Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Phénomène sectaire ?

Phénomène sectaire ?

L’a-t-elle ou pas dit ? Emmanuelle Mignon est dans la tourmente après ses propos à VSD qu’elle nie.

Or, "La direction de VSD confirme les propos sur les sectes prêtés dans l’hebdomadaire à la directrice de cabinet du président Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon, que cette dernière dément avoir tenus, mercredi dans un communiqué".

"Emmanuel Fansten, journaliste à VSD, a rencontré Mme Emmanuelle Mignon a son bureau de l’Elysée le mercredi 6 février de 11 h 15 à 12 heures", indique l’hebdomadaire.

"La rédaction de VSD confirme que les propos cités dans l’entretien ont bien été tenus, dans le cadre de ce rendez-vous ... / ... " AFP 20/02/08.

Des déclarations qui étonnent alors qu’il existe une Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires : La Milivudes.

"Sous le masque médical, religieux, culturel, social, humanitaire, écologique, scientifique ou commercial, on peut déceler des organismes ou mouvements susceptibles de présenter des dérives sectaires. D’autres encore s’expriment à visage découvert. Les victimes ? Les jeunes, les professions libérales, les enseignants, les scientifiques ... / ... " peut-on lire sur son site web.

Quelle est sa mission ?

Extraits du site

"Instituée auprès du Premier ministre, la Miviludes est chargée :

- d’observer et d’analyser le phénomène des mouvements à caractère sectaire dont les agissements sont attentatoires aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales ou constituent une menace à l’ordre public ou sont contraires aux lois et règlements ;
- de favoriser, dans le respect des libertés publiques, la coordination de l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre de ces agissements ;
- de développer l’échange des informations entre les services publics sur les pratiques administratives dans le domaine de la lutte contre les dérives sectaires ;
- de contribuer à l’information et à la formation des agents publics dans ce domaine ;
- d’informer le public sur les risques, et le cas échéant les dangers, auxquels les dérives sectaires l’exposent et de faciliter la mise en oeuvre d’actions d’aide aux victimes de ces dérives ;
- de participer aux travaux relatifs aux questions relevant de sa compétence menés par le ministère des Affaires étrangères dans le champ international ... / ..
."

Lorsqu’on visite le site, on est frappé de voir à quel point le phénomène sectaire est important et pris au sérieux par nos parlementaires.

Alors, qu’a voulu dire ou sous entendre Mme Mignon ? Intervenait-elle à titre privé ou comme collaboratrice du président ?

Une déclaration tapageuse de temps à autre ne suffisait pas ? Faut penser comme Jean-Louis Debré (source : Canard enchaîné) "Il (Nicolas Sarkozy) est pris dans un engrenage : pour tenter d’effacer la connerie de la veille, il en fait une autre le lendemain .... / ..." Notre président désavouera-t-il sa collaboratrice ou bien, obtiendrons-nous une nouvelle outrance dès demain dans nos médias ?

Afin d’aider les parents qui seraient confrontés aux phénomènes sectaires (n’en déplaise à Mme Mignon) nous leur donnons ci-dessous des coordonnées leur permettant de trouver des informations et de l’assistance.

Milivudes "s’informer, de défendre contre les sectes" est en libre téléchargement.

Il existe aussi des associations d’aide aux familles
UNADFI
CCMM
INAVEM

Sources et crédits
MIVILUDES
AFP


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 21 février 2008 11:33

    Tiens, les "sectes anti-sectes" ...


    • bozz bozz 21 février 2008 11:52

      tiens alpo le sectaire...


    • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 21 février 2008 11:59

      Bonjour,

      Etes vous allé visiter le site MIVILUDES ? Ou bien considérez vous les parlemantaires comme des anti sectes dans leur totalité ?

       


    • Alpo47 Alpo47 21 février 2008 18:06

      Tiens, les "sectes anti-sectes" ...


    • ZEN ZEN 21 février 2008 12:16

      C’est sur le problème de la laïcité que Sarkozy va perdre la partie...

      http://www.liberation.fr/actualite/societe/311355.FR.php


      • stephanemot stephanemot 21 février 2008 12:46

        Mignon a clairement affiché la couleur et celle de son patron : les portes sont grand ouvertes aux sectes et en particulier aux Scientologues.

        Cette personne doit démissioner et le Président dire clairement ce qu’il pense des sectes en général et de la Scientologie en particulier : http://blogules.blogspot.com/2008/01/nayez-pas-peur.html

        -


        • stephanemot stephanemot 21 février 2008 13:01

          (sce AFP) : "aucun projet tendant à relâcher la vigilance" (...) "Au contraire, (le Gouvernement) souhaite renforcer nos moyens d’actions afin que la justice puisse intervenir avec toute la sévérité requise contre les organisations ou mouvements qui troublent l’ordre public, ou qui exploitent la détresse psychologique, et peuvent faire l’objet de caractérisations pénales".

          On ne s’intéresse plus à ceux qui ne peuvent faire l’objet de "caractérisations pénales" ? Surveillance zér et tolérance réseau...

          "Renforcer les moyens d’action", c’est changer la loi. On voit bien laquelle. Michèle Alliot Marie fait partie de la troupe de theocons et compte mettre à pas la police, à l’origine de la liste, avant de refiler un bébé passablement modifié à Rachida...
           



           

        • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 21 février 2008 12:55

          En pleine polémique sur les déclarations de sa directrice de cabinet à propos des sectes, Nicolas Sarkozy a tenu à assurer jeudi qu’il n’avait "pas eu de faiblesse" par le passé envers l’Eglise de Scientologie et réclamé que la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) "soit sévère avec toutes les sectes".

          "Ce n’est pas à moi de le dire. Il y a une commission, c’est à elle de le dire". Et d’ajouter : "Je n’ai pas eu de faiblesse, quand j’étais ministre de l’Intérieur, avec eux".

          Alors ministre de l’Industrie, M. Sarkozy avait été critiqué pour avoir reçu Tom cruise, membre éminent de la secte, le 30 août 2004 à Bercy.

          A propos de la Milivudes, le président a ajouté : "Que la mission fasse son travail, qu’elle soit sévère avec toutes les sectes". AP

          L’avenir (proche) nous le dira !!!


          • Emile Red Emile Red 21 février 2008 15:38

            "Ce n’est pas à moi de le dire. Il y a une commission, c’est à elle de le dire".

            De plus en plus fendard Sarkoléon, ce serait bien la première fois qu’il n’aurait rien à dire....


          • Black Ader 21 février 2008 13:00

            Tiens, le retour de l’Inquisition, qui dit quel sont les pensée et croyance autorisés, et les autres !

            Putain, mais fallait ils vraiment nous faire chiez avec votre république pendant un siécle pour en arriver là ?


            • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 21 février 2008 13:04

              Inquisition ! Mais qui l’a invéntée cher monsieur ?


            • Black Ader 21 février 2008 13:21

              "Inquisition ! Mais qui l’a invéntée cher monsieur ?"

               

              Arf ! VOUS l’Utilisez.

               

              Comme quoi, tout est une simple question de rapport de forces, et le petit gentil tout faible qui nous fait de leçons de moral sera le futur Hitler si on ne l’écrase pas sans pitié.

               

              C’est pourquoi aussi toute ces accusation hystérique contre l’Eglise sont non fondé, car il est évident que, quelque soi le systéme, il y a des révoltés à éliminer.

               

              J’imagine d’ailleur que le TSS est surtout basé sur le fait que Sarkozy est un immigrés, alors forcément, ca dérange le franchouillard qui s’imagine qu’un français, ce n’est rien et qui se retrouve rejeter par Sarkozy dans son ethnie : ca énerve le gaucho d’apprendre qu’il n’est qu’un français.


            • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 21 février 2008 14:31

              OK troll en vue


            • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 21 février 2008 14:33

              Nous sommes toujours en attente d’une déclaration de la ministre des cultes. Madame ALLIOT MARIE n’aurait-elle aucun avis sur le sujet ?


            • Emile Red Emile Red 21 février 2008 15:40

              Alliot Ste Marie préfère s’occuper d’installer des espiogiciels dans nos ordi....


            • Mjolnir Mjolnir 21 février 2008 15:43

              Black Ader/NPM a raison... il faut donc l’écraser sans pitié...


            • docdory docdory 21 février 2008 13:32

               @ Jean Claude Bernard

              Ces déclarations de Mme Mignon sont en droite ligne dans les fondements de la pensée politique sarkozyenne , dont on peut faire maintenant un résumé éclairé par plusieurs mois de présidence :

              1°)Diviser pour mieux régner .

              Un exemple type est celui de son discours au CRIF , avec le parrainage d’enfants victimes de la shoah par les enfants de CM2 : cela fait une sorte de bombe médiatique qui provoque une revendication victimaire de toutes les " communautés " estimant avoir droit , elles aussi , à un parrainage de victimes . Pendant que les médias s’occupent de la chose pendant trois jours , le reste ( l’échec total de sa politique économique , entre autres ) passe inaperçu !

              2°)Faire de la France un clone des Etats Unis 

              Les politiciens américains parlent de dieu à tout bout de champ ? Sarkozy doit donc faire la même chose ! Aux USA , il n’y a pas de sectes , il n’y a que des religions ? En France aussi ! La scientologie a pignon sur rue là-bas ? En France aussi !

              3°)Dissoudre les valeurs fondamentales de la République française , valeurs qu’il abhorre :

              Transformer la République laïque , démocratique et sociale en Réprivée anti laïque antidémocratique ( cf le récent congrès de Versailles ) et antisociale , voilà son rêve le plus cher !

              La République laïque ne reconnaît ,ne salarie , et ne subventionne aucun culte ? Eh bien la Réprivée multicléricale sarkozyenne entend reconnaître , salarier et subventionner tous les cultes !


              • wiztricks 21 février 2008 14:47

                Fondamentalement, ce ne sont pas tant les propos tenus qui me choquent : un directeur de cabinet n’est ni un élu ni un ministre, il a le droit de penser ce qu’il veut et un peu d’anti-conformisme ne peut pas faire de mal pour trouver des idées nouvelles - çà peut aider.

                Ceci dit, ce sera le politique : l’élu ou le ministre qui devront trancher. Sauf à les mettre dans l’embarras, un directeur de cabinet aussi talentueux qu’il soit se doit à une certaine retenue surtout lorsqu’il aborde des sujets qui n’étaient pas à priori à l’ordre du jour.

                Note : Le politique peut décider de... et le directeur de cabinet d’expliquer dérrière les motivations pour faire passer la chose.

                Sarko, n’étant pas a priori le dernier des crétins, doit trouver quelques avantanges à laisser s’installer maladresse et confusion des rôles. Nombre de ceux qui ont voté pour lui ne semblent pourtant pas s’y retrouver.

                - W

                 


                • Mon Moulin 21 février 2008 15:32

                   Les sermons d’amitié de Tom Cruise à Sarkozy

                  A Paris, l’acteur scientologue a évoqué leur rencontre de l’été dernier.
                  « Nous avons parlé de tout, de scientologie, de cinéma, de vie familiale », a déclaré l’Américain en évoquant son passage éclair à Bercy, lorsque Sarkozy était aux Finances.

                  Cette simple phrase remet en question le discours officiel sur l’objet de cette visite, rebattu depuis par l’entourage de Sarkozy : « Cinéma et relations franco-américaines. » Rien d’autre dans la discussion des deux hommes, et surtout pas les « bienfaits » proclamés par Tom Cruise d’un mouvement considéré en France comme une secte. Le sujet était d’autant plus sensible que Nicolas Sarkozy avait été en charge des cultes, en tant qu’ancien ministre de l’Intérieur. « Tom Cruise est le plus prosélyte des membres de l’Eglise de scientologie », rappelle la députée socialiste Catherine Picard, présidente de l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu (Unadfi, association de défense des victimes de sectes). « Il tente de la légitimer à toutes ses apparitions. » La « sortie » cruisienne de vendredi matin rappelle aussi la piste évoquée il y a deux semaines par l’émission de Canal + 90 Minutes. Pour celle-ci, le premier passage à l’Intérieur de Nicolas Sarkozy s’était distingué par une baisse de la surveillance des actions de l’Eglise de scientologie, allant même jusqu’à la mise à l’écart d’un policier chargé du dossier. Une accusation que l’entourage du ministre a toujours formellement démentie.

                  « Je suis très fier d’être scientologue, c’est ma philosophie religieuse, cela fait vingt ans que je le suis et cela m’a aidé de nombreuses fois », a réaffirmé sans complexe l’acteur vendredi. Dans son périple français, l’acteur doit se rendre à Marseille, où il devrait recevoir la médaille de citoyen d’honneur de la ville des mains du maire Jean-Claude Gaudin (UMP). Un hommage qui met en fureur l’Unadfi, mettant en garde les hommes politiques contre « l’infiltration » des pouvoirs publics par des groupes sectaires.
                   

                  • Emile Red Emile Red 21 février 2008 15:48

                    Le problème est qu’il est un peu tard et que les maneuvres sectaires ont permis leur installation dans beaucoup de rouage de la société, maintenant les affreux s’attaquent aux politiciens qui sont toujours à la recherche de quelques fonds et soutiens.

                    Les sectes cultivent depuis longtemps les paravents de l’honorabilité et les politiciens veulent en tater.


                  • gecko gecko 21 février 2008 16:48

                    Alors sur ces propos je pense en effet les sectes au sens ou nous l’entendons ne sont pas si importants que... d’autres problèmes. Attention, en disant cela, je ne dis pas qu il faut accepter les sectes et qu un problème minoritaire doit être mis au placard !

                    Mais je voudrais que l on s’occupe un peu plus d’autres sectes moins totalitaristes, radicales et dégénérées conduisant a des suicides collectif mais bien a toutes celles qui s’insinuent lentements dans nos institutions et finissent par nous gouverner sans que personne ne s’en soucie vraiment.

                    Un certain nombre d entre vous ont bien sur tout de suite pointé du doigt la scientologie qui a tranquillement pignon sur rue et qui tout droit venue des etats unis veut s imposer tranquillement... oui mais voila ca vient de la bas, c est mauvais comme un rat débarquant d ’un navire et voulant se reproduire.

                    Mais avant de crier a bas ! que faisons nous d’un député sur 10 appartenant aux Franc Massons ? commencons par nettoyer nos placards et virer tout ces gens qui se grattent l’interieur de la paume et se font de jolis tour de passe passe sans que personne n en soit offusqué ! ...Ah non ?.... pardon nous ne pouvons pas ?... oui il sont déja au pouvoir... ah bon... allons donc voir s il n y a pas une secte du soleil a bruler au bucher... et laisson les autres nous gouverner.


                    • 5A3N5D 21 février 2008 17:15

                      "commencons par nettoyer nos placards et virer tout ces gens qui se grattent l’interieur de la paume "

                      Ils ont un poil gênant à cet endroit précis ? Sinon, les extra-terrestrres (enfin, quelques-uns) gardent le petit doigt tout raide. A chacun son truc.


                    • gecko gecko 21 février 2008 17:49

                      hé hé hé marrant... non je faisais référence à comme repris sur un site internet de francs maçons : "Les Francs-Maçons, dans la poursuite commune d’un même idéal, se reconnaissent entre eux par des mots, signes et attouchements qu’ils se communiquent traditionnellement en Loge au cours des cérémonies initiatiques.

                      Ces mots, signes et attouchements, de même que les rites et les symboles, font l’objet d’un secret inviolable et ne peuvent être communiqués à quiconque n’a pas qualité pour les connaître." (http://www.gldf.org/content/view/41/72/1/1/lang,fr/)


                    • PetitChat 21 février 2008 21:18

                      @Gecko

                      Connais-tu de la franc-maconnerie autre chose que ce que l’on peut lire a droite ou a gauche sur le net notamment ?
                      La franc-maconnerie en gros est un club, ou sous couvert de rechercher des solutions pour le bien de l’humanité on s’arrange entre copains plus ou moins puissants pour que l’un obtienne tel marché public, l’autre bénéficie de prix largements préférentiels sur tel trucs ....
                      Il y a des symboles et rites qui proviennent des temps anciens mais ne sont la que pour impressionner.
                      Et le jour ou tu ne souhaite plus etre franc-macon, ben tu te casses et c’est tout.
                      Un genre de lions club en gros, mais qui essaie de garder une image un peu esotérique et secrete, rien de plus.

                      Après faut voir aussi ce que l’on met derriere le mot secte.

                      sur wikipedia : "Le mot secte a d’abord désigné soit un ensemble d’hommes et de femmes partageant une même doctrine philosophique, religieuse, etc. soit un groupe plus ou moins important de fidèles qui se sont détachés de l’enseignement officiel d’une Église et qui ont créé leur propre doctrine.
                      Il est devenu un terme polémique, qui désigne un groupe ou une organisation le plus souvent à connotation religieuse dont les croyances ou le comportement sont jugés obscurs ou dévoyés. Généralement les responsables de ces groupes sont accusés d’une part de brimer les libertés individuelles au sein du groupe ou de manipuler mentalement leurs disciples afin de s’approprier leurs biens, de les maintenir sous contrôle, etc. et d’autre part d’être une menace pour l’ordre social."

                      donc selon que l’on utilise l’une ou l’autre des definitions, on ne visera pas du tout les memes groupes de personnes. Pour certains, tout ce qui sort du cadre des religions établies sera une secte, alors que franchement certains groupes se forment sans qu’aucune manipulation ne s’exerce sur ses membres.

                      C’est là que l’on peut également voir une autre dérive de l’utilisation du mot secte, que certains conformistes moutons utilisent pour qualifier tout regroupement régulier de personnes autour d’un theme ou d’un autre. Et je prendrais là l’exemple de La Leche Ligue qui se voit régulièrement qualifier de secte. Or il n’est meme pas question ici de partager une doctrine ou une croyance. 

                      Et au contraire limiter le termes aux groupes qui entrainent leurs membres a commettre des actes tels que suicide collectif, abus sexuels .... risque de nous faire passer à coté de certains dangers pour notre société.


                    • Cascabel Cascabel 21 février 2008 18:03

                      Les adultes sont libres de croire à ce qu’ils veulent.

                      Ces constants appels à la vigilance du politiquement correct finissent par me faire penser aux comités de délateurs populaires de l’URSS. D’un point de vue légal il est difficile, voir impossible, de donner un définition objective de la nature d’une secte. Si la scientologie doit être considérée comme une secte, alors que faire de la LCR par exemple ?

                      Dans une démocratie o considère le citoyen adulte et celui-ci à la liberté de s’autodétruire si telle est sa décision. Je ne vois pas comment l’état peut légiférer là dessus.

                       


                      • 5A3N5D 21 février 2008 18:31

                        "D’un point de vue légal il est difficile, voir impossible, de donner un définition objective de la nature d’une secte."

                        Vous vous trompez lourdement : toute "association" qui se prétend "cultuelle" est soumise à la loi de 1905. Ceci permet de contrôler, en premier, les mouvements de fonds (recettes et dépenses) de ladite association, et donc de vérifier si elle est en conformité ou non avec la loi.

                        Il y a également la notion de "trouble à l’ordre public" qui peut se manifester, par exemple, en empêchant les enfants de jouir de leurs droits naturels ; pour les parents en se soustrayant à leur devoir de conduite morale sur leurs enfants. Et j’en passe... Ne considérez pas que les citoyens adultes et pensez que ce sont les enfants qui sont, de loin, les plus vulnérables.

                        Votre comparaison avec un parti politique est mal fondée, celui-ci ne pratiquant aucun culte.

                        La législation existe. Il suffit de l’appliquer.


                      • Savinien 21 février 2008 22:31

                        Pour avoir des membres de ma famille pris dans l’engrenage sectaire, je puis vous dire qu’on fait vite la différence avec un parti politique, fût-il extrémiste. Le militant vous débittera de longues tirades sur la société et l’injustice, toutes les autres choses restant égales dans son mode de vie. Tandis que l’adepte,lui, verra sa manière de vivre totalement métamorphosé. Il ne mangera ni ne dormira plus de la même façon. Il pensera et aimera différement. S’il est votre enfant ou votre frère, il peut en venir rapidement à ne plus vous considérez comme tel... A moins que vous ne décidiez de le rejoindre, mais se faisant vous ne serez qu’ un frère parmi tant d’autres, le gourhou conservant la primauté dans son coeur. En fait, vous avez perdu un être cher, ce n’est plus la même personne que vous avez devant les yeux, et si vous essayez de lui rappeller quelques bons souvenirs, il vous répondra invariablement ; "c’était dans une autre vie, je n’ai plus rien à voir avec ça", Un "ça" vraiment terrible quand vous ètes de la même chair.

                        On ne peut parler des sectes et de leur ravages en agitant des catégories abstraites, sauf à dire des platitudes ou des âneries. Ne laissons pas les politiciens s’emparer du problème et l’empuantir : les sectes font peser une menace grâve sur chacun de nous, car même si vous ne tombez pas personnellement dans le piège, elles peuvent s’emparer d’un de vos proches et, par là, détruire des pans entiers de votre vie...


                      • Cascabel Cascabel 22 février 2008 00:58

                         

                        Je ne minimise pas la nocivité des sectes. Elles sont puissantes, dangereuses et terribles. Moi même j’ai tenté le coup d’aller voir en touriste, pour m’amuser, et c’était un jeu dangereux. Ils ne voulaient plus me lâcher !

                        Durant cette expérience j’ai rencontré des personnes intéressantes, cultivées, sortant du lot. J’ai toujours eu du mal à comprendre ce qu’elles faisaient là dedans. Sinon la plupart des adeptes étaient ordinaires, trop ordinaires.

                        Je ne défends donc pas les sectes, loin de là. Les gourous sont des escrocs je le dis clairement. Mais le problème principal à mon sens vient des adeptes. Si il y a des sectes c’est parce qu’il y a une demande. Interdire les sectes est donc impossible à moins de remettre en question le principe de liberté de conscience. Ensuite vient le problème des enfants, c’est vrai. Mais encore une fois comment être sûr de trancher juste ? Doit-on interdire les grandes religions qui à leur façon sont aussi des sectes ? Cela me semble irréaliste et liberticide. D’ailleurs certains partis politiques, comme la LCR (je ne l’ai pas pris au hasard !) présentent de véritables caractéristiques sectaires.

                        Faisons plutôt le pari de la liberté et apprenons à vivre en hommes responsables de leur sort, c’est je crois la meilleure solution. Les lois je m’en méfie, après tout l’état n’est-il pas lui-même aux mains d’adeptes de la Franc-maçonnerie ou d’autres sectes encore ?

                         La secte : http://www.youtube.com/watch?v=P-5jprJVblk

                         


                      • Elatet 21 mars 2008 08:50

                        Les religions sont des sectes. Une de plus une de moins...Mon propos n’est ni contre les religions ni contre les sectes.

                        Ce qui m’inquiète ce sont les moeurs au sein des sectes ou toute autre forme de regroupements : Les membres gardent-ils leur liberté d’action et de pensée, sont-ils abusés, spoliés, drogués, martyrisés, tyrannisés ?

                        Le thème des sectes m’importe assez peu finalement mais le respect des droits de l’homme et des libertés individuelles où que ce soit. Les sectes sont un faux problème.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès