Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Préservativez nous du mal

Préservativez nous du mal

L’affaire, ce ne sont pas les propos de Benoît XVI. L’affaire c’est la manipulation de l’information en France. Lorsque la presse est unanime (comme dirait Ruquier) et que l’ensemble du monde politique lui emboîte le pas, le mensonge est évident. Et plus il est gros, plus il est efficace, tout le monde sait ça depuis Goebbels. Les esprits forts d’Agoravox devraient être un peu plus méfiants.

Ca me démangeait de rentrer dans votre mêlée. Il faut toujours un déclencheur. Ce fut une phrase. Que le curé de la paroisse que je fréquente a glissée après la messe, sur le parvis de la ravissante église de campagne où se retrouvait la dizaine de participants à l’office. Pas des "poulets de l’année" les participants !

J’entends d’ici le chuintement des couteaux sur les affûtoirs….

Il faut préciser que le curé est polonais. Si le plombier n’est pas passé, les pères sont les bienvenus, de même que les religieux burkinabés, congolais, camerounais etc. Nos séminaires sont quasi déserts.

La nationalité du prêtre a son importance au regard de la phrase prononcée :

"L’information en France ressemble de plus en plus à celle de l’Union Soviétique à la grande époque"

Voilà un homme qui sait de quoi il parle. Mais force est de constater…

Nous savions déjà que la France est peut-être le seul pays au monde, avec la Corée du Nord, où l’histoire est régie par la loi et la "pensée" unique. On avait entendu, il y a peu, Kouchner hurler au "révisionnisme" parce que sa version du génocide rwandais était contestée.

"Révisionniste" ! La vieille insulte stalinienne est-elle encore usitée ailleurs qu’ici ? L’histoire ne doit-elle pas être "révisée" en permanence ? Une histoire qui ne peut être révisée ne porte-t-elle pas le nom de "propagande" ?

Mais ce n’était pas l’évènement du jour. La grande affaire était la CAPOTE ! L’ennemi à lyncher Benoît XVI !

Notre curé pouvait être stupéfait. La totalité du monde politique, de Juppé à Royal en passant par le catho honteux du MODEM tombait sur le Pape à bras raccourcis,  à l’exception, comme d’habitude hautement maladroite, de madame Boutin.

Tous les médias vociféraient en chœur. La Pravda pouvait aller se rhabiller, la vérité officielle est ici une hydre aux multiples visages mais dont la parole est unique. Une part importante des intervenants sur ce site chante d’ailleurs dans cette chorale. Ils pourront prendre Roselyne Bachelot comme sainte patronne (excusez moi, c’est de la déformation confessionnelle).

Pour mettre un peu de baume au cœur de notre curé, je lui ai fait remarquer que, comme lors de la campagne pour la Constitution européenne, la réaction du bon peuple était vigoureuse, y compris sur Agoravox. Que la quasi-totalité des internautes africains - ceux qui sont au fait de la situation, jeunes et cultivés - donnaient raison au Pape (contrairement aux Blacks de France, unis derrière Rama Yade qui tenaient absolument à surenchérir sur les plus glands des bobos parisiens, sans doute dans un louable souci d’intégration !).

Pour en remettre une petite couche, revenons à l’objet de ce chef d’œuvre du ridicule "à la française", comme la laïcité du même métal.

"Je dirais qu’on ne peut pas surmonter ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. Si on n’y met pas l’âme, si les Africains ne s’entraident pas, on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs : au contraire, le risque est d’augmenter le problème.

La solution ne peut se trouver que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c’est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui apporte avec soi une nouvelle manière de se comporter l’un avec l’autre, et le deuxième, une véritable amitié également et surtout pour les personnes qui souffrent, la disponibilité, même au prix de sacrifices, de renoncements personnels, à être proches de ceux qui souffrent. "

Voilà ce qu’il dit Benoît. Il ne bannit pas Sa Sainteté la Capote. Il avance qu’on ne résoudra rien à l’utiliser sans âme (voulez vous bien ranger ce couteau !), sans "humanisation de la sexualité".

Quelques remarques :

Déjà, la capote en elle-même. Selon un certain nombre d’"experts", de "scientifiques", de "spécialistes" exhibés pour la Cause, elle est efficace à 100%. Alors, tout ce qui a été dit de son pourcentage de réussite par le Planning Familial est un ramassis de conneries. Va falloir choisir mes biens chers frères !

Mais ce n’est qu’un détail, venons en aux faits, toujours têtus et qui ont la particularité de se dérober à la vindicte de nos éminents penseurs. On a relevé l’exemple de l’Ouganda qui est passé d’un taux de prévalence de 17% à 5% en dix ans. Avec le fameux discours "fidélité et abstinence" appuyé par les cathos et les Evangélistes américains. C’est ainsi, et personne n’empêche les Ougandais d’utiliser des préservatifs si nécessaire. Comme partout.

Dans le même laps de temps, on a tenté une expérience "massive capote et c’est tout" dans un petit pays où les horribles cathos sévissent peu, le Botswana. Durant la période où les progrès Ougandais ont pu être observés, le taux de prévalence au Botswana est passé de 5% à 38% ! Tous ces malheureux contaminés peuvent adresser leurs remerciements à qui ?

On est toujours dans les généralités. Affinons le trait. J’ai passé vingt cinq ans en Afrique Noire. J’ai vécu la lutte contre le SIDA d’un peu près, j’ai même distribué des préservatifs à mes collègues nationaux qui partaient en mission. Des anecdotes croustillantes sur les bévues qui en ont découlé, je pourrais vous en noircir des pages, personne ne vous obligerait à me croire et je risquerais de blesser beaucoup d’amis Africains. Je m’abstiendrai donc. J’ai perdu beaucoup de monde, là-bas. Ce que je puis affirmer, c’est que la totalité des amis qui ont été emportés par cette saloperie de maladie étaient des gens parfaitement informés, organisateurs eux-mêmes d’actions de formation pour lutter contre l’épidémie, voire de séminaires pour expliquer l’emploi du préservatif. Hauts fonctionnaires, écrivains, anciens ministres, ministres en activité (je n’y peux rien, je travaillais avec eux…). Tous, à un moment où un autre, de leur activité sexuelle passablement compliquée ont omis de se "couvrir". Et certainement plus d’une fois.

Enfin, pour illustrer le propos, je vous propose un exemple bien connu, pas le plus sinistre, loin de là, et qui, jusqu’à peu, faisait sourire en Côte d’Ivoire. Savez vous ce que l’on nomme une MST à Abidjan ? La "Moyenne Sexuellement Transmissible" Ce qui signifie qu’une collégienne ou une lycéenne, si elle veut accéder à la classe supérieure, doit passer dans le lit de ses profs. Vous faites quoi devant çà ? Vous distribuez des capotes aux enseignants afin qu’ils soient équipés pour ces réjouissances. Ils les utiliseront ou pas. Vous normaliserez la chose, la rendrez quasiment officielle. Ce que l’on nomme une mesure incitative. Ou alors vous tentez d’"humaniser la sexualité". J’espère vos suggestions. Les bons pères n’ont pas de temps à perdre en parlottes. Ils soignent !

Pour ma part j’attends de savoir ce que pense mon curé polonais de la manifestation communiste à Notre Dame de Paris. Le parti de Jaruzelski, Staline, Ceausescu, Mao, Pol Pot, Mengistu, le parti qui a envoyé à la mort des dizaines de millions de croyants de toutes confessions. Notre "presse" a trouvé cela tout naturel et a clamé sa fureur envers les catholiques d’EXTRÊME DROITE qui ont osé leur botter les fesses. Pendant ce temps, Benoît célébrait la messe devant un million d’Angolais. La Pravda regardait ailleurs. Est-il encore possible d’éprouver le moindre respect pour le pays où je suis né ? Voilà la question que je vais lui poser à mon curé.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 14 avril 2009 19:05

    Je crois que le propagande de l’Église s’adressait en fait aux occidentaux et les Noirs ici ne sont je pense qu’un prétexte. J’ai du mal à croire que le tête de l’Église, et quelle tête , dialogue d’égal à égal avec les peuples Noirs.

    La preuve, l’effet et les commentaires de cette propagande n’ont concerné que les occidentaux, presque rien ou si peu chez les Noirs.

    Autre preuve, le nombre d’articles sur les sites occidentaux écrit par des occidentaux ,que j’imagine catholiques , anticléricaux, pseudo universalistes tricolores , etc ,mais très rarement écrits par des Noirs qui pourtant étaient l’objet de l’intervention de la propagande du pape.

     Vous êtes Noir ? Je parie que non.


    • Furax Furax 14 avril 2009 23:17

      Vous avez gagné ! Je ne suis pas noir..En même temps, ce n’était pas très difficile.
      Le Pape ne s’adressait pas aux occidentaux. Les journalistes ont sauté à sur le seul terme « vendeur ».
      A moi de vous poser une question. Vous êtes musulman ? Je parie que oui.
      Regardez la carte de prévalence du SIDA en Afrique. Plus vous « montez » au Nord, plus l’influence de l’Islam est grande, moins l’épidémie est forte. Plus de capotes ? Non, uniquement parce qu’il existe des règles de vie en commun, en particulier sur le plan sexuel un peu plus « raides » que chez les chrétiens du sud (on en pense ce qu’on veut mais c’est ainsi).


    • fouadraiden fouadraiden 15 avril 2009 10:12

      salut Furax,

      l’argument est séduisant mais qu’en savez-vous ? la sexualité en terre d’islam reste taboue et aucune étude fiables à ce propos n’existe. Et je vous rassure , la prostitution due à la pauvreté conjuguée à l’absence d’information me laisse bien songeur...

      ceci dit vous ne changerez pas le comportement des noirs en leur exposant votre argument musulman ni en les conviant à la morale chrétienne, raison de plus donc pour les encourager à la capote...

       qt à votre question, c’est raté !!!


    • Furax Furax 15 avril 2009 11:12

      « Vous ne changerez pas le comportement ... »
      Encore une fois les faits sont têtus (et moi aussi).Voir l’exemple Ouganda/Botswana.

       « Ce que j’en sais ? »
      Du vécu.Rien que du vécu.

      J’ai perdu mon pari ? Dommage .Je ferai mieux la prochaine fois


    • L'enfoiré L’enfoiré 14 avril 2009 19:16

      Non, pas noir, mais fut rax.


      • nightflight nightflight 14 avril 2009 20:19

        Bon, une fois de plus il y a affrontement entre les distributeurs de capotes honorablement modernistes, et l’église catholique, prônant la fidélité, comme solution au problème des MST.

        Dans l’article, il y a quand même des statistiques qui gagneraient à être mieux connues.

        Au fond, on se noie toujours dans des débats idéologiques stériles.

        De deux choses l’une, ou il est impossible de convertir un peuple à la fidélité, et alors la capote s’impose, où alors la fidélité est à portée de main, et elle peut être nécessaire et suffisante.

        Bien sur, et comme d’habitude les idéologies vont trouver du grain à moudre, et du bruit à produire, mais restons pragmatiques.

        D’un coté, il y a un problème sanitaire, et de l’autre une lutte entre deux idéologies antipodales.

        En fait, l’idéal serait que des spécialistes non alignés donnent, en fonction d’une situation donnée la (les)solution(s) la (les) plus adaptée(s) au problème posé.

        Les débats actuels ne font en réalité que trouver de nouveaux champs de bataille pour tenter d’imposer la suprématie de tel ou tel point de vue.

        Et la santé des Africains, bordel ! Sert elle juste à l’occident pour tenter de résoudre ses problèmes ?

        D’autant que nous avons affaire à deux mouvements qui vont disparaître à plus où moins long terme :

        - Le communisme dont on a constaté l’incapacité à se mettre en œuvre en respectant l’individu, et en l’amenant au bonheur.

        - L’église catholique, qui pour crime d’avoir détourné et exploité la parole du père ne cessera plus de péricliter.

        Alea jacta est.


        • Furax Furax 14 avril 2009 23:29

          Il n’y a pas combat de l’un contre l’autre, comme le montre l’exemple de l’Ouganda. Les deux mon général !
          Quant à l’Eglise, catholique ou autre, qui « ne cesse de péricliter », le monde ne se résume pas au Quartier Latin. Les églises africaines sont trop petites (et les « missionnaires » africains arrivent chez nous-chouette !-)sans parler de l’Amérique du Sud , et aussi, tiens du Nord, des pays ex-communistes etc.


        • furio furio 14 avril 2009 22:13

          Ah ! ça commençait bien vot’ article ! « Lorsque la presse est unanime (comme dirait Ruquier) et que l’ensemble du monde politique lui emboîte le pas, le mensonge est évident. Et plus il est gros, plus il est efficace, tout le monde sait ça depuis Goebbels » Sauf que l’exemple pour illustrer ces propos est totalement hors sujet !! Pire même, est-ce le nom de goebbels à qui vous mettez une majuscule comme tout être humain !! le nom de goebbels vous dis-je qui vous fait dériver vers son chantre le « benoïte 16 ».
          Vous êtes particulièrement gonflé d’essayer de donner une explication aux paroles indignes de ce pape-nazillon. N’oubliez pas une chose quand le pape s’adresse aux africains et en leur disant que le préservatif n’est pas efficace, il ne s’adresse pas à des théologiens, ni à des sur-diplomés !
          Alors oui lorsque les médias nous servent la même soupe, il y de quoi se poser des questions. Tiens en voila une que justement vous reprenez dans vos propos « les millions de morts imputés au parti communiste ». Comme si les autres partis étaient des saints !! Comme si par exemple, les états-unis n’étaient pas responsables de millions de morts dans le Monde depuis 1945. Comme si les catholiques n’étaient pas responsables au cours de notre histoire de millions de morts !! Et ça continue avec le Sida dont le pape nie l’efficacité du préservatif ! Alors oui il faut dénoncer l’entente des médias mais encore faut il ne pas se tromper sur les sujets. Si les grands médias sont unanimes, il ne faut pas oublier qu’ils sont aux mains de grands groupes, dont les patrons sont catholiques ou juifs, ultra-libéraux, etc...Donc s’il y a unanimité sur des sujets ce n’est pas sur des sujets qui fâchent cette caste dirigeante. Un peu de sérieux !


          • Furax Furax 14 avril 2009 23:47

            Ouh la..Calmos ! Lisez simplement à tête reposée les propos du pape. Je vous propose des exemples concrets, précis, qui lui donnent raison. Ce que tout le monde sait d’ailleurs. Dés le début des années 2000, les médecins de l’OMS avouaient l’échec du « tout préservatif ».
            Quant au parti communiste, il n’est pas le seul, d’accord mais 150 millions de morts en cinquante ans c’est du jamais vu !
            Maintenant je suis d’accord avec vous, cette unanimité est un exceptionnel rideau de fumée. Nous y reviendrons.


          • Trashon Trashon 15 avril 2009 11:53

            Tient, aujourd’hui nous en sommes à 150 millions, hier Stéphane Courtois en dénombrait 85 millions et déclarait que le total approchait les 100 millions, avec des « peut-être » et des données qu’il qualifie lui-même de peu fiables.

            Un peu de retenue vous aurait peut-être valu un minimum de crédibilité.


          • Furax Furax 15 avril 2009 15:46

            « Un peu de retenue » dites vous. Vous auriez du expliquer celà aux tortionnaires rouges. Un ancien « Mao » convaincu et public comme Glucksmann évalue à 65 millions le nombre des victimes chinoises pour la seule révolution culturelle


          • Trashon Trashon 16 avril 2009 10:27

            Cela ne change en rien que le décompte le plus élevé, donné dans un bouquin qui n’a rien d’un livre d’histoire, est de 85 millions et non 150 !

            En utilisant la désinformation dans votre article je soutiens que vous en perdez toute crédibilité.


          • Furax Furax 19 avril 2009 17:52

            Effectivement, votre bouquin n’a rien d’un livre d’histoire. Ni d’arithmétique.Additionnez Chine aux différentes périodes+Goulags en URSS+ Pays de l’est. Autres pays « goulagués » en Asie (Cambodge, Vietnam, Corée du Nord..)+ Ethiopie+ Amérique du Sud (Sentier lumineux, Cuba)
            150 c’est encore une estimation basse.


          • Furax Furax 19 avril 2009 17:56

            En effet votre bouquin n’est pas un livre d’histoire. Ni d’arithmétique !


          • Hieronymus Hieronymus 14 avril 2009 23:20

            Bonjour
            oui a part qq anticatholiques viceraux ou ceux qui s’obstinent a etre desinformes en prenant pour docu serieuse toute la daube des merdias, nous sommes tous d’acc qu’il y a manip et acharnement volontaire sur le catholicisme en general et la Papaute en particulier, mais je renouvelle ma question deja formulee sur d’autres fils :
            - a qui profite le crime ? qui cherche a ruiner l’audience morale du Vatican ?
            that’s the question
            hypotheses (liste non exhaustive)
            = conflit religieux interne (ds l’eglise catholique elle meme)
            = conflit religieux externe (autres confessions, evangelistes, etc ..)
            = conflit politique plus vaste (sionisme, imperialisme anglo-saxon et/ou americain ..)
            = conflit esoterique (franc-maconnerie, mouvements occultes divers ..)
            une piste pour identifier le/les auteurs est de savoir qui dispose d’une reelle emprise et pouvoir d’influence sur les me(r)dias en general ..


            • monpetitavis 15 avril 2009 09:59

              Très bonne question. Personnellement j’éliminerai d’office le conflit religieux (aucun pouvoir dans les médias) et le conflit politique externe (la polémique est essentiellement européenne).
              Quant au conflit esotérique, on sait que le projet maçonnique est de déconstruire point par point la morale judéo-chrétienne et leur réseau est assez dense pour avoir une influence dans les médias. Peut-être faudrait-il chercher de ce coté.
              A part ça, j"opterais pour une réponse assez simple (et peut-être simpliste), la morale occidentale est de plus en plus hédoniste et entre de plus en plus en conflit avec la morale chrétienne. Du coup, les journalistes qui sont les parfaits représentants du moule s’en prennent à coeur joie.


            • souklaye souklaye 14 avril 2009 23:33

              Si j’étais le Pape Benoît XVI, un complexe d’infériorité me rongerait car subir la comparaison avec un mort, s’il est son patron c’est une chose ; mais s’il est un ancien collègue s’en est une autre…

               

              …qui conditionne l’interprétation du dogme vers un extrême originel et en latin, voire vers une confusion certaine du libre arbitre et de l’autisme.


               

              …qui crée une concurrence contre un ennemi imaginaire ou mort-vivant ayant pour conséquence l’oubli de la diffusion théologique et l’omniprésence d’un combat ésotérique.


               

              …qui entérine une tolérance univoque concernant les vices de procédures historiques et révisionnistes.

               

              La suite ici : 

              http://souklaye.wordpress.com/2009/03/18/le-subjectif-au-conditionnel-si-j’etais-le-pape-benoit-xvi/

               


              • Furax Furax 15 avril 2009 10:46

                La phrase du Pape est limpide. Elle n’a pa à être « interprétée »,« modifiée », « clarifiée » ou alors pour chaque déclaration, Benoit XVI devra produire une version en français fondamental à destination de la presse française et des anti-cléricaux mal comprenants. Les slogans, l’argent et les préservatifs ne suffisent pas.Point. Et le propagandiste que je suis cite des FAITS qui vont dans le sens de cette déclaration..  


              • Furax Furax 16 avril 2009 00:06

                D’abord, non monsieur, je ne suis pas gros !
                J’ai essayé, dans mon article de décliner des FAITS, pas d’aligner des phrases oiseuses.
                Quant à la langue employée par le Pape, Il répondait à une question de Philippe Visseyrias, de France 2. Ca parle quelle langue un journaliste de France2 ?


              • dup 15 avril 2009 08:36

                je suis pas d’accod avec Benoit , mais comme tout le monde il a droit d’avoiur son avis . Voila les conséquences du relativisme

                PENSEE BOBO

                A son retour à Rome, par une belle après-midi ensoleillée, le Pape aurait confié à une journaliste : « Il fait beau aujourd’hui ! »
                Ces propos ont aussitôt soulevé dans le monde entier une immense émotion et alimentent une polémique qui ne cesse de grandir.

                Quelques réactions :
                Le maire de Bordeaux : « Alors même que le pape prononçait ces paroles, il pleuvait à verse sur Bordeaux ! Cette contre-vérité, proche du négationnisme, montre que le pape vit dans un état d’autisme total. Cela ruine définitivement, s’il en était encore besoin, le dogme de l’infaillibilité pontificale ! »

                Le Grand Rabbin de France : « Comment peut-on encore prétendre qu’il fait beau après la Shoah ? »

                Le titulaire de la chaire d’astronomie au Collège de France : « En affirmant sans nuances et sans preuves objectives indiscutables qu’ il fait beau aujourd’hui », le pape témoigne du mépris bien connu de l’Église pour la Science qui combat ses dogmes depuis toujours. Quoi de plus subjectif et de plus relatif que cette notion de « beau » ? Sur quelles expérimentations indiscutables s’appuie-t-elle ? Les météorologues et les spécialistes de la question n’ont pas réussi à se mettre d’accord à ce sujet lors du dernier Colloque International de Caracas. Et Benoît XVI, ex cathedra, voudrait trancher, avec quelle arrogance ! Verra-t-on bientôt s’allumer des bûchers pour tous ceux qui n’admettent pas sans réserve ce nouveau décret ?"

                L’Association des Victimes du Réchauffement Planétaire : « Comment ne pas voir dans cette déclaration provocatrice une insulte pour toutes les victimes passées, présentes et à venir, des caprices du climat, inondations, tsunamis, sécheresse ? Cet acquiescement au »temps qu’il fait« montre clairement la complicité de l’Église avec ces phénomènes destructeurs de l’humanité, il ne peut qu’encourager ceux qui participent au réchauffement de la planète, puisqu’ils pourront désormais se prévaloir de la caution du Vatican. »

                Le Conseil Représentatif des Associations Noires : « Le pape semble oublier que pendant qu’il fait soleil à Rome, toute une partie de la planète est plongée dans l’obscurité. C’est là un signe intolérable de mépris pour la moitié noire de l’humanité ! »

                L’Association féministe Les Louves : « Pourquoi »il« fait beau et pas »elle«  ? Le pape, une fois de plus s’en prend à la légitime cause des femmes et montre son attachement aux principes les plus rétrogrades. En 2009, il en est encore là, c’est affligeant ! »

                La Ligue des Droits de l’Homme : « Ce type de déclaration ne peut que blesser profondément toutes les personnes qui portent sur la réalité un regard différent de celui du pape. Nous pensons en particuliers aux personnes hospitalisées, emprisonnées, dont l’horizon se limite à quatre murs ; et aussi à toutes les victimes de maladies rares qui ne peuvent percevoir par leurs sens l’état de la situation atmosphérique. Il y a là, sans conteste, une volonté de discrimination entre le »beau« , tel qu’il devrait être perçu par tous, et ceux qui ressentent les choses autrement. Nous allons sans plus tarder attaquer le pape en justice. »

                A Rome, certains membres de la Curie ont bien tenté d’atténuer les propos du pape, prétextant son grand âge et le fait qu’il ait pu être mal compris, mais sans succès jusqu’à présent.


                • Hieronymus Hieronymus 15 avril 2009 15:25

                  @ dup
                  excellent votre petit post, belle parodie du langage de notre epoque ..
                  le tragique est que c’est a peine exagere, en fait cela pourrait etre presque etre vrai !
                  bien cordialement


                • monpetitavis 15 avril 2009 08:44

                  Je pense que la raison des insultes anti-pape que nous avons observé durant ces dernières semaines est avant tout idéologique. En France, tout le monde se fout de la santé des africains. Les propos du pape ne sont pas passés car critiquer la politique du « tout préservatif » et prôner la responsabilisation sexuelle va à l’encontre d’un dogme extrêmement bien ancré dans la société occidentale, celui de la jouissance sans entrave. Comme toute position dogmatique, elle est posée comme vérité non discutable et toute remise en question relève de l’hérésie. Par conséquent, le préservatif est l’UNIQUE moyen de concilier la jouissance sans entrave et la protection face au SIDA.


                  • cathy30 cathy30 15 avril 2009 10:07

                    Non, je ne suis pas d’accord, avec les propos du pape, il est encore une fois complètement à coté de la plaque, ou bien il ne veut pas parler des vrais problèmes.
                    Effectivement en Afrique les femmes n’ont pas de droits sur leur sexualité (en général). Je ne pointe pas du doigt l’afrique, cela se passe aussi en europe, et nous allons aussi y arriver en france dans peu de temps. La misère produit la loi de la jungle. Alors pourquoi B16 nous dit à nous les blancs que le préservatifs n’arrangera rien, mais sans citer que les femmes n’ont pas de droit sur leur sexualité. N’y a-t-il pas polémique dans ses propos ?

                    A part cela vous avez raison nos médias ne font pas mieux que la pravda.


                    • tani tani 15 avril 2009 11:08

                      Le plus terrible c’est qu’il a bien parlé en Angola le 22 mars de la femme et des « conditions défavorables auxquelles elles continuent d’être soumises. »
                      <<
                      Je vous exhorte tous à une réelle prise de conscience des conditions défavorables auxquelles ont été - et continuent d’être - soumises de nombreuses femmes, en examinant dans quelle mesure la conduite des hommes, leur manque de sensibilité ou de responsabilité peuvent en être la cause.
                      (...)
                      Aujourd’hui, qui ne perçoit le besoin d’accorder plus de place aux « raisons du cœur » ? Dans une civilisation comme la nôtre, dominée par la technique, on ressent le besoin de cette complémentarité de la femme, afin que l’être humain puisse y vivre sans se déshumaniser complètement. Il suffit de penser aux terres où règne la pauvreté, aux régions dévastées par la guerre, à de nombreuses situations dramatiques découlant des migrations forcées ou non... Ce sont presque toujours les femmes qui y maintiennent intacte la dignité humaine, défendent la famille et sauvegardent les valeurs culturelles et religieuses.
                      >>

                      Par contre, il ne me semble pas qu’il ait parlé du préservatif aux africains mais seulement au journaliste qui l’a interrogé avant sa descente d’avion (?).


                      • tani tani 15 avril 2009 11:17

                        Quel est le profil type du pédophile ? curé ? célibataire ? marginal ? chômeur ?
                        Non Monsieur !
                        C’est un père de famille de classe moyenne avec 2 enfants.
                        Surprenant n’est-ce pas ?

                        Et la prostitution infantile c’est quand même un million d’enfants de plus par an !
                        Il ne s’agit donc pas de milliers de victimes mais de millions !

                        Quand aurons-nous droit à de vrais articles de la part de vrais journalistes sur ce genre d’horreurs-réalités ?
                        Les curés pédophiles (et répugnants) ne servent-ils pas de paravent à une réalité encore plus atroce ?


                      • Furax Furax 15 avril 2009 11:22

                        Faux. La plus grande organisation pédophile de l’histoire est le famille. C’est parmi les pères de famille que l’on compte le plus de pédophiles.Celà dit, que l’on châtre les curés coupables me conviendrait parfaitement. Mais on est loin du sujet.
                        Encore que...Vous trouvez que donner des préservatifs aux violeurs d’enfants serait une bonn idée ?


                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 15 avril 2009 11:41

                        "On a relevé l’exemple de l’Ouganda qui est passé d’un taux de prévalence de 17% à 5% en dix ans. Avec le fameux discours "fidélité et abstinence" appuyé par les cathos et les Evangélistes américains. C’est ainsi, et personne n’empêche les Ougandais d’utiliser des préservatifs si nécessaire. Comme partout.« 

                        En effet l’Ouganda avec ou sans le pape utilise la capote distribuée par les ONG, catholiques ou non, et ça marche.

                        Conclusion logique de votre article : le pape plus la capote préserve du sida ; quant au pape sans la capote, faudrait voir..., mais j’ai des doutes

                         En effet, si tous ceux qui ne sont pas des saints et ne pratiquent pas l’abstinence et pratiquent la sexualité hors mariage, aussi nombreux chez nous qu’en Afrique, n’utilisaient pas la capote, qu’ils soient papistes ou non, ils attraperaient le SIDA et surtout infecteraient leurs partenaires, comme les non croyants.

                        Moralité : Que les papistes pensent aux victimes avant de se prendre et de les prendre hypocritement pour des saints.

                        Petite remarque : être responsable dans ce domaine, qui est celui de tout un chacun qui n’est pas un saint et/ou qui ne prétend pas l’être, c’est utiliser le préservatif, seul moyen d’éviter de s’infecter et surtout d’infecter ses partenaires.

                        Cela seul est humainement humain, car  »le préservatif préserve de tout, sauf de l’amour"


                        • Furax Furax 15 avril 2009 20:36

                           Conclusion logique de mon article :
                          Le Pape plus la capote=régression du SIDA Ouganda.
                          La capote sans le Pape=explosion du SIDA Botswana

                          (J’emploie « le Pape » pour simplifier les choses, vous avez l’air d’aimer ça papiste, antipapiste)

                          Je suis très étonné que le professeur que vous êtes n’ait pas un mot pour lesMST (j’ai bien d’autres exemples beaucoup plus trash, je ne veux pas donner du grain à moudre aux racistes)

                          Quant aux papistes et aux petits saints vous n’avez aucune idée de ce qui se passe là-bas. J’ai vécu dix ans dans un pays d’Afrique Centrale dont le cardinal se promenait avec femme et enfants. Pareil pour bien des curés. Ce sont des saints dans leur don d’eux-même et dans leur aptitude à la joie de vivre(pour l’intervenant suivant l’athéisme est inconnu en Afrique)


                        • Riposte irrédentiste Riposte Machique 15 avril 2009 11:45

                          Vous trouvez que donner des préservatifs aux violeurs d’enfants serait une bonn idée ?


                          Si on pense à la la fillette brésilienne de 9 ans qui a avorté après avoir été violée par son beau-père, effectivement avec une capote c’eût été « moins pire »...

                          Et la prostitution infantile c’est quand même un million d’enfants de plus par an !

                          Exact, mais çà n’excuse pas les saloperies des curés !


                          • Joachim31 15 avril 2009 15:28

                            Mais puisqu’on vous dit que Dieu n’existe pas !!!!!!!!


                              • Furax Furax 15 avril 2009 23:08

                                Si je peux aider c’est avec plaisir. Je vais de suite à votre dernier article


                              • Christoff_M Christoff_M 16 avril 2009 00:27

                                 ce qui est flagrant de la part de journalistes qui critiquent les internautes ou les sites « amateurs » , c’est la publication d’infos sans recul, de phrases coupées de leur contexte...

                                je trouve que l’Eglise est encore bien trop gentille pour se faire donner des leçons par les marketeurs des mass merdias !! à leur place il y a longtemps que j’aurais attaqué une certaine presse de « gauche » représentée par Val et Forest, qui se permet de donner des leçons de morale et de propager des mensonges sous couvert de propos d’« intellectuels » qui ne servent que bassement et servilement la pensée unique mondialiste...

                                Val et Forest démocrates et intellectuels, il n’y a qu’eux dans la tour d’ivoire de leurs réseaux « amis » pour le croire, pour moi ce sont des petits fachos de la pensée unique à la solde d’une presse commerciale qui se donne des grands airs !!


                              • Massaliote 16 avril 2009 09:56

                                Phiconvers, avec Furax voila deux articles bien réconfortants. Il y a en qui ne baissent pas les bras devant le rouleau compresseur merdiatico-coco-gay tendance pride. La vérité triomphera.


                              • Furax Furax 16 avril 2009 21:37

                                Christoff M, Massaliotte, merci, au revoir et à bientot.
                                On va s’attaquer joyeusement à la « déontologie » (ouaf ! j’en pleure de rire) de nos immenses bavasseux. Je m’en frotte les mains d’avance.


                              • jack mandon jack mandon 15 novembre 2009 13:26

                                @ Furax

                                Difficile de faire côtoyer sans friction des mondes aussi dissemblables.
                                La relation à Dieu est intime, discrète et personnalisée.
                                Les autorités s’entrechoquent, le bon sens devrait prévaloir.
                                L’urgence et la gravité soulevées par le sida ne devrait écarter aucun moyen de protection.
                                Merci pour votre article.
                                Souvenez vous, on reproche à Nelson Mandela de ne pas avoir mesuré le danger du Sida.
                                Il en a perdu un fils.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès