Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Un an de prison pour ne pas croire en Dieu

Un an de prison pour ne pas croire en Dieu

Le cadeau de Poutine à l’OCI.

L'Organisation de la Coopération Islamique (OCI), demande l’inscription du blasphème parmi les crimes et délits. La publication des caricatures par Charlie Hebdo l’a incité à redoubler ses efforts auprès de la commission des droits de l'homme de l'ONU pour la reconnaissance au niveau international de l’interdiction de l’offense aux croyants, également appelée diffamation des religions, avec l’instauration d’un délit ou crime de blasphème.

le Président Alassane Ouattara au Sommet de l'Organisation de la Coopération Islamique (2012)

Poutine leur donne raison : la Russie se dote en juin 2013 d’une législation anti-blasphème et anti-athées réprimant les atteintes aux sentiments religieux des croyants et les « actes publics exprimant un irrespect à l’égard de la société dans le but d’offenser les sentiments religieux des croyants ». "La Russie adopte une loi anti-blasphème". 

 
viktor-krasnov-athee-russe-poursuivi-pour-blaspheme.jpg Application : Viktor Krasnov, un internaute russe athée actuellement jugé suite à la délation de Dmitri Bourniachev et Alexander K, deux de ses "partenaires" de causerie sur un forum l’accusant d’avoir offensé leurs sentiments en tant qu’orthodoxes, risque un an de prison pour avoir écrit que Dieu n’existe pas et que la Bible était pour lui un recueil de contes juifs et une vraie connerie.

Suite à ces délations, il a déjà passé un mois en asile psychiatrique russe. Et il reçoit de nombreuses menaces anonymes.

 
"Russie : un internaute athée risque un an de prison pour offenses aux croyants"

"Борьба с богозаступниками"


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 mars 17:47

    La Russie n’a jamais été un exemple de démocratie... Mais il en est hélas !qui sont prêt à le suivre dans nos belles démocraties occidentales !


    • roman_garev 19 mars 20:13

      @Jean J. MOUROT

      La Russie n’a jamais aspiré à donner des leçons de démocratie à quiconque, c’est la vocation des ÉU qui ont commencé par annihiler la population indigène du continent envahi, ont passé par brûler vis des Japonais civils par son joujou atomique et n’arrêtent toujours pas à semer la mort des millions de par le monde entier.
      Pourtant, si les succès suprêmes de la démocratie occidentale (après Charlie Hebdo et les mariages homo) s’expriment par les ghettos musulmans dans toutes les grandes villes où même la police n’ose pas pénétrer et par le léchage des bottes de l’Oncle Sam tout-puissant, elle ferait mieux de garder ce paradis pour elle-même sans s’en vanter ni proposer en tant qu’exemple.

    • La mouche du coche La mouche du coche 20 mars 08:55

      Voilà une très bonne initiative. Les États doivent respecter leurs ressortissants et particulièrement ceux qui sont croyants. Des lois les protégeant des attaques des journaux de propagande gouvernementale comme Charlie-Hebdo sont de très bonnes choses.


    • Anthrax 20 mars 19:09

      @roman_garev

      C’est vrai que de la part d’un pays dont la moitié de l’histoire du 20 eme siècle à consisté à déporter et/ou massacrer sa population, des leçons de démocratie paraitraient assez comiques. 
      Allez, du passé faisons table rase...

    • roman_garev 20 mars 21:11

      @Anthrax
      De la part des pays impérialistes tels que la France, la Grande Bretagne, etc., qui pendant des siècles (la France jusqu’en 1962 en Algérie, et de nos temps en Libye) massacraient des peuples entiers de la planète (pas le sien, trop malinspour ça, mais les autres !) rien que pour s’enrichir de leurs biens, ces leçons deviennent vraiment absurdes.

      Чья бы корова мычала...
      Vos mains sont en sang innocent jusqu’aux coudes, messieurs les occidentaux.

    • roman_garev 20 mars 21:20

      @roman_garev

      La Dame Histoire est sévère. Les premières vagues des survivants des peuples massacrés par les mains démocratiques occidentales sont déjà aux portes tolérantes. Les spectateurs achètent du popcorne en attendant la suite. Juste châtiment, quoi.

    • robin 21 mars 10:11

      @La mouche du coche :

      Bien que croyant je n’adhère pas à votre analyse : Dieu est assez grand pour se défendre tout seul et adopter ce genre de lois est de l’ordre du Blasphème.


    • Anthrax 21 mars 21:04

      @roman_garev


      Un type est balancé dans une geôle du FSB. Là se trouvent deux autres types. Le nouveau demande « pourquoi êtes-vous là ?. Un des gars répond »Parce que j’ai crié Vive Molotov,« l’autre dit »Moi c’est parce que j’ai crié A bas Molotov. Et toi, pourquoi es-tu là ? Je suis Molotov.
      Petit exemple d’une sorte de génie du peuple russe qui n’a jamais baissé la tête devant la pourriture de leurs dirigeants. Et de ceux qui les soutiennent.

    • roman_garev 19 mars 18:07

      @l’auteur


      Votre titre provocateur est triplement mensonger. Je vais le prouver dans trois messages différents.
      1. Il n’existe pas dans la législation russe d’article qui poursuivrait pour « ne pas croire au Dieu ». Un tel article aurait contredit la Constitution de la Russie, à savoir :

      Article 28

      A chacun est garanti la liberté de conscience, la liberté de croyance, y compris le droit de professer et pratiquer individuellement ou avec d’autres toute religion ou de n’en professer et pratiquer aucune, de choisir, d’avoir et de diffuser librement des convictions religieuses et autres ou d’agir conformément à celles-ci.

      La loi dont il s’agit :

      Conséquence de la retentissante « prière punk » anti-Poutine entonnée par les jeunes femmes du groupe Pussy Riot dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou en 2012, cette loi entend réprimer les « actes publics exprimant un irrespect à l’égard de la société dans le but d’offenser les sentiments religieux des croyants ». Les contrevenants encourent une amende allant jusqu’à 300 000 roubles ou 240 heures de travaux d’intérêt général.

      Est-ce égal à votre « ne pas croire au Dieu », monsieur le menteur ?


      • sarcastelle 19 mars 18:30

        @roman_garev

        Et cependant, dire « Dieu n’existe pas » est le pire de tous les blasphèmes. 

      • sarcastelle 19 mars 18:40

        @sarcastelle

        .
        Et l’article 28 de la constitution russe manque de clarté : on peut ne professer aucune religion, mais peut-on prôner l’incroyance ? 

      • Algunet 19 mars 18:41

        @sarcastelle
        Que non !

        •  Selon le Larousse : Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré. (Le blasphème est à distinguer du sacrilège : le premier consiste en paroles, le second en actes.)
        • Je dis Dieu n’existe pas : il n’y a ni outrage ni sacrilège.
        • Je dis Dieu est un con : il y a outrage mais pas sacrilège !!! et encore ça se discute car permettre à l’homme d’exister, faut en tenir une couche... mais là c’est de l’humour !
        • Simple non ?

      • roman_garev 19 mars 18:58

        @sarcastelle

        « peut-on prôner l’incroyance ? »
        Mais oui, car on y lit :
        « A chacun est garanti la liberté (...) de diffuser librement des convictions religieuses et autres ».

      • JL JL 19 mars 20:24

        @sarcastelle
         

         c’est vous qui avez obtenu la suppression de mon post ?
         
        Bis repetita,
         
        dire que, je cite : ’’ Dieu n’existe pas est le pire de tous les blasphèmes’’ procède de la police de la pensée et constitue un acte de trouble à l’ordre public par le fait d’exciter les croyants contre les athées.
         
        Le blasphème est un mot de croyant qui n’a pas de consistance pour un athée : on ne saurait blasphémer quelque chose qui n’existe pas.

      • sarcastelle 19 mars 21:51

        @JL

        Les seuls messages dont j’ai jamais demandé l’effacement étaient de moi. 

        Ne vous énervez pas. Je ne suis pas croyante. Il y a plein d’oeuvres où on fait l’effet littéraire consistant à faire dire, à un croyant s’adressant à un blasphémateur, une forte parole du genre : « En injuriant Dieu vous l’aimez encore puisque vous lui parlez ; vous êtes en l’attaquant plus proche de lui que vous ne pensez ; le pire désamour et la pire offense est qu’on ne le regarde plus, etc. », ou un truc comme ça. Bien dit, ça en jette. 



      • JL JL 20 mars 09:05

        @sarcastelle

         
         si l’argument vaut pour les injures adressées à dieu, il ne vaut rien face à celui qui nie l’existence d’un dieu qui serait aussi vengeur que bon. 
         
        Le blasphème ne s’adresse pas à dieu, mystère parmi les mystères, mais au seul Bon dieu des croyants. Et sur ce point, il est en effet difficile de croire à un bon dieu quand on voit ne serait-ce qu’une infime partie de la misère du monde.

      • roman_garev 20 mars 10:36

        @sarcastelle
        « En injuriant Dieu vous l’aimez encore puisque vous lui parlez »


        Marrant, mais ça me rappelle l’attitude des Ukrainiens et de tous les russophobes occidentaux. Il suffit de remplacer dans cette phrase le mot « Dieu » par le mot « Poutine » smiley Pour un Ukrainien contemporain, tout malheur vient de lui.

        Surtout ne pas m’inculper de diviniser ni idolâtrer le président russe. Loin de ça, sa politique intérieure me semble plutôt médiocre (par exemple, l’adoption de cette loi dont il s’agit ici me paraît une grande erreur). Mais quant à sa politique extérieure, je ne trouve pas un seul leader d’une puissance contemporaine qui pourrait l’égaler.

      • Rensk Rensk 20 mars 10:54

        @sarcastelle

        Faut comprendre ce qu’on lit =
        d’avoir et de diffuser librement des convictions religieuses et autres  smiley


      • Anthrax 20 mars 19:11

        @Algunet

        Oui mais si dieu n’existe pas il ne peut pas être un con. CQFD.
        Par contre, sa connerie serait une preuve de son existence.

      • JL JL 21 mars 10:04

        @Anthrax
         

        Pour paraphraser CH, on pourrait dire : c’est dur d’adorer un con.
         
        Les cons c’est connu, ça ose tout : ceci expliquerait cela.
         
        Moi je croirai en dieu le jour où tout ira bien sur cette terre, et pas seulement pour moi : je ne suis pas solipsiste, bien au contraire.

      • révolQé révolQé 21 mars 14:55

        @sarcastelle
        La différence entre le père Noël et dieu est que le père Noël existe...lui.
         smiley


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 21 mars 17:24

        @roman_garev
        Les constitutions sont comme les promesses électorales. Elles ne sont pas faites pour être respectées ! L’URSS, comme la France de 1792, avait une constitution très démocratique. Cela n’a pas empêché ces démocraties de ne pas se montrer très démocratiques !


      • Anthrax 22 mars 19:39

        @roman_garev

        Tu devrais faire une analyse. 
        Tu sais qu’il y a une excellente école de psychiatrie russe ? (enfin, ce qu’il en reste après les purges.)

      • roman_garev 19 mars 18:51

        @l’auteur


        Votre deuxième mensonge dans votre titre consiste dans les mots affirmatifs « un an de prison » sans aucun conditionnel ni signe d’interrogation, ce qui signifie « condamné à un an de prison ». 
        Comme si le procès était terminé, le verdict était prononcé et entré en vigueur.
        Tandis que même dans vos sources on lit : « risque un an de prison ».
        Vous aussi, vous risquez pas mal de choses pour diffamation évidente à la justice russe, and so ?
        Pour l’info : la session suivante du tribunal est fixée au 28 mars. Et personne ne dit que ce sera la dernière.
        Une condamnation pour une cause aussi risible que celle-ci pourrait mener à l’abrogation de cette loi (pour le moins douteuse, dois-je reconnaître) par le Cour constitutionnel de la Russie (voir ci-dessus l’article 28 de la Constitution), ce qui n’entre évidemment pas dans les intentions du Kremlin. 

        • j.michel j.michel 1er avril 18:33

          @roman_garev
          peut-être ne sera-t-il pas condamné, mais il est quand même poursuivi et passe devant le tribunal pour avoir dit publiquement ne pas croire en Dieu, à partir de cette loi sur le blasphème. De plus il reçoit des menaces. Pour le moment en France ceci est inconcevable, mais pour combien de temps encore ?


        • fred.foyn Le p’tit Charles 20 mars 08:12

          bof..l’humanité est débile de croire toujours au veau d’or...


          • Habana Habana 21 mars 10:14

            La religion prend, une fois de plus, le dessus sur la liberté d’expression !

            Commencent à nous faire chier tous ces religieux !

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès