Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Levons le coin du voile

Levons le coin du voile

La Burqa, cette tenue que certaines musulmanes portent parfois, a fait l’objet d’un surprenant témoignage, recueilli sur Face Book, et qui mérite le détour.

La scène s’est passée à la mi-août, dans le tram 12 qui, à Genève, relie la frontière haut savoyarde de la banlieue d’Annemasse, jusqu’au centre de la métropole suisse, et elle a été racontée par un internaute nommé Christophe Piguet.

En présence, assises face à face, deux musulmanes dont l’une est entièrement voilée…et l’autre habillée à l’européenne.

(Je me suis permis un raccourci du texte initial pour aller au cœur du débat).

La seconde s’adresse à la première :

« Bonjour Madame, comme vous, je suis musulmane, mais je ne comprends pas pourquoi vous vous déguisez ainsi… Pourriez-vous m’expliquer le sens de cette tenue ? ».

Réponse de l’intéressée :

« Mais Madame, ce n’est pas un déguisement, c’est le prophète qui nous demande de nous habiller ainsi ! ».

- « ? Le Prophète ?!...vous êtes sûre ?! Auriez-vous la gentillesse de me dire où se trouve ce texte ? » 

« - !...mais c’est dans le Coran ! », répond interloquée la première.

« - ! Ah bon ?!! Vous êtes sûre ? Je connais bien le Coran, et je n’ai jamais vu dans ce livre une déclaration du Prophète qui demande aux musulmanes de s’habiller comme ça ! ».

Et elle ajoute :

« Par contre, je sais que les femmes d’une tribu saharienne portaient, pour se protéger du sable, cette tenue, mais c’était bien avant la naissance du Prophète ! »

Et elle conclu :

« De plus cette zone est très éloignée des différents voyages de notre Prophète, et historiquement parlant, il ne devait même pas connaitre l’existence de cette tribu …comment se fait-il dès lors qu’il ait pu demander aux femmes musulmanes de s’habiller dans un accoutrement qu’il ne pouvait pas connaitre ? »…

La première, très en colère, réplique :

« Ça suffit Madame, c’est le Prophète qui l’a écrit, je l’ai lu ! »

«  -Ah bon, vous l’avez lu ?!...c’est une traduction ? »

« -non, je l’ai lu en arabe… »

« -Ah, vous lisez et parlez arabe couramment ? »

« -absolument… ! »

Alors à ce moment, la femme habillée à l’occidentale lui parle en arabe avec volubilité… et manifestement, vu la réponse obtenue, l’autre n’a pas compris grand-chose à la question proposée !

Alors la musulmane, habillée à l’occidentale, reprend :

« Madame, je suis professeur d’arabe et de civilisation musulmane à l’Université et je vois bien que vous ne comprenez rien à l’arabe.

Je vous ai posé des questions dans un arabe pur et élaboré, des questions à double sens, très ambigües : vous n’y avez rien vu du tout et vous m’avez répondu complètement à coté… Vous êtes née où ? » continue-t-elle. 

« -je suis née ici, en Suisse » répond l’autre.

Alors celle vêtue à l’occidentale conclu :

« donc je récapitule : alors que vous êtes née en Europe, vous portez des vêtements faits pour lutter contre les tempêtes de sable d’une petite tribu vivant dans une certaine zone subsaharienne dont le Prophète n’a jamais entendu parler… vous affirmez avoir lu le Coran, mais vous êtes incapable de comprendre les finesse de la langue arabe, vous y avez trouvé des instructions vestimentaires mais vous ne pouvez me dire à quel endroit du Coran se trouve ce texte… »

« -ça suffit, madame, vous m’agressez ! » répond l’autre.

« -non chère madame, c’est vous qui m’agressez et qui injuriez ma religion, par votre déguisement, votre inculture, vous faites passer tous les musulmans pour des imbéciles fanatiques ».

Au-delà de cette rencontre édifiante, voyons ce que disent les textes anciens…

Que dit en effet le Coran : «  Ô prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées  » (sourate 33, verset 59).

Dans une autre sourate, (24/v 31) il est seulement question « qu’elles rabattent leur voile sur leur poitrine  »… lien

Rien n’est donc demandé aux femmes de se voiler de la tête aux pieds.

La seule sourate qui justifierait la burqa affirme qu’Allah ordonna aux musulmans de ne s’adresser aux femmes qu’à travers une cloison, mais dans d’autres traductions, il s’agirait d’un voile… (Sourate Al-‘Ahzäb 33/54). lien

En conclusion, la règles des 4 écoles sunnites reconnues est que le Niqab n’est pas du tout obligatoire, car le visage et les mains de la femme ne sont pas une Awra (nudité). Aucun verset du Coran, ni texte de la sunna n’existe qui oblige le Niqab à la femme musulmane. lien

Rien ne justifie donc cette burqa qui, de la tête aux pieds, couvre le corps, ne permettant qu’une fente pour permettre aux yeux de voir.

Historiquement, la burqa serait d’origine assyrienne, bien avant l’existence de la religion musulmane, et ce vêtement fut introduit en Afghanistan, au début du 20ème siècle sous le règne de Habibulla, lequel avait habillé ainsi les 200 femmes (ou plus ?) de son harem afin que leur beauté ne puisse tenter d’autres hommes…un jaloux en quelque sorte. lien

D’autres explications évoquent une décision d’Atatürk qui, pour se débarrasser de cette tenue, aurait obligé les prostituées à porter la burqa, empêchant ainsi les autres femmes à la porter, sous peine de passer pour une prostituée, (lien) mais des internautes assurent qu’il s’agit d’un hoax…lien

Quoi qu’il en soit, il semble bien que le Coran, et la religion musulmane n’aient pas grand-chose à voir avec ce vêtement…inventé probablement pour réduire la condition féminine, ce qui n’est pas la seule préoccupation des musulmans.

Au-delà de ces « péripéties » qui ne ciblent qu’une religion, il faut constater que dans les autres croyances ce n’est guère mieux.

De lectures imparfaites en traductions discutables, les textes anciens sont souvent détournés de leur sens initial, ou seraient traduits différemment aujourd’hui.

Prenons le simple exemple d’Élie qui, dans la Bible, s’envole dans le ciel, dans un char de feu tiré par des chevaux : il est probable qu’une traduction du texte ancien aurait aujourd’hui une toute autre rédaction. lien

Dans la religion chrétienne, on a vu qu’il est fait peu de cas du mot « Élohim » (traduction : des anges descendus du ciel), mot utilisé dans la Bible en toute lettre, dont le traducteur a fait le mot « Dieu » au singulier, alors qu’ Élohim est un pluriel, le singulier étant Eloha.

Traduction pour le moins singulière

Si les Élohim sont à l’origine de l’humanité, pourquoi les chrétiens considèrent-ils qu’ils sont monothéistes alors qu’en fin de compte ils sont adorateurs de plusieurs Dieux ?

Étonnant…

On pourrait même aller plus loin en tentant de comprendre pourquoi Marie, la mère de Jésus est considérée comme « vierge », alors que dans la traduction initiale de la Bible appelée « la Septante  », elle n’apparait que comme la mère du Christ sans qu’il ne soit fait mention à aucun endroit d'une éventuelle virginité ? lien

Bien sur, un ange lui conseilla de ne point divorcer d’avec Joseph, son fiancé, mais le père du Christ, que le traducteur appelle « le saint esprit  » n’en fait pas une vierge pour autant. lien

Au sujet de cette Bible appelée « la septante », elle est l’objet de nombreuses controverses, toujours d’actualité, car elle met en porte à faux les traductions actuelles de la Bible. lien

Les historiens affirment qu’elle est due au roi égyptien Ptolémée, lequel, 270 ans avant notre ère, la fit traduire de l’hébreu au grec.

72 traducteurs furent invités à réaliser cette traduction, chacun travaillant dans un local indépendant, sans qu’une communication avec un autre traducteur soit possible.

Or, une fois le travail terminé, il s’avéra que les 72 traductions étaient parfaitement identiques.

On peut se demander pourquoi aujourd’hui, ce sont d’autres traductions qui sont proposées aux croyants et pourquoi la Bible authentique, celle de Septante, a été abandonnée ? lien

Mais alors, la question qui pourrait être posée serait : que faire de ces religions, dont les ouvrages essentiels, mal traduits, mal lus, mal compris, ne seraient que des moyens détournés pour nous induire en erreur ?

Avec la question subsidiaire : « à qui profite le crime ? » 

Vous avez dit manipulation ?

Comme dit mon vieil ami africain : « le paradis sur terre se trouve entre les seins d’une femme, sur le dos d’un cheval, et dans les pages d’un livre ». 

L’image illustrant l’article vient de quadrant.org.au

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Une burqa dans la crèche

C’est un juif qui rencontre un autre arabe

Mais où sont passés nos Héros

Les religions, parole d’évangile ?

Ces français qu’on aime

Noirs, nous sommes tous noirs


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

313 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 8 septembre 2015 11:00

    Salut Olivier

    je te dévoile un secret bien gardé : Marie était du signe de la vierge tout simplement

    amicalement......


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 septembre 2015 11:15

      @howahkan Hotah
      tout s’explique !

       smiley

    • Gollum Gollum 8 septembre 2015 12:18

      @howahkan Hotah

      La naissance de Marie a été décrétée au 8 septembre. J’en profite pour lui souhaiter un joyeux anniversaire.. smiley

      Il se trouve que le 8 septembre est à mi-chemin exact du signe de la Vierge…  smiley

    • howahkan howahkan Hotah 8 septembre 2015 12:47

      @Gollum

       smiley.....................................


    • gaijin gaijin 8 septembre 2015 13:10

      @howahkan Hotah
      @ gollum

      je vous salue les gars .......


    • howahkan howahkan Hotah 8 septembre 2015 16:54

      @gaijin

      oh punaise , je viens juste de comprendre. meme esprit que « je vous salis ma rue » etc etc 2 ou 3 heures après....... smiley excellent à mon goût donc re smiley


    • Aldous Aldous 8 septembre 2015 17:52

      Je suis scié de voir la méconnaissance des Français sur le christianisme, qui est supposé être leur culture d’origine.


      La septante est l’ancien testament, c’est à dire la Thora (loi) d’Israël traduite vers -250 par les juifs d’Alexandrie à la demande du roi Ptolémé, un descendant du général d’Alexandre le grand, pour la grande bibliothèque d’Alexandrie. Alexandre avait épargné Jérusalem, libéré les Juifs du joug Perse et emmné nombre de Juifs à la future cité d’Alexandrie où il leur avait reservé 50% de la ville. Les Juifs se sont héllènisés. En remerciement les Juifs nommèrent leurs ainés Alexandre, qui est depuis un prénom juif courant. 

      Evidemment Maroe n.est pas nommée dans l’ancien testament, mais elle est prophétisée au chapitre 7, verset 14, du Livre d’Isaïe. Le prophète Isaïe, sous l’inspiration divine ecrit « Voici qu’une Vierge concevra, et enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel. »

      Emmanouïl signifie en hebreu ’Dieu parmi nous’.

      La virginité de marie est par contre parfaitement decrite dans les Evangiles, ou Nouveau Testament, rédigé par les apôtres de Jésus.

      Saint Luc ecrit au chapitre 1 verset  34 que quand l’archange Gabriel a annoncé à Marie qu’elle serait enceinte, elle s’est exclamée ’’Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ?”



    • Aldous Aldous 8 septembre 2015 18:40

      Donc la septante n’est que l’ancien testament. Le nouveau Testament a été rédigé en grec (peut être simultanément en araméen).


      Non, ni la seotante ni la bible grecque n’ont été abandonnées, elles forle la bible de l’Eglise Orthodoxe.

      Les Catholiques Romains utilisaient la traduction latine de cette même bible faite par st Jerôme. 
      Cependant après la reforle grégorienne, l.interpretation et la traduction de la bible ont été strictement controlés par la papauté car le nouvel état pontifical violait un cettain nombres de principes scripturaux. On a aussi escamoté le rôle des Grecs dans la vie de Jésus car on venait de rompre avec les orthodoxes. Pour ce faire le terme « hellènes » dans les bibles originales fut traduit par « païens ». Or les Grecs en question suivaient le christ et donc n’etait pas des païens. 

      Les protestants ont voulu echapper à ce contrôle et sont revenu aux textes hébreux et grecs originels qu’ils ont re-traduit, mais sans l’aide de la Tradition orale de l’Eglise orthodoxe ni la connaissance du contexte culturel hellenistique du moyen orient du temps du christ ils ont fait du « hors piste », chaque chapelle interpretant à sa sauce.

      Bref, les Evangiles originaux sont et demeurnt les textes grecs conservés par les orthodoxes dans les bibliothèques des plus anciens monastères comme sainte Catherie du mont Sinaï, d’où orovient l’exemplairele plus ancien connu, le codex sinaïcus.

    • Ouallonsnous ? 8 septembre 2015 20:15

      @Aldous

      Franchement, on s’en tape de tes divagations bibliques, remet les pieds sur terre !


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 septembre 2015 20:36

      @Aldous
      merci de ces précisions justifiées... en effet, je n’ai évoqué que l’ancien testament...même si l’histoire de la fausse vierge marie est bien dans la septante, ce que l’on peut vérifier dans le lien proposé.


    • Albar Albar 8 septembre 2015 23:26

      @olivier cabanel, bonsoir !

      L’image en question est celle de femmes juives en frumka 
      matricien.org/.../frumka-la-burqa-juive-pour-prevenir-toute-sexualite-ho...


    • Albar Albar 8 septembre 2015 23:30

      @olivier cabanel, salut !

      L’image en question est celle de femme juives en frumka.
      matricien.org/.../frumka-la-burqa-juive-pour-prevenir-toute-sexualite-ho...


    • Salvatorio Salvatorio 9 septembre 2015 21:12

      @Aldous
      Le christianisme est une religion importée. Notre culture est plutôt celle du Monde gréco-romain.
      C’est par la force que petit à petit elle s’est imposée et surtout parce que les classes dominantes l’avaient adopté rapidement du fait qu’elle confortait leur position sociale et appelait le croyant à reconnaitre et à se soumettre à l’autorité de son seigneur, de son roi, de son dieu, représenté par ses prêtres.
      Le christianisme dérivé du judaïsme est la religion d’un peuple sémite qui au cours de ses pérégrinations s’était imprégné des différents cultes des autres nations qu’il avait côtoyées, tels que les Babyloniens, Égyptiens, Assyriens, Hittites, etc.


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 2015 21:56

      @howahkan Hotah
      je vous salie ma rue... des souvenirs me reviennent.

      j’avais parsemé mon spectacle, il y a longtemps... de pastiches.
      dont justement, je vous salie ma rue, et je ne résiste pas à proposer un couplet.
      accrochez vous...
      par le crachat glaireux du malade hépatique qui parsème ça et là des rejets éthyliques sur un trottoir crasseux, et jamais idyllique,... je vous salie ma rue 
      bonne fin de soirée.
       smiley

    • Sarah Sarah 10 septembre 2015 12:33

      @Aldous

      « Je suis scié de voir la méconnaissance des Français sur le christianisme, qui est supposé être leur culture d’origine. »


      Passe encore pour les Français en général, mais quand un auteur affirme avec aplomb sans même vérifier, cela ne va pas.


      L’auteur commet plusieurs erreurs grossières dans son texte :


      Il écrit « Prenons le simple exemple d’Élie qui, dans la Bible, s’envole dans le ciel, dans un char de feu tiré par des chevaux : il est probable qu’une traduction du texte ancien aurait aujourd’hui une toute autre rédaction  » : mais oui, c’était un vaisseau spatial et le feu est celui des moteurs-fusésmiley


    • Sarah Sarah 10 septembre 2015 12:38

      @Aldous (suite)


      Autre erreur de l’auteur :


      Elohim est un pluriel qui signifie D.ieu et non « les Anges ». Je lui ai déjà dit mais il persiste dans l’erreur.


    • Sarah Sarah 10 septembre 2015 12:41

      @Aldous

      Sur la virginité de Marie, il écrit : « Bien sur, un ange lui conseilla de ne point divorcer d’avec Joseph, son fiancé, mais le père du Christ, que le traducteur appelle « le saint esprit » n’en fait pas une vierge pour autant.  »


      Je ne ne trouve cela nulle part dans les Evangiles ; d’où sortez-vous cela Cabanel ? En plus il semble manquer quelque chose à votre phrase, ce qui la rend incompréhensible.


    • Sarah Sarah 10 septembre 2015 12:51

      @Aldous


      Autre erreur de l’auteur « On peut se demander pourquoi aujourd’hui, ce sont d’autres traductions qui sont proposées aux croyants et pourquoi la Bible authentique, celle de Septante, a été abandonnée ? »


      Comme vous dites, Aldous, elle n’a pas été abandonnée ; elle fut traduite en latin par Rome puis en français ; elle fut aussi traduite directement en français et dans d’autres langues. Elle fait toujours foi chez les Chrétiens.


      Quand à sa « Bible authentique », c’est la Bible hébraïque.


    • Sarah Sarah 10 septembre 2015 12:59

      @olivier cabanel (et suite à ma réponse à Aldous)


      « Mais alors, la question qui pourrait être posée serait : que faire de ces religions, dont les ouvrages essentiels, mal traduits, mal lus, mal compris, ne seraient que des moyens détournés pour nous induire en erreur ? »


      Qui « nous » et pourquoi « nous induire en erreur » ? Par qui ? Dans quel but ?


      « Mal traduit » : sur quoi vous basez-vous pour dire cela ? Exemples ?

      « Mal lu, mal compris » : Par qui ?


      « que faire de ces religions »  : Cabanel, si vous voulez être sauvé, vous devez étudier et suivre la Torah puis les enseignements du Messie.


    • foufouille foufouille 8 septembre 2015 11:08

      au début, un curé pouvait se marier.
      une religion change avec le temps.
      une religion c’est comme 4 patates produisant 600 watt : une manipulation.
      une femme peut avoir plusieurs enfants et rester vierge ........


      • Aldous Aldous 8 septembre 2015 17:28

        @foufouille
        Non, les hommes matiés pouvaient (et oeuvent toujours dans l’Eglise orthodoxe) devenir diacre et prêtres.

        Les femmes pouvait devenir diaconesses et abesses mère supérieure d’un couvent). 
        Seuls les hommes célibataires pruvent devenir évêques.
        Les cardinaux sont une invention de l’Eglise de Rome vers l’an 1000 (réforme grégorienne) dans le but de singer le sénat romain (d’ou le pourpre et l’écarlate) car la réforme a consisté à constituer un état impérial avec un chancelier (1er ministre) et le pape comme nouvel empereur romain (pontifex maximus)


      • popov 9 septembre 2015 15:03

        @foufouille


        C’est quoi cette histoire de patates ?

      • Byblos 13 septembre 2015 23:09

        @Aldous
        Une exception est également reconnue par le Vatican pour le clergé catholique d’Orient (melkites, chaldéens, maronites, syriaques) qui peuvent se marier et être prêtres à la condition que leur mariage soit antérieur à leur ordination.


        Je note en passant que l’enseignement de Jésus tel qu’il est rapporté dans les Évangiles se fait exclusivement à l’aide de paraboles ainsi que de modèles à suivre comme dans les béatitudes. Il ne me semble avoir lu nulle part quelque chose qui ressemble à des commandements, des prescriptions, des interdits ou des contraintes. C’est l’Église qui a ajouté au décalogue hérité du judaïsme les « sept commandements ». Elle a également inventé les dogmes dont le pire me paraît être celui de l’infaillibilité pontificale (effroyable péché d’orgueil).

        « Mon Royaume n’est pas de ce monde » dit Jésus. La réponse fut l’État du Vatican avec son « Souverain », ses ministres, ses ambassadeurs, et même épisodiquement son armée. Les souverains ordinaires étaient coiffés d’une couronne. Le « Souverain Pontife » en a coiffé TROIS simultanément, la fameuse tiare.

        Je me souviens avoir vu dans ma lointaine jeunesse un film intitulé Le Défroqué. Ce prêtre avait écrit un ouvrage dont le titre me hante encore tant je le trouve admirable de vérité. 

        « Trente trois ans Jésus, deux mille ans Judas ». Quel résumé dans un titre.

        Je précise que je suis chrétien croyant, baptisé catholique, mais très éloigné des prescriptions pontificales. Je tente modestement d’appliquer une recommandation de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés ». Et je ne crois pas qu’Il excluait quelque être humain que ce soit.





      • Robert GIL Robert GIL 8 septembre 2015 11:12

        Les partisans acharnés du voile pour les femmes prétendent qu’ainsi la femme est libre, et est une bonne musulmane. Alors pour ne pas donner qu’un avis personnel sur cette question citons sidna Ali, gendre et fils adoptif du Prophète (SSP). J’ose espérer que personne ne remettra en doute la qualité de « musulman » de sidna Ali ? Alors voici ce qu’il disait : « Si quand tu es dans un pays où l’Islam n’est pas la religion du pays et que ta façon de t’habiller attire sur toi des regards haineux, change-là » ! Difficile d’être plus clair !!!
        .
        Voir : Voile : l’ignorance abyssale de la religion


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 septembre 2015 11:16

          @Robert GIL
          effectivement, ça ne peut pas être plus clair !

          merci !
           smiley

        • bakerstreet bakerstreet 8 septembre 2015 16:38

          @olivier cabanel
          De toute façon, c’est le bon sens élémentaire, une évidence qui a été dite par tous les migrants : « Quand tu quittes ton pays, tu te fonds dans celui qui t’accueille.... »..

          Une évidence que vous pouvez trouver dans tous les plus vieux ouvrages de voyageurs, et même dans les mille et une nuits, qui est aussi un livre de sagesse, au délà du merveilleux et de l’humour, de la beauté des arts et de l’amour, qui régnaient en ces temps.
           Une époque où l’islam était le phare culturel, brillant par sa tolérance et son respect des autres religions. ....

          Oui, je sais, la grotte d’ali baba est devenu un magasin de farces et attrapes,et aussi de déguisements pour la nuit Halloween

           « Quand tu quittes ton pays, tu te fond dans celui qui t’accueille.... ».
          Sinon, c’est clair, c’est de la colonisation. Ou une tentative.
           On est en plein dans le problème.

        • francesca2 francesca2 8 septembre 2015 17:26

          @bakerstreet


          « Quand tu quittes ton pays, tu te fonds dans celui qui t’accueille.... »

          Pile poil ce que dit Eric Zemmour...baker, vous virez réac ma parole smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 septembre 2015 20:34

          @bakerstreet
          je ne crois pas à cette idée de « se fondre dans le pays qui accueille », je crois qu’au contraire, ces migrants arrivent avec une culture passionnante, et que c’est le mélange de toutes ces cultures qui vont faire une belle société plus tard...

          si on prend un peu de recul, on s’aperçoit que c’est bien ce qui c’est passé de tous les temps...
          aujourd’hui on se régale d’un couscous, d’une pizza, de nems, de sushi etc...
          notre langue évolue aussi....elle s’est toujours adaptée aux autres langues, et la plupart des mots que nous utilisons viennent d’ailleurs...c’est une langue vivante.
          et ce principe marche dans l’autre sens aussi.
          non ?
           smiley

        • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 8 septembre 2015 21:30

          @olivier cabanel

          se fondre dans le pays qui accueille ne signifie pas effectivement abandonner sa culture mais je reconnais que côtoyer des jeunes femmes tristement voilées me donne envie de sortir en costume provençal, plus folklo et tellement plus couleur locale.

          Par contre celles, généralement très jolies, qui nouent avec art sur leur chignon une écharpe qui met en valeur leur visage, je considère qu’elles pratiquent une mode plus qu’une obligation religieuse ou culturelle. En général elles vivent tout à fait normalement et s’intègrent parfaitement bien, probablement au détriment de leur culture d’origine.

          Dans ma petite ville au soleil, un jeudi par mois le supermarché devient ... la banquise (ce n’est pas de moi). Appellation justifiée par l’incroyable éclosion d’une nuée de jeunes femmes vêtues de noir des pieds à la tête, chaperonnées par une douairière, venant dès avant l’ouverture des portes faire le siège de ce magasin pour profiter des promos du mois, remplissant leur caddy de lots qui leur font croire qu’ils sont de bonnes affaires. Cette culture-là, elles l’ont bien intégrée.
          Outre le déguisement, le pire est surtout de constater que ces jeunes femmes vivent enfermées dans leur HLM à la merci de leur mari et de la belle-mère, leur seule sortie étant pour les promos et la maternité. Elles ne sont donc pas près d’abandonner leur culture, ni même de la partager.


        • Vipère Vipère 8 septembre 2015 21:47

          @Parlez moi d’amour

          Vous avez tout compris ! les femmes musulmanes ne s’appartiennent pas. Elles sont soit, sous l’autorité d’une famille, soit, d’un mari et d’une belle-mère.


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 septembre 2015 22:40

          @Parlez moi d’amour
          proposer sa propre culture à ceux qui habitent le pays d’accueil est une bonne idée... mais tout à une fin !

          proposer le voile à toutes les femmes du pays me parait incongru, surtout quand on découvre que l’islamisme n’a rien a voir avec cette pratique, comme j’ai tenté de le faire comprendre dans l’article.
          merci de ta contribution.

        • Pomme de Reinette 8 septembre 2015 23:16

          @francesca2

          Non, la moindre des politesses.
          Mais il paraît que la politesse c’est réac aussi ..... enfin sur Avox ....


        • Salvatorio Salvatorio 8 septembre 2015 23:22

          @olivier cabanel
          Pas sur du tout que tout cela.
          Dans ma commune le Maire vient de faire détruire des barbecues publics, suite à des violences avec des membres de la communauté musulmane qui ne voulaient pas que l’on les souilles avec de la viande de porc. Résultat, des sentiments de haine s’installent doucement mais surement.

          Pourquoi des cultures différentes ne pourraient-elles pas cohabiter en paix ?
          Là est la question.
          Il faut forcément que ceux qui arrivent chez ceux qui veuillent bien les héberger accepte de s’intégrer et peut-être progressivement de s’assimiler, mais c’est un peu plus long. Sinon on va vers le communautarisme et se sera chacun dans son quartier et un jour cela se fini comme à Beyrouth.
          On n’est pas aux États-Unis, un pays sans histoire propre à lui-même. Un État composé non d’un peuple mais de communautés diverses et variées qui ont accepté de partager certaines valeurs, mais pas de se mélanger.

          Dans la mondialisation actuelle, la globalisation du monde, etc. il y a effectivement une uniformité qui se dessine. Partout la même architecture, les mêmes magasins, les mêmes vêtements, la même façon de penser, de consommer, etc.
          Mais peut-on dire que cette uniformité est une richesse ? Ou plutôt qui enrichisse-t-elle ?

          La difficulté avec les immigrations, c’est leurs ampleurs. Quand elles sont de masse et en plus qu’elles se réalisent en période de vaches maigres, il y a de grande chance pour qu’elles soient mal perçues et c’est un peu normal, à moins qu’il y a clairement une volonté affiché de l’accepter comme le font les Allemands aujourd’hui.
          D’un autre côté, comment en vouloir à des gens qui voient du mauvais œil cette arrivée importante de personnes alors que nous n’avons même pas intégrer des gens comme les Roms et autres minorités ? Comment accepter le discours de gens qui vous disent que les immigrés sont une richesses alors que nous avons des millions de chômeurs ? Des observateurs avertis nous serinent toutes la journée que ces pauvres bougres sont bardés de diplômés et que nos entreprises auraient tous bénéfices à les embaucher. Ce qui sous entend que cela reviendrait moins cher que d’assurer des formations équivalentes aux millions de chômeurs déjà présent. Que pensez de tels discours quand on est sans emploi ? Que pensez quand on entend que l’Allemagne est prête à débourser des sommes très importantes pour recevoir ces gens, alors qu’elle a mis la Grèce à genoux pour quelques dizaines de millions d’euros qu’elle se refusait à lui prêter ?

          Nous faisons tous partie de l’unique espèce humaine qui reste sur cette planète, mais les millénaires ont façonner des différences culturelles qui font la richesse de l’humanité.

          Les médias font le buzz avec cette actualité, mais elles se gardent bien d’aller en chercher les causes profondes. On fait dans le misérabilisme à qui mieux mieux, mais n’oublions pas que nous avons une part de responsabilité dans tous cela.


        • bakerstreet bakerstreet 8 septembre 2015 23:36

          @francesca2

          Pile poil Réac ?....D’abord ce mot, on peut le retourner comme une chaussette, vous savez ! Réactionnaire, c’est être en réaction et en refus avec la modernité. D’abord, « se dire absolument moderne, c’est se limiter soi même à une certaine restriction d’esprit ». Je sais plus qui avait dit ça, mais j’avais trouvé ça formidable quand j’avais 15 ans ; j’avais marqué ça sur mon classeur, très fier. 
          D’un coté la modernité, disons en 40, sous la France de Pétain, ou en Allemagne nazi, j’espère bien que j’aurais été à fond réac, c’est à dire dans le refus total de l’ordre nouveau auquel tant de gens applaudissaient !
          Tiens petite digression, avez vous vu « Heimat »cette série allemande. Ca passe en ce moment sur arte, j’en suis resté abasourdi, sur le cul. Quells films prodigieux !. J’ai regardé sur arte + 7 ce soir. Il reste pas mal de volets ne ratez pas ça pour rien au monde. 
          On sent en voyant ça comment les choses perdurent, et comment les mêmes plats reviennent, de génération en génération nouvelle, qui croient inventer tous la lune. Pas grave tant que ce n’est pas la foudre, et qu’on ne se prend pas pour Vulcain !.
          Retournons à la réaction. Bon, faisons court. Pour tout un tas de gens. Gros con= réactionnaire= Refus de toute ouverture= Dupont-Lajoie. Je crois pas que ça soit mon propos. C’est même carrément le contraire.Car je milite pour le refus de l’enfermement, la cabine de plage ambulante, la tenue d’apicultrice sans abeilles et sans miel. 

          Bref je pense qu’il s’agit là d’un uniforme, qu’on met sur le dos de femmes consentantes et d’autres pas. Et encore consentantes à l’insu de leur propre gré, comme disait Richard Virenque, champion cycliste dopé, et champion des lapsus.

          Il va sans dire que chacun est libre de sa religion. Mais dans un pays laïque je pense qu’il vaut mieux laisser celle ci chez soi quand on descend dans la rue, tout comme on laisse ses godasses à l’entrée des mosquées dans les pays musulmans sans contester la chose auprès des autorités alors.

           Voilà une chose ou deux intéressante que notre malheureux pays a retenu de son histoire et des guerres de religion qui ont duré ici des siècles. 
          Et qui a fait de lui pendant longtemps un modèle d’intégration. Une recette toujours valable et que certains voudraient bien contourner, avoir un statut d’exception, comme les paradis fiscaux par exemple.. 
          Voilà en quelques mots ma pensée un peu plus précisée. 

          Sinon, moi, j’aime la rumeur prodigieuse du monde, ses chants et sa musique diversifiée, tant que ça ne devient pas militaire, et aboyeur, voulant faire de son cas particulier une généralité. Et on revient au nazisme et au fondamentalisme pendant que la grande roue de la foire du trône tourne dans la nuit.

        • bakerstreet bakerstreet 9 septembre 2015 00:01

          @olivier cabanel

          Bien sûr,, il va de fait que je suis d’accord avec ça, mais le problème dans ce genre de dialogue, c’est qu’il se construit de façon circonstancielle avec celui d’avant,.Certains propos sont radicaux, d’autres sont dans une variations d’interprétations très larges. Néanmoins je pense que si « se fondre dans le pays qui accueille » peu paraître provocateur, il recèle néanmoins en lui une part de sens et de vérité.
           Bien sûr, il faudra plus ou moins de temps à certains pour se mêler au courant nouveau. Cela dépend de son histoire, et bien sûr de sa volonté, tout autant que de sa capacité. Mais j’ai tendance à penser que c’est la volonté qui domine, et emmène l’attelage. 
          La France, c’est un peu les etats-unis d’europe. Il suffit de regarder les noms de famille dans une cage d’immeuble pour être édifié. Pourquoi ?...Sa place d’abord, pays frontalier avec les cultures nordiques et du sud. Elle a absorbé plus que d’autres des gens très différents, venant parfois du bout du monde, comme la population des boat people il y a 30 ans:Un million de personnes quand même....
          On peut pas dire pour autant qu’ils ont voulu nous convertir au bouddhisme ou au taoïsme, et qu’on danse tous les jours la danse du dragon....Alors bien sûr on se régale d’un couscous, et d’un plat chinois, mais on va pas autant se convertir au fondamentalisme religieux. 
          Ni supporter qu’on nous l’impose, pas plus les doctrines prosélytiques qui si rattachent. La frontière est là. Tous les migrants pendant des siècles l’ont compris, comme ils l’ont compris dans les autres pays ouverts, tel les états unis. il fallait à tout prix qu’ils mettent certains particularismes au vestiaire s’ils voulaient assurer la paix du pays nouveau sur lequel ils arrivaient, et l’avenir de leur enfant. Chose qu’ils comprenaient très bien pour la bonne raison que l’intolérance était une des raisons qui les avait fait partir. 
          Et j’ai dans l’idée, que ces nouveaux émigrant syriens, ou irakiens ne développeront pas eux des thèses nauséabondes, et s’intégreront très bien, pour la bonne raison qu’ils ne voudront pas entendre parler des raisons qui les ont fait fuir, et en aucun cas les récrée. 
          C’est toute la différence avec pas mal d’immigrés, venus exclusivement pour des raisons économiques, et qui sont devenus des proies faciles à l’instrumentalsation, sur fond de crise économique où ils ont été les premiers touchés. 

        • bakerstreet bakerstreet 9 septembre 2015 00:11

          @francesca2

          Vous savez au fond pour quelle raison j’ai mis ses mots relatifs au départ du pays ; c’est que par l’alchimie étrange des associations j’ai pensé au poème de Cendrars, qui est un de mes préférés, et que je joint, car le poète est chanté, n’est pas, dans les lieux, et de tous temps, comme le passeur du divin.En tout cas, pour moi, pas de plus beau texte pour parler du départ, du dépouillement, de la volonté d’ailleurs, de ne pas se retourner. N’y voyez là aucune volonté quelconque d’assimilation intempestive, juste une prière laïque
          Quand tu aimes il faut partir
          Quitte ta femme quitte ton enfant
          Quitte ton ami quitte ton amie
          Quitte ton amante quitte ton amant
          Quand tu aimes il faut partir

          Le monde est plein de nègres et de négresses
          Des femmes des hommes des hommes des femmes
          Regarde les beaux magasins
          Ce fiacre cet homme cette femme ce fiacre
          Et toutes les belles marchandises

          II y a l’air il y a le vent
          Les montagnes l’eau le ciel la terre
          Les enfants les animaux
          Les plantes et le charbon de terre

          Apprends à vendre à acheter à revendre
          Donne prends donne prends

          Quand tu aimes il faut savoir
          Chanter courir manger boire
          Siffler
          Et apprendre à travailler

          Quand tu aimes il faut partir
          Ne larmoie pas en souriant
          Ne te niche pas entre deux seins
          Respire marche pars va-t’en

          Je prends mon bain et je regarde
          Je vois la bouche que je connais
          La main la jambe l’œil
          Je prends mon bain et je regarde

          Le monde entier est toujours là
          La vie pleine de choses surprenantes
          Je sors de la pharmacie
          Je descends juste de la bascule
          Je pèse mes 80 kilos
          Je t’aime

        • Iren-Nao 9 septembre 2015 11:46

          @Robert GIL
          Il faudrait que Cabanel emploie les termes exacts pour ce qui qualifie les voiles en question, la burka c’est la bâche a grillage afghane, le tchador c’est plutot iranien.. etc etc
          En plus selon albar la photo représenterait un truc Juif, ce qui m’étonne peu mais que je n’ai pas vérifié.
          J’ai passe plus de dix ans aux UAE et dix de mieux en pays musulmans, marie a une bicote très introduite chez les indigènes que j’ai donc beaucoup fréquenté.
          La mode du hijab façon Belphegor est plutôt très récente la bas, elle est plus un marqueur national que religieux et est d’ailleurs obligatoire dans la fonction publique (les hommes aussi sont tenus a la dich dacha au boulot). Il leur est par contre interdit de fréquenter les nombreux lieux de perdition autrement que habille a l’occidental.
          On notera au passage que la danse nationale est la danse des cheveux ou ces dames décoiffées exhibent leur longues tignasses vêtues de robes fort colorées et au décolleté plongeant sur des sous- vetements cocoteux dont elles raffolent.
          Mais ce hijab permet surtout de se balader incognito et discrètement y compris pour quelques fredaines adultérines. Mais la, les gars, faut pas jouer ce serait très dangereux.
          Iren-Nao


        • francesca2 francesca2 9 septembre 2015 22:07

          @bakerstreet

          Merci pour vos deux réponses. Je ne partage pas toujours vos positions -je suis une frontiste décompléxée LOL- mais je pense que si tout le monde était comme vous nous ne serion pas dans cette bouse aujourd’hui. Vous êtes une belle personne, Baker. 

        • Pomme de Reinette 10 septembre 2015 11:35

          @francesca2

          Je vous rejoins tout à fait sur votre appréciation de Bakerstreet, dont j’ai plaisir à lire les étincelles de sincérité depuis quelques jours que je le découvre.
          Il fait beaucoup pour me donner encore un peu envie de lire ce forum !


        • Agafia Agafia 10 septembre 2015 12:27

          @Pomme de Reinette
          Décidément, on va monter un fan club ^^ Je lui ai aussi déclaré ma « flamme » sous un autre article... smiley Toujours un plaisir de lire ses interventions...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès