Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Pour ou contre les religions ?

Pour ou contre les religions ?

La religion, on dit beaucoup de conneries à son sujet, voilà pourquoi j'écris cet article. Le but ici est de trouver ce qu'elle signifie vraiment, au-delà de la désémentisation dont elle est malheureusement la cible, que ce soit par les médias ou l'opinion publique.

Du point de vue étymologique, le mot religion vient de relegere et religare, qui signifient relire et relier, elle est donc fondamentalement liée à deux aspects : la relecture et la remise en place d'un lien. Comment interpréter ces mots ?

La relecture, on peut la comprendre comme celle d'un texte qu'on relit après une première lecture. Elle est donc un retour sur ce qui est lu : elle permet alors de réflechir, faire le point, et relier les informations d'un texte. Dans la relecture, nous ne sommes plus dupes de l'histoire car nous en connaissons déjà la fin. Nous essayons de comprendre comment nous avons pu en être dupes, et donc comment le texte procède, tisse les mots entre eux pour créer un effet sur nous, lecteurs. La relecture peut bien entendu mener à une interprétation, autre que celle émise lors de la première lecture. Mais la relecture est aussi véritablement un jeu, celui de la connaissance des procédés structurels et sémantiques d'un texte. A mon sens, elle doit à la fois lier et tisser le texte pour guider à une bonne interprétation, et seule une interprétation ne suffira car les tissages, les correspondaces à établir dans un texte (surtout les textes religieux truffés de symboles) sont infinis.

L'aspect religare peut être compris comme le lien entre les hommes que peut créer la religion. Pensons aux messes, aux rites, ... qui créent un lien entre les adeptes. Ces liens, on les retrouve aussi créés lors de concerts, de manifestations, etc. Il s'agit dans la religion non pas de lier ce qui est déjà lié, mais de relier les hommes par un lien nouveau. Quand je vais par exemple à un concert de Johnny Halliday et que je chante avec mon voisin dans le public que je n'avais jamais vu auparavant, un nouveau lien est créé entre nous. Ces liens dépassent donc les religions au sens classique puisqu'ils peuvent être créés à n'importe quel moment.

Je crois qu'aujourd'hui il est fondamental de comprendre que la religion, au lieu de séparer les hommes, a comme ambition de les relier. Le problème, c'est qu'il y en a plusieurs. C'est ici que la relecture intervient : elle permet de relativiser la vérité absolue apportée par notre religion. Donc à mon sens, je ne crois pas qu'il faille être contre les religions, ce serait comme être contre Johnny Halliday, ce que personne ne souhaite. Il faut plutôt apprendre à les remettre en question et les relativiser, dans une optique de réinvention perpétuelle qui est au coeur de l'homme qui ne cesse d'évoluer à travers le temps, tout comme évoluent les langues, la musique, la peinture, etc. bref ce qui fait l'humanité.


Moyenne des avis sur cet article :  1.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 29 avril 15:53

    Bonjour, Tsibouki

    Faire un lien entre une religion et un concert de Johnny (ou, pourquoi pas ? un match de l’équipe de France de football), il fallait oser.

    Certes, les deux créent de la communauté, durable dans le premier cas, éphémère dans le deuxième, et c’est une bonne chose car rien n’est pire que le repliement de chacun sur son ego.

    Mais tandis que les évènements musicaux ou sportifs n’induisent pas (en général) de dérives xénophobes, les religions peuvent, quant à elles, être porteuses de venins redoutables en matière de rejet, comme le montrent les actuelles déviances théologiques du salafisme ou du wahhabisme, plus dangereuses encore que l’a été l’Inquisition dans l’histoire du catholicisme.

    Or là, c’est précisément cette « relecture » des textes qui est à l’origine des dérives. Une relecture intégriste qui gomme ou minimise les aspects humanistes pour se concentrer sur le prosélytisme agressif de la parole (apocryphe !) d’un Dieu et la vengeance envers les timorés ou les mécréants.

    Les religions ont eu leur utilité pour canaliser les passions et les instincts des populations mal ou pas éduquées. Dans les sociétés évoluées et très largement alphabétisées, elles ne sont désormais plus nécessaires à l’enseignement de la morale. D’ailleurs, faites un test en regardant autour de vous les comportements de vos parents, amis, voisins et collègues : je prends le pari que les pratiquants n’y sont en aucune manière plus vertueux que les athées ou les agnostiques !


    • Sozenz 29 avril 16:52

      @Fergus
      Faire un lien entre une religion et un concert de Johnny (ou, pourquoi pas ? un match de l’équipe de France de football), il fallait oser.

      en y regardant bien, il peut très bien ne pas être loin de la « vérité » dans la comparaison pour bon nombre . après la « messe » prêche, ou prière , chacun retourne a sont train train, sans aller trop chercher plus loin
      Après un concert johnny tout le monde fait de même en repensant au concert durant quelques heures , se remémorent de temps en temps ce temps d ’« extase » et après ... ^^

      la comparaison m a fait sourire en premier ; mais pourquoi pas , au final .


    • mmbbb 29 avril 19:43

      @Fergus tout de meme les guerres civiles ont fait tellement plus de mort Celle de 1940 ou le paganisme hitlerien a tout balaye entre autre Durant la revolution francaise, les eglises furent saccagees mais notre chere Robespierre s’empressa d imposer le culte de l’etre supreme Quant a notee epoque contemporaine c’est le culte du veaux d’ or ( mercantilisme ) Les lignes de partages ne sont pas si evidentes


    • Jo.Di Jo.Di 29 avril 16:00

      Plus d’homogénéisation du monde (MacDonaldisation multi-akulti)
      =>
      Moins d’appartenance à un collectif, à une vision politique

      =>
      Moins de concession à un pouvoir ds lequel on s’identifie (Roi, nation),
      =>
      Plus de demande de liberté absolue (ochlocratie où lotocrassie)
      =>
      Recherche d’ersatz d’identités démultipliée par l’atomisation du monde (éclatement des nations, identités de « quartier », ethnies, religions )
      =>
      Oxymore de la démocratie directe globale du bobo gôôôchiste multiethniqueur sansfrontièriste libertaire
       
      Anarchisme confédérale de micro identités impossible ds une économie globale et interdépendante
      Le nationalisme peut se revendiquer une recherche de liberté et allier les 2 tendances), de même le religieux.


      • Jo.Di Jo.Di 29 avril 16:08

        Ce que voyait déjà Hegel où Carl Schmitt, la démocratie ne peut exister qu’avec un minimum de commun, pas dans une « multiplicuté de personnalités » cher à apologétique oligarcho-capitaliste-multiethniqueuse de Koundenhove-Kalergi .... global = oligarchie par essence.
         
         
         « Le pouvoir démocratique ne réside dans le peuple que lorsque le peuple est uni »
         
        « Il n’existe pas de « société » ou d’ « association » politique, il n’y a qu’une unité politique, une communauté politique »

         
        C. Schmitt


      • Fergus Fergus 29 avril 17:13

        Bonjour, Jo.Di

        « Le pouvoir démocratique ne réside dans le peuple que lorsque le peuple est uni »

        En effet, et c’est pourquoi le peuple, désormais beaucoup trop enfermé dans un modèle de société où l’individualisme prédomine très largement jusque dans les classes populaires, est dépouillé de ce pouvoir par l’oligarchie et son exécutif politique.


      • Jo.Di Jo.Di 30 avril 09:36

        @Fergus
         
        « L’individualisme est un sentiment réfléchi qui dispose chaque citoyen à s’isoler de la masse de ses semblables de telle sorte que, après s’être créé une petite société à son usage, il abandonne volontiers la grande société à elle-même »
         
        ’Le benêt gôôchiste free-branleur’ Tocqueville
         
        « Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel », déclare Vincent Peillon, à quoi répond Tocqueville 
         
        « Non seulement la pulsion individualiste fait oublier à chaque homme ses aïeux, mais lui cache ses descendants et le sépare de ses contemporains ; elle le ramène sans cesse vers lui seul et menace de le renfermer enfin tout entier dans la solitude de son propre cœur ».

         
        L’ultime « déconstruction » est la déconstruction du sexe, à laquelle procède l’idéologie du genre et le mariage pédéraste à gode-bébé gpa du gôôôchiste
         
        Son super passage sur Etat-oligarchie Maman Assurance :
         
        « Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société tout entière ; il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule ; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige ; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse ; il ne détruit point, il empêche de naître ; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger. J’ai toujours cru que cette sorte de servitude, réglée, douce et paisible, dont je viens de faire le tableau, pourrait se combiner mieux qu’on ne l’imagine avec quelques-unes des formes extérieures de la liberté, et qu’il ne lui serait pas impossible de s’établir à l’ombre même de la souveraineté du peuple. »
         
         
         Tocqueville, De la démocratie en Amérique, 1840,


      • pergolese 29 avril 18:03

        Les religions sont des calamités

        Elles sont dangereuses et elles constituent une menace constante pour l’Humanité. Elles rendent fou.

        On en a la preuve tous les jours


        • Zip_N Zip_N 2 mai 08:52

          @pergolese

          « On en a la preuve tous les jours »

          Vous êtes preuviste ? smiley


        • lsga lsga 29 avril 18:40

          contre 


          • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 20:37

            « Il faut plutôt apprendre à les remettre en question et les relativiser, dans une optique de réinvention perpétuelle qui est au coeur de l’homme qui ne cesse d’évoluer à travers le temps, tout comme évoluent les langues, la musique, la peinture, etc. bref ce qui fait l’humanité. »


            Oui, bien sûr. 
            Mais pour un mécréant, malgré cela reste difficile.
            « Croire, c’est toujours ne pas être », un sujet qui m’a pris tellement de temps à se concevoir.

            • Ratatouille Zoblard le terrible 29 avril 21:38

              j’aime bien les vielles églises,les cathédrales,mais quand elles
              sont vides.
              les religions séparent les hommes et crée des conflits.
              la spiritualité c’est une autre affaire j’ai la mienne et je fait
              chier personne avec.


              • rimka 29 avril 23:44

                Il est inscrit dans nos « gènes », cette nature innée de rencontre avec notre Créateur
                Si l’Homme se détourne de son Créateur, il serait dans l’égarement et serait automatiquement esclave d’une fausse divinité, donc de ses passions qui ne sont autre qu’une prison . L’âme qui a vu Son Créateur, avant que l’Homme ne soit corps, brûle de passion pour une deuxième rencontre durant son passage sur terre. Malheureusement, l’Homme la prive et la laisse prisonnière dans ce corps impur. Alors que s’il la libère, il serait libre lui même et sortirait de ce cercle restreint pour embrasser tout l’Univers . Enfin, la troisième rencontre, serait au Paradis où l’Homme, cette fois ci, corps et âme verra son Créateur. Cette rencontre sera pour l’Homme, un moment intense d’ivresse et d’euphorie qui lui fera oublier les délices du Paradis.


                • Al djamaal 30 avril 05:08

                  La croyance en Dieu n’implique pas forcement l’adherance à une réligion. La réligion est une création humaine, une sorte de communauté où, la plupart du temps, sévit une communautarisme sevère et aigüe. Ce qui fait que entre co-réligionnaire il y en a ceux qui s’entretuent (cas de l’Irlande réligion chrétienne, de l ’Irak actuel réligion musulmane...). Théoriquement, la croyance en Dieu exige l’amour d’autrui, mais cet amour ne dépasse pas le cercle de chaque communauté en pratique. La réligion en est boiteuse.


                  • Fergus Fergus 30 avril 08:54

                    Bonjour, Al djamaal

                    En Irlande, la dimension religieuse était secondaire : le conflit est avant tout né de la fracture sociale entre les loyalistes aisés et favorables au modèle britannique, et les nationalistes pauvres partisans d’une plus grande justice sociale dans l’indépendance.


                  • Jean Keim Jean Keim 30 avril 12:06

                    @Al djamaal
                    Le contexte d’une idéologie est finalement sans importance, en avoir au moins une est ce qui paraît important, il y a là le point de départ d’une recherche primordiale.


                  • Al djamaal 30 avril 13:40

                    @Jean Keim
                    C’est l’apparence qui devient donc plus important que le fond (la déîté proclamée). C’est encore en defaveur de la réligion telle qu’elle est...


                  • Al djamaal 30 avril 13:46

                    @Fergus
                    Merci de cette précision. La façon dont ce conflit est présenté aux non initiés est généralement du côté de cette difference réligieuse.


                  • Christian 30 avril 08:02

                    L’histoire pourtant dément l’idée que les anti cléricaux/religieux seraient meilleurs et pleins de bonté.
                    La guerre des Cristeros au Mexique en est une démonstration...interdiction de la religion et massacre du petit peuple.

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Cristeros


                    • fred.foyn Le p’tit Charles 30 avril 09:45

                      Les « religions » sont la plus grosse arnaque de l’histoire de l’humanité...et ça continu encore à notre époque...Pitoyable...


                      • Zip_N Zip_N 2 mai 09:03

                        Le p’tit Charles connait la théorie de l’univers et de l’humanité par cœur (une évidence) , c’est pour cela qu’il prétend à autant d’humilité, créant ainsi son mouvement, les apitoyés smiley


                      • Jean Keim Jean Keim 30 avril 11:50

                        Entre la messe et le concert il y a quand même un point commun : l’idole qui a exactement la réalité qu’on lui accorde.


                        • Jean Keim Jean Keim 30 avril 11:58

                          Il y a une évidence qui ne saute pas aux yeux de tout le monde : une croyance est indissociable d’une idéologie, l’hitlérisme ou le nazisme n’y échappe pas, pas plus que l’adhésion à une religion ou à un parti politique ou encore à une doctrine économique.


                          • tf1Groupie 30 avril 12:41

                            On n’explique pas tout avec l’Étymologie ...


                            • Yvance77 Yvance77 30 avril 12:44

                              Autour de moi, je note surtout que la majorité s’en branle. Par contre, que l’on veuille nous en faire bouffer de force, là les crocs commencent, à raison, à sortir !


                              • Jeekes Jeekes 30 avril 12:46

                                La (les) religion(s) premier outil d’aliénation des masses.

                                Une saloperie sans nom.

                                Quel est l’enfoiré qui a eu le premier cette idée ignoble ? 

                                • Zip_N Zip_N 2 mai 09:09

                                  @Jeekes

                                  « premier outil d’aliénation »

                                  Cette chronologie vient d’une théorie accessible quelque part ou de votre invention ? (aliénation) 


                                • Jeekes Jeekes 2 mai 19:32

                                  @Zip_N
                                   

                                  Je l’attendais celle-là, elle est juste venue un peu tard.
                                  Alors, selon vous, il faudrait que je cherche mes convictions dans celles des autres ? (Négation de ma capacité à penser par moi-même = aliénation aussi).

                                  Non, voyez-vous, j’ai des yeux (pour lire) et un cerveau (pour penser et, de fait, en tirer des conclusions). Comme tout un chacun, encore que pour le cerveau il m’arrive d’avoir des doutes.

                                  Il faut être crédule et bien innocent pour ne pas constater ce qui crève les yeux ; les religions (et notamment celles « du livre » sont à l’origine (ou ont servi d’excuses) pour les pires saloperies de l’histoire humaine. 
                                  Notez que je n’ai pas dit de l’humanité, qui relève d’un autre concept.

                                  Après, je ne suis pas prosélyte, à chacun de s’intoxiquer avec les croyances de son choix.
                                  Je m’en bât les joyeuses, tant qu’on n’essaye pas de me les imposer... 
                                   


                                • Antenor Antenor 30 avril 13:43

                                  La République Française manque terriblement de rites. La France d’Ancien Régime avaient des rites catholique qui valaient ce qu’ils valaient mais qui avaient au moins le mérite d’exister et de créer du lien social. Aujourd’hui le vide est béant et il est urgent de retisser le canevas. Mais attention, à vin nouveau, outres neuves ! N’ayant jamais rien attendu de la Droite (trop occupée à pleurer sur un bon vieux temps qui n’a jamais existé) dans ce domaine, j’espère que la partie encore saine de la Gauche (c’est à dire pas trop pourrie par l’ultra-individualisme, le pseudo-antiracisme et le relativisme culturel) va se réveiller.


                                  • Pierre 30 avril 14:39

                                      Johnny réjouit les incultes musicaux, les religions les insuffisants de la vie !


                                    • fcpgismo fcpgismo 30 avril 15:05

                                      Un « inculte » adorateur du Smet la note va être salé.


                                      • Michel Maugis Michel Maugis 1er mai 07:07

                                        « La religion, on dit beaucoup de conneries à son sujet, voilà pourquoi j’écris cet article »

                                        Une connerie de plus, donc !

                                        Car c’ est vraiment une connerie de tenter d’expliquer ce qu’ est la signification réelle de la religion sans répondre à la question fondamentale POURQUOI ?

                                        La religion n’ est que le constat humain et inconscient que l’ homme est aliéné, c’ est à dire mène une vie qui ne devrait pas être la sienne.

                                        C’est aussi le constat du marxisme qui lui propose de lutter sur terre contre cette aliénation pour construire vraiment ce que devrait être l’ humanité. SUR TERRE, sans attendre la soi disant autre vie aux paradis.

                                         La religion est une conception globale et cohérente du Monde à l’époque ignarde quand elles furent créés. il importe peut qu’une conception soit exacte ou fausse.

                                        Elles ont participé à la civilisation de l’ Humanité, quoi qu’ en disent les athées vulgaires, c’ est à dire non marxistes.

                                        Une conception même fausse, est mieux que pas de conception du tout.
                                        en ce sens la négation des théismes ( a-théismes) n’ est pas une conception mais l’ expression d’une méconnaissance et d’un jmenfoutisme égoïste qui s’exprime de nos jours dans la foutaise de la laïcité du Dieu FRIC et du CAPITALISME.

                                        La seule conception qui vaille est le MARXISME qui est un véritable « ISME » : ATHEE-ISME, la conception du monde qui se passe de dieu(x).

                                        La misère religieuse est tout à la fois l’expression de la misère réelle et la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée, l’âme d’un monde sans cœur, de même qu’elle est l’esprit d’un état de choses où il n’est point d’esprit. Elle est l’opium du peuple.
                                        Karl Marx

                                        • Jean Keim Jean Keim 1er mai 09:16

                                          @Michel Maugis
                                          Ne pouvez-vous envisager, je dis bien simplement envisager que toute idéologie comble un vide.

                                          Si ma religion m’apparaît comme dénuée de sens et que je la rejette mais que je la remplace par une autre idéologie, ne suis-je pas finalement toujours dans le même mouvement ?

                                        • vip (---.---.108.13) 1er mai 09:59

                                          @Jean Keim

                                          Vous vous etes libere d’un heritage par transmission familiale, pour fAire vos propres choix, adopter une religion et ses dogmes necessite un apprentissage en plus de la foi, cela ne se decrete pas, on peut y adherer ou pas, il n’y a pas d’automatisme.

                                          Ce refus est avant tout un respect envers soi meme, car qu’y a t’il de pire que la pratique cultuelle par conformisme, sans elan spirituel ?

                                          Par contre, ressentir au fond son coeur, que l’on est en accord avec ses propres idees spirituelles et la trajectoire que l’on s’ est choisie, apportent une serenite en meme temps qu’une harmonie dans sa vie. et, je crois que c’est la qu’est l’essentiel : etre en accord avec soi.

                                          Je ne sais plus qui a dit " connais toi, toi meme et tu connaitras le monde.


                                        • Michel Maugis Michel Maugis 2 mai 22:12

                                          @Jean Keim


                                          Et quel est ce mouvement ?

                                          celui de la formation de la conscience humaine, depuis des millénaires.

                                          L’ homme recherche toujours une explication cohérente. Cela fut l’objet des religions qui se créèrent à une époque ou la science n’existait pas.

                                          Le théisme, avant d’ être une religion, est avant tout une conception du monde cohérente dans un monde ignare.

                                          l’ A-théisme est un rejet de ces conceptions, sans avoir donné une autre conception cohérente en échange. C’ est même la pire des conceptions puisque s’en est pas une. Le rejet des théistes est en fait un appel rétrograde vers un monde sans âmes, sans dieu, sans repère, sauf celui de la « liberté » alors même que l’ histoire de l’humanité n’est qu’une restriction permanente des libertés.

                                          La seule conception sans dieu, est par définition l’ ATHÉE- ISME.

                                          ATHÉE = sans dieu
                                          ISME = conception.

                                          le MARXISME est la seule conception du monde sans dieu(x)

                                          Et à ce jour seul le marxisme donne une analyze pertinente et cohérente de l’historie du monde, de l’ Univers, de la terre, des hommes, de dieu, des sociétés etc. sans devoir invoquer dieu(x)

                                          Il faut remarquer, que contrairement à ce que raconte les théistes, le POLYTHEISME n’était pas une religion en tant que conception. C’était déjà un anti- monothéisme, donc un athéisme.

                                          Hélas, le monde était naturellement ignare, puisque l’humanité était naissante.

                                        • Jonas 2 mai 09:16

                                           A l’auteur 

                                          Il ne faut pas faire d « Amalgame » comme disent les arabo-musulmans. 
                                          Bien qu’étant athée ,je ne mélange pas le Couscous et la Choucroute. Les religieux qui restent à leur place et pratiquent leur foi en privée ne me gène pas. En me promenant dans les lieux publics , je n’ai pas a savoir qui pratique telle ou telle religion par un accoutrement et une pratique dans les rues. Les lieux publics sont publics c-à-d à tout le monde. Je parle de la France. Les autres pays sont libres de faire ce qu’ils veulent. Lorsqu’il m’arrive pour des raisons professionnelles d’aller dans les pays arabo-musulmans. Je respecte le Ramadan où les autres fêtes comme de voir les femmes et les petites filles voilées , cela ne me choque pas. Chaque pays a ses moeurs, coutumes et traditions etc
                                           
                                          Il existe a peu près plus de 100 religions ou assimilées . dans le monde La seule qui prône la violence etc c’est l’islam. Il faut l’admettre. On peut être contre les religions, mais on n’a pas le droit de les mettre sur le même plan en plein début du XXIe siècle. 
                                          Comme le disait Claude Lévi-Strauss « Si toutes le valeurs se valent , le cannibalisme n’est qu’une affaire de goût ». 

                                          Même si les autres sont violentes , elles le sont dans les conflits internes de leur pays. l’islam , lui est violent partout , dans les pays à majorité des adeptes du prophète Mohammad comme dans les pays où l’immigration musulmane est présente. 

                                          Sauf au Japon , le Cambodge , le VietNam , le Laos , Pologne, Ukraine , et bien d’autres où l’immigration arabo-musulmane est peu importante ou inexistante. 
                                          Les médias et les « idiots utiles » expliquent que le comportement des arabo-musulmans en Occident est dû, au racisme, la discrimination et à l’islamophobie . Mais alors pourquoi y a t-il de la violence au Pakistan-Afghanistan-Turquie , Irak-Syrie -Egypte-Arabie saoudite-Algérie-Maroc -Tunisie-Libye etc . Ces pays sont -ils aussi racistes , discriminants , et islamophobes aussi ? 

                                          Cela prouve qu’il y a un rapport entre l’immigration arabo-musulmane la violence et la délinquance de ce groupe humain. sinon les bouddhistes, hindous , Shinto, Juifs , chrétiens, athées etc présents sur le sol de notre pays tueraient et égorgeraient , leurs semblables au nom de leur foi. ou de leur philosophie. Ce qui n’est pas le cas. 

                                          Les pays Occidentaux où cette religion est présente , les prisons sont débordées . En 2004, le philosophe directeur de L’EHESS, Farhad Khosrokhavar , dans son livre « Les prisons de l’islam » avait attiré l’attention des pouvoirs publics sur la délinquance , drogue , alcool , violence de ces jeunes arabo-musulmans. Sans résultats. En 2016 , tous ses arabo-musumans pour se racheter et aller au Paradis d’Allah se jettent dans le terrorisme pour mourir comme ils disent en « martyr » pour recevoir en compensation les 72 vierges et les éphèbes promis par le prophète. 
                                          Donc l’islam est la religion , qui déshonore toute les autres religions. 

                                          • Zip_N Zip_N 2 mai 10:35

                                            @Jonas

                                            Vous distribuez les médailles aux 1er ? en gras c’est pas beau, vous honorez pas le sujet par votre vertu. La violence et le crime est pas l’exclusivité de la religion. Je crois pas qu’il y aie plus de criminels dans les pays arabes qu’au USA, par exemple ?



                                          • Jonas 2 mai 11:57

                                            @Zip_N

                                            Par exemple aux Etats-Unis comme dans toutes les démocraties , il existe des opinions diverses , une liberté de culte , dans les pays arabo-musulmans non seulement l’opinion publique est chloroformée , mais la liberté de culte n’existe pas , en plus il y a unanimité surtout . Ce sont les pouvoirs en place qui dictent la position politique qui est évidemment colportée par les apparatchiks du pouvoir . La dernière en date est le journal Algérien Al-Akhbar qui va disparaître pour ne pas suivre les consignes édictées par le pouvoir. 

                                            Pa ailleurs Aux Etats-Unis , plusieurs millions de personnes cherchent à y entrer ; dans les pays arabo-musulmans plusieurs millions de personnes cherchent à fuir pour aller se réfugier en Occident dont les Etats-Unis, Plus de 12 millions d’immigrés sont recensés au Etats -Unis . Combien dans les pays arabo-musulmans ? Ces pays arabo-musulmans ne sont même pas capables de venir en aide à leurs frères de religion d’Irak, de Syrie, de Libye, d’Algérie et d’autres. 
                                            Les seuls pays frontaliers qui reçoivent les immigrés de Syrie et d’Irak sont le Liban, la Jordanie et la Turquie , avec une compensation pécuniaire des Occidentaux dont plus de 6 milliards pour la Turquie. 
                                            Vous confondez crimes crapuleux et violence religieuse. Je parle de la violence religieuse répandue sur la planète, elle est strictement musulmane. 
                                            Vérifiez vous-même sur une mappemonde.
                                             Mozabites contre les Arabes , Sunnites contre Chiites, Turcs contre kurdes , Perses contre Arabes , Arabo-musulmans contre non-musulmans et ainsi de suite. 


                                          • Zip_N Zip_N 2 mai 12:09

                                            @Jonas

                                            « Par exemple aux Etats-Unis comme dans toutes les démocraties , il existe des opinions diverses , une liberté de culte »

                                            Et pourtant il y a certainement plus de criminalité et tueries civiles au USA que dans les pays arabes. Votre précédente théorie religieuse ne tiens pas la route.


                                          • Zip_N Zip_N 2 mai 12:59

                                            @Jonas

                                            « Vous confondez crimes crapuleux et violence religieuse. Je parle de la violence religieuse répandue sur la planète, elle est strictement musulmane.  »

                                            Je ne confonds pas. Des 2, il y en a pas une excusable au dessous des autres, et l’autre inexcusable au dessus des autres, tel que vous souhaitez le faire croire !

                                            « dans les pays arabo-musulmans plusieurs millions de personnes cherchent à fuir pour aller se réfugier en Occident dont les Etats-Unis »

                                            Ces fuites ne proviennent elles pas des suites d’ingérences commencé en Irak, Syrie, Palestine, ou en Libye.. alimentant les fuites de population par les pays qui les ingèrent, les font se déplacer et les accueillent, et vous trouvez cela injustifié pour eux ? c’est la procédure raisonnable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès