Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Riposte Laïque : la haine des musulmans au prétoire

Riposte Laïque : la haine des musulmans au prétoire

Addenda : Pierre CASSEN, fondateur du site en ligne Riposte Laique, et Pascal HILOUT, chroniqueur sous le pseudonyme CYRANO, ont vu leur condamnation confirmée par la Cour d'Appel de Paris le 5 Juin dernier, les condamnations à verser aux diverses associations parties civiles s'élevant à 30.000 euros + la publication du jugement sur le site Riposte Laique

Retour sur le procès de Pascal HILOUT et Pierre CASSEN :

Le regard d’un socialiste sur le site Riposte Laïque


Pour moi, le vocable « Riposte Laïque » n’évoquait qu’une furtive opération « apéro-saucisson-pinard » ayant défrayé la chronique il y a quelques années, vaguement attribuée à des groupuscules « identitaires » ou à tout le moins de « laïcards » pur sucre, opération vite refoulée dans ma mémoire par le déferlement quotidien d’informations et le tohu-bohu médiatique.

Pour pousser plus loin la réflexion, il faut soit être intéressé par la problématique de l’immigration en France (ce qui est mon cas) soit être directement concerné (en habitant par exemple un quartier ou une ville à forte proportion d’immigrés) soit encore y trouver un intérêt professionnel ou tout simplement une curiosité intellectuelle (ce qui est mon cas, en tant que juriste).

Au-delà de cela, la tentation de l’indifférence (si bien chantée par Gilbert BECAUD) est grande, il est si simple en effet de détourner les yeux et de ne pas voir les maux de la société française actuelle (le fameux « repli sur soi »).

A cela s’ajoute bien évidemment les ravages du « politiquement correct », de la bien-pensance, porté par un discours dominant « antiraciste » et la vision idyllique d’une France « multiculturelle » « black-blanc-beur », à laquelle les plus jeunes générations ont dû s’abreuver depuis plusieurs décennies….

Ayant un intérêt pour le monde arabo-musulman et l’islam, ayant des amis musulmans, ayant pas mal visité les pays arabo-musulmans (notamment l’Egypte depuis 20 ans), ayant enfin un peu étudié pour des motifs professionnels l’islam et le Droit Musulman, c’est donc presque « naturellement » que mes pérégrinations sur Internet me conduisirent à visiter le site « Riposte Laïque » : après m’être abonné à la Newsletter, j’échangeais par courriels privés avec « Cyrano » puis avec Pierre CASSEN, le fondateur de ce site.

Certes, ayant toujours eu une sensibilité de Gauche et étant adhérent PS (et militant à mes heures) cette démarche peut sembler de prime abord déroutante…. Je découvrais toutefois (avec un certain bonheur mêlé de questionnements sur leur cheminement idéologique) que les initiateurs de RL étaient souvent des gens de Gauche, venant du monde politique ou syndical.

Toutefois, si le positionnement actuel, voire la complaisance affichée, envers le FN par Riposte Laïque peut faire repoussoir pour le socialiste que je suis, je veux croire que nous partageons néanmoins des valeurs communes : amour de la France et de la République, volonté farouche de préserver la laïcité (qui est quand même un concept « de Gauche » à l’origine), humanisme, progrès social, refus du communautarisme, etc….
 
Pierre CASSEN m’ayant fort aimablement transmis la copie du premier jugement rendu à son encontre, ainsi qu’à Pascal HILOUT, par la 17ème Chambre Correctionnelle du TGI de Paris le 23 Mars 2012, je me décidais donc, accompagné d’un ami, à me rendre au Palais de Justice le 5 Mars dernier, l’affaire revenant en Appel devant la Chambre 7 de la Cour d’Appel de Paris.

Je ne reviendrai que brièvement sur le déroulement du procès, déjà rapporté et commenté, pour me consacrer plutôt à l’essentiel ; rappelons simplement que lors du premier procès, Pascal et Pierre ont été condamnés pour infraction à la fameuse loi sur la presse du 29 juillet 1881, sur le fondement du « délit de provocation à la discrimination… à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur appartenance à…. une race ou une religion déterminée ».

La raison en était la publication en 2010, sur le site Riposte Laïque, de deux éditoriaux intitulés « OCCUPATION, bien sûr que les prières dans la rue, les voiles, le halal et les mosquées, sont des symboles d’occupation et de conquête ! » et également « pourra-t-on vaincre l’offensive islamiste par les seuls moyens démocratiques ? » dont les termes permirent au Tribunal de caractériser l’infraction et de recevoir favorablement les constitutions de partie civiles de plusieurs associations de défense des Droits de l’Homme (dont la Ligue des Droits de l’Homme à l’origine des poursuites, LICRA, MRAP….).

Lors du second procès de Mars dernier, le débat fut de nouveau posé en termes identiques : après un long rappel par le Tribunal du contexte du premier procès, actant la demande de relaxe formulée par nos deux compères, le juge rappela l’enjeu juridique de cette nouvelle instance : les termes employés dans les deux textes litigieux publiés sur le site RL, contenant également les mots « ce sera eux ou nous » (à propos des islamistes) ainsi que les vocables « envahisseurs » et « fanion d’une armée » (à propos des musulmans et du voile) constituent-ils un délit de provocation publique au visa de la loi sur la presse de Juillet 1881 ?

Pierre CASSEN fut appelé à la barre : rappelant d’abord avoir vendu depuis la commission des faits son site RL, puis « clivant » d’emblée le débat en affirmant ne rien renier de ses précédents propos, estimant n’avoir commis aucune faute et affirmant qu’il réécrirait aujourd’hui les mêmes textes…

Puis vint le tour de Pascal HILOUT, l’autre contributeur de RL en cause pour son texte signé « Cyrano » (en fait largement inspiré des propos de l’écrivain René MARCHAND) : celui-ci expliqua à la Cour son parcours de musulman apostat, soulignant ensuite la nature « élitiste » de l’islam, qualifié de « danger totalitaire » et invitant à aider les musulmans à s’émanciper de leur religion…

Aux questions des avocats des parties civiles, notamment Maitre TUBIANA lui demandant s’il était possible de pratiquer la religion musulmane en France, HILOUT répondit qu’un « Code de conduite de l’islam » serait nécessaire, en profitant pour pointer du doigt le fréquent refus d’intégration de certains musulmans, avec les fameux « territoires perdus de la République »…. avançant également pour illustrer son propos le chiffre de 90% de musulmans épousant d’autres musulmans, nourrissant ainsi le communautarisme…

C’était au tour ensuite des 4 témoins de la défense d’être appelés à la barre… d’abord une femme marocaine, évoquant son « effroi » devant la régression des libertés en France face à la montée de l’islam, ce phénomène la « renvoyant à ses origines de musulmane marocaine » et évoquant l’expansion de l’islam en France comme une « affaire de nombre »… la « soumission » à l’islam étant vécue par ses pratiquants comme une vertu….

Une iranienne vivant en France depuis 1985, nous expliqua que du point de vue des libertés des femmes, la France « n’était pas si loin » de l’Iran…. évoquant également l’agression dont elle fut victime en 2011 lors du Ramadan, pour avoir mangé un sandwich-jambon…

Puis vint Mr Alain DUBOS (contributeur à Riposte Laïque) nous relatant avec une vive et sincère émotion son parcours de « french doctor » dans les pays musulmans, notamment l’Afghanistan, qui lui permit de voir les effets pervers de l’islam sur la santé publique (femmes enceintes mortes pour défaut de soins, etc…) et faisant le parallèle avec des cas similaires actuellement en France (maris musulmans refusant que leurs épouses soient examinées par un médecin homme…).

Le dernier témoin, chauffeur de bus à la RATP, nous expliqua ses difficultés croissantes au travail du fait de l’intrusion grandissante de l’islam, avec de plus en plus de collègues « barbus » faisant notamment la prière sur les lieux de travail, ou faisant pression sur ceux de leurs coreligionnaires ne faisant pas le Ramadan…. Mais surtout, ce dernier témoin mis en exergue le « réflexe communautaire » des musulmans, avec les musulmans « modérés » adoptant en définitive les mêmes pratiques que les musulmans les plus radicaux…

Ensuite, nous eûmes droit aux plaidoiries des avocats des Associations….. Maitre TUBIANA avança d’emblée l’argument « béton » selon lequel la Cour n’avait pas à apprécier la « critique d’une Foi »…. En effet, si la critique de l’islam est licite selon lui, relevant de la liberté d’expression, à contrario (et je m’attendais à cet argument juridique quasi-imparable) « la critique d’une catégorie de population du fait qu’elle est musulmane » devient illicite…. Selon cet avocat, les propos de CASSEN et HILOUT visent à « interdire l’islam en France » et à « haïr d’autres citoyens du fait qu’ils sont musulmans », portant de ce fait atteinte à la paix civile…. TUBIANA demandant donc tout naturellement à la Cour la confirmation du premier jugement –

Le second avocat de la LICRA, exprimant de façon presque risible sa « colère » face à l’attitude de nos deux comparses, avançait notamment l’argument selon lequel les témoins, « bien qu’exposant de réelles souffrances, déviaient le débat »…. Extrayant également des textes litigieux de RL la phrase « il n’est pas possible de vivre avec eux » (les musulmans) pour affirmer que de tels propos tombent sous le coup de la loi…..

L’avocat de SOS RACISME fut lui moins convaincant, se bornant à dire que RL était « monomaniaque » contre l’islam…. Et rappelant que la liberté d’expression avait des limites, notamment l’incitation à la haine raciale (oubliant au passage que l’islam est une religion et non une race…).

L’avocat du MRAP parlait lui de « provocation à la haine » et de « pensée factieuse »… et avançait des jurisprudences équivalentes (notamment un jugement de 2010 portant sur le « complot juif » assimilable selon lui aux « envahisseurs musulmans » de RL….).

Enfin, l’avocat du CCIF (Collectif contre l’islamophobie) après avoir rappelé lui aussi les limites légales à la liberté d’expression, se lança dans une diatribe lyrique envers nos deux accusés, leur reprochant pêle-mêle leur « vision du Monde dominée par leur phobie », leur « islamophobie », leur stigmatisation d’un groupe de personnes à raison de son appartenance religieuse, à coup de « complot » et de « grand remplacement », le tout fondé sur une « sous-littérature » se développant depuis 20 ans… appelant enfin à rebaptiser le site RL en « Riposte anti-Laïque ».

Puis, l’Avocat Général dans ses réquisitions, invita elle aussi la Cour à ne pas juger des faits de société, à ne pas porter d’appréciation sur l’islam… posant également les limites de la liberté d’expression ainsi que la définition de la laïcité donnée par le Conseil Constitutionnel, elle considéra que les propos litigieux contenus dans les deux textes de RL visaient l’ensemble de la communauté musulmane de France et n’opéraient pas une distinction suffisamment précise entre les musulmans dans leur ensemble désireux de s’intégrer en France et les islamistes aux visées expansionnistes et totalitaires.

Ensuite, ce fut au tour des plaidoiries des avocats de la défense : Maitre SEBAG, soulignant d’abord le fait que les conflits dans le Monde étaient « majoritairement musulmans », dénonça ensuite la « bien-pensance » la « dissimulation de la réalité » et le « déni de la réalité des parties civiles »… et demanda donc à la Cour la relaxe de ses clients.

Le second avocat, Maitre SCIPILLITI, constata d’abord que le constat fait par RL sur l’islam était en réalité celui fait par la société française…. Avançant un récent sondage IPSOS selon lequel 8 français sur 10 pensent que les musulmans veulent imposer leur mode de vie, il « convoqua » à la barre à l’appui de sa thèse de grands noms d’écrivains et d’essayistes impliqués dans ces questions (MARCHAND, Luc FERRY, ONFRAY, Malika SOREL, KEPEL, CAMUS, CALDWELL).

Enfin, le dernier avocat, reprenant le même argumentaire, souligna que le site RL avait un « but de vigilance », précisant que RL ne parlait pas que d’islam (mais aussi de politique, etc…) il invita la Cour à ne pas se faire la complice d’une idéologie : l’islam, et sollicita la relaxe pure et simple –

Enfin, la parole fut redonnée à Pascal et Pierre : CASSEN souligna que jamais Riposte Laïque n’avait commis d’actes violents envers les musulmans, mais que c’était au contraire le quotidien des français qui était violent… il dénonça également le « harcèlement judiciaire » dont Riposte Laïque était l’objet, relevant selon lui d’une volonté délibérée de « tuer économiquement RL ».

Quant à HILOUT, il ajouta à son propos que les musulmans « modérés » assuraient en quelque sorte la « logistique » des plus extrémistes… mais qu’en définitive l’ensemble des musulmans devraient subir une « chimiothérapie » pour les guérir de leur dogme religieux…

La Cour déclara pour conclure l’affaire mise en délibéré au 5 Juin prochain – Au terme de ce procès, je quittais le Palais de Justice de PARIS avec un sentiment de malaise…. malaise car d’une part, pour le réformiste partisan du dialogue et du compromis que je suis, les positions des deux parties opposées m’avaient semblées tellement tranchées, tellement irréconciliables…. malaise également, car les partisans de Riposte Laïque présents lors des débats, CASSEN et HILOUT également, m’avaient semblés à la fin de l’audience comme trop confiants en eux-mêmes, comme persuadés que ce procès en Appel serait gagné, que le poids de leurs arguments emporteraient la décision de la Cour…

Pour ma part, je rentrais chez moi intimement persuadé du contraire, à n’en pas douter la Cour suivrait les arguments des parties civiles et confirmerait le premier jugement : mon ressenti fut d’ailleurs rapidement confirmé à l’occasion de la diffusion le 6 Mars sur le site RL d’un compte-rendu de l’audience, qui finissait en ces termes sonnant comme un aveu d’échec : « ce n’est pas pour autant que cela suffira pour être acquitté » (1)

Alors, parvenu à ce stade, ayant relu avec attention mes notes prises durant l’audience, le précédent jugement, les deux éditoriaux en cause, la loi de 1881 sur la liberté de la presse… je me suis posé deux questions :

-Pourquoi en sommes-nous arrivés à cette crispation envers l’islam ?

-Faut-il stigmatiser l’ensemble des musulmans de France ?

-Le premier point mériterait un long développement argumenté, et là-dessus je partage largement la teneur des deux éditoriaux de RL : bien évidemment que l’islam est une religion de conquête, une religion prosélyte ! Sur le plan du dogme, ce n’est pas seulement une religion (système de pratiques et de croyances) mais plus exactement un système politico-religieux qui entend régir tous les éléments de la vie, aussi bien privée que publique, du croyant…

L’islam, si on l’applique à la lettre, c’est une théocratie…. Et c’est donc tout le contraire de notre conception de la vie en société, à savoir une démocratie sociale, républicaine et laïque ! il suffit de lire les recommandations de l’OCI (la conférence des Etats islamiques) admettant nos Droits de l’Homme… qu’à la condition qu’ils soient conformes à la Charia…. !

Dans ces conditions, face à une religion conquérante et exigeante envers ses propres adeptes, notamment au travers des interdits alimentaires (alcool, viande halal…) ou des prescriptions vestimentaires (voile islamique et toutes ses déclinaisons… jusqu’au « birkini » à la piscine !) il ne faut pas s’étonner que les français (de souche ? mais, à entendre lors du procès l’avocat du CCIF, il paraitrait que cette notion de « français de souche » n’aurait « aucune consistance ») s’en émeuvent…

En ces temps troublés de crise économique et de chômage de masse, la crise est désormais aussi morale et identitaire…. Dès lors, la défiance (pour ne pas dire le rejet) des français envers l’islam (qui est une religion « exogène », d’installation récente en France) est patente…. Lors d’un sondage récent, 74% de nos concitoyens jugent que l’islam est une religion intolérante (2)

Au demeurant toutefois, il convient de dire que ce débat ne se limite pas à l’islam, on peut aisément élargir le spectre aux thèmes de l’intégration et de l’immigration : sur ces deux points, tous les indicateurs sont au rouge, notre « modèle républicain d’intégration » est défaillant et de nombreux analystes viennent mettre en exergue cette situation préoccupante, notamment Malika SOREL, ancien membre du Haut Conseil à l’Intégration Certes, il est interdit en France d’effectuer des statistiques sur des critères ethniques, raciaux ou religieux, mais les chiffres de l’immigration (de travail ou familiale) sont eux publiés régulièrement par l’INSEE, lequel avance le chiffre de 11% d’immigrés en France (sur une population totale de 66 Millions d’Habitants)
 
Alors bien évidemment, toute cette nouvelle population immigrée, ou nouvellement naturalisée, n’est pas de confession musulmane… Force est de constater néanmoins que l’islam a fait irruption dans le débat public depuis quelques années : depuis l’affaire du voile islamique dans un collège de Creil en 1989, le mouvement est allé crescendo : polémique autour du hidjab (avec notamment l’affaire de la crèche Baby Loup) du niqab (avec l’interdiction du voile intégral dans l’espace public) de la viande halal, de la construction de mosquées… le tout sur fond de radicalisation politique depuis le 11 Septembre 2001, poursuite du conflit israélo-palestinien, pour aboutir à l’affaire Merah…

Résultat des courses, à tort ou à raison, l’islam fait peur… malgré que François Hollande ait réitéré à plusieurs reprises son point de vue, à savoir que « l’islam est compatible avec la démocratie » les français s’interrogent… dans le même temps, le « combat antiraciste » et contre « l’islamophobie » fait rage : l’époque où un Coluche pouvait brocarder dans ses sketchs « les noirs et les arabes » ou un Desproges s’interroger dans ses spectacles « on me dit que des juifs se sont glissés dans la salle » a-t-elle encore droit de cité ?

Nous connaissons tous la fameuse réflexion du Général de Gaulle, rapportée par Alain Peyrefitte à propos des musulmans algériens : "Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées !"

Certes, ces propos ont été tenus en privé à l’époque, mais aujourd’hui le Général de Gaulle pourrait-il toujours les tenir sans être aussitôt qualifié de raciste et d’islamophobe ?

Souvenons-nous du récent procès fait à l’écrivain Michel HOUELLEBECQ, trainé devant les tribunaux pour avoir dit « j’ai lu le Coran, je suis effondré, effondré… l’islam est la religion la plus con…. »

D’ailleurs, il faut dire que le terme même « islamophobie » (peur ou détestation de la religion islamique, selon la définition donnée par le Haut Conseil à l’Intégration) ne repose sur aucun fondement juridique (à l’inverse de l’antisémitisme, par exemple) et dès lors il convient de remettre son usage en perspective et de se garder de ceux qui l’agitent comme un épouvantail :

Actuellement, se voir affubler du qualificatif « islamophobe » c’est comme être marqué du sceau de l’infamie ! Là-dessus, la démographe Michèle TRIBALAT a parfaitement raison de nous alerter sur l’usage toxique du mot « islamophobie », qui est en fait une arme visant notre liberté d’expression et aspirant à réintroduire le délit de blasphème en Droit français (3)

A final, l’on arrive à une sorte de cristallisation de l’opinion des français au sujet de l’islam : d’une part, les français majoritairement non-musulmans qui s’interrogent sur la compatibilité de cette religion avec nos valeurs laïques et démocratiques, et d’autre part nos concitoyens musulmans, revendiquant l’exercice légitime de leur culte, qui se sentent stigmatisés voire rejetés…

- Le second point découle en fait du premier, car si les français expriment une inquiétude envers l’islam, faut-il pour autant en faire supporter le fardeau de la faute aux citoyens français de confession musulmane ?

Tout d’abord, il convient de faire de nouveau appel aux statistiques : selon les études récentes, environ 1/3 des musulmans de France se déclarent pratiquants, pourcentage qui monte à 41% dans un sondage IFOP…. Et l’on relève que les plus pratiquants sont souvent les plus jeunes, exprimant en cela une affirmation identitaire, notamment via l’islam, face à la relégation sociale.

Faut-il pour autant faire d’eux des « envahisseurs » ?

Sans tomber dans l’excès, je dois dire toutefois que j’ai été à plusieurs reprises confronté personnellement à une « opposition frontale » de la part de français de confession musulmane, essentiellement sur les réseaux sociaux que je fréquente : les français convertis à l’islam sont d’ailleurs souvent les plus virulents, et le dialogue se résume la plupart du temps à un dialogue de sourds, un dialogue à sens unique, pour aboutir au final à une impasse…. Ces individus brandissent le Coran en tant que « loi divine » dont il faudrait appliquer les préceptes au plus vite, la « soumission à Allah » est le dogme absolu, le terme « musulman laïc » est un oxymore, « l’islam de France » prôné par l’imam Hassen Chalghoumi est une imposture…. Les chrétiens sont des « kouffars », bien entendu la Bible a été falsifiée et Jésus-Christ n’est pas mort sur la croix !!

Néanmoins, je demeure persuadé que de nombreux musulmans, notamment parmi les jeunes générations, ne s’identifient pas aux radicaux que j’évoquais précédemment : certes, ils ne boivent pas d’alcool, font le Ramadan…. Mais ayant grandi au creuset notamment de l’école républicaine, ils cherchent légitimement à s’insérer dans notre société, à s’émanciper, à travailler, à profiter des modernités de notre société occidentale….

N’oublions pas que la Constitution Française reconnait non seulement la liberté de religion (croire ou ne pas croire) mais aussi la liberté de culte (pratiquer sa religion) : dès lors, au nom de quels principes refuserions-nous aux musulmans français de pratiquer l’islam ?

Certes, on peut considérer qu’un « islam de France » est une gageure, mais je pense pour ma part qu’il s’agit d’un défi majeur qu’il convient de relever impérativement : refuser de le voir revient à stigmatiser, à s’aliéner une partie des musulmans : ceux qui ne pratiquent pas ou peu, ceux qui se disent « libéraux » ou « laïcs » (je ne nie certes pas les ambiguïtés de ces termes) : c’est courir le risque de les jeter dans les bras des islamistes les plus radicaux…

Je fais mienne une classification des musulmans de France avec lesquels nous pouvons escompter une cohabitation, sans concession sur nos lois républicaines, mais pacifique : 1-les musulmans non pratiquants (ils sont nombreux, et aspirent à s’intégrer) 2-les musulmans dont la pratique est sélective (ils ignorent les versets violents du Coran et croient sincèrement que l’islam n’est que tolérance et générosité) 3-les musulmans réformistes (ceux qui souhaitent que l’islam abandonne son idéologie politique dominatrice et violente) 4-les opposants (ceux qui dénoncent sans ménagement la nature totalitaire de l’islam, ce sont notamment des femmes courageuses telles que Taslima Nasreen , Wafa Sultan…)

Nous n’avons pas le droit, dans notre propre intérêt, de les décevoir…

C’est la raison pour laquelle des termes tels que « dans l’esprit des musulmans, chaque mosquée construite est un symbole de conquête du pays » ou bien encore « … ce qui conduit à laisser aux envahisseurs toute latitude pour mener à son terme leur projet de conquête », extraits des deux textes litigieux de Riposte Laïque, sont à mon sens stigmatisant envers les 4 catégories précitées…

En Conclusion : en définitive, si ma sympathie naturelle va vers Pascal et Pierre, je dirais qu’ils ont moralement raison mais juridiquement tort….

Moralement raison, car le danger est réel, et pour paraphraser une phrase très juste du Père Henri BOULAD (prêtre jésuite égyptien) « l’islamisme est dans l’islam comme le poussin est dans l’oeuf »

Juridiquement tort, car les mots « envahisseurs » ou « symboles d’occupation et de conquête », « fanion d’une armée » (le voile de femmes) utilisés sans discernement, reviennent à stigmatiser l’ensemble des musulmans de France, alors que nombre d’entre eux ne demandent qu’à vivre paisiblement leur Foi sur le sol français, dans le respect notre « Pacte Républicain ».

Nous pourrions faire le parallèle avec la condamnation récente, sur le même fondement juridique, en première instance de l’écrivain Renaud CAMUS, chantre du « Grand Remplacement », ayant utilisé les termes « colonisateurs » ou « bras armé de la conquête » lors des Assises internationales surl’islamisation en 2010 (4)

C’est la raison pour laquelle je crois sincèrement que la Cour d’Appel de Paris, lors de sa future audience, confirmera les termes du jugement de première instance, en condamnant Pierre CASSEN et Pascal HILOUT sur le fondement de l’article 48 de la Loi du 29 Juillet 1881.

Enfin, au-delà de la question cruciale de la place de l’islam (et donc des citoyens ou étrangers de confession musulmane) sur le territoire de la République Française, ce procès est symptomatique de la « grande dérive des laïcards » (voir l’article de Damien PERROTIN (5) publié sur Agoravox le 13 Juillet 2009) ou comment, au nom d’un ennemi commun déclaré (l’islam) des gens initialement « de Gauche » (anciens syndicalistes CGT, militants trotskystes…) en viennent à relayer les thèses nauséabondes du Front National….



(1) Riposte Laïque du 6 mars 2014 « procès Pascal et Pierre, 4 témoignages qui ont anéanti les imposteurs de l’antiracisme »

(2) Nouvel Observateur du 24 janvier 2013 « 74% des français jugent que
l’islam est une religion intolérante »

(3) Figaro.fr du 4 avril 2014 « les français sont-ils vraiment islamophobes et
racistes : les réponses de Michèle TRIBALAT »

(4) Le Monde du 10 avril 2014 « l’écrivain Renaud CAMUS condamné pour
provocation à la haine contre les musulmans »

(5) Agoravox du 13 juillet 2009 « la grande dérive des laïcards » D.PERROTIN


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

190 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 27 juin 2014 17:53

    J’ai aimé votre description impartiale et objective de la situation, sauf le dernier paragraphe de conclusion qui me gène un peu. Vous mettez en avant un problème et vous étonnez que les gens vont vers la solution de facilité = le front national ?


    • Jean 27 juin 2014 18:43

      Thèses « nauséabondes » ; on ne sait pas lesquelles. Le mot fournée peut-être ? ou autre calembour maladroit ?

      Ou peut-être comme Hollande va-t-en guerre, qui voulait bombarder la Syrie pour aider les intégristes ? on se demande bien pourquoi.

      Seul Le Pen (je ne suis pas au FN, mais je suis moi aussi impartial) est contre les interventions à l’ étranger depuis 40 ans pour le bénéfice des multinationales chères aux « social(?)istes », entre autres.


    • César Castique César Castique 27 juin 2014 20:23

      «  Vous mettez en avant un problème et vous étonnez que les gens vont vers la solution de facilité = le front national ? »


      La solution de facilité, c’est celle de l’UMPS qui consiste à céder à propos de tout ce sur quoi « on » ne ferme pas délibérément les yeux.

    • francesca2 francesca2 27 juin 2014 20:48

      Oui. Affirmer que le FN est la solution de facilité est surréaliste.


    • loulou 27 juin 2014 18:46

       Bonjour.

       Je vous remercie pour l’honnêteté intellectuelle qui imprègne votre article.
      Ce texte est clair, mesuré et pose en toute bonne fois les bonnes questions.
      Vous citez a la fin de celui le problème de « la grande dérive des laïcards » par rapport à 
       la « question cruciale de la place de l’Islam. »
      Est-ce vraiment une dérive, quand la question de la prédominance d’une religion dans une société , réglée dans le tumulte et les affrontements en 1905 resurgit de l’arrivée en masse de population imposée anti-démocratiquement( Sans nous demander notre avis.)
      Ensuite une autre question me vient a l’esprit. : Compte tenu des projections démographiques estimées, l’article honnête que vous pouvez publier aujourd’hui, en toute conscience êtes vous sur de pouvoir encore l’émettre si la population continue de changer culturellement et religieusement ?
      J’insiste, en êtes vous sur ?

      • Alex Alex 27 juin 2014 19:15

        Provoquer des tensions présente le risque de faire se regrouper les modérés (ou incroyants) que vous évoquez avec les intégristes : dans les familles musulmanes, ces deux groupes cohabitent généralement assez bien, et l’ethnocentrisme (jamais mentionné car politiquement incorrect) peut être suffisant pour faire pencher la balance.
        Début de solution : commencer par virer l’Arabie séoudite et le Qatar des mosquées (financement et imams), et enseigner la vraie histoire des religions, telle que l’expliquent – entre autres – les découvertes archéologiques des 2 derniers siècles.


        • César Castique César Castique 27 juin 2014 20:27

          «  dans les familles musulmanes, ces deux groupes cohabitent généralement assez bien, et l’ethnocentrisme (jamais mentionné car politiquement incorrect) peut être suffisant pour faire pencher la balance. »


          Il me paraît impossible qu’un croyant même très modéré ne se résolve un jour, à balancer un autre fidèle (un *NOUS*) à la police des mécréants (les *EUX*)

        • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 juin 2014 19:31

          Un article de plus pour nous dire, dans les longues contorsions discursives d’un auteur bien intentionné qu’il est, lui aussi, tombé dans le panneau.

            »L’islamophobie c’est du racisme, de la xénophobie, de la haine de l’autre parce qu’il est différent".

          Cet énorme mensonge est devenu banal, comme l’ont voulu la droite sarkozienne et la fausse gauche militant depuis des années dans les grands médias, dans les associations (subventionnées) qui se présentent comme antiracistes, dans des syndicats de magistrats et, bien entendu, dans des discours des gouvernants de la République sarkhollandienne.

          Je ressens personnellement ces derniers comme des aveugles volontaires ou/et des lâches, en tous cas des démissionnaires renonçant à exercer leur premier devoir à la place qu’ils occupent :

          défendre les précieux acquis du peuple français en matière de liberté, dont celle de critiquer les religions, comme tout le reste, dans la vie de la société.

          Quel gâchis ! Quelle terrible régression !

          Vous êtes capable de vraie réflexion, Philippe l’auteur.

          Alors, s’il vous plaît, reprenez-vous. Remettez-vous à aimer votre pays et ses ancêtres les plus lucides et les plus courageux qui ont lutté pour nous donner ces précieuses conquêtes démocratiques. 

          Ne suivez pas les nombreux tricheurs qui veulent vous faire entrer dans la tête leur monstrueuse équation : détester une religion parce qu’on la voit dangereuse - et parce qu’elle prouve sa dangerosité depuis sa création jusque dans notre présent - c’est répandre la haine envers ses adeptes.


          • philouie 27 juin 2014 20:44

            vous pouvez gesticuler autant que vous voulez, la réalité c’est que riposte laÏque a été condamnée pour provocation à la haine envers les musulmans.

            condamnation confirmée en appel.

            il semble que vous ayez choisi le camp de ces gens et c’est pas joli.

            je répète les mots :

            provocation à la haine envers les musulmans.

            s’il y en a un que vous ne comprenez pas, je pourrais vous l’expliquer.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juin 2014 20:49

            Et le commentaire que tu as fait cet aprèm sur un autre fil n’est pas de la haine envers les chrétiens Philouie ?


          • philouie 27 juin 2014 20:59

            non.
            j’explique simplement que lorsque des gens brulent des voitures, ils ne le font pas sans raison.
            j’essaie d’expliquer que le problème des révoltes de banlieue est dans le rejet des gens de banlieue.
            j’essaie d’expliquer qu’il faut savoir se regarder en face, faire son méa-culpa et changer son attitude et non pas espérer changer l’autre sans se changer soi.

            je dis mais regardez vous, vous qui stigmatisez.

            vous ne voyez pas que c’est de votre stigmatisation que nait le rejet qui s’exprime.
            moi je n’ai pas de haine envers les chrétiens. je suis baptisé catholique. je prône la destruction de la religion chrétienne mais les chrétiens sont mes amis au milieu desquels je vis.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 27 juin 2014 21:02

             juges ou cadis s’ils portent une robe c’est pour cacher leur échine courbée !


            Asinus 

          • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 juin 2014 21:12

            Mais je le sais bien, philouie, pourquoi les animateurs de Riposte Laïque ont été condamnés.

            Ça ne m’empêche pas de dénoncer l’épouvantable dérive, dans notre démocratie française, qui consiste à assimiler la critique d’une religion à de la haine pour les hommes et les femmes qui sont adeptes - volontaires ou par obligation de naissance - de cette religion.

            Et vous savez parfaitement que je le sais puisque, depuis des années je relève, chaque fois que vous la déposez sur Agoravox, votre propre monstrueuse tricherie consistant à assimiler systématiquement l’enseignement de Jésus de Nazareth à de la haine et de la provocation à la violence sous prétexte que, l’amour universel et la paix auxquels il appelle très explicitement sont, selon vous, impossibles.

            Croyez si vous voulez à la fatalité de la haine et de la violence, vous ne m’amènerez jamais à vous suivre.

            Voici ce que, moi, je crois :

            http://ripostelaique.com/le-nouveau-negationnisme-fait-des-ravages-chez-certains-lecteurs-de-riposte-laique.html


          • philouie 27 juin 2014 21:17

            votre propre monstrueuse tricherie consistant à assimiler systématiquement l’enseignement de Jésus de Nazareth à de la haine et de la provocation à la violence sous prétexte que, l’amour universel et la paix auxquels il appelle très explicitement sont, selon vous, impossibles.

            Sauf qu’ici encore une fois, c’est vous qui mentez.
            je n’ai jamais rien dit qui ressemble de prèt ou de loin au propos que vous me prêtez.
            si vous voulez parler de ce que je dis, citez moi. merci.


          • philouie 27 juin 2014 22:01

            D’ailleurs pour ceux qui seraient intéressés de lire Philouie quand il parle de violence, ils peuvent aller là :

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dites-nous-m-ramadan-126853#pagination_forums


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 juin 2014 23:03

            Je confirme : c’est là qu’il faut aller.


          • eric 27 juin 2014 20:26

            Je vais relire a tête reposée, mais j’envoie déjà le lien a Michèle Tribalat. Cela pourrait l’intéresser de discuter avec vous je pense.


            • COVADONGA722 COVADONGA722 27 juin 2014 21:07

               idem ici lisez bien ce qui est écrit si vous voulez la confirmation que nos élites trahissent,

              vous l’avez sous les yeux ;
              Je vous prend le pari qu’avant 10 ans comme dans certain pays il sera juridiquement interdit à un non musulman de parler ou de prononcer le mot islam ....

              asinus 

              • philouie 27 juin 2014 21:09

                tu veux dire qu’il faudra protéger les musulmans comme il faut protéger les juifs ?


              • ETIENNE 28 juin 2014 12:42

                @ Philouie
                C’est exactement ce qui se profile, le succès du communautarisme juif a ouvert la voie à tous les autres.
                La perte de la cohésion sociale est selon moi le premier risque. Chaque fois qu’une minorité est surprotégée, le rejet de celle-ci grandit pour les concitoyens de « l’arrière garde de la république » ou de tout autre régime. Il y a quelques précédents de massacres à grande échelle pour cette raison.


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 27 juin 2014 22:21

                Esbrouffe et compagnie. Ce type est un magistrat ???? C’est de la retape en sous-marin pour Rioposte Laïque ou c’est écrit par un demeuré, ou je me fous le doigt dans l’oeil jusqu’au coude... Un demeuré cultivé mais un demeuré quand même ; et comme je n’y crois pas, bravo por ce chef d’oeuvre d’intox, Herr Kamarad.
                Sinon comment expliquez que ce genre de phrases sont avancées, comme une lancinante ponctuation, phrases inoncentes, lachées et non commentées et donc comme semblant découler du bon sens ju-ri-di-que, à ce texte faux et nauséeux. Des trucs du genre « ...car le danger est réel » , ou " phrase très juste : « l’islamisme est dans l’islam comme le poussin est dans l’oeuf »".

                Et la connerie dans la tête comme le ver dans la merde ?


                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 27 juin 2014 22:24

                  Atterrant comme un type « de gauche » (lol !) qui confondrait socialiste & National socialisme. Ne riez pas c’est déjà arrivé.

                  Allez, avec moi tous en chœur : « Çà s’en va et ça reviens... la la la ... »


                • volpa volpa 28 juin 2014 08:46

                  Tu devrais déménager. !

                  Lever tu l’as dans tes intestins.


                • christophe nicolas christophe nicolas 27 juin 2014 22:27

                  Moi, je lis les commentaires, les articles m’emmerdent souvent mais j’adore les commentaires.... 


                    • claude-michel claude-michel 28 juin 2014 09:51

                      Propagande de gauche habituelle...qui adore les arabes et l’immigration qui font baisser les salaires..Tout ça est politiquement incorrect...mais les fanatiques du PS (vous savez la pensée inique)..nous imposent ces gens pour plaire aux entrepreneurs consommateurs de bas salaires...Depuis Pétain aucun changement chez ces godillots.. !


                      • ETIENNE 28 juin 2014 11:55

                        "(...)soulignant d’abord le fait que les conflits dans le Monde étaient « majoritairement musulmans (...) »
                        Je ne sais pas pour le nombre de conflits (ce qui est ridicule, cela inclut il les conflits de voisinage, de couple... ?), mais pour ce qui est du nombre de victimes d’actes de guerres, je pense que les musulmans sont les premiers. Et les auteurs de ces actes de guerre, sont soit des pays occidentaux (y-c Israel), soit des faux musulmans stipendiés par Obama, Fabius, Bibi...
                        Combien de régime occidentaux ont été renversés par des arabes musulmans ? Combien de dirigeants occidentaux judéo-chrétiens ou laïcs torturés et assassinés par des musulmans ? Combien de pays européens colonisés par des armées musulmanes pour mettre la main sur leurs ressources ? Combien d’occidentaux déportés et parqués dans des camps par des musulmans ? Combien de régimes théocratiques occidentaux fondamentalistes sont ils soutenus financièrement par des musulmans ? (en fait, il existe un cas : le Qatar allié de l’état scélérat inventé en 48)
                        Si on prend le problème dans son ensemble, qui envahit qui ?Qui déstabilise ? Qui spolie les richesses, renverse les régimes et repart quand le chaos s’est installé ?
                        Et au nom de quoi sont commises ces barbaries contraires au respect de la vie humaine ? Au nom des droits de l’homme, il me semble.


                        • philouie 28 juin 2014 15:04

                          Au nom des droits de l’homme, il me semble.

                          Mais pas que.
                          Il y a aussi la démocratie et la liberté.

                          Mais bon. eux ils ont jésus. ils sont pas méchants.
                          le tapis de bombes , c’est parce que les musulmans ne sont que de gros vilains méchants qui aiment pas la liberté.
                          il faut les éradiquer de la surface de la terre, pour un monde libre et pacifique.

                          « Ils criaient »Jésus, jésus, jésus« 
                          puis juste après »Crève Satan"

                          On leur dit qu’ils sont pervers mais ils ne voient pas.


                        • stetienne stetienne 28 juin 2014 13:56

                          arrêter de deconner si les gens votent fn c est simplement parcequ ils en ont ras le bol de cette immigration invasive et d’entendre les boboides bien pensant apparatchiks leur dire que cest bon pour la france et pas parcequ un ecrivain catalogue d’extreme droite dit la vérité ( d’ailleurs ils auraient parler du péril martien et le fn prendre une ligne antimartienne je pense pas qu il aurait beaucoup d’électeur)
                          quand a l intégration lol les récents événements montre bien que les racailles algeriennes n ont strictement aucune envie de s’intégrer
                          on est dans un système voulu par le medef ( appel a l immigration pour faire du blé et casser les acquis social qui est en train de s’effondrer totalement)

                          bref le systeme umps se fissure de partout avant l effondrement final et marine lepen ( seul parti a etre contre l immigration invasive et anti islame) va réitéré son score des européennes au nationale et croyez moi les abstentionnistes se bougeront pas mieux le cul qu au européennes

                          si le fn en fini avec cette immigration qui ne sert a rien du tout et file un bon coup de pompe dans le cul aux islameux et autres racailles et ben ca sera deja pas mal


                          • France Europe République Jehan De Beauce 28 juin 2014 14:22

                            Dans une république laique chacun a le droit de critiquer une religion, l’islam comme les autres. On ne va pas revenir au moyen-âge pour faire plaisir à quelques milliers d’arriérés. L’islamisme est le communisme du 20ème siècle, même sectarisme, même haine des réfractaires, même violence. Il doit être combattu en tant que secte politique. Ajoutons qu’il galvanise la haine des jeunes afro-maghrébins dans les quartiers populaires... donc le fait de condamner les anti-islamofascistes pour blasphème est particulièrement grave au pays des droits de l’homme.


                            • philouie 28 juin 2014 15:06

                              condamner les anti-islamofascistes pour blasphème

                              Vous errez : la condamnation c’est pour « incitation à la haine envers un groupe de personne. »
                              vous avez le droit de défendre des salauds mais ça ne vous grandi pas.


                            • France Europe République Jehan De Beauce 28 juin 2014 17:32

                              @philouie : de quel droit vous traitez les gens de « salauds » ? Les gens de riposte laique viennent de la gauche syndicale et le sieur Hilout s’est converti au christianisme au péril de sa vie. Les « salauds » sont plutôt ceux qui défendent les terroristes et les censureurs...


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 juin 2014 18:46

                              Jehan De Beauce

                              Je ne crois pas que Pascal Hilout se soit "converti au christianisme" mais je crois simplement qu’il en reconnaît la supériorité sur l’islam en valeurs humaines.

                              Je crois qu’il aime l’humanité, à commencer par les femmes et les hommes de son milieu d’origine, et qu’il souffre de les voir souffrir par enfermement dans une religion d’exclusion de l’autre, de violence et de haine, tout cela prétendument justifié par le Dieu de l’islam.

                              C’est ce que la logique et « l’humanisme » très particuliers de philouie lui font considérer et dire, et répéter inlassablement, qu’il s’agit là d’appel à la haine.

                              Que les islamistes militants comme philouie propagent cette inversion manifeste des valeurs humaines ne serait pas dramatique si, depuis des années en France, cette attitude n’était devenue par ailleurs celle de nombreux politiciens, journalistes, sociologues, magistrats, militants "de l’antiracisme et des droits de l’homme", chrétiens et athées aussi bien de droite que « de gauche ».


                            • philouie 28 juin 2014 19:08

                              là ce n’est pas philouie, c’est la justice qui condamne vos amis.

                              condamnation qui vaut vérité, au regard de la justice.

                              donc trépignez, agitez vous, levez les bras au ciel.
                              vos amis ont ce qu’ils méritent.


                            • philouie 28 juin 2014 19:32

                              Jehan :

                              incitation à la haine = salaud.


                            • popov 28 juin 2014 16:08

                              Cassens et Hilout ne font qu’exprimer ce que pense la majorité des gens sur l’islam et l’immigration.

                              L’islam est une idéologie complètement incompatible avec tout ce qui n’est pas l’islam et l’immigration est un fiasco total.

                              Ce n’est pas en essayant de faire taire les gens qu’on va résoudre ces deux problèmes. Au contraire, maintenant qu’on ne peut plus critiquer l’islam sous peine de se faire traiter de raciste, la rancœur va s’accumuler jusqu’au moment de l’explosion.


                              • philouie 28 juin 2014 16:14

                                le pauvre chéri.

                                y peu plus critiquer l’Islam.

                                y va exploser.

                                bouh....

                                mais il fait quoi sans cesse , ce pauvre biquet ?


                                • popov 28 juin 2014 16:32

                                  La riposte légale la plus évidente, ce serait de trouver dans l’enseignement de l’islam des incitations à la haine raciale. Ce n’est pas difficile, il y en a tout plein.

                                  Porter plainte contre ces textes et mettre le nez de ces juges dans leur merde.


                                • philouie 28 juin 2014 16:36

                                  ben faites le , si vous êtes si malin....


                                • popov 28 juin 2014 16:46

                                  Je crains fort que cela ne se fasse pas. Au contraire, les gens vont se sentir museler et se tourner de plus en plus vers l’extrême droite. Mais finalement, c’est peut-être le but cherché.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès