Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Quand la pédophilie n’est pas mise à l’index

Quand la pédophilie n’est pas mise à l’index

Un prêtre catholique, connu comme "le prêtre des jeunes", (pure ironie) a été arrété récemment pour pédophilie en Italie. Un fait divers de plus ? Les arrestations de ce type se multiplient, dans un climat d'indifférence générale. Toutefois, l'Eglise fait mine de prendre la question au sérieux.

En effet, début février, pas moins de 200 responsables catholiques s'étaient réunis au Vatican pour un grand colloque contre la pédophilie. Ceux-ci, rassemblés à huis clos prétendaient en effet rechercher des solutions à ce fléau qui secoue l'Eglise depuis la fin du XXème siècle avec la révélation de trop nombreuses affaires d'abus sexuels répétitifs sur mineurs par des religieux. Oui, des prêtres, vous savez, ces hommes qui annoncent la Parole de Dieu, afin qu'elle éclaire et transforme la vie des hommes d'aujourd'hui ; ils la transforment en effet, mais quelle curieuse manière de le faire ! Par le biais d'une expérience indélébile, ils traumatisent des enfants pour le reste de leur vie qui s'enferment alors dans la honte, la peur et la culpabilité.

Ainsi, Benoît XVI a affirmé sa volonté d'assurer la protection des enfants mais aussi, et surtout, celle des adultes vulnérables, comprenez ces pauvres prêtres dénoncés au grand jour. Quelle hypocrisie ! Comment un pape peut-il parler de vérité libératrice, de devoir de témoignage et de partage alors qu'en avril dernier, le cardinal du Vatican responsable de l'ensemble des prêtres catholiques du monde a envoyé une lettre de félicitation et d'encouragement à un évêque français condamné à trois mois de prison pour ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile ? Cette lettre, transmise à l'ensemble des évêques du monde entier (soit plus de 5000) donne le ton, et résume ainsi la position de l'Eglise à tenir sur la question : « Je vous félicite de n'avoir pas dénoncé un prêtre à l'administration civile. Vous avez bien agi, et je me réjouis d'avoir un confrère dans l'épiscopat qui, aux yeux de l'Histoire et de tous les autres évêques du monde, aura préféré la prison plutôt que de dénoncer son Fils-prêtre. » déclare t'il. Comment Benoît XVI peut-il annoncer qu'il fera tout pour que ces viols ne se reproduisent pas alors même qu'un évêque répond au prêtre pédophile dont il a la charge : « de toute façon, pour moi tu seras toujours prêtre » ? Se protégeant les uns les autres en toute connaissance de cause, eux qui font partie d'une vaste communauté internationale avaient ainsi jusqu'à présent réussi à couvrir et étouffer bon nombre de ces affaires, qui pour certains n'étaient considérées uniquement comme un simple « pas de travers ». Un véritable système judiciaire parallèle s'est mis en place au Vatican, puisque les prêtres pédophiles, quand leur dossiers ne sont pas dissimulés, sont simplement déplacés dans une autre paroisse, ou se retirent dans un monastère. Vous me direz que c'était surtout vrai sous le pontificat de Jean-Paul II, trop occupé à faire la chasse aux évêques rouges en Amérique Latine pour s'attarder sur ce problème secondaire, et que depuis l'arrivée de Benoît XVI, qui a lui même avoué que des erreurs hiérarchiques avaient été commises, la situation a changé, à l'instar de ce colloque. En effet, le futur pape avait voulu lancer au début des années 2000 une enquête sur Maciel, le fondateur des Légionnaires du Christ au Mexique, qui s'est révélé mener une double vie : toxicomane, alcoolique, pédophile violant ses propre enfants de différentes mères, menteur, agressif... Celui-ci, protégé de Jean-Paul II et présenté comme un modèle de saint pour la jeunesse, avait alors bénéficié d'une immunité lui permettant de conserver sa place, son rôle, et son influence, et Ratzinger c'était vu empêcher l'accès à cette affaire. Imaginez donc l'état dans lequel devait se trouver Maciel début 2005, à la mort de Jean-Paul II. En effet Ratzinger, au courant de son imposture n'a pas tardé à sévir, et quelle sanction ! Il a aimablement conseillé à Maciel, âgé de 85 ans, de prendre sa retraite après 60 ans de sacerdoce, lui laissant ainsi terminer sa vie de manière confortable et en toute impunité. Après cet épisode significatif, comment Benoît XVI peut-il intituler cette conférence « guérison et renouvellement » ?

Alors oui, l'Eglise demande pardon, et compatis, et le pape déclare même en clôturant l'année du prêtre, quelle ironie, qu'il souhaite « que de tels abus ne puissent jamais plus survenir » mais persiste néanmoins à vouloir régler ses affaires en interne, rendant inaccessible à la police l'ensemble des dossiers secrets qu'il constitue.

D'autant que la loi va dans leur sens, ils bénéficient en effet de prescriptions, un principe selon lequel toute peine, lorsque celle-ci n'a pas été mise à exécution dans un certain délai fixé à 20 ans par la loi pour les crimes, ne peut plus être subie. Ce délai est bien souvent dépassé lorsque les victimes trouvent le courage de parler de leur calvaire, et les prêtres pédophiles ne peuvent donc plus être inquiétés.

Toutefois, on est obligés d'admettre que, depuis une décennie, on amorce un tournant. Il est vrai qu'une certaine intransigeance est désormais notable de la part de l'Eglise, quelques prêtres ayant été démis de leur fonction à cause d'abus sexuels ces dernières années, et on peut se demander pourquoi. La réponse est simple : l'argent. En effet, l'épiscopat américain, qui est le plus important financeur du Vatican s'est déclaré ruiné à cause des frais de justice (la bagatelle de 2 milliards), déboursés pour les procès intentés pas les victimes. Le gouvernement américain a ainsi officiellement reconnu l'existence de 4300 prêtres pédophiles dans le pays. Le Vatican doit donc demander plus de transparence, pour éviter la faillite.

Cette rencontre, vaste intervention de communication, va donc permettre d'envoyer un signal fort à l'opinion, même si le recteur de l'université où se tient le colloque se défend d'organiser une opération de relations publiques par un jeu de mot douteux : « Le pape a pris position de manière courageuse pour que nous allions non pas à la surface des problèmes mais au fond ».

Comment ne pas accueillir cette réunion sinon avec scepticisme ?

Mais bon, libre à vous de soutenir et de penser que l'Eglise est capable de se réformer radicalement, voire même de « devenir leader dans la protection des mineurs » comme le soutient le père Zollner. Les miracles, ça existe !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Anaxandre Anaxandre 9 août 2012 15:28

     Et encore une attaque en règle contre le catholicisme ! Le droit à l’information ? D’accord, mais alors pourquoi n’ai-je lu nulle part de compte-rendu sur la condamnation en juin dernier du pédophile Maurice Gutman, membre du CRIF (http://www.contre-info.com/scandaleuse-clemence-des-juges-pour-le-pedophile-du-crif) ? Vous vous préparez une belle carrière dans nos médias inféodés mademoiselle...


    • lowner 9 août 2012 15:43

      Oui , sans oublier aussi l’ elue et pédophile Michel Polak. 



    • Anaxandre Anaxandre 9 août 2012 16:01

       Parce que dans certains cas précis et dans certains cas seulement, ce n’est plus le « Devoir de Mémoire » qui s’impose mais celui de l’oubli et du pardon. Voir à ce sujet le cas d’école qu’a représenté en France « l’affaire Polanski », ou comment une appartenance communautaire absout totalement le fait de droguer, puis de sodomiser une gamine de 13 ans (http://www.youtube.com/watch?v=VPJU7JCk8Do).


    • stanh 9 août 2012 18:55

      @anaxandre

      Défendez vous le catholicisme ou vous opposez vous à son attaque chronique par des gens qui ne devraient pas pouvoir donner de leçons ?


    • Anaxandre Anaxandre 9 août 2012 20:35

      Stanh,

       En tant qu’agnostique, les guignoleries du rite catholique ne me parlent pas plus que celles des autres « grands monothéismes », à choisir j’aurais mille fois préféré naître sous les auspices des Dieux grecs ou romains : c’était bien plus humain, on pouvait polémiquer plus librement et ça avait « de la gueule ».

       Ce qui me révolte et qui devient de plus en plus visible et insupportable à nombre de français, quelle que soient leurs origines, c’est le « deux poids deux mesures » des médias et des élites concernant le traitement différent (et c’est peu de le dire !) accordé à certaines religions et/ou communautés en France. En même temps qu’on nous rebat sans cesse les oreilles de leçons de républicanisme : on nous prend royalement pour des cons !

       Suis-je suffisamment clair ?

       


    • stanh 10 août 2012 02:48

      Tout à fait, merci !


    • Rounga Roungalashinga 10 août 2012 08:57

      à choisir j’aurais mille fois préféré naître sous les auspices des Dieux grecs ou romains : c’était bien plus humain, on pouvait polémiquer plus librement et ça avait « de la gueule ».

      Ouais, on pouvait aussi avorter de son enfant à la naissance. C’est dire combien cette époque était plus progressiste que la nôtre.


    • Adrien Adrien 10 août 2012 10:04

      Roung, kesako « avorter son enfant à la naissance » ? j’appelle ça « accoucher », puis c’est un infanticide. Laisses-tu entendre que l’avortement de l’embryon est un infanticide ?


    • Rounga Roungalashinga 10 août 2012 10:39

      Roung, kesako « avorter son enfant à la naissance » ? j’appelle ça « accoucher », puis c’est un infanticide.

      C’est que dans la Rome antique, le père avait droit de vie et de mort sur sa femme et ses enfants. Ainsi, à la naissance d’un de ses enfants, il avait la possibilité de le tuer s’il n’en était pas satisfait.

       Laisses-tu entendre que l’avortement de l’embryon est un infanticide ?

      Pour moi c’est effectivement le cas.


    • Adrien Adrien 10 août 2012 11:04

      le travestissement des mots était clair et c’est mieux en le disant car « avorter » signifie en bon français interrompre prématurément une grossesse (donc embryon ou foetus non viable), et qu’un avortement « à la naissance » ne veut donc rien dire.  smiley


    • Rounga Roungalashinga 10 août 2012 11:09

      Oui, bon, je pensais que dit comme ça tout le monde comprendrait.


    • Adrien Adrien 10 août 2012 11:14

      les mots vous trahissent smiley 


    • Anaxandre Anaxandre 9 août 2012 15:37

       Ce prêtre avait peut-être entendu Cohn Bendit il y a quelques années : http://www.youtube.com/watch?v=0xOl9ok8nHY (écoutez la fin, ça vaut le détour !)


      • Old Dirty Bastard Old Dirty Bastard 10 août 2012 15:41

        @ Alyt

        Bingo ! +100

        Tant qu’ on tournera autour du pot on y arrivera jamais ..


      • non667 9 août 2012 16:29

        du temps ou l’homosexualité était réprouvé voire interdite la prêtrise représentait pour eux un refuge . plus de question sur leur célibat !
        puis pour les pédo accès facilité à de jeunes enfants !
         -sur que pour l’adoption ce seront les 1° à faire la demande (je ne dis pas que tous les homos sont pédos  !)
        - plus que le pape c’est aux parents à etre vigilants et dénoncer et c’est aux autorités civiles de prendre les mesures de neutralisations .

        quand à consti je lui prédis un bel avenir dans le politiquement correct et la politique .tant qu’elle peut se regarder dans la glace ?


        • Romain Desbois 9 août 2012 18:48

          Parce que vous croyez que les pédophiles ont besoin d’adopter des enfants pour agir ?

          Tout est bon pour salir les gens n’est-ce pas.


        • non667 9 août 2012 21:26

          à ROMAIN
          Tout est bon pour salir les gens n’est-ce pas.

          je ne sali pas LES GENS , je salis éventuellement les pédos qui trouveraient dans l’adoption une opportunité pour un approvisionnement /couverture en chaire fraiche !
          si malgré mon avertissement très clair  :(je ne dis pas que tous les homos sont pédos !) vous vous êtes senti visé c’est un aveu ! ce qui expliquerait votre acharnement à vouloir le mariage que plus de la moitié des hétéros boycotte  !


        • Romain Desbois 9 août 2012 21:44

          Arrêtez de prendre les gens pour des cons, vos sales insinuations sont visibles à l’oeil nu.

          Pour vous, accorder le mariage et l’adoption aux homos faciliterait la « tâche » des homos pédophiles.

          Que comptez vous faire pour en pas faciliter la tâche des pédophiles hétéros, qui plus est bien plus nombreux ?


        • Zanini 10 août 2012 11:53

          pédophiles hétéros, qui plus est bien plus nombreux ?

          Source ?


        • EricB 12 août 2012 15:56

          à Zanini

          pédophiles hétéros, qui plus est bien plus nombreux ?

          Source ?

          Faites vos recherches. La majorité des actes pédophiles sont commis dans un cadre incestueux, autrement dit au sein de « parfaites familles hétéros ».



        • tikhomir 9 août 2012 17:27

          Vous êtes misogyne : la femme n’est pas un objet sexuel défouloir anti-criminels. Un pédophile est attiré les enfants et donc ça n’a pas grand rapport avec une femme sur le moment puisqu’une femme n’est pas un enfant...

          Vous êtes misandre : tous les hommes sont loin d’être des criminels en puissance.

          Vous êtes anti-catholique : ces prêtres ont choisi librement de ne pas se marier, pourquoi voulez-vous leur faire faire des choses qu’ils ont choisi de ne pas faire ?


        • stanh 9 août 2012 18:22

          La condition des prêtres est inhumaine. Toutes les autres religions du livre autorisent le mariage.
          Ils n’ont pas choisis de ne pas se marier, ils ont choisi d’être prêtres et pour l’être, on ne peut pas se marier . Enfin, leur statut les empêche d’avoir des relations sexuelles car si ils ne font pas voeu de chasteté, ils sont bien entendus interdit de sexe hors mariage (péché etc..) et comme ils ne peuvent pas se marier .... sexualité perverse .
          Qu’importe le choix qu’ils ont fait : il semble qu’ils n’étaient pas pleinement conscients de ce que cela allait impliquer tout au long de leur vie.

          Ensuite, il y a les pédophiles qui choisissent d’être prêtres spécifiquement pour la promiscuité avec des enfants . Mais le pédophile pré-voeux est un cas différent, un cas « standard » de pédophilie comme on en retrouve chez des éducateurs, des profs, etc

          Vous semblez vouloir défendre les briques de votre religion avant de défendre les humains qu’elle détruit ... « religion d’amour » .


        • Massaliote 9 août 2012 18:40

          Un pédophile, même marié, s’attaquera toujours à les enfants. On s’en méfiera moins et c’est encore PIRE.


        • stanh 9 août 2012 18:52

          Vous oubliez de réagir à propos de ceux qui y viennent à cause de la privation sexuelle .

          Vous avez un grave problème avec le sexe vous les catholiques.
          sexe sexe sexe Seeeeeeeeeeeeeeexxe !!

          ps : SEXE


        • Rounga Roungalashinga 10 août 2012 09:00

          Laissez les se marier, et vous aurez déjà pas mal résorbé le problème

          Réflexion complétement débile. Vous croyez que si un pédophile se marie il perdra ses penchants pour les petits enfants ? Vous pensez vraiment que la pédophilie des prêtres vient vraiment de leur besoin de se vider les couilles ?


        • stanh 10 août 2012 12:42

          Vous avez lu le fil là où seulement ce qui vous arrange ?

          Ca rend autiste la religion ?


        • Rounga Roungalashinga 10 août 2012 13:41

          Vous avez lu le fil là où seulement ce qui vous arrange ?

          J’ai réagi...au premier post du fil.
          Il y a vraiment des mecs incroyables...


        • Yurf_coco Yurf_coco 9 août 2012 17:19

          L’église : Premier réseau internationale de pédophilie !

          Des parents crédules vous ferons confiance, et vous fourniront des enfants bien sages et obéissant, et on vous couvre en cas de problème !
          Devenez prêtre !


          • tikhomir 9 août 2012 17:29

            « Premier réseau internationale de pédophilie ! »

            Faux, vous avez oublié les profs qui eux sont numériquement bien plus affectés en nombre par ce problème et notamment chez les profs de sport.

            Du reste, les politiques ne sont pas en reste.


          • stanh 9 août 2012 18:50

            Heureusement voici Priest-Off !

            http://www.youtube.com/watch?v=EpuYoK6wv_Y

            (en anglais)


          • Yurf_coco Yurf_coco 10 août 2012 10:18

            Sinon il y a aussi Jeremy ! L’enfant de coeur gonflable, regarder les témoignages !

            C’est peut être un début de solution !


          • stanh 10 août 2012 12:46

            @thikomir

            Mais bien sûr qu’il y en a partout de la pédophilie , mais on aimerait bien qu’une religion, qui se targue de prêcher paix, amour, honnêteté et pardon , ASSUME ce qu’il se passe en son sein . Qu’elle prenne ses responasabilités , qu’elle fasse face aux problèmes au lieu d’essayer de les cacher ce qui est une honte absolue.

            Mais noon, vous restez là à vouloir détourner l’attention ailleurs, sur les profs, les autres religions...
            Vous êtes lamentable et vous n’avez strictement rien compris aux paroles du sage appelé Jésus .


          • tikhomir 9 août 2012 17:32

            @l’auteur

            Article anti-catholique et d’autres commentateurs l’ont bien relevé. On en reparlera lorsque vous dénoncerez les autres catégories de personnes, vous participez simplement à un acharnement.

            Je vous invite à faire quelques recherches sur les rabbins ou les musulmans, vous passerez pour une raciste mais au moins vous serez honnête. Essayez aussi chez les profs qui sont largement concernés.


            • Yurf_coco Yurf_coco 10 août 2012 10:22

              Je croyais qu’un défenseur des catholiques suivrait les préceptes de l’église : La rédemption, la justice, l’humilité, le pardon.


              Au lieu de ça, vous accusez les autres religion, et le professeurs... Qui eux ne s’auto proclament pas Saint !

              C’est pas très catholique tout ça.

              Même moi qui ne suis pas religieux, je pense pouvoir faire preuve de plus de droiture. au moins j’assume ceux que je soutiens.

              Il faut croire que la lâcheté est le propre de l’église.

            • consti 9 août 2012 18:25

              Mon article est criticable, mais je ne pense pas qu’il soit anti-catholique. En effet j’ai décidé d’écrire un article sur la non-coopération de l’Eglise catholique dans la dénonciation d’actes pédophiles, je ne critique donc pas la religion mais son institution ecclésiastique, ses dirigeants. 

              Je ne souhaite en aucun cas « participer à un acharnement », étant issue moi même d’une famille catholique. 
              De plus, si je ne traite « que » de cette religion là, c’est seulement parce que c’est la seule que je connais assez pour pouvoir en parler, je n’avais donc pas la volonté de faire un article général sur la pédophilie, qui traite des hommes politiques, des profs, ou encore des autres religions (je n’ai pas assez de connaissances sur le sujet, et je vous remercie d’ailleurs d’enrichir mon humble culture). Ainsi, si vous êtes insatisfaits par la tournure de mon article, pourquoi ne pas en écrire un vous même qui traite de ces points là ?

              • Anaxandre Anaxandre 9 août 2012 20:51

                Consti,

                 Je veux bien croire en votre bonne foi et accepter que vous ne soyez qu’une victime (néanmoins consentante) de la campagne de destruction engagée contre le catholicisme en France depuis des siècles (rappelez-vous le fameux « écrasons l’infâme » de Voltaire), mais au vu de vos études et de la carrière à laquelle vous vous destinez, il eut été plus intéressant de s’attaquer à des sujets moins « politiquement correct » concernant la pédophilie (renseignez-vous sur la pédophilie traditionnelle en Afghanistan : http://www.dailymotion.com/video/xr6tef_bacha-bazi-garcons-jouets-en-afghanistan_news#from=embediframe) ou sur celle de certaines de nos élites pourtant bien peu catholiques.


              • epicure 10 août 2012 02:24

                tu as tout à fait raison, l’église en tant qu’institution ne serait pas critiquable, si elle prenait le problème au sérieux, ce qui renverrai les affaires de pédophilie à un problème d’individus déviants dans l’église.

                Mais ce n’est pas le cas, donc l’église mérite ces critiques tant qu’elle n’aura pas levée toutes les ambiguitées..


              • Massaliote 9 août 2012 18:31

                Roger Holleindre balance. - YouTube

                L’auteur a tout pour faire une belle carrière de journaleuse. La mauvaise foi, le sens de l’amalgame, une certaine lâcheté (se focaliser sur des cibles faciles). Je vous prédis un bel avenir professionnel. Si, de plus, vous êtes assez « ouverte » smiley

                A part moi, y en a t’ il d’autres à qui la seule mention de Sciences-Po donne la nausée ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès