Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Pakistan : la loi anti-blasphème aurait fait près de 1000 victimes

Pakistan : la loi anti-blasphème aurait fait près de 1000 victimes

 Rien n’est pire que d’avoir des oeillères, et ma qualité de militante laïque ne m’a pas empêchée de signer la pétition diffusée par Aide à l’Eglise en Détresse (AED) et dirigée contre la loi anti-blasphème au Pakistan. J’ai quand même laissé un petit message dans l’espace prévu à cet effet pour préciser que cette signature, dans mon cas, ne me faisait pas rejoindre la chaîne de prières qui va avec.
 
L’Eglise évalue à près de 1000 le nombre de victimes de cette loi. Pour être précis : de 1986 à 2010, la Commission Justice et Paix de la Conférence des Evêques Catholiques avance le chiffre de 993 victimes innocentes, dont 120 chrétiens, 442 musulmans et 417 ahmadis (mouvement issu de l’islam et considéré comme hérétique par la majorité des musulmans), 14 hindous.
 
La Loi anti-blasphème est contenue dans le Code Pénal du Pakistan, explique le Conseil Œcuménique des Eglises (COE) dans une Déclaration sur l’abus de la Loi sur le blasphème et la sécurité des minorités religieuses au Pakistan, le 1er septembre 2009.
 
Il s’agit d’une vieille loi datant de la colonisation britannique qui, avec l’indépendance et l’islamisation du pays, ne cessa de se renforcer et de se durcir dans le cas de prétendus blasphèmes contre l’islam, au point qu’elle prévoit maintenant la peine de mort en cas de blasphème contre Mahomet.
 

Depuis lors, les chrétiens, et d’autres minorités au Pakistan ont subi de manière croissante des humiliations et des persécutions en raison d’allégations mensongères en vertu de la loi anti-blasphème. C’est « un instrument d’oppression très perfide », déclare Marc Fromager, directeur de l’AED-France. Pourquoi ?

- parce qu’elle n’est pas précise dans sa formulation. Elle ne fait pas la différence entre une action délibérée ou pas. Elle ignore l’état psychologique de la personne ou la méconnaissance que peut avoir la personne des conséquences de certaines de ses actions. La loi ne définit pas le comportement attendu des citoyens à l’égard de Mahomet et du Coran.

- parce que sur le simple témoignage d’un plaignant, la personne en cause est immédiatement placée en détention. Une personne peut donc être accusée sans preuve.

- parce que le plaignant jouit d’un statut d’impunité compte tenu de la loi.

- parce qu’on assiste le plus souvent à un simulacre de jugement. Les extrémistes y sont le plus souvent présents afin d’empêcher toute possibilité d’acquittement. Les procès s’éternisent et les amendes se font de plus en plus lourdes. Ces arrestations sont aussi une manière de récupérer la propriété du voisin.

- parce qu’elles sont utilisées pour régler des comptes. 

Les arrestations, assassinats, massacres et pillages vont en s’accroissant depuis la promulgation de ces lois. Des centaines de lieux de culte ont été détruits. Récemment en août 2009, 8 chrétiens étaient brûlés vifs à Gojra. Il faut savoir qu’au Pakistan, les enlèvements, viols, mariages et conversions obligatoires des femmes chrétiennes par des hommes musulmans ne sont pas poursuivis. Si une femme vient se plaindre d’un viol, il n’est pas exclu qu’elle soit accusée d’adultère.

 
Du fait de la loi anti-blasphème, le Pakistan ne cesse de défrayer la chronique des droits de l’homme. Le 19 juillet 2010, deux chrétiens ont été - ô miracle ! - acquittés d’accusations de blasphème contre Mahomet, mais ils ont été assassinés en plein tribunal et la foule en fureur est allée saccager le quartier chrétien.
 
Le 20 mars 2010, un chrétien fut brûlé vif, et sa femme violée par la police, parce qu’ils refusaient de se convertir 
 
Au début de l’année, un couple de chrétiens a été condamné à 25 ans de prison pour avoir touché le Coran sans s’être lavé les mains.
 
On pourrait multiplier les exemples ....
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 juillet 2010 13:03

    Qu’est-ce qui ne va pas, Perseus, tu es pour la loi anti-blasphème ?

    Tiens, voici encore quelques exemples :

    C’est « un instrument d’oppression très perfide », déclare Marc Fromager, directeur de l’AED-France. Pourquoi ? Parce qu’elle n’est pas précise dans sa formulation (la loi ne définit pas le comportement attendu des citoyens à l’égard de Mahomet et du Coran ; les « remarques désobligeantes » suffisent à entraîner des poursuites) ; parce que, sur le simple témoignage d’un plaignant, la personne en cause est immédiatement placée en détention ; parce que le plaignant jouit d’un statut d’impunité compte tenu de la loi (il peut donc lancer toutes les accusations qu’il veut, même les moins crédibles) ; parce qu’on assiste le plus souvent à un simulacre de jugement ( les extrémistes y sont le plus souvent présents afin d’empêcher toute possibilité d’acquittement ; ces arrestations sont aussi une manière de récupérer la propriété du voisin) ; parce qu’elles sont utilisées pour régler des comptes. 

    Les arrestations, assassinats, massacres et pillages vont en s’accroissant depuis la promulgation de ces lois. Des centaines de lieux de culte ont été détruits. Récemment en août 2009, 8 chrétiens étaient brûlés vifs à Gojra (http://www.liberation.fr/monde/0101583471-pakistan-sept-chretiens-tues-accuses-d-avoir-blaspheme). Il faut savoir qu’au Pakistan, les enlèvements, viols, mariages et conversions obligatoires des femmes chrétiennes par des hommes musulmans ne sont pas poursuivis. Si une femme vient se plaindre d’un viol, il n’est pas exclu qu’elle soit accusée d’adultère.


    Du fait de la loi anti-blasphème, le Pakistan ne cesse de défrayer la chronique des droits de l’homme. Le 19 juillet 2010, deux chrétiens ont été - ô miracle ! - acquittés d’accusations de blasphème contre Mahomet, mais ils ont été assassinés en plein tribunal et la foule en fureur est allée saccager le quartier chrétien (http://www.bivouac-id.com/2010/07/21/deux-chretiens-pakistanais-assassines-devant-le-tribunal-apres-avoir-ete-aqcuittes-daccusations-de-blaspheme/).

    Le 20 mars 2010, un chrétien fut brûlé vif, et sa femme violée par la police, parce qu’ils refusaient de se convertir (http://www.bivouac-id.com/2010/03/23/pakistan-un-chretien-brule-vif-sa-femme-violee-par-la-police-ils-refusaient-de-se-convertir-a-lislam/).

    Au début de l’année, un couple de chrétiens a été condamné à 25 ans de prison pour avoir touché le Coran sans s’être lavé les mains (http://www.bivouac-id.com/2010/03/04/pakistan-un-couple-de-chretiens-condamnes-a-25-ans-de-prison-pour-avoir-touche-le-coran-sans-setre-prealablement-lave-les-mains/).

    Cinq hommes enlèvent et violent une jeune chrétienne , ils se défendent en disant qu’ils suivent en cela les préconisations entendues lors d’une conférence sur l’islam : http://www.bivouac-id.com/2010/06/19/pakistan-a-la-conference-sur-lislam-ils-ont-dit-que-si-on-epouse-ou-viole-une-non-musulmanes-on-aura-70-vierges-au-paradis/ ; autre exemple de viol, les coupables ayant été laissés en liberté par la police qui affirmait cependant les poursuivre : http://www.bivouac-id.com/2009/01/27/pakistan-14-ans-violee-par-6-hommes-parce-que-chretienne/.

    On pourrait multiplier les exemples ; voici encore quelques cas récents : http://catinfor.com/fr/2010/07/24/asiepakistan-loi-sur-le-blaspheme-quelques-cas-recents/.

    En 1994, Amnesty International avait fait paraître un rapport spécifique intitulé « Pakistan : utilisation abusive des lois sur le blasphème » (http://www.nystagmus.me/ext/http://www.amnesty.org/fr/library/asset/ASA33/008/1994/fr/16189b59-ebfc-11dd-9b3b-8bf635492364/asa330081994fr.pdf). Il s’agit d’un document terrifiant, montrant comment tout un chacun peut être accusé, sur simple déclaration d’un musulman, et montrant aussi que la victime de ces accusations s’en tire rarement, entre les condamnations à mort judiciaires et les violences extra-légales, puisqu’un musulman qui assassine un non-musulman a souvent droit à l’indulgence du tribunal s’il se fait passer pour blessé dans ses sentiments religieux. On dira qu’il a avait juste le sang chaud et qu’il s’est fait justice lui-même. Quelques exemples édifiants figurant dans ce rapport : un petit marchand de bracelets refuse de céder son emplacement à un concurrent, il est accusé de blasphème par ce dernier ; un musulman, militant social, encourage les habitants d’un bidonville à retaper leurs logements eux-mêmes, il est accusé de blasphème par les entrepreneurs locaux ; un musulman est passé à tabac, puis lapidé à coups de briques par un groupe de personnes qui l’accusent d’avoir brulé un Coran ; son corps est arrosé d’essence, brûlé, attaché à une motocyclette et traîné dans les rues du village. Amnesty qualifie la législation anti-blasphème de véritable « droit au harcèlement ». En août 2009, Amnesty réitère sa demande d’abrogation de la loi anti-blasphème.

    Cependant, Amnesty semble devenue discrète sur les cas où la législation anti-blasphème est appliquée à des chrétiens. Riposte Catholique va même jusqu’à dire qu ’elle les ignore délibérément (http://www.riposte-catholique.fr/lobservatoire-de-la-christianophobie/pakistan-amnesty-international-ignore-deliberement-les-persecutions-antichretiennes-depuis-2007) ; en tous cas, Amnesty, dernièrement, prend les exemples qu’elle cite (peu nombreux d’ailleurs) chez les soufis ou les ahmadis, le dernier exemple chrétien dénoncé par elle remontant à 2007. 

    Est-ce que par hasard les massacres de chrétiens auraient, comme le racisme anti-blanc, vocation à se déployer à leur aise sans que personne les dénonce ?

    Pas un mot en particulier, sur le véritable pogrom anti-chrétien survenu en 2009 au village de Bahmani Wala (http://www.nystagmus.me/ext/http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud/pakistan/pendjab-un-village-de-chretiens-a-ete-attaque-par ?SearchableText=), où  50 musulmans ont investi le village, saccageant tous les biens des chrétiens et faisant irruption dans les maisons pour en chasser les habitants. Un groupe de femmes chrétiennes, surprises à l’heure de la toilette, n’a dû son salut qu’à la fuite ; les assaillants ont jeté de l’acide en leur direction, sans toutefois les atteindre. L’assaut des musulmans a duré deux heures avant que la police intervienne et rétablisse l’ordre . Selon le groupe d’enquête mis en place par l’Eglise catholique, l’attaque des musulmans trouverait son origine dans une querelle de voisinage entre un musulman et un chrétien. Le 29 juin, les choses se seraient envenimées et « le lendemain matin, un appel a été lancé à la mosquée du village musulman voisin pour aller mener le djihad contre les chrétiens de Bahmani Wala, coupables d’avoir insulté le Prophète Mahomet », rapporte Abid Gill, membre de la Commission Justice et Paix de la Conférence des évêques catholiques du Pakistan. « Le religieux qui tenait le micro a appelé les musulmans à mettre les chrétiens en fuite et à se saisir de leurs enfants et de leurs filles. » 

    Les demandes d’abrogation de cette législation sont de toute évidence en mauvaise voie, à l’heure où d’importantes organisations religieuses pakistanaises envisagent au contraire de demander à l’ONU de promouvoir l’idée d’une législation mondiale prévoyant la peine de mort pour blasphème (http://www.ripostelaique.com/L-ONU-va-etre-saisie-d-une-demande.html) ; l’Assemblée nationale pakistanaise avait déjà adopté une résolution en ce sens (http://www.dailytimes.com.pk/default.asp ?page=2008\04\16\story_16-4-2008_pg7_6) ; sans aller jusqu’à demander ouvertement une telle peine de mort, l’ Organisation de la Conférence islamique demande la pénalisation de ce qu’elle appelle la « diffamation des religions », et elle obtient certains succès à l’ONU, qui prend de façon récurrente des résolutions condamnant la « diffamation des religions » et l’« islamophobie » ; on en est au point où même le Conseil de l’Europe ne s’oppose pas franchement à cette offensive, et préfère renvoyer dos à dos islamisme et islamophobie (http://www.ripostelaique.com/Islam-islamisme-et-islamophobie-au.html), répartissant ses critiques à égalité entre une idéologie meurtrière (l’islamisme) et de simples critiques de l’islam relevant du débat démocratique (la prétendue « islamophobie »).

  • jako jako 26 juillet 2010 13:04

    Lol j’espère qu’il y aura suffisament de mauresque smiley


  • birdy 26 juillet 2010 13:41

    « 3 liens vers un site d’extrême-droite »


    Ne pouvant attaquer une information parfaitement vérifiable, il est plus facile d’attaquer le site qui l’a publiée.

    C’est quand même bizarre ces droitsdel’hommistes qui sans jamais débattre des faits ne recourent qu’à la diabolisation, l’attaque ad hominem et invocations de complots contre eux.

    Pour eux l’important n’est pas de savoir si oui ou non les musulmans stigmatisent des minorités religieuses, mais convaincus qu’ils sont qu’un musulman ne peut être que victime et jamais bourreau, ils entendent faire taire toute preuve du contraire.

    Sans se douter qu’en banalisant les termes xdroite et racisme, au point que ces termes ont perdu toute substance, il se tirent une balle dans le pied. 
     

  • Massaliote 26 juillet 2010 16:58

    Perséus, bivouac-ID n’invente rien. Les sources sont toujours citées. C’est que l’auteur propage l’info qui vous dérange ? Surtout ne parlons des exactions de nos frères ? smiley


  • Massaliote 27 juillet 2010 09:33

    « Quant à vos frères, sont-ils G.I ’s ? » Pas du tout. Les vôtres sont-ils talibans ? smiley


  • Massaliote 26 juillet 2010 14:43

    Et où sont les droits-de-l’hommistes et les féministes ? Pour ces dernières il faudrait leur dire que la libération de la femme ne se limite pas au jet de sous-tif et à la baise sans risques.


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 juillet 2010 15:36

      Où sont les féministes ?

      Présente, s’agissant de la féministe que je suis.


    • Massaliote 26 juillet 2010 16:53

      Désolée, Catherine, je parlais des féministes genre « chiennes de garde », des féministes merdiatiques.


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 juillet 2010 20:49

      Ah ! Merci de cette précision, et bonne soirée.


    • tylhdar tylhdar 26 juillet 2010 15:30

      @ l’auteur, ça fait longtemps que je lis vos articles dans lequel vous dénoncez l’islam radical de l’Iran, et maintenant, du Pakistan, mais une question se pose, quel sont les solution que vous proposez ? Seriez vous d’accord si demain l’Iran se fessait attaquer par l’otan ? si des soldats français y serrait envoyer là-bas ?


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 juillet 2010 15:40

        Si l’Iran se faisait attaquer, je serais d’accord, car c’est un des grands centres du jihad, et il a un vrai programme nucléaire qu’il faut stopper dans l’oeuf.

        En revanche, j’étais contre les deux guerres en Irak. Je n’ai jamais cru aux armes de destruction massives de Saddam Hussein.

        J’étais aussi contre l’intervention en Afghanistan, faute de comprendre quels étaient les objectifs stratégiques. Démocratiser le pays ? Trop ambitieux. Juste capturer quelques terroristes ? Ce deuxième objectif ne justifie pas l’invasion de tout un pays. Je ne crois pas que les grandes vagues d’attentats terroristes aient eu l’Afghanistan comme quartier général.


      • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 26 juillet 2010 15:53


        Si l’Iran se faisait attaquer, je serais d’accord, car c’est un des grands centres du jihad, et il a un vrai programme nucléaire qu’il faut stopper dans l’oeuf.

         

        Notre très chère bugadiera est devenue géostratège…l’Iran grand centre du jihad ? quel jihad ? quant à son programme nucléaire ? grosso modo que ce soit les agences de renseignement autant que les spécialistes en question nucléaire tous s’accordent soit sur l’absence d’un réel programme nucléaire militaire iranien, soit sur le fait que l’Iran est loin de représenter une quelconque menace nucléaire et cela pendant encore de nombreuses années…

         

        Si vous voulez une véritable bombe à retardement que ce soit islamiste ou nucléaire : ben le pays qui a fait l’objet de cet article : le Pakistan est largement mieux placé que l’Iran qui d’un est chiite et donc niveau globo-jihad est limité niveau recrutement (de plus le régime actuel est plus de tendance messiano-apocalyptique que jihadiste), et deux est au bord de l’implosion : trop de contradictions internes, et pression d’une population jeune et ouverte/connectée sur le Monde…donc raisonnable de penser que sans l’aide de vaillants et nobles civilisés dans votre genre, ce régime tombera ou se devra de changer radicalement si il veut se préserver.

         

        Bref : en une ligne, vous reprenez toute la prop-à-gland US qui rappelons-le n’ont pour seuls intérêts que les LEURS…  


      • Amelia Amelia 26 juillet 2010 16:08

        Segurane est d’accord pour que l’Iran se fasse attaquer. C’est sa fibre bouddhiste qui parle... 
        Elle nous fait savoir qu’elle est féministe. C’est sa fibre féministe qui s’exprimera quand des iraniennes mourront sous les bombes de l’Axe Washington-Tel Aviv... 


      • sonearlia sonearlia 26 juillet 2010 16:13

        Comme c’est facile de dire maintenant qu’ont a été contre les guerres en Irak et en Afganistant...

        ...mais c’est trop tard.

        Maintenant on sait a quoi sert la propagande de l’auteur.

      • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 26 juillet 2010 16:20


        Le Nirvana par nucléaire assisté !

         

        Techniquement parlant : cela se défend : considérant que la vitrification de l’Iran conduira à l’anéantissement de nombre d’iraniens : on peut concevoir que notre chère bugadiera y voit là un médium d’entrée instantanée dans le Nirvana : qui rappelons-le en plus d’un état de quiétude et bonheur parfait coïncide avec l’extinction du Désir : disons que cela se tient : si vous éteignes mollahs et voilées : logiquement vous éteignez leurs désirs…bref le nirvana instantané par l’anéantissement nucléaire… sans doute une nouvelle école bouddhiste post-moderne…


      • sonearlia sonearlia 26 juillet 2010 16:42

        Ha oui, autre chose l’auteur se dit pour lepen, cependant il me semble qu’ils(père et fille), sont contre une intervention sur l’Irak.

        L’auteur est une fausse lepenniste.

      • anti-oligarchie anti-oligarchie 26 juillet 2010 21:10

        Elle nous parle des Ahmadis, c’est trop marrant.Considérés comme une hérésie.
        Et heureusement d’ailleurs.
        C’est marqué 150 fois dans le Coran(il n’existe qu’1 Coran unique pour 1,5 milliards de musulmans) que le prophète Mahomet est le dernier des prophète.
        Donc rejeter ce concept de base, fait sortir de l’Islam.
        Et malheureusement pour eux ils ne respectent pas cette charte.Donc sorte de l’Islam par eux même.

        Concernant l’article,j’ai pas pris le temps de lire. Un article 100% mensonges,non seulement par les intentions de l’auteur, que ses sources.

        Car toutes est une question de perspective.
        Je pourrai très bien faire 2 articles sur la religion en France. Un article qui prétendrait que la France est tolérante avec les religions. Mais un autre article qui pourrait présenter la France comme persécutrice de religion.
        Pourtant, Il y aurait de quoi écrire dans les 2 articles.

        A partir de la, la vérité c’est vous même qui allez vous la forger. Par les rencontres, et les voyages. La vérité n’existe pas. Déjà votre éducation joue un grand role, mais aussi le taux d’intoxication de la culture dominante de base., qui se matérialise via l’école surtout, et les médias.

        http://www.dailymotion.com/video/xc416y_clip-anti-nouvel-ordre-mondial-guer_music


      • anti-oligarchie anti-oligarchie 26 juillet 2010 21:15

        vous remarquerez dans la vidéo que j’ai mis à disposition, qu’un analphabète ayant fait de la prison a plus d’esprit que l’auteur de l’article qui maitrise orthographe et grammaire.
        http://www.dailymotion.com/video/xc416y_clip-anti-nouvel-ordre-mondial-guer_music

        A partir de 2min 40, toutes une série d’information importante.C’est la première fois que je vois un rap parler de traité de Lisbonne, et de jacques Attali :
        http://www.dailymotion.com/video/xctrsy_illuminati-gouvernance-mondiale-den_news


      • Deneb Deneb 27 juillet 2010 13:11

        Vous avez beau moinsser, quand les potes de l’auteure, en l’occurrence les identitaires de Nissa Ribella débarqueront, ce commentaire va finir au palmarès.


      • LE CHAT LE CHAT 26 juillet 2010 15:56

        comme quoi le quai d’Orsay fait bien son boulot en déconseillant fortement d’aller dans ce pays de merde !

        le Pakistan est le pays des purs connards ! on devrait imprimer le coran , la bible et la Torah sur des rouleaux de PQ ! les religions c’est de la merde !


        • bakounine 26 juillet 2010 16:07

          Punaise j’ai l’impression de lire la famille bidochon : « je demande la mère ».
          Alors raymonde pardon catherine, c’est y pas beau de faire dans la caricature : 
          «  un petit melange de beaufferie TF1 avec un zest de people M6 le tout saupoudré d’une ideologie du type travail famille patrie » et nous obtenons un argumentaire favorable au nettoyage ethnique.
          Looool et le plus drole c’est que cette raymonde ose se presenter comme laique !!
          Qu’est ce qu’ils ne sont pas capable d’inventer les fachos pour tenter de se donner bonne figure.....................................
          Allez de l’air la raymonde ya jean marie qui t’appelle pour une turlutte !!


          • docdory docdory 27 juillet 2010 12:03

            @ Bakounine

            De par votre pseudonyme, je suppose que vous pensez être un anarchiste.
            Que faites-vous de la devise anarchiste bien connue « ni dieu ni maître » ?
            C’est bien la première fois que je vois un anarchiste prendre position en faveur d’une loi anti-blasphème. 
            Vous n’avez pas l’impression d’être dans la contradiction, là ? Un anarchiste islamolâtre, on aura décidément tout vu sur Agoravox !!!
            Une petite citation, que j’aime beaucoup, de Bakounine : « Dieu est, donc l’homme est esclave. L’homme est libre, donc il n’y a point de Dieu. Je défie qui que ce soit de sortir de ce cercle, et maintenant, choisissons. ».
            Voilà qui s’oppose clairement à la loi pakistanaise anti-blasphème, ne trouvez-vous pas ?

          • plancherDesVaches 26 juillet 2010 16:28

            J’adore les guerres de religion. Une volonté du dieu, certainement... Lequel.. ???

            Tant qu’ils s’entretuent, ils nous laissent la paix.


            • John Eastwood 2 John Eastwood 2 26 juillet 2010 16:47

              Si vous voulez lire ces articles a la source, si vous detestez les musulmans mais que vous n’en connaissez aucun, si vous cherchez des arguments pour expliquer a vos amis pourquoi l’Islam est un danger, vous pouvez aller sur JIHADWATCH.ORG de ROBERT SPENCER, ou Internet Hagganah sachant que la version française est toujours disponible sur BIVOUAD-ID, RIPOSTE LAIQUE et maintenant AGORAVOX grace a l’auteur....

              Ou plutot, si vous pensez que seuls les blancs respectent les femmes, les enfants et la vie en général, si pour vous ce sont tous des bougnoules qui frappent leurs femmes, violent leurs filles et se font exploser dans des bus ou des supermarchés, vous etes sur le bon site internet, ici on va vous raconter les histoires qui vont vous aider a mieux detester les musulmans, plus besoin de voyager.... :

              Petit bonus pour ceux qui ,comme moi, se demandent a quoi resemblent ces personnes qui pretendent defendre le droit des femmes dans le Monde entier avec leur haine de l’Islam... Une belle image de roi de Hijad Watch et de sa copine, la bloggeuse bikini, forcement...


              • inès 26 juillet 2010 16:57

                Encore un article d’un identitaire bouddhiste .

                ils doivent rigoler les vrais bouddhistes.


                • Massaliote 26 juillet 2010 17:05

                  Et les tenants de la RATP ne se cantonnent pas au Pakistan. Inde : un enseignant catholique a eu la main coupée après une accusation de blasphème... Ca fait tâche d’huile,il faudrait stopper la contagion.


                  • Hige Hige 26 juillet 2010 20:04

                    Sur le fond, difficile d’être en désaccord mais il faudrait peut-être arrêter de juger tous ces faits via le regard de l’Occident.
                    L’Islam est dans son propre moyen-âge comme le fut le christianisme il y a 700 ans avec le massacres des femmes, des religieux divers et autres apostats.
                    Alors oui, selon nos critères moraux ou éthiques, c’est inacceptable mais cette vision du monde occidentalocentriste (désolé pour le néologisme barbare) est absurde. Ce n’est sûrement pas à nous, après les créations de dogmes aussi merveilleux que furent le communisme ou le nazisme il n’y a pas si longtemps, de faire la leçon à cette partie du Monde qui ne vit pas au même rythme historique que nous. Si il doit y avoir évolution, cela se fera par ces populations elle-mêmes, qui n’ont nul besoin d’un néo-colonialisme moral ou encore pire droitdelhommiste. C’est le même principe qu’avec les « guerres de démocratisation » se déroulant en Iraq ou en Afghanistan, une belle foutaise des occidentaux pour enfoncer leurs « valeurs » dans la gorge de ces peuples alors que le salut de ces populations ne peut passer que par elles-mêmes.
                    Un dernier exemple sera l’Iran, puis qu’apparemment, on va avoir droit à cette guerre promise par les US/Israël. Pourtant une image simple en dit plus long que bien du blabla : Iran, 3000 ans d’Histoire, USA, environ 250 ; Et les « bonnes » valeurs morales devraient à coup sûr être les américaines... no comment.
                    Un monde sans religion, ce serait quand même le pied parce que ras le bol de tous ces cons de part et d’autre qui n’ont qu’une idée en tête, trucider leur voisin...


                    • Massaliote 27 juillet 2010 09:29

                      Le massacre des femmes il y a 700 ans ? Où ?


                    • Hige Hige 27 juillet 2010 12:31

                      Lisez par exemple « La sorcière et l’occident » de Guy Bechtel, vous verrez les bienfaits dont le « gentil » christianisme a fait profité nombre d’innocents en Europe, tout comme le fait aujourd’hui une autre secte tout aussi dégueulasse, l’islam.


                    • armand armand 26 juillet 2010 20:28

                      Hige,

                      Vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Votre théorie, outre qu’elle suppose une indifférence totale envers la majorité des habitants (dont les 50% de femmes) opprimée dans cette partie du monde, serait envisageable si nos mondes étaient étanches. Or il n’en est rien. LIslam radical est par définition expansionniste - si nous ne le combattons pas là-bas - avec l’aide de tous les modérés, nous aurons à le combattre ici, dans nos banlieues.
                      Même chose pou la géopolitique. On peut juger le maintien des troupes de l’Otan immoral, inefficace, mal venu ou simplement mal conçu, les retirer, à coup sûr, entraînerait les conséquences suivantes : gouvernement radical et anarchique en Afghan, victoire des radicaux au Pakistan, dont le but, depuis des décennies n’a pas varié : s’en prendre à l’Inde au sujet du Cachemire.
                      Alors un affrontement entre le Pakistan et l’Inde, puissances nucléaires, je vous assure, c’est une affaire qui concerne le monde entier.


                      • armand armand 26 juillet 2010 20:31

                        Idiotie supplémentaire : votre remarque sur les 3500 ans d’histoire iranienne et les 250 ans des USA. D’abord la mollahcratie ne s’intéresse qu’à l’époque de domination islamique (1400 ans) et tout particulièrement chiite (400 ans depuis l’avènement des Séfévides). Et pour finir, les USA ne sont que l’aboutissement de la grande migration indo-européenne déclenchée il y a 3000 ans, et son histoire cumule aussi l’histoire des nations européennes dont les USA sont issus.


                        • lemouton lemouton 26 juillet 2010 21:15

                          Ne vous trompez pas de cible.. smiley

                          ce n’est pas le peuple iranien qu’il faut viser.. Ohh !! surtout pas !!!  smiley

                          mais l’espèce de petit nazi des milles et une nuits, marionnette des mollahs de l’apocalypse...  smiley


                          • Deneb Deneb 27 juillet 2010 07:37

                            @ l’auteur : vous vous dites laïque, mais vous plaignez uniquement les braves chrétiens, victimes de musulmans intolérants. Reste que les chrétiens aussi tuaient pour un blasphème il n’y a pas si longtemps. Et à une époque, le blasphème c’était de dire que la Terre n’était pas le centre de l’univers.

                            Personne ne parle d’athées, des gens normaux quoi, qui ne poussent pas jusqu’à l’obsession leur vaines quêtes identitaires. Ceux-la au Pakistan ont intérêt à se terrer, les croyants de toutes les religions les considèrent comme du gibier à abattre. Dans le pays le plus corrompu du monde, la religion règne en maitre.


                            • fonzibrain fonzibrain 27 juillet 2010 11:31

                              à qiuand un article sur les méfaits du talmud et son racisme


                               Sanhédrin, 67a : Jésus est désigné comme le fils de Pandira (Panthera).
                              — Kallah, lb. (18b) : Jésus, fils illégitime, conçu pendant les règles de sa mère.
                              — Sanhedrin, 67a : Jésus, pendu la veille de la Pâque.[11
                              — Toldath Jeschu : Naissance de Jésus relatée dans les circonstances les plus honteuses.
                              — Abhodah Zarah II : Désigné comme le fils de Pandira, un soldat romain.
                              — Schabbath XIV : À nouveau désigné comme le fils de Pandira, le Romain.
                              — Sanhedrin, 43a : À la veille de Pâque, ils pendirent Jésus.
                              — Schabbath, 104b : « C’était un imbécile, et personne ne doit prêter attention aux imbéciles. »
                              — Toldoth Jeschu : Judas et Jésus se disputent dans une querelle où volent les obscénités :
                              « (...) Juda a pissé sur Jésus. ».
                              — Sanhedrin, 103a : On suggère qu’il corrompt sa moralité et se déshonore.
                              — Sanhedrin, 107b : Séducteur, corrupteur et destructeur d’Israël.
                              — Zohar III, (282) : Jésus, mort comme une bête et enterré dans un tas de fiente.
                              — Hilkoth Melakhim : Maïmonide tente de prouver combien les chrétiens s’égarent dans le culte de Jésus.
                              — Abhodah Zarah, 21a : Référence au culte de Jésus ne devant pas être accepté dans les maisons, car les idoles ne doivent pas être acceptéesj2].
                              — Orach Chaiim, 113 : Il ne faut pas donner l’impression qu’on pourrait avoir du respect pour Jésus.
                              — Iore dea, 150, 2 : Ne pas donner par accident l’impression d’avoir du respect pour Jésus.
                              — Abhodah Zarah (6a) : C’est un faux enseignement de rendre un culte à Dieu le premier jour suivant le sabbat.
                              Ce qui précède n’est qu’un échantillon tiré d’un enchevêtrement très compliqué d’anecdotes et d’enseignements, où de très nombreuses références sont obscurcies par des raisonnements sans fins.
                              Maintenant je vais vous citer quelques références aux chrétiens et à la foi chrétienne, bien que j’aie dû en reformuler parfois l’expression pour les résumer. Le Talmud utilise onze noms différents pour désigner « ceux qui ne suivent pas le Talmud », ce par quoi il faut entendre : « les chrétiens ». Outre le terme de Notsrim se référant aux nazaréniens, les chrétiens sont également désignés extensivement par tous les noms que le Talmud réserve aux « non-Juifs » : Abhodah Zarah (culte étrange, idolâtrie), Akum (adorateurs des planètes et des étoiles), Obhde Elilim (serviteurs des idoles), Minim (hérétiques), Edom (Édomites), Nokhrim (étrangers), Amine Haarets (peuple de la terre, idiots), Baser Vedam (êtres de chair et de sang, dénués d’âme), Apikorosim (Épicuriens), Kuthim (Samaritains) et Goïm (race, peuple). Les passages suivants indiquent de quelle manière les chrétiens sont dépeints dans le Talmud, et ce qu’il y est dit à propos de leur
                              culte religieux :
                              — Hilkhoth Maakhaloth : Les chrétiens sont des idolâtres, ne pas les fréquenter.
                              — Abhodah Zarah (22a) : Ne pas fréquenter les gentils, ils versent le sang.
                              — Iore Dea (153, 2) : Ne pas fréquenter les chrétiens, ils répandent le sang.
                              — Abhodah Zarah (25b) : Se méfier des chrétiens quand on voyage avec eux à l’étranger.
                              — Orach Chaiim (20, 2). : Les chrétiens se déguisent pour tuer les Juifs.
                              — Abhodah Zarah (15b) : « Il ne faut jamais laisser un animal s’approcher des Goïm, on les soupçonne d’avoir des rapports sexuels avec eux. »[3] 
                              — Abhodah Zarah (22a) : Passage suggérant encore que les chrétiens ont des relations sexuelles avec les animaux.
                              — Schabbath (145b) : Les chrétiens sont impurs parce qu’ils mangent de la nourriture

                              impure.
                              — Abhodah Zarah (22b) : Les chrétiens sont impurs parce qu’ils n’étaient pas là au Mont Sinaï.
                              — Iore Dea (198, 48) : Les femmes juives sont contaminées par la simple rencontre de chrétiens.
                              — Kerithuth (6b p. 78) : Les Juifs sont des humains, non les chrétiens, ce sont des bêtes.
                              — Makkoth (7b) : On est innocent du meurtre involontaire d’un Israélite, si l’intention était de tuer un chrétien ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d’un homme, quand l’intention était d’abattre un animal.
                              — Orach Chaiim (225, 10) : Les chrétiens et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.
                              — Midrasch Talpioth (225) : Les chrétiens sont créés pour servir les Juifs de toute éternité.
                              — Orach Chaiim (57, 6a) : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les chrétiens que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.
                              — Zohar II (64b) : Les chrétiens sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.
                              — Kethuboth (110b) : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : « le psalmiste compare les chrétiens[4] à des bêtes impures ».
                              — Sanhedrin (74b) Tos. : Les rapports sexuels des chrétiens sont comme ceux des bêtes. « La semence des Goïm vaut bien celle des bêtes. »
                              — Eben Haezar (44, 8) : Sont nuls, les mariages entre les chrétiens et les Juifs.
                              — Zohar (II, 64b) : Le taux de naissance des chrétiens doit être diminué matériellement.
                              — Zohar (I, 28b) : Les chrétiens sont les enfants du serpent de la Genèsej5].
                              — Zohar (I, 131a) : Les idolâtres (sous entendre : les chrétiens) souillent le monde[61.
                              — Emek Haschanach (17a) : L’âme des non-juifs vient de la mort et de l’ombre de la mort.
                              — Zohar (I, 46b, 47a) : L’âme des gentils est d’une origine théologique impure.
                              — Rosch Haschanach (17a) : L’âme des non-Juifs descend en enfer.
                              — Iore Dea (377, 1) : Il faut remplacer les serviteurs (chrétiens) morts, comme les vaches, ou les ânes perdus.
                              — Iebhammoth (61 a) : Les Juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les chrétiens.
                              — Abhodah Zarah (14b) Toseph : Il est interdit de vendre les Livres des Prophètes aux chrétiens.
                              — Abhodah Zarah (78) : Les Églises chrétiennes sont le lieu de l’idolâtrie.
                              — Iore Dea (142, 10) : Il faut toujours rester à une certaine distance des Églises, sauf quand on est dans le dos de cette même Église, alors on peut se rapprocher...
                              — Iore Dea (142, 15) : Il ne faut pas écouter la musique des Églises, ni regarder ses idoles.
                              — Iore Dea (143, 1) : On ne doit pas reconstruire des bâtiments qui se trouvent près d’une Église.
                              — Hilkoth Abh. Zar (10b) : Les Juifs ne doivent pas revendre des calices que des chrétiens leur auraient vendus, même s’ils sont brisés.
                              — Chullin (91b) : Les Juifs possèdent la dignité dont même un ange ne dispose pas.
                              — Sanhedrin (58b) : Frapper un Juif, c’est comme gifler la face de Dieu lui-même.
                              — Chagigah (15b) : Un Juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu’il peut commettre. C’est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.
                              — Gittin (62a) : Un Juif ne doit pas entrer dans la maison d’un chrétien un jour de fête.
                              — Choschen Ham. (26, 1) : Un Juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal chrétien, par un juge chrétien, ou par des lois chrétiennes.
                              — Choschen Ham (34, 19) : Les chrétiens et les serviteurs ne peuvent pas témoigner lors d’un procès.
                              — Iore Dea (112, 1) : Ne pas manger avec les chrétiens, cela engendre la familiarité.
                              — Abhodah Zarah (35b) : Ne pas boire du lait tiré par un chrétien.
                              — Iore dea (178, 1) : Ne jamais imiter les coutumes des chrétiens, même simplement par la coiffure.
                              — Abhodah Zarah (72b) : Il faut jeter le vin s’il a été touché par un chrétien.
                              — Iore Dea (120, 1) : La vaisselle acheté à des chrétiens doit être jetée.
                              — Abhodah Zarah (2a) : Il faut stopper tout contact avec les chrétiens trois jours avant le début de l’une de leurs fêtes.
                              — Abhodah Zarah (78c) : Les fêtes de ceux qui suivent Jésus sont de l’idolâtrie.
                              — Iore Dea (139, 1) : Il est interdit d’avoir le moindre contact avec les idoles qu’utilisent les chrétiens pour leur culte.
                              — Abhodah Zarah (14b) : Il est interdit de vendre aux chrétiens des articles qu’ils pourraient utiliser pour leur culte.
                              — Iore Dea (151, 1) H. : Ne pas vendre de l’eau à un chrétien, s’il va l’utiliser pour un baptême F71.
                              — Abhodah Zarah (2a, 1) : Ne faire aucun commerce avec les chrétiens pendant leurs jours de fête.

                              — Iore Dea (148, 5) : S’il est connu que le chrétien n’est pas pratiquant, on peut lui envoyé des cadeaux.
                              — Hilkoth Akum (IX, 2) : Il ne faut envoyer de présent à un chrétien que s’il est irréligieux.
                              — Iore Dea (81, 7 Ha) : Un enfant ne doit pas être allaité par une nourrice chrétienne, car son lait lui donnera une nature maléfique.
                              — Iore Dea (153, 1 II) : Les nourrices chrétiennes conduisent les enfants à l’hérésie.
                              — Iore Dea (155, 1) : Éviter les médecins chrétiens qui ne sont pas très bien connus du voisinage.
                              — Peaschim (25a) : Il faut éviter l’aide médicale des idolâtres (sous-entendu des chrétiens).
                              — Iore Dea (156, 1) : Ne pas aller chez un barbier chrétien, à moins d’être accompagné par un Juif.
                              — Abhodah Zarah (26a) : Ne pas recourir à une sage femme chrétienne qui, une fois seule, pourrait tuer le bébé, ou même si elle était surveillée, elle pourrait lui écraser la tête sans que personne ne puisse le voir.
                              — Zohar (1, 25b) : « Ceux qui font du bien à un Akum, ne se relèveront pas des morts ».
                              — Hilkoth Akum (X, 6) : On peut aider les chrétiens dans le besoin, si cela nous évite des ennuis par la suite.
                              — Iore Dea (148, 12 II) : On peut prétendre se réjouir avec les chrétiens pendant leurs fêtes, si cela permet de cacher notre haine.
                              — Abhodah Zarah (20a) : Ne jamais faire la louange d’un chrétien, de peur qu’il ne la croie.
                              — Iore Dea (151, 14) : Il est interdit de concourir à la gloire d’un chrétien.
                              — Hilkoth Akum (V, 12) : Citation de l’écriture, pour appuyer l’interdit concernant toute mention du nom d’un chrétien, ou du nom du Dieu chrétien.
                              — Iore Dea (146, 15) : « Leurs idoles [c’est-à-dire, les objets du culte] doivent être détruites, ou appelées par des noms méprisants. »
                              — Iore Dea (147, 5) : Il faut railler les objets du culte chrétien, il est interdit de souhaiter du bien à un chrétien.
                              — Hilkoth Akum (X, 5) : Pas de présents aux chrétiens, seulement à ceux qui se font juifs.
                              — Iore Dea (151, 11) : Il est interdit de faire un présent à un chrétien, cela encourage l’amitié.
                              — Iore Dea (335, 43) : L’exil pour le Juif qui vent sa ferme à un chrétien.
                              — Iore Dea (154, 2) : Il est interdit d’enseigner un métier à un chrétien.
                              — Babha Bathra (54b) : La propriété d’un chrétien appartient au premier Juif qui la réclame.
                              — Choschen Ham (183, 7) : Si par erreur un chrétien rend trop d’argent, il faut le garder.
                              — Choschen Ham (226, 1) : Les Juifs peuvent garder sans s’en inquiéter les affaires perdues par un chrétien.
                              — Babha Kama (113b) : Il est permis de tromper les chrétiens.
                              — Choschen Ham (183, 7) : Des Juifs qui trompent un chrétien doivent se partager le bénéfice équitablement.
                              — Choschen Ham (156, 5) : Les clients chrétiens possédés par un Juifs ne doivent pas être démarchés par un autre Juif
                              — Iore Dea (157, 2) H : On peut tromper les chrétiens qui croient aux principes de la foi chrétienne.
                              — Abhodah Zarah (54a) : L’usure peut être pratiquée sur les chrétiens, ou sur les apostats.
                              — Iore Dea (159, 1) : « Suivant la Torah, il est autorisé de prêter de l’argent à un Akum avec intérêt. Toutefois, certains des Anciens n’ont pas reconnu ce droit dans des cas de vie ou de mort. Aujourd’hui, ce droit est accordé dans n’importe quelle circonstance. »
                              — Babha Kama (113a) : Les Juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour condamner un chrétien.
                              — Babha Kama (113b) : Le nom de Dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un chrétien.
                              — Kallah (lb, p.18) : Le Juif peut se parjurer la conscience claire.
                              — Schabbouth Hag. (6d). : Les Juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.
                              — Zohar (1, 160a) : Les Juifs doivent en permanence tenter de tromper les chrétiens.
                              — Iore Dea (158, 1) : Il ne faut jamais guérir un chrétien, à moins que cela ne le transforme en un ennemi d’Israël.
                              — Orach Cahiim (330, 2) : Il est interdit de procéder à l’accouchement d’une chrétienne le samedi.
                              — Choschen Ham. (425, 5) : Il est permis de tuer indirectement un chrétien, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.
                              — Iore Dea (158, 1) : En ce qui concerne les chrétiens qui ne sont pas des ennemis, un Juif ne doit néanmoins pas intervenir pour les prévenir d’une menace mortelle.f8]
                              — Hilkkoth Akum (X, 1) : Ne pas sauver les chrétiens en danger de mort.
                              — Choschen Ham (386, 10) : Celui qui voudrait avouer les secrets d’Israël aux chrétiens, doit être tué avant même qu’il ne leur dise quoi que ce soit.
                              — Abhodah Zorah (26b) : Ceux qui voudraient changer de religion doivent être jetés au fond d’un puits, et oubliés.

                              — Choschen Ham (388, 15) : Il faut tuer ceux qui donneraient l’argent des Israélites à des chrétiens.
                              — Sanhedrin (59a) : Les Goïm qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël191, commettent un crime qui réclame la peine de mort.
                              — Hilkhoth Akum (X, 2) : Les Juifs baptisés doivent être mis à mort.
                              — Iore Dea (158, 2) Hag. : Il faut abattre les renégats qui se sont tournés vers les rituels chrétiens.
                              — Choschen Ham (425, 5) : Ceux qui ne croient pas en la Torah doivent être tués.
                              — Hilkhoth tesch. (III, 8) : Les chrétiens et les autres, nient la Loi de la Torah.
                              — Zohar (I, 25a) : Les chrétiens doivent être exterminés, car ce sont des idolâtres.
                              — Zohar (II, 19a) : La captivité des Juifs prendra fin lorsque les princes chrétiens seront morts.
                              — Zohar (I, 219b) : Les princes chrétiens sont des idolâtres, ils doivent mourir.
                              — Obadiam : Quand Rome sera détruite, Israël sera racheté.
                              — Abhodah Zarah (26b) T. : « Même le meilleur des Goïm devrait être abattu. »
                              — Sepher Or Israel (177b) : Si un Juif tue un chrétien, ce n’est pas un péché.
                              — Ialkut Simoni (245c) : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à Dieu.
                              — Zohar (II, 43a) : L’extermination des chrétiens est un sacrifice agréable à Dieu.
                              — Zohar (L, 28b, 39a) : Les meilleures places dans les Cieux sont pour ceux qui tuent les idolâtres.
                              — Hilkhoth Akum (X, 1) : Ne passez aucun accord avec un chrétien, et ne jamais manifester de pitié envers un chrétien.
                              — Hilkhoth Akum (X, 1) : Soit les détourner de leurs idoles, soit les abattre.
                              — Hilkhoth Akum (X, 7) : Où les Juifs sont fortement installés, il ne faut plus tolérer la présence des idolâtres.
                              — Choschen Ham (338, 16) : Tous les habitants d’une ville doivent contribuer aux frais nécessaires à l’élimination d’un traître parmi eux.
                              — Pesachim (49b) : Il est permis de décapiter les Goïm le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat1101.



                              alors l’auteur à quand un paier sur le méga racisme juif



                              • birdy 27 juillet 2010 11:45

                                Encore des fausses citations de Pranaitis ! Malgré la certitude que ces ouvrages sont des faux, « le protocole des sages de sion » et « Le Talmud démasqué » sont cités ad nauseam par des faussaires. 

                                Justin Bonaventure Pranaitis est connu pour son livre sur le Talmud, publié en latin (1892) avec l’imprimatur de l’archevêque métropolite de Moguilev. Cet ouvrage se présente comme une enquête sur les enseignements juifs sur le christianisme. Le texte, intitulé Christianus in Talmude Iudaeorum (Le Talmud démasqué), est en réalité un faux, contenant de fausses citations du Talmud avec une pagination imaginaire. Il s’agit d’un ouvrage de propagande antisémite, comparable aux Protocoles des sages de Sion et antérieur de quelques années. Ce texte est régulièrement traduit et réédité dans les milieux antisémites4.

                              • fonzibrain fonzibrain 27 juillet 2010 12:08

                                birdy



                                tu crois ce qure tu dis ou tu fais de la propagande ?

                                parceque tu ment comme un arracheur de dent !!!!

                                comment ça se fait que ces citations soient fausses mais que la justice israélienne a envoyé en prison le rabbin qui a regroupé ces citations ans un livre (très vendu en israel d’ailleurs)


                                écoute, je ne ment pas, je ne manipule pas, je vérifie ce que je dis.

                                tiens, voila les articles du guysen et de harretz qui en parle


                                Yitzhar : arrestation du rabbin Itzhak ShapiraLa police a arrêté ce lundi le rabbin Itzhak Shapira, directeur de l’école talmudique Od Yossef Haï à Yitzhar, en Samarie, après la publication de son dernier livre Torat Haméleh portant sur les lois juives autorisant à tuer des non-juifs. Il a été interpellé sur ordre du conseiller juridique du gouvernement.

                                http://www.guysen.com/news_Yitzhar-arrestation-du-rabbin-Itzhak-Shapira_283774.html

                                Voila l’article du haaretz

                                West Bank rabbi : Jews can kill Gentiles who threaten Israel

                                Book by Rabbi Yitzhak Shapiro of Yitzhar permits even the murder of babies and children who pose threat

                                Just weeks after the arrest of alleged Jewish terrorist, Yaakov Teitel, a West Bank rabbi on Monday released a book giving Jews permission to kill Gentiles who threaten Israel.

                                Rabbi Yitzhak Shapiro, who heads the Od Yosef Chai Yeshiva in the Yitzhar settlement, wrote in his book « The King’s Torah » that even babies and children can be killed if they pose a threat to the nation.

                                Shapiro based the majority of his teachings on passages quoted from the Bible, to which he adds his opinions and beliefs.

                                « It is permissable to kill the Righteous among Nations even if they are not responsible for the threatening situation, » he wrote, adding : « If we kill a Gentile who has sinned or has violated one of the seven commandments – because we care about the commandments – there is nothing wrong with the murder. »

                                Several prominent rabbis, including Rabbi Yithak Ginzburg and Rabbi Yaakov Yosef, have recommended the book to their students and followers.
                                haaretz

                                tu es donc un petit menteurs, ces lois sont réelle mon coco, nie le tant que tu veux, ça ne changera pas la réalité....

                                http://fonzibrain.wordpress.com/2010/07/26/la-police-a-enfin-arrete-le-rabbin-qui-appelait-a-tuer-les-goyim-pretextant-les-lois-talmudiques/

                                tu t’es bien grillé sur ce coup la !!!!!


                              • fonzibrain fonzibrain 27 juillet 2010 11:32

                                sympa le judaisme !!!


                                • fonzibrain fonzibrain 27 juillet 2010 11:34

                                  1000 morts c’est vrai que c’est énorme


                                  mais bien moins que le million d’irakiens massacré et les millions empoisoné à l’UA



                                  la paille et la poutre, comme d’hab.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès