Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Pour qui votent les Francs-maçons ?

Pour qui votent les Francs-maçons ?

Alors que les élections régionales battaient leur plein, l’Express préférait consacrer son numéro du 17 mars dernier à la crise qui sévit actuellement dans la seconde organisation maçonnique de l’Hexagone, la GLNF (Grande Loge Nationale Française) qui risque l’éclatement pur et simple du fait de l’activisme et du népotisme présumés de son Grand Maitre.

Très bonne occasion pour revenir sur le sujet, oh combien périlleux, des relations entre la maçonnerie et la politique… Le thème, à n’en point douter, agite autant en dehors qu’à l’intérieur des Loges. Car si l’ensemble des obédiences (les fédérations de Loges comme la GLNF, le GO, le Droit Humain…) se veulent apolitiques, l’influence des idéaux maçonniques sur plusieurs lois historiques (la séparation de l’Église et de l’État, la pilule, l’IVG ou, plus près de nous, la fin de vie …) et la présence régulière de maçons dans les plus hautes sphères de l’État alimentent toujours les même phantasmes sur les relations prétendument ambiguës entre la politique et les « enfants de la veuve », comme les maçons aiment à s’appeler eux-mêmes.
Profitons de l’actualité électorale pour aller à la rencontre du « vote franc-maçon », quitte à tordre le coup à quelques idées reçues !
Maçonnerie rive gauche, maçonnerie rive droite.
« De toute façon, vous les francs-maçons, vous êtes tous de Gauche ! ». Voilà ce que j’entends la plupart du temps lorsque je parle du sujet avec mes amis, tant la vision du maçon « laïcard » et progressiste reste prégnante dans l’imaginaire collectif.
Pourtant, loin de ce « socialisme cassoulet », la maçonnerie d’aujourd’hui rassemble bien l’ensemble du spectre politique de notre pays. Il y a effectivement des maçons de Droite, comme le prouve le « coming out » récent de Xavier Bertrand … Il existe même une maçonnerie de Droite, représentée justement par cette GLNF médiatisée par le récent dossier du Point et dont les colonnes (là où se tiennent les maçons en Loge) sont plutôt « bleues horizon ». Cette maçonnerie traditionnelle (voire « traditionaliste ») ne serait pas, selon certains, absente des rangs de l’extrême droite, dans l’ouest parisien ou sur la Côte d’Azur notamment…
Non ! Les maçons ne sont donc pas tous de Gauche, loin s’en faut ! Ce qui était vrai jusqu’à la 1e moitié du XXe siècle, par opposition à une Droite catholique et encore majoritairement antirépublicaine ne l’est plus depuis que l’ensemble des forces politiques de Gouvernement partagent, peu ou prou, le socle idéologique de la maçonnerie : séparation de l’Église et de l’État, démocratie représentative et liberté de conscience.
Ma Loge, par exemple, si elle penche légèrement du côté du PS, comporte un bon tiers d’électeurs du Modem ou de l’UMP, ce qui correspond bien à la sociologie locale. Le reste se répartissant entre socialistes, électeurs d’Europe Écologie, du Parti de Gauche, plus quelques communistes ou aficionados de Besancenot. Pas plus à Gauche que la moyenne nationale des dernières élections donc ! Ce qui fut également le cas lors des élections présidentielles de 2007 où, si j’avais effectué un sondage, les résultats n’aurait pas été beaucoup différents que dans les urnes !
« Pourtant », me rétorque-t-on, « j’ai toujours entendu dire qu’il y avait des obédiences de Gauche et des obédiences de Droite ! ».
Oui et non… Passons sur le cas de la GLNF qui, bien qu’officiellement apolitique, recrute clairement dans un électorat de Droite en raison de sa « régularité » maçonnique (série de règles que doit observer une obédience pour être reconnue par la Grande Loge d’Angleterre) : non mixité, croyance au Dieu chrétien, sacrement sur la Bible…
Les autres obédiences sont bien moins monolithiques ! Si le GODF (le Grand Orient de France, principale obédience française avec plus de 50 000 membres) est clairement classé à Gauche, avec des dirigeants souvent proches du PS ou des ses alliés, la physionomie de ses Loges est souvent bien plus variée. L’inverse est vraie avec la Grande Loge de France, traditionnellement plus marquée à Droite (car moins active dans les combats sociaux et politiques) mais dont les membres se répartissent également entre les deux bords politiques. Même chose pour le Droit Humain, dont les dirigeants et les prises de paroles le situe à la gauche de la Gauche mais qui regroupe une population bien plus élargie, notamment du fait de sa mixité.
Cette situation est d’autant plus vraie en Province, dans les petites villes, où l’offre maçonnique se résume souvent à une, voire deux loges. Là, pas le choix de l’Atelier qui correspond le plus à ses convictions. D’autant qu’un maçon, une fois initié, peut être amené à changer de Loge selon ses déplacements et son rythme de vie.
Chaque Atelier est donc le plus souvent représentatif des équilibres politiques de la ou des villes où il est installé. Ni plus, ni moins !
 « Ils en sont tous ! »
Au niveau national donc, la maçonnerie ne serait au service d’aucun parti ! Localement, en revanche, on peut retrouver parfois de fortes collusions entre certaines Loges et telles ou telles sections d’un parti politique, notamment sur des territoires qui sont déjà le fief d’une organisation politique unique. Mais on reste bien loin de l’omerta et il est très rare que les conséquences de telles situations aillent au-delà de quelques coups de pouces personnels. Conséquences que l’on peut trouver certes injustes mais pas différentes de ce qui se pratique ailleurs avec les réseaux d’anciens élèves, les grands corps de l’État ou, tout simplement, le parvis de l’Église ou l’amicale des joueurs de boules !
Si appartenir à la Franc-maçonnerie est incontestablement un atout pour se construire un réseau, surtout en Province, elle ne constitue nullement le sésame immédiat à une brillante carrière que veulent bien s’imaginer certains. Ce serait oublier la lenteur du parcours maçonnique (l’apprentissage oblige à 2 ans de silence) et son aspect toujours sulfureux qui pourrait bien amener à un homme politique plus d’ennuis que d’avantages objectifs… D’autant que les Loges ne rassemblent pas que des notables influents mais aussi et surtout des personnes comme vous et moi sans beaucoup d’utilité pour un ambitieux !
Cela explique peut-être pourquoi, contrairement à ce que l’on pense, les hommes politiques restent peu nombreux dans les Loges. Car si, oui, on trouve proportionnellement plus d’initiés chez les élus que dans d’autres catégories de la population (pour des raisons essentiellement sociologiques, comme c’est le cas pour les avocats, les médecins, les fonctionnaires…), on est bien loin des images d’Épinal !
Si il y a chez nos élus des maçons sincères, les 2 ou 3 exemples que j’ai vécus de « Rastignac » rentrant en maçonnerie en pensant se construire un réseau à moindre frais se sont avérés calamiteux : les « nouveaux frères » repartant, au bout de quelques mois, le tablier entre les jambes, n’ayant réussi à se récolter…Qu’une bonne contre-publicité !
Finalement, le principal intérêt de la maçonnerie pour un élu local est, qu’en regroupant des individus souvent très impliqués dans les structures « profanes » (associations locales, syndicats, rotariens, éducation populaire…) elle permet d’avoir un accès direct à un « concentré de société civile » toujours utile pour prendre le pouls de la situation.
Alors si Maires, Députés, Ministres, Présidents ou partis politique font bien garde d’amadouer un réseau qui garde toute son influence, le vote maçon reste un vieux phantasme sans substance.

Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 13 avril 2010 13:16

    Pour en savoir plus, lisez :
    - « Un état dans l’état » de Sophie Coignard.


    • mariner valley mariner valley 13 avril 2010 14:02

      Ils votent pour les faux-peintres LOL


      • morice morice 13 avril 2010 14:12

        et c’est reparti comme en 36 : les francs-maçons, les juifs, etc.... l’antisémitisme remplacé par l’islamophobie, ça reste pareil : dès que le FN repointe le bout de son nez, on a a nouveau les articles habituels : immigration, franc-maçons, etc... C’est Jean-Marie qui est content...


        • Tarouilan Tarouilan 13 avril 2010 19:07

          Enfin, Morice,..... les réseaux FM ... dans le cadre des fraternelles prof. ...... c’est quoi ? par exemple...une proportion énorme de commissaires de police en France en font partie...... il n’y a pas de grosses ripoux-eries derrière tout cela.... ??? .. soyons sérieux...... et faisons comme dans certains pays européens interdisons cela aux fonctionnaires ...


        • morice morice 14 avril 2010 13:04

          Enfin, Morice,..... les réseaux FM ... dans le cadre des fraternelles prof. ...... c’est quoi ?


          du pipeau.

        • Mat Mat 13 avril 2010 14:59

          Article intéressant, cependant, qui croit encore au clivage gauche-droite en 2010 ? L’élite Franc-Maconne devrait, comme elle l’a fait avec l’église en son temps, s’insurger contre l’idéologie ultraliberale qui détruit le monde et ses habitants (humains, faune et flore). J’ai toujours observé la Franc-Maconnerie avec beaucoup de prudence, est-ce un vrai mouvement humaniste, républicain, d’égalité et de fraternité ou est-ce une façade idéologique servant à couvrir un lobby ultra puissant qui sert uniquement les intérêts des riches et puissantes personnes se trouvant en haut de la pyramide ?


          Les réseaux d’influences et de pression, qu’ils soient maçonnique, religieux ou industriels, sont un danger pour les nations. Une fraternité pour faire émerger de nouvelles idées et unir les gens, c’est sain, une fraternité utilisée comme groupe de pression ultra puissant et secret, c’est très mauvais. 

          Par ailleurs, je serais vraiment intéressé d’avoir un avis de Franc, si l’auteur daigne me répondre par exemple ... smiley

          • brieli67 13 avril 2010 15:17

            Ces FM qui me font hontent

            que le journaliste Christophe Nonnenmacher laisse actif depuis des années

            http://www.europeus.org/archive/2006/04/22/ces-francs-macons-qui-me-font-honte.html

            FAUT VRAIMENT LIRE LE FIL


            • Spip Spip 13 avril 2010 15:30

              Comme toujours quand on évoque la Franc-Maçonnerie le reste ne tarde pas à suivre, comme le dit Morice.

              Je me bornerais donc à rester dans le cadre de l’article, le vote Franc-Maçon.

              Il a bien existé, surtout sous la IIIème République, où il a fini par mourir de ses excès. A l’époque, il arrivait qu’un Ministre en difficulté devant le Parlement fasse le signe d’appel à l’aide pour arracher un vote au delà de ses partisans.

              Aujourd’hui tout cela est assez révolu. Les Frères ont connu une longue éclipse pour ce qui est de l’influence politique directe. Les politiciens qui ont tenté de s’en servir ont été déçus (pas de nomination à un haut grade - Mitterrand - ou carrément blackboulés à l’admission - Giscard -)

              Reste le travail des Loges qui a eu une influence certaine sur l’évolution de la Société. Est-ce que ça continue aujourd’hui ? Je ne sais pas, l’auteur pourrait peut-être nous éclairer sur ce point.


              • Mat Mat 13 avril 2010 15:58

                Bonjour Spip,


                Est-ce de ce type de « signe » dont vous faites allusion ?



              • Spip Spip 13 avril 2010 16:49

                Bonjour Mat

                N’étant pas Franc-Maçon moi-même, je n’ai plus en tête le détail des différents signes permettant de communiquer discrètement. J’ai cité de mémoire, d’après les ouvrages sérieux que j’ai pu lire (pas les délires genre « Satan franc-maçon » ou autres publications racoleuses)

                Toute corporation a ou a eu son langage codé, depuis les bouchers (le louchebem) jusqu’à nos énarques (la langue de bois...)


              • Mat Mat 13 avril 2010 17:29

                Si tu veux une preuve de plus que le signe « cornu » et le « 666 » sont des signes de ralliement (Franc-Macon, Illuminati, ou autre) regarde son discours sur le nouvel ordre mondial pour t’en convaincre, c’est assez flippant.



              • Jean-Dominique Reffait Jean-Dominique Reffait 13 avril 2010 17:39

                Quelques précisions : Mitterrand n’a jamais appartenu ni de près ni de loin à une loge. Giscard n’a pas été blackboulé, la cérémonie d’initiation n’a pas eu lieu parce qu’il souhaitait que la cérémonie ait lieu à l’Elysée, ce que les responsables de la GLDF ont refusé.
                Le signe à l’Assemblée : ce n’est pas un ministre mais un député simple, Henri Brisson, qui l’a fait en 1899 et une seule fois. Pas de quoi en déduire un complot !

                L’influence maçonnique sur les politiques publiques est à la fois réelle aujourd’hui mais plus diffuse dans la société. Depuis la troisième république et la loi (maçonnique) de 1901 sur la liberté d’association, le 20ème siècle a vu l’émergence d’un grand nombre d’associations spécialisées, d’ONG, etc. Les francs-maçons sont très nombreux à l’intérieur de ces associations qu’ils choisissent selon leur affinités personnelles. Il y a donc un échange permanent d’idées entre des associations très influentes parce que très spécialisées et les loges d’où viennent de nombreux membres d’associations. C’est donc un travail plus discret que l’intervention politique directe mais sans doute plus pointu et plus efficace.
                J’en veux pour exemple la création du 5ème risque de la sécurité sociale (la dépendance) sur lequel le GODF travaille depuis des années, bien avant que les politiques s’intéressent au sujet. C’est également le cas pour de nombreux sujets de bioéthique.


              • Jean-Dominique Reffait Jean-Dominique Reffait 13 avril 2010 17:46

                La vidéo sur le « signe » est très drôle mais ça n’a aucun rapport !
                Il y en a qui ont besoin de cure de repos !


              • Spip Spip 13 avril 2010 19:09

                @ J D Reffait

                Merci pour les précisions, et rectifications. J’avais fait appel à ma mémoire mais le temps où je m’intéressais au sujet est loin maintenant, d’où approximations.

                Donc, l’influence maçonnique serait plus diffuse. Il est vrai qu’en matière de démarche altruiste on retrouve souvent les mêmes, engagés dans plusieurs structures.


              • morice morice 14 avril 2010 13:05

                Comme toujours quand on évoque la Franc-Maçonnerie le reste ne tarde pas à suivre, comme le dit Morice


                on y va tout droit avec Besson...

              • robin robin 13 avril 2010 15:51

                Les francs maçons votent d’abord pour eux au travers des 2 partis majoritaires : UMP et PS qu’ils contrôlent.
                Tout ça c’est du grand guignol, on est censé choisir l’un ou l’autre pour que rien ne change au niveau des hauts fonctionnaires, technocrates et autres bureaucrates, tous francs maçons, et surtout intangible indéboullonnables qui seuls disposent de tous les pouvoirs, décident et proposent.
                Ils regardent passer les gouvernements d’un sourire amusé comme les vaches regardent passer les trains...


                • Yakaa Yakaa 13 avril 2010 17:06

                  David Vincent les a vus. .... David Vincent sait que les Francs-Maçons son là, qu’ils ont pris forme humaine, et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé  smiley

                  Ceci dit je n’ai aucune sympathie pour ces sociétés secrètes et tout leur folklore à la con...


                • Ð4r|{_ph03n1x 13 avril 2010 19:31

                  « Les francs maçons votent d’abord pour eux au travers des 2 partis majoritaires : UMP et PS qu’ils contrôlent. »


                  Source ? Nan c’est juste pour avoir la certitude qu’il s’agit d’une accusation fondée et non du délire paranoïaque d’un conspirationniste qui a maté une vidéo pourrie sur Dailymotion...

                  Pour ce qui est du lobbying et de l’entrisme dans les partis politiques, vous devriez plutôt regardez du côté des think tanks internationaux à côté desquels la franc-maçonnerie fait penser à une confrérie de pâtissiers...

                • foufouille foufouille 13 avril 2010 17:27

                  ils votent ploutocrates car ca les aident


                    • bob 13 avril 2010 19:21

                      Monsieur,

                      Un grand merci pour le favoritisme et népotisme de vos pairs dans les grandes entreprises et les entreprises d’état. Au delà du politique, je reste persuadé que cette coutume fera avancer la France vers cet idéal que vous prétendez chérir dans vos loges respectives mais que vous repoussez aussi violemment dans la réalité.

                      Quant aux convictions politiques et religieuses de cette communauté, vous comprendrez qu’elles n’abusent personne.


                      • Wàng 13 avril 2010 19:22

                        De fait, les idées humanistes FM sont aujourd’hui celles de l’opinion publique. Ceci explique cela.


                        • bob 13 avril 2010 19:31

                          @ wàng,

                          En ètes-vous bien sur ?

                          La franc-maçonnerie recrute uniquement dans les rangs de notables et de personalités possédant un pouvoir quelconque. En ce sens, ils ne représentent qu’une partie de la population dont les intérêts différent de la majorité de la population.

                          Quant à l’humanisme franc-maçon, s’il se résume à une conquête de pouvoir et une recherche permanente de son propre intérêt, vous comprendrez qu’il s’agit d’un humanisme bien éloigné des idéaux affichés par ces organismes.


                          • Wàng 14 avril 2010 10:04

                            Je parlais des idées humanistes de la FM (plus précisément l’humanisme athée du GODF), qui ont inspiré les lois suivantes : avortement, contraception, Pacs, planning familial, et bientôt le mariage homosexuel, l’adoption homosexuelle, l’euthanasie, les manipulations sur les embryons, le refus de mentionner les racines chrétiennes de l’Europe, etc.

                            Ces idées sont aujourd’hui dominantes dans l’opinion publique déchristianisée et dans la plupart des partis, à commencer par l’UMP.


                          • bob 14 avril 2010 10:34

                            @ Wàng,

                            Donc, hormi une sexualité déresponsabilisée, et son éternelle guéguerre avec le catholicisme ( profitant au passage aux sectes), qu’a fait, selon vous, la franc-maçonnerie ?

                            J’ajoute que déchristianiser une société pour lui imposer le tout-marchand ou une autre religion ( secte, idéologie brumeuse, etc...) n’est pas forcément pertinent ... sauf pour les gens qui ont à y gagner.

                            Enfin, avoir des idées reprises par des partis girouettes n’est pas quelque chose dont vous devriez vous vanter.


                          • Wàng 14 avril 2010 11:00

                            @ Bob :

                            détrompez vous. Mon message était peut être caricatural, mais pour mieux faire ressortir mon propos. Les FM sont en grande partie responsables d’avancées humaines inouïes, comme la fin de l’esclavage, de la peine de mort, le progrès des droits de l’homme, de l’éducation, l’extension et l’étatisation des aides sociales, la lutte contre l’intolérance et le racisme, peut être un jour une morale du juste milieu (et non une sexualité déresponsabilisée), etc.

                            Mais, au plan spirituel, ils sont aussi la partie intellectuelle et structurante d’un mécanisme sociologique (qu’on appelle en théologie apostasie) : rejet des racines chrétiennes, perte de la foi et de l ’espérance, attiédissement de la charité, prédominance de l’individualisme (parmi d’autres conséquences concrètes).

                            Un de leurs défauts qu’on ne peut nier non plus, c’est qu’ils ont tendance à naviguer à vue, au rythme des générations ... Un exemple, ce sont les lois sur l’avortement, qui a été interdit après la première guerre mondiale pour favoriser la natalité (dans un contexte nationaliste), et qui a été légalisé (et maintenant moralisé) après guerre au nom d’une autre conception de la morale.

                            Peut être que si un jour une nouvelle génération de FM s’aperçoit que la survie de la civilisation occidentale est en jeu (notamment face à l’islam), ils feront en sorte de l’interdire à nouveau.


                          • bob 14 avril 2010 11:45

                            @ Wàng,

                            Hum, hum,

                            - La fin de l’esclavage en France ? Napoléon, fin supporté de la franc-maçonnerie en rétablit l’usage et fut contrecarré dans ses plans par des révoltes dont l’une et pas des moindres fut celle de Toussaint Louverture ( en Haiti). Rien à voir avec la franc-maçonnerie à moins d’adjoindre en tant que franc maçon tout individu s’étant distingué dans l’histoire. Pour la France du 18e siècle, la franc-maçonnerie n’était pas assez puissante pour imposer l’arrêt de l’esclavage. Celui ci fut dénoncé par le roi ( qui n’était pas franc-maçon). A titre anecdotique, l’église à toujours été virulemment contre cette pratique.
                            - La peine de mort ? Peine touchant un pourcentage risible de la population carcérale et qui fait office de parent pauvre des suicides et homicides se déroulant dans nos prisons ( sur lesquelles la franc-maçonnerie ne planche pas beaucoup on dirait).
                            - Le progrès des droits de l’homme ? Regardez le journalisme si prompt à servir les hommes de pouvoir et si dolent à écouter le peuple. Regardez les nouvelles méthodes de travail utilisées face au jeunes ( stages en CDI) et aux chômeurs ( travailler plus pour gagner rien). Regardez les méthodes de travail consistant à promouvoir vos pairs au mépris de gens plus qualifiés ... mais moins franc-maçons.
                            - L’éducation ? seules les écoles privées ( dont curieusement la franc-maçonnerie est grande consommatrice) donnent des perspectives d’avenir ... pour les élèves. Si vous ètes un professeur franc-maçon et syndiqué en revanche, les portes de la gloire vous sont ouvertes.
                            - L’étatisation des aides de l’état ? parlons-en la majorité des « aides » partent pour des gens fortunées et connaissant le système, les autres récupèrent des miettes lorsqu’il en reste
                            - L’intolérance et le racisme ? cf la proportion de fils d’immigrés, de femmes, de travailleurs pauvres au sein de vos loges ainsi que le favoritisme dont vous faites preuves à l’égard de vos « frères » lors de promotions et autres gratifications. J’ajoute que la structure fermée et elitique de votre organisation ne vous permet pas de parler de manière aussi désinvolte de l’intolérance.

                            - Sur la morale du juste milieu, certaines personnes franc-maçonnes ont eu l’ambition d’accéder à cette communauté avec une honnèteté et une fraicheur qui dépareillait avec leur âge. Ils se sont fait jeter du fait de leur rigueur morale et de leurs convictions : il apparait que convictions morales altruistes et franc-maçonnerie sont tel que l’huile et l’eau : totalement incompatibles.

                            Au plan spirituel, au risque de répéter certains auteurs du 19e siècle, la franc-maçonnerie n’a jamais fait que singer les enseignements chrétiens même si elle prétend s’inscrire en faux avec cette culture. Si vous souhaitez voir une culture radicalement différente de la chrétienté, rendez-vous en Asie ou en Afrique pour y étudier leur culture : vous vous rendrez compte de ce qu’est une pensée radicalement différente de la chrétienté.
                            Par ailleurs, lorsque je vois qu’un organisme incite à perdre la foi, l’espérance, à attiédir la charité et à développer l’individualisme, cela me fait un peu peur et me surprend de la part d’un organisme communautaire qui,lui, reste lié et solidaire.

                            Sur la navigation à vue, il s’agit davantage de prise en compte d’intérêts immédiats plus que d’un plan à long terme. Le crédo inavoué mais bien compris d’ un grand nombre ( tous ?) de membres est l’enrichissement personnel quelqu’en soit le prix.

                            Quant à la survie de l’occident ( contre les affreux musulmans bien évidemment car seul l’Islam est un danger contrairement aux sectes et pseudo-philosophies qui ont davantage fait de ravage dans nos civlisations que les grandes guerres réunies ), doit-on réellement attendre la franc-maçonnerie pour venir nous sauver ???


                          • Uxango 14 avril 2010 12:14

                            @ Bob (ici Wàng interdit d’accès)

                            - La fin de l’esclavage en France ? Napoléon, fin supporté de la franc-maçonnerie en rétablit l’usage et fut contrecarré dans ses plans par des révoltes dont l’une et pas des moindres fut celle de Toussaint Louverture ( en Haiti). Rien à voir avec la franc-maçonnerie à moins d’adjoindre en tant que franc maçon tout individu s’étant distingué dans l’histoire. Pour la France du 18e siècle, la franc-maçonnerie n’était pas assez puissante pour imposer l’arrêt de l’esclavage. Celui ci fut dénoncé par le roi ( qui n’était pas franc-maçon). A titre anecdotique, l’église à toujours été virulemment contre cette pratique.

                            Merci de rappeler cela. Vous apportez de l’eau à mon moulin au sujet de la morale fluctuante de la FM. Ce qui est considéré comme génial à une époque (aujourd’hui l’avortement), ne l’est plus un siècle après. On pourrait aussi parler de la colonisation qui fut portée par des gouvernements de la gauche rad-soc de la IIIème république (ce qui est presque équivalent à dire FM).


                            - La peine de mort ? Peine touchant un pourcentage risible de la population carcérale et qui fait office de parent pauvre des suicides et homicides se déroulant dans nos prisons ( sur lesquelles la franc-maçonnerie ne planche pas beaucoup on dirait).

                            Symboliquement, l’abolition de la peine de mort est quelque chose de très fort. C’est toute une société qui renonce au pouvoir de tuer. Je trouve ça bien car dans nos sociétés modernes la peine de mort n’a que peu à voir avec la légitime défense ! Maintenant, il faudrait aussi bosser sur la peine de mort qui frappe les innocents, quand des récidivistes sont relâchés par des juges d’application des peines 68ards. Une vraie prison à vie pour les plus dangereux (comme en Suisse ou aux EUA) serait un minimum.


                            - L’éducation ? seules les écoles privées ( dont curieusement la franc-maçonnerie est grande consommatrice) donnent des perspectives d’avenir ... pour les élèves. Si vous ètes un professeur franc-maçon et syndiqué en revanche, les portes de la gloire vous sont ouvertes.
                            - L’étatisation des aides de l’état ? parlons-en la majorité des « aides » partent pour des gens fortunées et connaissant le système, les autres récupèrent des miettes lorsqu’il en reste
                            - L’intolérance et le racisme ? cf la proportion de fils d’immigrés, de femmes, de travailleurs pauvres au sein de vos loges ainsi que le favoritisme dont vous faites preuves à l’égard de vos « frères » lors de promotions et autres gratifications. J’ajoute que la structure fermée et elitique de votre organisation ne vous permet pas de parler de manière aussi désinvolte de l’intolérance.

                            On est bien d’accord. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. ;) C’est humain, ça traduit certainement une déconnexion du réel, mais n’infirme pas tout mon propos, et je réponds ainsi à vos autres attaques contre les FM qui seraient uniquement motivés par la cupidité ou l’intérêt particulier. Mais je ne vais pas devenir anti-FM primaire sous prétexte que les cathophobes et les soutanophobes se déchaînent en ce moment.

                            Au plan spirituel, au risque de répéter certains auteurs du 19e siècle, la franc-maçonnerie n’a jamais fait que singer les enseignements chrétiens même si elle prétend s’inscrire en faux avec cette culture.

                            Bien sûr que la morale humaniste est un sous produit de la morale chrétienne, et que fondamentalement c’est le christianisme qui a construit la culture occidentale et ses valeurs, je n’ai jamais dit le contraire. Mais ce sont tout de même deux morales radicalement différentes car leur finalité n’est pas la même (la cité terrestre/la cité céleste)

                            Si vous souhaitez voir une culture radicalement différente de la chrétienté, rendez-vous en Asie ou en Afrique pour y étudier leur culture : vous vous rendrez compte de ce qu’est une pensée radicalement différente de la chrétienté.

                            Je sais, c’est aussi pour ça que la corruption de la pensée africaine, asiatique ou musulmane (islamisme) est moins pire que la corruption de la pensée chrétienne. Le communisme et le nazisme sont bien sortis de chez nous …

                            Quant à la survie de l’occident ( contre les affreux musulmans bien évidemment car seul l’Islam est un danger contrairement aux sectes et pseudo-philosophies qui ont davantage fait de ravage dans nos civlisations que les grandes guerres réunies ),

                            Je ne nie pas le danger de certains sectes, je n’ai pas dis toutes les sectes, à ce sujet on pourrait s’inspirer de la tolérance historique des EUA/notre façon bien française d’anathémiser toute pensée bizarre ou différente. Mais l’islam, et je ne parle pas de l’islamisme, est particulier, je le dis tranquillement et avec tout mon respect. C’est une religion de la conquête, difficilement assimilable, qui cherche à dominer ses voisins. Ce n’est là qu’une constatation historique. Bref, une partie des FM en adhérant au dogme multiculturaliste ont certainement joué aux apprentis sorciers.


                          • bob 14 avril 2010 13:50

                            @ wàng

                            Nous voici au coeur du problème : La franc-maçonnerie utilise en interne une quantité de symboles trop importante pour ètre comprise et cela même par les affiliés. J’ajoute que la très grosse majorité de ces affiliés n’a que faire de ces symboles et utilise la franc-maçonnerie comme tremplin pour leur carrière personnel. Il est fâcheux que l’organisation se prétende humaniste en acceptant de tels comportements.
                            Sur l’effet de mode que vous soulignez, l’intérêt personnel est intemporel et n’est pas par conséquent assujéti aux effets de mode mais à un opportunisme contraire aux morales préchées par les religions. Cela en devient choquant puisque la raison d’ètre affichée par la franc-maçonnerie est de sortir ( guider ?) l’humanité de l’obscurantisme.

                            Sur la peine de mort, la société est très loin d’avoir renoncé à tuer puisque le taux de suicide est gigantesque en prison. Elle s’en est juste déresponsabilisée. Est-ce là un comportement mature et évolué ?

                            Sur la morale humaniste, la chrétienté a davantage fait en terme de création de structures, gestions du personnel, prosélytisme que des organisations « laiques » dont le rejet des religions cache mal la haine qu’elles vouent aux religions. C’est un peu dommage de la part d’une organisation qui se considère ouverte à la discussion.
                            Maintenant, je suis d’accord avec vous pour dire que la franc-maçonnerie a insisté sur la morale rationnaliste mais avec quels résultats ?

                            Sur la « tolérance » des Etats-Unis, n’oublions qu’il s’agit d’un pays qui a abolit officiellement la différence entre noirs et blancs dans les années 60. La France l’avait fait bien avant. Par ailleurs, comme cité ci-dessus, les Etats-Unis sont une mozaique de cultures, la France ne l’est pas : Un américains se perçoit d’abord comme membre d’une communauté, un français d’abord comme un français même si cela a tendance à changer avec tout ce que cela entraine au niveau de la cohérence du pays.

                            Enfin, au delà des conceptions philosophiques et sociologiques, il reste que dans la réalité des faits, la conception franc-maçonne consiste à favoriser ( peut-ètre un peu trop) les membres de son obédience et c’est bien là ce qui lui est reproché : Un absence de spiritualité pour un excès de matérialisme tout en se cachant derrière une philosophie alternative qu’ils se montrent incapable de respecter.


                          • Wàng 14 avril 2010 14:58

                            Sur l’effet de mode que vous soulignez, l’intérêt personnel est intemporel et n’est pas par conséquent assujéti aux effets de mode mais à un opportunisme contraire aux morales préchées par les religions.

                            Ce n’est pas la seule façon d’expliquer les choses, du moins, ces intérêts égoïstes n’expliquent pas tout : il y a aussi une cohérence sociologique à l’oeuvre. A chaque génération depuis 200 ans, les FM sont à la recherche d’un nouvel évangile, un tatonnement vers quelque chose qui puisse rassembler les hommes en dehors des dogmes. Leurs idées sont donc toujours les idées du temps alors que l’Eglise, par la voix des papes, a toujours parlé à contre-temps. Ils ont cru trouver cet idéal dans le culte de la liberté (Révolution Française), puis de l’enrichissement (capitalisme effreiné il y a 150 ans), puis, dans celui de la nation, enfin, par retour de balancier, dans la consommation de masse, le multi-culturalisme et la morale du plaisir (morale hédoniste après la seconde guerre mondiale).

                            Sur la morale humaniste, la chrétienté a davantage fait en terme de création de structures, gestions du personnel, prosélytisme que des organisations « laiques » dont le rejet des religions cache mal la haine qu’elles vouent aux religions.

                            C’est vrai que les hôpitaux, les écoles ouvertes à tous, les confréries de métier, l’aide aux pauvres, la prise en charge des retraités et même la première démocratie moderne viennent de saints chrétiens, mais ce que je veux dire c’est que ce n’est pas l’Eglise qui a généralisé et étatisé ces structures.

                            Sur la « tolérance » des Etats-Unis, n’oublions qu’il s’agit d’un pays qui a abolit officiellement la différence entre noirs et blancs dans les années 60.

                            C’est vrai mais je voulais seulement parler de la liberté religieuse et de conscience qui est bien plus grande aux Etats-Unis qu’en France, notamment grâce au premier amendement à leur constitution. Une affaire Zemmour serait impensable là-bas. De même, on ne regarde pas les mormons avec condescendance. Cela vient du fait qu’ils sont les descendants de gens qui étaient persécutés en Europe pour leur foi et qu’ils ont appris à se méfier de tout ce qui représente une autorité centrale trop forte (un état policier), d’où aussi le droit pour les étasuniens de posséder des armes, qui renforce la liberté individuelle des citoyens face à l’état et leur permet de se défendre contre une éventuelle tyrannie.

                            Enfin, au delà des conceptions philosophiques et sociologiques, il reste que dans la réalité des faits, la conception franc-maçonne consiste à favoriser ( peut-ètre un peu trop) les membres de son obédience et c’est bien là ce qui lui est reproché

                            Ce que vous dites sur la fraternité maçonnique (les BAFs) préférentielle est vrai (pour avoir discuté avec plusieurs FM), et ça me fait penser à la loi sur la séparation des églises et de l’état, qui est leur enfant. Je ne sais pas si les gens accepteraient en parallèle de voter pour un curé qui n’assume pas sa qualité de curé en public. D’un autre côté, le caractère secret de la FM vient aussi des persécutions dont ils ont été l’objet en Europe. Il me semble que de l’autre côté de l’Atlantique où ces persécutions n’existent pas tout le monde sait qui est FM et qui ne l’est pas, ce qui est plus sain.


                          • bob 15 avril 2010 15:44

                            @ wàng,

                            Hem, l’intérêt d’une communauté est égale à la somme des intérêts individuels. Dans le cas de la franc-maçonnerie, nous sommes en présence de personnes qui ont toujours caché leur intérêt personnel derrière des propos mystiques puis philosophiques. En cela, cette organisation rejoint celles qui ont eu le même cheminement auparavant et dont on peut croire qu’elles auront eu une certaine expérience de leurs erreurs. La question qui en résulte est donc de savoir pourquoi créer une structure nouvelle alors que l’ancienne peut ètre adaptée et modernisée. Surtout pourquoi singer une structure plus ancienne avec un amas de croyances dont certaines étaient déjà obsolètes au moyen-âge ?

                            Sur les dogmes, je suis profondément désolé de souligner l’importance de la hiérarchie au sein de la franc-maçonnerie ainsi que des sanctions découlant d’un manque de respect de celle-ci. L’Eglise avait réussi par un syncrétisme qui lui est propre à unifier sous une même bannière des cultures radicalement différentes, la franc-maçonnerie peine à ètre connue comme un symbole d’égalitarisme. J’ajoute que défendre les idées du temps ne fait d’un mouvement qu’un brouhaha suiviste et non pas précurseur comme l’aiment à le souligner les grands courants de la franc-maçonnerie. Il reste qu’historiquement, l’Eglise fut le creuset syncrétique ou furent mélangées des traditions, des rites et des connaissances ( quelques fois intuitives, d’autres fois scientifiques) et le principal vecteur d’une connaissance que le modernisme tend à qualifier de traditionnelle. La maçonnerie spéculative joue énormément à l’apprentie-sorcier avec les conséquences que cela engendre (crises, guerres, massacres...)

                            Sur le rôle de l’Eglise au moyen-âge, détrompez-vous, celle-ci avait en charge les hopitaux, l’éducation, l’aide aux pauvres et indigents. L’administration des terres était un moyen de financer ces chantiers. Les « retraités » étaient en fait les personnes agées restant à domicile AVEC LEUR FAMILLE et aidant aux travaux si besoin est. J’ajoute que les saints sont des personnalités exemplaires et mythiques, elles n’ont donc que peu à voir avec le fonctionnemment et l’organisation quotidienne de l’église.
                            Par ailleurs, il est vrai que l’église ne peut étatiser ses ressources puisque la noblesse et le clergé furent considérés comme deux entités à part.

                            Sur la liberté religieuse aux états-Unis, il reste que ce pays est une mozaïque de communautés et qu’une méfiance réciproque est toujours d’actualité entre celles-ci. Si vous appelez cela une plus grande liberté, j’appelle cela une guerre civile potentielle et la fragmentation d’un peuple.
                            Sur la persécution, n’oubliez pas que beaucoup persécutaient aussi les catholiques dans certains pays avant de fuir vers le nouveau monde pour continuer de plus belle sur les indigènes ( la chasse aux peaux-rouges) ou sur sa propre communauté ( sorcières de Salem).
                            Quant à posséder des armes, cela démontre davantage une hausse de la criminalité qu’un esprit civique : les Etats-Unis tiennent un record de prisonniers ce qui dénote de manière surprenante avec leur statut de démocratie.

                            Sur le fait de voter pour un curé, la loi est claire : une stricte séparation de la loi humaine et divine est nécessaire. Voter pour un ministre du culte ( le terme de « curé » étant trop marqué affectivement) me semble incompatible avec la politique et ce quelle que soit la religion. Cela dit, il convient de refuser toute organisation para-religieuse voire sectaire à des postes de responsabilité pour des raisons analogues, dans le cas contraire ne pensez-vous pas qu’il s’agirait de discrimination ?
                            De quelle persécution contre la franc-maçonnerie parlez-vous ? au vu de leur élévation sociale et financière, on peut se demander qui a persécuté qui.


                          • Ð4r|{_ph03n1x 13 avril 2010 19:53

                            « La franc-maçonnerie recrute uniquement dans les rangs de notables et de personalités possédant un pouvoir quelconque. »


                            Je gagne 1200 euros par mois, je suis assistant
                             administratif dans une PME. Je ne pensais pas détenir un tel pouvoir dites donc !

                            • bob 14 avril 2010 09:41

                              @ Ð4r|_ph03n1x,

                              Monsieur, je ne connais aucun franc-maçon gagnant moins de 3000 euros de manière plus ou moins officielle. Mais j’avoue n’avoir « vu » que quelques cercles minoritaires dans la franc-maçonnerie : le grand orient, la GLF, la GLNF, le droit humain et la loge mixte.

                              Vos propos sur vos pathétiques 1200 euros par mois sont scandaleux car de fait, vous ne pouvez honorer la cotisation annuelle, les agapes, le matériel nécessaire à votre représentation au sein de l’organisation ainsi que le matériel nécessaire aux recherches ( allant des planches aux travaux d’atelier). En prétendant gagner aussi peu tout en conciliant une activité franc-maçonnique, vous prenez les agoravoxiens pour des imbéciles ( trait de caractère assez commun dans la franc-maçonnerie d’ailleurs). Il reste que vous pouvez ètre invité en tant que profane.

                              Enfin, le statut initial dans une entrepris ne compte pas car seul le pouvoir d’influence est important : cela inclut notemment l’appartenance à un syndicat ainsi que le degré de communication dont vous ètes responsable au sein de votre entreprise.
                              J’ajoute que le simple revenu distribué par l’entreprise n’est pas suffisant pour rendre compte de la totalité des avantages liés à cette appartenance à cette organisation.


                            • joseW 13 avril 2010 21:17

                              Article qui ressemble à du prosélytisme...

                              Ne pas appliquer à soi-même les bons principes que l’on défend pour tous semble décidément une idée qui fait son chemin dans les loges de droite... comme de gauche smiley


                              • morice morice 14 avril 2010 13:06

                                Article qui ressemble à du prosélytisme...



                                ça en est !

                              • non666 non666 13 avril 2010 23:35

                                Ce sont des braves gens mon bon monsieur....
                                Par devant tous ces gens prèchent la democratie, le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple.
                                Par derriere , ils cherchent tous a s’en affranchir (du peuple), a se regrouper entre elites auto-proclamées.
                                « Ceux qui comptent » en sont , et les autres , bah c’est evident, ils ne comptent pas voyons.

                                D’un autre coté, la France n’est pas QUE la patrie ou sevissent lesfancs maçons, hein ?
                                Les mafia des « grandes » ecoles , les coteries religieuses ou sexuelles (essayez de bosser dans la pub sans etre homosexuel ou Juif....) , les « Rotary » , « Lions » et autres cliques locales sont autand de moyen de restaurer l’esprit de la noblesse sans le sang bleu qui va avec.

                                Il n’y a que deux types de structures de toute façon :
                                1) les structures ouvertes (a tous) , souvent militantes pour leurs causes
                                2) Les structures fermées , qu’elles soient nobiliaires , eliitistes ou segregationnistes.

                                Une structure peut etre fermée si elle ne pretend gerer et influencer que SES membres.
                                Par contre, si elle est fermée (aux autres) mais pretend les regir par ses influences, ses « reflexions » , ses actes, alors elle devient une menace factieuse.

                                Une structure qui reflechit en secret , intrigue en secret , fait agir ses pions en secret pour influencer TOUTE la societe, se reserver des places aux commandes , hors de la transparence qu’exige la democratie EST une menace.
                                Elle doit etre eradiquée.

                                Si cette definition colle a ce qu’est devenu la franc maconnerie, alors , pas de quartier.
                                Je connais pas de raisonnement coherent qui explique que la democratie puisse etre conciliable avec la poursuite d’objectifs secrets par et pour une minorité , quelle qu’elle soit.






                                • Ð4r|{_ph03n1x 14 avril 2010 01:28

                                  Je connais une femme d’une quarantaine d’année, agnostique, hétéro qui bosse dans la pub depuis des années.


                                  Vos raccourcis sont ignobles, la façon dont vous jetez l’opprobre sur des catégories entières de personnes fait froid dans le dos. Les véritables ennemis de la démocratie, ce sont ceux qui, comme vous, sont assez faibles d’esprit pour imaginer pouvoir classer dans de grandes catégories des pans entiers de l’humanité envers qui il ne faudrait « pas faire de quartier ».

                                  Quand on voit les menaces qui sous-tendent vos propos haineux, je comprends que certains choisissent le secret de leur appartenance. Pour ce qui est du reste du secret maçonnique, si vous vous documentiez un peu au lieu de lire uniquement des proses d’extrême-droite ou de visionner des vidéos de paranos tenant du conspirationnisme, vous sauriez que tous les prétendus secret de la FM ont été dévoilés depuis des lustres, falsification Taxilienne mise à part.

                                  Le seul secret qui subsiste est celui de l’appartenance, et encore, pas partout. Aux Etats-Unis, c’est carrément affiché sur les cartes de visite. Encore un qui parle sans savoir de quoi il parle... si vous accordiez à votre pauvre esprit l’ouverture nécessaire pour imaginer ne serait-ce qu’une seconde que vous ayez pu vous tromper quelque peu, vous pourriez peut-être comprendre la gravité de vos accusations.

                                  Après, si vraiment vous voulez continuer à vous satisfaire de raccourcis faciles, continuez de croire que le Bohemian’s Club, le Rotary, les think tanks comme la Trilatérale, les Illuminatis et les Francs Maçons sont la même chose et qu’ils sacrifient des enfants lors de rituels sataniques. C’est tellement plus simple quand on a trouvé quelqu’un sur qui rejeter toute sa haine et son mal-être...

                                  Ce qui semble échapper à votre jugement, c’est que ceux qui manipulent sont peut-être précisément ceux qui cherchent à vous faire croire qu’il suffit de se débarrasser des francs maçons pour que le monde aille mieux. C’est vrai, des gens qui sont à l’origine de la pénicilline, de la laïcité, de la déclaration des droits de l’homme, de l’école publique gratuite etc. ne peuvent qu’être de vils démons aux buts inavouables !

                                  Alors que ceux qui cherchent à exterminer la franc maçonnerie depuis des années ont toujours été du côté des valeurs humanistes et de la démocratie, n’est-ce pas ? Vous savez, ceux qui se sont empressés, une fois au pouvoir, de remplacer cette immonde devise maçonnique « Liberté Egalité Fraternité » par « Travail Famille Patrie ».

                                  S’il est évident que les francs maçons sont loin d’être parfaits, je pense que ce n’est le cas de personne en définitive. Que ceux qui profitent du réseau maçonnique pour magouiller et salir l’image de la FM soient punis, de même que les prêtres pédophiles ou les intégristes poseurs de bombes.

                                  Dans tous les cas, cela ne veut pas dire que tous les FM sont mafieux, tous les prêtres pédophiles et tous les musulmans terroristes.

                                  • Voris 14 avril 2010 09:47

                                    Comme dit ma logeuse de la Grande Loge : c’est au pied de l’urne qu’on voit le franc-maçon.

                                    Mais comme c’est étonnant, selon l’auteur aucun franc-maçon ne voterait au centre. Encore du grand journalisme d’enquête et très neutre et très impartial.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès