Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Une histoire de livres sacrés et d’un magazine X

Une histoire de livres sacrés et d’un magazine X

Old+Books Terry Jones, le pasteur qui veut brûler des Corans est un abruti qui a heureusement mis fin à son projet stupide. Comme le souligne Koz dans son excellent billet, cette affaire a délibérément été traitée médiatiquement d’une façon aberrante, sans hiérarchiser l’information. Qui connaissait ce pasteur d’une micro-paroisse avant ? Quel est l’intérêt de monter en sauce une initiative d’un petit groupe d’allumés dans un bled paumé de Floride ? Ceci alors que, unanimement, protestants, catholiques, orthodoxes, gouvernements, politiques condamnaient le geste...

Bien évidemment dans certains pays musulmans, l’occasion fut trop belle pour d’autres groupes extrémistes, islamistes ceux-là, pour de grandes manifestations comprenant des autodafés, des menaces sur les minorités chrétiennes déjà sous tension etc... C’est d’ailleurs exactement ce que souhaitent les Jones et ses pendants de toutes religions : creuser le fossé entre les hommes.

Le gouvernement US a réussi a faire entendre raison au pasteur Jones, à moins que celui-ci n’ait cherché que la publicité et les dollars de donation d’autres cinglés. Tant mieux que ce renoncement, brûler un livre représentant la foi de millions de croyants, tenter de les offenser par ce biais est une pratique stupide et écœurante, quelle que soit la religion visée.

Certes en bon chrétien réformé, je n’accorde une valeur qu’à l’écriture elle-même. Pour moi brûler une Bible est un manque de respect, pas un truc sacrilège. Après tout il y en a qui lisent leur bible en annotant, en cornant, en tripatouillant leur livre sacré. Dieu est tout de même au-dessus d’un peu de papier. Mais le geste de brûler reste offensant, surtout vis-à-vis de ceux qui considèrent le livre en lui-même comme saint.

C’est d’ailleurs ce qu’auraient pu se dire les autorités US quand elles ont brûlé non pas le Coran mais des Bibles chrétiennes en 2008.

En 2008, le Pentagone a pris la décision de brûler des Bibles appartenant à des soldats américains, tandis qu’ils étaient en mission en Afghanistan. L’aumônier Gordon James Klingenschmitt a expliqué que ces Bibles étaient imprimées dans les langues locales (le dari et le pachto) et devaient être offertes à des « citoyens afghans qui accueillent les soldats dans leurs maisons ». Il est vrai que prêter le flanc à une accusation de conversion des populations afghanes au christianisme, donner corps à la propagande des talibans n’était pas malin. De la à détruire des bibles...Lt. Col. Mark Wright aurait même déclaré que brûler « les déchets » en zone de guerre est la procédure normale. Suite à cet incident, aucun tollé notable. En Inde, les autodafés de bibles (et l’assassinat de 32 chrétiens par la même occasion !) par des extrémistes hindous ayant la haine tant du musulman que du chrétien n’ont pas non plus provoqué de tollé notable.

Et puis il y a eu aussi, cette histoire d’Israéliens sionistes version ultra qui ont brûlé des nouveaux testaments...La encore, l’indignation fut discrète. L’indignation médiatique serait-elle à géométrie variable ?

Que ce soit pour le judaïsme, l’islam ou le christianisme, brûler un ouvrage sacré est non seulement offensant et dégradant mais de plus ne sert qu’à renforcer les franges les plus extrémistes, attiser la haine.

Bien plus amusante est cette initiative d’étudiants texans, qui proposent d’échanger une bible contre un livre porno. Même si cela peut en agacer certain, on est ici à mille lieux des moustaches cinglées du pasteur Jones et des barbes des islamistes pakistanais.

Initialement paru sur www.romainblachier.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 13 septembre 2010 11:09

    Échanger une bible, avec ses horreurs, véhiculant l’image d’un cadavre ensanglanté et mutilé, cloué sur une croix, l’image insoutenable d’une violence extrême, contre la porno, exhibant juste un acte naturel de façon explicite, certes, mais aussi la performance de certains organes à l’instar des épreuves d’athlétisme ou du chant lyrique, ne montrant toutefois pas une goutte de sang, on est gagnant au change du point de vue de la morale.


    • titi 13 septembre 2010 11:56

      « Terry Jones, le pasteur qui veut brûler des Corans est un abruti »

      Pas d’accord.
      Bruler le Coran c’est très con. Aussi con que bruler la Bible. Aussi con que bruler le drapeau US dans des manifs. Aussi con que de vouloir construire une mosquée à coté de Ground Zero. Aussi con que tuer le descendant d’un peintre parce qu’il n’est pas d’accord avec les pratiques de l’Islam.

      Cependant je pense que le pasteur Terry Jones a fait beaucoup mieux que bruler le Coran : il a réussi a démontrer quelque chose : chez l’oncle SAM, et plus généralement en Occident la liberté d’expression est a géométrie variable.

      On peut faire n’importe quoi au nom de l’Islam : c’est garantit par la liberté d’expression.
      Par contre on ne peut rien faire contre. Quel tollé pour mettre simplement le feu a ce qui n’est qu’un bouquin.

      CQFD. Merci M.Jones.


      • groy 14 septembre 2010 09:25

        « Quel tollé pour mettre simplement le feu a ce qui n’est qu’un bouquin. »

        Aaaaarrrhhh...
        Quel effroi de lire ça.

        On brule pas des livres bordel.
        Quel qu’il soit.


      • titi 14 septembre 2010 10:19

        Et pourquoi pas ?

        Le livre n’est qu’un support à la parole, à la pensée. Ce n’est pas la parole et la pensée.


      • Deneb Deneb 13 septembre 2010 12:05

        Bruler un coran est aussi inutile que de le lire. Quoi que, si c’est pour se rechauffer ...


        • LE CHAT LE CHAT 13 septembre 2010 12:51

          ça doit être sympa , la bible tournée par marc Dorcel !

          et voici la tenue des nouveaux prêtres  !


          • titi 13 septembre 2010 13:18

            D’ailleurs en y réflechissant...

            L’Islam interdit la représentation de Dieu. Vraisemblablement pour éviter l’adoration de reliques, d’icones, etc...
            Et pourtant les musulmans considère leur Livre comme sacré ??? Une sorte de fétichisme finalement.

            N’y a-t-il pas une hérésie qui aurait glissé d’une impossible vénération du support de l’image vers une vénération du support de la parole ?


            • docdory docdory 13 septembre 2010 14:37

              @ Romain Blachier

              Dès l’instant ou l’on accepte, au nom de la liberté religieuse, que soient insultée la mémoire des victimes du 11 septembre par la construction obscène d’une mosquée à proximité de Ground Zero, il faut accepter, au nom de la liberté d’expression, que soit brûlé dans ce même lieu le livre qui a été l’unique source d’inspiration des auteurs des attentats du 11 septembre !
              Question : sans le coran, y aurait-il eu les attentats du 11 septembre ? 
              Réponse : non !

              • UltraLord 13 septembre 2010 15:37

                La religion n’est qu’un prétexte qu’au fanatisme. Il n’y aurait pas eu le coran, il y aurait eu autre chose.

                Que c’est rassurant de penser que les terroristes sont tous musulmans ... qu’ils ne peut y en avoir d’autres ... et qu’on les reconnait à leur grande barbe noire.

                A vous écouter, on se demande si vous ne croyez pas au père Noël ... le même, mais en blanc et qui distribue des cadeaux ...

                Dans tous les cas, c’est de la provocation malsaine pour monter les gens les uns contre les autres. Bruler le coran, ça sert à quoi ? Qu’il s’essuie les fesses avec chez lui si ça lui fait plaisir. Mais en faire une fête anti-musulmane ... c’est juste inciter à plus de haine ... qu’on nous rendra bien par la suite.

                Au lieu de trouver des solutions pour s’envoyer des trucs à la tronche, ils feraient mieux de trouver des moyens de mieux vivre ensemble, ou tout de moins de s’ignorer en silence ... Mais c’est tellement plus simple de cracher sur son voisin que d’essayer de le comprendre ...


              • OMAR 13 septembre 2010 17:18

                Omar T.

                Docdodo : Il n’y a que les attardés qui répondent à leurs propres questions...


              • docdory docdory 13 septembre 2010 22:10

                Ce citoyen américain qui a brûlé le coran ne fait que répondre par une toute petite provocation à l’énorme provocation qui consiste à vouloir bâtir une mosquée géante à deux pas de Ground Zero .


              • titi 14 septembre 2010 10:21

                « Il n’y a que les attardés qui répondent à leurs propres questions... »

                Et le philosophe..


              • OMAR 13 septembre 2010 17:15

                Omar T.

                Désolé Romain :

                Plus vous parlerez de ce taré de Pasteur, plus vous valorisez sa dabolique intention.

                Et plus grave, plus vous en ferez de futurs émules, dont certains passeront à l’acte..


                • cob 13 septembre 2010 19:50

                  Et bien alors Omar, où sont donc passées ces si belles valeurs de l’islam : paix, amour, tolérance, etc ?



                • OMAR 13 septembre 2010 22:17

                  Omar T.

                  Con :"Et bien alors Omar, où sont donc passées ces si belles valeurs de l’islam : paix, amour, tolérance, etc ?


                  Un Pasteur est en train de les brûler...

                • Traroth Traroth 13 septembre 2010 17:17

                  Il faut bien dire que ces histoires de gens faisant l’acquisition d’un grand nombre de livres sacrés qu’ils haïssent afin de les brûler, mais finançant donc au passage leurs éditeurs, a quelque chose d’assez amusant, dans le genre ironique...


                  • Chris du Fier Chris du Fier 13 septembre 2010 19:09

                    Jones rêvait de brüler un symbole religieux...

                    Omar l’ a fait..
                    Y a plus d’ églises au Darfour.


                    • OMAR 13 septembre 2010 22:20

                      Omar T.

                      Chris du fiel : avez-vous vérifié ?


                    • Serpico Serpico 13 septembre 2010 21:02

                      Tout dépend en réalité de l’intention derrière le geste de brûler un livre.

                      Quand l’armée US brûle les bibles qui lui restent sur les bras, il n’y a aucune intention d’embêter qui que ce soit. Ce n’est dirigé contre personne.

                      Un chrétien pratiquant pourrait trouver ça « pas bien » et c’est normal mais il comprend que personne ne le vise.

                      On peut imaginer la même chose avec le coran mais je suis sûr qu’un extrémiste ne pardonnerait pas...

                      Quand l’abruti des USA médiatise son intention de brûler le coran, il n’a qu’une idée en tête : communiquer avec les musulmans. Leur dire « Je vous emmerde ! ».

                      Cela n’a aucune autre signification qu’une agression dirigée contre une catégorie de personnes.

                      Dire que c’est juste s’en prendre au livre n’a aucune chance d’être pris au sérieux. L’acte est dirigée contre des gens et non contre le papier.


                      • Radix Radix 13 septembre 2010 21:58

                        Bonsoir

                        L’espèce humaine m’étonnera toujours !

                        On a écrasé sous les bombes l’Irak, Gaza et l’Afghanistan et maintenant qu’un illuminé veut brûler un tas de papier qu’il a acheté, c’est un tonnerre d’indignations !

                        Combien de Corans ont été brûlé sous les bombes ?

                        Radix


                        • Serpico Serpico 14 septembre 2010 15:34

                          Radix « maintenant qu’un illuminé veut brûler un tas de papier qu’il a acheté, c’est un tonnerre d’indignations ! »

                          ****************

                          Il n’avait pas besoin de le faire savoir à la Terre entière si ce n’était QUE du papier à brûler.

                          Non ?


                        • vinvin 16 septembre 2010 02:35

                          Il est a mon avis fort regrettable que ce TERRY JONES ne soit pas aller jusqu’ au bout de son projet :


                          Car d’ une part, il est un devoir d’ enculer le feu a tous les corans qui peuvent nous tomber dans les mains ; Mais il en va de meme avec la bible et la tora.

                          Il est un devoir de brûler également toutes les bibles et toras qui peuvent nous tomber entres les mains. Lorsque nous aurons brûler tous ses torches cul nous pourrons peut-être enfin discuter !





                          VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès