Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Qui est pour la liberté de religion ?

Qui est pour la liberté de religion ?

En principe garantie par la constitution, la liberté de religion donne à chacun le droit de choisir et de changer de religion, en France.

De même que les Français sont libres de parler chinois, s'ils veulent l'apprendre…
De même que les enfants des dirigeants du CAC 40 sont libres de devenir ouvriers, s'ils le désirent…
De même que tout le monde a le droit de jouer et de gagner au loto…
nous sommes libres de choisir notre religion ou d'en changer.

Évidemment, si nous avons subi, durant nos dix-huit premières années de vie, un conditionnement religieux alpha, notre liberté de choisir la religion bêta est un peu altérée (à peine…).

Alors, si l'on voulait vraiment accorder la même liberté de religion à tous, il faudrait interdire l'accès des églises, des mosquées et autres temples ou synagogues aux moins de 18 ans.
Quelle religion serait d'accord pour abandonner les enfants de ses ouailles ?

J'ai profité de mon droit d'endoctriner librement mes enfants pour leur inventer une nouvelle religion sur mesure.

Pour faciliter leur apprentissage, je leur ai évité tout contact avec le monde extérieur, afin qu'ils évitent toute comparaison avec les autres fausses croyances.

Ils ont appris à vénérer le vrai dieu et quand ils mourront, un éclair de lumière sera visible depuis les étoiles… alors que les non-croyants seront frappés par l'Archange Alzheimer et à leur mort, ils se décomposeront dans l'obscurité.

Naturellement, pour faciliter le choix de la religion, on pourrait mettre en place des Jeux Olympiques (du nom de l'Olympe, cette résidence des dieux grecs…), pour que les religions puissent montrer leurs performances.

Cette Interville des religions ne comprendrait pas des vachettes, mais des vaches sacrées, par exemple, que l'on pourrait rassembler dans un pré, et l'on mettrait 4 prêtres aux 4 coins. Celui qui réussirait à attirer le plus de vaches remporterait l'épreuve.

Il y aurait des épreuves de guérison, de marche sur l'eau, de multiplication des pains (les pains produits seraient offerts aux restos du cœur), de changement de l'eau en vin (sous le contrôle d'œnologues diplômés), et l'épreuve-reine serait naturellement la résurrection (sous contrôle médical).

Pour ne pas désavantager les religions orientales, on pourrait ajouter la marche sur les braises, des épreuves de langues (de feu), de la lévitation, et la liste n'est pas limitative.

De ce merveilleux concours, sortirait enfin la vérité sur les religions et on saurait enfin quelle est la meilleure, oups ! quelle est la bonne, la seule, la vraie…

 

Avouez que ce serait vraiment dommage de se tromper de religion toute sa vie, surtout si l'on n'a qu'une seule vie !


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Clojea Clojea 28 mai 2011 12:08

    Mouais....vous oubliez une chose primordiale :Vous êtes d’essence spirituelle. Le corps n’est que l’apparence. Le sujet des religions est tronquée parce que complètement accés sur le monothéisme carré. Tu crois ou tu crois pas. Ce n’est pas ma tasse de thé. En revanche, l’aspect spirituelle de la vie, là oui, et malheureusement pour vous ou d’autres qui n’y croient pas, l’âme est immortelle, que vous le vouliez ou non. Donc, vous avez eu des vies passées et vous aurez des vies futures. En bon ou en mauvais état.... A méditer


    • PhilVite PhilVite 28 mai 2011 15:03

      J’aime assez ce « que vous le vouliez ou non ».

      Total respect !  smiley


    • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 17:29

      Ah… l’esprit !
      C’est tellement bon de pouvoir y croire encore à notre époque, avec tout ce que l’on a pu apprendre sur le fonctionnement du psychisme…
      Comme dirait l’autre, je ne demande qu’à y croire, but… can you prove it ?

      Quant aux vies antérieures, postérieures et innombrables, n’est-ce pas seulement un merveilleux moyen de nous attribuer un peu plus d’importance que nous n’en avons ?

      Comme dans le film l’Argent-dette, où l’on explique que l’argent est créé par les banques, ici ce sont les vies qui se multiplient avec la population humaine. Autrement dit, comment pouvons-nous avoir tous eu des vies antérieures alors que nous n’avons jamais été aussi nombreux auparavant ?


    • Clojea Clojea 28 mai 2011 17:56

      @ l’auteur : Concernant les vies antérieures, justement, trop de faits troublants. Des gens se souviennent d’avoir vécu avant, avec pour preuve là ou ils ont été enterrés ou bien des petits génies à l’âge de 4 ans qui joue du piano ou parlent plusieurs langues, ou bien une impression d’avoir déjà vécu quelque part, .... bref, beaucoup de faits inexpliqués par la science.


    • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 23:19

      Bonne idée !
      Dans le championnat des relgions, on pourrait rajouter une épreuve « Récit de vies antérieures », sous le contrôle d’historiens.

      Je m’étonne que l’on ne donne pas davantage de publicité à de telles merveilles, alors que l’on sait tout des péripéties de la vie de Paris Hilton…

      Sans doute que ça n’intéresserait pas les lecteurs ?


    • oncle archibald 28 mai 2011 12:45

      « J’ai profité de mon droit d’endoctriner librement mes enfants pour leur inventer une nouvelle religion sur mesure. 

      Pour faciliter leur apprentissage, je leur ai évité tout contact avec le monde extérieur, afin qu’ils évitent toute comparaison avec les autres fausses croyances. 

      Ils ont appris à vénérer le vrai dieu et quand ils mourront, un éclair de lumière sera visible depuis les étoiles… alors que les non-croyants seront frappés par l’Archange Alzheimer et à leur mort, ils se décomposeront dans l’obscurité. »


      HI-HI-HI ...

      Vous croyez qu’une éducation, quelle quelle soit n’est pas orientée par les parents, y compris une éducation « sans Dieu ni Maître » ... Qui décide de leur faire apprendre les maths ?? Vous allez attendre que ça leur fasse plaisir et qu’ils réclament « oh Papa s’il te plait envoie nous en classe de maths » ... Vous faites ce que vous croyez utile et bon pour leur donner « des armes » et leur permettre ultérieurement de faire leurs choix, ce dont ils ne se privent en général pas, en agissant parfois (souvent ?) par réaction à contre courant de ce qu’ils croient que pensent leurs parents, juste parce qu’ils sont ados, que c’est le moment de couper le cordon ombilical, et c’est très bien comme ça !!!

      • Radix Radix 28 mai 2011 13:06

        Bonjour

        Amusant votre concours, mais j’ai bien peur qu’il y ait de nombreux blessés voire des décès.

        On ne marche pas sur l’eau sans gilet de sauvetage !

        Radix


        • Numero 19 Numero 19 28 mai 2011 13:14

          Marcher sur l’eau ça ne marche que si l’on a pied, c’est bien connu.


        • Fergus Fergus 28 mai 2011 13:13

          Bonjour, Jacques.

          Amusant, cet affrontement des religions à la Harry Potter !

          Cela dit, plus sérieusement, pourquoi vouloir changer quelque chose ? Chacun reste libre d’adhérer ou non à une religion, y compris lorsqu’il a été formaté, ce qui a été mon cas, avec notamment un passage de 2 an 1/3 en pensionnat chez les curés qui m’a définitivement fait basculer dans l’athéisme vers 14 ans.

          L’évolution qui me semblerait la plus juste, en l’état actuel des pensées et des philosophies serait, à mon sens, soit de supprimer définitivement toutes les manifestations religieuses sur la voie publique, soit d’admettre, en cas de maintien des processions, que des rassemblements d’athées ou d’agnostiques puissent eux aussi coloniser le pavé pour mettre en avant leurs idées.


          • Numero 19 Numero 19 28 mai 2011 13:16

            Est-on vraiment libre de choisir quand tout notre entourage le fait, et qu’adopter telle ou telle religion nous semble « normal », et qu’une fois adoptée, tout changement de religion devienne un crime ?


          • Scual 28 mai 2011 15:08

            Cet article assez drôle pointe certains problèmes majeurs :

            Comment justifier la tolérance des religions et l’intolérance des sectes qui ne se différencient des religion QUE par le nombre de croyants ?

            Comment peut on faire laïcité de tout bois et ne pas prononcer une seule fois les mots qui en sont la contrepartie sine qua non : la lutte contre le prosélytisme. Et évidement jusqu’où cette lutte doit aller ? Si c’est jusque dans les foyers, alors oui les parents ne doivent pas endoctriner leurs enfants mais les laisser libres d’esprit. Et il y a des tas d’autres choses qu’on peut interpréter comme du prosélytisme sans que personne n’agisse... sauf si c’est musulman bien sur...


            • Jacques Raffin Jacques Raffin 29 mai 2011 00:06

              Que les parents qui ont des convictions (quelles qu’elles soient…) essaient de les transmettre à leurs enfants, c’est dans l’ordre des choses… normales.

              Par contre que les organisations religieuses se chargent d’éduquer les enfants, on n’est plus dans la liberté de religion (et de non religion) qu’on promet dans la constitution, mais dans un business centré sur l’autoconservation, la perpétuation des avantages acquis (par des siècles de copinage avec le pouvoir de droit divin), etc.


            • Scual 29 mai 2011 11:43

              Ben on pourrait penser qu’effectivement on a rien à dire aux parents, mais en y réfléchissant bien... des parents qui ne soignent pas leur enfants par rapport à leur religion, ça vous rappelle rien ? Quand on y réfléchit, ça voudrait aussi dire que c’est la fête de la pédophilie si on nous ramène les convictions et le droit d’élever les enfants comme les parents le veulent...

              Je prend des exemple extrêmes mettant tout le monde d’accord bien sur, mais ça veut aussi dire qu’il y en a pour lesquel on pourrait se poser la question. Peut-être même des choses qui font consensus aujourd’hui et trouvées « normales », mais qui ne doivent pas nous empêcher d’y réfléchir.

              Personnellement la transmission d’une religion de force par les parent me parait quelque chose d’horrible. Bien sur les pratiques culturelles liées à la religion tout ça, pas de problèmes évidement. Mais imposer une pratique stricte et obliger à accepter certaines idées comme des « vérités » dépasse selon moi la barrière où on commence à faire du tort à son enfant.


            • Scual 29 mai 2011 11:46

              @Jacques Raffin : et j’ai oublié de préciser que je suis tout à fait d’accord avec vous. Personnellement, je suis contre toute forme d’enseignement religieux dépassant le cadre des activités extra-scolaires.


            • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 28 mai 2011 16:21

              Et que penser de ceci...un article d’avant-hier qu’Agoravox me censure actuellement.....

              26 mai 2011

              Après l’intégrisme musulman ou catholique, voici le fondamentalisme…protestant !

              Ah..nous voilà bien.

              On n’avait pas assez à faire avec les intégristesqui n’ont d’ailleurs, en France, de « réelle » influence que grâce aux médias qui leur font la courte échelle.

              Voilà maintenant que des fondamentalistes protestants mettent réellement en péril la survie du gouvernement des Pays-Bas.

              Comme quoi on peut toujours s’attendre à pire !

              Et ces fondamentalistes n’ont rien à envier à leurs homologues cités ci-dessus.

              Notons, au passage, que les islamophobes de tous crins, gardent un silence assourdissant sur ces fondamentalistes. Etrange, non ?

              Et pourtant, le Parti Politique Réformé (SGP) prône ouvertement l’instauration d’une théocratie (Société dans laquelle le gouvernement est exercé par l’autorité religieuse), refuse d’admettre dans ses rangs les femmes comme membres à part entière et leur dénie le droit d’être candidates aux élections ainsi que le droit à un emploi, s’est violemment opposé à la suppression du délit de blasphème encore en vigueur dans le pays, exige une révision des lois sur l’euthanasie comme sur celles relatives à l’avortement, entre autres joyeusetés... Il est également et résolument pour la peine de mort.

              En un mot, le programme de ce parti a été fondé en suivant la Bible. Selon le SGP, les mots de la Bible doivent être pris au pied de la lettre.

              Cela se passe en plein coeur de l’Europe et personne, parmi nos contempteurs patentés de l’islamisme ne proteste !

              Et dire que dans le même temps ils se font les champions des « racines chétiennes » de l’Europe.

              A se demander si ils savent réellement de quoi ils parlent !

              jf.


              • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 17:42

                Le fondamentalisme est inhérent à toute pratique religieuse. Aucune religion n’en est exempte.

                Simple question de logique. À côté des gens qui pratiquent uniquement par convenance sociale, il y en a toujours pour prendre les choses au sérieux, à fond. Dès lors, comment ne pas vouloir imposer aux autres son système de croyance, puisque c’est censé être dans leur intérêt ?

                Le problème, c’est l’origine de la croyance et la liberté de l’acquérir ou de la refuser.
                Cette liberté, proclamée, n’est pas assurée dans les faits.

                Pour votre article d’actualité, j’imagine qu’il serait bon d’y ajouter quelques sources ou liens.


              • Kookaburra Kookaburra 28 mai 2011 19:44

                à Jacques :

                «  Le fondamentalisme est inhérent à toute pratique religieuse. Aucune religion n’en est exempte.  »

                Faudrait préciser ce que veut dire «  fondamentalisme  ».

                «  Dès lors, comment ne pas vouloir imposer aux autres son système de croyance, puisque c’est censé être dans leur intérêt ?  »

                Pas forcement. Les juifs ne cherchent pas à convertir les autres.


              • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 23:29

                @ Kookaburra

                Oui, cette idée de peuple élu est une réussite bien sympathique. Qui oserait dire le contraire ? Certainement pas les Palestiniens…

                J’aurais peut-être dû employer le mot « intégriste » à la place de « fondamentaliste » et ma plume aura fourché…

                Cela dit, j’ai appris que, dans les temps anciens, les Hébreux n’avaient pas hésité à faire du prosélytisme… musclé. Pour développer une religion, il faut bien un peu…

                Dans cet article de wikipedia :
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Onkelos
                on peut lire que des légions romaines entières se sont convertis au judaïsme… par la grâce du dieu des Hébreux.

                Balèze !


              • Robert GIL ROBERT GIL 28 mai 2011 18:12

                l’homme a creer dieu, et le contraire n’est pas prouvé, mais comme rien n’est figé qu’en pense l’interressé, voir :

                http://2ccr.unblog.fr/2011/04/11/et-dieu-dans-tout-ca/


                • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 19:14

                  Il va de soi que ce ne sont pas les religions qui posent problème, mais l’utilisation qu’on en fait…


                • Crab2 28 mai 2011 18:48
                  Partita 1 - Suite

                  ’’ Pourquoi cet art grec, pourquoi la tragédie ? et qu’est-ce que l’esprit dionysiaque ? ’’ - Nietzsche

                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/05/27/partita-1-suite.html


                      •  C BARRATIER C BARRATIER 28 mai 2011 19:00

                        Les enfants ne sont pas toujours fidèles aux enseignements de leurs parents, mais ceux ci ont bien le devoir de leur donner l’éducation qu’ils sont capables de leur donner.
                        La FRANCE est laïque de par sa constitution. La liberté de conscience, et donc celle d’éduquer ses enfants est garantie par l’état. Voir les news qui traitent de la laïcité ici :

                        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=192

                        Ce que propose l’article ne serait pas laïque. C’est à croire qu’il existe des intégrismes chez les anti religieux...qui ne sont donc pas républicains. Croyants et non croyants sont tous libres penseurs ! Ne l’oublions pas. Et la liberté de conscience est notre premier bien.

                        La grosse majorité des enfants fréquente l’école publique, où se côtoient dans le respect mutuel les options philosophiques les plus diverses.

                        Je connais des familles très religieuses dont les enfants on pris le contre pied, des enfants élevés sans religion et qui en ont pris une à l’âge adulte. Notre système fonctionne à peu près bien.


                        • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 19:29

                          Quelle bonheur ce doit être de détenir la Vérité, quand les autres sont dans l’Erreur !
                          Et alors, on a bien sûr le devoir de la faire partager à ses enfants…

                          Le problème, c’est l’origine de cette Vérité… Il faut un aveuglement évident pour croire que nos braves parents auraient détenu (coup de chance !) la Vérité qu’ils nous ont transmis…

                          Pardon d’avoir voulu défendre la liberté des enfants en voulant les libérer des endoctrinements professionnels des religions par un accès universel à une information impartiale sur les religions !

                          « Notre système fonctionne à peu près bien. » Ce n’est pas si souvent que l’on dit cela de l’Education nationale et c’est certain qu’outre-Atlantique, par exemple, c’est encore pire.

                          En attendant, je viens de lire un autre article qui ne concorde pas avec ce satisfecit :
                          http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/la-religion-s-invite-a-l-ecole-93826


                        • oncle archibald 28 mai 2011 20:07

                          En plus de leur transmettre le savoir l’école laique se faisait forte, il y a certes bien longtemps, d’inculquer également la morale aux enfants qui lui étaient confiés, et les instituteurs d’antan étaient en compétition avec le curé sur ce plan juste manière de monter qu’ils n’avaient rien à craindre des religions sur ce plan là aussi ... 

                          Et maintenant que les curés sont au placard, que les parents ne se soucient guerre de morale, que les professeurs sont contents quand ils ont réussi à faire entrer les enfants en classe pour faire cours et leur faire éteindre les portables ...je pense qu’il y a déjà et qu’il va y avoir encore davantage demain un espèce de manque de spiritualité .... Souvent les enfants de choeur ne fréquentent plus les églises à l’âge adulte, contrairement à ce que vous pensez pouvoir écrire les enfants élevés dans une ambiance religieuse ne font que très très rarement du proselytisme, mais la plupart ont quand même un petit reste de ce qu’ils ont entendu de ci de la ... C’est mieux que rien ! C’est comme le piano, on peut en jouer ou non, et on peut s’y mettre à tout âge, mais on a plus de facilités si on s’est délié les doigts dans la petite enfance .. Et il en est de même pour tout .. et vous vous voudriez que sur un point un seul, la religion, personne ne soit initié avant l’âge adulte ... Curieuse démarche, sauf si on n’ose pas dire carrement religions = poubelle interdisez moi tout ca tout de suite... Je pense que vous êtes dans ce cas ...

                          • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 23:10

                            Je vous demande pardon, mais vous m’avez mal compris.
                            Sans doute me suis-je mal exprimé…

                            Il ne s’agit pas pour moi d’éradiquer tout enseignement à propos des religions, mais de remplacer des enseignements orientés et partiaux par un enseignement impartial et général des croyances, au même titre qu’on apprend l’histoire des guerres, la philosophie, la morale…

                            Mon but étant de permettre à l’individu devenu adulte de pouvoir choisir, il faut qu’il ait acquis une certaine connaissance de ces questions au préalable.

                            En somme, il s’agirait de remplacer l’enseignement religieux par un enseignement des religions. Cela fait toute la différence.

                            Les amateurs de spiritualité apprécieront.


                          • OMAR 28 mai 2011 20:31

                            Omar33

                            Bonjour Jacques :
                             Dés la naissance de l’enfant, le problème religieux est en grande partie traité par le choix du prénom, du moins chez les juifs, les musulmans et les chrétiens pratiquants.


                            • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 23:01

                              Bonjour Omar,

                              Bien évidemment, chaque parent a ses spécificités mais, pour augmenter la liberté de choix religieux à l’âge adulte, je propose juste de limiter les influences officielles…


                            • silversamourai silversamourai 28 mai 2011 20:38

                               Bonjour Jacques,

                               « Pour faciliter leur apprentissage, je leur ai évité tout contact avec le monde extérieur, »
                              vous êtes donc devenu leur dieu et maitre absolu .


                              • Jacques Raffin Jacques Raffin 28 mai 2011 22:58

                                C’est ainsi que l’on traite les enfants que l’on enferme dans des institutions religieuses… non ?


                              • oncle archibald 29 mai 2011 09:55

                                Je pense que votre vision des établissements d’enseignement privés confessionnels date un peu .. disons d’un siècle ? 


                              • Jacques Raffin Jacques Raffin 29 mai 2011 11:16

                                @ oncle archibald
                                Je vous remercie de cette excellente remarque.

                                Si l’on s’intéresse aux institutions catholiques, ma proposition est évidemment totalement exagérée, surtout en France. À part une minorité d’intégristes (qui ont compris qu’ils avaient intérêt à garder profil bas…), les catholiques, qui sont en déclin évident depuis que leur accès au pouvoir temporel n’est plus assuré, ne sont pas directement visés par ma démonstration.
                                Je me concentre davantage sur les religions qui font des choses, qui font faire des choses dans le monde. Il n’y a qu’à regarder les informations pour voir quels sont les foyers d’activité et voir quelles religions s’affrontent. Celles qui semblent les plus minoritaires (parce qu’elles se font discrètes) ne sont pas les moins résistantes, ni les moins influentes.

                                L’idéal d’une religion, c’est évidemment d’avoir des établissements confessionnels efficaces, qui élèvent des adeptes (comme des poules en batterie…) fidèles, qui obéiront aux injonctions des prêtres (de leur religion) et reproduiront le modèle à travers leurs enfants.

                                Les meilleurs exemples se trouvent dans les religions minoritaires qui ont réussi à se perpétuer loin du pouvoir, et qui sont réactivées maintenant que le pouvoir est laïc (c’est-à-dire ouvert) et décentralisé (multinational).
                                Sans parler des pays où la religion est au pouvoir…

                                Sans aller imaginer des moyens de persuasion secrets ou barbares, il faut simplement dire que le fait de participer d’une religion qui a le vent en poupe (et qui le montre aux siens) donne une autre motivation que le sentiment d’appartenir à une chaîne de magasins d’antiquités…


                              • Jacques Raffin Jacques Raffin 29 mai 2011 11:31

                                Merci à tous les lecteurs de cet article, et à tous ceux qui ont apporté leur commentaire.

                                Puisque la question religieuse vous intéresse, un (dernier ?) lien :
                                http://www.monde-diplomatique.fr/2009/03/DE_BRIE/16913

                                où il est question d’un livre sur les religions et la guerre.


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 mai 2011 11:43

                                  @ l’auteur (de l’article et du commentaire du 28 à 23 h 10)

                                  @ oncle archibald (du 28 à 20 h 07)

                                  C’était le sujet de cet article :

                                  http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/pour-un-enseignement-laique-et-94151

                                  Le problème, important, est le rapport de la religion

                                  1/ à la violence

                                  2/ à l’honnêteté et à l’objectivité de l’enseignement du fait religieux

                                  3/ à la laïcité qui, sans les actuelles tricheries de droite et de gauche résoudrait le problème

                                  @ JacquesLaMauragne (du 28 à 16 h 21)

                                  Islamophobe déclaré (mais pas pour autant « champion des »racines chrétiennes de l’Europe") je trouve que vous avez raison d’attirer l’attention sur cette composante protestante de l’intégrisme mais, pour ce qui est de l’absence de protestations, reconnaissez que cet intégrisme-là n’a pas encore provoqué des inquiétudes semblables à celles qui viennent de l’islamisme. 

                                  Le problème, cependant, est le même : l’attitude des gouvernants face au danger, respect ou non de la laïcité protectrice.

                                  @ Jacques Raffin

                                  Pour vous paraphraser : 

                                  dans la vie commune, sociale, culturelle, démocratique, citoyenne… aussi « nous sommes ce que nous faisons »




                                  • Jacques Raffin Jacques Raffin 29 mai 2011 18:02

                                    S’il faut choisir entre l’humanité et la religion, on doit choisir logiquement de lutter contre la seconde, puisqu’elle nous inciterait à nuire à la première.

                                    Je suis bien d’accord avec la nécessité d’enseigner toutes les religions (et l’athéisme, évidemment !) à égalité aux enfants, dans le cadre du programme d’histoire, voire de philosophie. Cela permettrait notamment d’ouvrir l’esprit de ceux qu’on a enfermés dans une chapelle. Et cela permettrait d’envisager cette liberté de choix religieux qui ne peut exister qu’à travers une connaissance partagée…
                                    Comment en effet choisir librement un fruit, si l’on ne connaît que les pommes et les bananes ?

                                    Pourquoi professer une aversion particulière envers une religion plutôt qu’une autre ?
                                    Nul besoin d’éplucher les manuels d’histoire pour trouver des exemples d’ignominie dans toutes les équipes…

                                    Les bonnes religions sont celles qui sont persécutées, ou plutôt celles qui n’ont pas assez de pouvoir pour faire du mal… ou s’il y en a qui vivent à l’écart du monde ?


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 mai 2011 12:00

                                    @ Jacques Raffin

                                     Merci de nous informer de l’existence du livre de Jean Soler « La violence monothéiste ». Mais sa promotion par le Diplo qui, ces dernières années, s’est montré bien souvent très complaisant envers l’islamisme n’est pas la meilleure publicité.

                                    Pour ma part je ne cesse d’inviter à la lecture du livre de Jean-Marie Muller « Désarmer les dieux » :  

                                    http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/il-faut-desarmer-les-dieux-80663


                                    • Gargantua 29 mai 2011 14:38

                                      @ Jacques Raffin pour quelle paroisse que tu prêche ?


                                      • Jacques Raffin Jacques Raffin 29 mai 2011 17:32

                                        Je ne suis qu’un humaniste pratiquant, mais j’affiche mes sympathies sur la page « Liens » de mon site perso.


                                        • Jacques Raffin Jacques Raffin 29 mai 2011 18:13

                                          Le problème des gens qui croient détenir la Vérité, c’est que leur croyance est d’autant plus forte qu’elle a pu être martelée dans les neurones frais de l’enfance, alors qu’ils devraient s’appuyer sur des arguments rationnels, qui font cruellement défaut.

                                          On croit parce que les hasards de notre vie nous ont fait rencontrer des gens (le plus souvent nos parents, leurs prêtres…) qui nous ont fait croire.

                                          C’est un peu maigre pour justifier que l’on puisse laisser continuer ces chaînes absurdes… qui nuisent à l’humanité toute entière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès