Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Qui fera sauter le Vatican, qui estime le viol « moins grave que (...)

Qui fera sauter le Vatican, qui estime le viol « moins grave que l’avortement » ?

On sait bien que l’Eglise catholique, surtout en ce moment, ferait mieux de faire profil bas. Entre les délires de Williamson, et malgré quelques amendes honorables, sur les victimes de viols perpétrés par des prêtres aux Etats-Unis, le Vatican ne rate pas une occasion de rappeler qu’il est l’un des Etats les plus rétrogrades qui soient.

Dernière boulette en date : une fillette de 9 ans a avorté au Brésil, à 15 semaines, alors qu’elle était enceinte de jumeaux. Sa mère et les médecins ont été excommuniés pour cela. Le beau-père de la fillette, qui l’avait violé, lui, n’a pas eu droit à des remontrances de la part de l’Eglise, "car le viol est moins grave que l’avortement". Même si c’est sur une gosse de neuf ans, notez bien.

Explications du cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican : "Ces jumeaux avaient le droit de vivre. C’est un triste cas, mais le vrai problème est que les jumeaux conçus étaient deux personnes innocentes, qui avaient le droit de vivre et qui ne pouvaient pas être supprimées. Il faut toujours protéger la vie, l’attaque contre l’Eglise brésilienne est injustifiée, et l’excommunication pour ceux qui ont provoqué l’avortement est juste".

C’est vrai que la pauvre enfant violée, elle, n’était pas innocente.

Evidemment, tout le monde n’était pas de l’avis de l’Eglise. Vendredi, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a vivement critiqué l’excommunication de l’archevêque de Recife, "déplorant profondément en tant que chrétien et catholique qu’un évêque de l’Eglise catholique ait un comportement aussi conservateur".

A préciser que la grossesse de la fillette comportait de hauts risques et mettait la vie de l’enfant en danger (à un âge pareil, tu m’étonnes). L’interruption volontaire de grossesse est toujours interdite au Brésil, sauf en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère.

Dernier détail, sur le beau-père de... 23 ans : il a reconnu les faits, a avoué violer la petite fille depuis qu’elle a six ans, et abuser également de sa soeur aînée, handicapée, âgée de 14 ans. Un joli coco. Qui risque 15 ans de prison... Mais aux yeux de l’Eglise, il reste un fidèle. "Certes, ce qu’il a fait est horrible, mais il y a tant de péchés graves, et le plus grave est l’élimination d’une vie innocente", justifiait le cardinal brésilien Sobrinho, qui a prononcé l’excommunication.

Mais bon, l’Eglise s’est quand même crue autorisée à mettre son grain de sel. Notez bien qu’à mon humble avis, entre une excommunication et la vie de son enfant, toute mère censée choisirait la première solution. Mais que peut-on attendre d’une institution qui porte l’hyocrisie en étendard (l’homosexualité de ses membres alors qu’on la fustige ailleurs, le viol, etc...) ?

L’Eglise n’a qu’à continuer son processus d’autodestruction. Avec une politique "interventionniste" aussi désuète et décalée que celle-ci, à notre époque, elle est sur le bon chemin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (161 votes)




Réagissez à l'article

262 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 11 mars 2009 11:17

    Je ne dis pas à mort, je suis contre la peine de mort.

    Mais je suis pour l’IVG, je n’y vois strictement aucune contradiction, un foetus de 2-3 mois n’est pas encore un être humain.
    En tout cas beaucoup moins de contradictions que des bigots qui tuent des médecins pratiquant l’IVG au nom du droit à la vie ou de ceux qui condamnent l’IVG et s’empressent de soutenir les armées et les conflits qu’elles engendrent. Il est vrai qu’à leurs yeux, c’est des "guerres justes" qui méritent que les curés, pasteurs, imam, popes et autres rabins bénissent les canons qui y participent. Dieu.

    C’est toutes les religions, et plus particulièrement les monothéismes, qui sont l’ennemi du genre humain. Ce sont ceux qui croient être les seuls à détenir la vérité et qui veulent absolument plier les autres à leurs croyances (voir missionnaires et autres) qui sont générateur de conflits la plupart du temps violents.

    Pourquoi donc des religieux veulent-ils absolument de passer leurs névroses ?


  • Ornithorynque Ornithorynque 11 mars 2009 11:32

    1 Point Godwin a spartacus !


  • Olga Olga 11 mars 2009 12:36

    @Florentin
    La dernière phrase de l’article parle du processus d’autodestruction de l’Eglise. Donc la question "qui fera sauter le Vatican" serait plutôt une allusion à la propension (très affirmée ces derniers temps) des représentants de cette institution à saborder leur propre navire... 


  • ZEN ZEN 11 mars 2009 12:45

    Nul besoin de "faire sauter le Vatican"
    Il contribue assez à se détruire lui-meme...
    Et puis, conservons ce témoin d’une architecture d’un autre age
    Rome a besoin de touristes...


  • Olga Olga 11 mars 2009 12:59

    Philippe, vous avez été plus rapide que moi...
    Ce qui est révoltant dans l’affaire c’est que l’Eglise semble se fiche royalement du sort de la petite brésilienne qui est tout de même la victime dans cette histoire sordide. Que le Vatican s’occupe de Dieu, des anges et des archanges et laisse les enfants en paix. Si au moins il était là pour les protéger, mais non, le dogme brutal doit passer avant tout. Que cette fillette s’en sorte le mieux possible est bien plus important que le sort d’une Eglise dogmatique, rétrograde et totalement inhumaine...


  • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:02

    par Philippe Renève (IP:xxx.x5.64.123) le 11 mars 2009 à 12H26


    En revanche, M. Piffard semble très bien comprendre que la mère et les médecins soient excommuniés et pas le violeur : le fond de l’article semble le gêner moins que sa forme.

    Ben oui, Reneve : voila Saint Piffard volant au secours de son église menacée, et comme tout imbécile, quand le doigt montre les faits, lui, il regarde le doigt, et dénonce l’atteinte intolérable portée contre sa sainte église, sans évoquer, un seul instant, l’incongruité des FAITS ; une fillette de 9 ans, violée, obligée d’être avortée, et excommuniée, quand sa très-sainte-église ne trouve strictement rien à reprocher au violeur ; Monsieur Piffard, qui ne dit mot à ce sujet, y consent donc... smiley

    Ah, les temps sont durs, pour les membres des sectes, quelles qu’elles soient...
     smiley


  • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 13:57

    Pourquoi donc, Piffard, avez vous besoins systématique d’aller voir ailleurs comment cela se passe quand ça vous arrange et d’oublier quand ça vous dérange.

    A vous lire l’excommunication est comme un caillou dans une godasse, on vire la godasse, le caillou tombe, mais êtes vous sérieux ? Il est vrai qu’à Paris je comprend que cela soit, mais savez vous ce qu’est le Brésil ?
    Donc l’excommunication est un pet de sansonnet, dontact, mais pourquoi ce besoin d’aller nous chercher la rengaine mythique du musulman qui touche à la femme blanche et catholique de surcroit, qu’est-ce que cela vient foutre ici ?

    Vos pirouettes sont assomantes, vous êtes incapable d’assumer vos propres contradictions, tournez autour du pôt et ne dites rien qui intéresse le débat autre que vos sempiternelles récriminations contre l’anticléricalisme ou que sais-je encore en rapport avec vos bondieuseries.

    Mais les questions sont tout autres et vous ne répondez pas :
    Que font les cathos, dont vous, pour que leur institution change ?
    Quelle est votre position sur l’avortement ?
    Que pronez vous contre le viol ?
    Qu’est la femme dans votre imaginaire ?
    Que représente la papauté ?

    Enfin, accouchez, si j’ose dire, positionnez vous, un peu de courage que diable, et cessez vos jérémiades infantiles sur la bombinette ex nihilo, bien que l’envie parfois gratouille....


  • appoline appoline 11 mars 2009 14:06

    @ Florentin Piffard,

    L’église catholique a belle gueule, sachant que c’est elle-même qui est à l’origine de la mort de Jean-Paul I. Oui, si vous n’étiez pas informé, sachez que les pompes funèbres étaient déjà arrivés au Vatican alors que le pape était encore sur ses deux pieds, ça laisse songeur.
    Alors excommunier une gamine abusée par un salopard, c’est tout bonnement dégueulasse, on comprend aisément pourquoi beaucoup se détourne de cette religion dirigée par de pseudos hommes de Dieu, qui n’ont pour but, comme nos chers politiques, le pouvoir et la richesse. D’ailleurs, quand ils parlent de Jésus, ils feraient bien d’enlever toute leur quincaillerie, ils seraient juste un peu plus crédibles.
    Faire sauter le vatican, et pourquoi pas, c’est la plus belle imposture qui existe et dire qu’ils sont sensés être des hommes de bien, plein de bonté et tout le toutim, pouah, quelle honte.
    Ils ne vont pas condamner le viol, avec la bande de pervers dans leur rang ; ils ne pensent même pas aux souffrances de cette gamine alors qu’ils restent dans leurs églises et cathédrales, les mains s’activant sur leur propre sexe, priant pour un monde meilleur.
     


  • antyreac 11 mars 2009 14:24

    Pour Hitler pas mal de français n’étaient pas des hommes ?
    Pour lui il était légitime de le supprimer

    Spartacus ne confond pas la décision d’une organisation qu’est l’église et la réalité de chose

    l’enfant qui est dans le ventre de sa mère est bien un être humain vivant
    n’en déplaise à certain faschos d’AV


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 15:06

    Où Florentin Piffard a-t-il bien pu noter le silence sur le sort fait aux femmes dans de très nombreux pays non chrétiens, Léon ? Sans lui demander quels ouvrages ornent sa bibliothèque, jetez un œil sur cet article, où il informa sur la mort par lapidation d’une jeune Somalienne préalablement violée par trois hommes. Et cherchez dans la presse écrite ou sur Internet où il en fut question.


  • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 15:24

    Etrange qu’il parle de pays non chrétiens quand aux portes de notre pays, chez nos très catholiques Espagnols, le meurtre de conjointe est quasi un sport national.

    Et je ne vois vraiment pas ce que les "droit-de-l’hommiste" viennent faire dans cette galère, à supposé qu’Amnesty International et les neuf dixièmes des ONG soient aveugles aux victimes males et femelles de notre planète, il est indéniable qu’on ne trouve guère de cathos pour se lamenter du sort de nos voisines Ibériques.

    Piffard a tendance à chercher la paille que la poutre qu’il a dans l’oeil cache, en bon jésuite qui pose question aux réponses attendues. Le summum de la démagogie dans sa totale splendeur.

    La négation des droits de l’homme est la complète démonstration que pour les ostrogoths de la religion, l’humain n’est que secondaire et qu’entre défendre les fantoches cléricaux pédophiles et le commun ils choisissent sans aucune commisération les portes du paradis offertes par la mitre et la soutane.


  • Alpo47 Alpo47 11 mars 2009 15:40

    Que ces maudits curés disparaissent de la surface de la terre et l’humanité s’en portera mieux. Et les autres religions peuvent les rejoindre, sans souci.
    Lorsqu’on veut considérer le "message" d’une religion, il faut également considérer son histoire. Pour ce qui est du christianisme, c’est édifiant. Persécution, prosélytisme, inquisition, tortures, spoliations, mensonges, pédophillie, tromperies ...
    Avec le pape actuel, l’inquisition a repris le pouvoir. Rien à attendre, ou à espérer.
    Le "diable" est aujourd’hui aux commandes de cette secte maléfique ...


  • oncle archibald 11 mars 2009 16:18

     Je remercie vivement l’ornithorynque qui m’a obligé par sa réponse cotée - 28 en cet instant précis au cac 40 de me documenter pour savoir ce que signifie gagner un point Godwin ...

    Je tiens à signaler à Spartacus que je partage l’avis de ce curieux animal et qu’il devrait être possible entre personnes normalement dotées d’un cerveau en état de marche d’éviter des classements hâtifs pour lister les individus ennemis du genre humain, seuls à détenir la vérité, violents, sectaires, etc …. Le sujet de ce fil mérite mieux que cela. 

    Je signale également à Spartacus que la dernière phrase de son billet de mauvaise humeur est incompréhensible.


  • oncle archibald 11 mars 2009 16:46

     je suis allé repêcher un commentaire dans l’article concernant la mort par lapidation d’une jeune fille violée et je vous le ressers tout chaud copié-collé : 

    "Autant que ce crime ignoble, mais il y en a tant sur lesquels nous fermons les yeux, en ce moment même au Congo par exemple, ce qui me sidère ce sont les premiers commentaires affichés par "K" et par "Nephilim"....

    Ainsi un fait atroce leur inspire que Florentin Piffard, qui ne cache pas sa foi catholique, "plus ou moins intense" suivant les moments (ça m’amuse beaucoup ! merci de cet aveu Monsieur Piffard), suffit pour l’un à le qualifier de potentiellement dangereux et pour l’autre de carrément dangereux prosélyte.

    La laïcité qu’ils revendiquent à cors et à cris consiste pour ces individus minables à tirer à vue sur tous ceux qui ne sont pas athées, et à cultiver la haine qu’ils prétendent dénoncer. Ils sont aveugles et c’est désolant !

    Florentin Piffard énonce et dénonce des faits qui ne se sont pas passés il y a cinq ou dix siècles mais il y a quelques jours. Il s’étonne que tout ce qui compte de "droits de l’hommistes distingués" ne gueulent pas de toutes leurs forces que ce genre de faits au XXI eme siècle est indigne de celui qui prétend s’appeler un homme. Ceux qui le commettent sont des bêtes sauvages. Ceux qui ne les dénoncent pas par lâcheté se ravalent au même rang et sont aussi minables qu’eux. 

    Et tout cela n’a rien à voir avec l’Evangile de Jésus Christ, que vous n’avez apparemment jamais lu, Messieurs "K" et "Nephilim". 

    Il y a peut être une légère différence entre lapider et excommunier, mais certains, aveuglés par idéologie, ne s’en aperçoivent pas .. dommage. Ceci dit, bien que l’excommunication ne soit une "sanction" que pour ceux qui se sentent membres de l’Eglise, je trouve que l’évêque de Récife a loupé une belle occasion de se taire, et que s’il voulait absolument dire quelque chose il eut mieux fait de se contenter d’exprimer sa compassion pour cette pauvre fillette et pour sa mère trahie par un salaud.

    Mais si j’ai bien compris une loi qui autoriserait l’avortement est actuellement en discussion au Brésil et cet évêque, peu inspiré à mon avis, a cru bon d’exprimer son opinion sur cette loi à l’occasion de ce fait divers si on peut appeler ainsi cette horreur. Je fais partie des individus qui pensent que chaque fois que l’église se mêle directement de politique elle est fautive. Je le pense encore plus précisément à cette occasion. 


  • lineon 11 mars 2009 17:19

    met ta croix a l’envers, assied toi dessus et après va t’acheter un cerveau


  • lineon 11 mars 2009 17:22

    Quelle importance si le vatican sautait ? C’est bien vers le paradis qu’ils iraient, non ?


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 mars 2009 20:13

    Je ne parlerai pas de faire sauter le Vatican" . On pourrait penser à une incitation à la violence . Je suggere plutot une neuvaine universelle pour demande au Pere celeste de rappeler à lui au plus tôt et de traiter comme ils le méritent tous ces sales types qui, depuis 2 000 ans, veulent nous faire l’enfer sur laTerre. 

    Toutes les religions sont des fatras d’absurdités et, mettant la foi au dessus de la raison, suppriment toute possibilité de dialogue pour ne laisser la place qu’à de sanglants règlements de compte entre fanatiques. L’humanité et la civilisation n’ont pas de pires ennemis que ces toqués de toutes croyances.

    Pierre JC Allard
     
    http://nouvellesociete.wordpress.com


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 mars 2009 20:18

    PIFFARD. jE SUIS GÉNÉRALEMET POLI, MAIS JE N"AI PLUS AUCUN RESPECT POUR VOUS

     Pierre JC Allard


  • Lairderien 11 mars 2009 21:13

    "Je voudrais, et ce sera le dernier et le plus ardent de mes souhaits, je voudrais que le dernier des rois fût étranglé avec les boyaux du dernier prêtre."
    (Jean Meslier / 1664-1729 / Testament)

    Voila ce qu’écrivait dans son testament un fin connaisseur de l’église, puisque curé lui même, MAIS athée, l’un des tous premiers athées connus.

    Cette phrase me va très bien, elle concernait à l’époque l’église catholique mais reste valable pour tous les prêtres de toutes les religions. Quand aux monarques du moment, il n’y a que l’embarras du choix.


  • morice morice 11 mars 2009 21:18

    vous, le cureton de service : profil bas avec votre pape réac issu des jeunesses hitlériennes : allez tremper votre goupillon ailleurs qu’ici ! 


  • morice morice 11 mars 2009 21:27

     et puis peut être qu’un jour on pourra y faire des fouilles archéologiques pour retrouver le squelette de Pierre, sur lequel est bâti l’église.... on n’ a jamais pu le vérifier et je m’en étonne bêtement.... c’est con, on avait une occasion unique de prouver que le catholicisme n’est pas fadaise... comme c’est raté, vous en concluez quoi, Piffard ?

    Ps : si la tombe de pierre au vatican est VIDE, c’est qu’il a peut être ressuscité !! merde, vous voilà avec deux phénomènes sur les bras... c’est une entreprise d’ascenseurs, votre truc !! tout le monde en voiture vers le ciel !!! Alors qui prem ’s ? Jesus, Pierre ou le célèbre "serviteur souffrant " ????

    La tradition localise la tombe de Pierre sur l’emplacement d’une nécropole située au nord du Circus Vaticanus, dont elle était séparée par une route secondaire : la via Cornelia.

    L’empereur Constantin y fit édifier une première basilique (occupant le site de la édifice actuel) et dont l’abside fut construite autour de l’emplacement de la tombe, cela malgré les difficultés considérables du terrain, à flanc de colline, obligeant à d’énormes travaux de terrassement, et bien qu’il ait fallu modifier un cimetière.

    Les fouilles qui ont été effectuées au xxe siècle dans les Grottes du Vatican, ont mis en évidence, au-dessous de l’autel et à la verticale exacte du sommet de la coupole, un monument cultuel au-dessus d’une tombe, trouvée vide, du premier siècle (tombe thêta). Ce mémorial, qui serait le « trophée de Gaïus », est inclus dans un monument d’époque constantinienne.

    Sur l’un des murs de soutien (mur rouge) a été incisé un graffito dont subsistent les quatre caractères grecs ΠΕΤR, c’est-à-dire les quatre premières lettres du nom de Pierre, et au-dessous EN(I), ce qui serait, selon Margherita Guarducci, la forme abréviative de εν εστι, mot à mot « dedans est ». Jérôme Carcopino, qui défendait l’hypothèse d’un transfert temporaire des reliques lors de la persécution deValérien, lisait au contraire EN(Δ), ενδει « il manque ».

    Une cachette aménagée sur un mur perpendiculaire (mur G) contenait les ossements d’un individu de sexe masculin âgé de soixante à soixante-dix ans, mais qui ne permettent pas de tirer de conclusion.


  • galipette 36 12 mars 2009 00:14

    Monsieur Florentin Piffard
    vous citez " les évangiles" : Les hommes ont autorité sur les femmes ........
    et la sourate que vous citez se termine par :Dieu est grand.
    Je vous somme de donner la référence exacte de votre citation.
    Je pense que vous savez, mais bon je vous le rappelle, une référence dans l’évangile est donnée par le nom de l’auteur, Matthieu, Marc, Luc ou Jean, puis le numéro du chapitre, puis le numéro du verset. Merci d’avance.

    par ailleurs, j’en profite pour faire une petite remarque, il ya des cons partout.
    Même Pie XII n’aurait jamais dit ça.
    Nous sommes dans une période où la philosophie domine l’eglise, alors qu’elle est quasi-interdite aux disciples :ne vous dites pas Docteur, vous n’avez qu’un seul docteur, moi Jésus.
    Et moi, je vous dis : aimez-vous les uns les autres.
    Paix sur la terre aux hommes de bienveillance.

    Effectivement, en ce moment, je recommande la lecture directe de l’évangile.


  • Romain Desbois 12 mars 2009 10:36

    @spartacus

    "Mais je suis pour l’IVG, je n’y vois strictement aucune contradiction, un foetus de 2-3 mois n’est pas encore un être humain."

    Ha bon c’est vous qui déterminez à partir de quand cela devient un être humain ?
    Il ya en a qui dirait 4-5 mois c’est toujourspas un humain.

    Il y avait une clinique en espagne qui pratiquait des avortements jusqu’à 7-8 mois (heureusement condamnée et fermée)

    Mais la loi française ne reconnait des droits à l’enfant qu’à la naissance. Ce qui fait qu’une femme qui perd son bébé lors d’un accident ou parceque son mec l’a tabassée ne peut porter plainte pour homicide. Tout ça par peur de donner raison aux anti avortements.

    Pas loin de là ces mêmes pro avortement se souciaient du bien être des enfants horphelins et ne souhaitaient pas qu’un traumatisme supplémentaire puisse les perturber.

    Ces enfants , on préfère les tuer dans l’oeuf ! Ha non pardon justement ce n’est plus un oeuf !

    C’est de l’eugénisme à l’état pur ! D’ailleurs l’avortement se fait aussi quand l’enfant risque d’être handicapé, non ? On appelle ça avortement pour raison médicale ! Belle novlangue ! Assumons au moins vos idées !

    Décidez qu’une vie n’est pas humaine pour justifier que l’on peut la tuer, ça ne vous rappelle rien ?

    Moi ça me fait frémir de voir comment les idées nazis ont perduré dans nos sociétés.


  • Romain Desbois 12 mars 2009 10:46

    @M. Piffard
    Moi il m’arrive de voter oui à un article dont je ne suis pas en accord. Idem en modération. Je vote si je trouve le sujet interessant.
    Bon je sais que la plupart des gens votent pour ou contre (comme pour les commentaires). D’ailleurs il faudrait directement que ce soit marqué. D’accord / Pas d’accord, ce serait moins hypocrite !


  • Massaliote 16 mars 2009 10:17

    Même PIE XII n’aurait jamais dit çà. La calomnie et l’amalgame ont de beaux jours devant eux. PIE XII est vilipendié depuis 1960 depuis une certaine pièce de théâtre mais tous les historiens sérieux estiment que l’Eglise catholique a sauvé environ 800 000 juifs pendant la dernière guerre mondiale. Le prétendu silence qui lui est reproché ? L’agence juive lui a demandé de mettre un bémol à ses dénonciations du sort fait aux juifs afin de ne pas compromettre les actions de sauvetage. Einstein lui même lui a rendu hommage et son éloge funèbre devant les Nations Unies a été prononcée par une "antisémite notoire" Madame Golda Meier.
    Alors l’anticatholicisme obssessionnel de certains devrait être plus modéré. Il est des vérités qui ne conviennent pas. Quant au sujet initial, l’excommunication a été levée et un évêque borné ne représente pas toute l’Eglise. 


  • Massaliote 16 mars 2009 10:44

    @ GALIPETTE 36

    Même PIE XII n’aurait pas dit ça : La calomnie à la vie belle ! Ce pape vilipendié a eu une action méconnue de nos jours mais héroïque durant la dernière guerre mondiale.

    Selon les historiens sérieux l’Eglise a sauvé environ 800 000 juifs. Le silence qu’on lui reproche à tort lui a été demandé par l’agence juive qui estimait que les dénonciations incessantes du sort fait aux juifs étaient de nature à gêner les actions de sauvetage.

    Einstein a rendu hommage à PIE XII et son éloge funèbre a été prononcé aux Nations Unies par Madame Golda Meier. Plus antisémite tu meurs !
    Même l’anticatholicisme a des limites ? Pas sur Agoravox semble t’il ! Quant au sujet de l’article, un évêque borné ne représente pas l’Eglise.


  • denis84 11 mars 2009 10:20

    Si je ne m’abuse, le pardon catholique n’est pas "sélectif"

    Donc meme le meurtrier d’une "vraie" personne (pas un embryon) y a droit

    Donc , une "meurtrière" de deux embryons devrait aussi y avoir droit , non ?

    Et puis,les pensionnaires des couvents ou on a retrrouvé des cadavres d’enfants ainsi que leurs avorteurs y ont bien eu droit , eux , au pardon .................................


    • John Lloyds John Lloyds 11 mars 2009 10:26

      Contrairement à ce que voudrait nous faire croire la bonne parole laïque, et raison pour laquelle la trompette laïque claironne si fort, le XXI° marque bien le retour de l’intégrisme religieux (et pas seulement du christianisme). Les bûchers ne sont pas éteints, et le grand dogme bi-millénaire est bel et bien entrain de se reconstituer.

      Aux états-unis, les sectes religieuses extrémistes (à commencer par la pire de toutes, les évangélistes) ont acquis une vigueur jamais vue. En Europe, la plupart des loges maçonniques (dont les membres, du haut des institutions, règlent toutes les branches de vos vies) ont exclu tout synchrétisme au seul profit de l’enseignement chrétien.

      Et que l’on ne s’imagine pas que les enseignements laïques ou athées sont épargnés, au contraire, ce sont les plus exposés de tous, en leur sein se développe la pire forme de l’esprit judéo-chrétien, la bienséance moralisante, puritaine et esclave de cet espèce d’OVNI que l’on nomme le Bien, et qui sert à un formatage d’esprit extrêmement efficace.


      • karg se 11 mars 2009 13:41

        Depuis 25 ans la part des athés à triplés dans la plupart des pays développés, y compris les USA. Les démonstrations de force des évangélistes, ca fait marrer les médiats, mais la réalité c’est que la religion est en perte de vitesse.


      • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:11

        On doute bien M Karg Se que vous n’allez pas soutenir une réthorique qui présente l’évangélisme comme une plaie sociale, que vous allez même défendre la thèse de la décroissance religieuse au USA puisque libéral vous êtes et que les liens entre évangélisme et votre pensée idéologique ressemble plus à une osmose de point de vue qu’à une lutte de pouvoir.

        Aujourd’hui le créationisme gagne chaque jour du terrain dans les écoles US, les missionnaires se répandent partout le monde y compris les campagnes Américaines, et jamais la parole "divine" n’a eu un tel taux d’écoute sur les écrans, mais vous venez nous asséner cette contre vérité d’une église en déclin chez vos amis d’outre-atlantique.


      • Romain Desbois 11 mars 2009 10:28

        Qu’est ce que vous vous souciez de l’église ?
        Si vous êtes croyants alors vous croyez à ce que vous dit la Bible, le Coran, le Talmud, l’Evangile etc.....
        Soit vous pratiquez, soit vous changez de religion, voire devenez athée !

        Pourtant si on considère que l’avortement est un meurtre (qui peut nier que l’on tue une vie), alors le meurtre est plus grave que le viol.

        Moi je pense que les deux sont graves et il n’y a pas à faire d’échelle de gravité. Mais dans tous les pays le meurtre est plus sanctionné que le viol (sauf l’avortement et les guerres).

        Le tout est de reconnaître le meurtre comme un crime.

        C’est là toute l’hypocrisie du système.

        Tant que des hommes se croiront propriétaires des femmes , il y aura des viols
        tant que des femmes se croiront propriétaires de leurs enfants, il y aura des avortements.


        • Bois-Guisbert 11 mars 2009 11:39

          "Pourtant si on considère que l’avortement est un meurtre (qui peut nier que l’on tue une vie), alors le meurtre est plus grave que le viol."

          C’est plus qu’un meurtre, en l’occurrence, c’est un assassinat, puisqu’il y a préméditation !


        • Gasty Gasty 11 mars 2009 12:43

          @ Romain Desbois

          Raisonnement bizarre.

          Le violeur peut-il se sentir propriétaire de son enfant ? Il manquerait plus que le violeur porte plainte contre sa victime pour meurtre.

          Le vatican pourrait dans sa grande mansuétude...non sagesse.... non rien de tout ça, reconnaitre que le violeur est le propriétaire ou le responsable de son acte et coupable des conséquences qui en résulte, la destruction de l’individu et l’avortement et aider la victime à se reconstruire si après ça elle croit toujours.


        • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:29

          				par Romain Desbois 								 (IP:xxx.x1.235.75) le 11 mars 2009 à 10H28 				 				
          				

          								
          				
          					

          Pourtant si on considère que l’avortement est un meurtre (qui peut nier que l’on tue une vie), alors le meurtre est plus grave que le viol.

          Diantre !
          Nous voila de retour quelques dizaines d’années en arrière... smiley
          L’avortement est donc un meurtre !
          Voila qui va faire plaisir aux millions de femmes meurtrières, de par le monde !
          En avant pour le retour des aiguilles à tricoter, dans des bouges obscurs...

          Manifestement, Romain Desbois n’est pas au courant que des LOIS ont été votées, qui permettent de pratiquer l’avortement, en toute légalité, spécialement quand, comme dans la cas évoqué ici, c’est une question d’intérêt vital pour la fillette de 9 ans, violée, et porteuse de foetus de jumeaux. 

          Monsieur Romain Desbois se croit encore au temps de l’inquisition. 
          Va-t-il s’accrocher aux grilles des hôpitaux, ou des palais de justice, pour protester, contre tous ces "meurtres" commis sur des embryons ? 
           smiley



        • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:43

          Je ne souhaite de mal à personne, mais je serais curieux de savoir quelle serait la position de Messieurs Romain Desbois et Bois Guibert, si leur femme se retrouvait enceinte à la suite d’un viol ? 

          Juste comme ça, pour savoir....
           smiley


        • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:45

          ... je dis leur femme, mais ça pourrait être aussi, triste coincidence..... leur fille.... de 9 ans .....
          Alors ? 
           smiley


        • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:27

          D’après l’évèque Brésilien, la loi de Dieu est au dessus de la loi humaine, voilà dans quel délire nous sommes tombés, et on vient réfuter le droit qu’a la femme de faire ce qu’elle entend de son propre corps au prétexte qu’une vie y aurait fait son nid.

          C’est du Stephen King mâtiné Crucifix & Calice, et nos adeptes du grand Siphonné qui viennent soutenir que supprimer un truc dépendant et non viable serait un crime, mais ils assassinent sans vergogne des millions de petites bêtes chaque jour que leur grand manitou fait et ça ne les offusque en rien.

          Le pire étant, que leur esprit masturbatoire voit ce que font les autres mais oublie leur main agitée qui dilapide sperme à longueur de film de cul visionné.

          Serait-ce un crime que de tuer des millions de moitié d’embryon ?


        • Bois-Guisbert 12 mars 2009 00:04

          Je ne souhaite de mal à personne, mais je serais curieux de savoir quelle serait la position de Messieurs Romain Desbois et Bois Guibert, si leur femme se retrouvait enceinte à la suite d’un viol ?

          Juste comme ça, pour savoir....


          N’étant pas croyant, je la ferais avorter sans l’ombre d’une hésitation. Mais en ayant pleinement conscience de supprimer une vie.

          Je ne suis pas du genre à me cacher derrière des raisons et des prétextes, comme les faux culs qui sont pour l’avortement et contre la peine de mort ou comme les fausses jetonnes qui se cherchent de "nobles" excuses pour leurs avortements de confort.


        • Romain Desbois 12 mars 2009 10:21

          @sisyphe

          Les mots ont un sens ! quand on supprime une vie , cela s’appelle un meurtre. qu’il soit légal ne change rien à ce fait.
          Comme ce meurtre est légal, ce n’est pas un crime. (en droit seuls les crimes sont punis).

          Vous parlez des tricoteuses ? Simone Veil a défendu le droit à l’avortement pas parcequ’elle était pou mais pour éviter que les femmes aussi meurent en se faisant avorter.

          Certes il ya des cas de consciences comme cette enfant violée ou dans le cas ou l’une des deux vies est en danger ! Ces exceptions (heureusement) ne doit pas être la bonne excuse pour justifier l’avortement généralisé.

          Moi je ne sui spas contre l’avortement, je suis contre l’avortement létale !

          nous pouvons peut-être réfléchir (au lieu de répondre avec vos hormones) à faire que ces avortements ne soient plus létales mais puissent être fait de manière à ce que le foetus soit réimplanté dans le ventre d’une mère qui souhaite enfanter.

          Au demeurant d’après les stats du planning famillial, la quasi totalité des avortements pourraient être évités. Mais les 110 ou 120 000 avortements recensés annuels en france sont plus soit une pratique de contraceptive ou liés à une méconnaissance de la contraception.




        • sisyphe sisyphe 12 mars 2009 11:10

          @ romain desbois

          Vous essayez de noyer le poisson, pour ne pas répondre précisément à la question que je vous ai posé ; que feriez vous si votre fille de 9 ans tombe enceinte à la suite d’un viol ? 

          Vous prendriez ses deux embryons pour les replanter dans le ventre d’une autre femme ? 

          Vous êtes le tenant d’un combat totalement rétrograde, dénégateur des droits des femmes, et totalement réactionnaire. 
          Vous n’avez pas à vous prononcer pour ou contre l’avortement ; et d’une, vous n’êtes pas une femme ; ce problème ne vous concerne donc pas personnellement ; et de deux, des lois ont été votées ; en les déniant, vous êtes un révisionniste et un négationniste. 

          On comprend la mansuétude de l’église vis à vis des violeurs plutôt que des avortements, quand on connait les pratiques, la plupart du temps, pédophiles, auxquels se livrent ses représentants, depuis des siècles. 
          Qu’elle se mêle de la turpitude de ses propres ouailles, et qu’elle ferme sa gueule sur des sujets de société qui ne la concernent pas. 

          On l’entend moins la ramener sur la question du respect de la vie, quand il s’agit de la mort ou des violences faites à des enfants déjà accouchés, vivants, ex-utero, que sur des embryons qui ne sont pas encore des organismes autonomes, donc pas des êtres vivants. 





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès