Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Plantez des arbres pour la paix, mais gardez sacrés les appels à massacrer (...)

Plantez des arbres pour la paix, mais gardez sacrés les appels à massacrer !

Le 21 septembre 2016 des enfants des écoles planteront un arbre pour la paix.

Ce sera dans la même démarche que celle qui avait, sur appel des détenteurs de Prix Nobel unanimes, accompagné la Décennie 2001-2010 "au profit des enfants du monde".

Ni Irina Bokova, ni son prédécesseur à la direction de l'UNESCO, ni aucun chef d'État n'avait, en cette occasion, demandé que les appels à tuer, présents dans les différentes religions, cessent d'être justifiés par elles parce qu'attribués à leur Dieu. (1)

Il était donc décidé, une fois de plus, de ne pas compter sur l'intelligence et sur le sens moral des hommes pour combattre la violence religieuse. Cependant, de solennelles déclarations internationales disant le contraire étaient publiées, et elles sont aujourd'hui renouvelées :

De même que les guerres prennent naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. Afin de connaître une adhésion unanime, durable et sincère des peuples, la paix doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l'humanité. (2)

"L'humanité" n'est pas vraiment, ici, la communauté des hommes se servant de leurs facultés spirituelles pour combattre le mal. Ce n'est qu'un simple artifice langagier qui sonne bien. Les bahaïs eux-mêmes veulent désormais croire qu'un tel artifice est la solution à la violence issue de la démarche religieuse (3).

Les arbres plantés le 21 septembre "pour la paix" ne le seront donc pas contre les tueries très explicitement commandées par des textes divinisés et sacralisés des religions. Ils ne seront que de beaux symboles comme, depuis toujours, des lâchers de colombes qui n'engagent à rien.

En France ils seront semblables aux pleurs versés et aux fleurs déposées sur le lieux des massacres commis, ces dernières années, par des musulmans fanatisés. Ils complèteront la panoplie des défilés organisés, des discours prononcés et des médailles créées par notre Président "pour rendre hommage aux victimes".

Ces dernières décennies, l'église catholique elle-même avait décidé de réanimer et re-justifier, dans son Nouveau Catéchisme, la conception criminogène de ses théologiens fous. Et les fidèles ne s'étaient pas révoltés.

Aujourd'hui encore, 2000 ans après l'entreprise de pacification de sa religion par le juif Jésus de Nazareth, c'est pour eux l'authentique Parole de Dieu que ces appels contenus dans le Livre de Josué à l'époque de l'Ancien Testament : Allez dans ces cités de Canaan massacrer tous leurs habitants, et veillez à ce qu'il ne reste pas un seul survivant. (4) Quel gâchis !

C'est pourtant une gravissime erreur que mettre sur un même niveau de dangerosité ce qui reste de théologie criminogène dans le christianisme et celle que porte l'islam depuis sa création au septième siècle : la première justifie l'injustifiable conception religieuse d'un très lointain passé, la seconde fonde une nouvelle religion qui proclame sa conception violente valable jusqu'à la totale soumission des peuples de la terre à son Dieu Allah.

Si l'Église catholique actuelle est bien productrice de violence, c'est seulement très partiellement et très indirectement. Elle l'est principalement parce qu'elle alimente la théologie violente islamique. C'est parce qu'il ne veut pas débarrasser son église de ses propres restes de théologie criminogène que le pape François s'égare dans la démagogie islamophile. Et celle-ci n'est pas moins déplorable que celle de la fausse Gauche.

Même Jean-Pierre Chévènement s'engage, au sein de celle-ci, à faire semblant de croire à la compatibilité de l'islam avec la démocratie et les Droits humains. Lui qui, Ministre de l'Intérieur avait vécu, dans les négociations avec les musulmans demandeurs d'un CFCM, la radicale impossibilité de rejeter de la charia sa plus monstrueuse règle, celle qui condamne à mort le musulman quittant l'islam et le faisant savoir.

Que ce soit son remplaçant Sarkozy qui ait ensuite pris la révoltante décision de créer le CFCM malgré le refus du rejet préalable ne change rien à l'incohérence chevènementesque.

Aujourd'hui la fausse Gauche sacralise la laïcité républicaine alors même que celle-ci est devenue, de toute évidence, incapable de protéger le pays de l'islamisation. C'est principalement la fausse Gauche, aussi, qui entretient la monstreuse assimilation de l'islamophobie à de la musulmanophobie. Mais le pape François n'est pas moins engagé dans la confusion cultivée.

Alors, les enfants, croyants ou pas mais désireux de sauver les apparences, plantez des arbres pour la paix, ça donne de jolies couleurs aux désastres en cours. Mais faites-le, comme Irina Bokova, comme François Hollande et comme le pape François, de manière politiquement et religieusement correcte : gardez sacrés les appels à massacrer !

 

Pierre Régnier

auteur de Désacraliser la violence religieuse (éditions du Panthéon, 2016)

 

(1) http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/irina-bokova-voudra-t-elle-64907

(2) http://www.un.org/fr/events/peaceday/background.shtml

(3) http://www.bahai.fr/lonu-met-laccent-sur-la-religion-pour-prevenir-la-violence/

(4) http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • genrehumain 15 septembre 12:51

    Il faut renoncer à tous les préjugés, qu’ils soient de nature religieuse, raciale, nationale, ou politique, car ils sont la cause des maux dont soufre l’humanité. Il s’agit d’une grave maladie qui, à moins d’être arrêtée, est capable de détruire la race humaine toute entière. toutes les guerres désastreuses, avec leur cortège de misères et de carnages, ont eu leur point de départ dans les préjugés.

    Causeries d’Abdu’l Baha à Paris,




    La race humaine, en tant qu’unité organique distincte, est passée par des phases d’évolution qui rappellent les phases de bas âge et d’enfance de la vie des humains et elle se trouve maintenant dans la phase culminante de son adolescence troublée, à la veille de l’âge adulte tant attendu...

    Nous sommes arrivés au stade où ceux qui prêchent les dogmes du matérialisme, que ce soit de l’Est ou de l’Ouest, que ce soit du capitalisme ou du socialisme, doivent rendre compte de la direction spirituelle qu’ils ont prétendu exercer. Où est le « nouveau monde » annoncé par ces idéologies ? Où est la paix internationale dont ils affirment promouvoir les idéaux ? Où sont les percées dans de nouveaux domaines de réalisation culturelle produites par l’expansion de telle race, nation ou classe ? Pourquoi la vaste majorité des peuples du monde s’enfonce-t-elle sans cesse plus profondément dans la famine et la misère alors que les arbitres actuels des affaires humaines disposent de richesses énormes que n’auraient pu concevoir ni les pharaons, ni les empereurs romains, ni même les puissances impérialistes du dix-neuvième siècle ?

    Il est évident que des efforts conjoints doivent être entrepris de toute urgence pour remédier à ces problèmes. C’est d’abord et avant tout une question d’attitude. L’humanité continuera-t-elle à s’entêter dans le mauvais chemin, à s’accrocher à des concepts dépassés et à des hypothèses inapplicables ? Ou biens ses dirigeants iront-ils de l’avant et, faisant fi de leurs idéologies, décideront-ils de se consulter pour rechercher conjointement des solutions appropriées ?

    ...La paix découle essentiellement d’un état d’âme reposant sur une attitude morale ou spirituelle et c’est principalement en évoquant cette attitude que l’on pourra parvenir à des solutions durables...

    L’ordre mondial ne peut se fonder que sur la conscience inébranlable de l’unité de la race humaine, une vérité spirituelle que confirment toutes les sciences humaines. L’anthropologie, la physiologie et la psychologie ne reconnaissent qu’une espèce humaine, même si celle-ci est infiniment variée en ce qui concerne les aspects secondaires de la vie. La reconnaissance de cette vérité est subordonnée à l’abandon de tout préjugé de race, de classe, de couleur, de croyance, de nation, de sexe, de degré de civilisation matérielle, autrement dit, de tout ce qui permet aux gens de se considérer comme supérieurs aux autres...

    La Maison Universelle de Justice


    • Pierre Régnier (---.---.75.228) 15 septembre 17:59

      @genrehumain

      Il est triste de voir la communauté bahaïe, qui a pourtant beaucoup souffert de la violence islamique, rejoindre les athées obscurantistes et les chrétiens superficiels dans la croyance que les religions ne peuvent se pacifier en faisant appel à la raison en même temps qu’à la solidarité humaine.


    • Salade75 15 septembre 13:39

      Bonjour,

      Les enfants sont les premières victimes de la religion.
      Le parent qui donne une fessée à son enfant désobéissant est passible d’une condamnation.
      A contrario, celui qui endoctrine le sien, lui raconte des fables délirantes en lui disant que c’est la vérité, lui inflige des accoutrements ridicules, des séances de repentance ou de prière quand il serait mieux à courir et s’amuser dehors, voire lui interdit l’école de la république pour le placer dans des institutions ou on lui bourrera le crâne d’inepties, ne risque rien, voire est posé en parangon d’éducateur (Cf. le discours de Sarkosy sur le curé et l’instituteur).

      Le plus bel arbre que l’on pourrait planter pour la paix et les enfants serait d’interdire la religion aux moins de 18 ans !


      • astus astus 15 septembre 15:14

        Bonjour Pierre Régnier,

        Merci pour cet article qui préconise le rejet de tout ce qui dans les religions incite à la violence, notamment dans les religions monothéistes, car dans le shintoïsme, par exemple, il n’y a pas cette tentation : le culte des ancêtres et de la nature suffisent. 

        Je crois qu’avec les sunnites, qui sont quasiment dénués de clergé, contrairement aux chiites, ce ne sera pas facile car chaque croyant s’autorise de lui-même dans une relation directe avec son dieu. C’est bien ce qui fait problème actuellement avec les extrémistes de cette tendance instrumentalisés politiquement, même si heureusement la plupart de le sont pas.

        Dans notre pays une loi votée en 1825 contre le blasphème réprimant le vol et la profanation des objets de culte, abolie en 1830, prévoyait la peine de mort pour le vol de vase contenant des hosties consacrées (le poing du coupable était coupé avant sa décapitation comme avec la charia aujourd’hui …). Sans les hosties, on se contentait du bagne à perpétuité … (source R. Debray in « Jeunesse du sacré », un excellent ouvrage)

        Je pense donc qu’il faudra du temps pour régler cette question d’autant que la déstabilisation du moyen-orient par les guerres et frappes chirurgicales au nom de l’empire du « bien » en lutte contre l’empire du « mal » ont beaucoup jeté d’huile sur le feu pour alimenter un fanatisme réciproque. (pub pour mon article : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/breve-analyse-du-fanatisme-184575 )

        Pour la plantation d’arbres c’est une tradition très ancienne : arbres de printemps, de paix, et de liberté durant la Révolution française, ou l’on plantait surtout des peupliers, parce que « le peuple y est ».

        Alors aujourd’hui encore insistons sur le fait qu’en effet le peuple y est bien là pour défendre des espaces citoyens de liberté, fraternité et laïcité. 

        Bien à vous.


        • Pierre Régnier (---.---.75.228) 15 septembre 18:18

          @astus

          Bonjour astus

           

          Merci pour l’information sur la loi de 1825, heureusement de courte durée, que je ne connaissais pas.

           

          Concernant Régis Debray, je regrette de ne l’avoir pas convaincu - comme non plus Marcel Gauchet, Michel Onfray et quelques autres non-croyants pour lesquels j’ai un très grand respect - de la nécessité de combattre la violence islamiQUE en la regardant dans ses sources les plus sacralisées, donc les plus malfaisantes, et non en s’enfermant dans la stricte laïcité républicaine, laquelle est désormais inopérante pour protéger la République de l’islamisation.


        • Gloria Lux (---.---.29.244) 15 septembre 15:41

          Qu’il est pitoyable d’observer les 3 impostures que sont les TROIS RELIGIONS MONOTHEISTES,

          Leurs adeptes adorent un soi-disant dieu unique qui serait créateur de ce cloaque minéral, végétal et animal appelé terre alors que ce sont des démons qui l’ont créé !

          ^^

          - Les judas-hic se lamentent contre un mur en se balançant

          - Les crétins pleurnichent à genoux les mains jointes

          - Les mousselimaces s’allongent par terre, postérieur offert

           Misérables esclaves 

           : - (

          La seule et unique vérité, c’est la Lumière

          On ne se soumet pas à la lumière, on lui sourit et on fusionne avec elle

          AMEN


          • agent ananas agent ananas 15 septembre 17:03

            L’auteur, vous faites sans doute référence à W Bush qui clame que Dieu lui a ordonné d’envahir l’Irak et l’Afghanistan comme mission divine d’apporter la paix au Moyen Orient et la sécurité pour Israël.
            BUSH : God Told Me To Invade Iraq


            • Pierre Régnier (---.---.75.228) 15 septembre 17:45

              @agent ananas

              Bonjour l’agent

               

              Bush est effectivement l’un de ces monstres prétendument chrétiens qui réaniment la théologie criminogène dans le christianisme actuel.

               

              Mais il ne peut pas faire pire, sur ce point, que le pape Benoît XVI à la direction du comité de rédaction du Nouveau Catéchisme, et que le pape François qui, pour ne pas faire de peine à son prédécesseur choisit de faire diversion en s’engageant stupidement dans l’acceptation de l’islamisation de l’Europe et du monde.

               

              Bien sûr, des chefs d’état indignes comme François Hollande s’engagent de la même manière, mais ils ne prétendent pas parler au nom des disciples du merveilleux pacificateur Jésus de Nazareth.

               


            • agent ananas agent ananas 16 septembre 02:42

              @Pierre Régnier
              Bonsoir ; Merci pour votre réponse.
              J’ai pensé que cet article devrait vous intéresser. Il tort le cou à certains fantasmes concernant le terrorisme islamiste.
              Selon un rapport déclassifié du FBI, la motivation des terroristes musulmans aux Etats-Unis a plus à voir avec la politique étrangère des US que l’islam lui même...


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 septembre 10:58

              @agent ananas

              Sur le problème discuté ici, la mentalité dominante dans les pouvoirs en place en « Occident » (USA, France, Europe...) n’a pas évolué depuis Bush. Et il en est de même, d’une manière générale dans ce que, militant de gauche depuis toujours je nomme la fausse Gauche : on fait comme si le choix était entre le religieux obscurantiste et l’athéisme/laïcisme tout aussi obscurantiste.

               

              Non. Le choix est à trouver dans l’analyse sérieuse du religieux depuis les origines. Ses conséquences durables, en massacres et maltraitances diverses, sont le résultat de la conception de Dieu dans les différentes religions. Le croyant juif Jésus de Nazareth a donné sa vie pour faire disparaître la conception criminogène de sa religion. Des faux chrétiens l’ont réinstallée mais, surtout, une nouvelle religion, l’islam, est venue la sacraliser à nouveau, comme elle l’était à l’époque de l’Ancien Testament.

               

              Considérer que cette analyse plus indispensable que jamais est devenue sans intérêt depuis que les progrès civilisationnels de toutes sortes fondent les sociétés actuelles, c’est avant tout cela qui fait durer l’horreur engendrée par la conception criminogène de Dieu et sa justification.

               

              Il faut en finir avec ce stupide raisonnement : "le religieux, c’est que des conneries sur lesquelles il ne faut pas s’attarder". C’est ce stupide raisonnement qui fait - et aujourd’hui plus que jamais - les millions de victimes des religions depuis toujours.


            • leypanou 15 septembre 17:21

              faire semblant de croire à la compatibilité de l’islam avec la démocratie et les Droits humains : vous dites çà, moi, je dis que le crétinisme est incompatible avec la Démocratie et les Droits humains.

              Et j’ajouterai même qu’il n’est pas nécessaire d’être musulman pour être crétin.


              • philouie 16 septembre 11:39

                Toujours aussi simpliste le Reigner.
                Les responsables de la violence seraient, à l’entendre, ceux parmi les hommes, les religieux, qui enseignent que le premier devoir de l’homme est de combattre la corruption, fusse par l’épée.
                Mais la corruption ?
                non.
                ça non, ça c’est pas mal.
                Dans tous ses beaux discours contre la violence avez-vous déjà entendu Reigner s’élever contre les ventes d’armes au Qatar, à l’As, au Koweit ? Non.
                S’élever de la destruction de pays entier par les forces militaro-industrielles. ? Non.
                L’avez-vous entendu parler du pillage de l’Afrique ? Non.
                ce que dit le Pape, c’est mal, mais tout le reste que la terre peut porter de criminel, Reigner s’en fout.
                Complètement.
                Peut-être que simplement, il est bête.


                • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 14:42

                  Hollande a déjà donné l’exemple il a planté un sapin dans son gouvernement ......


                  • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 14:43

                    Hollande a déjà donné l’exemple, il a planté un Sapin dans son gouvernement ....


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 septembre 09:17

                      Pendant des années sur Agoravox, commentaire après commentaire, j’ai dit à philouie - mais aussi à Fifi et à d’autres aveugles volontaires - ma ferme condamnation de l’attitude des gouvernants occidentaux qui se font, et qui font notre pays, pour le fric, complices des plus barbares puissances islamistes du Moyen Orient. J’ai souvent répété, aussi, combien les mensonges du militant islamiste philouie et de ses semblables pèsent dans l’avancée de l’islamisation de la France et de l’Europe, donc dans la destruction des valeurs qu’elles ont acquises depuis des siècles.

                       

                      Mais il est tout aussi vrai que, si ces mensonges et cette islamisation sont possibles, c’est parce que, comme la fausse Gauche au pouvoir en France, de nombreux journalistes arrivistes ou sans cervelle occupant les grands médias ne veulent pas réfléchir et faire réfléchir à la réalité de l’islam de toujours, à son incompatibilité fondatrice avec tout ce que, plus tard, on appellera Laïcité, Liberté de conscience et Droits de l’homme.

                       

                      L’islamisation de la France avance aussi parce que de nombreux intellectuels alimentent la monstrueuse assimilation de la très justifiée islamophobie (critique d’une religion particulièrement violente) à de la musulmanophobie (haine de tous les adeptes, conscients ou inconscients, de cette religion) ou, pire encore, à du racisme.

                       

                      On n’arrêtera pas l’islamisation de la France et de l’Europe sans que soient détruits, durant la réisistance, ces diverses attitudes malhonnêtes et lâches. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès