Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Tunisie : Qu’y a-t-il de commun entre Ennahdha et Israël (...)

Tunisie : Qu’y a-t-il de commun entre Ennahdha et Israël ?

1. Réponse

L’implantation effrénée de colonies par Israël en terre de Palestine relève de la même tactique que la nomination partisane et effrénée de hauts responsables islamistes par Ennahdha en terre de République civile, dans tous les rouages de l’économie et de l’État tunisiens ; avec, toutefois, une petite différence majeure : ces colonies sont, toujours, de petits joyaux architecturaux, alors que ces hauts responsables sont, généralement, de grands incompétents.

 

2. Remarque : ceux qui se ressemblent s’invitent !

Il convient de mentionner dans ce contexte que Rached Ghannouchi, le Président-fondateur du Parti islamiste tunisien au pouvoir Ennahdha, est très apprécié par le lobby israélien aux États-Unis d’Amérique, à tel point qu’il fut invité par le Washington Institute for Near East Policy  à participer à une table ronde privée, et ce, le 30 novembre 2011 (voir la photo ci-dessus), soit cinq semaines après l’élection de l’Assemblée Nationale Constituante, une semaine après sa séance inaugurale, deux semaines avant l’élection du Président provisoire de la République et trois semaines avant la composition du gouvernement de Hamadi Jebali, largement dominé par les islamistes.

 

3. Qu’est-ce que c’est, le Washington Institute for Near East Policy ?

Le Washington Institute for Near East Policy (l’Institut de Washington pour la politique du Proche-Orient) est un think-tank américain, dédié aux intérêts des USA au Proche-Orient, considéré comme proche des intérêts israéliens [1] et fondé, en 1985, par Martin Indyk qui est, aussi, le fondateur de l’American Israel Public Affaire Committee, le lobby pro-israélien le plus puissant et le plus influent aux Etats-Unis dont les opinions « peuvent être décrites comme étant en conformité avec celles de Benyamin Nétanyahou et du Likoud » [1]. Il est, également, depuis le mois de juillet 2013, le nouvel émissaire américain pour le Proche-Orient.

Rached Ghannouchi semble être un hôte privilégié de Martin Indyk, puisqu’il a été invité, encore une fois, par ce dernier le 31 mai 2013 au Saban Center for Middle East Policy, dont le vice-président n’est autre que Martin Indyk, pour parler de l'avenir de la démocratie tunisienne [2]. Avant son intervention, Rached Ghannouchi a eu droit, cinq minutes durant, à une présentation élogieuse faite par Martin Indyk lui-même.

 

4. L’homme politique mangeant à tous les râteliers

Le problème n’est pas tant dans le fait que Rached Ghannouchi entretienne des relations privilégiées avec les hautes sphères du lobby pro-israélien américain, mais, plutôt, dans son double langage, ses volte-face et ses revirements, à l’image de l’homme politique mangeant à tous les râteliers :

- n’a-t-il pas traité les Etats-Unis d’Amérique de Grand Satan en 1989, en se rétractant plus tard, mais, malheureusement pour lui, il s’est fait épinglé, avec vidéo à l’appui ;

- n’ont-ils pas, lui et son parti, clamé, haut et fort, tous azimuts, leur refus éternel de la normalisation avec l’État d’Israël, jusqu’à demander l’inscription du dit refus dans la Constitution tunisienne en préparation, alors que lui-même ne cesse de rassurer ses auditoires, à chacun de ses séjours aux États-Unis, qu’il n’y aura aucune clause dans ladite Constitution constitutionalisant ce refus. Cette position-export de Rached Ghannouchi a été confirmée par l’hebdomadaire britannique The Economist, dans son édition imprimée datée du 10 décembre 2011, où l’on lit, sous le titre « Israel and the Islamists-Oh no ! But let’s talk, maybe » :

« Dans un signe [qui indiquerait l’orientation] des choses à venir, Rached Ghannouchi, Chef d’Ennahdha, le parti des islamistes tunisiens qui est proche des Frères [musulmans égyptiens], a récemment rencontré, discrètement à Washington, des israéliens. Il leur a assuré que la [future] Constitution [tunisienne] n’interdirait pas d’autres contacts [avec Israël] » [3] ;

- n’a-t-il pas soutenu que c’est « l’entité sioniste » (sic) qui est derrière les manifestations anti-islamistes en Égypte et en Tunisie, ainsi que derrière les assassinats de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, et ce, d’après lui, dans une tentative de déstabiliser les printemps arabes afin d’empêcher la « oumma de rejoindre le monde de la démocratie, de la modernité et de la liberté  » [4]. Ah ! Mon Dieu ! Que de mensonges, que d’hypocrisie et de mauvaise foi dans ces arguments ! Jusqu’à quand ces attributs vont-ils demeurer les caractéristiques des islamistes de tous bords ?

 

Salah HORCHANI

[1] http://www.lefigaro.fr/international/2013/07/29/01003-20130729ARTFIG00339-martin-indyk-nouvel-emissaire-americain-pour-le-proche-orient.php

[2] Voir le lien ci-dessous où l’on trouve une vidéo de la conférence :

http://www.brookings.edu/events/2013/05/31-tunisia-democracy-ghannouchi#ref-id=20130531_fullevent

[3] http://www.economist.com/node/21541441

[4] https://www.facebook.com/photo.php?v=141532952721581

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • cedricx cedricx 16 septembre 2013 14:45

     Ennahda et tous les partis islamistes de par le monde sont des clones avec la même stratégie, le même double langage en position de faiblesse, et la même finalité. Cette mouvance est en guerre contre tous ce qui ne se soumet pas à elle dans la société arabe ( les laïcs, les francophones, les polyglottes, les policiers, les modernistes, les intellectuels, les journalistes, les femmes, les athés....) dans cette guerre sans merci leur devise est : la guerre est ruse !( « el harbou hila » si je ne m’abuse) Tous les mensonges tous les coups tordus sont permis !


    N.B / : Pour ce qui est des israéliens Benali aussi avait d’excellentes relations avec eux ...

    • cedricx cedricx 16 septembre 2013 15:45

      Bonjour Aladeen. Vous avez rediffusé ce reportage sur Youtube ?


      • OMAR 16 septembre 2013 18:32

        Omar 33

        @Horchani : « ...ces colonies sont, toujours, de petits joyaux architecturaux,.. ».

        Peut-être qu’ils sont réellement de petits joyaux...

        Mais approchez-vous de leurs murs, vous y entendrez les lamentations et souffrances des palestiniens et sentirez l’odeur de leur sang...

        Et ne soyez pas étonné si certains furent construits avec du fric saoudien ou qatari.....


        • Christian Labrune Christian Labrune 16 septembre 2013 19:34

          Tunisie : qu’y a-t-il de commun entre Ennahda et Israël.

          Question intéressante ! A peu près comme celle-ci :

          Qu’y a-t-il de commun entre le service des urgences de l’hôpital Sainte-Anne et AgoraVox ?


          • Christian Labrune Christian Labrune 16 septembre 2013 20:08

            @Topaze
            Pour ce qui concerne les « tarés d’extrémistes », il me semble qu’ils ne manquent pas non plus sur AgoraVox. Ca n’est vraiment pas la peine d’aller chercher si loin si on veut en trouver.


          • Nejib Nejib 16 septembre 2013 21:25

            ET LE ROLE DU LOBBYISTE ISLAMISTE TUNISO-AMERICAIN ? L’auteur de l’article a omis de mentionner le role essentiel d’intermediaire de cet opportuniste islamiste tuniso-americain, lobbyiste pour Ennahda aux Etats-Unis et qui preside le soit-disant Centre pour l’etude de l’ilsam et la democratie. Un instrument de propagande pour l’islamisme soit-disant moderé et pour Ennhda en particulier, et malheureusement partiellement financé par USIP (un organisme federal dont la mission est de promouvoir la paix dans le monde tout en oeiuvrant a preserver la securité nationale des Etats-Unis : www.usip.org), et qui par ailleurs finance aussi le WIMP dont il est question dans l’article ...


            • Henri Diacono alias Henri François 16 septembre 2013 22:56

              A l’auteur,
              En tant qu’ancien journaliste professionnel et connaissant donc tous les rouages et ...les roueries du métier il m’arrive bien souvent de douter fortement des sources d’informations que l’on pense fiables au point d’y croire dur comme fer. N’oubliez pas que dans ce domaine également la manipulation existe. Dans ce préambule ne croyez pas une seule minute que je ne sois pas entièrement d’accord avec votre article. .. a bien des nuances près toutefois. D’où ma question peut-être indiscrète. Vivez-vous ou avez-vous vécu en Tunisie ?
              Amicalement.


              • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 16 septembre 2013 23:13

                @ Henri Diacono alias Henri François

                 

                Bonsoir,

                Après un séjour ininterrompu d’une quinzaine d’années en France (études, puis début de ma carrière universitaire), j’ai vécu et je vis actuellement entre la Tunisie et la France.


              • Henri Diacono alias Henri François 17 septembre 2013 06:18

                Pourquoi alors ne pas se rencontrer un jour en Tunisie, mon pays natal ainsi que celui de tous mes ascendants même les plus lointains. A Kélibia justement où j’ai planté ma retraite après un séjour d’un quarantaine d’années en France et ailleurs dans le monde ? Si tel est votre désir on pourrait trouver un moyen d’échanger par une autre voie que la présente.
                Amitiés.


              • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 17 septembre 2013 10:07

                Bonjour,

                Excellente idée, nous essayerons de la réaliser !

                Bien cordialement,

                Salah HORCHANI


              • Massada Massada 17 septembre 2013 08:06

                Magnifique tentative de l’article !


                « Le ridicule ne tue pas », première essai : échec

                Aladeen, faite attention à force de multiplier les essais, vous finirez par réussir smiley



                • MuslimADieu MuslimADieu 17 septembre 2013 09:17
                  • utilisent leur croyances pour imposer aux autres leurs propres vues politiques
                  • nous balancent leur foi à la gueule dès la première minute.
                  • s’estiment élus de Dieu avec quelque chose à hériter de lui.
                  • s’estiment êtres les porte drapeau du renouveau de leur religion
                  • n’hésitent pas à s’accoquiner avec des mercenaires à leur cause et se fichent alors de leur foi.
                  • n’hésitent pas à mentir, corrompre et recourir aux coups bas.
                  • n’ont aucune considération pour les gens de l’autres camp et pratiquent une forme d’apartheid s’ils sont au pouvoir.





                  • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 17 septembre 2013 10:23

                    L’hypocrisie, la duplicité et le double langage d’Ennahdha perdurent :  Ennahdha soutient la liberté d’expression... en muselant les journalistes ! 

                     

                    Le bureau d’Ennahdha a publié, aujourd’hui [17 septembre 2013], un communiqué où il exprime son soutien à la liberté d’expression, comme pilier de la transition démocratique. Est-ce possible ? On croit rêver !

                    N’est-ce pas le gouvernement dominé par le parti islamiste Ennahdha et conduit par l’un de ses dirigeants, Ali Larayedh, qui est en train de s’acharner sur les médias indépendants, de poursuivre les journalistes devant les tribunaux et de tenter d’imposer son contrôle sur les médias publics, notamment par les nominations de directeur généraux non sur la base de leurs compétence et expérience mais pour leur allégeance politique ?

                    Hypocrisie ? Duplicité ? Double langage ? Tentative de rattraper un très mauvais coup avec les poursuites judiciaires lancées à l’encontre des journalistes Tahar Ben Hassine, Zied El-Heni, Mourad Mehrezi, et autres Zouhair El-Jis, sans parler des procès publics intentés quasi quotidiennement par les dirigeants islamistes contre les médias ? C’est un peu tout cela à la fois...

                    Ennahdha ne perd rien, il est vrai, à exprimer, dans un communiqué téléphone et très tardif, son soutien à la liberté de la presse et au droit des journalistes à s’exprimer librement et à exercer leur profession sans pression ni intimidation.

                    Le parti de Rached Ghannouchi, qui a observé un silence assourdissant au cours des derniers jours, alors que les journalistes étaient harcelés par une justice aux ordres, a cru devoir rappeler son respect au corps judiciaire, souligner son indépendance et nier tout lien de près ou de loin entre ses dirigeants et les décisions de la justice. Et, bien entendu, il compte sur notre naïveté pour le croire sur parole, alors que des doigts désignent l’ex-ministre de la Justice et actuel ministre conseiller du chef du gouvernement, Noureddine Bhiri, de diriger, à distance, le ministère de la Justice.

                    Mais là où Ennahdha fait vraiment trop fort c’est lorsqu’il appelle à appliquer le décret-loi n° 115 (promulgué le 2 novembre 2011 et qui tient de nouveau code de la presse, NDLR) et à abroger les sanctions physiques à l’encontre des journalistes.

                    Faut-il rappeler, à ce propos, que c’est le gouvernement Ennahdha qui refuse d’appliquer ce décret-loi où, justement, les sanctions physiques n’existent plus. Mais c’est trop demander à Ennahdha de lire les textes de loi dont ils parlent...

                     

                    Source :

                    http://www.kapitalis.com/medias/61-medias/18207-tunisie-medias-ennahdha-soutient-la-liberte-d-expression-en-muselant-les-journalistes.html

                    Salah HORCHANI


                    • Henri Diacono alias Henri François 17 septembre 2013 12:51

                      A l’auteur,
                      Hélas nous sommes quelques uns , ici, à crier dans le désert. Et même l’écho de nos voix ne nous répond plus sur le danger extrême qui menace non seulement ce petit bout de terre, notre terre, mais avec lui tout le légendaire littoral sud de la méditerranée, déjà bien « amoché » par l’anarchie régnant en Libye.
                      Me voilà persuadé aujourd’hui d’une évidence. Tout ce malheur a été soigneusement programmé par certains ténors du monde dit Occidental, et notre chère France avec, sitôt après l’explosion des printemps arabes, justement sur ce petit bout de terre. Notre terre !
                      Leur profond désir ou plutôt leur profonde volonté, apparait au grand jour : déclencher dans toute es nations arabo-musulmanes ou arabophones de confession musulmane des guerres entre les différentes mouvances de leur religion. Afin, primo, de conforter la présence et de l’extension de leur protégé « oriental » (qui tire bien des ficelles dans l’ombre) et secundo, de créer un rideau de fumée tout autour de leurs autres protégés, arabes et purs arabes ceux là, extrémistes obtus de la religion musulmane de surcroit, mais avec lesquels, en véritables gargantuas du capitalisme , ils pataugent en se gavant dans leurs immenses richesses.
                      Hochni, j’ai envie de vomir !


                      • claude bonhomme claude bonhomme 17 septembre 2013 14:08

                        Mais est-il bien nécessaire d’avoir recours à une théorie conspirationniste pour expliquer ces événements ?


                        • claude bonhomme claude bonhomme 17 septembre 2013 17:08

                          Quoi ? Ma question ne mérite pas d’être posée ?


                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 17 septembre 2013 18:25

                            @ claude bonhomme ,

                            Bonsoir,

                            Conspiration ou pas !

                            Sans aller jusqu’à croire à une conspiration occidentale active, je suis persuadé qu’il s’agisse d’une conspiration passive du fait que l’occident soutient (et donc est allié à) un régime dominé par un parti (Ennahdha) qui refuse la notion de l’égalité dans la citoyenneté, notion qui est le fondement de toute démocratie et dont le manquement est le fondement de l’apartheid.

                            Salah HORCHANI 


                          • claude bonhomme claude bonhomme 23 septembre 2013 13:27

                            Peut-être. Mais il ne faut pas oublier le rôle de la bêtise dans l’histoire.

                            C’est ce que je constate dans les recherches que je fais sur la management des ressources humaines. Je viens d’ailleurs de proposer pour la 3è fois un petit article sur les « promotions »


                            • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 15 octobre 2013 19:37

                              Vers la fin du dix huitième siècle, au summum des conquêtes coloniales, les impérialistes anglais ont créé deux forces destructrices apparemment antagonistes, le Sionisme d’un côté, le Wahhabisme ou Salafisme de l’autre. Ils appliquent en cela la devise : « diviser pour régner ». Si les sionistes sont le glaive de l’impérialisme, les islamistes en sont les supplétifs, les harkis. Le sionisme est une calamité extérieure imposée au monde arabe. Le wahhabisme, est une maladie dégénérative endogène inoculée aux Arabes afin qu’ils s’attaquent d’abord à d’autres musulmans sunnites : les Turcs, et ensuite aux autres Arabes. Rached Ghannouchi ayant déclaré que les Salafistes étaient « ses fils », il est donc le père du Salafisme en Tunisie. Inutile alors de distinguer entre Salafisme, Wahhabisme ou Islamisme : c’est la même engeance. 
                              L’islamisme est à l’islam ce que le sionisme est au judaïsme : une idéologie de conquête du pouvoir et de l’argent au nom de la religion et au détriment des peuples.
                              http://numidia-liberum.blogspot.com/2012/08/pourquoi-les-islamismes-sont-ils-pro.html


                              • Reflexions 25 octobre 2013 23:36

                                .......... Les REVOLUTIONS des PEUPLES appartiennent aux PEUPLES.........

                                 et non aux Religieux, qu’ils soient Chretiens, Juifs ou Musulmans ! ! ! ! !

                                Comme pendant la Révolution Française de 1789, si les Curés, les Oulémas ou les Imams voulaient la guerre, ils ont eu la guerre .....et ils l’ont perdue ! ! ! !

                                Voila comment les Révolutionnaires Français ont fait leur Révolution :

                                " La Terreur est marquée de haine du christianisme : destruction d’édifices, mascarades dans les églises, exécution de prêtres, religieuses et pratiquants, campagne pour l’abdication et le mariage des prêtres. La chute de Robespierre en juillet 1794 marque un répit. De 1794 à 1801, le budget du culte est supprimé et la liberté de culte reconnue : une sorte de séparation de l’Église et de l’État. En 1797, le Directoire, craignant une poussée royaliste se durcit à nouveau contre l’église : exécutions, déportation, essai de religion de remplacement. Le Directoire chasse également le pape de Rome (il meurt prisonnier à Valence en 1799) et instaure une république romaine en 1798.

                                .............................

                                Tous les 14 Juillet, le Peuple de France fête sa victoire contre les forces de l’Obscurantisme .......

                                Puisse le sacrifice des Révolutionnaires de 1789 être un exemple pour votre Lutte ! ! ! !

                                .............................

                                Alors, courage, Jeunes Tunisiens ; votre Révolution vous appartient ........ne vous la laissez pas voler par les curés, les imams ou les oulémas .......

                                Il n’y a pas que votre Pays qui est en jeu.......mais l’Avenir commun de l’Europe et de l’Orient

                                ..........................

                                Courage, valeureux Peuple Tunisien

                                La Jeunesse de France est de coeur avec vous ............ ! ! ! ! ! ! !


                                • Reflexions 25 octobre 2013 23:39

                                  Certains soutiennent qu’il y a un complot Americano-Sioniste....

                                  Je pense qu’ils se trompent.

                                  Si complot il y avait, ce serait un complot Américano-Islamiste concocté dans les années 20 ( entre les USA, la Grande Bretagne et les Frères Musulmans ) pour empécher la jonction Laïque Euro-Orientale.

                                  Jonction qui était en train de s’operer par la Laïcisation de plusieurs pays d’Orient : la Turquie, la Syrie, l’Irak, la Tunisie, l’Algérie ect ...ect

                                  Pour empecher la jonction entre l’Europe et l’Orient, il fallait « ré-islamiser » l’Orient.

                                  La création de l’Etat d’Israél a été utilisé comme un foyer de virulence qui a alimenté cette ré-islamisation de l’Orient.

                                  L’Etat d’Israél ne connaitra pas la Paix ; il n’a pas été concu pour cela ; il a été concu pour conceptualiser la fracture artificielle Nord-Sud ( dont le mur est une symbolique ).

                                  Quand, 50 ou 60 ans après la création de l’etat d’Israel, , tous les pays d’Orient seront ré-islamisés, les USA lacheront les Sionistes......Ils seront les dindons de la farce.

                                  Le foyer de virulence Sioniste ne servira plus a rien : la misson des USA et des Frères Musulmans sera accomplie : les USA lacheront les Sionistes......

                                  ........................................................

                                  Si complot il y a , ce serait donc un complot Americano-Islamiste concocté dans les années 20 pour empécher la jonction Europe Orient

                                  .......................................................


                                  • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 26 novembre 2013 07:05

                                    Qu’y a-t-il encore de commun entre Ennahdha et Israël ?

                                    Les tergiversations, la guerre des nerfs, le double langage et les revirements sont des ingrédients qui caractérisent les stratégies de dialogue d’Ennahdha et Israël avec leurs partenaires.

                                    Et, comme a dit Neji Djelloul, universitaire spécialiste d’islam politique :

                                    « Ennahdha agit comme Israël, elle négocie, mais, en même temps elle continue à implanter ses colonies (…)Ennahdha a étudié la stratégie de Khomeiny qui s’est débarrassé de ses opposants un à un » :

                                    https://www.facebook.com/photo.php?v=460392004071186

                                    Salah HORCHANI

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès