• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les ravages de l’obscurantisme islamiste

Les ravages de l’obscurantisme islamiste

Il faut remercier Natacha Polony d’avoir parlé du compte-rendu par L’Obs d’une effarante étude du CNRS et de Sciences-Po sur des collégiens Marseillais et leur rapport à la religion. Mais derrière le constat effarant et inquiétant, on peut aussi y voir que la prise de conscience progresse.

 
Le grand éloignement de la communauté nationale
 
Cette étude porte sur 9000 collégiens des Bouches-du-Rhône, un chiffre significatif statistiquement : 39% se disent athés, 30% catholiques et 25% musulmans. Quand 49% des catholiques se déclarent fiers de leur religion, 91% des musulmans le font, le signe que la religion occupe par conséquent une place beaucoup plus grande pour eux et aussi probablement l’indice d’une carence d’assimilation, tant par le refuge dans la religion que dans un rapport qui n’est pas celui que nous avons habituellement depuis longtemps. Pas moins de 72% des musulmans récusent la thérorie de l’évolution (mais aussi 48% des catholiques, contre 6% des autres). Pour 53%, les œuvres qui attaquent la religion doivent être interdits, mais surtout 68% jugent qu’en cas de conflit entre la loi et la religion, ils font le choix de la seconde.
 
Comme le dit Natacha Polony, il est positif de regarder la réalité en face, aussi douloureuse soit-elle, même s’il ne faut sans doute pas oublier qu’il s’agit de l’opinion d’élèves de 11 à 15 ans, pas d’adultes, même si les chiffres amènent quand même à s’interroger sur ce que peut produire notre société et le chemin pris par des jeunes qui finissent par tenir de tels discours. Il serait sans doute injuste de ne retenir que la responsabilité de la société, même si elle est sans doute non négligeable. Cette étude est le constat d’un enfermement de ces jeunes et du refus de s’intégrer, sans même parler de s’assimiler, ce qui s’illustre également dans la persistance d’un fort taux de mariage au sein de la communauté d’origine, comme le soulignait Emmanuel Todd dans un de ses livres, où il complétait ses analyses antérieures.
 
Malgré tout, il y a un point positif : la progression de la prise de conscience du problème, y compris parmi ceux qui étaient moins réceptifs. En revanche, le progrès semble moins grand dans les remèdes pour faire reculer cet obscurantisme qui remet en cause notre communauté nationale.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 6 février 2016 11:20

    Agnostique, je suis, évidemment, un peu attristé par ces chiffres.

    Mais, imaginons une pareille étude aux USA. Les résultats serait encore pires, avec, évidemment moins de musulmans, mais une majorité de baptistes, presbytériens et autres catholiques déclarant être « fiers » de leur religion.
    Aux USA, c’est un véritable suicide social que de se déclarer ouvertement agnostique ou athée.
    Savez-vous que, dans passablement d’États US, on ne peut pas travailler pour l’administration si l’on ne proclame pas ouvertement sa croyance en dieu et son adhésion à une église ?

    Nous avons mis près de 300 ans pour nous affranchir de la tutelle religieuse, il faut être vigilant pour ne pas y retomber.
    Parce si les tenants des diverses religions passent leur temps à se massacrer entre eux, ils se retrouvent tout à fait unis pour taper sur les agnostiques et les athées.


    • César Castique César Castique 6 février 2016 18:50

      @amiaplacidus

      « Nous avons mis près de 300 ans pour nous affranchir de la tutelle religieuse, il faut être vigilant pour ne pas y retomber. »



      C’est un peu tard ! C’était il y a quarante ans que le Front National mettait en garde contre l’immigration musulmane. 


      La Folle de Berlin n’en a tiré aucune leçon pour notre temps. L’esbroufeur du Palazzo Chigi non plus. 


      Quant à pape François, n’en parlons pas, il va bientôt célébrer la messe en se tournant vers La Mecque

    • Solon le Jeune Solon le Jeune 6 février 2016 11:43

      Hélas le soft power de la république et de l’athéisme n’est plus ce qu’il était... On passe pour des hypocrites à cause de l’imbécilité de nos dirigeants. M’enfin les lumières triompheront sur le long terme, j’en doute pas, mais pour cela il faudrait les développer.

      Renan disait qu’une Nation c’est « avoir fait de grande chose ensemble et vouloir encore en faire ». Mais où est le projet républicain ? Car c’est bien d’un projet que la jeunesse (et même la société) dans son ensemble à besoin.

      Au passage je conseille le dernier infrarouge « les français c’est les autres » sur la question.


      • César Castique César Castique 6 février 2016 19:04

        @Solon le Jeune

        «  M’enfin les lumières triompheront sur le long terme... »



        Elles ont déjà foiré sur toute la ligne smiley smiley 


        Il fallait toutes les illusions d’une période stupide et bouffie de suffisance, pour croire qu’on pourrait bâtir un monde meilleur en se fondant sur une prétendue Raison, dont on poussa l’imbécillité jusqu’à en faire une déesse.


        « « avoir fait de grande chose ensemble et vouloir encore en faire  » »


        Non. Renan a dit, en substance, qu’une Nation, ce sont des gens qui ont une histoire en commun et le désir d’avoir un avenir ensemble.


        Or il y a, en France multiethnique et multiculturelle, des millions de personnes qui ne remplissent aucune de ces deux conditions.


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 6 février 2016 16:16

        Ce n’est plus ici « la lutte finale » mais une guerre de religion entre chapelles marxistes-léninistes !
        On voit que le sondage de Marseille a oublié la religion marxiste-léniniste !


        • Aristide Aristide 6 février 2016 19:43

          @Jean J. MOUROT


          C’est le ridicule d’une toute petite chamaillerie pour celui qui a la plus grosse révolution et qui est la plus violente. 

          Enfin, cela occupe entre deux manifestations, ...

        • Robert GIL Robert GIL 6 février 2016 18:27

          petite photo nostalgique ... d’un temps ou les religions n’etaient pas se qu’elles sont devenues ...


          • philouie 6 février 2016 18:43

            non, c’est plutôt sain et normal que les musulmans s’affirment et affichent le meilleur visage de l’islam.
            De toute façon, c’est dans la suite logique de la politique des attentats et de toute la violence qui est faite aux musulmans à travers cette politique des attentats.
            Non, malgré les immondices déversées chaque jour sur la tête des musulmans par les grands méfias et autres colporteurs de haine, non les musulmans ne doivent pas avoir honte.
            Et oui, les musulmans doivent lever la tête et réaffirmer l’Islam comme religion de paix.


            • dudule1789 dudule1789 19 mars 2016 14:08

              @philouie
              citez moi un seul pays musulman démocratique et puis c’est tout.


            • Marcel Gallad Marcel Gallad 6 février 2016 19:27

              [1/2]

              Pourquoi donner une telle interprétation à cette information ? 

              En quoi être fier d’appartenir à une religion (ou plus généralement un groupe) et se sentir lié à ses membres est un problème ? N’est-ce pas socialement nécessaire ?

              Pourquoi insinuer directement un problème de repli, de communautarisme et d’intégration ? « Enfermement de ces jeunes », « refus de s’intégrer », « obscurantisme » (sérieusement ?), « carence d’assimilation »… D’assimilation de quoi au juste ? De la république ?

              Notre république, laïque, doit assurer aux citoyens le droit à la liberté de conscience et de culte, ainsi qu’à la liberté d’expression de leurs croyances.

              Qui fixe alors les limites de la liberté d’expression des croyances ?

              Avez-vous peur de vous faire convertir à la seule vue d’un signe ou une parole religieuse ? Non. Vous avez j’imagine votre libre arbitre. Et ces chiffres n’indiquent en rien un quelconque problème à l’horizon pour ces adolescents. Il y a environ 2 millions de musulmans en France. Combien posent problème ?


              • Marcel Gallad Marcel Gallad 6 février 2016 19:30

                [2/2]

                Dans notre république, nous avons (théoriquement) le droit de dire que Dieu existe, et qu’il n’existe pas. Nous avons le droit de croire en la création, comme en l’évolution.

                Dans notre république, soumise aux dictatures de la science et de la consommation, ce ne sont pas les athées/agnostiques qui sont en danger, mais les religieux, musulmans en tête, car ils ne se sont pas (encore ?) soumis. Et cette insoumission les rend indésirables, c’est pourquoi c’est souvent dans leur direction que les coups partent.

                Et si la facilité de penser qu’« ils n’ont qu’à aller ailleurs » vous vient, sachez que toute arrivée à un départ, et qu’ils ne sont pas là par hasard. Que la France a choisi de lier son histoire, par sa colonisation, à l’Afrique, et donc à sa culture.

                Il serait temps d’accepter leur présence et leurs coutumes « en règle » avec la république, pour enfin réussir à créer cette « communauté nationale » dont vous parlez.

                On ne s’intègre pas dans le rejet.


              • César Castique César Castique 6 février 2016 20:11

                @Marcel Gallad

                « Combien posent problème ? »


                Le problème, ce ne sont pas les musulmans, qu’on en divise, ou pas, le nombre par trois ou quatre, le problème, c’est l’incompatibilité de l’Islam avec la République laïque et la démocratie.

              • Elliot Elliot 6 février 2016 19:53

                On fait dire ce que l’on veut aux statistiques.

                En l’occurrence, Emmanuel Todd insiste dans tous ses écrits et toutes ses apparitions médiatiques, à tort ou à raison, sur le recul de l’endogamie ( et des pratiques qui y sont liées ) au sein des populations immigrées plutôt que sur sa persistance.
                C’est toujours le problème de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine.

                 

                Et il est certain que la prévalence - difficilement contestable - de préventions raciales ou religieuses au sein de la majorité de la population ne facilite pas la mixité sociale ou ethnique.
                On peut en faire le constat sans en rendre nécessairement responsables ceux qui en sont « victimes ».


                • César Castique César Castique 7 février 2016 11:59

                  @Elliot

                  « Et il est certain que la prévalence - difficilement contestable - de préventions raciales ou religieuses au sein de la majorité de la population ne facilite pas la mixité sociale ou ethnique. »


                  S’ils commençaient par faire l’effort de se mettre au pâté Hénaff - publicité reconnaissante donc gratuite -, au Tafanel supérieur (en hommage à Audiard et à Blier) et au tiercé, ça constituerait un pas bon marché en direction du Gaulois - comme ils disent entre eux - moyen.

                • COVADONGA722 COVADONGA722 6 février 2016 20:13

                  On ne s’intègre pas dans le rejet.

                  des lois de la République ? des règles us et coutumes qui prévalent sur ce sol depuis des siècles ?
                  Il faut être dans le déni pour affirmer que l’islam n’est pas a l’assaut contre la République .
                  C’est être aussi dans le déni de ne pas voir que les deux religions sœurs applaudissent en sourdine les coups de boutoirs de l’islam contre le socle républicain.
                  Vous avez ici un salafiste qui affirme benoîtement la supériorité de l’homme sur la femme et limite sa fonction a la reproduction et l’élevage des enfants.
                  Les coups partent en direction des musulmans , 
                  heu vous lisez le tableau de score dans le bon sens ?
                  Combien posent problème ?
                  yep vous aurait il échappé que le peu « pour vous » qui posent problème sont armés ou vont apprendre le maniement des armes sous la direction des mêmes barbus qui ici nous vende une religion « de paix » .
                  Nous avons droit au couplet en repentance colonialiste sorte de point godwin censé assuré votre propos du label « camp des bons » .
                  Et je vous invite dans ma zus dans mon immeuble sur mon lieu de travail vous verrez cher éduqué si l’islam n’est pas une religion de rejet.
                  Ou l’on ne partage pas la table de celui qui mange impur ou femme l’on ne serre pas la main d’un homme même s’il travaille a vos cotés depuis des années .
                  Votre islam ce limite je pense au très cultivé très subtil docteur Ramadan , ce faisant vous êtes votre propre fossoyeur votre rôle « d’idiot utile » éduqué prendras fin a l’avènement du califat qu’espères volens nolens l’ensemble des musulmans « sinon ils ne sont pas de bons musulmans ». 
                  Cher monsieur vous qui semblez cultivé éduqué vous serez de leur première victime 
                  et vous devriez aimer la guerre a venir car leur paix islamique vous sera terrible 

                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2016 09:28

                    Comment quelqu’un qui a la prétention de penser peut-il présenter une analyse aussi piteuse consistant à pointer les musulmans quand les statistiques montrent avant tout une grande similitude avec les catholiques ? Si ce n’est pas de l’arbitraire et de la mise à l’index gratuite, c’est quoi ?
                    Bref, n’en parlons plus, il n’y a rien à ajouter sur ce torchon.
                     
                    Ce qui est intéressant ici, ce sont les propos de l’ange exterminateur Isga qui, lui, ne s’y trompe pas et met musulmans et catholiques dans le même panier, celui des adamites, qu’il s’empresse, bien sûr, de jeter au feu (omettant au passage d’y mettre les juifs ; on songe à « l’acte manqué » cher au freudisme mais comme tout humour, même juif, est interdit sur cette thématique, je n’irai pas plus loin).
                     
                    Ce qui est encore plus intéressant peut-être c’est la difficulté qu’ont ses contradicteurs de le situer dans l’espace politique ou polémique, passant allègrement de l’extrême gauche à l’extrême droite. C’est dire si la conscience des processus à l’oeuvre dans l’histoire et qui déterminent notre présent de manière quasi mathématique est loin d’être de connaissance commune.
                     
                    Pourtant tout est écrit. Ce Nouvel Ordre Mondial qui se profile à l’horizon et qui sera l’aboutissement des révolutions française et soviétique (entre autres), Isga en est l’agent par excellence. Car il s’agit avant toute chose de mettre à terre (en les opposant) et la religion catholique et la religion musulmane pour instaurer, sous couvert de réaliser la paix, une religion mondiale, ectoplasmique mais surtout, in fine, luciférienne.
                     
                    Lorsque ceci aura été réalisé, quand les oppositions et conflits mondiaux alimentés d’un bord et de l’autre par Wall Street et la City, quand la destruction mutuelle des gentils imbéciles fera qu’avec une capitale mondiale à Jérusalem où des élites et des banquiers auront la main mise sur un monde unifié car entièrement sous leur emprise, quand l’idée de nation ne sera plus qu’un aboli bibelot anthropologique, c’est à ce moment que Isga comprendra qu’il a été possédé comme tous les virulents révolutionnaires qui, ne pensant qu’à couper des têtes pour tarir les religions, découvriront qu’ils ont oeuvré pour l’Anti-Christ.
                     
                    Si ce résumé affreusement abrupt à force de concision peut laisser soupçonner à certains quelques moyens d’accès à l’envers des cartes, je les invite à lire l’indispensable Douglas Reed et sa fameuse « Controverse de Sion » ainsi que l’excellent livre « La conjuration anti-chrétienne » de Mgr Delassus. Plus l’Histoire avance, plus elle leur donne raison. L’Union Européenne en particulier se conforme incroyablement à des descriptions données avant même qu’elle existe, il y a cinquante ans ou même un siècle pour Delassus.
                     
                    Oui, bien sûr, tout cela est « complotiste » à souhait. Mais il ne peut en être autrement pour qui veut faire sens de l’Histoire sans se payer de mots et se confir dans la bien-pensance. Il serait naïf de croire que l’ordre du monde est laissé aux pulsions et impulsions des agneaux et des bouchers de circonstances. Il y a des grands prêtres qui mène inlassablement le troupeau pour leur projet funeste.
                     
                    C’est peu de dire qu’Isga a raison lorsqu’il dit qu’il faut choisir son camp. Il est dans celui de la violence. J’ai choisi de suivre le bon berger.
                    Je me dis qu’il le verra lorsqu’au terme de son parcours, il songera au suicide.
                    J’espère qu’à ce moment là, il aura l’humilité de reconnaître son échec et qu’il demandera à être pardonné.
                    Nous sommes tous aimés, nul ne devrait en douter.


                    • DACH 7 février 2016 10:37

                      @Luc-Laurent Salvador
                      «  »«  »Comment quelqu’un qui a la prétention de penser peut-il présenter une analyse aussi piteuse consistant à pointer les musulmans quand les statistiques montrent avant tout une grande similitude avec les catholiques ? Si ce n’est pas de l’arbitraire et de la mise à l’index gratuite, c’est quoi ?
                      Bref, n’en parlons plus, il n’y a rien à ajouter sur ce torchon.«  »«  »" Amusant comme cela s’applique à votre prétention !!!!!! Encore un écrivassier enfermé dans son école maternelle !


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2016 17:17

                      @DACH

                      Notez DACH que j’ai pris la peine de pointer dans les propos de l’auteur une contradiction tellement évidente qu’elle anéantit à juste titre toute prétention de sa part à dire quelque chose de valide. Pour ce qui vous concerne, il est évident que vous n’avez pas pris cette peine. Dès lors, votre propos se présente comme une tentative d’invective tout à fait gratuite, et donc vaine.
                      Sur ce, je vous souhaite le bonsoir.


                    • elpepe elpepe 7 février 2016 13:18

                      preparez vos djellaba, vos hijab et vos cache cou ah ah ah
                      avec le chomage et la misere, vous aimez ca, vous les francais


                      • Nyspelache 8 février 2016 11:19

                        Une erreur assez grave qui vient non pas de l’article mais de la source : la proportion de chrétiens rejetant la théorie de l’évolution est plutôt de 1%. D’ailleurs, le Vatican l’a officiellement rejetée définitivement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ationnisme#L.27.C3.89glise_catholique_et_la_th.C3.A9orie_de_l.27.C3.A9volution


                        • hugo BOTOPO 10 février 2016 15:43

                          Les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans, (de toutes obédiences, sectes, confessions,...) sont des VICTIMES : victimes de religions insufflées, inculquées, imposées par des chefs, des dominants, des humains se prétendant supérieurs et éclairés.
                          Les victimes méritent compassion et soutien ! Mais comment les éclairer ?

                          On peut (et on doit à mon avis) avoir peur des religions avec les excès qu’elles entraînent : cela a un nom, c’est la phobie des religions, la religiophobie dont font partie la judéophobie (vis-à-vis du judaïsme et non pas des juifs),la christianophobie et l’islamophobie. Tout en respectant les juifs, les chrétiens et les musulmans dans leurs croyances, lorsqu’elles privilégient l’adoration de leur Dieu dans le respect de la liberté de tous les hommes à s’adonner à d’autres croyances.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès