Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Alerte à Deepwater !

Alerte à Deepwater !

Au fur et à mesure des mois qui passent, on commence à peine à mesurer l’étendue du désastre, et des conséquences qui en découlent déjà.

 

La fuite du pétrole, aussi catastrophique qu’elle soit, ne doit pas masquer d’autres réalités, toutes autant dommageables.

Dans la deuxième quinzaine de juillet, d’autres fuites de pétrole ont été découvertes, issues manifestement du sol fissuré par l’explosion. lien

La tentative de stopper définitivement la fuite semble bien fragile. lien

Malgré la volonté de BP de dissimuler l’étendue du désastre, quelques journalistes réussissent à faire sortir des vérités du puits. lien

Pourtant « Le Monde  » du 28 juillet n’a pas peur d’écrire que « le pétrole a pratiquement disparu de la surface du golfe du Mexique ». lien

Mais le pétrole n’est qu’un des aspects de la question. Il ne faudrait pas ignorer les problèmes liés au méthane, et au dispersant toxique utilisé, qui sont loin d’être négligeables.

On le sait aujourd’hui, BP a utilisé le Corexit 9500, dans le but annoncé de « disperser » le pétrole. lien

Il est possible que la motivation de BP soit aussi guidée par la volonté de masquer l’étendue de la pollution, puisque le produit dispersant fait disparaitre la visibilité de la nappe en surface. lien

Ainsi que l’ont constatés des scientifiques, à bord du navire le Pélican, il y a, à grande profondeur de l’eau polluée au pétrole (oil plumes) et ces « nuages » sous-marins sont d’une grande superficie jusqu’à 16 km de long, pour 5 km de large, et d’une épaisseur de 90 mètres.

Ils ont été détectés jusqu’à 600 mètres de profondeur. lien

Corexit 9500 contient pour 1à 5% de Propylène Glycol, et de 10 à 30% d’acide sulfonique.

Un contact cutané prolongé dessèche la peau en provoquant éventuellement des dermatites, ou même une « pneumonie chimique » chez l’animal, et donc chez l’homme, si il est ingurgité/régurgité.

Ainsi que l’affirme le docteur Susan Shaw, fondatrice et directrice de l’institut de recherche de l’environnement marin : «  Corexit 9500 est particulièrement toxique, il contient des solvants pétroliers et peut provoquer des saignements internes s’il est ingéré  ». lien

Selon une modélisation effectuée par le fabricant, l’utilisation du produit provoque une dispersion dans l’air de 5%, de 10 à 30% dans l’eau, et de 50 à 70 % pour le sol. lien

Il faut ajouter à cela qu’il y a une possible accumulation du produit dans la chaine alimentaire.

Selon la fiche technique du produit, aucune étude de toxicité n’a été menée. lien

Une exposition excessive au Corexit 9500 peut altérer le système nerveux central, provoquer des vomissements, voire même des dommages aux globules rouges, au rein, au foie. lien

A cela il faut ajouter la pollution dégagée par les nappes de pétrole en mer, auxquelles le feu a été mis.

On se souvient du témoignage de Kindra Arnesen, cette louisianaise que l’on peut revoir sur cette vidéo.

Elle évoque largement les problèmes cutanés de sa fille, liés manifestement à la pollution de l’air.

Sur le terrain, la situation est surréaliste :

Sur les plages souillées de Floride, les enfants jouent dans le sable pollué par les agents dispersants, et le pétrole.

Un laboratoire a fait des prélèvements sur les plages du Golfe du Mexique, et l’eau captée à provoqué l’explosion d’une éprouvette, tant était importante la concentration de pétrole dans l’eau.

On peut le découvrir sur cette vidéo.

Un autre problème préoccupant est lié à l’importante quantité de méthane relâché dans l’atmosphère.

Les conséquences d’une éruption océanique provoquée par le méthane seraient catastrophiques. lien

Le docteur Gregory Ryskin, ingénieur chimique de la Northwestern University dans l’Illinois, propose une hypothèse :

Il croit que l’extinction de masse qui s’est produit il y a 251 millions d’années soit liée à l’explosion d’une énorme poche de méthane.

Cette poche, de l’ordre de 10 000 gigatonnes, pourrait s’être accumulée sous le fond de l’océan, et suite peut-être à un tremblement de terre, aurait été libéré.

L’explosion du méthane aurait déclenché des tsunamis provoquant la disparition de 95% des espèces marines, et de 70 % des espèces terrestres. lien

Comme il l’écrit : « ce qui est déjà arrivé hier peut évidement se reproduire demain ».

Or, les experts évoquent la présence d’une importante poche de méthane à proximité du forage de Deepwater.

Naomi Klein, la célèbre journaliste, évoque « une plaie béante dans le golfe du Mexique  » affirmant « qu’il ne s’agit pas d’un simple accident industriel, mais d’une blessure profonde infligée à la Terre  ».

Dans un article paru dans « Courrier International  », elle n’y va pas avec le dos de la cuillère :

« Si l’ouragan Katrina a mis à nu la réalité du racisme, le désastre de BP a mis à nu quelque chose de beaucoup plus profondément occulté : le peu de contrôle que nous exerçons sur les terribles forces naturelles interconnectées avec lesquelles nous jouons avec une telle insouciance. BP n’est pas capable de reboucher le trou qu’il a fait dans la Terre ». lien

Aujourd’hui des américains sont de plus en plus nombreux à se préparer au pire, et envisagent déjà « la vie après le pétrole »

Telle Jennifer Wilkerson qui cultive ses légumes dans sa cuisine lien ou André Angelantoni qui a stocké des provisions dans sa maison de San Rafael, en Californie, troquant ses actions contre des lingots d’or, d’argent, convaincu que la baisse des ressources pétrolières auront des effets brutaux.

Une association, Transition US aide les citadins à se préparer à « l’après pétrole », en leur proposant des jardins communautaires, et étudie la mise en place d’une « monnaie locale » au cas ou la monnaie nationale serait menacée.

Mais revenons à Deepwater.

Contre toute attente, cette catastrophe majeure ne semble pas remettre en cause les forages en eau profonde. lien

Ils se comptent pourtant par centaines au sud des Etats-Unis, et la décision prise d’un moratoire de 6 mois vient d’être rejetée par la Cour d’Appel, celle-ci estimant que « l’administration n’avait su prouver que la poursuite des forages pourrait entrainer des dommages irréparables ». lien

Si l’on songe que les conséquences de cette catastrophe concernent pour l’instant 20 millions de personnes, on peut s’interroger sur la pertinence de cette décision.

Une pétition a été lancée pour le boycott de BP et on peut la signer sur ce lien.

Cela dit, il n’est pas sur que BP survive à la catastrophe, puisqu’en dix semaines sa capitalisation boursière est passé de 190 à 90 milliards de dollars. lien

Comme dit mon vieil ami africain :

« L’eau du fleuve ne retourne jamais à sa source » et j’ajouterais : sans la sagesse et l’intelligence, l’homme a peu d’avenir sur cette Terre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • Clojea CLOJEA 30 juillet 2010 09:52

    Salut Olivier : Très bon article, et dis moi : Si on lançait une pétition à travers le net, via Agoravox pour stopper les forages en eaux profondes ? Qu’en dis-tu ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 11:46

      Clojea,
      oui, c’est une très bonne idée, et surement plus efficace que la pétition contre BP.
      je vais voir avec les sites qui lancent des pétitions, et si tu peux voir de ton coté ?
       smiley


    • Clojea CLOJEA 30 juillet 2010 12:03

      All right my friend. Je te tiens au courant.


    • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 juillet 2010 14:56

      Quelqu’un pourrait il me citer une seule pétition ayant influencé un choix de société, une décision importante, politique (autre que les pétitions d’immeuble) ??

      Autant repeindre une girafe, les élections sont déjà quasiment inutiles.
      Une pétition ???!!!! Seule utilité en général : filer des listes d’opposants au pouvoir, gracieusement et haut les coéurs.
      La seule pétition que j’ai signé, c’était pour virer un mauvais DJ, dans une soirée.
      Non vraiment, quand j’entend « pétition », je suis pris d’un impossible fou rire.


    • Alpo47 Alpo47 30 juillet 2010 10:19

      Beaucoup d’incertitudes sur ce qui pourrait bien devenir la plus grande catastrophe écologique .... de tous les temps. Mis à part, peut être, la météorite de Sibérie ?
      Etonnant, la nappe qui avait « disparu » des cartes Google a réapparu http://paulrademacher.com/oilspill/#

      Que BP survive, ou pas, n’a aucune importance. Ses contrats pétroliers, ingénieurs et puits seraient « avalés » par une autre compagnie ... qui aura les mêmes pratiques.


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 11:48

        Alpo47,
        malgrès les tentatives diverses et variées pour tenter de cacher « la merde au chat », les informations commencent à circuler, et j’ai la conviction que nous allons encore en découvrir bien plus dans les jours qui viennent,
        merci de ton commentaire.


      • Gabriel Gabriel 30 juillet 2010 10:28

        Bonjour Olivier,

        Comment lutter contre l’appât du gain, la goinfrerie monétaire de ces grands groupes pétroliers pour qui la vie et la sécurité ne font pas le poids face à leurs profits ? Le nombre d’assassinat directe ou indirecte perpétré sur l’autel de l’or noir se chiffre en million. Ces gens là ont subit l’ablation du cœur afin d’avoir plus de place pour ranger leur portefeuille. Je qualifie leurs conduites de crime contre l’humanité et j’espère qu’arrivera le jour ou ils seront jugés comme tel.


        • Lemaïsjekiff Nestor 30 juillet 2010 11:16

          Salut Gabriel !

          "Je qualifie leurs conduites de crime contre l’humanité et j’espère qu’arrivera le jour ou ils seront jugés comme tel."

          Je crois que malheureusement d’ici le jugement des dirigeants de ce gros groupe pétrolier un autre l’aura devancé et tu es bien placé pour savoir du quel il s’agit ! 


        • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 11:50

          Gabriel,
          il serait surtout temps que ces mêmes financiers comprennent une fois pour toute qu’ils n’ont plus rien à attendre des produits fossiles, sauf des ennuis !
          et qu’ils se tournent définitivement vers les énergies propres et renouvelables.
          j’espère aussi qu’un jour ces empoisonneurs seront jugés comme ils le méritent.
          merci de ton commentaire.


        • Gabriel Gabriel 30 juillet 2010 15:19

          Salut Nestor,

          Tu penses à Total ? A propos pourquoi crois tu que je sois mieux placé que toi pour le savoir ? Cordialement

        • Lemaïsjekiff Nestor 30 juillet 2010 17:31

          Je voulais dire en fait, que d’ici qu’on les juge de l’eau aura coulé sous les ponts. Quand je dis que tu es bien placé pour, je voulais dire que l’« apocalypse » aura survenu avant le Jugement des dirigeants de ce gros groupe pétrolier, à la vitesse où vont les choses, à la vitesse avec laquelle on pourrit cette Terre elle pourrait être plus proche « apocalypse » que certains voudraient nous le faire croire !

          J’utilise le mot « apocalypse » comme je pourrais en employer un autre, rien de religieux là dedans, j’utilise ce mot car il est familier à beaucoup de monde.

          En résumé, il s’agissait d’une petite parabole pour dire ceci → En tant qu’ange t’es bien placé pour savoir de quoi il s’agit (LE JUGEMENT DERNIER)  !

          En tout cas ne vois pas de mal dans ce que je dis, pas de subtilité négative à ton encontre , j’aime beaucoup tes commentaires comme tes articles !


        • Massaliote 30 juillet 2010 10:43

          Excellent, Olivier. Vous avez remarqué comme la désinformation est à l’oeuvre sur cette catastrophe ? De plus, l’insuffisance criante de moyens dès les débuts m’interpelle. A croire qu’ils veulent laisser pourrir la situation. Même le gouvernement américain n’agit pas beaucoup. Les buts ? smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 11:51

            Massaliote,
            oui, le sujet a pratiquement disparu des médias habituels, jusqu’au Monde qui publie des conneries !
            c’est vraiment grave,
            mais le jour ou chacun va comprendre l’étendue du désastre, les populations comprendront qu’une fois de plus, on leur a menti.
            tchernobyl, deepwater, c’est du pareil au même !


          • BA 30 juillet 2010 10:43

            26 000 milliards de dollars à trouver.

            Si même les entreprises d’assurances s’inquiétent du dérèglement climatique…

            Rien ne fera jamais plus peur à une transnationale que de perdre de l’argent. Dès le Sommet de la terre de Rio, en 1992, les plus grandes compagnies d’assurance et de réassurance – Swiss Re, Munich Re, Gerling, Skandia, Storebrand – lançaient leurs premières alertes.

            Au vu des chiffres, il était limpide que le dérèglement climatique allait coûter fort cher. Regarder aujourd’hui les courbes des sinistres liés aux catastrophes « naturelles » permet de tout comprendre d’un seul coup d’oeil. Au tournant des années 80, les pertes économiques dues à des typhons, à des sécheresses ou à des tsunamis explosent, passant d’environ 200 milliards de dollars en 1989 à 700 en 2002. Tête des assureurs.

            En 2002 toujours, le puissant président de l’Association américaine des compagnies de réassurance, Franklin W. Nutter, déclare sans trembler : « L’industrie de l’assurance est la première menacée. Il est clair que le réchauffement de la planète pourrait mettre l’industrie en faillite. »

            C’est assez facile à comprendre. Assurer, c’est prévoir. Assurer a toujours été une balance entre des gains certains et des risques potentiels estimables. Tel n’est plus le cas avec la crise du climat, qui rebat toutes les cartes du grand jeu industriel. La célèbre compagnie britannique Lloyd’s vient de publier, le 12 juillet 2010, une étude menée avec une maison réputée dans la prospective, Chatham House. Il s’agit d’un appel à « décarboner » de toute urgence l’économie mondiale.

            Décarboner ? Ce néologisme restera, car il désigne l’action volontaire de moins gaspiller le carbone.

            Que dit le rapport ? Que c’en est fini. Que l’époque où l’humanité pouvait puiser sans réfléchir dans des sources d’énergie bourrées de carbone – pétrole, gaz, charbon – est derrière nous. Car tout ce carbone se transforme tôt ou tard en gaz à effet de serre, qui aggrave le réchauffement. Donc, un mur.

            Pour bien comprendre sa dimension, garder en tête ce chiffre inouï : il faudra trouver, d’ici à 2030, 26 000 milliards de dollars pour satisfaire les besoins d’énergie des humains, selon Nobuo Tanaka, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie. Une somme proprement inimaginable qui n’est encore à peu près rien. Car, dit la Lloyd’s, il faudrait dans le même temps opérer une « révolution énergétique » sans précédent qui nous libérerait au moins un peu de notre tragique addiction au pétrole. Bref, ça craint.

            Et les assureurs sont du même avis que les écologistes. Bref, au risque de se répéter, ça craint.

            Fabrice Nicolino.

             

            http://www.bakchich.info/26-000-milliards-a-trouver,11490.html


            • mokhtar h 30 juillet 2010 11:29

              Très clair. Très très instructif.
              Merci, Fabrice


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 11:53

              BA,
              merci de nous rappeler cette analyse de fabrice Nicolino,
              elle résume, tout comme celle de Naomi Klein, la réalité de la situation.


            • JL JL 31 juillet 2010 08:49

              « tout ce carbone se transforme tôt ou tard en gaz à effet de serre, qui aggrave le réchauffement. » (BA)

              Oui ? J’aurais dit : « tout ce carbone se transformerait tôt ou tard en gaz à effet de serre, qui aggraverait le réchauffement ».

              Sans revenir sur des consiédartions relatives au cyckle du carbone, je dirais que cette thèse du réchauffement climatique fait les affaires des industries de géo-ingéniéerie.

              Si un battement d’aile de papillon peut provoquer un ouragan (rires), quelles sont les conséquences des actions de géo-ingénierie ? Des chemtrails entre autres ?

              Comme dit Naomi Klein, citée par Olivier Cabanel : «  le peu de contrôle que nous exerçons sur les terribles forces naturelles interconnectées avec lesquelles nous jouons avec une telle insouciance. BP n’est pas capable de reboucher le trou qu’il a fait dans la Terre ».

              Notre monde est dominé par les géants de l’industrie et de la finance qui n’ont aucun respect, ni pour l’environnement, ni pour l’humanité. En dehors de leurs capacités à gérer leur business, ce sont des ignorants prédateurs.


            • JL JL 31 juillet 2010 08:54

              Chemtrails et géo-ingénierie

              Mais, pardon Olivier, pour ce hors sujet.

              Ce lien entre la menace que font peser ces fous sur l’humanité ne fait pas réagir les gouvernements. En revanche, ça ferait bouger l’industrie de la finance, en l’occurence, les assureurs. Bof, ils augmenteront les primes versées par les consommateurs que nous sommes. Les libéraux fustigent les impôts et les font baisser. Mais leurs conneries ont pour effet d’augmenter le coût des assurances :et contre ça, on ne voit aucun d’entre eux se plaindre.


            • olivier cabanel olivier cabanel 31 juillet 2010 09:19

              JL,
              merci bien au contraire,
              j’ai essayé à plusieurs reprises d’évoquer les chemtrails dans un article, mais ils ont été recalés régulièrement,
              je ne desespère pas pour autant,
              merci donc d’en avoir parlé.
               smiley


            • Harfang Harfang 30 juillet 2010 10:50

              Ce matin sur France Info, les titres :

              • le chassé croisé des vacances (la moitié du journal)
              • le prix du lait (une brève)
              • le prix du porc (une brève)
              • les violences dans le quartier de Villeneuve (un interview)
              • une très courte évocation de l’affaire Woerth/Bettencourt (une ultra-brève)
              • et c’est tout

              « Tout va très bien, madame la marquise... »

              • PhilVite PhilVite 30 juillet 2010 11:16

                >> Il y a également une mouche qui se serait écrasée sur une vitre de la tour Total de la Défense. Mais on ne sait pas très bien dans quelles circonstances et à quel étage. Plusieurs équipes de reporters ont été envoyées sur place pour éclaircir cette affaire et nous tenir minute par minute de l’avancée de l’enquête menée toutes affaires cessantes par le juge Courroye.


              • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 11:54

                Harfang,
                c’est exactement çà :
                ces journalistes sont des citoyens irresponsables.
                qu’ils ne s’étonnent pas de ne plus être lu, ou du moins crus.
                merci de ton commentaire.


              • Yérémiah Yérémiah 2 août 2010 03:05

                John Swinton rédacteur en chef du New York Times lors de son diner de départ à la retraite avec le New York Press Club, après qu’on l’ait invité à « ...porter un toast à la presse indépendante ».

                "Il n’y a pas au USA, à cette date de l’histoire du monde, de presse libre & indépendante. Vous le savez et je le sais. Il n’y a pas un seul d’entre vous qui ose écrire son opinion honnêtement, et si vous vouliez le faire, vous savez d’avance que cela ne sera jamais imprimé.

                Je suis payé chaque mois pour garder mes opinions honnêtes en dehors du journal avec lequel je travaille. D’autres parmi vous sont payés avec des salaires comparables pour les mêmes choses, et n’importe lequel d’entre vous qui serait assez fou pour écrire ses opinions honnêtement sait qu’il se retrouverait sur le pavé à chercher un nouveau travail.

                Si je me permets de donner honnêtement mon opinion dans une des parutions de mon journal, dans les vingt quatre heures j’aurai perdu mon boulot.

                Le travail du journaliste est de détruire la vérité : de bien mentir, de pervertir, de vilifier, de se prosterner aux pieds de Mammon, et de vendre son pays pour son pain quotidien.

                Vous savez cela, et je le sais aussi, quelle idiotie de vouloir porter un toast à la presse indépendante. Nous sommes les outils et les vassaux d’hommes riches dans la coulisse. Nous sommes des marionettes, ils tirent les ficelles et nous dansons. Nos talents, nos possibilités et nos vies appartiennent entièrement à d’autres.

                Nous sommes des prostituées intellectuelles.”


              • Lemaïsjekiff Nestor 30 juillet 2010 11:07

                Salut Olivier !

                Alain Peyrefitte a écrit : « Quand la Chine s’éveillera » ... J’ai malheureusement bien peur que ce cher prophète soit devancé par : « Quand la Terre se réveillera » !

                D’ailleurs plus je regarde les infos, plus je me dis qu’elle a déjà ouvert un œil !


                • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 13:08

                  Nestor,
                  oui, j’ai l’impression qu’elle a même ouvert les deux yeux !
                  sauf que les méidas « traditionnels » sont toujours dans une sorte d’aveuglement.
                  merci de ton commentaire.


                • Lemaïsjekiff Nestor 30 juillet 2010 11:11

                  « BP = Bombe Programmée ??? »


                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 13:09

                    Nestor,
                    belle trouvaille,
                    j’aurais du l’utiliser comme titre.
                    ce sera peut-être pour le prochain ?!
                     smiley


                  • JET67 JET67 30 juillet 2010 16:55

                    « BP = BIEN PIRE ??? »


                  • asterix asterix 30 juillet 2010 11:18

                    Merci Olivier ! Je pensais être un poisson perdu dans le brouillard. Maintenant, je sais que celui-ci bouffe toute la mer.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 13:11

                      astérix,
                      ou le contraire,
                      car si on y prète attention, les poissons sont les premiers menacés par ce qui se passe, et pas seulement eux, mais aussi le plancton,
                      et nous pauvres humains devrions nous inquiéter de cette situation.
                      merci de ton joli commentaire.


                    • mokhtar h 30 juillet 2010 11:26

                      Bonjour, Olivier
                      Pour l’honneur de la presse en général, Le Monde n’aurait jamais du écrire cet article mensonger avec un titre aussi insultant. J’ai été très indigné hier en lisant çà.
                      A croire que c’est fini : rentrez chez vous bonnes gens.
                      Je retiens cette phrase de Naomi Klein :
                      « Si l’ouragan Katrina a mis à nu la réalité du racisme, le désastre de BP a mis à nu quelque chose de beaucoup plus profondément occulté : le peu de contrôle que nous exerçons sur les terribles forces naturelles interconnectées avec lesquelles nous jouons avec une telle insouciance".
                      Il y a pas loin de 400 produits chimiques nouveaux qui rentrent annuellement dans le circuit économique sans contrôle public. Sans mise en œuvre du plus élémentaire principe de précaution. Sans compter les autres imprudentes d’opérations potentiellement dangereuses, avec de très très gros risques pour la vie et la sécurité des gens, des collectivités et même de larges zones.
                      Avec la raréfaction de pétrole et de gaz, les réponses à la question énergétique se font de plus dans des conditions de dangerosité de plus en plus grandes. Cf les essais nucléaires et la réalisation de travaux publics avec bombinettes atomiques effectués avec la complicité et l’initiative des Etats, sans aucune considération pour la vie environnante, y compris celles de leurs propres populations et ressortissants (voir les tous derniers articles de Morice à ces sujets, en Amérique et en Russie).
                      Il faut que les nations récupèrent le contrôle des ces sociétés transnationales et sur leurs propres dirigeants politiques : et particulièrement avec la mise en oeuvre prélable et intégrale du principe de précaution. Et des sanctions très dures à l’égard de contrevenants, suffisamment dissuasives à l’égard des autres. ET même des boycotts à l’égard des Etats qui protègent ce genre d’intérêts.

                      Outre mon soutien personnel pour le boycott de Bp, il me semble nécessaire de commencer à penser à un réseau des réseaux citoyens pour que nous ne votions plus pour ces gens là, partout dans le monde.
                      Un rêve : grâce à ce réseau des réseaux citoyens, (et entre autres) un annuaire muti-langues pour dénoncer nominativement (avec le max de leurs coordonnées) tous les pourris de ce monde, à commencer par certains de nos homme spolitiques et des cadres dirigeants de ces firmes transnationales, ainsi que des chaînes de Tv et de leurs journalistes aux ordres. Cà ne doit pas être difficile pour les millions d’Internautes que nous sommes.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 13:15

                        mokhtar,
                        c’est assez bien résumé.
                        j’aime bien cette proposition finale : le réseau internet a une part importante à jouer, car nous sommes d’abord des citoyens concernés, et passons au dela des messages traditionnels que les médias tentent encore de nous faire parvenir, sur l’air de « tout va très bien madame la marquise », comme le faisait justement remarquer un commentateur prédédent.
                        sans vouloir jouer les « prophètes de mauvaise augure », j’ai le net sentiment qu’il et bien trop tard, et que la « bombe » est amorcée.
                        espérant de tout coeur me tromper, mais il manque beaucoup d’intelligence et de sagesse à ceux qui ont été désignés pour gouverner.
                        merci de votre commentaire.
                         smiley


                      • Yaka Yaka 30 juillet 2010 17:36

                        @ Olivier

                        Selon wikipedia :

                        "Intelligence vient du latin intellegentia (faculté de comprendre), dérivé du latin intellegere signifiant comprendre, et dont le préfixe inter (entre), et le radical legere (choisir, cueillir) ou ligare (lier) suggèrent essentiellement l’aptitude à relier des éléments qui sans elle resteraient séparés.

                        L’intelligence est l’ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre eux. « 


                        Je ne pense pas que nos dirigeants manquent d’intelligence, ils ont souvent fait de grandes études (à part Sarko) dans lesquelles les selections sont rudes.
                        Cependant, quand on lit ceci (toujours selon wikipédia) :

                         »« La sagesse désigne le savoir et la vertu d’un être. Elle caractérise celui qui est en accord avec lui-même et avec les autres, avec son corps et ses passions (vertus de tempérance, de modération et de justice), qui a cultivé ses facultés mentales, tout en accordant ses actes à ses paroles. »


                        Là on est obligé d’admettre qu’il y a du boulot :)
                        Où est la vertu, où est l« accordance de ses actes à ses paroles » ?
                        Quand a lieu la selection par la sagesse chez nos dirigeants ? jamais
                        Cette notion est perdue, on lui préfère l’éloquence, la communication et l’ambition.


                      • robespierre55 robespierre55 30 juillet 2010 11:26

                        Merci M. Cabanel de continuer à suivre cette affaire gravissime, malgré un silence médiatique assourdissant.

                        Cependant, j’ai peur que la diffusion des informations que vous concentrez dans vos publications ne soit, malheureusement, limitée à un cercle d’initiés et que donc, au final, leur impact soit très limité.
                        C’est a force et la faiblesse de l’internet !

                        Amicalement, du sud-ouest.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 13:17

                          robespierre55
                          je ne crois pas que, comme vous le dites, nous ne soyons qu’un « cercle d’initiés »
                          je pense qu’il y a une vrai prise de conscience d’un plus grand nombre,
                          c’est peut-être mon coté optimiste ?
                          merci de votre commentaire.
                           smiley


                        • Muriel74 Muriel74 1er août 2010 15:52

                          Merci M.Cabanel pour ce nouvel article
                          Face à la désinformation que faire ? soutenons les vrais journalistes , les auteurs d’articles, les sites qui informent vraiment, et nous lecteurs informés transmettons aux autres ce que nous avons appris.
                          Redonnons leur une curiosité intellectuelle qu’ils ont oublié. Quand je pose la question à mes amis ou collègue de travail « que sais-tu de ce qui se passe dans le golfe du Mexique ? » les réponses sont parfois désespérantes mais bon...
                          je transmets par mail certains articles, je parle, j’informe, j’imprime pour ceux qui n’ont pas internet (eh oui il y en a plus qu’on ne croit) peu m’importe les réactions, c’est ce que je peux faire de mieux pour le moment à mon niveau ; Si la force d’internet est de m’informer, ma force personnelle est d’informer les autres


                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2010 16:52

                          Muriel,
                          merci de tes encouragements,
                          et merci surtout de faire circuler l’information,
                          il y a aussi une action simple et efficace a faire, pour ceux qui ont un compte face book, c’est d’y donner les liens de l’article,
                          à+
                           smiley


                        • ZEN ZEN 30 juillet 2010 11:37

                          Bonjour !
                          Dossier à suivre en permanence. Merci pour les infos.
                          A propos des réactions de N.Klein :
                          Naomi Klein dénonce cette « blessure » infligée par des intérêts court-termistes, la recherche du pétrole à tout prix... (Gulf oil spill - A hole in the world)
                          Elle souligne aussi le silence assourdissant des écologistes institutionnalisés, serviteurs du système, comme Greenpeace.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 30 juillet 2010 13:23

                            ZEN,
                            bonjour aussi,
                            bien sur, il y a écolo et écolo,
                            il y a quelques temps que je ne prête plus attentions aux agissements des Borloo, Lalonde, Lalande, et autres farfelus de l’écologie, dans lesquels je range aussi l’écolo bidon d’ushaïa,
                            il faut aussi remarquer les contradictions d’Obama, pour lequel BP et quelques autres ont été les financeur de sa campagne.
                            çà doit pas être facile à gérer.
                            d’ou l’intérêt du non financement des partis par les entreprises.
                            ce que n’a pas compris sarkozy, puisque s’il défend Bettencourt, c’est qu’il n’a que des choix limités, ce qui n’excuse rien.
                            mais comme disait Kipling « c’est une autre histoire »
                            quoique...
                             smiley


                          • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2010 16:54

                            Zen,
                            il est vrai que les verts ne sont pas prolixes sur le sujet, mais je serais plus prudent avec greenpeace,
                            si l’on en croit quelques commentaires à cet article, ils ne sont pas si silencieux.
                            merci de ton commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès