Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > OGM : le Pape faucheur involontaire ?

OGM : le Pape faucheur involontaire ?

Benoît XVI et José Bové : même combat contre les Organismes Génétiquement Maudits ?

Quand le goupillon de toutes les hontes et la faucille militante s’accordent sur le fait de la désobéissance civile, il faut le souligner !

Vade retro OGM ? Pas si sûr que ça !

Ne voulant, pour le moment, rien entendre quant aux plantes génétiquement modifiées, le Vatican pose problème aux lobbyistes du business agro-alimentaire, convaincus par avance que le Saint-Siège leur serait acquis.

Les choses s’assombrirent pour les groupes semenciers dès octobre 2009, quand devant le Synode des Évêques africains, Benoît XVI critiqua explicitement les OGM et accusa les entreprises multinationales d’être responsables de l’appauvrissement des pays en développement. « La campagne de semences d’Organismes Génétiquement Modifiés, qui prétend assurer la sécurité alimentaire, ne doit pas faire ignorer les vrais problèmes des agriculteurs : le manque de terre arable, d’eau, d’énergie, d’accès au crédit, de formation agricole, de marchés locaux, d’infrastructures routières, etc. Cette technique risque de ruiner les petits exploitants, de supprimer leurs semences traditionnelles et les rend dépendants des sociétés productrices des OGM », déclarait-il alors. Benedictus XVI semble ainsi radicalement favorable au principe de précaution, accréditant implicitement les actions salutaires de désobéissance civile.

L’attitude papale a donc tout pour mettre en colère des gens comme le directeur de la filiale française de Monsanto, qui déclarait dès 2008 qu'« un pays qui laisse une poignée d'obscurantistes saccager sa recherche se prive de toutes les promesses de progrès que celle-ci porte pour le présent et pour l'avenir  », ou la présidente d’un think tank libéral comme l'Institut économique Molinari estimant que les « faucheurs sont dangereux », car ils « menacent le progrès de la science au nom d’une vision conservatrice de l’agriculture ».

Peu avant les véhémentes déclarations papales, l'Académie pontificale des Sciences réunissant une quarantaine d'experts avait trop hâtivement conclu que les plantes transgéniques n'étaient pas intrinsèquement dangereuses, ce qui avait provoqué un regain de lobbying dans les couloirs du Saint-Siège. Il fut précisé plus tard que cette déclaration ne correspondait pas à une position officielle du Saint-Siège ou du magistère de l'Église. À la même époque et de leurs côtés, les évêques officiant en Inde avaient déjà adopté une position très vigoureuse contre les fausses promesses des OGM, notamment en vertu de leurs conséquences catastrophiques sur la vie des petits paysans.

Toute l'Église n’est pas à la pointe du combat contre les savants fous du génie génétique quand il s’agit que de plantes et de brevetage du Vivant. Selon les observateurs, elle hésiterait entre un « oui » si tant est que les OGM puissent contribuer à réduire la faim dans le monde, et un « non » s’il s’agissait de violer les droits des petits paysans. L’Église serait-elle si bienveillante que cela ?

On peut argumenter que la position de l’Église est celle du respect de la vie. Si je ne suis nullement d’accord avec l’essentiel du positionnement de l’Église catholique, notamment en matière de démographie, de procréation humaine et de contraception, le rejet de toute altération de la naturalité du Vivant est une éthique partagée tant avec les adeptes de l’écologie radicale, qu’avec les écologistes en général et la Confédération paysanne.

Mais du point de vue d’une éthique aussi anthropocentriste que celle d’une religion créationniste, manipuler des gènes de maïs, ce n'est pas manipuler des embryons. La condamnation de la fécondation in vitro par le Vatican il y a 20 ans n’induit censément pas, pour ces gens, pareille condamnation des biotechnologies végétales.

Les défenseurs de la cause transgénique de l’Académie pontificale demandent juste qu’« un effort spécial soit fait pour fournir aux pauvres cultivateurs des pays en développement des variétés de plantes génétiquement améliorées adaptées à leurs conditions locales », et que « la recherche pour développer de telles plantes cultivées prête une attention particulière aux besoins locaux et aux variétés locales ainsi qu’à la capacité de chaque pays à adapter ses traditions, son héritage social et ses pratiques administratives pour la réussite de l’introduction de ces plantes génétiquement modifiées ». La chancellerie de l'Académie pontificale pour les Sciences n’est donc pas fermée aux discussions, « pourvu que l'agriculture transgénique ne se transforme pas en activité spéculative » ! Cynisme ou naïveté ? Cynisme parce que l’Académie avait confié l’organisation de ses dernières journées d’études sur les OGM à un nommé Ingo Potrykus, inventeur du riz doré et grand VRP des PGM dans le monde.

La curie vaticane aisément corruptible saura-t-elle convaincre Joseph Alois Ratzinger à la privatisation de la Création divine..., ou le Vatican restera-t-il schizophrène sur ce sujet et… jusqu’à un prochain Pape ? L’enjeu est de taille compte tenu de l’autorité du Vatican à l’endroit des nations.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • tikhomir 21 septembre 2011 10:17

    Oh Benoît XVI a blasphémé contre le dieu Argent...

    Quelques questions néanmoins :

    « Benoît XVI critiqua explicitement les OGM »

    Où voyez vous une critique explicite des OGM en tant que tels dans ce que vous citez ?

    "Benedictus XVI semble ainsi radicalement favorable au principe de précaution, accréditant implicitement les actions salutaires de désobéissance civile.« 

    Par quel truchement intellectuel en arrivez-vous à dire qu’il appelle implicitement à la désobéissance civile ?

    Le reste de l’article est un peu brouillon car à la fin, je me suis fait la réflexion : »Et donc qu’a-t-il voulu dire à propos de l’Église, du Pape, des OGM ? Quel est le but de l’article dans le fond à part trouver un prétexte (peu importe lequel) pour cracher sur l’Église ?"

    Donc, je pose la question @Michel Tarrier : que voulez-vous dire vraiment, avec cet article ?


    • Michel Tarrier Michel Tarrier 21 septembre 2011 14:11

      Cracher sur l’Église.


    • Michel Tarrier Michel Tarrier 21 septembre 2011 15:50

      Merci, j’ai enfin trouvé un chaleureux supporter.


    • njama njama 21 septembre 2011 23:51

      La question des semences et ces faucheurs de mauvaises graines n’est pas nouvelle pour l’’Église, elle existait déjà bien avant que les semenciers ne naissent au XIX° ...

      Rappelez- vous la parabole du semeur Mt 13/24-30 & 36-43 « séparer le bon grain de l’ivraie » (trier ce qui est bénéfique de ce qui est nuisible, ou toxique d’où dérivent, ivre, ivresse, ivrogne, enivrer)
       ... la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; ...
      Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité : ...
      Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.
       smiley


      • Michel Tarrier Michel Tarrier 22 septembre 2011 07:53

        Merci pour la parabole, excellent !


      • njama njama 22 septembre 2011 11:33

        Je ne suis pas convaincu que la parabole effraiera Monsanto et consorts, Novartis, Rhône-Poulenc, Pioneer-DuPont et d’autres ...

        Mais si toutefois quelques hérauts experts en la matière, qu’ils soient croyants de quelques autres convictions, ou athées, ou agnostiques s’associaient pour communiquer avec quelques éminences grises l’Académie pontificale des Sciences ... qui sait ?
        Il ne faut pas négliger ni bouder les moindres participations pour lutter contre ces titans qui veulent nous imposer leurs lois !
        Il n’est pas impossible que le Web finisse également par devenir une force de troupes, un contre-pouvoir de contre-communication contre ces géants de la semence en informant les gens car quelles que soient leurs puissances, le consommateur est au bout de la chaîne

        Racket sur le vivant
        La menace du complexe génético-industriel
        très bon article de jean-Pierre Berlant publié par le Monde Diplo

        Toujours du même auteur, ce PDF qui nous informe que cette volonté de prise de contrôle sur les semences ne date pas d’hier !!!!! et qu’il y avait quelques pensées eugénistes derrière !!!!!!!!!

        Lancé au cours des années 1930 par la Fondation Rockefeller, baptisé « biologie moléculaire* » en 1938, ce projet politique de contrôle social par la biologie est en train de s’accomplir sous nos yeux :

        « Pouvons-nous développer une génétique assez solide et approfondie pour engendrer des hommes supérieurs dans l’avenir ? Pouvons-nous en savoir assez sur la physiologie et la psychologie de la sexualité pour que l’homme puisse mettre cet aspect omniprésent, essentiel et dangereux de la vie sous un contrôle rationnel ? […] L’homme peut-il acquérir une connaissance suffisante de ses propres processus vitaux de façon que nous puissions rationaliser le comportement humain ? * ».

        * Rapport du conseil d’administration de la Fondation Rockefeller,1933, cité in Lily E. Kay, The Molecular Vision of Life, Oxford University Press, Oxford, 1993, p. 45.

        Voilà qui devrait interpeller la pape !


      • njama njama 23 septembre 2011 10:51

        Dommage Michel Tarrier que votre article n’ait pas reçu plus d’échos de la part des lecteurs d’Agoravox !

        Ah la fameuse surpopulation !
        surpopulation ou surconsommation ?

        Vous faites l’éloge de la dénatalité, d’un dénatalisme responsable, soit ! c’est une excellente idée si toutefois vous n’en faites pas un projet politique utilitariste, donc comptable, statistique ... aux antipodes de tout humanisme, qui pourrait servir quelques égoïsmes des sur-consommateurs de la planète, et être un outil au service des puissances économiques dominantes.
        Tant que vous restez dans le champ philosophique, ou écosophique comme vous dites, ça va. Il faudra bien sûr compter sur le long terme, l’éducation patiente ... et que ce dénatalisme s’applique là où le bat blesse, là où les surpopulations sont évidentes.
        La Chine s’y était appliquée d’une manière radicale (regrettable) par exemple, et sa population décroitra nécessairement bientôt ... l’effet suit la cause, avec un décalage dans le temps.
        La Chine est-elle si surpeuplée que cela ? Ce n’est pas ce que disent les chiffres concernant la densité des populations des pays, 136,9 hab./km². Pas beaucoup plus que la France.
        L’inde l’est, 333,2 hab./km² , mais moins que les Pays-bas 400 hab./km2.
        Si l’on prend le cas du continent américain, il est 3 à 4 fois moins peuplé que la France 113hab./km2, que l’Europe 112hab./km2 ! La Russie, 8,3 hab./km2
        Je pourrais dire également que le continent africain est tout aussi peu peuplé (en densité de pop) ou autant que le continent américain.

        Ce sont bien les USA en tête qui poussent des cris d’orfraies en brandissant l’extravagance (hors propos) d’une surpopulation mondiale.
        Bien sûr 7 milliards cela peut paraître très inquiétant ... On joue sur les peurs, pour essayer de piloter une politique mondiale par des organismes tels que l’ONU, et ses satellites, dont certains ont pratiqué des campagnes de stérilisations forcées, et sont directement responsables de la mort de quelques milliers de femmes.
        Un génocide !

        Il y a des fous dangereux sur cette planète prêts à se servir de la science, de la médecine, de la génétique pour parvenir à des fins eugénistes

        Le Pérou, 22 hab./km2 est-il si surpeuplé que cela qu’on veuille lui appliquer sauvagement une politique dénataliste ?

        Plus de 300.000 personnes, à plus de 90% des femmes, ont été ainsi stérilisées de manière violente ou à leur insu entre 1995 et 1998 (il y a un peu plus de 12 millions de femmes au Pérou)
        Le ministre péruvien de la Santé Motta devait même dire au micro de « Radio Programa del Peru » : 1.000 cas de décès sur 100.000 personnes, la campagne est un succès ".

        Total 3000 morts ! rien qu’au Pèrou.


        • Nina888 26 janvier 2012 23:16

          Les suspet pour etre antéchrist sont nombreux mais un me semble etre le candidat idéal pour le fait le plus significatif qui concerne l’anté-christ : ils se croira plus fort que dieu et cela concorde avec une de mes sitation sur l’anté-christ (tu est ton pire enemis mais tu l’ignore et il est dit dans les blagues sur lui qu’ils vas péter la gueule de l’anté-christ à la fin des temps ... troublant non ?) : Selons cette possibilitée, l’antéchrist serait Chuck Norris mais j’ai d’autres suspect possible ... pour d’autre preuves ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

OGM


Palmarès