Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Religions égyptiennes proto-chrétiennes

Religions égyptiennes proto-chrétiennes

Il y a quelques années un contradicteur me taxait de païen, terme que je réfute avec des contre-arguments trouvés dans les encyclopédies et textes historiques, via Internet et je suis sur une documentation concernant les religions crypto-chrétiennes.

Mithra

 Le culte « Mithra (Dieu-Soleil Perse né en 600 avant JC.) était, peu avant l’ère chrétienne, le plus populaire et la plus répandue des religions païennes de l’époque et nous trouvons de troublantes similitudes qui laissent penser que les pères de l’Eglise chrétienne et les premiers conteurs ne se sont pas gênés en puisant sans vergogne dans les légendes précédentes. Mithra :

 - Comme Jésus, il est considéré comme « Fils de la droite du Père brillant  ».

 - Comme Jésus, il a cette caractéristique rare d’être célibataire.

 - Lui aussi meurt puis ressuscite.

 - Lui aussi revient à la fin des temps pour juger « les vivants et les morts  », lesquels ressusciteront à leur tour dans leur chair.

 - Son culte comprend un repas commémoratif et un baptême d’initiation, les jeûnes, la pénitence et l’expiation.

 Horus/Osiris

 L’aspect barbu avec de longs cheveux a été adopté pour le personnage du Christ, avait 12 disciples - Il a fait un sermon sur la montagne - Il s’est rendu à Béthanu et ressuscite El-Azar-Us dont les deux sœurs se nomment Meri et Merthi ce qui donne dans la bible : Bethanie, Lazare, Marie et Marthe !! (Précisons que Béthanie n’existait pas encore du temps de Jésus ! )

 - Il serait né de la vierge Isis-Meri le 25 décembre dans une grotte.

 - Sa naissance avait été annoncée par une étoile à l’est et attendue par trois hommes sages.

 - Il enseignait à des enfants au Temple et fut baptisé à l’âge de trente ans.

 - Il marcha sur l’eau.

 - Il a été enterré dans un tombeau et a été ressuscité.

 - Il était aussi « la Voie, la Vérité, la Lumière, le Messie, le fils oint de Dieu, le Fils de l’Homme, le Bon Berger, l’Agneau de Dieu, le Verbe »

 Jésus est fils d’un dieu et d’une vierge comme Mithra, Persée, Apis, Attis où encore, en Chine, le dieu Foé qui devait le jour à une Vierge rendue féconde par les rayons du Soleil. Pourquoi retrouve-t-on aussi souvent la date du 25 décembre pour faire naître les dieux ?

 Noël

 Pourquoi les messies, fils de Dieu naissent souvent un 25 décembre ? Pourquoi ressuscitent-ils à Pâques ? Pour comprendre, il faut étudier les arguments de Tertullien (160/220 après J.C) qui fut un des pères de l’Eglise avant de renoncer au christianisme qui se rapprochait trop des croyances primitives. En effet, dans les sociétés antérieures, on remarque que très souvent leurs croyances sont basées sur l’environnement qui les entoure. On prie des divinités incarnées dans les arbres, les fleuves ou les montagnes mais le plus grand des dieux, le plus important, le plus visible, celui qui apporte la vie, est le soleil. Toutes ces religions sont basées sur les mouvements du soleil dans le ciel. A l’œil nu, on peut l’observer ainsi que les 12 signes du zodiaque quel que soit l'endroit d'observation sur Terre. Jésus-s Christ est donc comme tous les autres cités plus haut,« fils de Dieu » une personnification du Dieu soleil. Si l’on remonte aux origines de toutes ces religions, on retrouve la croyance en un dieu soleil supérieur aux autres dieux. Et c’est ainsi que le monothéisme est né, le soleil, dieu unique créateur de la vie a pris avec le judaïsme une figure plus humaine.

 La date du 25 a surtout une explication rationnelle. Les premiers hommes se sont aperçus que d’un point de vue géocentrique, le soleil effectue une descente annuelle vers le sud le 21 et 22 décembre (solstice d’hiver). Il recommence ensuite à se déplacer vers le nord 3 jours plus tard, le 25 décembre. Pour ce qui concerne Pâques, cela correspond plus ou moins à l’équinoxe du Printemps, c’est une période de renaissance et comme par hasard nombre de ses dieux ou d'enfants des dieux ressuscitent le jour de Pâques.

 Enfin, outre que le nom de Jésus était courant en Palestine, on le retrouve dans les noms grecs, orientaux ou égyptiens de divinités. Le mot « Jésus » ressemble étrangement à « Iusa/Iao/Iesu » qui était un des noms du Dieu égyptien. Krishna (appelé aussi Christna) était aussi appelé « Jezeus » A noter que le titre de « Christ » aurait été porté par tous les rois d’Israël. Le nom de « Jésus-Christ » n’est devenu officiel pour les chrétiens qu’en 325 lors du premier conseil de Nicée. Quant à Moïse son personnage est tout bonnement inspiré d’un réformateur crétois appelé Minos et les Dix Commandements ne sont qu’une répétition du code Babylonien d’Hammour.

 Question subsidiaire : quelle est la différence entre les premiers chrétiens, ces sectaires dans le strict terme du mot, qui ont cru en cette histoire du même genre et transmise oralement, qui consiste à faire croire à un semi-dieu, fils de son père et dont le roman-photo est un ersatz de personnages qui ont fait également en leurs temps de milliers de fidèles ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 28 décembre 2011 09:32

    Article très intéressant, cependant je me pose une question : à quelle moment et comment cette religion a commencé à ce confondre et se mêler avec la religion des juifs, et surtout pourquoi ?


    • ddacoudre ddacoudre 28 décembre 2011 21:18

      bonjour tessuko

      il y a de grande chance que le dieu monothéiste soit le résultat d’une mixité de pensé de l’Égypte et de l’indu avec lequel elle commercé sur le trajet de ce commerce c’est développé des groupes essentiellement pastoral avant de donner naissance à des états sédentaires.

      l’histoire juive et une évolution sur la compréhension de la création du monde dont un embryon a existé en Égypte. l’on trouve ceci dans moïse égyptien.
      le défaut de la pensé juive est qu’ils se sont considérés comme le peuple de dieu, et jésus est celui qui universalise la pensé juive avec quelques modifications, et comme les juifs attendaient un messie et qu’il fut pris pour tel par certains en créant un schisme, c’est de cela qu’il tient son caractère de fils dieu.
      donc la chrétienté n’est qu’une évolution de la pensé juive, comme la pensé musulmane qui y associé des pratiques et croyances spécifiques des nomades.
      un excellent ouvrage est l’encyclopédie des religions
      ddacoudre.over-blog.com
      cordialement


    • John T. Jean TAFAZZOLI 29 décembre 2011 02:03

      @ddacoudre

      Vous le pensez donc c’est vrai ? N’importe quoi hein...
      D’une part, l’Islam n’est pas une extension biblique pour nomades, et le message du Coran se veut justement totalement universel. La plus grande région musulmane actuellement est l’Asie dont les habitants ne sont pas nomades.

      D’autre part, vous avez une vision ultra-simpliste des prophètes. Expliquez-moi donc pourquoi certains juifs et les Zoroastriens (roi mages) de Perse, cherchaient le même enfant au meme moment ou comment Esaie a prédit que Cyrus viendrait sauver les Juifs à Babylone avant même que n’existe la Perse et que Cyrus soit né ?

      De toutes façons, que vous pensiez que le Christianisme n’est qu’une histoire vous regarde. Je pense personnellement que vous devriez faire plus attention lorsque vous parlez de personnages qui ont converti les 3/4 du monde à leur cause.
      D’autant que ces personnes n’y avaient pas d’intérêt palpable.
      Ce qui touche les Chrétiens dont je ne fais pas partie, c’est le sacrifice d’un homme pour une cause divine. D’avoir donné sa vie pour que les gens acceptent l’existence de Dieu, cela vous n’en seriez pas capable, vous êtes simplement capable de vous en moquer derrière un écran.

      Quant à l’existence de Dieu, ignorez-Le si vous le voulez, mais il vous faudra alors mettre un nom sur ce qu’Einstein appelait la « grande inconnue » ou « le X originel » ou qui est décrit dans la Bible comme « l’ire de Dieu », cette source de l’énergie entropique, maîtresse des lois physiques et chimiques que nous n’avons pas inventés et également maîtresse du temps et du hasard que nous ne saurions contrôler. Ou alors vous pouvez choisir de rester dans l’expectative et faire partie des gens pour qui la vie n’a ni queue ni tête, et dont la vie n’a donc aucun but.


    • popov 2 janvier 2012 09:47
      @ Jean TAFAZZOLI

      « La plus grande région musulmane actuellement est l’Asie dont les habitants ne sont pas nomades. »

      Oui mais la plupart n’ont jamais lu le coran traduit dans leur langue ; ils se contentent de le mémoriser en arabe, sans en comprendre un mot.

      « vous devriez faire plus attention lorsque vous parlez de personnages qui ont converti les 3/4 du monde à leur cause. »

      Le tabac a lui aussi fait bon nombre de convertis.

      « cette source de l’énergie entropique »

      Énergie entropique ??? Pourriez-vous nous donner une définition de ce concept ?

    • Christoff_M Christoff_M 28 décembre 2011 12:39

       "Question subsidiaire : quelle est la différence entre les premiers chrétiens, ces sectaires dans le strict terme du mot, qui ont cru en cette histoire du même genre et transmise oralement, qui consiste à faire croire à un semi-dieu, fils de son père et dont le roman-photo est un ersatz de personnages qui ont fait également en leurs temps de milliers de fidèles ?« ...

      Simplement en ces termes, on voit que vous n’êtes pas neutre et que vous affichez votre mépris de certains chrétiens, donc vous n’etes pas paien mais pas loin du laicard intégriste, spécialité française dans les milieux enseignants, médias, syndicalistes, administratifs... Nos »amis« du pouvoir français francs maçons y ont bien veillé...

      Dommage l’article est interessant et toucherait plus de monde si vous gommiez des allusions douteuses genre »roman photo"...


      • Antenor Antenor 28 décembre 2011 13:21

        Il est en effet très probable que l’image que les Juifs avait de leur messie guerrier était inspirée de celle de l’Horus égyptien. Cependant, il ne faut pas aller trop loin dans l’amalgame : Ré (Royaume d’Héliopolis), Osiris (Royaume d’Abydos) et Horus (Royaume de Nekhen) ont vécu vers -3500 av. J-C.


        • alanhorus alanhorus 28 décembre 2011 16:59

          Quel papyrus vous permet d’écrire ce que vous affirmez concernant les dates et lieux de naissance ainsi que les miracles d’Horus ?
          Jamais entendu parler, par contre les prêtres à la nouvelle année égyptienne (mi juillet)donnaient du pain au peuple et leur disait mangez c’est le corps d’Osiris. et la trinité isis osiris horus est bien ressemblante au christianisme.


          • Antenor Antenor 28 décembre 2011 22:57

            Peu de traces écrites de ces évènements mythiques hélas, étant donné qu’ils sont antérieurs à l’écriture. A part peut-être sur les plus anciennes palettes dont le déchiffrement est sujet à caution.

            Les premiers pharaons connus sont originaires de Nekhen. On peut en déduire que dans les légendes égyptiennes « Horus », le dieu tutélaire de cette ville, symbolise la dynastie de Nekhen en guerre contre celle de Ombos « Seth ».

            On peut penser qu’avant l’invention de l’écriture, il était impossible de conserver les noms de tous les rois et qu’il était plus pratique de les rassembler derrière un nom unique permettant de conserver leurs principales actions dans la mémoire collective.

            Dans cette perspective, « Ré » symboliserait la plus ancienne dynastie ayant régné sur l’Egypte. Ré est la divinité tutélaire d’Héliopolis et cette ville comporte de nombreux vestiges de l’époque dite « pré-dynastique ». On peut sans doute relier l’unification de l’Egypte par « Ré » avec l’expansion de la culture gerzéenne.


          • Antenor Antenor 28 décembre 2011 23:02

            Cela n’empêche pas bien entendu que le christianisme ait pu reprendre des éléments de la religion égyptienne. A l’époque de Jésus, certains Grands Prêtres du Temple de Jérusalem étaient originaires d’Egypte.


          • John T. Jean TAFAZZOLI 29 décembre 2011 01:48

            « et la trinité isis osiris horus est bien ressemblante au christianisme. »

            au catholicisme vous voulez dire. Jésus n’a jamais annoncé de trinité, et nombre de Chrétiens n’y croient pas.


          • quid damned quid damned 28 décembre 2011 17:02

            Article intéressant !
            Des sources ou des liens pédagogiques auraient été les bienvenus.
            Ce qui n’est certes pas si grave si on se donne la peine de chercher soi-même avec les formidables outils dont nous disposons .
            Mais comme dirait l’autre : l’homme a créé des dieux, la réciproque reste à prouver.
            source à chercher soi-même : )
            (Lucien Ginsburg si je me souviens bien)


            • non667 28 décembre 2011 18:41

              à quid
              l’homme a créé des dieux, la réciproque reste à prouver.
              l’homme a créé des dieux ? ah oui ! et ils sont ou ? j’en vois pas !
              les dieux ont créé les hommes ? ah oui ! j’en vois
               C.Q.F.D. ! smiley smiley


            • ddacoudre ddacoudre 28 décembre 2011 21:00

              bonjour quid

               l’on ne fait pas la démonstration qu’un flux d’énergie qui circule sans but dans l’univers donne la Vie, mais c’est possible l’on prend un organisme biologique on l’accélère dans un cyclotron et au bout il n’y a que des particules dont l’on a imaginé l’existence.
              en fait que dieu existe ou pas, n’est pas la question, dieu ou autre est notre méconnaissance, ce qu’il y a donc à conquérir ce n’est pas la démonstration de l’existence ou non de dieu, mais de conquérir l’incertitude.
              ddacoudre.over-blog.com
              cordialement.


            • Abou Antoun Abou Antoun 28 décembre 2011 21:49

              Dieu a créé l’Homme a son image et l’Homme le lui a bien rendu.


            • ddacoudre ddacoudre 28 décembre 2011 20:53

              bonjour teddy

              c’est une recherche passionnante, nous retrouvons dans toutes les croyances notre construction psychique il ne peut en être autrement,
              si tu aborde les croyance africaine dans les conte fondateur l’on retrouve toujours les mêmes interrogation et les mêmes réponses, sauf que souvent ce sont des animaux, et il y avait souvent une liaison entre les esprit et la médecine, ce que l’on retrouve dans la culture Navjo par exemple.
              un domaine inépuisable et passionnant qui fait comprendre l’humain et ouvre l’esprit à la tolérance.
              ddacoudre.over-blog.com .
              cordialement.


              • teddy-bear teddy-bear 28 décembre 2011 22:21

                Quand a débuté cette osmose nous ne savons pas exactement le moment, mais en ce qui concerne pourquoi, la réponse se trouve dans le contexte politique, spirituel et social de ces époques, d’où est issu le judaïsme, première religion monothéistes régionale et dont le culte christique est une secte. L’humanité est née bien avant les prophètes bibliques ainsi que d’autres mondes et civilisations.

                Christoff* De simple converti à l’athéisme je suis aujourd’hui toujours convaincu que les religions ont un bilan globalement négatif et qu’il faut s’en séparer, il est bien évident que je ne peut être neutre. Vous me parez du mot de laïcard «  intégriste » de surcroît - ce qui ne veut rien dire en l’occurrence, qui se veut méprisant pour le coup. Peu importe le terme, je suis athéiste. Je ne méprise personne, mais dénonce certains croyants, ces crédopathes et j’ai d’excellents amis de toutes confessions. Quant aux Francs-Maçons, c’est pour moi une simple secte et dont la plupart des loges sont convaincues de l’existence d’un créateur, c’est dire !. Je retire bien volontiers le mot roman-photos et le remplace par film hollywoodien. Charlton Heston est l’un évangéliste les plus efficaces.

                Mes sources sont diffuses (et diffusées) car mon texte ne se voulait pas pédagogique. Mais comme le rappelle « Quid damned »….il serait facile de les retrouver sur le net .





                • Zobi Aldo Rifort 28 décembre 2011 22:42

                  Article très intéressant. Je me demande si cette pensée développée un peu partout peut également être rattachée à une forme de gnose, une connaissance pour initiés ? Les Franc-M. ne reprennent-ils pas ce genre de... formulations ?


                  • Magnon 28 décembre 2011 23:37

                    Dieu a créé l’Homme à son image...
                    Et Teddy-Bear le refait, à son image !


                    • John T. Jean TAFAZZOLI 29 décembre 2011 01:42

                      Article brouillon, plein d’erreurs historiques. Le but avoué de l’auteur qui est de dénigrer une religion (je ne suis pas Chrétien, je précise) ne lui donne pas le droit de poser des affirmations à propos de données historiques qu’il ne maitrise visiblement pas. Elle pose réellement la question des sources de ce texte.

                      @l’auteur :

                      Vous écrivez : "Et c’est ainsi que le monothéisme est né, le soleil, dieu unique créateur de la vie a pris avec le judaïsme une figure plus humaine.« 
                      Si je ne me trompe pas, vous parlez ici de Jésus, mais Jésus n’étant pas prophète du Judaïsme, et même réfuté par cette religion, on a du mal à vous suivre.

                      Concernant le Mithraïsme, qui est un dérivé du Zoroastrisme iranien, l’équinoxe du printemps est le 21 mars, pas à Pâques (mi-Avril). La seule raison pour laquelle la date de naissance de Jésus a été fixée au 25 décembre est que le Pape Liberus instaura cette date en 354 pour remplacer la date de naissance supposée de Zarathoustra et fêtée par les Mithraistes.
                      Et Mithra est né fils d’Anahita qui n’a jamais été une vierge, puisque c’est simplement une autre divinité du panthéon iranien.

                      A propos d’Osiris : vous vous emmêlez encore les pinceaux ! Comment Osiris aurait-il été »l’Oint de Dieu« alors que les Egyptiens n’avaient pas de divinité unique ? Quant à cette expression, »Oint de Dieu« , elle ne concerne pas Jésus mais Cyrus, empereur des Perses (Esaie 44 : 28 – 45 : 13).

                      Enfin la plus grosse bourde de votre texte : les »manuscrits d’Hammou", sans doute parlez-vous ici de Hammourabi.
                      Or, ces manuscrits n’ont de similitude avec les 10 commandements de Moise que dans votre esprit. Ces manuscrits sont une liste de lois provinciales, dont on peut trouver les titres un peu partout sur le net (tiens, meme sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi#Les_.C2.AB_lois_.C2.BB_:_organisation_et_formation).
                      Si Hammourabi a écrit sur l’inceste et le mariage, cela ne signifie pas que les dix commandements s’en inspirent (leur vision est d’ailleurs assez divergente sur le sujet !)

                      Je pourrais continuer longuement comme ça, tant votre texte est truffé d’absurdités historiques... je m’étonne des commentaires des lecteurs d’Agoravox qui semblent complètement ignorants en matière d’Histoire.


                      • teddy-bear teddy-bear 29 décembre 2011 12:35

                        TAFAZZOLI*

                        Vous ne me donner pas le droit ...de quelle autorité , monsieur l’exégèse ?

                        Par contre, vous apportez de l’eau à mon moulin en relevant les erreurs historiques de mon texte forcément brouillon. lesquelles ne sont certes pas nées de mon esprit. C’est une collecte des « vérités » assénées par vos collègues ci et là. Pour moi et tant d’autres et ce depuis des siècles, ces légendes, comme-telles, donnent lieu à des contradictions. Reste à savoir qui d’entre-nous et surtout chez les experts connaît la vérité sur les cultes de ces époques pré-chrétiennes et surtout sur leurs confusion. D’ailleurs on s’en balance un peu que les syllabes rabbi soient restées dans mon clavier, que le culte de Mithra soit ici chahuté dans mon texte ou qu’Osiris ne soit pas oint par un improbable dieu.

                        Les lecteurs et commentateurs d ’Agoravox’ ont compris mon message : la légende christique est née des fables antérieures ce qui lui ôte toute vraisemblance historique. Le culte de Jésus comme les autres est un château de cartes, il suffit d’en glisser une d’un autre jeu pour que l’édifice s’écroule. Mais qui a envie de le faire ?. A noter que je ne parle ici que du christianisme, une secte judaîque et que si j’en avais le temps je pourrai en faire autant avec d’autres mysticismes religieux où pseudo-spirituels, mormons par exemple. Néanmoins je dois reconnaître le rôle des érudits dont vous faites partie, qui devraient permettre à nos enfants par comparaison des diverses croyances de se rendre compte de leur inanité.




                        • Leonard K Leonard K 29 décembre 2011 12:51

                          Pour installer une nouvelle religion on réutilise les mythes des religions plus anciennes, en les « bricolant » pour que ça ait l’air « nouveau » ? 
                           

                          • teddy-bear teddy-bear 29 décembre 2011 15:00

                            Source : taper ou copier sur Internet : « Comme Jésus, il est considéré comme «  Fils de la droite du Père brillant »

                            Histoire sacrée Histoire profane. Paul- Eric Blanrue (Pygmalion)


                              • Magnon 30 décembre 2011 00:57

                                Dieu a créé l’Homme à son image...
                                Et Teddy-Bear refait Dieu à son image !
                                On ne sait pas grand chose du culte de Mithra, si ce n’est ce qu’ont écrit les prédicateurs chrétiens et que ce rite a disparu de l’empire romain en quelques décennies.
                                De plus TB se fonde sur quelques ressemblances approximatives des rituels pour en tirer une parenté cultuelle.
                                Or la religion chrétienne, dérivée de la religion juive après la prédication de Jésus Christ, n’a aucune parenté avec les cultes à mystère païens.
                                De plus le judaïsme des premiers siècles est une religion exclusive qui ne tolérait aucun syncrétisme, ce qui n’était pas le cas des rites associés aux panthéons grec et romain.

                                Pour TD l’amalgame et la confusion ne servent que la propagation de sa foi qui n’est d’en avoir aucune.
                                Et comme il est sectaire, il dénigre ceux qui n’ont pas ses schémas de pensée !


                                • Magnon 30 décembre 2011 01:48

                                  PS les liens mènent à des ouvrages de propagande antichrétienne assez mal faits.
                                  Le premier lien est une histoire le la chrétienté revue est corrigée avec une mauvaise foi que n’aurait pas renier feu le KGB.
                                  La réécriture de la croisade des Albigeois est truffée d’erreurs grossières comme la prise de Marmande qui n’était ni sur le territoire de Trencavel, ni sur le territoire des Raymond contes de Toulouse.
                                  Copie à refaire.


                                  • Magnon 30 décembre 2011 01:52

                                    Quant à la disparition du peuple occitan, qui y est décrite, la langue d’Oc subsistera jusqu’au milieu du XXème siècle, supplantée par le Français de l’école publique obligatoire.
                                    Les Montfort et leurs croisades n’y sont pour rien, par contre Jules Ferry...


                                    • teddy-bear teddy-bear 30 décembre 2011 11:43

                                      A/ Je ne parle pas de dieu,mais de Jésus de Nazareth, le fiston.

                                      B/ A lire mes contradicteurs Jésus a existé puisque c’est écrit dans les livres, (comme dans mes liens d’ailleurs qui disent le contraire) les légendes précédentes ne sont nées qu’après JC et se sont elles qui se sont inspirées des Evangiles.

                                      C/ Des ressemblances approximatives. ?? Chapeau !

                                      D/ Je ne crois pas en Dieu mais je crois (lol) que l’homme peut s’en passer

                                      E/ Sectaire n’est certes pas le mot, le christianisme lui est un mouvement sectaire.

                                      F/ Je dénigre pas, en réalité je pose des questions à ceux qui croient et à ceux qui doutent.

                                      G/ La situation exacte de Marmande est une réflexion de Jésuite ou pour étaler sa culture.

                                      H/ Bon, ce jésus a existé et alors çà a changé quoi à l’humanité ? Mais là on entre dans la théologie un autre sujet


                                      • Magnon 31 décembre 2011 19:25

                                        Pour faire une vérification rapide des écrits antichrétiens du site Bible chez Alice (? ??), j’ai vérifié ce qui est factuel, et le petit paragraphe sur la croisade des Albigeois est truffés d’erreurs manifestes. C’est, en l’absence de toute rigueur historique, un ouvrage de propagande, qui s’affranchit, pour servir son argumentaire de la simple vérité factuelle.
                                        Un « Protocole des Sages de Sion » antichrétien.
                                        Les auteurs ont le droit de ne pas croire en Dieu, puisque c’est leur religion, mais ils devraient s’abstenir de vindictes et de mensonges pour propager leurs croyances.


                                        • gordon71 gordon71 1er janvier 2012 08:53

                                          que le christianisme et les religions se soient inspirés de textes et de traditions plus anciennes, et que l’histoire de Jésus ait pris beaucoup de liberté avec l’histoire et la réalité, j’en conviens et je ne suis pas le seul. 


                                          pour l’illiade et l’odyssée on ne se pose pas ce genre de question de savoir quelle est la proportion de vérité et de fable, on considère le texte en lui même pour sa poésie sa capacité d’évocation et son message.

                                          pour le messages des évangiles on peut prendre la même attitude, est ce qu’ils nous éclairent nous amène à réfléchir constitue une source d’inspiration porte du sens ou non ?

                                          • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er janvier 2012 09:29

                                            Entièrement d’accord avec Gordon.


                                            Toutes ces belles mythologies, chrétienne, égyptienne et autres, ont beaucoup à nous apprendre .
                                            Le problème, c’est quand des appareils religieux institutionnalisés s’en emparent.

                                            Alors là, si on les laisse faire, finie la liberté pour l’individu.


                                          • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er janvier 2012 09:18

                                            Merci de cet article si interessant.


                                            Il y a beaucoup de parallèles à faire entre le Jésus légendé et des divinités égyptiennes, principalement Osiris, très populaire à l’époque bien au delà de l’Egypte sous le nom de Sérapis. Même voyages entre le monde des vivants et celui des morts. Même bienveillance vis à des des morts, du moins ceux jugés bons : Osiris est, au fond, l’un d’entre eux, il est solidaire, il les admet dans son royaume heureux qu’il a créé d’abord pour sa propre après-vie et qu’il partage ensuite. Même idée de naissance miraculeuse (celle d’Horus fils d’Orisis).

                                            Il est assez fascinant de voir comment l’époque, quand elle imaginait un après-vie heureux, le confiait à des divinités chtoniennes (le Jésus légendé en est une partiellement : il passe trois jours au royaume des morts).

                                            Voici comment je vois les choses :

                                            J’ai tendance à croire en l’existence physique d’un sage nommé Jésus (ce qui ne veut pas dire que je crois en sa résurrection).

                                            Il vit dans un milieu de judaïsme héllénisé (la Galilée « des nations » ; la proximité de la ville de Sepphoris, le grand chantier de l’époque, où l’on devait avoir besoin de charpentiers).

                                            Le judaïsme héllenisé ne se limitait pas aux premiers chrétiens, loin de là (Alexandrie, la Septante, les groupes de sympathisants païens non officiellement convertis gravitant autour des synagogues). C’était un courant important.

                                            Donc, voici ce que j’imagine :

                                            Après la mort de Jésus, les premiers chrétiens évoluent dans le milieu de ce judaïsme hellénisé, de ces semi-convertis, de ces païens attirés par les divinités orientales et pouvant passer de l’une à l’autre. Cette population devait aussi être attirée par Osiris/Sérapis, et a pu fusionner les deux personnages (le Jésus « ressuscité », l’Osiris ressucité temporairement pour engendrer Horus puis allant construire son royaume des morts bienheureux).

                                            A noter aussi la proximité iconographique Vierge à l’Enfant/ Isis tenant Horus sur ses genoux.


                                            • Taverne Taverne 1er janvier 2012 17:30

                                              La révolution de Mithra

                                              Le dieu Mithra tu imiteras
                                              Le bonnet phrygien tu mettras !

                                              Tu pousseras le cri perçant
                                              Venu droit de chez les Persans.

                                              Et les despotes trembleront.
                                              Les tyrans te mitrailleront.

                                              Mais tu souffleras dans ta corne.
                                              Tu prendras l’taureau par les cornes.

                                              Egorge-le comme fit Mithra.
                                              Jamais tu ne te soumettras.

                                              Tu mettras le bonnet phrygien
                                              Comme Mithra porta le sien.

                                              Tu f’ras révolution de jasmin
                                              Printemps égyptien et libyen.

                                              Tu ne feras pas de mi-trajet
                                              Ta pierre tu la jetteras d’un jet.

                                              Voris Bian 1er janvier 2012


                                              culte de Mithra


                                              • franc 1er janvier 2012 19:00

                                                La philosophe helléniste et mystique chrétienne (du dehors c’est à dire en dehors de l’Eglise ,elle n’a pas voulu se faire baptiser ni appartenir à une quelconque église) disait que les religions païennes sont supérieures aux religions monothéistes abrahamiques et donc même à la la religion chrétienne

                                                 

                                                elle critiquait la religion chrétienne en disant que «  l’Eglise est une émanation du diable »,il faut préciser que c’est l’Eglise d’avant le Concile de Vatican II et qu’ elle assimilait en fait l’Eglise avec le cléricalisme 

                                                pour le judaïsme c’est « peuple élu pour crucifier le Christ » (elle est elle-même d’origine juive)

                                                quant à l’Islam,c’est pire que les deux autres ,« l’Islam a terminé et parachevé les abominations que les deux autres religions monothéistes n’ont pas réussit à faire ou seulement partiellement  »,c’est dire

                                                 

                                                On ne peut ne pas lui donner raison si l’on connait bien la religion osirienne autant que celle-ci est merveilleuse et profonde

                                                le mythe d’Osiris Dieu mort et ressucité en est le symbole éclatant . Osiris,le juste , est assassiné dans un piège tendu par l’être malfaisant Seth .Le d’Osiris est dépecé et tous ses morceaux dispersés dans la mer.Sa soeur Isis doit les rechercher et rassembler tous les membres pour faire revivre le corps de son frère .C’est là un mythe universel et extrèmement profond de la mystique religieuse .(voir l’Histoire des religions et des croyances de Mircea Eliade)

                                                il faut préciser que parmi les membres d’Osiris disparus et dispersés il ya le cerveau et l’organe sexuel .Cela symbolise non seulement la disparition ou la perte dans l’inconscience des connaissance des lois physiques mais aussi des lois psychologiques et spirituelles en même temps que le genre sexuel unique et complet ;La reconstitution du corps physique et de l’âme d’Osiris sera faite par Isis qui symbolise la Science et la Raison transcendantale .cela est conforme non seulement à la théorie métaphysique de la connaissance et de la philosophie de l’l’histoire hégélienne mais aussi du plan de la providence chrétienne ainsi que que le sens de l’histoire marxiste 

                                                C’est le mythe de la révélation de la gnose ou le principe mystique de la décréation du corps divin ;La création est en fait une décréation .

                                                 

                                                 

                                                 


                                                • franc 1er janvier 2012 19:43

                                                  J’ajoute pour préciser que le mythe d’Osiris mort et ressuscité symblolise et la décréation du corps divin et la reconstitution du corps divin (ressuscité )

                                                  cette reconstitution du corps divin ou de l’Homme parfait (Osiris) se fait par la Science ou la Raison (Isis) transcendantale .Les lois universelles de l’Univers inconnues ou perdues dans l’Inconscience ou la perte de connaissance originelle dans l’explosion et la destruction de la conscience (organe du cerveau dispersé et perdu dans la mer de l’Insconcience) reviendront à la mémoire (théorie de la réminiscence de Platon) par la connaissance scientifique petit à petit et étape par étape et l’activité de la raison qui retrouve peu à peu vie.Même le genre sexuel humain retrouvera sa perfection dans l’unité et la complétude (thérie du genre et mythe d’Aristophane de Platon

                                                  même la théorie du Big Bang en émane ,le BiG Bang scientifique del’Univers physique est un cas particulier et restreint au monde physique du Big Bang sprituel ,le Big bang ou Décréation de l’Esprit dont le corps physique universel n’en est que l’immanence matérielle

                                                  On voit qu e la Trinité osirienne est plus précise et plus complète que la Trinité chrétienne et surtout plus réaliste et plus scientifique


                                                  • franc 1er janvier 2012 21:14

                                                    Pour aller encore plus loin et ressentir toute la richesse et la profondeur du mythe d’Osiris ,il faut savoir que la trinité osirienne contient et englobe même la trinité chrétienne .

                                                    la Trinité chrétienne révèle la nature divine, du moins d’une partie de sa nature dans sa projection transcendantale dans l’esprit humain,comme une union amoureuse hypostatique.St jean dit que Dieu est Amour ( ----« afin que Je sois Un en Toi et eux Un en Nous » dit le Jésus de l’Evangile) 

                                                    Et bien cet Amour se retrouve dans la Trinité osirienne .C’est Isis la Soeur d’Osiris ,l’Etre parfait ,qui par Amour recherche son frère par delà les mers et patiemment et après multiples péripéties retrouve un à un les membres du corps de son Frère pour les rassembler puis prier les divinités de redonner souffle à la vie et le ressusciter ;cet Amour ce n’est pas n’importe quel amour ,c’est l’amour de la perfection ,l’amour de l’Etre parfait qu’est Osiris ;Isis ne représente pas seulement la Science ou la raison logique universelle mais encore la raison sensible au beau ,sensible au parfait ,la raison créatrice et recréatrice ,la raison rédemptrice,la Raison (avec un grand R) assimilé au Logos héraclitéen ,la Raison universelle ,abolue et transcendante,créatrice du Vrai ,du Juste et du Beau (et donc contient aussi la trinité platonicienne) ainsi que donc l’Amour du Vrai ,du Juste et du beau ,autrement dit Amour du parfait ,en un mot Amour du Bien ,l’Amour du divin ,l’Amour qui est divin .

                                                     

                                                     le couple Osiris -Isis représente le Logos grec héraclitéen lui-même assimilé au Logos christique ,le Christ-Jésus (et non pas Jésus -Christ pour être tout à fait rigoureux ,Jésus n’étant qu’une incarnation particulière et temporelle d’une immanentisation pariculière et historique du Christ-Logos transcendantal ,absolue universel et atemporel ;il n’ ya donc pas d’idolâtrie ou de déification dela personne humaine Jésus dans la Trinité chrétienne comme le croit les musulmans mais aussi beaucoup de chrétiens par manque de connaissance théologique )

                                                     

                                                    On voit là la profondeur et la grandeur d u mythe de la trinité osirienne dans toute sa splendeur et sa magnifiscence 

                                                    Et l’on ne peut s’unir parfaitement en Un que par l’amour parfait et en étant parfait ;Il ya identité entre les parfaits tout en étant différents dans les parfaits ,c’est là la nature et l’essence de la nature de l’union hypostatique plotinienne de la Trinité chrétienne comme de la Trinité osirienne 


                                                    • popov 2 janvier 2012 09:08

                                                      @ Magnon


                                                      La trinité mahométane est beucoup moins riche de symboles : Mahomet, Gabriel et Allah, trois personnages dans un seul Bédouin.

                                                    • Magnon 1er janvier 2012 22:30

                                                      Les dernières réactions relèvent du grand shaker du syncrétisme.
                                                      Il n’y a aucune raison que les religions juive et chrétienne ressemblent aux panthéons grec romain ou égyptien.
                                                      Pour mémoire, la première mention du Dieu trinitaire dans la Bible est la négociation entre Abraham et 3 visiteurs pour sauver Sodome et Gomorrhe.
                                                      Pour les corpus de foi, en plus du décalogue mosaïque, les 47 paraboles et les enseignements du Christ n’ont pas de pendant dans d’autres religions.


                                                      • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 janvier 2012 10:05

                                                        Le christianisme EST un syncrétisme comportant une large part de pensée et de mythologie hellenique, et cette part est ce qu’il y a de mieux en lui.


                                                      • popov 2 janvier 2012 08:54
                                                        @ l’auteur

                                                        L’histoire des religions (et des recettes de cuisine) suit une loi très simple :

                                                        « C’est avec du vieux qu’on fait du neuf. »

                                                        • Shakka 2 janvier 2012 09:41

                                                          tout cela est bien beau smiley

                                                          mais en lisant les livres de A Fomenko (en anglais) on comprend bien des choses

                                                          et tout devient plus clair. 

                                                          il faut se donner le temps bien sûr et faire preuve d’une grande ouverture d’esprit

                                                          pour ce qui est des « dieux » egyptiens, le troisième volume de fomenko est exceptionnel et interprète les zodiacs égyptiens

                                                          même pour un fand de stargate comme moi, en lisant d’ou venait la découverte des dieux égyptiens je me dis que l’Histoire est bien tristement interprétée

                                                          le premier livre :
                                                          http://books.google.be/books?id=YcjFAV4WZ9MC&printsec=frontcover&dq=History :+Fiction+or+Science&hl=fr&ei=ikhiTeLXNcu74AaVp72dCg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&ved=0CDYQ6AEwAQ#v=onepage&q=History%3A%20Fiction%20or%20Science&f=false

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès