Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Religions > Sunnites et chiites

Sunnites et chiites

Les évènements du Moyen-Orient et l’émergence d’un islamisme radical m’ont amené à esayer de comprendre les différences entre les sunnites et les chiites, deux branches de l’islam très présentes au Moyen-Orient.Voici ce que brièvement j’en ai conclu.

Les sunnites sont la branche majoritaire de l’islam. Ils sont environ 800 millions dans le monde. Les chiites sont une branche dissidente, en quelque sorte. Ils sont 100 millions environ, particulièrement présents en Iran, en Irak et au Liban (Hezbollah).

La séparation entre ces deux branches date de la succession de Mohammet après sa mort. Les musulmans élirent alors Abou Bekr comme calife, c’est-à-dire continuateur de la mission de Mahomet, pendant les obsèques de Mahomet dont l’organisateur principal était Ali, le gendre de Mahomet et mari de sa fille Fatima. Deux autres califes lui succédèrent, qui sont toujours considérés comme saints par les sunnites d’aujourd’hui, Omar et Osman. Ali succède alors à Osman comme calife. Il prône alors une grande rigueur dans l’application du Coran, et veut instituer des règles de succession qui limitent aux descendants du prophète la possibilité d’être calife. D’autres différences doctrinales importantes apparaissent, et c’est le chisme entre les musulmans majoritaires et les partisans d’Ali. Chiites signifie d’ailleurs partisans d’Ali. Une guerre s’ensuivra pendant deux générations entre sunnites et chiites, qui s’achèvera par la défaite des chiites à Kerbala, en Irak, où le fils d’Ali et son successeur comme calife, Hussein, seront battus et tués. A partir de là, ce sera la rupture définitive entre sunnites et chiites, et la haine entre les deux camps.

La conception religieuse des sunnites est très différente de celle des chiites. Les sunnites reconnaissent le Coran comme Livre sacré, mais également la Sunna, qui est le recueil des traditions. D’où le nom de sunnites. Pour les sunnites, il n’y a pas d’intermédiaire entre Dieu et le croyant qui est son propre prêtre, et il n’y a pas de hiérarchie religieuse. L’imam sunnite peut donc être n’importe quel croyant, et n’est qu’un organisateur temporel des prières.

Le rite sunnite s’est par contre diversifié en différentes obédiences, le rite malekite (de l’imam Malik), le rite shaféite (de l’imam Chafai), le rite hanefite et le rite hanbalite. Vous avez peut-être entendu parler du wahhabisme, qui est une variante du rite hanbalite pratiqué en Arabie séoudite, et du salafisme, autre variante du rite hanbalite, toux deux plutôt fondamentalistes.

La conception religieuse chiite considère que le Coran n’est pas compréhensible par tout le monde, et qu’il a une forme littérale et une forme ésotérique qui nécessite études et longue pratique. D’où la nécessité d’une hiérarchie religieuse, dont le chef suprême est l’imam, seul habilité à interpréter le Coran, et infaillible dans ses interprétations.Il a un pouvoir temporel et religieux très étendu, et ne se compare en rien avec les imams sunnites sans pouvoir religieux. Les fidèles lui doivent allégeance.

Le dogme chiite reconnaît l’existence de douze imams depuis le premier d’entre eux, Ali. Le douzième a disparu en 874 pour échapper à des poursuites, et son existence est considérée depuis comme "occulte", c’est-à-dire qu’il a une présence intellectuelle et invisible, et peut faire passer ses messages aux fidèles. Il est considéré comme devant réapparaître à la fin des temps sous le nom d’Imam mahdi ou caché. C’est une différence considérable avec le dogme sunnite qui, lui, considère le Coran comme immuable, Mahomet comme le dernier prophète, et rejette toute hiérarchie entre le croyant et Dieu.

Il existe une autre branche du chiisme dont vous avez peut-être entendu parler, les ismaéliens, qui ne reconnaissent, eux, que sept imams depuis Ali. Ils sont présents dans l’Océan indien et en Afrique orientale, et sont dirigés par le célèbre Aga Khan, dont la femme est la Begum.

Enfin, les lieux saints du chiisme, en dehors de la Mecque, sont situés à Nadjaf où est le mausolée de l’Imam Ali, et à Kerbala, où est celui de son fils Hussein. Villes dont vous entendez parler régulièrement dans les nouvelles d’Irak.

D’un côté, donc, une réligion très ouverte et sans chef, de l’autre, une religion très organisée et structurée.



Sur le même thème

Norooz Résiste
Irak l’embrasement
Le chaos en Irak : Le Nouveau Moyen-Orient en actes
Des guerres interconfessionnelles au Moyen-Orient aux bouleversements géostratégiques du XXIe siècle. Les véritables dimensions des conflits armés
Quand les athées croient à la Mecque


Les réactions les plus appréciées

  • Par (---.---.---.68) 7 septembre 2006 15:59

    Mais pourquoi donc ces Chiites et ces Sunnites s’entretuent-ils alors, puisque, d’après le Douane éclairé, ils sont d’accord sur le principal ?

    PS : à propos du coran. Il paraît qu’il faudrait connaître l’arabe pour bien comprendre. Si les musulmans sont environ 1.350.000.000, il n’ y a parmi eux qu’environ 350 millions d’arabes dont une majorité sont illétrés ou ne comprennent pas l’arabe dans lequel le coran a été rédigé....En conclusion, la grande majorité des musulmans ne comprennent pas mieux le coran que les infidèles...

Réactions à cet article

  • Par donegale (---.---.---.1) 7 septembre 2006 13:41

    Il n’y a pas que la différence de conception religieuse entre sunnites et chiites. A l’heure actuelle le monde entier sait que l’Iran est d’obédience chiite, mais très peu de gens savent que l’Iran fut sunnite pendant des décennies. En effet ce n’est qu’en 1501 que chah Ismail proclama le chi’isme comme religion officielle en Iran. La dynastie des Séfévides ou Safavides régna sur l’Iran de 1501 à 1732. Sous l’impulsion d’Ismail Ier, premier souverain safavide, qu’est décidée la conversion de l’Iran au chiisme duodécimain. Cette conversion résulte d’une volonté de s’affirmer face à la domination des Ottomans sunnites. La conversion permet de constituer les bases d’un État fort à partir d’une identité spécifique. Les safavides ont aussi utilisé leurs ressources afin de convertir un grand nombre d’iraniens au chiisme.Cette décision marque la séparation définitive de la Perse avec le monde Arabe et l’Empire Ottoman naissant, tous deux sunnites. L’une des conséquences inattendue fut la fuite de milliers d’intellectuels sunnites, ce qui est d’ailleurs à l’origine du rayonnement de la langue persane en Inde. Néanmoins, cet exode, privant le pays de son intelligentsia, a causé une grande crise interne. Pendant les 10 premières années de son règne, Shah Ismail I conquit l’entièreté de l’antique Perse : l’Iran central en 150, les provinces du sud de la Caspienne en 1504, de 1505 à 1508 il fit la conquête de l’Irak actuel, et en 1510 ce fut la conquête du Khorassan, que les Ouzbeks venaient de reprendre aux derniers Timurides.

  • Par Laïd DOUANE (---.---.---.20) 7 septembre 2006 14:27
    Laïd DOUANE

    « Les évènements du Moyen Orient et l’émergence d’un islamisme radical m’ont amené à essayer de comprendre les différences entre les Sunnites et les Chiites, deux branches de l’islam très présentes au Moyen Orient ».

    Je suis désolé de vous le dire ; la manière avec laquelle vous avez abordé un sujet aussi compliqué, prouve que vous n’avez pas compris grand-chose de la problématique. Vos conclusions sont tout simplement, fausses. Pour vos lecteurs, je ne pense pas que vous leur apportez quelque chose. Avec votre approche, vous ne faites que les égarer. Je me demande comment vous réussissez à faire en sorte que les vérités et les contrevérités se collent dans un seul texte. Vous avez écrit, je cite : « Chiites signifie d’ailleurs partisans d’Ali », c’est vrai ! Mais : « Une guerre s’ensuivra sur deux générations entre Sunnites et Chiites qui s’achèvera par la défaite des chiites à Kerbala.. », c’est FAUX !! La guerre a eu lieu entre les partisans d’Ali et les partisans de Mouawya. Dire que « La conception religieuse des Sunnites et des Chiites est très différente », c’est donner la preuve de son ignorance. La question de hiérarchie n’a rien à avoir avec la conception. C’est de l’organisation mon cher ! Quant aux rites, les différences ne sont que superficielles. Quant à affirmer que « La conception religieuse chiite considère que le Coran n’est pas compréhensible par tout le monde.. », ça c’est de l’enfantillage qui donne à rigoler. Mais qui ne sait pas que le « Coran n’est pas compréhensible par tout le monde » ?? C’est vrai que pour le comprendre, il faut faire des efforts linguistiques et parfois, historique, littéraires, philosophique, scientifiques etc. Il n’est pas donné à tout le monde de comprendre le Coran, surtout s’il est dénudé de foi ! L’Islam dans tout ça, n’a besoin ni de clergé ni de guide à qui on doit obéissance et dévouement sauf dans la prière au moment de la prière et dans la guerre, pendant la guerre.. Quant à ce qu’on peut constater au niveau des « écoles », c’est du ressort de la vie en société que les guides généralement auto proclamés ou désignés, dictent ! Enfin, monsieur le’ « entrepreneur des hommes », avant d’essayer de comprendre, il fau essayer de faire la différence entre « tendance » et religion. C’est votre dernière conclusion qui me le fait dire : « D’un coté donc une religion très ouverte et sans chef, de l’autre une religion très organisée et structurée », en parlant de chiisme et de sunnisme qui ne sont que des écoles de pensée dont la référence est commune ; Le Coran !

    • Par Marsupilami (---.---.---.171) 7 septembre 2006 15:16

      Tiens, v’là Laïc Dédouané, l’islamiste de service...

      Citation texto de l’islamiste Laîc Dédouané dans un précédent fil de discussion d’Agoravox :

      « La laïcité est un terme typiquement français qui veut dire merderie et connerie. Il consiste à emmerder les peuples et les annimaliser.. Laïd DOUANE ».

    • Par (---.---.---.68) 7 septembre 2006 15:59

      Mais pourquoi donc ces Chiites et ces Sunnites s’entretuent-ils alors, puisque, d’après le Douane éclairé, ils sont d’accord sur le principal ?

      PS : à propos du coran. Il paraît qu’il faudrait connaître l’arabe pour bien comprendre. Si les musulmans sont environ 1.350.000.000, il n’ y a parmi eux qu’environ 350 millions d’arabes dont une majorité sont illétrés ou ne comprennent pas l’arabe dans lequel le coran a été rédigé....En conclusion, la grande majorité des musulmans ne comprennent pas mieux le coran que les infidèles...

    • Par wrisya (---.---.---.82) 7 septembre 2006 17:59

      LOL. C’est pas forcément faux, mais ce n’est pas forcément vrai non plus. Les « puristes » de l’islam l’affirment qu’il faut absolument comprendre l’arabe pour prétendre saisir l’esprit de l’islam et comprendre le sens du Qran. Un peu pour eux comme si les autres langues seraient « impurs »... En dehors de quelques subtilités de langage à ce que m’en dit une amie qui parle couramment l’arabe dit « littéral », on peut avoir de très bonnes traductions aujourd’hui...

      Cdt

    • Par (---.---.---.3) 7 septembre 2006 18:59

      Marsupi vous etiez en vacance ? vos reactions islamo-arabo-phobiques nous manquaient presque ............

    • Par Marsupilami (---.---.---.171) 7 septembre 2006 19:06

      @ Anonyme

      Erreur. Je suis contre l’islam mais antiraciste et par conséquent pas arabophobe. Faut pas tout mélanger mon vieux. La religion n’est pas une race.

    • Par EricB (---.---.---.103) 9 septembre 2006 11:58

      « C’est vrai que pour le comprendre, il faut faire des efforts linguistiques et parfois, historique, littéraires, philosophique, scientifiques etc. Il n’est pas donné à tout le monde de comprendre le Coran, surtout s’il est dénudé de foi ! L’Islam dans tout ça, n’a besoin ni de clergé ni de guide à qui on doit obéissance et dévouement blah blah blah »

      C’est pas un peu antinomyque tout ça ? D’un coté, tout le petite peuple ne peut pas comprendre le Coran parce qu’il faut avoir, en gros, fait des études supérieures, tout ça, et de l’autre, pas beoins de guiide éclairé pour lire le Coran.

      Remarquez, dans un sens, ca vaut mieux, parce que quand on entend certains prêches d’Imam jusque dans nos banlieuesn, on se dit que ce serait peut-être moins dangereux si les musulmans restaient tranquilles chez eux à essayer de comprendre le Coran par eux-mêmes.

      Enfin, tant qu’ils s’entretuent chez eux, tout va bien. Mais quand ils viennent nous emmerder chez nous pour ensuite prétendre retrouver les 70 vierges au Paradis de Mahomet, là je dis basta.

    • Par Serpico (---.---.---.176) 16 septembre 2006 11:24
      Serpico

      A Douane « « Une guerre s’ensuivra sur deux générations entre Sunnites et Chiites qui s’achèvera par la défaite des chiites à Kerbala.. », c’est FAUX !! La guerre a eu lieu entre les partisans d’Ali et les partisans de Mouawya. »

      Hadj Moussa, Moussa Hadj : je ne vois pas la différence.

      L’article est très très bon. Surtout s’il a été écrit par un non musulman.

      C’est un résumé fidèle du monde musulman auquel ne manque qu’un petit détail mais d’importance : les chiite sont pour le califat dynastique. Pour eux Ali était désigné carrément par Dieu pour être calife parce que cousin du prophète et premier apôtre.

      Pour le chiisme, les califes futurs devaient tous obligatoirement être des descendant d’Ali.

      C’est là que l’article contient une lacune : Ali a été assassiné par les Kharejite (de Khawarej, « sortis » de la religion, auto-exclus).

      Or les Kharejite sont pour un mode de succession et un Etat démocratiques. Un tel troisième courant, aux idées si modernes au VII° siècle, est carrément occulté par les orientalistes et les « spécialistes » de l’Islam.

      On en retrouve encore des communautés dans la presqu’île Arabe, la corne de l’Afrique et en Algérie, au Mzab sous le nom de Ibadite.

      Les Ibadite Algériens ont chassé les salafistes du FIS Algérien comme des malpropres, refusant leur intégrisme. Les Ibadite sont connus pour leur sens élevé de l’organisation, le fonctionnement démocratique de leurs institutions et le civisme de leurs adeptes.

      Autre problème -mais l’auteur de l’article n’y est pour rien-, la grande confusion Chariâ-Coran. La charia n’est pas le Coran.

    • Par Serpico (---.---.---.176) 16 septembre 2006 11:29
      Serpico

      Douane

      Autre chose : il n’st pas nécessaire d’avoir un doctorat pour comprendre le Coran. L’idée est même contraire aux propos du Coran qui dit s’adresser à tout être doué de raison.

      Prétendre le contraire, c’est faire le jeu justement des Muftis qui, tout en proclamant qu’il n’y a pas d’intermédiaire entre le croyant et Dieu, s’imposent en seuls interprètes de la parole divine.

      Avec les résultats catastrophiques que l’on sait depuis le XII° siècle jusqu’aux fetwas contradictoires et politiques sur la présence américaine en Arabie saoudite.

  • Par InfoGratte (---.---.---.193) 7 septembre 2006 14:57
    InfoGratte

    Ce que vous dites est juste, bien qu’incomplet, mais votre conclusion est bien hative et partiale et ne correspond pas vraiment à la réalité du terrain.

    La Mecque n’est pas uniquement un lieu saint du Chiisme mais un lieu saint Musulman car ville natale du prophète.

    La 2ème ville qui accueille le plus de pélerins chiites chaque année est Mashhad (Nord Est de l’Iran), lieu saint où fut enterré, au début du IXe siècle, l’ Imam Riza. 3 millions de fidèles y convergent chaque été.

    Contrairement aux apparences, la branche sunnite n’est pas plus ouverte que la baranche chiite, loin s’en faut. Le fait de se référer uniquement et strictement à un texte sacré trés ancien n’est pas une marque d’ouverture.

    A l’inverse, la vision chiite de la religion n’a cessé d’évoluer dans le temps en gagnant en souplesse. Pour cette raison, bon nombre d’iraniens (90% de chiites en Iran) vous diront que l’on pourrait faire une comparaison Catholiques-Protestants / Sunnites-Chiites en terme de prise de positions et d’évolutions.

    Vous en doutez ?.... Comparez juste la condition féminine (directement liée à la religion dans ces pays) entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. Aprés, on rediscute !!!

    Pour finir, j’étais en Iran cet été et partout dans le pays, des panneaux appelaient à la paix et à l’union entre les chiites et les sunnites. Alors, je me pose juste une seule question : Qui cherche systèmatiquement à opposer ces 2 branches d’une même religion ?

    • Par (---.---.---.157) 7 septembre 2006 15:04

      « Qui cherche systèmatiquement à opposer ces 2 branches d’une même religion ? »

      > Voilà une question trés importante, pertinente et qui depasse l’article et tous les commentaires ! La réponse à cette question sera en elle-même la clef qui pourra expliquer ce qui se passe au moyen Orient et mettra à nu les adeptes du fameux clash de s civilisations.

    • Par Voltaire (---.---.---.37) 7 septembre 2006 15:11
      Voltaire

      Il me semble que l’auteur, par « ouverte », signifiait sans hiérarchie établie, et ne portait pas de jugement de valeur morale. Un tel article est nécessairement incomplet mais replace utilement ces deux branches de l’islam dans leur contexte historique.

    • Par zen (---.---.---.166) 7 septembre 2006 17:58
      ZEN

      (IP:xxx.x84.36.157) le 7 septembre 2006 à 15H04

      Intéresannte allusion, mais j’aimerais que vous développiez votre pensée en une courte analyse...

  • Par Panama (---.---.---.59) 7 septembre 2006 15:18

    Vous ne parlez pas de la troisième ville Sainte de l’Islam : Jérusalem.

    On a souvent comparé le mouvement Chiite au protestantisme. A l’heure actuelle, il semblerait que la grande diversité de l’Islam, et de tous ses courants (Druzes, etc), soit en train de disparaître, au profit des deux principaux courants actuels.

    Merci donc aux pétrodollars, la peste noire de cette région du monde.

  • Par CAMBRONNE (---.---.---.174) 7 septembre 2006 15:46
    CAMBRONNE

    MON CHER MARSU

    Heureux de te voir sur ce fil sur lequel je suis tombé par hasard .

    Je vois que toi aussi pôvre ignare tu n’as rien compris aux subtilités de l’Islam comme d’ailleurs notre ami Douane n’a pas tout compris aux subtilités du christianisme . Il est évident que nous nous laissons aller à des vues aproximatives sur les autres religions et que l’actualité fait qu’on a souvent à chaud des idées un peu courtes sur la religion musulmane et des jugements inapropriés sur ses fidêles .

    On a tendance par ignorance à penser qu’en Iraq par exemple les Sunites et les Chiites ne s’aiment pas car ils sont comme nous étions en Europe à l’époque des guerres de religions il y a quelques siècles où Protestants et Catholiques s’entre tuaient gaillardement , donnant lieu à des horreurs comme la Saint Barthémémy ou le sac de Prague dans le cadre de la guerre de trente ans .

    Par assimilation on aurait tendance à penser que les différences de religions ou plutot la manière différente de croire et de pratiquer est surtout utilisée à des fins politiques . Les puissants emmenaient derière eux leurs sujets et c’est ainsi que tout un pays basculait dans l’Hérésie protestante ( Je dis hérésie parceque je suis catholique )ou restait ou redevenait catholique .

    Nous en sommes arrivé avec le temps et il faut le dire la perte de nos certitudes à une approche différente et l’oecuménisme a droit de cité chez nous .

    Peut on imaginer que les Chiites et les Sunnites se réconcilieront un jour .Je le crois , mais il faudra beaucoup de temps et de sang versé .

    Marsu , toi tu t’en fous tu es athée et de toute façon tu bruleras en enfer !

    Salut et fraternité .

  • Par (---.---.---.68) 7 septembre 2006 15:52

    Holà ! Marsu n’est pas athée, mais agnostique....

    • Par Marsupilami (---.---.---.171) 7 septembre 2006 16:05

      Exactement, et je suis pour un massacre de Saint-Barthélémy de tous les athées, rogntudjuuu...

    • Par CAMBRONNE (---.---.---.174) 7 septembre 2006 20:04
      CAMBRONNE

      MARSU

      Athée ou Agnostique tout ça c’est pareil , des sans Dieu !

      Mais quelle queue !

    • Par (---.---.---.68) 7 septembre 2006 21:08

      Le rêve, une queue de 7m avec laquelle on peut TOUT faire...Veinard, ce Marsu...

    • Par Marsupilami (---.---.---.32) 8 septembre 2006 09:36

      @ Cambronne

      Athée ou agnostique, c’est pas pareil. Un athée est convaincu qu’il n’existe pas de dieu(x). Un agnostique n’a pas d’autre conviction que celle de son ignorance sur ce sujet. De toute façon, chacun d’entre nous, dès sa naissance, fait la queue qui mène au guichet de la mort, « le plus grand des inconnus » (Lévinas). Et ce n’est pas une queue de marsupial.

    • Par Cani (---.---.---.180) 11 septembre 2006 06:53

      Salut les gars,

      Je suis un athéee pur et dur. Sûr que je vais aller en enfer mais je pense que j’y suis déja.

      Quand je vois toutes ces atrocités commises en mon nom je n’ai aucune chance d’échapper aux feux de l’Enfer. Et tant pis pour ma gueule ! Je le mérite bien car je n’ai pas sû réagir au moment opportun.

      À mon avis, l’auteur fait une superbe confusion quand il parle de Wahabisme. Le Wahabisme est une hérésie de l’Islam. Il a été créé par les anglais en opposition au mouvement anti-colonialiste qui s’appelait « En-Nahda » c’est à dire La Renaissance. Ce mouvement était dirigé par Mohamed Abdou, un penseur Égyptien et aussi animé par Djamel-Eddine-El-Afghani un anti colonialiste notoire, Afghan de son état et penseur musulman érudit.

      Le mouvement En-Nahda préconisait la lutte contre le colonialisme anglais en se basant sur l’Islam positiviste car il en existe malgrès toutes les délicieuses supputations qu’on peut trouver sur le net.

      Les anglais, très fins, ayant senti le danger, ont créé et financé deux mouvements. Le premier est strictement politique, en l’occurence, la création d’une royauté qui n’a jamais existé en Arabie. Les Ibn Saoud.

      Le second, qui partagerait le pouvoir, serait d’ordre religieux. Et c’est le mouvement Wahabiste (confié à une tribu rivale des Ibn Saoud)qui lui est l’anti-thèse du mouvement progressiste que constituait le groupe égyptien de Mohamed Abdou aidé par Djamel-Eddine -El-Afghani, un Afghan comme son nom l’indique.

      Le mouvement Wahabiste s’est, depuis, développé de manière exponentielle luttant contre les mouvements de libération nationale et pronant une position totalement contre ce que l’enseignement de l’Islam préconise.

      C’est ainsi que l’Arabie dite Saoudite est devenue le premier ennemie des états arabes et musulmans qui préconisaient une quelconque vélléité démocratique ou anti-colonialiste. Rappelez-vous simplement la guerre de libération du peuple algérien contre les français. Les Saoudiens ont tout fait sauf d’aider ce pays à se libérer du joug colonialiste. Par la suite, et durant la guerre « civile », pour ne pas dire la guerre civile qu’on a imposé à ce peuple, les Saoudiens ont été parmis les principaux financiers des mouvements terroristes armés et radicaux qui ont lutté contre des démocrates algériens et qui ont été à l’origine de 200 000 victimes algériennes. Cette guerre, pour des raisons stratégico-économiques, opposant les français aux américains a été initiée en Algérie, par des algériens opposés, financée en partie par les français et en partie par les saméricains via les saoudiens.

      Le Wahabisme, tout comme Oussama ben Laden, sont les ennemis des peuples arabes et musulmans. Ce ne sont, ni plus ni moins que des agents anglo-saxons au service des néo-con du jour.

  • Par (---.---.---.68) 7 septembre 2006 17:10

    Espèce de....Douane....Na !

  • Par gem (---.---.---.250) 7 septembre 2006 18:31

    Cet article était une bonne idée, il partait d’un bon sentiment, mais l’exécution m’en semble totalement foirée. Dommage. Même avec lapartie positive du commentaire de Douane, ça reste raté.

  • Par jerome (---.---.---.90) 7 septembre 2006 18:41

    Marsu est peut etre agnostique , mais c’est lui qui a la plus grande qu..., na !

  • Par Cabouin (---.---.---.20) 7 septembre 2006 19:13
    Frédo45

    Merci pour ces précisions. C’est vrai que cette différence m’a toujours interloqué mais je n’avais pas eu l’occasion (et la patience) de cherche. Vous l’avez fait pour moi, je voue en remercie !

  • Par Hakim I. (---.---.---.29) 7 septembre 2006 19:52

    Tres incomplet cet article et donc dangereux car favorisant la désinformation. Cependant, je ne pense pas que ce soit intentionnel.

    Il ne faut pas oublier les rivalités de l’époque entre Perses (qui sentaient leur culture peu à peu dominée) et Arabes qui ont favorisé cette séparation.

    Vous avez ommis de parler des différences de croyances fondamentales entre les deux grandes branches. Nottament la profession de foi à laquelle le nom de Ali est ajouté. Aussi, l’allusion par les chiites d’une erreur qu’aurait fait l’ange Gabriel dans une de ses révélations au prophète (erreur justement qui avantagerait la position de Ali par rapport à Mohamed), ce qui nous conduit à une éventuelle altération du Coran. Chose considérée comme hautement blasphématoire par les sunnites.

    La liste des différences est longue bien que les imams chiites essayent de rassembler les deux camps en évitant de les mettre en avant.

  • Par Rocla (---.---.---.119) 7 septembre 2006 21:03

    Ah y sait aussi dire sauvage,quelle niveau,ça chauffe, fais gaffe t’ as le sang qui bout

    Rocla

  • Par Spirou (---.---.---.93) 7 septembre 2006 21:16

    « Pour finir, j’étais en Iran cet été et partout dans le pays, des panneaux appelaient à la paix et à l’union entre les chiites et les sunnites. Alors, je me pose juste une seule question : Qui cherche systèmatiquement à opposer ces 2 branches d’une même religion »

    Ce que vous avez vu est parfaitement normal. En effet, le président Ahmadinedjad est issu du courant Hodjatieh. Ce mouvement est connu depuis près de quarante ans pour sa proximité idéologique des intégristes sunnites de la confrérie des Frères musulmans. Ses cadres ont plus souvent lu et médité le doctrinaire égyptien Sayed Qotb, qu’ils ne sont familiers des classiques iraniens (et/ou libanais, irakiens) du chiisme duodécimain. La pancarte que vous avez vu ne fait qu’exprimer l’un des axes idéologiques des frères musulmans qui est de reconstituer une oumma mythique sans fitna...

    (Pour compléter le post initial ;) Or, les deux branches de l’islam s’opposent elles-mêmes puisqu’elles portent un jugement différent sur les quatres premiers califes. Les sunnites les appeleront tous les quatres les Râshidûn(bien dirigés)ou pour reprendre un terme coranique« d’inspiration droite ». Les shiites distinguent Califat de Imâma. Ils accorderont le premier aux quatre Rhâshidun, mais affirment que dès le début c’est à Ali seul que revenait l’Imâma.

    D’un point de vue théologique, les sunnites considèrent que les portes de l’ijtihâd sont fermés depuis le ix(mise en place des écoles juridiques). Les chiites continueront d’en revendiquer l’exercice.

    De même si les sunnites donnent le titre mujtahidun aux seuls grands fondateurs d’école juridique, le chiisme affuble de ce titre ces plus éminents docteurs.

    Pour l’élaboration du droit, le sunnisme s’appuie sur le coran, la sunna(tradition du prophète), le raisonnement par analogie(qiyas), le consensus de la communauté(ijma). Dans le chiisme, le raisonnement par analogie cède sa place au aql(notion que l’on pourrait « traduire » par effort d’intelligence. De plus, l’Imâm(à ne pas confondre avec l’imam) est le gardient et l’interprète du Coran.

    Il existe aussi une grande divergence entre le sunnisme et le chiisme sur le rôle de l’Imâma. En fait, les chiites considèrent que l’Imâma appartient de droit à Ali et à ses descendants(les docteurs chiites citent des traditions où mahomet désigne nommément ali comme son successeur). Il considère que l’inspiration divine du prophète se prolonge à travers l’Imâm, et reste par lui toujours vivante et présente. A partir de ce principe, le fameux concept de l’impeccabilité("beau modèle) est associé non seulement au prophète mais aussi à l’Imâm.(sauf chez les zaydites) D’où le culte non seulement de mahomet mais aussi des Imâms(les plus cèlèbres ali, husayn etc)qui peuvent donner lieu à des mutilations. Autre aspect « novateur » du chiisme, l’importance de la gnose du « sens caché »(bâtin) dans le coran qui s’opposent à celui du « sens apparent » (zâhir). L’importance du « retour » (raj’a) et son contenu dans le chiisme est différente du déroulement de la « parousie » sunnite. Les chiites considèrent qu’il s’agit d’un premier temps de résurrection concernant les saints et les justes s’épanouissant sous la conduite du Madhi avant le grand anéantissement de la fin du monde, la résurrection générale et le Jugement. Les sunnites ne reconnaissent pas cette résurection partielle et anticipée. Le seul« retour » envisagé par lui est celui de la l’humanité tout entière en vue du Jugement des « méchants » comme « des bons », des impies commes des croyants.

  • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 7 septembre 2006 21:24

    Dommage qu’agora soit un nid de hasbara....toujours à l’oeuvre pour casser du musulman. Hasbara = officine sioniste de propagande.

  • Par Albert (---.---.---.40) 7 septembre 2006 21:25

    Pardonnez moi , Mais j’avais cru comprendre ,jadis, que les sunnites pensaient quele domaine spitituel était différent du domaine politique ;alors queles chiites eux éxigeaient que le domaine spirituel englobe les deux domaines Un peu comme si l’évèque était le président du Conseil Général du Département Car L’Islam ,se veut,soumission a Dieu -Erreur ?

  • Par moniroje (---.---.---.3) 7 septembre 2006 22:18

    En tout cas, merci à tous ceux qui nous ont informés sur ce sujet ; la l’article est enrichi par quelques commentaires et j’espère que ce n’est pas fini !

  • Par persona non grata (---.---.---.136) 8 septembre 2006 01:13

    Putain on se croierai sur france échos.com , quel bande de rastons primaires j’hallucine !!!

    « Diviser pour mieux régner » vous connaissez ? La géostratagie ca vous parle un peu ? Les services secrets ca vous parle aussi ??? Tous les missionnaires occidentaux non déclarés ils font koi au juste ??? Elle est belle l’excuse INCESSANTE du crétin Kamikaze ki se fait péter n’importe ou , n’importe kan...

    Bonne médisance.

  • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 8 septembre 2006 02:40

    C’est une guerre contre l’Islam que mène bush et consorts, dans ce cas chiites et sunnites sont tenus de défendre l’intégrité de leur religion.

    La défaite israelienne au Liban prouve que l’unité s’est faite avec le soutien actif des Chrétiens et cela indépendamment de l’appel de 3 pays arabes dont le chef de file séoudien s’est ouvertement corrompue, les ibn séoud gardien des lieux saints de l’Islam n’ont plus ce titre dans la pensée musulmane. Malgré certaines différences entre ces deux dogmes, l’unité subsiste et subsistera tant que les vélléités guerrières américaines et de leur sattelite sioniste continueront.

    L’axe Chiite du Qhorasan s’est largement agrandi à l’ensemble du monde arabo-musulman, c’est une donnée que ne mesure pas les agresseurs malgré leurs tentatives de provoquer une guerre civile en Irak. Ceux qui connaissent le respect musulman des lieux de cultes savent que les destructions de mosquées majeures (Kerbala, Samara, Nadjaf, Baghdad, Bassorah etc..) ne sont pas l’oeuvre de chiites ou de sunnites. Ces tentatives de nuisances ont accélérés l’unité religieuse, les réticences séoudiennes le démontre. Les chiites ne sont pas encore entrés dans le bal et l’attaque de l’Iran risque à ce titre d’être dévastatrice quelques soient les armes employées par l’occupant. L’exemple de la résistance Libanaise démontre que ce ne sont plus des résistants pour la sauvegarde d’un territoire mais un combat pour la préservation de la Foi Musulmane et là aucun gouvernement arabe, ni même le pouvoir militaire turque, ne pourra empêcher à plus ou moins court terme un soulèvement général. La coupe est pleine ! Les injustices n’ont que trop durées et face aux combattants de la Foi, présager le devenir de l’occupant est aléatoire.

    Ne jamais réveiller un lion qui dort ne semble pas une leçon apprise par les fanatiques des guerres élaborées virtuellement à l’avance, dans de confortables bureaux blindées. Espérons que la diplomatie saura être à la hauteur et que la folie néo-conservatrice u.s. se resaisisse, ce dont je doute fort très sincèrement.

  • Par demian au sud-est-nord-ouest (---.---.---.180) 8 septembre 2006 07:41

    quote :

    Ah y sait aussi dire sauvage,quelle niveau,ça chauffe, fais gaffe t’ as le sang qui bout Rocla

    je sais aussi dire rocla , ca ce prononce comme caca smiley

  • Par Christophe (---.---.---.26) 8 septembre 2006 07:51

    "En enlevant des soldats israéliens [le 12 juillet], le Hezbollah libanais a rouvert le front avec Israël. Une fois de plus, le Hezbollah prend le Liban en otage d’une guerre ; une guerre injustifiée aux yeux de la majorité des Libanais depuis le retrait israélien du Sud-Liban en l’an 2000. Dans cette guerre, une part de responsabilité incombe à une communauté internationale silencieuse et au désengagement américain du processus de paix au Moyen-Orient.

    Depuis le retrait israélien, le désarmement du Hezbollah est devenu une nécessité pour la stabilité politique et économique du Liban. Mais le Hezbollah, en situation de force, bien armé, présent au Parlement et au sein du gouvernement, ne désarmera que s’il en retire des avantages suffisants. Il est impératif que les parties libanaises soient prêtes à faire des compromis et incitent le Hezbollah à désarmer pacifiquement.

    Faute de solutions viables qui soient satisfaisantes pour toutes les parties concernées, le rejet du désarmement par la milice pro-iranienne (chiite) pourrait mener le Liban vers un nouveau conflit civil. L’attitude du Hezbollah, qui refuse toute mise en cause de ses armes, ainsi que ses activités provocatrices à la frontière israélienne poussent inéluctablement les autres communautés religieuses du Liban à se rapprocher de leurs propres extrémistes. Dans le contexte actuel de friction entre sunnites et chiites dans la région, notamment en Irak, tant les Libanais sunnites que chrétiens finiront par ne plus tolérer les armes du Hezbollah. Ils chercheront à se doter de leurs propres moyens militaires pour défendre leurs acquis politiques.", Par Nadim Hasbani, chercheur à l’Institut français de géopolitique, université Paris-VIII ; chercheur associé université de Gand (Belgique).

    Bref, maintenant que la guerre est terminée, la belle unité nationale devrait rapidement céder la place aux vieilles querelles interconfessionnelles. Les chiites (après avoir conduit le pays à la ruine) pourraient, s’ils ne désarment rapidement pas le conduire maintenant à la guerre civile (comme en Irak avec Moqtada Sadr qui cherche à jouer le même rôle néfaste que Hassan Nasrallah au Liban, les deux étant au service de l’Iran).

    • Par (---.---.---.221) 8 septembre 2006 11:52

      « (comme en Irak avec Moqtada Sadr qui cherche à jouer le même rôle néfaste que Hassan Nasrallah au Liban, les deux étant au service de l’Iran). »

      Et toi, tu es au service de qui ? ?

  • Par zen (---.---.---.124) 8 septembre 2006 07:53
    ZEN

    @ Visiteur indigéne

    Ce que je redoute c’est que les USA ne mettent à exécution leur plan concernant l’Iran, car le ton monte à la Maison Blanche, malgré la déconfiture programmée en Irak.C’est justement parce que le gang Bush est aux abois qu’il risque de passer à l’acte...

    Ce n’est pas seulement le contrôle du pétrole à leur propre profit qui explique ce plan, mais aussi et SURTOUT la main mise sur une source d’approvisionnement important pour la Chine, qui est le principale péril à terme pout les USA,malgré des relations économiques qui arrangent pour l’instant les deux puissances.

    Sur ce sujet, j’ai eu un long échange avec Vigie et découvert des aspects nouveaux pour moi sur cette question:voir l’article suivant : http://www.agoravox.fr/article.php3...

  • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 8 septembre 2006 12:39

    alors kesed, la pâtée libanaise ne t’a pas convenue ? file à la NICHE ! Toujours le même chenil de hasbara (officine de propagande sioniste).

    • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 8 septembre 2006 13:38

      visiteur indigène A Zen : Les américains et les israeliens sont intimement liés dans ce conflit, l’attaque est inéluctable, le pétrole est une chose mais n’explique pas tout. Rappellons que le lobby pétrolier américain était contre l’attaque de l’Irak puisque Saddam avait donné un blanc seing au compagnies pétrolières US, c’est le lobby pro-sioniste qui l’a emportée au congrès et celui-ci poursuit d’autres visions par notamment la guerre tout azimuths.

      Dans cette guerre baptisée « choc des civilisations » entre en considération les facteurs politiques, économiques et religieux. Le facteur politique est essentiellement géo-stratégique contre la Chine, la Russie et l’Europe. Trois puissances qu’il faut annihiler par l’économie et si besoin est par la guerre.L’impérialisme étant la panacée du rêve américain par le biais d’un nouvel ordre mondial.

      Le facteur économique vise à s’approprier les ressources pétrolières du monde arabo-perse, la préservation du dollar en monnaie hégémonique pour les échanges mondiaux, l’acquisition en monnaie de singe de toutes les maillons économiques (rappellons que la planche à billet américaine tourne à plein régime sans contrôle ni contre-valeur). Des groupements d’intérêts privés aux mains de ces évangelico-sionistes tentent d’acheter un maximum de consortiums par le biais de fusions-acquisitions pour ensuite provoquer uncataclysme mondial et établir un nouvel ordre économique où ils règneront en maîtres puisque déjà propriétaires des ressources planétaires. Pas mal la mondialisation...

      Ces mêmes groupements ont à leurs têtes des évangelico- sionistes pures et dures qui ont compris qu’il fallait éradiquer la religion musulmane car le système économique islamique est aux antipodes et empêche la réalisation de leurs plans. Le 11/09 a été le puissant détonateur de la mise en place de ce diabolique projet. Le sionisme n’est pas en reste car il a besoin de l’anéantissement des musulmans pour asseoir l’idée du grand israel messianique. Les protestants évangéliques se basant sur une conversion des sionistes et les sionistes ayant besoin de ceux-ci, d’où les manoeuvres pour entrainer l’europe dans leur sillage en tant que supplétif athée. Il convient de se référer aux écrits religieux messianiques sioniste et protestant ainsi qu’aux protocoles des sages de sion (interdit) dont on peut légitimement se demander pourquoi il est en application.

      Leurs plans ont été contrecarrés par la résistance Libanaise, israel ne pouvant attendre plus longtemps a tenté de mettre le feu aux poudres dans tout le moyen-orient en tentant d’impliquer la Syrie et l’Iran. Le monde entier doit une fière chandelle à ces combattants de la Foi. Ce sursis sera de courte durée car c’est maintenant ou jamais pour ces illuminés du bulbe. A chacun de choisir sa destinée, un monde unipolaire dirigée par une idéologie notoirement raciste autant anti-chrétienne qu’anti-musulmane et un monde multipolaire tel que nous le connaissons encore et que l’on tente de nous spolier par le mensonge et l’escroquerie intellectuelle et morale.

      Les manoeuvres t’intimidations ont lieu sur tous les forums du net à ce sujet, preuve en est sur ce site où chaque débat est trollé par la même clique de « hasbara » propagandistes sionistes notoires, spécialistes es insultes et terrorisme contre les musulmans pour rallier à leur cause diabolique les européens dont ils ont âprement besoin. Tout les coups sont permis sans états d’âmes ni compassion par les tenants de cette doctrine nauséeabonde. On peut aussi se demander si nos IP ne servent pas à alimenter les fichiers de ces officines.

    • Par (---.---.---.138) 9 septembre 2006 16:08

      @ visiteur indigène (IP:xxx.x29.180.214) le 8 septembre 2006 à 13H38,

      Tout à fait d’accord avec toi visiteur indigène. Ton analyse est très perpicace et juste.

    • Par EricB (---.---.---.19) 17 septembre 2006 02:50

      « preuve en est sur ce site où chaque débat est trollé par la même clique de »hasbara« propagandistes sionistes notoires, spécialistes es insultes et terrorisme contre les musulmans pour rallier à leur cause diabolique les européens dont ils ont âprement besoin. »

      Je te remercie infiniment pour cette information, car comme Monsieur Jourdain faisait de la prose dans le savoir, je dois, sans le savoir le moins du monde, être un de ces « hasbaras propagandistes sionistes notoires, spécialistes es-insultes et terrorisme. »

  • Par Pierre - André (---.---.---.38) 8 septembre 2006 21:53

    Pour CRISTOPHE.

    L’article que vous présentez sur ce site de Nadim Hasbani, Chercheur à l’Institut Géopolitique , Université de Paris VIII, résume exactement la situation actuelle du Liban et des problèmes qui pourraient en résulter des différentes communautés religieuses du pays.

    Il faut le reconnaitre, même si certains ne veulent pas l’admettre,cette guerre Israelo/libanaise à mis en évidence la position qu’avait le hezbollah ( les chiites ) dans le processus de l’occupation des masses populaires libanaises.

    Tout le monde le sais, le hezbollah, pointe avancée en Méditerranée de la politique Iranienne, permettait à ce pays d’avoir les yeux ouverts sur ce qui pouvait se tramer en Occident, et jouer son jeu en conséquence.

    Même, si le hezbollah se proclame victorieux via les médias, qu’on le veuille où pas, le hezbollah est défait, car il n’a plus aucune possiblité de tenter la moindre manoeuvre dilatoire contre Israel ou même contre la CI.

    Vous le voyez bien, la CI et l’Europe a la main mise sur ce pays. Le ciel est controlé par l’Europe. La mer est controlée par l’Europe. La Frontière est controlée parl’Europe. La reconstruction est engagée par l’Europe. ( 1 milliard d’euros ). La Syrie s’est pliée sous peine d’être sanctionnée. Le hezbollah ( chiite ) est pratiquement mis sous l’étouffoir et n’a plus aucun moyen de faire quoique ce soit. Même s’il espère encore l’aide de ses frères chiites iraniens pour se réarmer, vu les moyens déployés par la FINUL EUROP, il lui est impossible de se jouer de la nouvelle FINUL. La France, l’Allemagne, la Turquie, l’Italie ne se laisseront jamais impressionner au Liban.

    L’Europe a tous les moyens militaires et financiers, même si cela va nous couter trés cher en impôts, mais, jamais plus l’Europe ne laissera Israel détruire le Liban, et l’Europe via sa FINUL ne laissera le hezbollah réattaquer Israel. Car toute tentative de reprise des combats par le hezbollah, ce serait la FINUL, et Israel qui s’y mettrons ensemble pour le réduire à neant.

    Israel a tout à ganger à avoir sa Frontière Nord en paix. C’est du pain benit, pour toute son économie touristique, agricole et autre. Plus aucun libanais ne veut à nouveau la guerre. Mêmes ceux qui soutiennent le hezbollah. Nous verrons cet hiver.

    Le hezbollah a gagné probablement une bataille, mais pas la guerre. Une guerre ne se gagne pas en un jour mais dans la durée. Comme je le disais dans mes articles précédents. Israel et les USA. Le Liban et l’Europe. Que les chiites le veuillent ou pas, ils devront rentrer dans le rang et faire comme les autres.

    Au fur et à mesure, que les européens s’installeront au Liban et reconstruiront, les liens deviendront plus fraternels et les drapeaux jaunes du hezbollah disparairont progressivement. L’Iran ne sera plus mesure de faire quoique ce soit. Encore moins la Syrie. les cartes sont tournées. Il n’y a plus d’as, que des cartes de seconde main.

    On le voit aussi, les chiites sont aujourd’hui en Irak et tous les jours, les victimes des sunnites irakiens.

    En fait, dans le monde, quels sont les religions en conflit entre-elles, qui s’entretuent et qui créent le chaos. Vous le voyez tous les jours.

    je ne vois pas les chretiens, les boudistes, les indouistes, les athés etc.... faire la guerre au monde Entier et créer le désordre mondial.

    De ce que je vois, moi citoyen lambda, que de plus en plus dans le Monde on se méfie des musulmans et que le fossé s’agrandit tous les jours entre eux et nous.

    Nous le voyons en France, le courant ne passe plus. Nous le voyons aussi en Grande Bretagne, qui a été un pays de grande tolérance, prendre des dispostions et se méfier des musulmans

    Puis le fait aussi que vous vous faites ( chiites et sunnites ) une guerre d’influence meurtrière,pas spécialement au Moyen Orient, mais en Afrique et en Asie, laisse penser que rien ne sera jamais finit entre-vous .

    Alors qu’il serait possible, déjà dans un premier temps que les querelles d’interprétation du Coran se réglent par des discussions constructives et non destructrices entre-vous.

    Plus vous vous éliminez, plus l’Occident gagnera du terrain.

  • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 9 septembre 2006 07:07

    Votre article suggère que le hezbollah est le principal responsable de cette guerre israelo-libanaise ce qui est faux, les plans américano-sionistes était prêt manquait le cassus-belli, l’escapade d’une unité israelienne en territoire libanais et la capture de deux soldats ont été le motif de cette invasion programmée de longue date.

    La victoire des forces multi-confessionnelles libanaises sur israel est incontestable, la résolution 1701 initiée par la France et retardée volontairement par les USA n’a pas permis aux troupes israeliennes d’être victorieuse. L’ONU a sauvé la face de l’envahisseur sioniste mis en échec sur le terrain. Gageons qu’israel ne renoncera pas à envahir ce pays très prochainement, par esprit revanchard pour laver l’affront militaire et pour continuer ses plans géo-hégémoniques. La Finul a plus à craindre de son allié sioniste que des résistants multi-confessionnels Libanais, les USA et Israel ont besoin d’impliquer l’Europe dans la prochaine bataille contre le croissant vert, Liban, Syrie et Iran. Quel est l’intérêt d’un agressé de s’en prendre à des forces d’interpositions ? se les aliéner ? combattre plusieurs pays ? Votre raisonnement est totalement faux ! Votre salade est indigeste au point de prendre les lecteurs pour des ignares. Jouez la modeste et ahuri mais ce sont des pays musulmans qui sont agressés jusqu’à nouvel ordre.

    Quant à votre prétendue guerre interne entre chiites et sunnites souhaitée et rêvée par la coalition américano-sioniste, elle ne constitue qu’un songe qui s’évaporera au petit matin dès votre réveil.

    Votre phrase " Que les chiites le veuillent ou pas, ils devront rentrer dans le rang comme les autres ! (sunnites ?), démontre à l’évidence qui sont les agresseurs et qui sont les agressés ainsi que le fait que VOUS avez intérêt à provoquer le cassus-belli. Qui êtes vous pour prétendre remettre dans les rangs des Nations Musulmanes ? Doit on encore vous accueillir à bras ouvert et dire welcome shalom bwana ? Allons monsieur l’exportateur de démocratie belliqueuse, faites déjà en sorte qu’elle fonctionne chez vous et laissez les autres peuples s’émanciper sans vos conseils intéressés.

    Vous allez combattre une Foi sur son terrain, je ne suis pas certain de l’issue face à un agresseur ou le moindre problème d’intendance alimentaire perturbe la mentalité du pseudo-libérateur, chantre de progrès qui plus est.

    Ce sont de plus à vous lire les musulmans qui agressent non plus des troupes d’occupations mais la Communauté Internationale, pourquoi pas le cosmos dans votre délire paranoïaque et mensonger ? Ce n’est sûrement pas des musulmans qu’il faut se méfier mais du délire évangelico-sioniste de mener à terme le projet du grand moyen-orient annonçé et du grand israel en sous-jascence. Morceler des pays entiers pour mieux les asservir en favorisant les luttes internes de toutes natures. Voleurs de grands chemins et génocidaires de surcroît ! Doit-on vous présenter nos turbines à chocolat puisque c’est à la mode dans vos pensées civilisatrices ?

    Vous dites également : « Nous le voyons en France, le courant ne passe plus. Nous le voyons aussi en Grande Bretagne, qui a été un pays de grande tolérance, prendre des dispostions et se méfier des musulmans » La propagande sioniste est aux portes du pouvoir en France avec l’axe Sarko-Royal en première ligne. Depuis 1981 sous couvert d’intégration, votre pouvoir surtout de gauche a oeuvré à faire le contraire ainsi qu’à préparer le terrain pour rendre responsable les populations musulmanes de tous les maux de la société Française. J’en ai pâti au même titre que beaucoup d’autres pas nécessairement musulmans mais qui se sont intéressés au pourquoi, comment et dans quels buts toutes ces orientations funestes. Nous sommes nés ici, nous avons effectués notre scolarité ici etc.., nous connaissons la véritable mentalité Française mais nous savons aussi que la France est noyautée de l’intérieur par des centaines de milliers d’éléments qui sous couvert de bon chic, bon genre, bon teint et parfois inconsciemment travaillent pour une puissance étrangère dont l’idéologie finale est l’asservissement planétaire. Vos médias audio-visuels et principalement télévisuels sont les artisans de la défrançisation de ce pays que nous aimons tous, sauf vous qui êtes en quête de chair à canon. Vos journaux reflètent la pensée unique prônée par vos véritables colonisateurs canada-dry qui n’hésitent pas à combattre pour d’autres couleurs qui plus est. Il n’y a qu’à mettre une identité religieuse sous ses faiseurs d’opinions soit-disant laïques dans le geste mais pas dans le discours, idem pour le monde politique, économique, judiciaire et social.

    Canada-dry Pierre-André, vous ne nous ferez pas croire que vous êtes d’extrême droite car eux ne s’occupent que de la France, la France aux Français est un slogan qui se suffit à lui-même, non ? Vous vous n’êtes qu’un caméléon a l’esprit corrompu prêt à jouer la tête de vos pseudo-compatriotes pour un parti de l’étranger, tel est votre vrai visage double face et votre véritable nature. Vous duperez un temps mais pas tout le temps !

    Les enjeux sont trop important et trop inhumain pour que l’on se satisfasse de rester silencieux ! Il n’y a plus rien à prendre chez moi, le rouleau compresseur est déjà passé et il repassera. Néanmoins mon temps de cerveau disponible n’est pas à vendre ni a échanger contre de la poudre aux yeux incapacitante.

    La 5ème colonne n’est pas celle que l’on croit ni celle que l’on a jetée en patûre à l’ex bon peuple de France, celui des Lumières et non pas des ampoules.

    Camarade « Hasbara » Pierre André A LA NICHE ! Agora a encore du terrain pour l’extension du chenil.

  • Par Christophe (---.---.---.26) 9 septembre 2006 13:15

    @Pierre-André : vous dites « Nous le voyons en France, le courant ne passe plus. Nous le voyons aussi en Grande Bretagne, qui a été un pays de grande tolérance, prendre des dispostions et se méfier des musulmans »

    Vous avez raison : le seuil d’acceptabilité commence à être largement dépassé, et pas seulement en France, Il n’y a qu’à voir ce qui se passe un peu partout en europe :

    " (Dés)intégration du système danois

    IMMIGRATION - Au Danemark, le gouvernement n’a pas clairement pris ses distances vis-à-vis des campagnes antimusulmans. Il prend au contraire des mesures discriminantes à l’égard des immigrés. Une politique en place bien avant « l’affaire » des caricatures de Mahomet ..."

    source : http://www.lecourrier.ch/modules.ph...

    " Le gouvernement allemand veut adopter un plan sur l’intégration d’ici un an

    Face aux problèmes liés au déficit d’intégration de la population d’origine immigrée, les autorités allemandes hésitent entre la politique de la main tendue et une plus grande fermeté, à l’image des Pays-Bas et du Danemark voisins. En invitant des associations culturelles et religieuses issues de l’immigration, ainsi que des représentants de la société civile et du monde du travail, vendredi 14 juillet, la chancelière Angela Merkel joue la concertation pour s’attaquer à un dossier sensible. Dans le même temps, le ministère de l’intérieur prépare des mesures visant à durcir les conditions d’accueil et de séjour des étrangers ... "

    http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHAT...

    " Les Pays-Bas bloquent l’immigration musulmane

    « le temps des discussions conviviales avec les musulmans est révolu ». Dans un pays qui autorise le mariage gay, l’euthanasie ou le cannabis, « Rita de fer », la ministre de l’Immigration Rita Verdonk, ne fait, elle, aucun compromis.

    Ses nouvelles mesures, qui entrent en vigueur la semaine prochaine, font des Pays-Bas l’Etat européen le plus strict envers les immigrés, et surtout les musulmans."

    http://www.lefigaro.fr/internationa...

    " Londres s’interroge sur le multiculturalisme

    IL y a comme un malaise dans la civilisation britannique. Confrontée à l’effroyable tragédie des attentats terroristes fomentés par des extrémistes islamistes le 7 juillet 2005, puis à la récente découverte d’un complot en préparation sur les lignes transatlantiques britanniques au mois d’août, la Grande-Bretagne s’interroge sur les limites du fameux modèle multiculturel dont elle faisait son orgueil depuis quatre décennies.

    Le fait que de jeunes musulmans nés sur le sol anglais aient pu décider de devenir le bras armé de la terreur d’al-Qaida, a déclenché un vaste débat, qui a enflammé les journaux, les think-tanks et l’ensemble du spectre politique ...

    Les pays scandinaves (Norvege et Suède) devraient suivre le Danemark dans le cadre des accords du « conseil Nordique », les espagnols, les italiens et à peu près tous les pays européens y réfléchissent également ... Dommage pour les musulmans modérés qui vont encore payer pour leurs extrémistes !

    • Par EricB (---.---.---.193) 9 septembre 2006 19:31

      « Dommage pour les musulmans modérés qui vont encore payer pour leurs extrémistes ! »

      Moi, malheureusement, j’ai de plus en plus de mal à croire en la « modération » des musulmans. Quand on voit comment certains musulman(e)s français(e)s soi-disant « modéré(e)s » défendent bec et ongles chaque verset du Coran, y compris -et surtout- les plus machistes, sexistes, racistes et homophobes, ca fait peur.

      Et quand on voyage un peu et qu’on voit dans la réalité quotidienne de certains pays (Egypte notamment, mais aussi Iran, Indonésie, et toute la Corne de l’Afrique) ce qui se passe, on se dit que les « modérés » ont bien peu de poids dans ce rouleau compresseur totalitaire.

  • Par VERITAS (---.---.---.158) 9 septembre 2006 13:27

    Vu l’actualité des dernières decennies et les commentaires que je viens de lire le monde est en guerre sous couvert religieux mais le but caché est de prendre le controle des richesses de ce monde.Les musulmans ne sont pas les sioux ou les incas ils sont propulsées par une foi et des croyances religieuses aussi fortes que celle des juifs et des chrétiens.Ils plieront mais ne casseront jamais.Cela l’oncle SAM ne le comprends pas vu son innexperience avec les musulmans.Mais les europeens doivent le savoir par leur histoire de colonisateur en Afrique du Nord notamment. Ils partiront un jour ou l’autre comme ils sont venus.Il est incotestable que dans ce monde il y a par l’histoire et le sang des terres chretiennes ,juifs et musulmannes et les usurpateurs de tous bords les quiteront la tete baisses et defaits comme les musulmans ont quités l’andalousie les juifs l’europe de l’est et les francais l’Algérie.

  • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 9 septembre 2006 14:12

    Quand l’économie va très mal on cherche toujours des boucs émissaires, ceux qui la dirige et qui l’ont emmenée au bord du gouffre savent accuser les autres pour ce dédouaner. Quand un pays endetté et en faillite veut se préserver, il passe à l’économie de guerre, n’est ce pas la logique US ? Quant des idéologies malsaines se greffent à cette économie de guerre nous avons ce qui se passe aujourd’hui. Votre responsable du jour est l’Islam qu’à cela ne tienne ! Dieu-dollar contre Dieu-croyance, à chacun ses armes.

  • Par (---.---.---.14) 9 septembre 2006 16:21

    et Dieu y dit quoi de tout ce merdier ?

    y dit rien ?

    si ça se trouve y existe même pas !

    putain, s’entretuer pour des choses qu’on sait même pas si ça existe !

    prophètes de malheurs !!!!

  • Par Pierre - André (---.---.---.107) 10 septembre 2006 00:16

    Pour VISITEUR INDIGENE.

    Je comprends que vous défendiez bec et ongle votre religion et vos idées sur la conception musulmane.

    Vous savez mieux que moi, qu’en on est pratiquement aveugle on ne voit que ce que l’on veut voir, sans voir, sans plus.

    Mais je ne peux rien vous dire, vous défendez une opinion qui vous est louable. Si vous étiez une personne correcte et respectueuse des idées de tous le monde, sans avoir des propos désobligeants et inutiles et irrevérentieux, l’ont pourrait vous considérer.

    Que je sache, je n’insulte personne et je ne tiens aucun propos qui puisse donner l’impression d’être malsain.

    Que mes propos ne vous plaisent pas, soit, c’est votre droit, mais de là, a ête irrévérentieux, il y a des limites que l’on ne devrait pas dépasser.

    On parle d’un sujet trés interessant et chacun peut donner son opinion.

    Je dévoile certains faits qui se réalisent et qui sont prouvés par les médias et les faits réels.

    Les troupes européennes de l’ONU, FINUL 2, montrent qu’elles possèdent tous les pouvoirs donnés par le Gouvernement libanais pour maintenir l’ordre, faire appliquer la Résolution 1701, et mettre le hezbollah sous l’étouffoir. C’est ce qu’il se passe. Israel laisse aux forces européennes la surveillance des mers, de l’air et de la terre. L’Europe forte de plus de 5.000 hommes ne va se laisser faire. Elle employera les gros moyens, militaires, politiques et logistiques.

    Hier la Syrie n’acceptait pas la presence de la FINUL sur sa frontière pour surveiller le trafic d’armes, aujourd’hui elle accepte sans conditions. Je ne crois pas que les allemands chargés de cette mission, se laisseront faire.

    Tout le reste, fait que le hezbollah n’a plus aucune possibilité de se réarmer et de tenter quelque soit l’envie d’attaquer.

    S’il veut survivre il devra renter dans le rang, comme tous les autres partis libanais. Il n’a aucune autre solution, s’il veut survivre.

    Il faut voir les faits actuels et réels.

    Il faut savoir aussi, qu’Israel n’avait aucune envie de faire la guerre, même n’importe qu’elle guerre, car il faut le reconnaitre ainsi que pour le Liban, en pleine saison estivale, où des milliers de touristes avaient envahis ces terres, pour y dépenser leur argent et profiter du plaisir des vacances.

    Vous le savez mieux que moi et si vous êtes honnete moralement, le Liban avait annoncé que l’Année 2006, serait une année exceptionnelle et les recettes fiscales, touristiques seraient inégalés depuis trés longtemps. ( plus d’un milliard de dollars ).

    le Festival de BALBECK cette année en Août s’annoncait comme exceptionnel. L’Aéroport de BEYROUTH depuis trés longtemps, dépassait le nombre de voyageurs jamais égalés.

    Les expatriés libanais du Monde se retrouvaient exceptionnellement ( je ne sais pas pourquoi ) dans leur pays. Les hôtels de BEYROUTH étaient pleins . Plus de 80%. Les plages étaient pleines aussi. Tout le monde travaillait et faisait des affaires. Le port ne chomait pas.

    Donc, le Liban vivait et espèrait ne plus revivre la guerre.

    Pourquoi le hezbollah, NASRALLAH a t’il enlevé ces deux soldats et déclenché cette guerre destructrice qui a ramenait le Liban 30 ans en arrière.

    Je l’ai dit et je le repete, NASRALLAH l’a dit sur les chaines arabes et retransmisent dans le monde « Si j’avais su que d’enlever deux soldats aurait déclenché cette guerre, je ne l’aurais pas fait ».

    Il a pensé que Israel aurait tenté de négocier et aurait tenté d’échanger ses soldats contre des prisonniers libanais en Israel.

    Il s’est passé le contraire.

    La réplique a été violente, monstrueuse et destructrice.

    NASRALLAH psychologiquement ne pouvait plus faire marche arrière et il est allé à la mort de son pays et sacrifier des milliers de ses citoyens.

    Il faut le comprendre, toute tentative de consiliation et de marche arrière, aurait été un deshonneur pour le Monde musulman.

    Il savait pertinemment, qu’Israel allait tout détruire et réduire le pays à feu et à sang.

    Le seul tort d’Israel, et cela est reconnu par tous, ( politologues, spécialites du Moyen Orient, journaliste ou chroniqueurs spécialisés ), c’est de ne pas avoir envahi le Liban dans les premières semaines et faire le nettoyage de la zone frontière. Il l’a fait trop tard, dans les derniers jours et sans préparation. C’est cela son tort et sa faute. Il a eu peur de sacrifier des centaines de soldats, et il a eu peur du peuple.

    L’erreur. D’avoir retardé cet envoi et d’avoir bombardé sans raison réelle.

    Si ce qu’il a fait dans les dernièrs jours de la guerre, S’il l’avait fait dans les premiers jours, le hezbollah aurait été défait sans problème.

    On a coupé les ailes d’Israel, et il a commis la faute de suivre l’avis de la Communauté Internationale.

    Il faut savoir, que l’Armée etait prête à envahir le Liban dans les premiers jours, juste aprés les bombardements et en cinq jours atteindre le Fleuve Litani.

    Il a été empêché par les Européens ( La France en premier ) et les USA. Les politiques ont pris le dessus sur l’Armée qui a été tributaire de l’avis des autres. L’Armée Israélienne, ne peut s’engager avec ses hommes sans l’avis et les ordres du Gouvernement. Quand l’ordre a été donné, c’était trop tard. Elle n’avait pas préparé uen vrai attaque. On ne prépare une guerre en quelques jours et sans avoir l’ordre. Elle a improvisée, sans vrai coordination.

    Israel n’était pas prêt à la guerre. Israel ne s’attendait pas à la Guerre au Liban. Tout le monde vacquait à ses occupations et la saison touristique battait son plein. Elle était engagée dans son mini conflit israelo/plalestinien, qui ne moblisait pas grand monde. Conflit trés limité. le Liban est une autre guerre. Israel, je le répète n’etait pas prêt. Ni même le Gouvernement libanais et ni même les libanais dans leur ensemble.

    Soyons réaliste. L’Iran devant se justifier devant le Conseil de Sécurité pour son nucléaire, a essayé de trouver la diversion en déclenchant cette guerre.

    Nous pourrons en reparler dans 6 mois. Nous verrons qui aura raison. Vous ou moi.

    La Nouvelle FINUL n’aura plus rien à voir avec ce que j’ai connu et vu.

    Pour l’Europe, le Liban est son prés gardé. Pour les USA, Israel est son pré gardé.

    L’Iran a commis uen erreur monumentale en croyant activer le hezbollah son homme de main, à détruire l’unité euro/US.

    Cette guerre au Liban, est certainement pour l’avenir un révélateur de la Nouvelle Unité Européenne.

    On s’est rendu compte, que l’Europe doit exister et elle existera.

    Cette guerre est un mal aujourd’hui, mais un bien pour l’avenir.

    je conclus. Tant que les chiites et le sunnites se feront la guerre pour le pouvoir, nous pourrons imposer notre force et nos valeurs. Toutes vos guerres intestines n’apportent que désastre, mort et effondrement. Les musulmans modérés comprendront, qu’il n’y a aucun solution viable à faire la guerre à l’Occident.

    Je sais que je ne vais pas faire plaisir à VISITEUR INDIGENE, mais en tant que BON FRANCAIS, je n’irais pas à la « NICHE ».

    Beaucoup de bons franaçis approuveront mon point de vue. Hors politique.

    • Par reminder (---.---.---.23) 10 septembre 2006 23:45

      Pierre andré, ce visiteur indigène est un personnage malfaisant, ses critiques franchement ne doivent pas t’ébranler ! Visiteur indigène c’est une boussolle qui indique le sud, si il dit que vous dites des aneries c’est que surement votre analyse est pas mal !

  • Par Youenn (---.---.---.14) 10 septembre 2006 00:46

    @ Pierre - André (IP:xxx.x4.106.107) le 10 septembre 2006 à 00H16

    Bien que vous fassiez une analyse rationnelle à partir d’une situation irrationnelle, je pense que votre exposé et ses développements sont réalistes et méritent l’attention de tous.

    Cordialement.

  • Par visiteur indigène (---.---.---.214) 10 septembre 2006 02:15

    A Pierre-André : Vos propos sont engagés et vous avez une méconnaissance complète du sujet. A vous lire , je croirai que c’est une synthèse des journaux télévisés que vous nous servez, la réalité est toute autre. Vous persistez naïvement dans vos idées et c’est votre droit. Nos analyses sont différentes et je pense avoir été suffisamment clair sans la prétention d’avoir été complet. Gardez vos illusions et que Dieu nous garde.

    Vous êtes donc pro-guerre puisque vous avez partie pris, n’oubliez surtout pas que celle-ci se déroule en terre d’Islam...rien ne présage une victoire coalisés là-bas, tenez-vous le pour dit !

  • Par Pierre - André (---.---.---.12) 11 septembre 2006 00:39

    Pour VISITEUR INDIGENE.

    Vous voyez il est tard dans la nuit. je rentre du boulot. Pas facile, mais c’est comme ça.

    Là, je pense que vous vous comportez comme une personne résonnée et qui explique dans des termes corrects un avis. Sans allusions malsaines et discourtoises.

    Une méconnaissance du sujet. C’est éventuellement probable suivant comme on l’entend. D’un avis contraire, il est vrai, que pour vous, ce que j’invoque dans mon article n’est pas réaliste. Soit, c’est votre point de vue, je le respecte. Ce n’est pas une synthèse des JT, mais il est vrai, le recoupement de plusieurs infos qui arrivent, soit sur internet, soit dans la presse locale et internationale, également dans les divers JT du Monde.

    Ce sont nos moyens actuels d’information. Il est vrai, que je n’ai plus ou pas accés aux infos diverses non divulguées et relevant d’autorités supérieures et d’Etat.

    Mais, les infos que nous connaissons et voyons sont réelles et justes.

    Les débats politiques sur des chaines spécilaisées cooborent ces infos. Il y a un travail de recoupement, qui fait que nous pouvons nous faire une vrai idée, objective, de la situation.

    Je ne suis pas un vat en guerre, mais, je constate une réalité des faits.

    Pour votre information, j’ai suivi un débat sur cette guerre de 33 jours au Liban. Je vous résume. Si l’Occident décidait de se retirer militairement de toutes ces terres que vous dite « Terre d’Islam », et que l’on laisse toutes les tibues s’entretuées, ce serez vous les premiers « Musulmans », à interpeller la CI pour venir mettre fin à ces guerres.

    Vous nous accuseriez de « Non assistance à peuples en danger », et vous nous rejeteriez au banc des nations.

    On le sait, en Afganistan, en Irak, au Yemen, en Egypte, dans les Emirats Arabes et autres, si les troupes occidentales venaient à plier bagages, ce serait une exode monumentale de populations vers la civilisation moderne, et des milliers de morts innocents.

    Croyez-vous Visiteur Indigène, que ce soit nous qui créons les différents religieux et les guerres inter etniuqes, ce sont vos gouvernants, qui demandent notre présence, pour mettre de l’ordre et essayer de rétablir une paix entre les diverses communautés de la même religion.

    Vous le savez mieux que moi, que certaines communautés musulmames veulent avoir le pouvoir et avilir son prochain ( frère ), même en Terre d’Islmam.

    Je comprendrais que les sunnites et les chiites s’unnissent pour chasser les US d’Irak ou les GB.

    Je dirai « Ok, nous sommes indésirables ».

    C’est le contraire. Car si les US et le GB partaient aujourd’hui, il ne resterait plus rien de l’Irak,sinon que des milliers de morts de cette guerre fraticide.

    Ces guerres religieuses intestines ( chiites/sunnites ) est une guerre pour le pouvoir et pour la maitrise du pétrole.

    S’il n’y avait plus d’occidentaux au milieu, vous imposeriez votre dictacte et là vraiment, une vrai guerre mondiale s’ouvrirait à nous tous.

    Nous perdrions des plumes c’est vrai, mais vous seriez totalement anéantis.

    Actuellemnt, nous servons de tampon. Nous essayons de vous raisonner et de vous faire comprendre, que les guerres que vous provoquez( entre vous ), vous les imputez sur les occidentaux, qui vous sont, des boucs emissaires.

    Sans l’aide occidentale pour certains peuples, ils seraient réduits à l’esclavage et à la misère.

    Quels sont les peuples les plus miséreux de la Terre. Quels sont les peuples qui vivent sous un seuil de pauvreté intolérable.

    Ces peuples au lieu de venir en aide à leur population, au contraire, l’argent récolté sert à faire la guerre.

    Les milliards de dollars dépensés en armes pour faire vos guerres, s’ils étaient utilisés pour les populations mourrant de faim, il y aurait moins de misère et de souffrance. Pratiquement p^lus d’immigration vers l’Occident.

    Qui sont les peuples qui émigrent vers nos pays. Ce ne sont pas les occidentaux qui vont chez vous, mais vous qui venez chez nous par milliers avec un espoir d’avoir une vie meilleure, que sur votre propre terre, que vous revendiquez « haut et fort ».

    NON, mon cher Visiteur Indigène, je ne suis pas un pro guerre, car je l’ai vu connu au Liban, et ailleurs.

    Ce que je peux dire « Sans nous, vous seriez à l’heure où je vous écris entrain de vous égorger ». Nous sommes des modérateurs. Nous voulons que vous puissiez vivre comme tout le monde, dans une paix totale et sans crainte.

    A la différence de vous, la politique de nos pays ne se fait pas avec la religion. La religion est le propre de chacun de nous autre. On ne l’impose pas dans notre Constitution et nos lois.

    Pour vous, c’est la base de votre politique. La religion régit votre mode de vie. Elle interfère dans votre vie. Vous voulez l’imposer au Monde. Vos précheurs ne sont pas les bons. Les bons et les tolérants, vous les condamnez à mort par des « fatwas ». C’est cela la démocratie !!!!!. Cela ne peut marcher.

    Sachez qu’au Liban, plus rien ne sera comme avant.

    La victoire des coalisés est probante. Je ne me le tiens pas pour dit.

    Les mois à venir me donnerons raison. Il ne peut pas en être autrement.

    Dans le cas contraire, comme vous pouvez le souhaiter, « Faire du Liban une République Islamique comme en Iran », vous n’y arriveriez pas. ( souhait de Nasrallah ) Elle serait rejetée à 100%. En l’imposant, les occidentaux se retirant, vous plongeriez dans la guerre civile, sans aucune relève possible.

    • Par Daniel Milan (---.---.---.251) 11 septembre 2006 00:46

      Tu fais fort ce soir, je vais finir par croire que bosser rend intelligent... Bon, j’ai pas trop compris ce que tu voulais dire...Du reste, ce n’étais pas pour moi... J’ai aussi du mal à lire plus de 5 lignes ! Ca va ton boulot ? Motivé ? content ? heureux ?

    • Par Christophe (---.---.---.26) 11 septembre 2006 03:04

      Ne perdez pas votre temps Pierre André, le Hezbollah n’est plus un problème pour personne, il est fini et la partie se joue déjà ailleurs maintenant ...

      LIBAN • On entend maintenant d’autres voix chiites

      Le Hezbollah a du mal à transformer son “succès” militaire en victoire politique. Et plusieurs voix chiites émergent pour dénoncer son emprise.

      Les “vainqueurs” de la dernière guerre libanaise [le Hezbollah] affichent une fébrilité qui normalement est le propre des vaincus. Ils s’efforcent de nous convaincre que ce sont eux qui ont gagné la guerre mais que ce ne sont pas eux qui l’ont commencée, qu’ils ne préparent pas – malgré les apparences – un coup d’Etat [contre le gouvernement libanais] et qu’ils ne sont pas une excroissance politique de la Syrie et de l’Iran. Fébrilement, ils s’en prennent aux intellectuels et les envoient aux “poubelles de l’Histoire”. L’un d’eux s’est d’ailleurs demandé où se situaient “ces poubelles de l’Histoire”, afin de ne pas se perdre en chemin. Ils s’acharnent sur les Arabes, les Européens et la communauté internationale – tout en réservant la part du lion de leurs attaques à la France, qui aura la part du lion dans les forces de protection du Liban.

      Tout cela fait penser à quelqu’un qui se cogne la tête contre le mur et tente de nier la réalité, une réalité qui mériterait pourtant que le Hezbollah en prenne acte pour l’analyser sérieusement et pour se demander si cela valait bien la peine de mener une guerre excessive qui accouche de si peu de résultats politiques. Et voici que des voix chiites courageuses et respectables commencent à se faire entendre pour poser des questions et semer le doute. Après le journaliste Jihad Al-Zein, l’éditeur Luqman Slim, l’universitaire Mona Fayad [voir CI n° 825, du 24 août 2006], le cheikh Hani Fahs et d’autres encore, c’est le mufti [chiite] de Tyr, Ali Al-Amin, qui a remis les pendules à l’heure en insistant sur la nécessité d’une “présence totale” de l’Etat et sur la “libanité totale” des chiites. Pour lui, les problèmes politiques et sociaux ne se résolvent que pacifiquement et par étapes, sous la conduite d’un Etat assuré de détenir le monopole de la violence. Et, mieux que Seymour Hersh [reporter vedette du magazine The New Yorker] et d’autres “stratèges” internationaux, le mufti Ali Al-Amin connaît la cruelle situation de sa région. Il sait que ce n’est pas parce que la victoire israélienne est moins écrasante que d’habitude que l’on peut conclure hâtivement à une “victoire sans précédent” du Hezbollah. Il sait que la douleur, la souffrance, le calvaire de cette guerre auraient pu être évités. Il n’a pas voulu faire comme d’autres et mettre la mort et la désolation au service de la “victoire”, mais a préféré dire les choses telles qu’elles sont : ce qui vient de se produire est une catastrophe.

      Hazem Saghieh Al Hayat

    • Par Christophe (---.---.---.26) 11 septembre 2006 03:08

      Les chiites s’opposent à l’extrémisme

      Le mufti de Tyr, Ali Al-Amin, a participé à la fondation du Hezbollah en 1983. Mais, dès le milieu des années 1980, il avait commencé à prendre ses distances avec cette organisation. Aujourd’hui, il en est l’un des pourfendeurs les plus remarqués sur la scène chiite libanaise. Le grand quotidien beyrouthin An-Nahar a ainsi pu titrer : “Ali Al-Amin dénie au mouvement Amal [chiite modéré] et au Hezbollah le droit de parler au nom de tous les chiites.” Il a par ailleurs estimé, dans les colonnes de ce même journal, que ce n’était pas à tel ou tel groupe de défendre la souveraineté du pays, mais à l’Etat, qui représente tous les citoyens sur une base d’égalité confessionnelle.

      Invité par la chaîne libanaise LBC, il s’en est pris aux dirigeants du Hezbollah. “Ils ne sont pas les propriétaires exclusifs de notre pays. Qu’ils viennent se mettre d’accord avec les autres composantes de la société sur la meilleure façon d’agir, au lieu d’exiger que tout le monde s’aligne sur leurs décisions.” Il n’épargne pas non plus “certains leaders du mouvement Amal, qui ont renoncé à jouer leur rôle d’élément modérateur dans l’espoir d’obtenir des postes”. “Alors que la modération est une idée dominante parmi les chiites, nous avons mis tous nos œufs dans le même panier, celui de l’extrémisme et de la guerre”, déplore-t-il, avant de rappeler que les chiites “constituaient par le passé le groupe confessionnel le plus engagé dans la lutte pour un Etat fort et unitaire. Aujourd’hui, alors que cet objectif est partagé par d’autres, comment les chiites pourraient-ils ne pas répondre présents ?” “Selon moi, si nous organisions un référendum au Sud-Liban sur le rôle de l’Etat, la réponse serait à 100 % pour le retour de l’Etat”, a-t-il estimé, ajoutant que “ce n’est pas parce que le Hezbollah entretient d’excellentes relations avec l’Iran qu’il en va de même pour tous les chiites. Leur fidélité va à leur patrie.

    • Par Christophe (---.---.---.26) 11 septembre 2006 03:12

      Nasrallah veut sauver sa tête

      Le chef du Hezbollah a exprimé ses regrets publiquement pour avoir poussé à la guerre. Ce faisant, il espère que les Israéliens accepteront de négocier et lui laisseront la vie sauve, estime Yediot Aharonot.

      Les orientalistes et autres spécialistes du monde arabe n’en ont tout simplement pas cru leurs oreilles : un chef politique arabe reconnaît avoir commis une grave erreur et exprime ses regrets pour la défaite dont il s’est rendu responsable. Or c’est bien ce qui s’est passé. Le chef du Hezbollah, l’irréductible organisation fondamentaliste chiite, s’est exprimé comme n’importe quel dirigeant libéral-démocrate occidental en reconnaissant ses erreurs [avoir enlevé deux soldats israéliens], en exprimant ses regrets et en présentant ses excuses. “Quelle sera la prochaine étape ?” se demandent avec un certain cynisme plusieurs médias arabes. “Va-t-il présenter ses excuses à Israël, voire demander à rencontrer le Premier ministre, Ehoud Olmert ?”

      Inscrit sur la liste des personnes à abattre

      Ce “discours du regret”, comme on l’appelle désormais, n’a pourtant rien de surprenant. En prononçant des paroles qui s’adressaient également aux dirigeants occidentaux, le cheikh Hassan Nasrallah vient de lancer sa nouvelle campagne, celle qui vise à rendre sa liberté de mouvement à un Nasrallah réduit au rang de fugitif, en échange de la libération des deux soldats israéliens capturés début juillet, Ehoud Goldwasser et Eldad Regev. Du fond de leur bunker souterrain, quelque part dans Beyrouth, Nasrallah et ses acolytes tentent de reprendre la main par rapport à la question qui préoccupe le plus l’opinion israélienne : le sort des militaires capturés. Cette tentative de reprendre l’avantage en jouant sur les nerfs de la société israélienne passe par une campagne parfaitement organisée, où chaque geste répond à des présupposés quant à l’assurance des Israéliens.

      Une des questions qui animent sans doute le plus les discussions entre les dirigeants du Hezbollah coincés dans leur bunker, c’est le prix que la société israélienne est prête à payer pour que les deux soldats enlevés reviennent à la maison. Le Hezbollah demandera la libération des prisonniers libanais et palestiniens. Mais, avant tout autre chose, il conditionnera tout accord sur les otages à un engagement d’Israël à ne pas attenter à la vie de Nasrallah, l’ennemi le plus déterminé d’Israël depuis des années. Nasrallah a été inscrit sur la liste des personnes à abattre le 12 juillet 2006, lorsqu’on a appris l’enlèvement de nos deux soldats. Jusqu’alors, il se sentait suffisamment en sécurité pour apparaître en public et ne pas craindre une liquidation ciblée. L’équilibre de la terreur établi par son organisation reposait aussi sur la menace de tirs de roquettes sur les villages de Galilée. Mais, maintenant qu’il est à terre, le Hezbollah ne dispose plus de ses fameuses “armes du Jugement dernier”, et Nasrallah va plus que probablement utiliser la carte des soldats comme monnaie d’échange.

      Les contacts intensifs noués avec les Européens et les messages diffusés dans les médias arabes et libanais sont en fait destinés aux citoyens israéliens. Ils témoignent du désir de Nasrallah de s’assurer qu’Israël acceptera de payer le prix de Regev et de Goldwasser. Par ailleurs, Nasrallah a besoin d’un accord rapide avec Israël, qu’il puisse présenter à nouveau aux opinions arabe et libanaise comme une “victoire divine”. Cette nouvelle campagne du Hezbollah bénéficie déjà du concours de plusieurs Etats européens, à commencer par l’Allemagne et l’Italie, que Nasrallah voudrait voir se porter garantes de son intégrité physique face à la volonté israélienne de le tuer. Même si Nasrallah ne l’admettra jamais publiquement, c’est son sort qui est l’enjeu réel des développements politiques. Il est parfaitement conscient qu’il reste dans le viseur des Israéliens et qu’il continuera à le rester tant qu’il n’y aura aucune négociation. C’est pour cela qu’il veut impliquer les Européens, seule garantie pour lui de ne pas passer le restant de sa vie à errer de bunkers en tunnels. Sans accord avec les Israéliens et les Européens, pour Nasrallah, c’en sera fini des discours publics à Beyrouth, des visites dans son village natal de Bazourieh [près de Tyr] et, surtout, de ses vols en première classe à Damas et à Téhéran.

      Moshé Elad Yediot Aharonot

  • Par Pierre - André (---.---.---.12) 11 septembre 2006 01:18

    Je sais parfaitement que visiteur indigène , porte bien son pseudonyme.

    Si dans ma deuxième ligne, je dis qu’il se comporte comme une personne raisonnée, c’est qu’il a répondu à mes propos d’une façon relativement correcte, que je tiens à souligner. Vu que précédenment, c’était du délire. Sans plus.

    Pour Daniel, je ne suis pas plus intelligent que vous tous. J’essaye de comprendre les gens, qui parfois se cachent derrière une facade qui n’est pas la leur.

    Suivant l’humeur du jour, il est disgracieux ou alors, il change de couleur.

    Le sujet de cet article n’est pas de faire l’analyse comportementale d’une personne, mais de débattre d’un de comportement d’humains d’une même relogion, mais qui n’ont pas la même conception des faits et de la réalité du Monde.

    Je n’ai pas la prétention d’être un super analyste de géopolique internationale et de voir dans la « boule de cristal », ce que vont faire et dire les grands de ce Monde.

    Je constate certains faits. je les expose par écrit.

    Bons ou mauvais, c’est suivant l’interprétation de chacun qu’un débat peut se dérouler et évoluer dans un sens ou un autre.

    Le combat « sunnites/chiites » est un vaste sujet à développer.

  • Par Christophe (---.---.---.26) 11 septembre 2006 03:25

    IRAN - Le mérite de l’autocritique

    Que le chef du Hezbollah libanais et fidèle allié du régime iranien avoue publiquement ses erreurs est du jamais-vu à Téhéran. Aucun leader iranien n’a jamais osé l’autocritique.

    Bien que Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah libanais, soit un adepte du régime idéologique officiel qui règne sur l’Iran, l’environnement politique et religieux diversifié du Liban fait de lui un homme très différent des responsables politiques et religieux de l’Iran. Je n’ai pas souvenir, depuis ces vingt-sept dernières années, qu’un seul des décideurs iraniens ait été prêt à reconnaître d’une manière transparente que ses décisions avaient été erronées, même si celles-ci avaient eu des conséquences néfastes pour le pays. C’est pour cette raison que beaucoup en Iran sont étonnés et admirent la franchise de Nasrallah quand il juge l’enlèvement des deux soldats israéliens comme une erreur. Ce n’est pas non plus sans raisons que les médias conservateurs de la République islamique censurent cette partie de ses propos où il dit ne pas avoir mesuré la réaction destructrice d’Israël. La question n’est pas de juger les propos de Nasrallah. Il s’agit ici du devenir de notre pays, l’Iran, que certains veulent, en falsifiant les réalités du monde qui nous entoure, mener vers l’abîme. Que la population soit avertie ou non n’a peut être pas d’importance dans notre pays, car elle n’influe pas sur l’évolution des affaires. Mais l’inconscience de nos dirigeants quant aux conséquences de leurs décisions est catastrophique.

    Nasrallah, sans le vouloir, a fourni l’alibi nécessaire à Israël pour faire du sud du Liban un champ de ruines. Même s’il a qualifié cette guerre de victoire historique, ces destructions l’ont conduit vers un discours différent. Que ce constat de la part de Nasrallah serve donc d’avertissement à nos décideurs, même si le quotidien conservateur Keyhan n’a pas hésité à démentir ses propos à sa place ! Je crains que, à la suite de décisions erronées, notre pays ne soit un jour réduit en ruines sous les bombes et que, du haut des décombres, quelques-uns, devant un parterre d’hommes brisés et affamés, ne crient victoire.

    Ahmad Zeidabadi Rooz

    • Par Cani (---.---.---.180) 11 septembre 2006 07:14

      J’ai lu pas mal de conneries et je n’ai pas réagit.

      Mais quand il y-a du délire mon vieux, il faut aller se soigner.

      Sache une chose cependant. Les terres conquises par la force reviendront à leurs propriétaires d’origine par la force.

      Israel est une entité imposée au monde arabe, par l’occident, par la force. Elle dégagera cet endroit par la force. Ainsi va la vie.

      Pour te rafraîchir la mémoire :

       Les arabes sont restés 7 siecles en Espagne et ils ont quitté cette terre parceque ce n’était pas la leur.

       Les Portugais sont restés 5 siècles en Angola et ils ont fini par comprendre que ce n’est pas chez eux car ils sont intelligents.

       Les français sont retés 130 années en Algérie et ils ont été chassés à coup de pied dans le c..

      C’est exactement ce qui attend tes amis qui occuppent un territoire qui n’est pas le leur. Tes criminels de copains finiront là où tous les colonialistes ont fini. C’est à dire dans la poubelle de l’histoire.

    • Par EricB (---.---.---.54) 11 septembre 2006 11:45

      « Les français sont retés 130 années en Algérie et ils ont été chassés à coup de pied dans le c.. »

      Oui, mais enfin les français sont encore aux Antilles, à Djibouti, à la Réunion, en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie... et tout le monde semble trouver cela parfaitement normal.

    • Par Cani (---.---.---.180) 12 septembre 2006 04:52

      Tout comme les Amériques où l’Indien a été massacré et chassé de ses terres.

      Dans ce cas de figure, il y a plusieurs paramètres qui entrent en jeux dont le plus important et non des moindre reste le nombre de la population envahissante versus la population locale.

      Les pays que tu cites représentent un pourcentage infime par rapport à la population française.

      Ce n’est pas le cas de « pays » provisoire appelé Israel, qu’on a implanté au beau milieu du monde arabe. Comme un cancer.

    • Par EricB (---.---.---.49) 13 septembre 2006 00:48

      "Dans ce cas de figure, il y a plusieurs paramètres qui entrent en jeux dont le plus important et non des moindre reste le nombre de la population envahissante versus la population locale.

      Les pays que tu cites représentent un pourcentage infime par rapport à la population française."

      Bien évidemment. D’ailleurs on voit mal l’antillais ou le réunionnais bouter le colon hors de l’ile. Et ce d’autant moins que la manne que la France y injecte représente nettement plus que les ressources naturelles qu’ont pourrait bien y « piller ». Mais il parait que c’est trés politiquement incorrect de soulever les apports positifs de la « colonisation ».

      Enfin moi, ce qui me gene avec L’algérie, c’est de voir un Bouteflika qui crache constamment sur la France, mais qui n’a aucun scrupule à venir se faire soigner à Paris (peut-être même aux frais du contribuable français, à vérifier), car bien sûr il est incapable d’avoir un équipement hospitalier à la hauteur. Encore la faute de la France, sans aucun doute.

    • Par Aksil (---.---.---.96) 16 septembre 2006 06:39

      « Sache une chose cependant. Les terres conquises par la force reviendront à leurs propriétaires d’origine par la force »

      Paroles sages, Cani ! Les terres conquises par la force seront rendues à leurs propriétaires par la force. Nos amis espagnoles en savent quelque chose. Charles Martel a été plus futé : il n’avait pas attendu d’avoir à reconquérir par la force.

      Moi, Canadien d’adoption, je retournerais peut être un jour sur la terre de mes ancétres Amazighe, conquise par la force par ceux qui gémissent aujourd’hui et victimisent à tout bout de champ.

      Qui séme le vent, récolte la poudre d’escampette ! (scusez moi, je ne suis pas fort en proverbes)

  • Par Sylvain Reboul (---.---.---.92) 11 septembre 2006 09:20
    Sylvain Reboul

    Article nécessaire, mais votre conclusion me paraît réductrice et en déça de votre rapide analyse :

    1) L’ouverture que vous semblez accorder au sunnisme est contrariée, c’est le moins que l’on puisse dire, par la déclaration que le Coran est un texte dicté par Dieu et qui, donc, doit être pris à la lettre et que l’ère de l’interprétation est close après la sunna.

    2) Le Chiisme maintient l’interprétation ouverte, mais la confie exclusivement à une église très hiérarchisée, du type de celle de l’église catholique pour les chrétiens (infaillibilité pontificale)

    Ainsi l’absence d’église disposant d’un pouvoir central chez les sunnites est compensée par la fermeture définitive de l’interprétation, Mohammed étant la dernier des prophètes, alors que la présence d’une église hégémonique sur le plan religieux chez les chiites est accompagnée par la possibilité d’une ouverture et d’une réinterprétation historique.

    De plus, chez les sunnites, l’absence d’église puissante unifiée favorise la nécessité d’un pouvoir politique dominant dont la fonction première est de maintenir l’autorité absolue et indiscutable du Coran et de la Sunna, alors que chez les Chiites la question de l’indépendance du pouvoir politique par rapport au pouvoir religieux reste ouverte, sauf dans les périodes de crise qui exige la subordination idéologique, sinon polique, du pouvoir politique au pouvoir de l’église. Cette subordination du reste est discutée jusqu’au plus haut niveau au sein même de l’église Chiite ; d’où le débat entre hiérarques conservateurs et rénovateurs en Iran aujourd’hui, débat qui n’est pas tranché définitivement.

    Précision importante : vous avez aussi des chiites nombreux au Pakistan, en Afghanistan et même en Arabie saoudite (10%). La question principale aujourd’hui est donc celle de la possibilité d’une alliance politique qui, bien que tactique, est stratégiquement difficile, sinon impossible, entre les extrémistes sunnites qui considèrent les Chiites comme des hérétiques et les fondamentalistes Chiites qui les considèrent les sunnites extrémistes comme des leurs ennemis les plus intimes...

  • Par kesed (---.---.---.99) 11 septembre 2006 18:11

    Demat deoc’h,

    Si j’ai bien compté(calcul des plus compliqués) cela fait 900 millions de fachos potentiels dans ce bas-monde, croyant dur comme fer à des fantasmes d’un prophète analphabète et pédophile...

    Tout faschisme est à éradiqué le plus tôt sera le mieux.

    Kenavo ar wezh all

  • Par Visiteur Indigène (---.---.---.214) 11 septembre 2006 21:16

    Kesed, ta dhiarrée verbale t’intronise chef de chenil ce soir, pourvu que tu t’étouffes avec. A LA NICHE ! Comment se fait-il que le samedi tu soit absent du site toi et tes congénères sionistes de la meute ?

    A Sylvain : l’alliance se fera tacitement ou non. Soyez-en sûr ! l’ennemi est commun à ces deux tendances, voyez les commentaires de l’enragé kesed, nul musulman pratiquant ou non ne se permettrait de traiter Moïse ou Jésus de la sorte. C’est avec ce type d’insulte virulente que nous pouvons affirmer que kesed l’enragé est sioniste pur jus et que dans son coeur ne flotte pas le drapeau que vous croyez. D’autant plus qu’il n’a toujours pas digéré l’humiliation sioniste au Liban-sud.....Lorsqu’il a fallu insulter le France, lui et les siens étaient aux premières loges pour demander l’envoi massif de troupes Françaises.....On peut tout faire avec le sang des autres ? Ce qu’il ne dit pas, dans son idéologie malsaine Jésus est également traité en paria et faux prophète. En lisant leurs écrits religieux, le chrétien et le musulman sont des animaux !

  • Par Pierre - André (---.---.---.104) 11 septembre 2006 22:10

    Mon pauvre Sylvain REBOUL. Vous prêchez dans le désert. Il n’ y a plus lieu de faire quoique ce soit,la dérive est t’elle, qu’il n’y a plus lieu de dire ou exprimer un avis quelconque.

    Je préfère ne plus m’impliquer tant ça va mal. C’est bien dommage.

  • Par Pierre - André (---.---.---.104) 11 septembre 2006 22:25

    Pour Kesed.

    Qui prouve que ce soit la bonne personne que vous impliquez dans cette affaire. Sur ce site tous les pseudonymes sont utilisés, et une personne mal intentionnée peut utiliser un nom de famille ou une autre personne connue, pour nuire.

    Je vois que l’on dérive totalement du sujet.

    Le site AGORA VOX : Le Media Citoyen est une site où tout le monde peut s’exprimer dans une certaine légalité et aborder un sujet bien précis, sans pour autant en arriver à sortir des gardes fous.

    Je pense qu’il y a d’autres lieux, endroits, ou sujets propres à ces dérives et qui autorisent toutes ces libertés.

    Je ne devrais pas intervenir, car on « vole bas », mais, je suis un citoyen respecteux des libertés d’expression de chacun, mais pas des libertés outrancières et indignes de la République Française.

    Les français ne sont pas des cochons. Que je sache, ils respectent les leurs. Les vrais français et qui se prévalent de la Nationalité Française.

    Ce n’est pas le sujet traité, mais j’ai voulu donner mon avis.

  • Par Visiteur Indigène (---.---.---.214) 11 septembre 2006 23:49

    Merci de recentrer Pierre André, désolé mais c’est la seule façon de répondre à cette clique de gens haineux dès qu’il s’agit de parler du moyen-orient en général. Je constate que beaucoup d’intervenants de qualités ont désertés plusieurs fils consécutivement aux intrusions de ces hasbaras. j’ai failli faire de même et tout compte fait mieux vaut les affronter car le but recherché par ces personnes est d’étouffer tout dialogue pour laisser ensuite champ libre à leurs politologues qui orientent et confortent leurs pensées uniques sans contestations. Telle est la pratique de ces messieurs ! j’ai ma part de responsabilité et je l’assume.

    Ne rien dire, ne pas répondre c’est leur donner raison et ils n’attendent que cela. Il y a quelques semaines, cette bande c’est même permise de publier ouvertement des données confidentielles concernant un intervenant qui avait le tort de démonter pièce par pièce toutes leurs argumentations. Les subir est une chose, ne pas les contrer en est une autre... Seul un débat contradictoire peut forger les opinions à plus ou moins long terme, les arguments des uns et des autres se vérifient ensuite à postériori et si, d’aucuns en ressortent un peu plus informés, ce média citoyen aura accompli sa tâche.

    • Par Christophe (---.---.---.22) 12 septembre 2006 00:15

      « Merci de recentrer Pierre André, désolé mais c’est la seule façon de répondre à cette clique de gens haineux dès qu’il s’agit de parler du moyen-orient en général. Je constate que beaucoup d’intervenants de qualités ont désertés plusieurs fils consécutivement aux intrusions de ces hasbaras. »

      Elle est bien bonne celle là ... désolé de vous décevoir, mais vous êtes loin de faire partie des « intervenants de qualités » (on ne compte plus le nombre de personnes qui se sont plaint de votre comportement, dont Pierre André que vous avez également agressé) ... vous n’êtes qu’un intégriste islamiste notoire, vos propos sont vulgaires et vos arguments inexistants ... en fait vous auriez mieux fait d’en « faire de même » !

      Il est quand même gonflé celui là de venir se la jouer victime et faire la morale, alors qu’il passe son temps à agresser tous ceux qui ne partagent son idéologie extrémiste et nauséabonde. Sachez monsieur l’islamiste (vous permettez que je vous appelle islamiste vous qui appelez tout ce qui est juif « sioniste » et autres noms d’oiseaux) que ceux qui ne partagent pas vos idées ne sont pas obligatoirement des « sionistes » et ont autant le droit de s’exprimer que vous sans se faire agresser par des intolérents comme vous ! Quant aux messages haineux, agressifs et vulgaires, relisez vous ...

    • Par reminder (---.---.---.103) 12 septembre 2006 00:17

      visiteur indigène toi qui met les intervenants dans des « niches », qui est antisémite, pro terroriste, tu veux faire la morale aux autres ????? mais tu as une morale de merde alors sérieux pense à te réformer, à être moins haineux et raciste toi-même au lieu de critiquer autrui !

    • Par Philippe (---.---.---.235) 12 septembre 2006 00:35

      Ce visiteur indigene est vraiment un comique. Ce forum se traine une sacré bande d’handicapés du bulbe. Ce pauvre garçon ne semble avoir aucune conscience du ridicule de ces propos. C’est vraiment pathétique ...

  • Par Christophe (---.---.---.22) 11 septembre 2006 23:51

    Pendant que les chiites et les sunites s’entretuent en Irak, les kurdes propèrent, et lancent des campagnes de pub pour attirer les investisseurs occidentaux :

    IRAK • “Merci d’avoir apporté la démocratie au Kurdistan”

    Sur des chaînes américaines, on peut voir des spots de pub qui vantent la stabilité du Kurdistan irakien. Le but ? Attirer les investisseurs. Un paradoxe quand le reste du pays est en guerre, note le quotidien turc Hürriyet.

    L’administration kurde du nord de l’Irak vient de lancer une campagne de publicité audiovisuelle afin d’attirer les éventuels investisseurs américains et anglais dans cette région. Baptisée “Le Kurdistan, l’autre Irak”, la campagne, préparée depuis novembre dernier, comprend un certain nombre de films publicitaires, que les chaînes de télévision américaines ont commencé à diffuser depuis la fin du mois de juillet. Le contrat signé entre la société de communications américaine Russo, Marsh et Rogers (RM&R) et le gouvernement irakien s’étale sur plusieurs années et prévoit un budget de plusieurs millions de dollars. L’un des films commence par la phrase : “Merci aux Etats-Unis d’avoir apporté à notre pays la démocratie.” Ensuite, il explique que le Kurdistan est très heureux d’avoir ainsi obtenu la paix, la sécurité et la laïcité.

    Le deuxième film publicitaire est intitulé L’Autre Irak. Il rappelle que, en plus des soldats de la coalition, il existe au Kurdistan irakien des forces de sécurité bien expérimentées. Arabes, Kurdes et Occidentaux sont invités à y passer leurs vacances ensemble. Le film se termine par un “Bienvenue au Kurdistan irakien !”

    Dans le troisième film, des investisseurs précisent que la question n’est pas seulement de construire un aéroport : nous apprenons de la bouche d’un ingénieur qui travaille à cette construction qu’il s’agit également de “bâtir la démocratie”. Un technicien ajoute : “Nous investissons dans l’avenir”, et un jardinier enchaîne : “Nous cultivons l’espoir.” Ensuite, une fillette kurde fait le point : “Partagez nos rêves !” En invitant les investisseurs américains au Kurdistan, les films montrent la croissance des activités commerciales dans la région, informent que les industries alimentaires produisent des jus de fruits et de la sauce tomate, que les conserveries tournent à plein régime et qu’aucun soldat de la coalition n’y a perdu la vie depuis le début de la guerre en Irak. Il faut noter, finalement, qu’il existe une version de ces films destinée au public britannique. Seule différence : les remerciements des Kurdes y vont cette fois aux Anglais.

    Hürriyet

  • Par Visiteur Indigène (---.---.---.214) 12 septembre 2006 01:59

    A Reminder et christophe et consorts, vous me reprochez le terme sioniste que j’emploie régulièrement, tous les juifs ne sont pas sionistes à ce que je sache, non ? il y a également des chrétiens et quelques rares musulmans sionistes.....

    Arrêtez de jouer les vierges effarouchées également, votre légendaire victimisation est connue, pourquoi intervenez vous lorsque des personnes parlent de religions ? ou sur des sujets que vous ne maîtrisez peu ou pas ? Sur le plan des idées, qu’avez-vous apportés ? je vous ai plusieurs fois posés des questions, vos réponses n’ont été que des invectives de caniveau..

    Me taxer d’intégriste, de raciste et d’antisémite prouve encore une fois qui vous êtes ainsi que la nature de votre alignement systématique, ce qui est votre droit le plus strict d’ailleurs, mais dites-le. Il y a un mal à se proclamer juif et/ou sioniste ? Combien même vous seriez admettons, français de souche et d’extrême droite, cela vous autorise-t’il à ne casser que du musulman ? votre haine de l’étranger est trop sectaire et malhabilement maquillée pour ne pas vous dévoiler... Allons ! le débat reprend et nous verrons qui de moi ou de votre officine propagandiste rompra cette tacite trêve de l’invective gratuite...

    Tu nous cite Christophe l’article d’un quotidien à grand tirage Turc, ce quotidien étant la voix des généraux par excellence garants de la laicité (seul pays au monde d’ailleurs où des militaires sont garants de la laicité). La société civile Turque est garante de quoi au fait ? Qui contrôle la Turquie et pourquoi ? Ce gouvernement islamique à l’eau de rose est-il souverain ?

    Le hasard faisant bien les choses, il y a deux semaines des attentats dans des stations balnéaires turques ont été revendiqués par un parti kurde connu, curieusement ces attaques ont cessées dès lors que le gouvernement turc a annonçé l’envoi d’un contingent de 2000 hommes au Liban. Ceci m’amène à penser que quelques intelligences extérieures détiennent le levier du terrorisme kurde pour contraindre le gouvernement turc à obtempérer...lorsque l’on frappe au portefeuille en plus...

    Ton copié-collé que tu présentes pour justifier la partition de l’irak n’est que pure propagande, gageons que tu nous fourniras la liste des heureux investisseurs occidentaux qui s’installeront dès demain dans cette iddylique province irakienne où l’industrie agricole fleure bon l’aisance et l’abondance ainsi que la bonne démocratie...pendant que les chiites et les sunnites s’entretuent allègrement comme des bêtes féroces et inhumaines au nom de leur satané religion n’est ce pas ?

    Que ce passera-t’il dans ce féerique kurdistan lorsque tes amis israelo-américains décideront d’attaquer l’Iran frontalier de ce grenier agricole si bien vendue publicitairement parlant ? C’est inéluctable..non ?

    La mouche tsé-tsé médiatique US travaille déjà à l’anésthésie du peu de neurones encore disponible en occident, c’est un fait pour gober de telles âneries.

    Nous avons des appréciations très différentes sur ces sujets, ayons au moins le mérite d’accepter la contradiction la plus élémentaire....cher(s)watson(s) !

    • Par Christophe (---.---.---.22) 12 septembre 2006 14:22

      @visiteur indigene, tu nous dit : « Tu nous cite Christophe l’article d’un quotidien à grand tirage Turc, ce quotidien étant la voix des généraux par excellence garants de la laicité (seul pays au monde d’ailleurs où des militaires sont garants de la laicité). La société civile Turque est garante de quoi au fait ? Qui contrôle la Turquie et pourquoi ? Ce gouvernement islamique à l’eau de rose est-il souverain ? » ou encore « Ton copié-collé que tu présentes pour justifier la partition de l’irak n’est que pure propagande »

      Je cite des articles paru dans la presse internationale, des grands journaux de toutes origines (arabes, israëliens, occidentaux, etc ...) et j’essaie de me limiter à ceux là (j’essaie par exemple d’éviter les media sortis de nulle part, propagandistes, trop engagés, polémiques ou controversés). Ces articles reflètent les positions, points de vue, reflexions et les propos de très nombreuses personnalités publiques (journalistes, politiques, responsables religieux, chercheurs, et autres analystes et spécialistes de la région) respectables et respectées, et dont la crédibilité vaut au moins largement la tienne (mais au fait rappelle nous qui tu es pour te croire légitime à les juger).

      Que tu les juges propagandistes c’est ton droit, mais ce n’est que ton opinion et cela n’engage que toi. Cela ne justifie en aucun cas que tu agresses verbalement les gens qui s’expriment sous pretexte que les articles ne te plaisent pas ou que les gens ne pensent pas comme toi, ni même que tu essaies d’imposer ton point de vue (et encore moins que tu les traites de, je te cite : « chiens venant de chenils sonisant qui doivent aller à la niche »). Donnes ta position, participes au débat de manière consutructive, civique et civilisé comme la grande majorité des intervenants, et les lecteurs (qui n’attendent de toutes façons pas après nous) se feront leur propre opinion ...

      Par ailleurs, je trouve ce genre de propos : « La mouche tsé-tsé médiatique US travaille déjà à l’anésthésie du peu de neurones encore disponible en occident, c’est un fait pour gober de telles âneries. » déplacés. Ce que tu ne comprends pas ou ce avec quoi tu n’est pas d’accord n’est pas forcément une ânerie ! Et quand tu dis « Ton copié-collé que tu présentes pour justifier la partition de l’irak n’est que pure propagande », c’est faux ! Je ne faisais que faire profiter les lecteurs d’un autre éclairage sur cette situation (que je venais de lire dans un grand quatidien), et je ne vois pas comment tu en déduis que je cherche à justifier une quelconque « partition de l’irak » ...

    • Par Cani (---.---.---.194) 12 septembre 2006 23:33

      Comme les autres occupants qui ont disparu, les Israéliens disparaitront à leur tour. C’est la Loi de la nature.

      Ils ont volé les terres des Palestiniens, des Syriens, des Libanais, ils ont froidement massacré ces peuples, ils ont torturé, exactement comme le faisait les nazis et les colonialistes et...ils finiront par partir car ce n’est pas leur terre, c’est celle de la Palestine historique.

      Les alliances se font et se défont au grès des intêrets du moment. Ne l’oublies surtout pas. Si pour le moment Israel jouit du soutient total et aveugle de l’occident et surtout des Usa, ce ne sera pas toujours le cas. Et les Usa ne seront pas toujours ce qu’ils sont actuellement.

    • Par Christophe (---.---.---.22) 13 septembre 2006 00:36

      Vous ne savez manifestement pas de quoi vous parlez ! Les Israëliens n’ont rien volé, ils sont chez eux dans leur état de droit, dont les frontières sont reconnues par la communauté internationnale. Que quelques groupes extrémistes ne reconnaissent leur existance ne changera rien au droit des israëliens de défendre leurs terres comme ils l’ont toujours fait. Ces terres leur appartiennent et ils n’ont aucune raison de les quitter et ne les quitteront JAMAIS, ne vous en déplaise ...

      Les israëliens n’ont jamais eu besoin de qui que ce soit pour défendre leurs droits, les pays qui ont essayé de les attaquer en ont fait les frais et l’ont regetté amèrement. Les territoires occupés par Israël le sont d’ailleurs suite à ces guerres ...

      Enfin, vos délires de nazis, de torture, de massacre et de je ne sais quoi d’autre ne sont que pur propagande extrémiste qui ne mérite aucune réponse ...

    • Par EricB (---.---.---.49) 13 septembre 2006 00:55

      « Les israëliens n’ont jamais eu besoin de qui que ce soit pour défendre leurs droits, »

      Allons, allons, vous savez trés bien que sans les Etats-Unis derriere eux, pour leur fournir financement, armes dernier cri, et bombe atomique, Israel aurait depuis longtemps été réduit en cendres par l’union de tous les pays qui l’entourent.

    • Par Cani (---.---.---.180) 13 septembre 2006 03:10

      Et depuis quand, un russe, un européen, un africain, un péruvien « converti au judaïsme », et que sais-je encore, est-il chez lui en Palestine alors que le palestinien, dont c’est le territoire depuis des milliers d’années, en est expulsé ?

      Le fait que ce « pays » provisoire, créé de manière illégitime au détriment des palestiniens, par des occidentaux qui eux ont des choses à se reprocher vis-à-vis des juifs, ait été reconnu par l’Onu ne l’empêchera pas de disparaitre car il porte en lui les ingrédients de sa propre destrucion. Telle une tare.

      Regarde un peu ta réaction. Tu baves de rage et tu racontes ce que la presse veut à tout prix que le monde retienne. Israel est chez elle. La bonne blague ! C’est pourquoi elle quémande encore sa reconnaissance par les pays qui l’entourent et notament par le mouvement de résistance Hamas.

    • Par Chrisyophe (---.---.---.22) 13 septembre 2006 09:06

      D’abord, je n’ai vu personne « baver », on essaie juste de répondre à vos affirmations gratuites. Ensuite Israël ne pleure pas pour qu’on le reconnaisse, par contre les palestiniens souffre du fait que les leaders irresponsables s’entêtent à ne pas reconnaitre leur voisin, ce qui les met au banc de la communauté internationnale et bloque les aides sans lesquelles ils sont incapables de vivre et de payer leurs fonctionnaires (1 milliard d’euro d’aide internationnale par an, rien que ça) ... alors soyons un peu sérieux !

    • Par EricB (---.---.---.107) 13 septembre 2006 13:02

      « Les Israëliens n’ont rien volé, ils sont chez eux dans leur état de droit, dont les frontières sont reconnues par la communauté internationnale. »

      Les Israéliens sont « chez eux » dans des frontieres qui ne sont reconnues que par le Communauté Internationale qui a créé ces frontieres artificiellement et de toutes pieces. Il serait mal venu aujourd’hui que ces pays qui ont imposé l’Etat d’Israel reconnaissent leur grossière erreur. Enfin, il ne fait pas oublier que les « frontieres reconnues » dont vous parlez ne cessent de changer, notamment avec l’implantation des colonies qui ne cessent de croitre.

      Tant qu’Israel ne sera pas rayé de la carte, en tant qu’Etat, le monde ne connaitra pas la paix.

  • Par Visiteur Indigène (---.---.---.214) 12 septembre 2006 11:07

    Vous avez donc besoin des autres nations pour combattre à votre place ? L’incident de l’Histoire c’est vous et votre idéologie xénophobe... Parlez-nous de votre idéologie envers les non sionistes ?

  • Par Cani (---.---.---.180) 13 septembre 2006 04:10

    @Christophe

    « Les Israëliens n’ont rien volé, ils sont chez eux dans leur état de droit, dont les frontières sont reconnues par la communauté internationnale. Que quelques groupes extrémistes ne reconnaissent leur existance ne changera rien au droit des israëliens de défendre leurs terres comme ils l’ont toujours fait. Ces terres leur appartiennent et ils n’ont aucune raison de les quitter et ne les quitteront JAMAIS, ne vous en déplaise »

    J’aime bien cette notion de « communauté internationale ». C’est qui au juste ceux qui prétendent parler au nom de La Communauté Internationale ? Et qui imposent leur point de vue ?

    Ceux sont ceux qui ont confisqué la parole aux autres, ceux qui sont à l’origine des plus gros massacres que l’humanité ait connu, ceux qui continuent sans retenue, à piller les autres en maquillant leurs rapines par des termes ronflants style : « civiliser les colonies », « démocratiser » dixit W.Bush .

    Tu rajoutes que les Israëliens défendent leur terre comme ils l’ont toujours fait. Et depuis quelle date remonte ce « toujours » ? Avant cette date, ils étaient où tes Israëliens ?

    Quand tu parles des « extrémistes » je suppose que tu penses aux mouvements de résistance à l’occupant barbare n’est-ce pas ? c,est le lot de tous les colonialistes. Tous ceux qui leur résiste est un « terroriste ». Constate le toi même. Les Us occuppent l’Irak et la résistance Irakienne est traitée de « terroriste ». Charmante définition qui permet toutes les saloperies que ces criminels utilisent sans vergogne. Avec la bénédiction de La Communauté Internationale.

  • Par Christophe (---.---.---.22) 13 septembre 2006 09:49

    d’abord ce que tu appelles la palestine n’a jamais été un état mais une région géographique où vivaient juifs et arabes. Cette zone géographique a juste été partagée en 2 parties, Israël et ce que l’on appelle l’autorité palestinienne et qui deviendra peut être un jour le futur état palestinien. Et l’ONU et la communauté internationnale n’a rien « donné » aux israëliens mais a juste reconnu un fait établi ...

    Palestine

    Palestine (arabe : فلسطين Filastīn, hébreu : פלשתינה Palestina ; latin : Palestina) est une région du Proche-Orient, située entre la mer Méditerranée et le Jourdain. Les Juifs la nomment Erets Israel et les Chrétiens Terre Sainte. Selon les époques, cette désignation correspond à une bande côtière plus étroite ou au contraire s’étend également au-delà du Jourdain. Elle est aujourd’hui principalement habitée par des Arabes et des Juifs et comprend l’État d’Israël et les « Territoires palestiniens ».

    Le terme « Palestine » a une longue histoire et a le plus souvent désigné une division administrative et/ou politique d’un empire, depuis l’époque romaine jusqu’à l’époque ottomane puis sous le mandat britannique, à l’exception notable de l’époque des Croisades pendant lesquelles cette « Terre sainte », qui a une place essentielle dans les trois grandes religions monothéistes, a été disputée pour sa signification religieuse. Pour le peuple juif, ce territoire est nommé « Erets Israel » et est considéré comme un héritage biblique.

    Une partie de la population, d’origine arabe, qui habitait en Palestine avant le début du conflit israélo-arabe, a pris, dans l’histoire moderne, le nom de « peuple palestinien », en référence à cette appellation. L’autre partie est aujourd’hui israélienne, et comprend outre des Juifs, des Arabes, et parmi eux, des groupes de différentes confessions religieuses. « Palestine » est également destiné à devenir le nom de l’État qu’ils revendiquent.

    Évolution des emplois du terme « Palestine »

    Dans la langue française, le terme « Palestine » est utilisé depuis plusieurs siècles pour désigner le territoire situé géographiquement entre Méditerranée et Jourdain. Pourtant, on lui reconnaît aujourd’hui plusieurs sens :

    L’ usage géographique du terme, qui désignait précédemment une province romaine (« Syrie Palestine »), puis ottomane (« Filastin »), puis le territoire du Mandat britannique (« Palestine »), perdure, même s’il a pris un sens politique et a perdu une partie de sa neutralité, spécialement après la création de l’État d’Israël en 1948. Notamment, certains Israéliens et/ou Juifs perçoivent dans l’utilisation du terme « Palestine » un déni de l’existence bien réelle de l’État d’Israël sur une partie de ce territoire, ou de sa légitimité sur cette même terre. Et le fait de désigner par « Palestine » un éventuel futur État arabe sur les territoires palestiniens occupés accroît pour eux cette confusion. Toutefois, la partie arabe continue d’appeler Palestine soit la région dans son intégralité, soit seulement la Bande de Gaza et la Cisjordanie, tandis que le terme « Palestiniens » est adopté pour désigner les descendants des habitants de Palestine avant le début du conflit israélo-arabe , y compris souvent les habitants arabes de citoyenneté israélienne et les Juifs qui descendent des familles qui habitaient en Palestine bien avant les immigrations juives du XXe siècle (comme les Samaritains, les résidents juifs de Péki’in voire les ultra-orthodoxes affiliés aux Neturei Karta de Jérusalem.

    Le sens politique du terme est apparu avec la proclamation d’un « État de Palestine » par l’OLP à Alger en 1988 ; uniquement certains États l’ont reconnu, principalement des pays arabes et/ou islamiques . Mais ce nom est repris pour désigner l’État toujours revendiqué par les Palestiniens aujourd’hui. Pour certains d’entre eux, il s’agira d’un État qui s’étendra sur les « territoires palestiniens occupés » par Israël (Gaza et Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est). Pour d’autres, le but de cet État serait de couvrir l’ensemble de la « Palestine » géographique. Cet État (dans sa version qui reconnaîtrait Israël) est prévu par l’Organisation des Nations unies et devrait voir le jour en plusieurs étapes à l’issue de négociations et de concessions des deux parties, qui ont été définies par la « Feuille de route pour la paix ». Certains courants israéliens refusent une nouvelle partition de Jérusalem et le retrait d’Israël de la totalité de ce qu’ils rappellent comme étant la Judée-Samarie antique. Les « territoires autonomes palestiniens » et l’« Autorité palestinienne » qui les administre constitueraient le point de départ pour la formation de ce futur État. Pris dans ce sens récent, le terme a reçu une reconnaissance officielle à l’Organisation des Nations unies puisqu’un siège d’observateur a été attribué sous la dénomination de « Palestine » à l’Organisation de libération de la Palestine en tant qu’organisation représentant le peuple palestinien.

    Dans un contexte religieux, ce même territoire est aussi appelé « Terre Sainte » par les Chrétiens ou « Erets Israel » par les Juifs et recouvre l’ensemble des territoires décrits par la Bible. Cette région est connue dans le texte sous le nom de Pays de Canaan puis de Terre d’Israël. En archéologie, on emploie le mot « Palestine » pour désigner l’ensemble de la région, indépendamment de l’époque que l’on considère (néolithique, âges du bronze, âges du fer). On emploie, avec le même sens, le mot « Palestiniens » pour désigner l’ensemble des populations de la région. On parle donc, en archéologie, de Syrie et de Palestine, de Syriens et de Palestiniens.

    source wikipedia

    • Par Christophe (---.---.---.22) 13 septembre 2006 10:03

      « Tu rajoutes que les Israëliens défendent leur terre comme ils l’ont toujours fait. Et depuis quelle date remonte ce « toujours » ? Avant cette date, ils étaient où tes Israëliens ? »

      avant quelle date ? avant 1948, ils étaient sur place (voir mon commentaire précédent), mais jusqu’où faut il remonter ? Non parce que s’il faut remonter le temps, bien que je n’en vois pas l’intérêt, on peut le faire :

      Le Royaume d’Israël est le royaume proclamé par les Israélites vers -1050. Il fait suite à l’époque des Juges d’Israël. Selon la Bible, le peuple souhaite avoir un roi « comme les autres peuples » et Dieu (par l’intermédiaire du prophète Samuel) accepte le principe de roi choisi par lui. (Premier livre de Samuel, Chap. 8).

      Règne de Saül

      De -1020 à -1010, Saül, issu de la tribu de Benjamin, est désigné « roi d’Israël » par Dieu lui-meme qui mandate le prophete Samuel a cet effet. Saül réunifie les 12 tribus et règne sur le peuple d’Israël. Son action est essentiellement militaire. Il lutte contre les Philistins. Ayant reçu ordre de la bouche du prophète Samuel de détruire le peuple d’Amalek, il épargne leur roi et sera destitué pour cette enorme faute d’avoir desobei aux ordres de Dieu. Il entre en conflit avec David qui a été secrètement oint par Samuel sur l’ordre de Dieu. David ne lui succède officiellement qu’à sa mort.

      Règne de David

      De -1010 à -970, David est roi des 12 tribus d’Israël après le décès de Saül. Il est lui-même issu de la tribu de Juda. Son long règne permet, au prix de nombreuses guerres, d’agrandir le royaume, de le pacifier et de conquérir la ville dont il fait sa capitale : Jérusalem. L’arche d’alliance y est transportée, mais il n’est pas autorisé à construire le Temple de Jérusalem qu’il souhaite dédier à Dieu.

      Règne de Salomon

      De -972 à -933, Salomon, fils de David, est roi d’Israël après une période de luttes entre les nombreux descendants de David. La cérémonie d’investiture de Salomon est préparée par son père qui l’a choisi parmi ses fils.

      Salomon amène le royaume à son apogée dans tous les domaines. Le pays s’enrichit par les échanges régionaux. Sur le plan religieux, Salomon construit le premier Temple juif de Jérusalem (dit Temple de Salomon) : sa construction dure sept ans, sous la forme rectangulaire de 50 m sur 30 m environ. Hiram Ier, Roi de Tyr (dans l’actuel Liban) et ami de Salomon, fournit les ouvriers.(Description).

      d’ailleurs les ruines de ce temple sont toujours à Jérusalem ...

    • Par Christophe (---.---.---.22) 13 septembre 2006 10:08

      « Quand tu parles des « extrémistes » je suppose que tu penses aux mouvements de résistance à l’occupant barbare n’est-ce pas ? c,est le lot de tous les colonialistes. Tous ceux qui leur résiste est un « terroriste » »

      Ah oui, il faudra nous expliquer en quoi faire sauter des mosquées et massacrer des civils c’est faire de la résistance ... allons il faut être aveugler par la haine de l’occident pour ne pas comprndre que ce qui se passe là bas n’a rien à voir avec la résitance ... un peu de sérieux !

    • Par EricB (---.---.---.107) 13 septembre 2006 13:08

      « un état mais une région géographique où vivaient juifs et arabes. »

      C’est bien là le hic : avant 1948 les juifs qui vivaient là semblaient vivre en bonne intelligence avec les arabes. Ce qui a posé problème, c’est bien la « partition » complétement artificielle entre territoire juifs et arabes, problême accru par le débarquement de millions de juifs du monde entier.

      Et c’est cette seule partition qui a cristallisé les identités juives d’un coté et islamiques de l’autre, avec toutes les conséquences qu’on ne connait que trop.

    • Par Chritophe (---.---.---.14) 14 septembre 2006 15:33

      @EricB

      « C’est bien là le hic : avant 1948 les juifs qui vivaient là semblaient vivre en bonne intelligence avec les arabes. Ce qui a posé problème, c’est bien la »partition« complétement artificielle entre territoire juifs et arabes, problême accru par le débarquement de millions de juifs du monde entier »

      Non, les communautés palestiniennes juive et arabe qui vivaient dans la région étaient en guerre civile depuis 1947. Il devenait indispensable et urgent de séparer cette région (sous protectorat britanique à l’époque) en deux états distinct, et le partage a été fait par la SDN (société des nations devenue aujourd’hui l’ONU).

      Ce qui a « cristallisé les identités juives d’un coté et islamiques de l’autre » c’est quand les rescapés juifs de la shoa ont commencé à migrer vers ce pays, le leur donc, ce qui étaient leur droit le plus strict, ce nouvel état souverain étant libre de sa politique d’immigration.

      Mais ce n’est pas le sujet, revenons aux sunnites et aux chiites ...

  • Par Cani (---.---.---.194) 13 septembre 2006 22:14

    Salut Christophe, salut Eric, le débat s’annonce bien.

    C’est en partie vrai ce que tu dis Christophe. La Palestine était habitée par des arabes ayant diverses confessions (juifs, chrétiens, musulmans...) qui vivaient en bonne intelligence quoique occupés par l’Angleterre. Et ils y ont vécu depuis des lustres ensemble.

    Le hic, comme disait notre ami Eric, c’est qu’au début du 20 eme siècle, une daspora juive, européenne cette fois et donc étrangère au Moyen-Orient, a voulu fonder un pays pour les Juifs seulement, juifs qui ont souvent été maltraités en Europe.Ils ont éxaminé diverses possibilités dont l’Ouganda mais ont jeté leur dévolu sur la Palestine.

    A partir de cette date, avec des objectifs précis, ils ont acheté des terres et commencé leur peuplement. Ce n’est qu’à partir de 1930 que le mouvement des juifs européens vers la Palestine s’est accentué du fait des progromms annoncés et des violations des droits des juifs en Europe. Vint par la suite l’Holaucoste et tout son lot d’horreurs exécuté avec la complicité bienveillante de l’Europe.

    Tu comprends qu’après cela, l’Europe ait sauté sur la solution toute faite (de créer un état juif) pour régler sur le dos d’autrui, ce qu’elle a commis comme crime à l’endroit des juifs.

    Comble d’hypocrisie, au moment même ou certains états occidentaux votaient la création d’Israël, sur le dos des arabes, ils refusaient d’acceuillir sur leur propre territoire une immigration juive venue d’Europe. Je te cite le cas du Canada par exemple qui n’avair autorisé que 5000 immigrants juifs, les Usa, l’Australie ...

    Tu comprends donc qu’on ne parle pas de la même chose toi et moi. Les juifs arabes sont chez eux au même titre que tout le monde en Palestine. Et ils font d’ailleurs partie des moins virulents à l’endroit des Palestiniens.

    Ceux qui ne sont pas chez eux et qui font partie des plus criminels sont ceux qui viennent d’ailleurs et qui veulent faire payer aux Palestiniens ce qu’ils ont connu comme atrocités en Europe.

    Explique moi au nom de quoi, un Européen (polonais,russe, Français,...), un Africain (Ethiopiens, Algérien...) un Américains (Canadien, Us et même un authentique Péruvien) peut s’installer avec tous les avantages en Palestine (devenue Israël) alors qu’au même moment le Palestinien authentique, non juif, celui qui a toujours été là, en est-il chassé ?

    Pourquoi, chaque jours que Dieu fait, les Palestiniens voient leur territoire se réduire comme peau de chagrain, sont torturés, affamés, massacrés, emprisonnés etc... ¨ca ne te rappelles rien ça ? Penses-tu qu’on puisse vivre en paix en faisant autant de mal autour de soit ?

    Quand tu parles de qui massacre qui ? Voyons Christophe, voyons. Juste les derniers développements au Liban et tous ces massacres de civils innocents, cette famille palestinienne de sept personnes massacrée au bord d’une plage, par un navire de guerre. Des terroristes probablement.

    Qui fait sauter les mosquées à ton avis ?

    Les Irakiens doivent être des gens d’une extrème stupidite. Ils sont occupés par les anglo-saxons et tout ce qu’ils trouvent de mieux à faire c’est de détruire leurs propres mosquées. C’est commode hein comme explication ?

    Et si tu poussais la réflexion plus loin et te dire à qui profite cette guerre civile qu’on est en train de créer ? A qui profite le crime ? Tu trouveras le criminel.

    Sache une chose cependant, la défense de la démocratie ou des droits de l’homme n’a de sens que lorsqu’elle commence par la critique de soi même et par la défense des droits de l’homme violés par le groupe auquel on appartient. A défaut elle devient de la propagande et rien de plus.

    Bonne reflexion.

    • Par Christophe (---.---.---.26) 14 septembre 2006 18:25

      C’est une drôle de cuisine que tu nous fais là ... il ne suffit pas de déposer tout les ingrédiants en vrac dans la marmite et de mélanger pour obtenir de bons résultats ...

      D’abord, pourquoi dis tu que les juifs de palestine étaient des arabes ? Il y avait deux communauté qui vivait en palestine (terme qui désignait une zone géographique et non un pays et qui était alors sous protectora anglais) :

      "Palestine (dérivé du latin : Palestina, arabe : فلسطين Filastīn, hébreu : ארץ ישראל ) est une région du Proche-Orient, située entre la mer Méditerranée et le Jourdain. Les Juifs la nomment Erets Israel et les Chrétiens Terre Sainte. Selon les époques, cette désignation correspond à une bande côtière plus étroite ou au contraire s’étend également au-delà du Jourdain. Elle est aujourd’hui principalement habitée par des Arabes et des Juifs et comprend l’État d’Israël et les « Territoires palestiniens ».

      Le terme « Palestine » a une longue histoire et a le plus souvent désigné une division administrative et/ou politique d’un empire, depuis l’époque romaine jusqu’à l’époque ottomane puis sous le mandat britannique, à l’exception notable de l’époque des Croisades pendant lesquelles cette « Terre sainte », qui a une place essentielle dans les trois grandes religions monothéistes, a été disputée pour sa signification religieuse. Pour le peuple juif, ce territoire est nommé « Erets Israel » et est considéré comme un héritage biblique.

      Une partie de la population, d’origine arabe, qui habitait en Palestine avant le début du conflit israélo-arabe, a pris, dans l’histoire moderne, le nom de « peuple palestinien », en référence à cette appellation. L’autre partie est aujourd’hui israélienne, et comprend outre des Juifs, des Arabes, et parmi eux, des groupes de différentes confessions religieuses. « Palestine » est également destiné à devenir le nom de l’État qu’ils revendiquent."

      Tu dis : "Ceux qui ne sont pas chez eux et qui font partie des plus criminels sont ceux qui viennent d’ailleurs et qui veulent faire payer aux Palestiniens ce qu’ils ont connu comme atrocités en Europe.

      Mais ne t’en déplaise, ceux qui sont venus n’ont rien volé, les terres ils les ont acheté. En quoi sont ils des criminels, ce sont des gens comme toi et moi, qui venaient de subir un génocide et qui n’aspiraient qu’à vivre en paix parmis les leurs ...

      Tu dis : « Explique moi au nom de quoi, un Européen (polonais,russe, Français,...), un Africain (Ethiopiens, Algérien...) un Américains (Canadien, Us et même un authentique Péruvien) peut s’installer avec tous les avantages en Palestine (devenue Israël) alors qu’au même moment le Palestinien authentique, non juif, celui qui a toujours été là, en est-il chassé ? »

      Encore une fois, ceux qui sont venu n’ont rien volé, les terres ils les ont achété, au même titre que des arabes viennent acheter des propriétés en France (ou ailleurs). Doit on jeter à la mer tous les arabes qui sont venu « s’installer avec tous les avantages » (comme tu dis) en France ? et puis de quels avantages parles-tu ? Ce qu’est Israël aujourd’hui ce sont ces gens qui l’ont fait avec leur sueur et en plus ils ont dû se défendre des lâches agressions (à 2 ou 3 pays arabes ensemble, pendant leur jour de fête national) ...

      Tu dis : « Pourquoi, chaque jours que Dieu fait, les Palestiniens voient leur territoire se réduire comme peau de chagrain, sont torturés, affamés, massacrés, emprisonnés etc... ¨ca ne te rappelles rien ça ? Penses-tu qu’on puisse vivre en paix en faisant autant de mal autour de soit ? »

      Demande à leur dirigeants, qui refusent systématiquement tous les plans de paix, et s’entêtent 60 ans après à ne toujours pas vouloir reconnaitre leur voisin et à conserver dans leur charte la « desruction d’Israël » comme avenir politique. Leurs dirigeants sont sur les listes des organisations terroristes parce qu’ils ont organisé et revendiqué des attentats sanglants qui ont tué des civils innocents ... voila la réalité. Et tant qu’ils persisteront dans cette voie, la communauté internationnale n’a aucune raison de les aider ni financièrement (nous payons des impôts pour faire fonctionner l’europe, pas l’autorité palestinienne, surtout quand on voit comment a été utilisé cet argent jusqu’à maintenant), ni d’aucune manière ...

      Enfin, tu dis : "Les Irakiens doivent être des gens d’une extrème stupidite. Ils sont occupés par les anglo-saxons et tout ce qu’ils trouvent de mieux à faire c’est de détruire leurs propres mosquées. C’est commode hein comme explication ? Et si tu poussais la réflexion plus loin et te dire à qui profite cette guerre civile qu’on est en train de créer ? A qui profite le crime ? Tu trouveras le criminel."

      Tu es en train de nous faire de l’anti-américanisme primaire, le « criminel », nous le connaissons tous : le régime des mollahs Iraniens (pas le peuple qui malheureusement risque de payer les pots cassés) qui en déclenchant sa guerre par hizbollah interposé au Liban, et sa guerre civile en Irak, essaie de gagner du temps sur son programme nucléaire et d’enliser les alliés en Irak ... Il montre sa capacité de nuisance pour pouvoir mieux négocier ensuite, serais tu dupe ?

      « Bonne réflexion »

    • Par Cani (---.---.---.180) 15 septembre 2006 05:33

      @Christophe,

      Effroyable comment la mauvaise foie peut rendre les gens aveugles et limite leur faculté de réflexion et d’analyse.

      Je vais reprendre tes arguments fallacieux, point par point et arrête STP de te référer aux dictionnaires. Ils ne sont en rien des instruments dénués de fondements idéologiques. Loin s’en faut.

      « D’abord, pourquoi dis tu que les juifs de palestine étaient des arabes ? Il y avait deux communauté qui vivait en palestine (terme qui désignait une zone géographique et non un pays et qui était alors sous protectora anglais) »

      Je le dis parceque c’est l’histoire. C’est comme ça et pas autrement. Les juifs ne sont pas un peuple. Le judaisme est une religion un point c’est tout. Tout comme les autres religions,toutes les religions du monde. Aucune ne confère à ses membres la notion de peuple. Et en Palestine vivaient des Arabes qui avaient différentes religions, comme dans tout le Moyen-Orient où on trouve absolument tous les courants religieux. Les juifs de Palestine étaient des Arabes que tu le veuilles ou non. C’est un fait. Ils ne représentaient point un peuple.

      « Mais ne t’en déplaise, ceux qui sont venus n’ont rien volé, les terres ils les ont acheté. En quoi sont ils des criminels, ce sont des gens comme toi et moi, qui venaient de subir un génocide et qui n’aspiraient qu’à vivre en paix parmis les leurs »

      Je t’accorde volontiers que les Juifs venus d’Europe venaient de subir un génocide.

      Pourquoi se sont-ils attaqués, immédiatement une fois installés, aux Palestiniens ? Les groupes terroristes appelés Irgoum, Hagana, Stern ...qui ont commis des génocides dès 1948, je te cite entre autres Deir Yacine où des centaines de paysans avaient été massacrés par ces groupes dirigés à l’époque par ...devine un peu ? Itzhak Shamir, Rabin, etc.. de futurs prix Nobels de la Paix sil- vous-plaît.

      Suite à ça ils ont continué leur campagne de terreur poussant les gens à fuir et s’appropriant leurs terres.

      Moi je n’ai rien de criminel si toi tu ressembles à ces gens là, assumes.

      L’Histoire étant têtue, ce que je te dis sont des faits vécus. Ils n’avaient jamais été commis par les juifs arabes mais par ceux venant d’ailleurs, en l’occurence d’Europe.

      « Encore une fois, ceux qui sont venu n’ont rien volé, les terres ils les ont achété, au même titre que des arabes viennent acheter des propriétés en France (ou ailleurs). Doit on jeter à la mer tous les arabes qui sont venu « s’installer avec tous les avantages » (comme tu dis) en France ? et puis de quels avantages parles-tu ? Ce qu’est Israël aujourd’hui ce sont ces gens qui l’ont fait avec leur sueur et en plus ils ont dû se défendre des lâches agressions (à 2 ou 3 pays arabes ensemble, pendant leur jour de fête national) »

      La bonne blague. Acheter une propriété et la gérer dans le cadre de lois et règlements d’un pays est une chose. Transformer une acquisition déterminée, en une base pour la conquête d’autres endroits en est une autre.

      Que dirais-tu si demain les chinois, après avoir acheté un de vos quartiers en France, décidaient qu’il deviendrait république autonome et essayeraient de l’aggrandir davantage en poussant les habitants à fuir ?

      Quant à parler de « lâches » agressions de deux ou trois pays arabes contre la pauvre Israël seule, allons allons, tu délires mon vieux.

      Depuis sa création illégale, cette entité n’a cessé d’être protégée par ses puisants parains en l’occurence les USA, l’Angleterre,la France et tous les pays occidentaux. Sans eux, il y a longtemps que ce cancer aurait disparu du corps du monde Arabe.

      « Demande à leur dirigeants, qui refusent systématiquement tous les plans de paix, et s’entêtent 60 ans après à ne toujours pas vouloir reconnaitre leur voisin et à conserver dans leur charte la « desruction d’Israël » comme avenir politique. Leurs dirigeants sont sur les listes des organisations terroristes parce qu’ils ont organisé et revendiqué des attentats sanglants qui ont tué des civils innocents ... voila la réalité. Et tant qu’ils persisteront dans cette voie, la communauté internationnale n’a aucune raison de les aider ni financièrement (nous payons des impôts pour faire fonctionner l’europe, pas l’autorité palestinienne, surtout quand on voit comment a été utilisé cet argent jusqu’à maintenant), ni d’aucune manière. »

      Encore du délire et de la mauvaise foie. Les Israëliens n’ont jamais voulu de la paix. Ce sont des mascarades qu’ils ont toujours organisées.

      La paix signifierait l’arrêt de leur rêve d’élargir davantage leur territoire. Eretz Israël, qui va du fleuve Litanie au Liban jusqu’au fleuve Euphrate en Irak, tu connais ? Ce sont les deux barres bleues sur le drapeau de cette entité.

      Par ailleurs, ce sont les Israëliens qui sont les tortionnaires pas les Palestiniens. Ces derniers ne font que se défendre, avec les moyens de bord qu’ils ont. Veux-tu échanger leurs moyens de défense contre l’armement dont dispose Israël ?

      Tu parles ensuite d’aide, de financement, de La communauté Internationale et bla bla bla..Sais-tu ce que représente l’aide internationale dans le budget Israëlien ?

      Sans cette aide, il ya longtemps que ce pseudo pays aurait disparu et sans tirer une seule cartouche. Il est maintenu artificiellement en vie et c’est nous autres qui le finançons, par nos impôts comme tu dis. Ah, j’en rage !

      « Tu es en train de nous faire de l’anti-américanisme primaire, le « criminel », nous le connaissons tous : le régime des mollahs Iraniens (pas le peuple qui malheureusement risque de payer les pots cassés) qui en déclenchant sa guerre par hizbollah interposé au Liban, et sa guerre civile en Irak, essaie de gagner du temps sur son programme nucléaire et d’enliser les alliés en Irak ... Il montre sa capacité de nuisance pour pouvoir mieux négocier ensuite, serais tu dupe »

      Encore du délire. A ma connaissance, le régime des Mollah n’a envahie aucun pays. Et s’il peut déveloper une arme nucléaire grand bien lui fasse. Après tout, Israël en possede pas moins de 300 têtes nucléaires et les allemands viennent de lui livrer 6 sous-marins lanceurs de missiles nucléaires financés à hauteur de 1/3 par le fournisseur 9l’Allemagne), 1/3 par les USA et 1/3 par l’entité Israëlienne qui tire ce dernier tier des collectes que font les sionistes du monde entier donc encore une fois par nous.

      Dire que ce sont les USA qui ont envahi, gratuitement l’Irak, c’est faire de l’anti-américanisme primaire, oui j’en fais et je te le confirme. Ce sont les US, avec les anglais qui ont organisé le plus gros Hold-Up du siècle.

      A ce jour, ils tuent, emprisonnent, violent, torturent, pillent impunément le peuple Irakien.

      Ce sont bien les anglais déguisés en irakiens qui ont tiré sur des policiers. Arrêtés, leurs amis ont détruit la prison de Bassorah pour les libérer. Tu lis l’actualité j’espère.

      Quant aux bombes et aux massacres quotidiens, il faut réellement être un demeuré total pour croire un instant que c’est la résistance Irakienne qui tue son peuple.

      Le plan de la partition de l’Irak en trois micro états, date de 1980 et a été présenté par les Israëliens aux USA. C’est un secret de polichinelle.

      Enfin pour ce qui est du Hizbollah, c’est un authentique mouvement de résistance. Il est loin d’être un mouvement terroriste. Ce sont surtout les Israëliens, les US et les Anglais qui ont été les terroristes.

      La terreur est venue de ces criminels pas du Hezbollah qui n’a fait que se défendre. Et il a montré ce dont il était capable car il avait la conviction qu’il luttait pour une cause juste. Le Hezbollah s’est surtout attaqué à l’armée Israëlienne qui elle a courageusement bombardé les civils, notamment les enfants et les femmes.

      Veux-tu également faire l’échange de ses pétards mouillés contre l’armada que les Usa et l’occident ont fourni à cette entité terroriste ?

      Sais-tu combien de mini bombes, gratuitement lancées et à la fin de la guerre, par tes amis sur le Liban ? Pourquoi à ton avis ?

    • Par Christophe (---.---.---.26) 15 septembre 2006 07:32

      Tu as raison Cani,

      les juifs étaient des arabes (les accords Sykes-Picot n’ont jamais existé), les réfugiés de la shoa qui sont allés en Israël ne sont que des assassins sanguinaires, les américains, les anglais et les israëliens (aller au diable l’avarice, et tous les pays qui les ont soutenu) sont des états terroristes, le hizbollah (au même titre que les organisations palestiniennes et d’ailleurs) est une ONG armée qui n’a fait que se défendre, Israël (dont l’économie est équivalente à celle de la France) ne vit que grace à l’aide internationnale, les mollah ne veulent que le bien des Iraniens et ne sont pour rien dans ce qui c’est passé au Liban pas plus que les Syriens, ce sont les américains qui organisent la guerre civile en Irak, et qui se déguisent en talibans en afganistan pour attaquer les français. Les terroristes sont des résistants et les attentats ne sont que des manipulations de media noyautés par les lobby juifs. Enfin promis juré, je n’utiliserais plus les encyclopédies à l’avenir (elles sont noyautées par les lobby juifs), je te demanderais ...

      Bonne journée Cani.

    • Par Christophe (---.---.---.26) 15 septembre 2006 07:52

      Et pour les autres lecteurs :

      Dès sa création Israël a été attaqué lachement par 2 fois, une première fois en 1948 par une coalition arabe libanaise, syrienne, irakienne, égyptienne et jordanienne (5 pays, rien que ça, contre un pays qui ne comptait à l’époque que 3 Millions d’habitants) et une seconde fois en 1967, pendant une de leur principale fête religieuse (kippour), par une coalition de la Syrie, la Jordanie et l’Egypte (de nouveau 3 pays, quel courage). Cette seconde guerre déboucha d’ailleurs sur les accords de paix entre Israël, la Jordanie et l’Egypte ...

      (1) La guerre de 1948 : « Peu après la proclamation de la création d’Israël, une coalition arabe (libanaise, syrienne, irakienne, égyptienne et jordanienne) attaque le nouvel État. Les armées de l’Égypte, de la Syrie, du Liban et de l’Irak, ainsi que la légion arabe de Transjordanie commandée par le général britannique Glubb Pacha et des officiers britanniques, appuyée par des contingents de l’Arabie Saoudite, envahissent le jeune État d’Israël. En gagnant la guerre israélo-arabe de 1948, Israël conquiert 26 % supplémentaires (par rapport au plan de partage, soit 81 % au total) des territoires du mandat britannique situés à l’ouest du Jourdain. »

      (2) La guerre des Six Jours : « En mai 1967, l’Égypte procéda à d’importants mouvements de troupes dans le désert du Sinaï, exigea le départ des forces de maintien de l’ordre de l’ONU qui s’y trouvaient depuis 1957 et signa une alliance militaire avec la Jordanie. Israël se retrouva face à des armées arabes hostiles sur tous les fronts. L’Égypte violant les accords signés en 1956 après la campagne du Sinaï, Israël lança une »attaque préventive" (5 juin 1967) contre l’Égypte au sud, suivie d’une contre-offensive à l’agression jordanienne à l’est et de l’expulsion des forces syriennes du plateau du Golan au nord. L’Egypte imposa alors le blocus du détroit de Tiran.

      Après six jours de combats, de nouvelles lignes de cessez-le-feu remplacèrent les anciennes, la Cisjordanie, la péninsule du Sinaï, la bande de Gaza et le plateau du Golan passant sous contrôle israélien. Les villages du nord du pays furent alors libérés de 19 années de menace des bombardements syriens ; la navigation des navires israéliens par le détroit de Tiran était désormais assurée et Jérusalem, qui était divisée entre Israël et la Jordanie depuis 1949, passa entièrement sous contrôle israélien, suite à la conquête de Jérusalem-Est."

    • Par Visiteur Indigène (---.---.---.214) 20 septembre 2006 15:50

      Enfin des paroles sensées d’un sioniste notoire....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires