Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Mahomet et islam : une étonnante histoire, première partie

Mahomet et islam : une étonnante histoire, première partie

Curieuse époque que la nôtre où tout semble vouloir bouger même en recherche historique mais où, paradoxalement, c’est la repentance qui prévaut et le négationisme. Dans les domaines que j’étudie sans pouvoir débattre à armes égales, c’est l’affirmation absurde d’une Gaule qui n’aurait jamais existé sur le plan historique ; c’est la négation de l’ancien Israël telle que son histoire est relatée dans le Pentateuque.

Exemple type de débats impossibles : le refus de mon Atlantide en Gaule à cause du mot « île », alors qu’entouré d’eau et de hautes montagnes, notre vaste territoire gaulois comparé à la Grèce mérite tout à fait le sens d’isolement que le latin donne au mot « insula » , de même que probablement le grec http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-atlantide-engloutie-suite-et-fin-68905.

Et voilà maintenant qu’après avoir rabaissé les évangiles au niveau de légendes populaires et le personnage de Jésus à un simple homme quoique philosophe, voilà dis-je, que certains réfutent l’islam historique des textes musulmans sous prétexte qu’ils ne seraient pas suffisamment corroborés - comme les évangiles d’ailleurs - par des témoignages écrits extérieurs.
 
Voyons les hypothèses que je propose.
 
Première hypothèse : une histoire de conseils.
 
Que dire de l’homme moderne si imbu de ses connaissances et qui n’a pas encore compris que l’histoire d’Adam est une allégorie ? Comment diable voulez-vous que l’homme ancien raconte - poétiquement - l’histoire de la naissance de sa cité sinon par analogie avec l’histoire du couple humain ? Eve est une population/femme et Adam est le conseil/époux de sept membres qui la dirige, c’est on ne peut plus évident. Sept parce qu’il y a sept étoiles dans la constellation de l’étoile polaire. Entre les deux, sauf accidents, une histoire d’amour. Tout cela, je l’ai expliqué en long et en large dans mes ouvrages.
 
Que dire de l’historien diplômé qui croit encore qu’Abraham a mis sa femme dans le lit du pharaon pour s’attirer ses bonnes grâces ? Abraham est un conseil qui a vécu 175 ans - biblia dixit - et la belle Sarah est une troupe militaire d’élite qui a failli se faire supplanter dans le coeur de son époux par la non moins belle Hagar, la troupe supplétive égyptienne qui donna naissance au conseil Ismaël. De là date la scission entre la branche de Jacob/Israël qui fructifia en Palestine et celle d’Ismaël qui avait conservé, ce qui est assez extraordinaire, son arbre généalogique jusqu’à Mahomet.
 
Car le conseil Mahomet descend bien d’Abraham par Ismaël, mais il fallait comprendre qu’il s’agissait d’une descendance par l’esprit et non par la chair, autrement dit : une succession dynastique de conseils décidée par le destin, par Dieu ou par les hommes.
 
Dans cette optique, sachant que la mère de Mahomet était de Zurah (Yathrib/Médine), cela signifie que son père/conseil/clan est allé choisir dans cette tribu sept hommes pour en faire un conseil/fils. Cela signifie que Mahomet, génétiquement parlant, était médinois. Ainsi s’explique les appuis qu’il a trouvés dans cette tribu.
 
Deuxième hypothèse : c’est du peuple et du conseil élu que doit sortir le désigné.
 
Qu’y a-t-il de plus logique que cette idée ? Dès lors qu’on l’accepte, les textes évangéliques deviennent d’une clarté aveuglante. La conviction que Yahvé animait le peuple d’Israël, entraînait ipso facto la croyance qu’il y agissait, et plus précisément, dans les conseils saints des communautés saintes (alias esséniennes). Cette conviction entraînait également l’espérance que de l’un d’eux, ou mieux, du conseil suprême dit de Dieu des textes de Qumrân, un fils par excellence surgisse. Ainsi s’est écrite, en schématisant, l’histoire d’un Jésus "Christ/signe de Dieu incarné" qui s’est manifesté - non encore révélé - au sein de quatre conseils évangéliques mais qui - énorme déception pour certains - n’est pas apparu en gloire. Tout cela, je l’ai expliqué dans mes ouvrages.
 
L’histoire de Mahomet s’inscrit dans cette logique, mais il n’est pas demandé à Dieu de venir sur terre mais d’y faire seulement descendre sa parole et de la répandre par l’intermédiaire d’un messager. Ce messager n’est qu’un homme et cet homme est porté par un conseil de très certainement sept individus. Or, il apparaît dans Tabari, comme je l’ai expliqué dans mon précédent article sur la bataille d’Ohod, qu’il y a eu beaucoup de morts dans cette bataille du côté musulman et que le conseil n’a pas été épargné. A supposer qu’il y eut déjà un désigné au sein de ce conseil, le livre de Tabari laisse toutefois entendre qu’il a perdu la vie mais qu’il fut aussitôt remplacé. C’est ce qu’on peut appeler une stratégie intelligente de "résurrection" qui permettait ainsi d’éviter la vacance du pouvoir et d’aller jusqu’au terme de la mission. http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-islam-en-question-troisieme-et-84059
 
Troisième hypothèse : un islam qui vient de Syrie ?
 
Curieusement, dans ses récents ouvrages sur les origines de l’islam, le père Edouard-Marie Gallez ne voit pas dans les moines de Bahîrâ l’important soutien syrien que, pour ma part, j’y vois. En revanche, en s’appuyant notamment sur l’étymologie des noms de lieux, il fait l’hypothèse d’un foyer originel koréischite en Syrie, dont l’histoire aurait été écrite en la délocalisant à la Mecque actuelle.
 
Je serais assez d’accord avec l’idée d’un pré-islam de Syrie mais comme je raisonne en ancien militaire et en termes de colonisation, je préfèrerais l’hypothèse d’un expatriement koréischite en Arabie d’où aurait pu être lancée la reconquête abrahamique de la Terre qu’évoque E.M. Gallez (et donc depuis un désert, celui d’Arabie).
 
Que la région relativement fertile de Médine, de Taïef ou autre, ait été le point de chute d’Hagar et d’Ismaël, cela me semblerait assez logique (et pourquoi pas un marabout isolé à l’emplacement de ce qui deviendra La Mecque ?). Que, postérieurement, Médine ait poussé à la Mecque une colonie, cela s’explique parfaitement par la nécessité d’encadrer les populations nomades de la région dont le sport favori était de piller caravanes et voyageurs. Dans cette optique, et suivant mon hypothèse, on comprend les détachements de sept hommes que ces caravanes et populations venaient chercher à la Mecque, condition sine qua non pour une sécurité effective et dissuasive. On comprend, en retour, comment La Mecque pouvait se nourrir. http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-islam-en-question-deuxieme-83902
 
Quatrième hypothèse : comment expliquer la fraicheur et la clarté du livre de Tabari ?
 
Une fraicheur qui contraste avec les difficultés de déchiffrement et d’interprétation des autres textes fondateurs de l’islam, ce qui est très étonnant. Constatation d’autant plus étonnante qu’à la mort de Mahomet, cela faisait déjà plusieurs siècles que les écrits évangéliques étaient parus et qu’eux ne posaient aucun problème grave de lecture. Comment expliquer enfin que dans cet islam que l’on dit cultivé, qu’il faille attendre le livre d’Ibn Hichâm qui date du IX ème siècle pour y voir clair. Cet ouvrage, je l’ai lu très attentivement dans son édition publiée en librairie mais je n’y vois pas les possibilités d’interprétation allégorique que je trouve chez Tabari. Il y a là une faille qui demande des explications. La seule explication que je puisse proposer est que le récit de Tabari pourrait être une oeuvre originale que j’attribuerais aux moines de Bahirâ, une oeuvre dans laquelle on n’a pas vu les sens cachés qui s’y trouvaient. Ces moines qui avaient désigné, conseillé et guidé Mahomet par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, suivant ma thèse, étaient détenteurs de livres, ce qui signifie qu’ils étaient également capables d’en écrire un pour guider les successeurs du Prophète et cela un peu dans le même style hermétique dans lequel les évangiles ont été rédigés.
 
Cinquième hypothèse : pourquoi la source s’est-elle tarie après la mort de Mahomet ?
 
Certains disent qu’elle ne se serait tarie qu’après la mort d’Omar, il faudrait vérifier. Mais quand on se rappelle que dans le grand conseil (quand il se mettait à l’écoute de Dieu), c’est Omar qui avait la meilleure inspiration, la déduction qui s’impose est que le successeur d’Abou Becker était encore plus ou moins en contact avec l’ange Gabriel. En revanche, il semble bien que les ponts aient été coupés dès l’avènement d’Othman, le troisième calife. Et cela pose le problème de la rédaction du Coran. Ce problème est d’autant plus sérieux qu’il apparaît que c’est à partir d’Othman que le Livre a reçu sa forme définitive.
 
Note : Je prends mes références dans le livre du musulman Tabari "Mohammed, sceau des prophètes", éditions Sindbad, 1980, traduction de Hermaan Zotenberg. Je considère ce texte comme le plus ancien et le plus authentique qui relate la vie - la Sîra - du Prophète mais avec une réserve : Tabari est-il historiquement fiable sur tout ? Probablement pas !
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Albar Albar 16 novembre 2010 11:41

    Vous vous méprenez, Mr Mourey, en vous donnant tant de peine a vouloir prouver que le prophète de l’Islam n’en est pas un ; Le milliard et presqu’ un demi de croyants ne représentent qu’un troupeau de panurge sans tetes pensantes à l’exemple de ces suiveurs samaritains derrière le veau d’or, noble matière s’il en est, cela nous change du bois ou de la terre glaise, au moins le but tacite visé est le lucre et les biens terrestres. Encore un effort et vous y arriviez presque, non pas a dénigrer le sceau des prophètes, mais plutot à bien le reconnaitre en tant que tel. L’effort est toujours récompensé !


    • Aafrit Aafrit 16 novembre 2010 14:41

      Mouais !
      Mais la démarche de l’auteur se veut historique ; en tant qu’historien ou scientifique, l’auteur est censé être neutre, donc il se doit d’étudier le personnage, qu’il soit réel ou mythique.Cela ne doit engager ce dernier à prouver qu’il s’agissait d’un vrai prophète ou d’un bonimenteur, il est libre de mettre le terme de prophète entre guillemets comme il peut ne rien mettre du tout, voire refuter l’existence ou la réalité historique de ce personnage en se basant sur des faits historiques, anthropologques,archéologiques,etc. Avec le croyant est une autre chose, ce dernier doit adhérer et se doit de parler de cet homme en tant que prophète qui a réellement (plus ou moins) existé en tant que tel.Je crois que cela veut dire que Mourey est le dieu de cet article, et le seul prophète que monsieur Mourey a envoyé à la bibliothèque est monsieur Mourey l’historien smiley

      Vous parlez d’un milliards de musulmans.Et alors ? Cela ne veut pas dire que tout le monde croient, ou tout le monde croient de la même et unique façon et au même schéma : L’ancien monde, Dieu, prophètes, Talmud, Torah, évangiles, Coran et hop juifs, chrétiens et musulman ancien monde-Proche et moyen orient-depuis 10 000 ans.Punaise ! Comme c’est petit votre monde, quid des autres ? Ceux qui ont vécu des milliers d’années sur cette terre et/ou qui existent depuis des dizaines de milliers d’années, les peuples qui ont vécu aux amériques, à l’Océanie (ploynésie, macronésie,etc) et qui, eux-aussi, avaient leurs dieux et leurs prophètes, et que les paroles de ces derniers ont été perdues à jamais faute d’écriture, ce sont des sociétés à tradition orale ?

      Plongez un peu dans l’histoire, l’ethnologie, l’archéologie pour donner quelques coups à ces dogmes solides et poussiéreux.Et je vous garantis c’est très plaisant, mais je ne vous garantis pas que vous en sortirez indemne smiley


    • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 12:47

      «  Le milliard et presqu’ un demi de croyants ne représentent qu’un troupeau de panurge sans tetes pensantes »

      Merci pour le milliards et demi d’abrutis en cette sainte journée de l’aid el kebir , mécréant !

      • Albar Albar 16 novembre 2010 19:29

        persona-nongrata,
        Il fallait lire :

        «  Le milliard et presqu’ un demi de croyants ne représentent pour vous ( là, je m’adresse à)mourey) qu ’un troupeau de panurge sans tetes pensantes »
        Aid moubarek

      • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 20:03

        Autant pour moi Albar , aid mubarak à toi aussi.

      • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 12:51

        Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Mohammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Mohammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans : religieux et séculier.“ 

        Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History (Un classement des plus influentes personnalités de l’Histoire)
        New-York : Hart Publishing Co. Inc. 1978 p. 33.

        “Il était César et le pape réunis en un seul être ; mais il était le Pape sans avoir les prétentions du Pape, et César sans avoir les légions de César : Sans armée, sans garde du corps, sans palais et sans revenu fixe ; s’il y a un homme qui a le droit de dire qu’il règne par la volonté divine, se serait Mohammad, puisqu’il a tout le pouvoir sans avoir les instruments ni les supports.”

        Bosworth Smith, 
        Mohammad and Mohammadanism,
        Londres, 1874, p.92 



        • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 12:53

          Laissons LAMARTINE parler du prophéte de l’Islam car contrairement à cette article plus que subjectif , voici une synthése des plus claires :

          “Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Mohammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles qui s’écroulèrent souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes... Sa patience dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, son triomphe après le tombeau attestent plus qu’une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. ce dogme était double, l’unicité de Dieu et l’immatérialité de Dieu ; l’un disant ce que Dieu est, l’autre disant ce qu’il n’est pas : l’un renversant avec le sabre des dieux mensongers, l’autre inaugurant avec la parole une idée ! “Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Mohammad !` à toutes les échelles ou l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut le plus grand ?` 

          Lamartine, Histoire de la Turquie
          Paris, 1854. Tome 1 et Livre 1, p. 280 

          • L’Ankou 16 novembre 2010 17:23

            Sauf votre respect, Lamartine fut un mondain dilettante, dépensier, qui tenta de tromper son ennui :
            - en littérature, où sa poésie éthérée peut fort légitimement être jugée chiante et médiocre, surtout à la fin de sa vie ;
            - en politique, où, progressiste assez timoré et trop légitimiste, il ne laisse, côté respectable, que sa signature sur l’acte d’abolition de l’esclavage, et, côté ridicule, que 0,28% de vote en sa faveur, à l’élection qui porte Louis-Napoléon Bonaparte au pouvoir.

            Je ne suis pas sûr qu’il faille le citer en référence.


          • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 19:59

            Je juge seulement son oeuvre littéraire qui fait partie intégrante du patrimoine français , l’avez vous lu au moins ?

            Aprés quant à la peoplisation des choses je vous fais confiance entre la lecture d’un gala ou d’un closer on vient taper sur les grands hommes , c’est à la mode ...

          • L’Ankou 19 novembre 2010 10:53

            Monsieur,

            J’ai lu pas mal de Lamartine. J’ai passé mon enfance et ma scolarité dans la ville où il est né. Cette ville, comptant peu de gloires locales, lui rend un culte indécent : Place Lamartine, Musée Lamartine, statue de Lamartine, fresque Lamartine, etc. J’y fus lycéen au Lycée Lamartine où aucun professeur de Français n’a omis de nous faire étudier au moins un passage d’une de ses oeuvres.

            Je n’ai jamais ouvert un Gala ou un Voici, ni aucun autre hebdomadaire « people » (Mes dernières lectures sont l’apostille de Michel Onfray, ce qui, pour ce que j’en sais, est à mille lieux du « people »). Je n’ai d’ailleurs pas saisi ce qui, dans ma prose, pouvait vous le faire imaginer.


          • psain psain 16 novembre 2010 13:15

            Contrairement à l’auteur je pense qu’il y a deux hypothèses : croire aux livres religieux comme des vérités historique (ce qui est une grande preuve de naïveté)

            Ou ne pas y croire et préférer la science (archéologie par exemple) comme source d’information sur le passé.

             


            • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 13:21

              Wé bah t’es pas sortis de l’auberge , on ne peut plus rien expliquer avant JC , ce ne sont que des hypothéses qui ne reposent sur rien !

              Contrairement ç ce que tu penses l’Islam et Mohammed (sws) sont tracés historiquement contrairement à Jésus , nous avons toutes les traces et récits historiques ce qui explique d’ailleurs le succés de cette religion .

              Tu parles d’archéologie mais je ne vois pas le rapport ...à moins que tu veuilles trouver un tibia de khalife du 7éme siécle aprés JC pour étayer tes théses abracadabrantesques ...

            • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 20:00

              Merci à vous car en effet il n’y pas d’affaire Gallilé en Islam !

            • Antenor Antenor 16 novembre 2010 20:36

              Pourquoi la révolution industrielle s’est-elle produite en milieu chrétien et en particulier chez les anglo-saxons ?


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 novembre 2010 22:42

              Parce que :

              1° Il y avait de la main d’oeuvre disponible
              2° Du bois pour étayer les mines de charbon
              3° Des mines de charbon
              4° Des mines de fer
              5° Des canaux pour transporter le minerai de fer vers les mines de charbon
              6° Des cours d’eau pour faire fonctionner les marteux des forges
              7° Une demande en fer pour les constructions navales militaires
              8° Une économie capable de financer les constructions navales militaires

              Après, tout s’est enchaîné très vite à un tel point qu’on pourrait même dire que ça s’est déchainé !


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 novembre 2010 22:46

              Les voisins et concurrents directs des Anglais ont dû essayer de suivre le mouvement, ce que les Ottomans n’ont pas éprouvé le besoin de faire vu que les Anglais venaient quand même à leur secours quand ça allait trop mal : cfr. guerre de Crimée.


            • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 23:23

              Elle est bien loin la révolution industrielle qui se tranforma rapidement en une révolution de pillage du tiers monde ( pétrole , gaz , or , phosphates.....) , de guerres et de génocides inouie dans l’histoire de l’humanité ,d’esclavage des hommes par des métiers abrutissants ( Charlie Chaplin) , tuer l’artisanat et les petits commerces de proximités , polluer la planéte , transformer génétiquement l’organique la vache , le mouton ou encore le poisson sont devenus fous tout comme le hommes....Alors que des vrais scientiques auraient pu changer la face du monde mais ils furent supprimer à l’image d’un Nicolas Tesla pour préparer l’arrivé du Dajjal ( antéchrist)...

              Et aujourd’hui la conséquence de tout ça c’est l’instauration d’un nouvel ordre mondial satanique détenu par les banquiers et les industriels et ils vous ont tout pris , votre argent , votre ésprit et vos valeurs , toutes vos révolutions contemporaines ne sont que des idéologies satanistes même sur la déclaration universelle des droits de l’homme on peut voir une belle pyramide avec l’oeil d’horus en haut du document tout comme sur le dollars américain ou la déclaration d’indépendance US, normal tout comme il y’ a un obélisque dans chaque grande capital du monde ou encore une pyramide verre au Louvre qui n’a rien à avoir avec l’architecture des bâtiments ....personne ne tilte , l’Egypte ancienne à grave la côte chez vos élites et il serait temps de s’intérresser à la véritable histoire de l’homme et de l’humanité au lieu de nous rabacher sans cesse vos programmes et théories maçonniques .

              Non ce monde est mort ....vive le nouveau monde !


            • Antenor Antenor 17 novembre 2010 18:08

              @ Personna non grata

              Accessoirement, les progrès accomplis en Europe au 19ème siècle ont permis de multiplier par trois l’espérance de vie. La vie des mineurs et des ouvriers était rude mais pas plus que celles de leurs ancêtre paysans qui crevaient de famine un an sur deux. Il faut en finir avec cette vision romantique de la vie campagnarde à l’époque pré-industrielle.

              Il n’y a certes pas que du bon dans la révolution industrielle, mais sans elle les trois quarts des lecteurs d’Agoravox seraient déjà morts.

              Jusqu’au 19ème siècle la vie n’était perçue que comme une courte parenthèse. Il n’y a qu’à lire l’Iliade ou même Candide pour constater cet état d’esprit. Le problème est que lorsqu’on combine cet état d’esprit archaïque avec la technologie moderne, les massacres prennent des proportions inédites, cela donne des Verdun et des Auschwitz. Espérons que l’Antiquité se soit définitivement terminée en 1945.

              @ Alois Frankenberger

              La main d’oeuvre disponible est dûe à la mécanisation de l’agriculture. C’est depuis cette époque qu’on a des problèmes de chômage de masse.
              L’environnement naturel a pu aider mais je crois surtout que le facteur déterminant a été la liberté de pensée beaucoup plus grande en Angleterre que n’importe où ailleurs à cette époque.


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 novembre 2010 18:40

              De toute façon, il est ABSURDE de vouloir chercher la MOINDRE trace de vérité dans un livre qui prétend que la sorcellerie fonctionne comme c’est le cas du coran !

              Mahomet que les musulmans considèrent comme un prophète n’est qu’un menteur qui a tout inventé !

              Vous pensez bien qu’une divinité n’aurait pas été dire qu’il ne fallait pas faire de la sorcellerie alors qu’il est démontré chaque jour que la sorcellerie n’a jamais fonctionné et qu’elle ne marchera jamais !

              Pour ceux qui auraient le moindre doute à ce sujet il suffit de voir les hôpitaux : vous pensez bien que s’il suffisait d’aller chez le sorcier et qu’il prononce une phrase magique en gesticulant pour guérir quelqun ça se saurait !

              Quand aux soit disant malédictions et autres mauvais sorts il suffit de considérer les efforts que les êtres humains font pour développer des armes de plus en plus meurtrières pour se rendre compte que la sorcellerie ne marche pas non plus dans ce domaine !

              Ce que je dis ne plaira sans doute pas à tout le monde mais je ne pense pas que QUICONQUE soit CAPABLE de DEMONTRER que la sorcellerie FONCTIONNE  !

              Dans ces conditions, c’est MOI qui ait raison : CQFD.


              • Antenor Antenor 16 novembre 2010 20:31

                Il faut replacer les choses dans leur contexte. Croire à la sorcellerie, il y a mille ans, ce n’est pas la même chose qu’y croire aujourd’hui. Idem pour l’astrologie.

                La Bible et le Coran ne sont pas bons ou mauvais dans l’absolu, ils sont justes obsolètes

                Vouloir faire fonctionner une société au vingt-et-unième siècle en se basant sur ces livres revient à vouloir faire fonctionner un TGV avec le mode d’emploi d’une catapulte.
                Par contre, il n’est pas inintéressant de chercher à savoir comment a été mise au point la catapulte.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 novembre 2010 22:07

                C’est bien ce que je dis : le coran a été inventé par Mahomet il y a plus de mille ans à une époque où il était normal de croire que les sorciers existaient, ce qui PROUVE que le coran est une invention du dit Mahomet.

                Une authentique divinité n’aurait jamais raconté de pareilles idioties !


              • Albar Albar 17 novembre 2010 08:12

                Frankenberger, comment diable le prophète Mohamed s’avait il que la lune est fissurée, hors ce n’est que récement, soit au mois dernier de l’an 2010 que la NASA a pu montrer au monde entier, par l’image, une telle évidence connue par les musulmans depuis fort longtemps, tout comme ce fut le cas pour le procesus de développement du foetus en embryologie qui a étonné l’embryologiste américain K. MOORE. Non, vous etes loin d’accepter la vérité, parce que non dite par vous, plus par snobisme que par votre intelligence suspecte, en un mot c’est du racisme intellectuel .


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 novembre 2010 21:27

                Tout votre blabla insipide ne démontre pas que la sorcellerie fonctionne !

                Démontrez scientifiquement que la sorcellerie fonctionne et on en reparlera !


              • tourn en ron 16 novembre 2010 20:23

                CI JE COMPREND BIEN LA BIBLE ORIGINALE SERAIT LE CORAN QUI FUT DONNER PAR DES MISSIONNAIRE AU TRIBUS ARABE BÉDOUINE POUR LE GARDER AU CHAUD CAR LES PAPE ONT TRAVESTIE LA BIBLE :->


              • CryHavoc 16 novembre 2010 19:30

                Au feu toutes ces fadaises !

                Ni dieu, Ni maitre.


                • Aafrit Aafrit 16 novembre 2010 19:58

                  Ni dieu, Ni maitre

                  Dixit l’homme.
                  l’homme est là, il faut justement continuer d’étudier cet homme pour pouvoir enfin conclure que cette histoire de dieu et compagnie est une création humaine.
                  Ou du moins, si puissance invisible (une chose dont je doute) il y a, elle n’est pas dieu comme il est décrit dans les livres saints et les autres mythologies écrites, représentées ou orales. On en sait rien, on en est au point zéro.


                  • tourn en ron 16 novembre 2010 20:00

                    LA SORCELLERIE EN GÉNÉRALE NE SERT A RIEN MAIS A UN FOND SATANIQUE POUR MANIPULER OU FAIRE DU MAL CES CONTRAIRE AU MONOTHÉISME CECI EXPLIQUE CELA :CQFD TU N’A PAS RAISON 


                    • tourn en ron 16 novembre 2010 20:01

                      LA SORCELLERIE EN GÉNÉRALE NE SERT A RIEN MAIS A UN FOND SATANIQUE POUR MANIPULER OU FAIRE DU MAL CES CONTRAIRE AU MONOTHÉISME CECI EXPLIQUE CELA :CQFD TU N’A PAS RAISON 


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 novembre 2010 22:03

                        C’est complètement IDIOT votre explication : comment des personnes qui ne sont pas monothéistes pourraient elles vénérer l’ennemi d’une divinité unique ?

                        Ce qui ne produit pas d’effets ne peut être ni mauvais ni bon, ça n’existe tout simplement pas !

                        Si demain je prétends que le parpaing que je viens d’acheter est une divinité, ce n’est pas pour ça que c’est vrai.


                      • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 23:30

                        Non ce qui est idiot c’est votre raisonnement binaire et au passge Dieu n’a pas d’ennemis ça c’est une vision judéo-chrétienne , en Islam il est le Tout Puissant et partant du pricipe qu’Il est Créateur de toute chose le diable n’est qu’une créature au service du plan Divin .

                        Ceci étant dis voci une enquête au plus haut sommet de la république sur la sorcellerie et les élites de notre cher pays , passionnant on y apprend par exemple que Jacques Chirac a affrété un avion spécialement remplie des meilleurs marabouts d’Afrique pour sa derniére élection présidentielle et on connait la suite ....oui élu à 82% du jamais vu digne d’une élection africaine :) :)

                        Sylvie Jumel : La sorcellerie au coeur de la république :

                        QQuatrième de couverture
                        Vous croyez, vous, à la sorcellerie ? Attention, pas les médiums, voyants et autres astrologues permanentées : nous parlons bien des sorciers. Des mages, des jeteurs de sorts et autres thaumaturges adeptes de magie noire ou blanche, qui enfoncent des aiguilles dans des poupées, fouillent la terre des cimetières, éventrent des crapauds… pour agir sur la réalité. Savoir si ces pratiques sont efficaces n’est pas notre propos, et nous n’avons pas non plus à juger les clients « ordinaires ». Mais quand ce sont des ministres, des chefs de cabinet, de hauts magistrats… et des présidents de la République et leur entourage, cela ne nous regarde-t-il pas ? Celui-ci veut-il s’assurer une victoire électorale, cet autre abattre un adversaire politique ou celui-là, plus retors, influer sur les courbes de popularité en détournant la trajectoire des ballons ronds ? Ce n’est pas possible ? Libre à vous de le croire. Mais au terme de cette enquête, on saura désormais qu’en France, au plus haut niveau de l’État, on paie très cher pour s’assurer les effets, réels ou espérés, de la sorcellerie. Cela, au moins, est une certitude.

                        Sylvie Jumel, haut fonctionnaire, a exercé les fonctions de magistrat financier à la Cour des comptes, puis elle a rejoint les services du Premier ministre comme chargée de mission. Après s’être spécialisée dans les investissements internationaux au Ministère de l’économie et des finances, elle poursuit sa carrière dans l’Administration. Elle se passionne depuis plusieurs années pour les sujets liés à l’occulte. Ses contacts et ses réseaux au cœur du pouvoir lui ont donné les clés pour écrire ce livre, qui ose, enfin, dire au citoyen ce que beaucoup savent mais taisent.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 novembre 2010 10:10

                        Il n’y a pas de raison que la sorcellerie ne fonctionne pas au quotidien, mais qu’elle fonctionne juste quand c’est Chirac qui doit gagner une élection !

                        Ce que vous dites est complètement débile !


                      • Png persona-nongrata 17 novembre 2010 14:06

                        Chirac est un exemple et bien évidement qu’elle marche au quotidien , lisez le livre et revenez car vous n’avez aucune connaissance en la matiére et vous ne ne dites que des conneries .

                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 novembre 2010 18:35

                        La sorcellerie ne fonctionne que dans les livres : Harry Potter, Le seigneur des anneaux et j’en passe !

                        Si une dame a cru intelligent de gagner de l’argent en racontant n’importe quoi à des gogos ce n’est pas pour ça que ça marche dans la vie réelle.

                        Quand on est malade, on va chez le médecin, pas chez le sorcier.

                        Quand on a une panne de voiture on va chez le garagiste, pas chez le sorcier.

                        Quand on veut buter un dirigeant du Hamas on lui balance un missile, pas une malédiction !

                        Ect , ect ...

                        D’ailleurs, si ces sorciers étaient si efficaces, ils vivraient dans l’opulence la plus incroyable : imaginez tous les cancéreux, sidéens et autres victimes de maladies incurables qui se presseraient pour qu’ils les guérissent.

                        Or, on voit qu’il n’en est RIEN !

                        Vous êtes un obscurantiste de la PIRE espèce !

                        Vous vous CRAMPONNEZ à des MENSONGES RIDICULES !

                        Quant à Chirac, peut être qu’il s’est amusé à faire - ou à assiter à - de la sorcellerie, mais ce qui est certain c’est que la gauche s’est présentée en ordre dispersé à cette élection tandis qu’à droite il n’y avait que lui. Vu que les élections se jouent généralement à quelques pourcents le résultat était prévisible !







                      • Png persona-nongrata 16 novembre 2010 23:32

                        Un livre que je conseille à tous les sceptiques pour moins de 5 euros :

                        Sylvie Jumel : La sorcellerie au coeur de la république :


                        • Antenor Antenor 17 novembre 2010 18:14

                          @ Emile

                          Un site très instructif sur le Tell El Daba plus connu sous le nom d’Avaris.

                          http://www.auaris.at/html/history_en.html

                          Pas facile de ressortir l’« album de famille » sans que chaque héritier ne cherche à accaparer tel ou tel domaine.


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 novembre 2010 18:44

                            Avaris ... la capitale des Hyksos adorateurs ( entre autre ) de Seth , dieu de la guerre et du désordre ?

                            Un peu comme l’Ares des Grecs ou la Kali des Indiens ?




                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 novembre 2010 18:51

                            Tout ceci me rappelle que c’est grâce à Monsieur Mourey que je me suis rendu compte que le coran proclamait que Moise avait fait une bagarre de magie avec les sorciers de Pharaon (inconnu encore bien : à croire qu’Allah a des trous de mémoire ) et que les muzulmans prenaient ça au pied de la lettre !

                            C’est à ce moment là que j’ai décidé de lire TOUT le coran !

                            Vous connaissez la suite !

                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                            Depuis, je lis tous ses articles avec le plus grand intérèt de même que les commentaires qu’ils génèrent : grâce à ça je suis devenu nettement plus intelligent !

                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                          • D€FR€ defre 19 novembre 2010 14:12

                             Feryel Mokrani


                            Le grand mal de notre époque est l’intolérance.
                            La guerre des religions en ai une preuve vivante. 
                            Alors que bien même nous prions tous le même Dieu en suivant les écritures de nos livres sacrés respectifs... (livres eux mêmes imparfaits car écrits par les hommes)

                          • Emile Mourey Emile Mourey 17 novembre 2010 18:36

                            @ Antenor

                            Intéressant.

                            The evaluation of the ceramical material shows that most of the imports were in the Hyksos Period amphorae from Syria/Palestine, which contained originally wine or olive oil (pic. 2).


                            • Emile Mourey Emile Mourey 20 novembre 2010 00:32

                              Au lieu de : Dans cette optique, sachant que la mère de Mahomet était de Zurah (Yathrib/Médine), cela signifie que son père/conseil/clan est allé choisir dans cette tribu sept hommes pour en faire un conseil/fils. Cela signifie que Mahomet, génétiquement parlant, était médinois. Ainsi s’explique les appuis qu’il a trouvés dans cette tribu.

                              Lire : Dans cette optique, sachant que la mère de Mahomet était de Zurah, dans la région mecquoise, cela signifie que son père/conseil/clan est allé choisir dans cette tribu sept hommes pour en faire un conseil/fils. Cela signifie que Mahomet, génétiquement parlant, était bien mecquois Ainsi s’explique les appuis qu’il a trouvés dans cette tribu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès