Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Rapport des musulmans à la religion tangrienne

Rapport des musulmans à la religion tangrienne

En 1222, Gengis Khan, en passant par Boukhara, s’est fait expliquer l’islam par des ulémas. Il a été d’accord avec la foi en Dieu unique et sans égal, a approuvé le rôle d’intermédiaire de Prophète et la pratique des cinq prières par jour. « Mais à propos du hadjdj (le pèlerinage à La Mecque), il dit : « L’univers entier est la maison de Dieu, à quoi bon désigner un lieu particulier pour s’y rendre ? » » ([1], с. 216).

Сitons extraits du livre de Juvaini [2] :

« Comme Gengis Khan n'était pas un adepte d'aucune des religions, il n'a pas montré de l'intolérance à une religion et n'a manifesté aucune préférence ; au contraire, il honorait et vénérait des sages et des gens pieux de toutes les confessions religieuses, en considérant un tel comportement comme moyen de trouver la clé du royaume de Dieu. » (p. 20).

« Et tous les détachements des Mongols, qui venaient l'un après l'autre ne cherchaient que Koutchoulouk, et on a été autorisé à lire le takbir et azan, et un héraut a proclamé dans la ville que chacun est libre de pratiquer sa religion et de suivre sa foi. Nous avons vu ainsi que l'existence de ce peuple est une des grâces de Dieu et de sa bonté de sa miséricorde. » (p. 43).

« Et il faut de noter que celui qui persécute la foi et la loi de Mahomet, ne gagne jamais, tandis que celui qui les renforce, même s'il ne suit pas cette religion, chaque jour devient plus riche et plus noble. » (p. 44).

« Il (Batu) était un roi qui ne préférait aucune religion : il n'avait que la foi en Dieu et n'était pas aveuglément fidèle à aucune secte ou doctrine. » (p. 183-184).

« Quand les deux armées se rapprochèrent, Batu grimpa au sommet d'une colline et sans parler à personne pria toute la journée et toute la nuit ; et il ordonna aux musulmans aussi se réunir et prier. » (p. 186).

Ainsi, il n'y a aucune raison pour les musulmans de se méfier aujourd'hui de la renaissance la religion tangrienne.

Une religion qui est née il y a au moins 2200 ans, qui a été répandue sur une grande partie de l’Eurasie pendant plus de 1500 ans, peut être légitimement classée parmi les grandes religions :

« Qu’on n’oublie pas que ces hommes dont le berceau et l’aire habituelle de mouvance se situent dans les forêts et dans des steppes en marge des terres de haute civilisation ont été appelés maintes fois à jouer un rôle politique et culturel essentiel dans l’histoire de l’Eurasie, la détruisant et la reconstruisant, lui fournissant des rois, lui insufflant de nouvelles forces vives puisées dans leur sauvage retraite. On doit s’attendre à ce que leur religion se place au même niveau que leur action. » ([3], p. 284).

Compte tenu de l'importance de la question de la tolérance dans le monde d'aujourd'hui, citons en conclusion de l'article La tolérance religieuse dans les empires des turco-mongols du même auteur ([4], p. 133-134)  :

« Le meilleur spécialiste des Seldjoukides d'Anatolie, Claude Cahen, dit qu'elle est chez eux supérieures à tout ce qu'on peut voir ailleurs en Islam...

Parmi les auteurs qui écrivent au temps de l'hégémonie mongole et la reconnaissent sans prendre pleinement conscience de ce qu'elle représente, Marco Polo est l'un des plus précis. Il dit : « Les Tartares n'ont souci de savoir quel dieu est adoré dans leur territoire. Si seulement tous sont fidèles... de votre âme vous pouvez faire ce qu'il vous plaît ». Et Gibbon, au moins, évoquant la « parfaite tolérance », avoue son étonnement et son approbation. »

Soulignons que dans Recueil des langues turques de XI siècle (composé par Mahmud al-Kashgari), Tangra est identifié avec Allah.

Références

1. Roux J.-P. Histoire de l’Empire mongol. - Fayard, 1993. - 597 p

2. Джувейни Ата Мелик. Чингисхан. История завоевателя мира. - М. : ЮНЕСКО / Магистр-Пресс, 2004. - 690 с.

3. Roux J.-P. La religion des Turcs et des Mongols. - Payot, 1984. - 323 p.

4. Roux J.-P. La tolérance religieuse dans les empires des turco-mongols // Revue de l'histoire des religions, 1986, vol. 203, N 2, p. 131-168.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Crab2 8 novembre 16:24

    Un événement sans précédent

    Mahomet, pour la première fois depuis le VII siècle accepte de participer à une interviewe que lui avait proposé Changelejeu

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/12/27/l-interviewe-du-siecle-mahomet-et-le-temporel.html


    • soi même 8 novembre 17:50

      Étrange cette démarche ( Le tangrisme classique servait de fondement idéologique des empires des steppes créés afin
      d’essayer mettre fin aux guerres sur la Terre et même de créer le Gouvernement mondiale : « Par la
      puissance du Ciel éternel, du lever du soleil jusqu’à son couchant, le monde entier sera uni dans la joie
      et la paix ». L’Humanité n’essaye qu’aujourd’hui de réaliser ces grandes idées, étonnement
      modernes, avec les tentatives de la réconciliation des différentes religions, le soutien des mouvements
      pacifistes, la création de l’ONU et des autres organisations internationales gouvernementales.
      La large diffusion des religions et des croyances rationnelles, fondées sur la base naturelle et
      universelle du tangrisme moderne (BCI), aidera à éliminer des composantes nocives des idéologies
      actuelles, contribuera à la cessation des guerres et à la consolidation de l’humanité, à la libération des
      énormes ressources pour le progrès commun. )

      Vous seriez pas un peut sectaire dite moi pour nous faire gober le tangrisme moderne comme étant la nouvelle panacée universelle ?


      • Pascal L 8 novembre 18:48

        « Comme Gengis Khan n’était pas un adepte d’aucune des religions »

        Après le tangrisme monothéiste, puis le tangrisme chamaniste, nous avons droit au tangrisme athée ou agnostique.

        « Une religion qui est née il y a au moins 2200 ans, qui a été répandue sur une grande partie de l’Eurasie pendant plus de 1500 ans, peut être légitimement classée parmi les grandes religions » Il me semble que la taille d’une religion se mesure au nombre de ses adeptes. Combien sont-ils aujourd’hui ? Pas beaucoup si j’en juge par leur absence sur Internet.le Tengrisme se classe probablement après le culte du cargo ou le néo-évhémérisme

        Je suis tout de même sidéré par le nombre de morts causé par cette tolérance là.

        • Tomski 8 novembre 18:54

          Ce sont surtout les Kakazkhs et les autres peuples de l’Asie Centrale (mais aussi les Tatars, les Bachkires, etc.) qui essayent faire renaitre le tangrisme de leur ancêtres sur les bases modernes et les plus tolétantes possibles. Pourquoi ? Pour résister aux assauts du fondamentalisme. Ils méritent être soutenus.


          • Tomski 8 novembre 19:09

            Fête nationale (tangriste) en Yakoutie avec 150 000 participants

            Club d’élite tangriste d’Almaty « Tengri Sociéty Club » 
            (cotisation 10 000 dollars)
            Communauté « Tengri Art »
            Fondation internationale des recherches sur Tengri

            • soi même 8 novembre 20:18

              @Tomski, je ne vois en quoi cela nous concerne avec votre proposition de gouvernance mondiale ... !
              Visiblement cela se passe en Asie Central, et ce qui peut être valable pour ces populations n’est pas dit que cela est adapté à l’Europe Occidentale.

              Je ne voie aucun intérêt à votre démarche dans cette tentative de syncrétisme religieux est spirituel , si non une tentative bien séductrice du nivellement dans un grand bazar spiritualiste qui ferait en définitif personne s’y retrouverait..
               


            • Tomski 8 novembre 20:29

              @soi même

              Si l’Asie Centrale sera demain fondamentaliste, Kazan et Oufa le seront aussi, ensuite Moscou n’est pas exclu dans ce cas ...
              On ne demande rien, on vous informe.


            • soi même 8 novembre 20:41

              @Tomski, vous arrêtez rien et ce n’est vraiment pas partie pour que cela se calme.

              Visiblement vous êtes un utopiste qui ne voie pas ce qui cloche dans vos propos... !


            • Tomski 8 novembre 20:54

              @soi même

              On cherche en France péniblement comment moderniser l’Islam. En Asie Centrale il y a les traditions qui facilitent cette modernisation.
              Nous ne croyons pas que tous les Kazakhs redeviendront tangristes, mais espèrons qu’ils resteront tolérants comme ils le sont aujourd’hui sous l’influence des coutumes tangristes. L’élite aura en majorité l’ésprit sientifique et moderne. 


            • soi même 8 novembre 22:21

              @ Tomki, vous rêvez , allez donc prêcher chez les musulmans, histoire de voir comment vous allez convaincre , visiblement vous avez aucune commune conaissance que tous mouvent syncrétiques comme le bahaïsme où le sikhisme ont été rejeté par l’Islam sans oubliè la lutte fratricide en Sunite et Chiites

              Donc continue votre prosélytisme, vous arriverais bien un jour devant un mur insurmontable .


            • Tomski 8 novembre 22:34

              @soi même

              Je suis né en Yakoutie, pays tagriste qui existe. Il y a beaucoup des tangristes en Asie Centrale, surtout au Kazakhstan et en Kirghizie. Je participe modéstement aux efforts de la modernisation car il y a beaucoup des livres (et quelques thèses de doctorat) en russe que je trouve un peu mal structurés pour mon esprit mathématique et logique. D’ailleurs, dans mon livre « La religion d’Attila et de Gengis Khan et ses version modernes » je fais l’aperçu de ces livres et de différents courants tangristes contemporains.

            • Coriosolite 8 novembre 22:05

              Une série d’articles intéressants sur une pensée méconnue.

              Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès