Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Lettre aux croyants

Lettre aux croyants

Dans un essai historique paru récemment, je démontre que les trois grandes religions monothéistes sont probablement issues d’un terrible malentendu sur la nature divine du « Dieu » d’Abraham. Si la thèse semble « farfelue », les critiques les plus virulentes proviennent de ceux qui n’ont pas lu le livre... 

Je ne suis ni théologien, ni historien, ni écrivain et encore moins romancier et je n’ai nullement l’intention de gagner ma vie en écrivant de la fiction ou en cassant du sucre sur le dos des églises.

Quiproquo sur Dieu est né d’une longue démarche sincère visant à mieux comprendre l’origine des Écrits bibliques. Au cours de mes recherches, j’ai découvert de nombreux éléments d’information qui m’ont amené à questionner l’interprétation classique du récit des Patriarches. Une fois la boîte de Pandore entrouverte, il n’était plus question de faire demi-tour. 

Dès que je me suis engagé sur cette piste, tous les éléments analysés ont commencé à converger vers une solution unique, logique et cohérente. J’ai longtemps cherché des indices qui auraient pu réfuter ces trop nombreuses « coïncidences ». Mais les preuves ont continué à s’accumuler. Elles reposent sur un ensemble de démonstrations logiques, chronologiques et dendrochronologiques qui se recoupent avec une précision étonnante.

Pourtant, force est d’admettre qu’à ce jour, aucune trace de ce personnage ou de sa pensée fondatrice n’a jamais été retrouvée. Alors comment prétendre établir des « preuves » tangibles quand les plus grands spécialistes n’arrivent même pas à s’entendre sur l’aspect historique d’Abraham ?

Bien que cela puisse paraître paradoxal, mon ouvrage abonde dans le sens de toutes les recherches archéologiques : Abraham, père fondateur des trois grandes religions, n’a jamais existé !

Bien que modeste, mon apport pourrait bouleverser certaines croyances. Dans sa plus simple expression, il consiste a dissocier les termes Yahvé et Élohim - que l’on confond depuis toujours - et à reconnaître en « Yahvé » un seigneur puissant, et en « Élohim » un dieu païen. Cette étape m’a permis d’orienter mes recherches sur l’identité du seigneur d’Abraham plutôt que sur Abraham lui-même. J’ai été fasciné de découvrir dans le récit de la Genèse (Chapitres 12-25) un double sens très révélateur et étonnamment précis.

Les chronologies comparées m’ont permis un rapprochement avec une figure historique connue : Hammourabi, roi de Babylone. Ce choix est très crédible, car les dates, les événements, le profil culturel, ainsi que les motivations de chacun offrent des concordances étonnantes qui transcendent la simple coïncidence.

Maintenant que j’ai publié le fruit de mes recherches, je laisse aux autres le soin d’émettre les critiques qui s’imposent. Jusqu’à présent, les attaques les plus virulentes proviennent de ceux qui n’ont pas lu mon livre. Beaucoup s’imaginent à tort que la théorie que j’avance est farfelue, car elle semble aller à l’encontre des théories modernes voulant qu’Abraham n’ait jamais existé. Tel n’est pas le cas.

Pour l’instant, la théorie que je propose suscite davantage l’intérêt auprès des athées que des croyants. Mais je suis confiant que les choses vont évoluer, car si Abraham avait bel et bien conclu une Alliance avec Hammourabi, plutôt qu’avec « Dieu », ne serait-il pas préférable de le savoir que de continuer à l’ignorer ?

Bernard Lamborelle

http://bernardlamborelle.blogauteurs.net/blog/mes-ouvrages/


Moyenne des avis sur cet article :  2.51/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • micmac 1er octobre 2009 11:36

    Et hop un peu de pub à l’oeil pour son propre bouquin !

    Autrement juste pour information Genèse 12:25 n’existe pas puisque le Chapitre 12 de la genèse n’a que 20 versets.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er octobre 2009 22:38

      "Faites attention quand même à ce que vous écrivez ! En niant l’existence d’Abraham vous niez celle des sémites et vous risquez alors d’être taxé d’antisémitisme radical surtout du côté de mère Sara« 

      Pas mal. Comment enfumer le monde en 2,5 lignes.

      Abraham, qu’il ait existé ou non, n’a pas donné naissance à une lignée de Sémites - il n’existe que des langues sémites, dont l’hébreu et l’arabe, non des peuples et encore moins, vous vous en doutez, une race sémitique ! - mais aux religions dites abrahmaniques (dont le judaïsme, le christianisme et l’islam).

      Bien évidemment, aucun être censé n’irait qualifier l’auteur d’un »antisémitisme" au sens où souhaitait le faire entendre l’intervenant ci-dessus.

      Que l’auteur soit anti-abrahmanique, peut-être. L’intervenant devrait s’en inquiéter ?


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er octobre 2009 22:43

      @ Cosmic

      Je dirais même que Abraham n’étant pas un philologue mais, selon le tradition biblique un éleveur, il n’a pas pu inventer un système linguistique nouveau ...

      Ceci étant dit, les savants considèrent que la langue Akkadienne est sémitique, alors ...


    • abdelkader17 1er octobre 2009 22:44

      @Cosmic
      on dit langues sémites ou sémitiques ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 octobre 2009 00:26

      Aaaaah, je me disais bien que cette mal-compréhension linguistique agrémentée d’une biblico mais surtout coranique en l’occurrence référence aboutirait assez rapidement à ce type d’antiphrase, Ben Kabou. Cousu de fil blanc.
      Eh bien non, sont antisémites strictement dont la haine des Juifs est telle qu’ils souhaitent leur disparition.
      Ceux qui n’aiment pas les Palestiniens sont des racistes. Comme ceux, d’ailleurs, qui n’aiment pas les Israéliens.
      Je précise à toutes fins utiles que cette caractéristique précise et unique n’a pas à être enviée. Elle est née dans l’Histoire et nul n’y peut plus rien. Sauf à comprendre le sens d’une phrase. Voyez ?


    • Crazy Horse Crazy Horse 2 octobre 2009 09:20

      @Andreas

      Mmmm...

      Si je ne m’abuse, le Dieu des juifs n’est pas plus un enfant de cœur que celui des autres religions, non ? Rien de surprenant, car cela fait partie des aspects communs aux divinités, qui possèdent presque toujours un aspect courroucé. D’autre part, les premiers juifs ont bien botté le cul des peuplades qui vivaient dans le pays de Canaan. Et je doute qu’ils aient fait dans la dentelle. Ils ont probablement tué, pillé, violé, comme tout bon envahisseur qui se respecte, qu’il porte la croix ou tout autre signe distinctif...

      Mais sur Israël et ses soi-disant valeurs démocratiques, je trouve que vous allez un peu vite.

      Ce que j’ai compris moi, c’est que le deal avec les Nations Unies était qu’Israël soit un état démocratique laïc. Le problème c’est que lorsqu’on a presque autant de musulmans que de juifs dans un tel état, le pouvoir peut aisément passer d’une main à l’autre (558 000 juifs contre 405 000 musulmans en 47). C’est pourquoi ce brave Ben Gourion proclame l’indépendance de l’état juif d’Israël. Et plusieurs centaines de milliers de musulmans sont éjectés du pays. Comme ça, on peut garder une constitution démocratique sans aucun risque que les arabes aient une quelconque influence sur la politique de l’état. Un point pour les sionistes.

      Alors après bien sûr que si trois-quatre arabes décident de s’installer en Israël, ils peuvent le faire. On va même leur donner le droit de vote. De toute façon, il n’y a pas de politicien pour les représenter.


    • JoëlP JoëlP 2 octobre 2009 10:15

      Elles reposent sur un ensemble de démonstrations logiques, chronologiques et dendrochronologiques qui se recoupent avec une précision étonnante.

      De quel bois (dendros) était fait Abraham ? J’ai bien peur que cet article ne soit que de la dendroglossie, une autre forme assez grave de xyloglossie
      http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Xyloglossie


    • ZEN ZEN 1er octobre 2009 12:29

      M’enfin !
      Vous êtes durs avec l’auteur
      Il faut bien vivre !
      Tant qu’on a du papier...


      • Gollum Gollum 1er octobre 2009 12:59

        Abraham, père fondateur des trois grandes religions, n’a jamais existé !


        Ben voyons... je ne vois vraiment pas comment on pourrait « prouver » une telle chose, mais passons..

        Bien que modeste, mon apport pourrait bouleverser certaines croyances. Dans sa plus simple expression, il consiste a dissocier les termes Yahvé et Élohim - que l’on confond depuis toujours - et à reconnaître en « Yahvé » un seigneur puissant, et en « Élohim » un dieu païen.

        Faux ! Yahvé et Élohim n’ont jamais été confondus. Un ignare de plus.. Il y a belle lurette que cette distinction est faite notamment dans le Zohar que vous n’avez probablement pas lu..

        Mais je suis confiant que les choses vont évoluer, car si Abraham avait bel et bien conclu une Alliance avec Hammourabi, plutôt qu’avec « Dieu », ne serait-il pas préférable de le savoir que de continuer à l’ignorer ?


        Alors là, le top du top ! Abraham n’a jamais existé mais il a conclu une alliance..

        Je pense que vous n’allez pas vendre beaucoup d’exemplaires..


        • blambore blambore 1er octobre 2009 13:00

          C’est de la théorie que j’avance, bien davantage que du bouquin, qu’il m’importe ici de discuter. Malheureusement, la démonstration y est rattachée.


          Ce que je démontre, c’est que le Abraham dont ont ne retrouve aucune trace, c’est le père fondateur d’une nouvelle religion. Or, dès que l’on accepte l’idée que ce « personnage » n’a jamais existé, il devient possible de découvrir qui était le véritable Abraham : le gouverneur de Hammourabi. Celui-là, il a bel et bien existé et il est possible de prouver son existence.


          • micmac 1er octobre 2009 17:46

            « C’est de la théorie que j’avance, bien davantage que du bouquin »

            Dites vous en affichant la couverture de votre bouquin pour toute illustration !

            Prétendre qu’un type n’existerait pas si il n’y a pas de témoignage historique de lui revient à rayer 99,9% de l’humanité !

            Trouvez moi donc une trace historique de vos aïeux d’il y a dix générations, même pas une trace historique mais leur simple nom. Si vous ne le faites pas je considérerais que vos aïeux n’ont pas existé et que par conséquent vous n’existez pas non plus.

            A propos du « gouverneur de Hammourabi » pourriez vous au moins nous révéler le patronyme de cet individu ou dois-je vous croire sans aucun témoignage historique à l’appui ?

            Pour finir la moindre des reconnaissance du ventre serait de reconnaitre que si la bible cite peut-être des personnages fictifs, nombreux sont les opportunistes (et je mesure mes mots !) qui en auront tiré des revenus non fictifs.


          • docdory docdory 1er octobre 2009 13:24

            @ L’auteur


            Il y a plusieurs catégories de personnages ou de faits historiques :
            1°) Ceux dont l’existence est certaine, parfaitement documentée et qui sont connus avec des détail précis ( ce qui n’exclut pas que certains de ces détails soient falsifiés ) . Exemple : Hitler , Staline , Khomeiny, Pinochet , la deuxième guerre mondiale, les attentats du 11 septembre , l’alunissage etc ...
            2°) Ceux dont l’existence n’est pas sérieusement contestée mais qui ont pu être largement déformés par des sources historiques enjolivées ( exemple : Jeanne d’Arc , Charles Martel ) Il est probable que les « voix » de Jeanne d’Arc sont, soit une invention , soit la manifestation d’un état hallucinatoire !
            3°) Les personnages ou les faits purement mythologiques dont l’existence n’est prouvée par aucune source correspondant à une preuve au sens scientifique du terme . On peut citer par exemple la guerre de Troie, la fuite des Hébreux d’Egypte, Ulysse , Gilgamesh , Abraham, Moïse, Jésus Christ ( l’existence du Christ n’est attestée que par des récits d’adeptes écrits plusieurs dizaines d’années après sa vie supposée , ou par les allusions non sérieusement documentées d’historiens ( Flavius Joseph , Pline ), presque un siècle plus tard : on ne peut donc pas sérieusement qualifier Jésus Christ autrement que de personnage mythologique !

             Il existe des catégories intermédiaires . Par exemple l’existence de Mahomet n’est attestée que par des récits arabo-muisulmans , et les élucubrations concernant « l’ange Gabriel » qui lui aurait dicté le coran sont évidemment une mythologie de la plus haute fantaisie ! Même s’il est relativement probable que Mahomet ait existé, ce n’est pas du tout une certitude scientifique , quant aux détails de sa vie, ils sont , selon toute vraisemblance , mythologiques pour la plupart d’entre eux . Inventer une religion est un des moyens les plus efficaces de commettre des exactions sans être inquiété . Pour certains inventeurs de religion ( Mahomet, s’il a bien existé ) , ces exactions s’appellent razzias , pillages , crimes de guerre , pédophilie . Pour d’autres inventeurs de religions , les exactions se résument à de l’ escroquerie en bande organisée ( on attend à ce sujet avec impatience le résultat d’un prochain procès ... )

            Par conséquent , pour revenir aux religions dites « du livre » , l’histoire « sainte » est avant tout une histoire fausse , ou mythologique , ou un ramassis de bobards , selon le terme que l’on préfère !...


            • abdelkader17 1er octobre 2009 22:40

              @Doc
              Il existe des catégories intermédiaires . Par exemple l’existence de Mahomet n’est attestée que par des récits arabo-muisulmans , et les élucubrations concernant « l’ange Gabriel » qui lui aurait dicté le coran sont évidemment une mythologie de la plus haute fantaisie ! Même s’il est relativement probable que Mahomet ait existé, ce n’est pas du tout une certitude scientifique , quant aux détails de sa vie, ils sont , selon toute vraisemblance , mythologiques pour la plupart d’entre eux . Inventer une religion est un des moyens les plus efficaces de commettre des exactions sans être inquiété . Pour certains inventeurs de religion ( Mahomet, s’il a bien existé ) , ces exactions s’appellent razzias , pillages , crimes de guerre , pédophilie . Pour d’autres inventeurs de religions , les exactions se résument à de l’ escroquerie en bande organisée ( on attend à ce sujet avec impatience le résultat d’un prochain procès ... )

              et les faits scientifiques du coran découverts grâce à la science au 20 e siècle c’est de la mythologie aussi.


            • docdory docdory 1er octobre 2009 23:25

              @ Abdelkader 17 


              Les « faits scientifiques du coran » , dites-vous ???????

              AHAHAHAHAHAHAHAH ! Mort de rire !!!!! C’est la meilleure de l’année !
              Vous devez être un inculte scientifique de première grandeur pour parler de « faits scientifiques du coran » !!! Savez-vous au moins ce qu’est la science et la démarche scientifique ??? J’en doute fort , sinon , vous ne croiriez pas à des billevesées telles que les « faits scientifiques du coran » !!!! Même le manipulateur mystificateur qu’était le père Momo n’aurait jamais imaginé , dans ses rêves les plus fous , que quelqu’un attribuerait une valeur scientifique à ses élucubrations coranesques .

            • fouadraiden fouadraiden 1er octobre 2009 23:44


              et toi Doc, un inculte en histoire pour déblatérer autant de conneries sur l’islam et son prophète.


               vu ta formation et ta position sociale je pense que tu es bcp plus ridicule qu’un Abdel, qui lui a l’excuse de faire parler sa foi.



              ps. le coran dit bcp moins « d’âneries » que les textes antérieurs à lui.


            • blambore blambore 2 octobre 2009 15:23
              J’ai réagi plus bas, mais pour les besoins de la cause, j’amorce une réponse...

              Vous avez parfaitement raison. Jusqu’à présent, le personnage d’Abraham, fondateur des religions monothéistes, doit être situé en 3). Ma démarche consiste à démontrer que l’on a « créé » ce personnage à partir de source historique précise, à partir d’un double sens étonnant. En effet, les sources historiques ne faisaient aucune allusion à un homme pieux, désireux d’établir une relation avec un nouveau Dieu... Elles racontent simplement les tractations d’un roi et de son vassal.

              Quelles sont ces sources ? La Genèse, Chapitres 12 à 25 !! Il suffit d’en refaire une lecture contextuelle... 

            • oncle archibald 1er octobre 2009 13:33

              « Si la thèse semble « farfelue », les critiques les plus virulentes proviennent de ceux qui n’ont pas lu le livre... »


              et donc qu’ils se rennent par la main jusqu’à la librairie la plus proche et achètent mon bouquin, après ils pourront critiquer ...

              « pouet-pouet camembert » comme dit ma petite fille née en Normandie .. Il est vide cet article !

              • morice morice 1er octobre 2009 13:44

                conclusion : l’homme est fou. Il a besoin de religion pour se rassurer, les différences ente elles ne sont que cosmétiques... combien de mort pour un maquillage différent ???



                 « Il existe des catégories intermédiaires . Par exemple l’existence de Mahomet n’est attestée que par des récits arabo-muisulmans , et les élucubrations concernant « l’ange Gabriel » qui lui aurait dicté le coran sont évidemment une mythologie de la plus haute fantaisie ! »

                intermédiaire, non , un être humain.... avec toutes ces tares. Evidemment que les apparitions sont douteuses, à moins de garder trace des morceaux de buisson cramés... Pour Jesus, on songe à un amalgame de plusieurs prophètes en effet...

                . Pour certains inventeurs de religion ( Mahomet, s’il a bien existé ) , ces exactions s’appellent razzias , pillages , crimes de guerre , pédophilie . 

                et hop une autre couche sur la vie sexuelle de Mahomet : il a eu une vie de patachon avant son illumination, et le mariage avec fort jeunes filles ou enfants à l’époque n’est pas différent de ce que feront les rois de France jusqu’au XVIII eme siècle. Ce sont des mariages pour sceller la soumission d’une tribu : la notion de « pédophile » est une notion du XX e siècle appliquée au VII : aux Etats-Unis, le mariage à l’âge de 10 ans n’est pas interdit avant 1850 : relativisez bon sang !!! Les victoires armées sont celles d’un chef de tribu conquérant, pas obligatoirement ceux d’une religion. La religion sert ensuite de ciment, mais ce n’est pas le sujet au départ de la conquête : ne confondez donc pas tout par islamophobie, notoire chez vous. Vous profitez du débat pour la replacer. C’est lamentable encore une fois : vous vous dites « laïque ». Vous ne l’êtes pas : un laïc est par définition tolérant. C’est du tonneau du sinistre riposte laÏque, infesté d’extrême droite à en devenir grotesque !

                • docdory docdory 1er octobre 2009 14:03

                  Encore une intervention de « l’athée musulman » Morice : comme d’habitude , vous critiquez toutes les religions sauf l’islam ...

                  Vous me demandez de « relativiser » . Or , le relativisme culturel est une de mes bêtes noires ...
                  Quant à Riposte laïque , un article récent sur ce site explique toute la différence qu’il y a entre « riposte laïque » et l’extrême droite ( NB : à noter les déclarations récentes très islamophiles de Jean-Marie Le Pen ... qui démontrent, encore une fois , la parenté idéologique étroite entre l’islam et l’extrême droite ,parenté symbolisée par Dieudonné, par exemple )

                • Furax Furax 1er octobre 2009 17:53

                  Morice
                   « Un laîc est, par définition tolérant »


                • yacoub yacoub 1er octobre 2009 15:44

                  Abraham est un mythe
                  Rien ne prouve son existence


                  • blambore blambore 1er octobre 2009 16:22
                    Je comprends bien vos réactions, car elles sont légitimes et parfaitement en accord avec l’état actuel des connaissances sur le sujet. Mais voilà, il faut admettre que ces connaissances sont limitées et laissent de nombreuses questions sans réponses.

                    Je ne suis pas une brebis égarée qui n’a rien compris et qui cherche à se faire un peu de pub pour un bouquin sans valeur... Il serait simpliste de croire que des gens vont se ruer chez leur libraire afin de se procurer le livre suite à un article comme celui-ci ! 

                    Par contre, démontrer qu’il y a eu confusion sur la nature du « Dieu » d’Abraham m’apparait être un sujet d’intérêt public, car les répercussions d’une telle découverte sont importantes. 

                    La théorie que j’avance repose sur des éléments concrets et sérieux. Il ne s’agit pas d’une oeuvre de fiction, comme peuvent l’être celles de Dan Brown, Christopher Knight ou de Simcha Jacobvici. 

                    En me jugeant trop rapidement, vous commettez une erreur. Je vous invite plutôt à jeter un coup d’oeil sur le forum des Sceptiques du Québec. On m’a servi le même discours… jusqu’à ce qu’une recension du livre paraisse dans la revue Le Québec Sceptique qui prône précisément la rigueur intellectuelle. Vous trouverez quelques extraits de cette recension sur mon blogue :

                    Voici le lien pour la revue : http://www.sceptiques.qc.ca/ressources/revue&nbsp ;

                    Il n’est pas impossible qu’une conférence s’organise avec ce mouvement dans les semaines qui viennent.

                    La vérité, c’est que l’on ne remet pas en question plusieurs siècles d’histoire sans soulever l’ire de la majorité. Mais la véritable critique, celle qui mérite que l’on s’y attarde ne peut provenir que de ceux qui ont lu le livre. Il est donc important de le faire connaître. Ne jouissant d’aucunes autre ressource que mes propres moyens, j’utilise ceux qui sont à ma portée…


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er octobre 2009 17:52

                      @ l’auteur,

                      je n’ai pas lu le bouquin, ni consulté des kilomètres de livres légendaires traitant de ces sujets mythiques et pour cela, je vous admire. Je ne suis pas étonné que tous vous tombent dessus puisque en supprimant la théorie de leur chef, vous prenez le risque de voir tout le château de carte s’écrouler. Malgré une éducation spécialisée dans ce domaine, j’ai basé ma propre conviction sur les dix simples commandements que je n’ai pas toujours appliqué mais qui pourtant s’avèrent vrais, car tout bien mal acquis ne dure jamais.

                      J’ai déployé une théorie à ce sujet dans ce récent article, j’aurai bien aimé avoir votre avis sur ce sujet : http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/les-recettes-du-couple-a-trois-62173

                      Il est indispensable d’aller plus loin dans vos interventions et de venir à bout des contradicteurs divers à coup d’arguments de poids dont vous avez la connaissance si vous voulez déclencher l’intérêt des lecteurs. De cette manière, vous discréditez nos contradicteurs internes qui repartent perdants, et tout le profit est pour vous.

                      Cordialement


                    • ouallonsnous 1er octobre 2009 16:22

                      A l’auteur, n’avez vous pas eu le temps de réfléchir à quellques choses d’importance à notre époque qui en est fertile ?
                       
                      Les religions, mais c’est dépassé, sauf pour ceux qui cherche des facteurs de division entre les hommes !


                      • Crazy Horse Crazy Horse 2 octobre 2009 09:28

                        @aaah où allons-nous ?

                        « A l’auteur, n’avez vous pas eu le temps de réfléchir à quel(l)ques choses d’importance à notre époque qui en est fertile ?
                         
                        Les religions, mais c’est dépassé, sauf pour ceux qui cherche des facteurs de division entre les hommes ! »

                        Moi j’ai tendance à penser que ce qui va nous conduire à l’autodestruction c’est en grande partie l’absence de sacré dans nos société moderne.

                        Je ne dit pas « religion » mais sacré ou spiritualité. L’étude approfondie des religions permet de découvrir bien des choses sur l’esprit. Et ce n’est pas incompatible avec une approche scientifique des phénomènes, pour peu que l’on ne s’enchaîne pas à un dogme ou un autre.


                      • cklat 1er octobre 2009 16:28

                        Voir la mythologie SUMMERIENNE, et le rapport entre les trois grandes religions monotheiste....


                        • Antenor Antenor 1er octobre 2009 16:54

                           @ blambore

                          J’ai voté positivement votre article même s’il est beaucoup trop succinct. Ces questions méritent des débats de fond. La théorie des « 6/10 » que vous développez sur votre blog me paraît bien fragile. L’hypothèse d’Emile Mourey qui voit derrière les noms d’Abraham, Jacob & Cie non pas des individus mais des clans entiers me semble beaucoup plus solide. Abraham fuit la Mésopotamie. Dans ces conditions, n’est-il pas plus logique que le dieu (ou plutôt son représentant terrestre) avec lequel il s’allie soit celui du lieu ou il s’installe ? C’est à dire cananéen et/ou égyptien.


                          • Antenor Antenor 1er octobre 2009 17:02

                            Le seul dieu/roi en mesure de donner Canaan à Abraham, c’est celui d’une puissante cité cananéene ou égyptienne. Hazor ? Sichem ? Thèbes ? Avaris ? Memphis ?


                          • K K 1er octobre 2009 17:08

                            comme Antenor, j’ai l’impression que la version de M Mourey est plus réaliste. En tout cas, il est clair que ces récits ne sont pas à prendre à la lettre.


                          • blambore blambore 3 octobre 2009 23:42

                            Bon, j’ai été lire les articles de M. Mourey qui concernent les hyksos. La lecture est intéressante, mais le problème, c’est que sa théorie ne repose sur pas grand-chose. Prétendre qu’Hébreux = Hyksos, c’est un peu faible comme argumentation…

                            Par ailleurs, je suis en désaccord avec le calcul des dates qu’il propose : elles ne concordent tout simplement pas avec la réalité historique généralement admise.

                            J’avouerai n’avoir pas lu tous les articles de M. Mourey, mais que je me suis concentré sur ceux où le terme « Hyksos » apparaissait.

                            On peut faire des gorges chaudes de mes prétentions, mais il reste que la théorie que j’avance « colle » parfaitement à la réalité historique et qu’il n’est nullement nécessaire de « corriger » les dates pour qu’elle tienne la route...


                          • blambore blambore 1er octobre 2009 18:22
                            @ Antenor,

                            Comme le souligne Mircea Eliade dans Histoire des croyances et des idées religieuses, la véritable religion pratiquée par les Patriarches relève davantage d’un concept primitif, celui du dieu de l’ancêtre immédiat, qui est particulièrement bien adapté à leur mode de vie nomade. Ce concept est juxtaposé à celui des dieux locaux, comme en témoigne les nombreux vestiges d’Ougarit. C’est cette dualité qui contribue que l’on retrouve au sein du récit... 

                            Je trouve toujours très intéressant de voir que la majorité des gens ont tendance à ne retenir que cette correction 6/10 qui n’est, pour moi, que la cerise sur le sundae.

                            En fait, je n’ai découvert le parfait synchronisme, qu’autorise la correction 6/10, qu’en fin de recherche, alors que tout les autres éléments étaient en place et convergeaient déjà vers une solution unique.

                            Je me suis dit que si la solution était vraie, elle devait forcément être vérifiable par d’autres moyens. Ce n’est qu’à partir de ce moment que je me suis penché sur les dates et les chronologies d’une façon plus pointue et que j’ai découvert cette relation surprenante.

                            Suivant un raisonnement similaire, je me suis intéressé aux données climatique de la région. La dendrochronologie permet de confirmer avec une précision étonnante, les chronologies préalablement étudiées, en situant les famines et les sécheresses dans le temps.

                            Voila pourquoi je parle de preuves logiques (liées au texte), chronologiques (liées à cette démonstration 6/10) et dendrochronologies (liées au climat de l’époque).

                            Une seule de ces preuves ne pourrait être concluante. Mais la correspondance parfaite qui se confirme entre les trois, réduis le facteur aléatoire de façon très substantiel. 

                            C’est ce que le lecteur découvre au fil de cette démonstration qui se déroule sur 274 pages et qu’il m’est malheureusement difficile de résumer sans soulever plus de protestation que de compréhension (le but du livre étant précisément d’apporter les réponses que l’on me réclame). 

                            De toute façon, si le sujet vous intéresse, il n’est pas nécessaire d’acheter le livre. Le plus simple est de venir en discuter sur ce forum, ou le débat se poursuit :


                            • Antenor Antenor 1er octobre 2009 19:19

                              Je lis sur le forum que vous m’avez indiqué que vous rapprochez les Hyksos des Hébreux. C’est exactement la thèse qu’Emile Mourey défend dans les nombreux articles qu’il a publié sur Agoravox et dont je vous recommande la lecture. Comment vous représentez-vous les Hébreux ? S’ils sont les Hyksos, il ne peut s’agir de simples bédouins mais de troupes militaires puissantes.

                              Votre théorie des 6/10 qui est déjà franchement limite avec Abraham et Sarah devient complètement irréaliste avec leurs ancêtres qui ont vécu plusieurs siècles.


                              • blambore blambore 1er octobre 2009 20:07

                                Merci de poursuivre le dialogue. Je vais prendre connaissance de la thèse d’Émile Mourey plus en détails, mais à mon avis, nous sommes sur la même piste... 


                                La correction des âges par le facteur 6/10 ne s’applique qu’aux Patriarches. Il convient d’interpréter les durées de vie d’Adam et de Noé en cycles lunaires. Ainsi, plutôt que d’avoir vécu 930 ans, on trouve qu’ils ont vécu 12,4 fois moins longtemps, soit environ 75 ans. 

                              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er octobre 2009 20:54

                                C’est un article « à la Mourey » autant dire qu’il s’agit de théories qui ne sont étayées sur RIEN !

                                Il est IMPOSSIBLE de savoir si un certain Abraham a eu une relation avec une entité mythique.

                                Tout le reste n’est que spéculation stérile.


                                • blambore blambore 3 octobre 2009 23:48

                                  @ Alois

                                  Du très peu que j’en ai lu, j’aurais tendance à comprendre votre point de vue concernant les théories de M. Mourey.

                                  Par contre, avant de vous prononcer sur les miennes, je vous invite à vous y intéresser plus sérieusement, car vous risquez d’être surpris.


                                • Maximus 1er octobre 2009 21:03

                                  Alois, bonsoir


                                  Tout le monde sait que la Bible fut écrite au 7 ème siècle avant JC et que le monothéisme total des Juifs est encore plus récent, lors de l’exil à Babylone, au contact des Zoroastriens (un monothéisme bien antérieur et méconnu).

                                  Comme vous le dites, tout ça sent la fumisterie.

                                  • blambore blambore 1er octobre 2009 21:16

                                    Effectivement. C’est à ce moment qu’ils ont intégré différents récits pour en faire la « Bible ». Ce que je prétends, c’est qu’un de ces récits n’était autre chose qu’une archive historique relatant l’histoire d’Abraham et de Hammourabi.... Tout comme d’autres récits de la Bible font écho à l’épopée de Gilgamesh et à la naissance de Sargon d’Akkad. Je ne vois aucune contradiction.




                                  • Maximus 1er octobre 2009 21:49

                                    Je ne connais pas votre livre, mais j’ai du mal à croire à ce genre de transmission, la distance temporelle est encore bien plus grande que celle qui sépare la rédaction de L’illiade par Homère de l’époque où la Troie historique existait.


                                    Par contre, si on argumente plus vers l’idée d’une volonté des Juifs de se lier dans leur livre sacré à une civilisation mésopotamienne vue comme un apogée, vous exposez des choses intéressantes (mais il faudrait rallonger votre article pour que l’on ait plus de détails sur vos idées).

                                  • blambore blambore 2 octobre 2009 07:15
                                    Je vous invite à jeter un coup d’oeil sur mon blogue, ou à venir discuter sur le forum des déistes. Le débat se poursuit !

                                  • Hieronymus Hieronymus 3 octobre 2009 18:56

                                    oui en gros d’accord avec Maximus
                                    le passage a Babylone, ds ce formidable laboratoire religieux qu’etait cette metropole du Moyen Orient, est fondamental ds la formation de l’identite juive, les principaux textes de la Torah datent de cette epoque, avant le VII siecle c’est le brouillard, et cette remarque ne vaut pas que pour les Hebreux mais pour l’ensemble des peuples, c’est a partir du VI siecle seulement, en gros l’epoque de la Grece classique, que nous disposons de references historiques precises et certaines, anterieurement on est reduit a proceder par recoupement et en maniant des hypothese incertaines ..
                                    enfin il y a un dogme qu’il faudrait pourfendre une bonne fois pour toutes meme si cela ne va pas plaire a tout le monde « que les Hebreux seraient les »inventeurs« du monotheisme » d’abord il y a bien d’autres religions monotheistes qui se sont manifestees independamment du judaisme mais surtout les Hebreux n’etaient pas monotheistes mais monolatres ! leur dieu Jehovah n’etait pas le Dieu universel mais le dieu de leur tribu, pratique assez courante a l’epoque, chaque tribu se devait d’avoir son dieu ..
                                    et justement le monotheisme, l’affirmation d’un Dieu universel semble concomitant pour ceux qui seront desormais les Juifs du passage par Babylone, il y a de quoi s’interroger sur le modus operandi de ce prodigieux « tour de passe passe » religieux ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès