVI n’a jamais publié dans une revue fasciste. C’est le magazine pangermaniste qui a repris l’article.

        • lsga lsga 23 août 2011 18:52

          Le Vatican est un ramassis de Fascistes à la botte des USA. 

          Pour votre saint Jean Paul II le sanguinaire, je te conseille un peu de lecture :

          Jean Paul 2 le Sasnguinaire a :
          - fait éliminer le pape précédent
          couvert les agissements de prêtres pédophiles 
          cassé le courant originaire d’Amérique latine dit « de la théologie de la libération »
          attaqué les droits des femmes et tout particulièrement le droit à l’avortement et à la contraception.
           couvert les agissements mafieux, corrompus, de banditisme de toutes sortes de la fameuse banque vaticane, l’IOR
          fait béatifier en avril 2005 le pape Pie IX pourtant reconnu comme antisémite (il avait traité les Juifs de « chiens »)
          favorisé le très réactionnaire Opus Déi...
          - MARRIE PERSONNELLEMENT LA FILLE DE PINOCHET
          - Et plein d’autres joyeusetés. 

          Fascistes, nous ne vous aimons pas.

        • eratosthène 23 août 2011 23:04

          Ramassis conspirationniste sans preuve à laquelle il est inutile de répondre.


        • lsga lsga 24 août 2011 12:11
          Wikipedia, ça te va comme preuve ?

          - Alors, pour les liens entre le Vatican et les réseaux mafieux :

          - Pour l’assassinat du Pape Jean-Paul 1er résultant de ces affaires, ça reste du ’complotisme’ : comme pour le 11 septembre, il y a énormément de preuves ; mais il y a aussi une théorie ’officielle’ pour les crédules.

          - Réponse de JP2 et De RATZINGER à la Théologie de La Libération :

          - Concernant l’Opus Deï : elle a fournit des ministres à Pinochet et Franco et bien d’autres dictateurs Fascistes (cf : WIKIPEDIA), son fondateur a été canonisé par Jean-Paul 2 :

          peut-être préféras-tu un article du MONDE DIPLOMATIQUE à celui du Réseau Voltaire :

          - Pie IX était en effet ouvertement antisémites, et a aussi été canonisé par JP2 :

          Est-il bien nécessaire d’apporter des preuves sur les positions anti-avortement, anti-contraception, sur la dissimulation des actes pédophiles dans l’Eglise, etc. etc. ?

          Le Vatican est un nid de Fascistes, la pensée Catholique est en contradiction flagrante avec le Christianisme. 

          En guise de Conclusion, je vous rappelle que JP2 dans sa lutte contre la Théologie de La Libération, rappelle le caractère sacré de la propriété privée. Alors, je me permet une petite citation de Saint Augustin (encore un autre ’Saint’ ayant les mains couvertes de sang) :

          « Alors, est-ce que tous les chrétiens [...] ne devraient-ils pas mettre leur richesse en commun, selon ce qui est écrit dans les Actes des Apotres : qu’il soit distribué à chacun selon ses besoins, que nul n’ait rien en propre, mais qu’ils mettent tout en commun » ? " La Cité de Dieu, Livre V, XVIII.




        • tikhomir 24 août 2011 12:31

          « Wikipedia, ça te va comme preuve ? »

          Non, pas du tout en ce qui me concerne. Wikipedia, c’est bien dans certains domaines comme l’informatique par exemple, mais en ce qui concerne les sujets plus ou moins polémiques, c’est la foire comme on le voit souvent dans les discussions des articles.


        • eratosthène 24 août 2011 12:35

          Si tu lis wikipedia que j’ai déjà cité concernant l’opus dei, il y avait aussi des opposants à Franco dans cette organisation et le premier président du sénat démocratique.

          Le fondateur de l’opus deï n’a jamais soutenu ouvertement Franco.

          Il n’y a aucune preuve pour l’assassinat de JP1, sinon apporte-les moi.

          Si tu lisais wikipédia, tu lirais sur Pie IX que : « Pie IX conserve la position traditionnelle de l’Église catholique de l’époque, stigmatisant l’ « aveuglement du Peuple élu » ; cependant bien que peu avare de propos virulents à l’encontre des « ennemis de l’Église », ses écrits, brefs et encycliques ne visent pas les juifs.  »
          Aujourd’hui, la position de l’Eglise a changé puisque Benoit XVI dit que « les Juifs sont nos pères dans la foi ».
          Pie IX n’a pas été canonisé mais béatifié, ce qui n’est pas du tout pareil.

          « Est-il bien nécessaire d’apporter des preuves sur les positions anti-avortement, anti-contraception, sur la dissimulation des actes pédophiles dans l’Eglise, etc. etc. ? »
          • L’Eglise est contre l’avortement parce qu’elle protège la vie dès sa conception, c’est sa philosophie, ça se discute. Personnellement, j’ai du mal à adhérer à cette thèse. L’avortement est une question très douloureuse.
          • L’Église n’est pas contre la contraception, elle privilégie l’enseignement de l’Évangile. Si tu restes fidèle à ton conjoint et que tu ne vas pas baiser ailleurs, tu ne risques pas de l’infecter avec une MST. L’Église ne dit pas « n’utilise pas de contraception » mais « reste chaste et fidèle à ton conjoint ». D’ailleurs dans lumières du monde, Benoit XVI précise que le préservatif peut même être un début de moralisation de la vie sexuelle. Il prend l’exemple d’une prostituée atteinte du sida qui ne veut pas infecter son conjoint.
          • La dissimulation d’actes pédophiles concerne des individus isolés dans l’Église. Benoit XVI avait même publié un rapport dans les années 90 expliquant que le problème de la pédophilie allait explosé à la figure de l’institution ecclésiastique.
          Il n’y a pas de caractère sacré de la propriété privée dans l’Église, tu ne donnes d’ailleurs aucune citation pour appuyer tes dires. Dans le youcat, il est écrit :
          « Il n’y a pas de droit absolu de la propriété privée, il n’est que relatif parce que Dieu a créé la terre et ses richesses pour tous les Hommes. [2402-2406, 2452]
          Toute personne qui »possède« des parts de la création, parce qu’elle les a légalement acquises par son travail, reçues en héritage ou par don, doit savoir que la propriété individuelle d’un bien oblige son détenteur à en faire profiter la société. En même temps, l’Église contredit ceux qui déduisent de ce devoir social des »possédants« que la propriété privée ne devrait pas exister, et que tout devrait donc appartenir soit à tous, soit à l’État. Tout propriétaire qui administre un bien selon le sens voulu par le Créateur, qui en prend soin, qui répartit les profits de manière à ce que chacun ait son dû, agit tout à selon l’ordre de la création divine. »

          Le septième commandement dit bien « tu ne voleras pas ».

          Tu prends une citation de Saint Augustin hors contexte et tu lui mets des accusations sans preuve sur le dos, une fois de plus.


        • lsga lsga 24 août 2011 14:01

          Le fondateur de l’opus deï n’a jamais soutenu ouvertement Franco.
          Non, il est juste partit se réfugier en zone franquiste pendant la guerre civile, puis a simplement fourni des ministres à Franco.... Enfin, l’Eglise Catholique est un des piliers du Franquisme. Avec ou sans l’Opus Deï, l’Eglise a soutenu et a participé au coup d’Etat Fasciste ; de la même manière qu’elle a soutenu les Versaillais contre les communards...

          Il n’y a aucune preuve pour l’assassinat de JP1, sinon apporte-les moi.
          Mais oui... Et il n’y a aucune preuve sur l’implication de la CIA dans les attentats du 11 et l’assassina de Kenedy, sinon apporte les moi... Bref, tu n’as pas répondu sur l’implication de la banque du Vatican dans les réseaux mafieux.

          Pie IX n’a pas été canonisé mais béatifié, ce qui n’est pas du tout pareil.
          Oui, enfin : dans les deux cas, le pape a mis de la peinture sur son visage et a tourné autour du cadavre en chantant des rituels sorciers et en sacrifiant des vaches... 

          Concernant l’avortement, la pédophilie, la contraception, et le rapport morbide au corps de l’Eglise ; je ne me suis pas étalé dessus. C’est juste symptomatique de la ’philosophie’ (perso, j’aurais dit dogme) réactionnaire et ultra-conservatrice de l’Eglise.

          Heureux de voir que tu cites l’ancien Testament plutôt que le nouveau pour justifier ton interprétation petite-bourgeoise de la parole du Christ. Moi, perso, je rend à César ce qui est à César : Saint-Augustin cite l’Acte des Apôtres (Ac 2,44 ; 4,32). Si tu veux le contexte du Livre V de la Cité de Dieu, il convient parfaitement à notre réflexion sur le Vatican : Saint-Augustin dénonce comment l’Elite Romaine (aujourd’hui le Vatican), vit dans le luxe, la soie, l’or, l’abondance la plus totale. Pour lui, celui qui gouverne (aujourd’hui dans l’Eglise, Le Pape), ne devrait jamais connaitre la richesse, car elle corrompt nécessairement les moeurs et pousse celui qui dirige à prendre des décisions en fonction de ses passions et de ses intérêts plutôt qu’en fonction de la parole divine et de la raison. 

          Si le Christ entrait aujourd’hui au Vatican, il chasserait le Pape à coup de Fouet.


        • ffi ffi 24 août 2011 15:52

          Cher Isga,
          Si le mot fascisme vous effraye tant, n’est-ce pas que vous n’êtes finalement qu’un brave petit toutou du système ?

          En fait les choses sont un petit peu complexes...

          Les courants idéologiques modernes, Nazisme, Fascisme, Socialisme, Communisme, sont tous issus des sectes ésotériques et gnostiques (Société de Thulé, théosophie, etc...) ... lesquelles, pour leur fausseté, ont toujours été condamnés par les papes.

          Aujourd’hui, les extrêmes-verts (adorateur de gaïa) sont sujets aux mêmes dérives.


        • ffi ffi 24 août 2011 15:55

          PS : vu les massacres opérés par les anarchistes espagnols sur le clergé, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’église ait pris parti pour Franco.


        • eratosthène 24 août 2011 15:58

          « Non, il est juste partit se réfugier en zone franquiste pendant la guerre civile, puis a simplement fourni des ministres à Franco.... Enfin, l’Eglise Catholique est un des piliers du Franquisme. Avec ou sans l’Opus Deï, l’Eglise a soutenu et a participé au coup d’Etat Fasciste ; de la même manière qu’elle a soutenu les Versaillais contre les communards... »


          Il s’est réfugié là où on ne le tuerait pas mais il n’a pas pris position.
          Tu ne peux généraliser l’attitude de certains prêtres espagnols qui a été scandaleuse à l’ensemble de l’Église catholique. Concernant l’Opus Deï, on en a déjà parlé sur le forum. Paul Freston a dit que les individus étaient pris pour leur sens de la gestion des affaires politiques pas pour leur appartenance à el Opus. D’autres membres d’el Opus Deï comme Antonio Fontan, premier président du sénat après Franco, ont été critiques vis à vis de la dictature.

          « Mais oui... Et il n’y a aucune preuve sur l’implication de la CIA dans les attentats du 11 et l’assassina de Kenedy, sinon apporte les moi... Bref, tu n’as pas répondu sur l’implication de la banque du Vatican dans les réseaux mafieux. »
          J’attends des preuves, pas des conspirations à deux balles.

          Est-ce que tu sais que le pape n’a ni portefeuille ni compte en banque ? Un peu dur de vivre dans l’opulence dans ces conditions.
          Là où le pape coûte cher, c’est en dépenses de sécurité car il est la personne la plus menacée au monde après le président des Etats-Unis. Pour le reste, il vit sobrement.

          Voilà que tu me traites de bourgeois et c’est toi qui m’accuse d’être irrespectueux, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Tu n’as pas bien compris le message de l’Église, elle condamne les organisations qui font passer une idée avant l’Homme, que ce soit l’argent roi du marché ou l’idéal Étatiste. L’Église en appelle à la conscience éthique des Hommes et à leur foi pour qu’ils fassent preuve de bonté et de solidarité entre eux pour qu’ainsi on puisse vivre dans un système libre où personne n’est exclu.
          Un extrait d’un article assez intéressant sur la question :
          « Ces critiques du marché mettent en évidence un problème bien réel, mais proposent une solution qui ne ferait que l’aggraver. Ce problème, c’est qu’une économie moderne ne peut fonctionner en l’absence de règles morales. Pourtant, constamment, nous entendons la vieille rengaine du libéralisme philosophique : l’économie fonctionne selon des lois scientifiques qui lui sont propres et la morale relève de la vie privée. Si ces deux propositions étaient vraies, il serait impossible d’établir un rapprochement entre éthique et économique. Les critiques du marché cherchent à concilier les deux au moyen de l’étatisme, c’est-à-dire en augmentant le rôle de l’État dans l’économie. Et c’est précisément là que résident l’erreur : on cherche à « moraliser » l’économie en substituant aux décisions d’agents économiques privés celles des représentants de l’État, réduisant ainsi l’efficacité du marché. Les critiques du marché semblent ignorer qu’il existe une autre solution beaucoup plus efficace et conforme à la perspective « libérale » qui inspire Centesimus Annus. Elle consiste à abandonner l’idée que la morale relève strictement de la sphère privée et à reconnaître sans ambiguïté que nous sommes tous assujettis à une loi morale objective. Plutôt que d’accroître les « contrôles économiques », elle accroît la « conscience économique ». Une telle approche permet d’établir une relation appropriée entre économique et éthique sans compromettre l’autonomie des lois économiques. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut assurer le maintien d’une économie libre respectueuse à la fois des lois économiques et de la loi morale. »

          Comme l’ont montré tes posts précédents, tu fais preuve d’un manque de rigueur conceptuel. De la même manière que critiquer la corruption de membres du clergé revient à rejeter Dieu, mettre ses biens en commun devient le collectivisme socialiste.
          Il ne faut pas tout mélanger.

          Pour Saint Augustin et les apôtres, il faut mettre volontairement ses biens en commun. On retrouve là une foi qui relève d’une volonté libre et d’un clair discernement.

          On n’est pas dans le collectivisme et la solidarité forcée.

        • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 24 août 2011 16:16

          l’alliance entre Eglise espagnole et les éléments qui allaient supporter le Franquisme (royalistes, nationalistes, réacs, conservateurs, etc...) a précédé les massacres des anars ou rouges de la guerre civile...Avant 36, et depuis des décennies, l’Eglise soutenait les grands propriétaires terriens à la campagne (freinant des réformes agraires et sociales, et validant un quasi-servage des paysans) autant qu’à la ville elle se placait du côté de la grande bourgeoise et industrielle (freinant à nouveau ici des réformes sociales qui en partie auraient pu « éviter » l’affrontement à partir de 36)....bref elle soutenait « l’Ordre ancien » ou traditionnel...Cela étant dit, rien ne sert de faire des procés constants et récurrents à l’encontre de l’Eglise : elle a été une force civilisatrice, une source de progrés à certaines périodes, et une force conservatrice voir obscurantiste à d’autres : c’est ainsi pour le cas de nombre de religions...quoiqu’il en soit dans le cas de l’Espagne ou du Portugal, elle ne fut q’un des éléments parmi d’autres qui ont empêché ces pays de progresser à l’instar de leurs voisins du Nord, quand bien même, furent-ils quelque temps auparavant de « super-puissances ». En dépit de cela, les réactions de l’Eglise au début du XXè siècle se doivent d’être analysées dans le contexte de l’époque : modernité, industrialisation, etc... bref un bouleversement autant soudain que général : l’Eglise elle étant alors une « constante » dans un monde en pleine mutation...mais c’est bien cette « constance » qui lui a permit d’être pendant des siècles un force civilisatrice dés lors qu’il s’agissait de refonder l’Europe post-romaine. cela n’est pas à oublier en dépit de ses périodes plus « obscurantistes ». 

        • ffi ffi 24 août 2011 19:45

          Oui, c’est assez logique, puisque les chrétiens s’étaient déjà fait massacrer par les précédents épisodes révolutionnaire comme en France ou en Russie, par exemple.

          Que les royalistes aient la faveur des chrétiens, c’est aussi normal. Le meilleur système est celui du roi très-chrétien.

          Nous avons de très beaux vestiges de l’ordre ancien, et je n’aimerais pas que l’ordre nouveau dure des siècles... Mais il ne peut pas, il est voué à s’effondrer.


        • lsga lsga 24 août 2011 21:01

          Oui, c’est assez logique, puisque les chrétiens s’étaient déjà fait massacrer par les précédents épisodes révolutionnaire comme en France ou en Russie, par exemple.


          Et c’est pas fini.

        • eratosthène 24 août 2011 22:07

          « et c’est pas fini »


          Vous soutenez le massacre des Chrétiens ? smiley

        • hunter hunter 23 août 2011 14:23

          Je vous hais parce que fondamentalement dans votre âme, vous les religieux, vous haïssez ceux qui « ne pensent pas comme vous » !

          Même si vous les cathos, ce n’est je crois pas écrit dans vos livres, d’éliminer les incroyants, comme ça semble l’être chez vos concurrents qui ont le vent en poupe, les musulmans , j’ai vu agir bon nombre d’exemplaires de votre obédience : vous êtes rarement en accord avec vos livres, vous adorez agir par derrière, poignarder en loussedé, et après aller vous confesser ! Et c’est facile, vous avez toujours l’absolution !

          Sachez, cher ami, qu’il y a des cathos que je respecte, en particulier ceux qui n’ont pas hésité dans un passé récent, à combattre l’injustice en particulier en amérique du Sud, mais ce que je hais plus que tout, c’est cette bourgeoisie catho qui aime plus l’argent que son dieu, qui s’accommode bien du système prédateur actuel, détruisant tout sur son passage, les écosystèmes, la biosphère, et les espèces qui les peuplent !

          Jamais je n’ai entendu un de vos leaders condamner le système économique prédateur en place.

          Et puis je ne supporte pas non plus votre prosélytisme larvé : vous essayez toujours de vendre votre camelote, comme un vulgaire commercial !

          Et puis combien de morts y-a-t-il eu dans l’histoire au nom des religions ? La votre et toutes les autres ! L’Inquisition et sa barbarie je l’ai rêvée peut-être ?

          Le massacre des Cathares (moi qui suis du Sud Ouest), c’est de la Science Fiction aussi ?

          Vous êtes des normatifs, intolérants envers qui vous conteste ou refuse de se plier à vos dogmes !

          Regardez ce qui se passe au USA depuis quelques années (créationisme, intolérance....)

          Que votre église dénonce la misère dans laquelle la finance prédatrice plonge la planète, qu’elle dénonce les dégats, tous les dégats, et là oui peut-être, j’accepterai de reconsidérer ma position extrèmiste !

          Mais il y a peu de chances que ça se produise, votre secte aime bien trop le bon gros pognon bien juteux !

          Bonjour chez vous

          H/ qui a subi la vraie nature de nombreux cathos, à savoir haine et pure méchanceté !


          • eratosthène 23 août 2011 14:44

            Les religieux ne haïssent pas les gens qui ne pensent pas comme eux. Au contraire, le Christ nous apprend à aimer tout le monde y compris contre nos ennemis.

            Je suis très croyant et pratiquant, mais je n’ai rien contre toi. Je te souhaite le mieux qui puisse t’arriver et le plus grand bonheur. J’ai même prié pour toi aujourd’hui.

            Après il y a des ordures partout. Bien sur qu’il y a des catholiques pas très respectueux des écritures qui viendront se confesser juste après ou des bourgeois cathos méprisants, cela existe.
            Mais heureusement, l’Eglise n’est pas à leur image. Aux JMJ, tu aurais vu justement une Église plurielle avec des croyants du monde entier de toute origine.

            Le massacre des cathares, c’était au Moyen Âge. Les guerres de religion sont une époque révolue depuis fort longtemps. Est-ce que tu jettes l’opprobre sur l’Etat français parce qu’il a soutenu l’esclavage et le nazisme par le passé ? Non, parce qu’aujourd’hui, il est démocratique.
            Il faut regarder les Hommes d’aujourd’hui, l’Eglise d’aujourd’hui, et ne pas rester sur des veilles rancœurs concernant des époques révolues.

            La religion est quelque chose de normative mais l’Eglise catholique ne s’impose à personne.
            Je suis moi même normalien et je fais des études scientifiques. Cela ne m’empêche pas de fournir une réflexion et un travail positif reconnu par d’autres.
            L’Église n’impose rien, tu es libre de croire.

            Les USA sont évangélistes, et non catholiques. Tu ne peux pas mettre les born again fanatiques et les catholiques dans le même panier.
            L’Église catholique reconnait la théorie du big bang et condamne vivement l’homophobie.

            Le pape ne cesse de dénoncer les excès du capitalisme, le matérialisme et le consumérisme.
            A Madrid, il a évoqué le fléau du chômage des jeunes. Benoit XVI a toujours été critique vis à vis du capitalisme. Tu devrais lire cet article sur Benoit XVI et le capitalisme, un extrait :
            « Benoît a écrit à Angela Merkel, présidente en exercice du G-8, exigeant « l’annulation rapide, totale et sans conditions » de la dette exterieure des pays pauvres, la décrivant comme « responsabilité morale grave et sans conditions, fondée sur l’unité de la race humaine, et sur la dignité commune et le destin partagé des riches et des pauvres. » 
            Dans un message récent à l’académie pontificale pour les sciences sociales, Benoît a mis l’accent sur trois défis essentiels : 
            1) L’environnement et le développement durable
            2) Le respect pour les droits et la dignité des personnes
            3) le risque de perte des valeurs spirituelles dans un monde technique. »

          • BABAYAYA BABAYAYA 23 août 2011 14:49

            Bonjour, 


            voilà ce uqe j’aime dans agoravox quand on a une opinion et qu’on sait la défendre....
            je ne comprenais pas votre point de vue abrupt au départ, hunter, mais là je comprends beaucoup mieux votre vision.......
            je ne la partage pas, du moins dans sa totalité, car je connais beaucoup de catholiques (j’ai été élevé dans ce bain là par des parents modestes...), et fort heureusement tous ne sont pas comme vous le décrivez... mais il est vrai que si l’on regarde l’histoire ainsi que si l’on prends à l’échelle mondiale......cette secte en vaut d’autres... sans compter de l’imposture de la vierge marie.....
            je vous rassures, je ne soutient aucune religion quelle qu’elle soit, je suis juste un peu plus modéré.
            et j’ai sincèrement prit plaisir à etre informé de ce qui s’y est passé, parce que justement c’est le genre dévènements auxquels je ne risque pas de participer un jour, donc si quelqu’un m’en explique le fonctionnement , tant mieux...

            bonne journée à vous

          • eratosthène 23 août 2011 15:01

            Les JMJ sont ouverts à tous et au lieu de rester emmurer dans ces préjugés, c’est vraiment une bonne occasion pour aller à la découverte de l’autre.


          • BABAYAYA BABAYAYA 23 août 2011 15:04

            désolé pas religieusement...... je ne m’ascocie plus a aucune manfestation religieuse, car aucune n’a de chance d’un jour correspondre à ce en quoi je crois....

            je n’en hais pas pour autant les autres...

          • eratosthène 23 août 2011 15:16

            100% des gagnants au loto ont acheté un billet. De même, tu ne sauras pas si ça te convient pas, parce que tu n’essaies pas. Je comprends que tu aies peur d’être déçu mais au moins, tu auras la satisfaction d’avoir essayé.

            Je comprends qu’un évènement comme les JMJ te rebutent mais par exemple, tu peux toujours parler de religion avec un de tes proches.

          • BABAYAYA BABAYAYA 23 août 2011 15:25

            non je crois que tu ne comprends pas ma foi personnelle surtout.

            si un dieu il y a je le vois bien plus comme la résultante phisique des interractions entres amas galactiques et ce que ça sous tends, (interraction entre galaxies, issues des interractions entre étoiles....) par les mêmes principes que nous sommes tous différents par le faire de l’interraction des neurones...
            et si donc c’est effectivement la plus grande conscience de toute, je crois sincèrement que même si effectivement à ce niveau de conscience il se rends peut etre compte de notre esxistence, moi je pense surtout qu’il a auter chose à faire à son échelle que de s’occuper de nous, genre l’équilibre des forces et ce genre de choses, donc non désolé, aucune religion monothéiste ne me convient puisque je ne vois pas l’utilité de prier pour demander quoi que ce soit, vu que si on se prends pas par la main, rien ne se passera...
            le reste, ce sont de jolis texte, qui disent ce que simplement la vie elle même se charge de nous apprendre.... donc pas besoin de lire....etc etc etc

          • michel 23 août 2011 15:32

            Bonjour Hunter,

            Je voudrais juste dire que pour juger une religion ou n’importe quel culte ou institutions, il faut regarder les bonnes et les mauvaises critiques pour tirer une conclusion objective et juste.

            Ensuite on est libre de croire en Dieu ou pas, mais comment peut on répondre à de nombreuses questions qui restent sans réponses et où même les plus grands scientifiques ont jetés l’éponge ?

            Quand vous exprimer votre haine au regard des agissements de chrétiens, vous exprimer votre haine envers des personnes spécifiques et non pas des chrétiens (toutes les personnes). Le chrétien est un être humain et comme vous ou n’importe quel être humain, il est capable de fauter et de pécher.
            Au regard de l’histoire, beaucoup n’ont pas été exemplaire, même les hommes les plus honorables ont des vices cachés ou on participer directement ou pas à heurter des personnes dans leur chair ou leur sentiment.

            Jugez le christianisme au regard de son fondateur et non pas de ses partisans. Le fondement c’est la base et pour imager, si un immeuble est sans fondement solide, il s’écroule.
            Le Christ est le fondement du christianisme et le corps de l’église. Je vous invite à découvrir la vie du Christ, de Joseph, de la Vierge Marie et de juger le christianisme au regard de son fondateur et de ses fondations (les saint(e)s et docteurs de l’église). Aucun enfant n’est né d’une Vierge dans ce monde à part le Christ.
            Tous ceux qui sont dans la maison de Dieu ne sont pas toujours des saints mais que faites vous des saints qui ont été vraiment à l’image de Dieu par leur charité, leur amour, leur humilité et leur fraternité ? Que faites vous des chrétiens qui suivent les enseignements du Christ et qui sont de vrais outils de paix et d’amour dans le monde ?

            J’espère que mon message vous éclairera et vous mènera au Christ, ne regardez pas les actions des hommes pour juger Dieu car c’est pour cela aussi qu’il a éduquer et continue d’éduquer sa création afin qu’un jour nous soyons tous à son image.
            On est tous des êtres perfectibles, mais la perfection on ne l’atteint jamais on tend vers. Le bon Dieu accepte de pardonner pour te donner les moyens de te perfectionner et non pas de te lamenter sur ton sorts durant toute ta vie, bien au contraire quand on reconnait ses fautes, c’est le plus grand geste d’humilité et à la poubelle la fierté qui nous ronge.

            Que le bon Dieu te bénisse et t’éclaire sur la bonne voie
            Un frère en Christ, qui a quitté une religion hérité de ses parents pour suivre son cœur qui l’a mené au Christ, cet homme passé un court instant sur Terre et qui continue encore de charmer les cœurs et de combler d’amour, d’humilité, de charité et de fraternité chaque personne qui à confiance en lui.

            Merci
            Michel 


          • eratosthène 23 août 2011 17:01

            Je crois à peu près la même chose que toi. Je me reconnais vraiment dans ce que tu dis. Pour moi, Dieu est aussi une entité abstraite et c’est évident qu’on doit se prendre en main. Je ne sais pas si t’as vu le film Bruce tout puissant, mais c’est exactement ça. Dieu ne peut pas intervenir tout le temps et c’est à chacun de se prendre en main et de faire des choix.


            Prier, ça permet d’avoir la force de croire pour justement se rapprocher de la vérité et faire les bons choix. Même si tu te dis sans religion, il y a pas mal de moral chrétienne dans tes propos en réalité.

          • BABAYAYA BABAYAYA 23 août 2011 17:19

            oui mais on en reviens à l’humanocentrisme...

            Pourquoi aurait-il fait l’homme à son image ?
            et si il préférait d’autres races qui n’habitent pas ici ?

            non je me fais l’avocat du « diable » volontairement, mais définitivement non, prier ne m’intéresse que peu, en tout cas sous les diverses formes officielles. si il m’a fait ainsi, c’est déjà pas mal je vais pas en plus lui demander en permanence de penserà moi, ça fait un peu prétentieux, et je pense plus etre issu de l’évolution qui elle même est un formidable concours de circonstance (prévisible au vu de l’immensité de l’univers...et donc des probabilités).

            en fait, comment dire, j’ai dépassé ce stade au niveau croyance... j’en suis à une vision plus factuelle, moins imaginaire... moins centrée sur moi et mes congénères raciaux...

            euuhh attention les gens j’ai pas dit que je suis rael ou ron hubbard, hein ? non mais !

            et pour te donner une idée, j’ai participé à un jamboré scout étant beaucoup plus jeune, et déjà malheureusment à cette époque, paf ! on avait trouvé pleins de super prétextes pour éviter tout ce qui touchait de près ou de loin aux diverses célébrations dans a patrouille.....
            bref c pas pour moi ça.... mais en revanche comme je te le disais plus haut, au contraire, c toujours sympa d’en entendre parler de a bouche de quelqu’un qui l’a vécu....



          • Jude 23 août 2011 17:25

            @Babayaya,

            Et c’est toujours agréable de trouver des personnes, qui même si elles ne pensent pas comme vous, ont l’air de se réjouir du bonheur d’une autre personne... Merci à vous, cela se fait rare !!


          • BABAYAYA BABAYAYA 23 août 2011 17:28

            ça me parait la base de tout etre humain..............

            plus agréable de voir des gens sourrire avec des étoiles devant les yeux quand ils te parlent de leur monde que de voir de pauvre cadavre amaigri en afrique qui ne savent pas si demain pour eux le soleil se lever tout cela a cause d’abrutis notoire qui veulent montrer qu’ils font pipi plus loins que leur voisin...

            cordialement à vous.

          • eratosthène 23 août 2011 17:41

            Dieu a fait l’Homme à son image dans la mesure les êtres humains sont dotés de capacité de réflexion et peuvent maîtriser les concepts. Ils peuvent dominer leurs instincts naturels et se construire eux même.


          • ffi ffi 24 août 2011 16:22

            @Hunter,
            Dès l’origine, le christianisme a condamné le libéralisme comme un naturalisme (une idolâtrie de la nature, une sorte d’animisme). Les chrétiens sont anti-libéraux.

            L’homme n’a pas besoin des religions pour faire violence. La violence existe en l’homme.

            Une religion, s’il est vraie et bonne, au contraire, est un moyen de contrôler cette violence...

            Vous prenez dans les 1500 de christianisme en France les quelques épisodes troubles, mais voyez, les 7 000 mort de la Saint Barthélémy ou les quelques dizaines de milliers de morts lors de la croisades des cathares, fait par la France fille aînée de l’église, ceci dans tous les camps (il s’agit en fait de guerres civiles), sont en fait fort peu comparé à aux 2 millions de morts de la période révolutionnaire/napoléonienne et aux 1,5 millions de jeunes envoyés au cercueil en 1914 par la France Républicaine.

            Par conséquent, vous déraisonnez et êtes de mauvaises foi, quand vous vous offusquez d’avantage d’une centaine de milliers de morts sur 1500 ans d’histoire, plutôt que 3,5 millions en 150 ans (sans compter ce qui fut fait aux colonies...). N’avez-vous jamais été interloqué par les listes interminables de nom des monuments aux morts de chacune des communes de la République ? N’est-ce pas une sorte de symbole morbide de la république « Ce peuple qui s’est sacrifié pour sauver la Nation » ? Etonnament symétrique du christianisme « Dieu qui s’est sacrifié pour sauver l’homme »...

            Donc je ne peux être d’accord avec vous. La France Républicaine a déjà fait beaucoup plus de saloperie en 200 ans que la France chrétienne en 1500 ans...


          • eratosthène 24 août 2011 16:33

            Je ne dirai pas que les chrétien sont anti-libéraux mais plutôt anti-libertariens, du moins pour les Catholiques.

            Ce qui est condamnable, c’est que le marché devient un nouveau veau d’or, culte idolâtre qui fait passer l’Homme avant l’argent.
            Le libéralisme s’appuie sur le libre arbitre qui est aussi au coeur de la foi chrétienne.
            Libéralisme et christiannisme sont compatibles, je me définis moi même comme un catholique libéral.
            Néanmoins, nous devons être attentif à ce que le système économique incorpore bien des valeurs éthiques pour lutter ardemment contre l’exclusion et mettre l’Humain au centre.

          • ffi ffi 24 août 2011 19:38

            Cher erathosthème,
            Vous vous sentez être libéral, mais je ne suis pas sûr que vous en saisissiez la substance - comme vous j’ai fait une école supérieure, mais j’ai du casser le moule. L’église a toujours dénoncé le libéralisme. Pourquoi ?

            Produire par la concurrence est antagoniste de produire par l’amour. Ce sont deux principes économiques différents.

            Le principe économique libéral repose sur l’anarchie.
            Le principe économique chrétien suppose une économie subordonnée au bien.

            Le principe libéral est manichéen : il conçoit des substances antagonistes et rivales qui se combattent pour produire plus
            Le principe chrétien est platonicien : il conçoit des sociétés ordonnées, sans rivalité, où l’harmonie prédomine pour produire ce qu’il faut.

            L’économie d’ancien régime est non-concurrentielle. C’est la révolution qui met en place le libéralisme et la concurrence. La Révolution est anti-chrétienne. Le libéralisme est anti-chrétien.


          • eratosthène 24 août 2011 22:05

            Le libéralisme n’exclue pas les règles en cas de défaillance du marché et je pense qu’on peut tout à fait intégrer une dimension éthique dans la régulation des mécanismes de marché.

            Je cite youcat :
            « Quelle est la position de l’Église sur le capitalisme, et sur l’économie de marché ?
            Un capitalisme qui ne s’enracine pas dans une juste hiérarchie des valeurs risque de ne plus viser le BIEN COMMUN, et de devenir un simple moyen de profit réservé à quelques-uns. L’Église refuse catégoriquement cela. Au contraire, elle soutient une économie de marché, ordonnée au service de l’Homme, qui régule l’exercice des monopoles et garantit à tous un travail de première nécessité. [2426]
            LA DOCTRINE SOCIALE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE valorise toutes les entreprises humaines qui servent le BIEN COMMUN, c’est à dire : »Tout ce qui permet aux individus, aux familles, et à tous les groupes sociaux d’atteindre la plénitude de leur perfectionnement« (concile Vatican II, GS). Ceci vaut aussi pour l’économie, qui doit se développer en tout premier lieu au service de l’Homme. »

          • ffi ffi 25 août 2011 00:25

            C’est ce que je dis : organiser la rivalité de tous contre tous pour maximiser les profits n’est pas en faveur du Bien Commun.

            Le libéralisme est fondé sur la concurrence (c’est-à-dire laisser libre-court aux rivalités), qui agirait comme une « main invisible » pour plus de prospérité... Par conséquent, chacun peut laisser-libre court à ses vices et ses pulsions et le pays s’enrichira automatiquement...

            Par quel miracle ? Mais qui peut croire en des sornettes pareilles ?

            La bonne liberté est vertu et la mauvaise est vice. La manière d’atteindre le maximum de liberté en société, c’est quand chacun est vertueux. Le libéralisme, basé sur la permissivité aux vices, finira fatalement à produire la restriction des libertés de la très grande majorité de la population.

            Notez que votre citation n’évoque pas le libéralisme, mais le capitalisme, qui existait sous l’ancien régime, sous une forme différente :
            - Monopoles locaux regroupant tous les artisans d’une activité (corporations).
            - Ministères donné par l’état à ces corporations pour contrôler la qualité des productions et diffuser les techniques de fabrication.
            - Nombre d’employés limité par établissement artisanal (4).
            - Nombre limité d’établissements par patron (2).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès