Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Problématiques autour de la circoncision « masculine »

Problématiques autour de la circoncision « masculine »

La circoncision, au départ entendue, sans qu'il soit besoin de le préciser, comme circoncision masculine rituelle, est quasi-généralisée (le "quasi" est important) en milieux juif et musulman. Elle fut longtemps indiscutée, même au delà de ces milieux : on la supposait anodine.

Cette indulgence est injustifiée. Pratiquée sur des enfants, la circoncision rituelle pose le problème de leur incapacité à refuser leur consentement. Le caractère anodin de l'opération est de plus en plus contesté par les médecins, ou alors ils précisent que l'opération est quasi sans risque (le "quasi", ici encore, est important) à condition d'être pratiquée par un médecin, c'est à dire -ô contribuable ! ô payeur universel ! ô laïque supposé n'avoir d'objection légitime à rien puisque tu es supposé ne croire en rien !- remboursée par la sécu.

Plus grave encore : de nombreux sous-entendus idéologiques sont présents. Déjà, l'association de mots "circoncision masculine" sous entend que la circoncision peut être féminine. La circoncision "féminine", vous l'avez compris, c'est l'excision. En sous-entendant, par cette manipulation lexicale, que l'excision est une forme de la circoncision, on sous-entend aussi que l'excision n'est pas sexiste (puisque c'est une variante d'un traitement auquel les hommes sont soumis eux aussi) et qu'elle est anodine (puisque la circoncision masculine est supposée telle).

Enfin, l'ONU, dominée par les pays islamiques, fait maintenant des rapports pour dire que, dans certains cas, la circoncision combat le SIDA.

Quelques observations :

Il n'y a pas équivalence entre circoncision "masculine" et circoncision "féminine" :

Cette dernière correspond tout simplement à l'excision, une mutilation génitale féminine bien plus grave que la circoncision "masculine" ; la terminologie est importante, et a donné lieu a de nombreux débats entre organisations associées à l'ONU ; les implications idéologiques du choix des mots sont évidentes ; "circoncision féminine" est minimisant ; "mutilation génitale féminine" est jugé trop stigmatisant par certains, mais réussit cependant à s'imposer (cf cette Déclaration inter-institutions, page 26, annexe 1 relative à la terminologie) ;

La circoncision "masculine" n'est pas anodine

Ce texte de l'Association française d'urologie fait le point sur les complications observées, y compris dans le cas de circoncisions médicalisées et commente :

"Les auteurs soulignent, entre autres, la nécessité d'informer la communauté urologique et les patients sur la morbidité de ce geste qui a souvent du mal à trouver une place dans un environnement médical adapté et que la sécurité sociale ne peut raisonnablement prendre en charge en dehors des indications strictement médicales."

Les circoncisions médicalement justifiées sont très rares

Les médecins sont sous une importante pression de familles qui recherchent le remboursement de la circoncision par la sécurité sociale, une fraude pure et simple. Pour cela, on parle beaucoup de circoncisions médicalement nécessaires pour corriger un phimosis. Or, ces cas sont beaucoup plus rares que les remboursements correspondants, et les interventions sur les enfants ne sont en principe pas justifiées. Mais on ne cesse d'entendre dire que faire la différence entre circoncision rituelle et circoncision médicale est très compliqué, qu'il y faudrait une armée de médecins contrôleurs ... bref on renonce à combattre cette fraude. En réalité, si l'on voulait la combattre, il n'y aurait aucune difficulté (hormis celle d'affronter les communautarismes religieux).

En effet, qu'est-ce qu'un phimosis ? 

C'est le fait que l'orifice du prépuce est trop serré pour permettre au gland de sortir. C'est donc pour permettre des rapports sexuels que l'opération est nécessaire. Avant la puberté, l'enfant peut vivre sans inconvénient avec son phimosis. Il peut donc paraître raisonnable de lui laisser le soin, à l'âge adulte, de se faire opérer lui-même, sans intervention des parents ni de leurs conseillers religieux. En d'autres termes : il faudrait interdire les corrections de phimosis sur les mineurs. Il est alors permis de penser que rares seront les jeunes gens qui se feront mutiler sans nécessité réelle.

Il existe aussi le para-phimosis, provoqué par les manoeuvres incompétentes pour décalotter le gland : tentatives de circoncisions "sauvages" par exemple. Si les responsables de telles manoeuvres étaient sanctionnés comme ils devraient l'être pour leurs manoeuvres mutilantes, le para-phimosis tendrait à disparaître.

La circoncision ne combat pas le sida

Les obscurantismes religieux ont des ressources infinies, et ils ont même réussi à convaincre l'ONU (il est vrai très perméable aux revendications religieuses) de mettre en place des programmes de circoncision pour lutter contre le sida. Sous le double timbre de l'OMS et d'ONUSIDA, est paru un document intitulé Nouvelles données sur la circoncision et la prévention du VIH : conséquences sur les politiques et les programmes.

Ce document conclut que la circoncision protège partiellement de la contamination de la femme à l'homme. Cependant :

"La circoncision ne protège pas complètement contre l’infection à VIH. Les hommes circoncis peuvent toujours contracter l’infection à VIH et, une fois séropositifs, transmettre le virus à leurs partenaires sexuels. La circoncision ne remplace donc pas d’autres méthodes destinées à prévenir la transmission hétérosexuelle du VIH, mais elle représente une stratégie additionnelle."

Ce même document souligne à quel point cette protection est imparfaite :

" La circoncision ne doit jamais se substituer à d’autres méthodes de prévention du VIH àl’efficacité reconnue, mais toujours s’insérer dans un ensemble de mesures comprenant le report de l’âge des premiers rapports sexuels, les rapports sans pénétration et la diminution du nombre des partenaires sexuels ; la promotion et l’utilisation correcte et régulière depréservatifs masculins et féminins ; les services de conseil et de dépistage du VIH ; et les services de traitement des infections sexuellement transmissibles. "

Toujours dans ce même document, qui pourtant promeut la circoncision, on peut lire :

"Puisque les résultats ont confirmé que la circoncision réduit le risque de transmission hétérosexuelle du VIH à l’homme, on prévoit une augmentation de la demande pour cette intervention. Cependant, il est également capital de veiller à diffuser des informations claires et précises sur la nécessité de continuer à prendre d’autres mesures de prévention du VIH. Ces messages seront nécessaires pour éviter que les hommes n’acquièrent un sentiment erroné de sécurité et qu’en conséquence, ils n’adoptent des comportements sexuels à risque qui pourraient remettre en cause l’effet protecteur partiel de la circoncision."

Dans des pays marqués par le machisme et par la vulnérabilité sociale des femmes, on imagine jusqu'où peuvent aller les conduites à risques quand, au prix d'une "petite opération" bénie par l'ONU et l'OMS, ces messieurs peuvent penser avoir trouvé le graal leur permettant d'éviter la transmission du sida de la femme à l'homme.

Que des organismes officiels dépendant de l'ONU puissent faire une telle promotion de la circoncision, même avec quelques précautions de langage sur la nécessité de ne pas en faire un moyen de prévention unique, cela laisse pantois ... on dirait que ces technocrates ignorent que les moyens de prévention ne protègent pas les mêmes personnes (le préservatif protège davantage de la transmission de l'homme à la femme) et que, dans une société très inégalitaire, cette donnée est à prendre en compte.

Bien entendu, la conséquence de la "découverte" de ce pseudo-moyen de prévention est que le document préconise de mettre à la disposition des populations des moyens de circoncision médicalisés. C'est le judaïsme et l'islam qui vont être contents :

"Un vaste engagement de la communauté est nécessaire pour introduire ou élargir l’accès à des services sûrs de circoncision."

Et maintenant quelques voeux pieux :

"Dans tous les programmes de circoncision, les responsables politiques et les administrateurs de programme sont tenus de surveiller et d’atténuer le plus possible les conséquences potentiellement néfastes de la promotion de la circoncision comme méthode de prévention du VIH, telles que les relations sexuelles non protégées, la violence sexuelle ou l’assimilation de la circoncision avec la mutilation sexuelle génitale."

" La prestation des services de circoncision doit être utilisée comme une occasion de répondre aux besoins de santé sexuelle des hommes, et ces services doivent conseiller activement et promouvoir un comportement sexuel plus sûr et plus responsable."


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 17 janvier 2012 08:09

    Je ne peux que souscrire à l’aspect médical de vos remarques : la circoncision n’est que très rarement nécessaire.
    Et si elle n’est pas médicalement nécessaire, c’est une mutilation, au même titre que l’excision.
    Mutilation qu’il faut combattre, quelque soit les motivations de ceux qui la pratique.

    En revanche, je lis votre article à travers le prisme de vos différents articles et interventions et dès lors, j’en viens à penser que vos propres motivations sont assez éloignées de la défense de l’intégrité corporelle des victimes et qu’elles visent plutôt à stigmatiser des groupes de population.
    Dès lors, je ne peux que voter NON à votre article.


    • spartacus1 spartacus1 17 janvier 2012 08:13

      Ah, au fait, en stigmatisant juifs et musulmans, vous avez oubliez les états-uniens !

      Aux USA, la circoncision est une pratique très répandue, malheureusement : de 70 à 80 % des états-uniens sont circoncis, et cela quel que soit leur pratique religieuse.


    • kiouty 17 janvier 2012 08:45

      Tout-a-fait, mais des blancs qui pratiquent la circoncision, ce n’est pas grave pour Segurane et ses amis. C’est quand c’est des arabes ou des juifs qui la pratiquent que c’est scandaleux.


    • penajouir penajouir 17 janvier 2012 08:43

      On leurs aurait dit de se faire couper un doigt, une main ou un bras au nom de leur religion, ils l’auraient fait ! Encore un nouveau pas en avant de la connerie ! Mais dites moi, dites moi, jusqu’où s’arrêteront ils ?


      • kiouty 17 janvier 2012 08:47

        Oh la la on se calme, pas besoin d’aller dans les ultra-sons, hein. Ca fait quand meme quelques centaines d’années que c’est comme ça, ça n’a pas spécialement évoluer, pas besoin de faire semblant de découvrir et de hurler à la décadence actuelle.


      • Aldous Aldous 17 janvier 2012 10:06

        La pire mutilation religieuse, c’est l’amputation rituelle de neurones...

        Un rite malheureusement partagées par toutes les religions.


      • roro46 17 janvier 2012 11:08

        Vous avez mille fois raison.
        Ce n’est cependant pas l’apanage des seules religions ; hélas.


      • King Al Batar King Al Batar 17 janvier 2012 12:51

        C’est vrai Aldous, mais il fort regratable que cette emputation ne s’applique pas qu’au religieux, mais aux laic aussi.
        Mme Segurane en est la preuve probante ! smiley


      • Tarouilan Tarouilan 17 janvier 2012 14:21

        C’est une mutilation qui devrait faire l’objet de mesures pénales RETROACTIVES et sévères envers toutes les membres de ces communautés qui pourrissent GRAVEMENT la vie de leurs contemporains sur terre depuis des millénaires...... !


      • King Al Batar King Al Batar 17 janvier 2012 14:55

        E si il n’y a personne pour porter plainte, parmi ceux que vous identifiez comme victime ?
        Comment faites vous ?


      • devphil30 devphil30 17 janvier 2012 15:04

        La religion a besoin de rites , de culpabilisations pour asservir la population.

        N’oubliez pas que les religions sont des sectes ayant été réussie à s’imposer.

        Techniques de manipulation des foules pour prendre le pouvoir et le garder 

        Philippe


      • King Al Batar King Al Batar 17 janvier 2012 15:35

        S’il n’y avait pas autant con pour se refugier derriere des regles et masquer leur incapacité à reflechir par eux mêmes, les religions n’auraient pas connues un telle succès.
        Voyez vous, religieu ou pas, les gens qui se réfugient en permanence derriere des regles comme mode de reflection, que ce soit dans n’importe quelle eglise, à l’armée, à la police, ou même dans le cadre strictement professionel. Les gens archi procédurier sont les gros cons.
        Ceux qui n’admettent pas d’exceptions, ni meme de reflections sur le pourquoi, et donc sur le comment.
        Le problème ne sont pas les religions, mais les cons qui appliquent bêtement à la lettre leur préscription
        Après, si après reflection, et analyse, on trouve telle pratique convenable (comme la circoncision) et d’autre absurde (comme rester vierge jusqu’au mariage ou je ne sais quoi), alors la pratique peut être justifiable, s’il s’agit de bien-être interieur.

        Essayez d’être moins catégorique avec ceux que vous pensez qu’il le sont trop.


      • Defrance Defrance 17 janvier 2012 18:18

         Bonjour à tous, 

             Une histoire vraie, drôle pour les témoins, moins drôle pour l’acteur.

            Dans les années 85-86 un collègue de travail célibataire par en vacances au Maroc et tombe amoureux d’une infirmière Marocaine. Pendant 1 ans il fait l’aller retour régulièrement puis décide de se marier . La famille lui propose alors de se convertir , ce qu’il fait sans hésiter , y compris la circoncision. Le mariage est organisé en France, toute la famille est invitée, c’est la fête ... 

          Le lendemain du mariage, le jeune marié va chercher le pain et les gâteaux pour le petit déjeuner a la ville qui se trouve à quelques kilomètres et quand il revient ...... plus personne, la centaine de convives à disparues, il ne les retrouvera jamais ! 

          Quelques jours plus tard il raconte sa mésaventure  au boulot  et jure d’abandonner la religion de la demoiselle, et là gros éclats de rire, un collègue s’écrit , a oui trop tard, coupé c’est coupé


      • appoline appoline 17 janvier 2012 18:39

        Ce qui est aberrant, c’est que la sécurité sociale soit sollicité par certains médecins (A espérer que les inspecteurs tiennent leur rôle) ce n’est pas à un laïc de payer pour un rituel religieux. Ces pratiques sont dangereuses, car il n’y a jamais d’opération anodine et les risques d’infection se sont pas négligeables ; 


        Je suis d’accord avec Penajouir, smiley, les religions sont de véritables fumisteries, qui au fil des siècles ont mené les hommes à se mutiler, à s’abrutir, un dieu n’aurait jamais demandé cela .

      • Traroth Traroth 17 janvier 2012 19:41

        @Defrance : si je comprends bien ce que vous dites, cette femme est sortie avec un non-musulman pendant un an, ils ont organisé un gros mariage avec plein de gens, TOUT CELA juste pour convertir UNE personne à l’islam. C’est de l’artisanat minutieux, dites-moi. Si c’est ça ce que les frontistes appellent les dangers du prosélytisme musulman, je pouffe ! A ce rythme-là, ils vont se faire exploser par les évangélistes, qui baptisent à la chaine !


      • Alef Alef 17 janvier 2012 08:48

        Ne pas oublier le coté esthétique, de nombreuses femmes, trouvent plus attrayant une verge circoncise. Je peux en témoigner smiley



        • Aldous Aldous 17 janvier 2012 10:07

          Et puis ça fait marcher le commerce des slip molletonnés...


        • King Al Batar King Al Batar 17 janvier 2012 11:56

          BIen tondue et circoncis... C’est le smoking de la bite !

           smiley


        • symbiosis symbiosis 17 janvier 2012 12:09

          Réduire un procédé idéologique et moralement discutable à une notion esthétique est symptomatique de la lobotomisation des esprits de la multitude.

          Lobotomisation qui a d’ailleurs commencé pour certains par ce viol, par cette atteinte au corps, ces actes pédophiles sanguinaires érigés en dogme que sont excision et circoncision.

          La désaliénation et le libre arbitre devraient commencer par ceux qui ont subi cette violence et il faut reconnaître que les femmes qui en ont été victimes sont plus motivées que les hommes contre cette forme archaïque de barbarie.

           A part cela, cet article de Ségurane comme tous ses autres articles est toujours aussi sournois, orienté et malhonnête..

          On ne se refait pas...


        • King Al Batar King Al Batar 17 janvier 2012 12:20

          Ce qu’il faudrait ce serait demander aux circoncis, une fois devenu adulte s’ils ont percu cela comme une mutilation, ou si finalement ils en sont satisfait.
          Pour ma part je remercie mes parents de l’avoir fait !
          Donc pas de regrets, pas de mutilations forcées, pas de problèmes...
          Sans dans le cerveau de mme Segurane, qui n’en finit plus de vomir ce qui ne lui ressemble pas.


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 17 janvier 2012 13:04

          @ King Al Batar

          1 non, il ne s’agit pas de demander aux circonscis UNE FOIS ADULTES s’ils sont contents d’avoir été mutilés car, à supposer que la réponse soit non, il n’y a pas moyen de revenir en arrière

          2 les circonscis et leur famille ne sont pas les seuls à être légitimes à donner un avis ; il faut aussi demander celui des personnes autour d’eux qui subissent leur possible surcroit de violence, bien compréhensible eu égard à ce qu’ils ont subi, mais qui retombe quand même sur les autres.

          La question du lien entre circonscision et surcroit de violence a été analysée dans cet article paru sur le blog du professeur Aldeeb :

          http://blog.sami-aldeeb.com/2012/01/16/circoncision-et-libido/#more-19569


        • révolQé révolté 17 janvier 2012 13:10

          idem,merci maman...
          Pourtant athée je suis content de ne pas avoir de « bonnet » sur la tête de mon « commandant Cousteau ».
          Que ce soit au niveau esthétique comme hygiénique je considère cela (avis perso bien sur...) comme un plus.
          Maintenant comparer excision et circoncision est totalement ridicule,l’excision étant beaucoup plus que la simple ablation d’un bout de peau inutile,l’excision ôte le plaisir au femmes,et là c’est scandaleux... !!!


        • Deneb Deneb 17 janvier 2012 13:52

          « bout de peau inutile », qu’en savez-vous ?

          On a déjà essayé d’enlever les trucs « inutiles » systématiquement, comme l’appendice, les amygdales etc. On s’est aperçu ensuite, que ce n’était pas si inutile que ça et que la chose la plus inutile, c’est d’opérer sans raison valable. Des millions d’années d’évolution par sélection naturelle ont laissé ce bout de peau, c’est qu’il doit y avoir une raison.


        • King Al Batar King Al Batar 17 janvier 2012 13:55

          Et pourtant Catherine, je peux vous assurer que 99.9% des circoncis sont content de leur bite !
          Alors si personne ne s’estime mutilé, parmis les interessé, vous vous octroyez seul le droit de les nommer ainsi.

          Pour ce qui est du rapport à la violence, il ne s’agit que d’interpretation, et non de faits scientifique.
          Je ne peux donc pas adherer à ce type d’arguments, facilement démontables du reste...


        • Yacine2029 Yacine2029 17 janvier 2012 17:37

           Je suis moi aussi circoncis tout en étant athée, ce qui ne m’a jamais posé le moindre problème, ni à mes partenaires d’ailleurs. Par contre celles et ceux pour qui ces futilités représentent une telle obsession, qui ne peuvent se lever un seul matin sans cette haine de ce qui n’est pas comme eux, devraient vraiment songer à consulter, car c’est avant tout à eux-mêmes, à elles-mêmes, qu’ils font mal. smiley


        • appoline appoline 17 janvier 2012 18:49

          @ King,


          N’oubliez pas que le prépuce a son utilité, vous verrez ça si pour une raison ou une autre vous revenez à l’état sauvage. Sachez qu’il n’est pas bon pour madame coquette de traîner n’importe où donc le prépuce protège.

          Quant à votre affirmation, je dirai que vous entendez de la part de ces dames ce que vous voulez entendre, car au moment de l’accouplement cette petite peau en plus, donne à la dame beaucoup plus de plaisir qu’une verge tendue qui la pénètre sans avoir la douceur du glissement du prépuce.

        • Lea Andersteen Lea Andersteen 18 janvier 2012 01:14

          +1 Deneb.

          Intérêt du prépuce : a tout hasard, protéger une muqueuse fragile ?

          Je me rappelle une discussion avec un circoncis.Il ignorait que l’érection exercait une traction sur le prépuce via le frein et que le pénis était décaloté sans intervention manuelle... Cela m’avait bien fait rire. Ou pas. Car il fondait son avis au sujet de la circoncision sur l’idée aussi préconçu que fausse qu’il y avait gêne pour le coït.

          En tout état de cause, l’avis de gens circoncis sur l’intérêt ou non de circoncir est tout aussi partial que celui qui n’ont pas été circonci.

          La réponse de la science : ca n’a aucun intérêt thérapeutique sauf dans certains cas précis. Une opération chirurgicale, avec les risques opératoires (d’infection notament) et avec un coût, sans intérêt thérapeutique est totalement stupide. Rien de plus à dire, et rien de moins.

           


        • Iren-Nao 17 janvier 2012 10:24

          La circoncision hors necessite medicale est juste une grosse connerie de mutilation sexuelle, sans aucun sens et sans excuse.

          Il n’y a pas a avoir la moindre sympathie ou comprehencion a ce propos.

          Si au moins elle se decidait a l’age adulte par l’interesse, chacun a bien le droit a sa connerie, mais sur les enfants c’est juste inadmissible.

          Bastonnons genereusement tous ces ennemis de la charcuterie.

          Iren-Nao


          • tikhomir 17 janvier 2012 10:40

            Ah ça y est, les extrémistes débarquent... Dommage, ça commençait bien avec le commentaire de spartacus1.

            « La circoncision hors necessite medicale est juste une grosse connerie (...) sans aucun sens (...) »

            Pour vous oui, ça n’a pas de sens mais pour un certain nombre de ceux qui la pratiquent, ça en a un. Avez-vous besoin d’être grossier ?

            « Il n’y a pas a avoir la moindre sympathie ou comprehencion a ce propos. »

            C’est sûr que c’est plus facile d’être un barbare et d’en arriver à votre propos suivant :

            « Bastonnons genereusement tous ces ennemis de la charcuterie. »

            Je vous rappelle qu’en France, les appels à la haine sont interdits et que vous ainsi qu’Agoravox sont sanctionnables.


          • SlipenFer 17 janvier 2012 10:40

            .....Les journalistes qui disent l’incendie à été circoncis se trompent alors... !
            vraiment des têtes de nœuds. smiley


            • Robert GIL ROBERT GIL 17 janvier 2012 11:04

              on n’a rien d’autre a foutre ?
              Parce que si le seul probleme en France actuellement etait celui de la circoncision, la vie serait belle !


              • appoline appoline 17 janvier 2012 18:49

                Ca détend cher Robert, comme le prépuce, ça détend


              • Traroth Traroth 17 janvier 2012 19:44

                Vous croyez qu’il n’y a nécessairement qu’un seul problème à la fois, en France ?


              • HerveM HerveM 17 janvier 2012 11:21

                Seriez vous en train d’insinuer que les zuniens seraient influencés par un corps médical dans lequel serait sur-représenté les membres d’une confrérie de circonciseurs ?
                C’est possible, en effet. A moins que ces benêts des sectes evangéliques qui font florès depuis quelques années, ne se contentent pas de vénérer Yerushalaim le drapeau sioniste et le célèbre chandelier hepta-branchique....

                Un peu de cuculture :
                ’Jusqu’en 1970, la Circoncision de Jésus était une fête catholique pratiquée le 1er janvier.
                Le Saint-Prépuce fut d’ailleurs une relique vénérée.

                Dans le Nouveau Testament, Luc, l’un des quatre évangélistes évoque la circoncision du Christ. (II:21) :

                « Et lorsque furent accomplis les huit jours pour sa circoncision, il fut appelé du nom de Jésus, nom indiqué par l’ange avant sa conception. »

                L’Église chrétienne copte pratique toujours le baptême par immersion et avec la circoncision. ’

                A part ça, je suis bien évidemment contre toute forme de torture à l’encontre des enfants et des animaux.


                • SlipenFer 17 janvier 2012 11:29

                  Devinette.

                  mon premier est un combustible solide
                  mon second est un combustible solide
                  mon troisième est un combustible solide
                  mon quatrième lui,est un combustible liquide

                  mon tout est une intervention chirurgicale douloureuse

                  c’est bien évidement la circoncision

                  ouille ! ouille ! ouille ! mazout ! ... smiley


                  • Cocasse Cocasse 17 janvier 2012 11:36

                    J’aurais juste une question « technique », quelle différence cela fait pour une homme d’être circoncis ou pas sur le plan de l’épanouissement sexuel ?
                    Est-ce que cela changerait l’intensité de sa jouissance par exemple ? Il y a t-il l’un des deux mieux que l’autre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès