Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Alzheimer, mémoire et vieillissement

Alzheimer, mémoire et vieillissement

Après les lois de décentralisation, le rôle des départements a considérablement évolué. En plus de leur mission de solidarité envers les communes rurales, ils se sont vus confier tout ce qui touche au lien social, ce qui représente aujourd’hui, avec la distribution du RMI, plus de 75 % des dépenses de ces institutions.

Du RMI aux aides pour les familles, les enfants, les adolescents...
A Lyon, les Maisons du Rhône sont des antennes du Conseil général où toute personne en difficulté peut rencontrer une aide, que ce soit dans les domaines de l’enfance, de la famille ou des personnes âgées. Un problème avec un enfant en bas âge, une situation de handicap, une personne âgée isolée ou une famille en situation de détresse (problème de logement, d’addiction, de santé...) tous ces cas sont traités par un réseau de travailleurs sociaux, en lien avec un grand nombre d’institutions financées par le Conseil général lui-même (maisons d’accueil, centres d’hébergement, etc.).

Dr B. Fialaire,

Le Forum des personnes âgées

Pour le Dr Bernard Fialaire, élu, chargé des affaires sociales au Conseil général du Rhône, "avec le vieillissement constant de la population, le secteur des personnes âgées prend chaque année plus d’ampleur dans les activités du département". Et c’est pour faire le point sur l’action dans ce domaine que le Conseil général organise tous les ans un Forum sur ce sujet. Cette année le forum venait en préambule à la "semaine bleue" (du 15 au 21 octobre), et avait pour thème "La mémoire, l’histoire et l’oubli", d’après le titre du dernier ouvrage de Paul Ricoeur.
Une occasion de réfléchir sur la place faite aux "vieux" dans une société qui a tendance à médicaliser la fin de vie, et donc à transformer la vieillesse en maladie.

Le vieillissement de la population n’est pas un problème, c’est une chance !
Pour le sociologue Michel Billé, auteur de La Chance de vieillir et invité du forum, "il serait dommage de penser la vieillesse en termes d’épidémie". Dans nos sociétés contemporaines, vieillir ne paraît plus naturel. On s’inquiète de la faiblesse et de la dépendance. On pense que les personnes âgées pourraient être victimes de maltraitance de la part de familles non préparées à les supporter dans leur vieillissement. Dans ce contexte, c’est la société tout entière qui paraît désorientée.
En 1945, l’espérance de vie d’un ouvrier était... inférieure à l’âge de la retraite !
Selon Michel Billé la première des maltraitances est de mal poser les problèmes. Il y a un constat : en France, de plus en plus de gens vivent de plus en plus longtemps. Mais il faut aussitôt ajouter que l’âge de la vieillesse recule dans le même temps, et les années gagnées sont en général des années de bonne santé. Il faut se souvenir que lors de la création de la Sécurité sociale en 1945, l’espérance de vie d’un ouvrier était quasi égale, voire inférieure à l’âge prévu de la retraite !
Les retraités doivent retrouver le goût du risque
C’est donc notre système de valeurs qui doit être revu et il faudrait penser aux personnes âgées non seulement en termes de consommateurs, mais aussi en termes de producteurs de richesse. Car une personne âgée produit aussi, ne serait-ce que du lien social. Entre l’âge de la retraite et celui de la vieillesse, il y a maintenant une zone grise que les retraités pourraient utiliser pour développer des projets. D’où l’idée de leur redonner le goût du risque, "au détriment du principe de précaution".
Alzheimer et les troubles apparentés
Selon les organisateurs, "le forum devait proposer aux professionels invités une prise de recul et d’enrichissement en offrant deux temps distincts de réflexion, l’un centré sur les pratiques professionnelles, l’autre sur une réflexion plus générale sur « mémoire et vieillissement ». A ce titre on pense bien sûr à la perte de mémoire des anciens, qui est aussi celle de la société. Tout le monde a en tête les dernières images de l’ex-président américain Ronald Reagan ou de l’actrice Annie Girardot, atteints comme des millions d’autres personnes, par la terrible maladie d’Alzheimer. Ce forum n’était bien sûr pas un congrès médical, mais il a donné l’occasion aux médecins et spécialistes présents de présenter leur réflexion sur « La maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés », et d’échanger avec les professionels qui tous les jours ont affaire aux personnes souffrant de ces troubles.
La valeur symbolique du sommeil et du rêve
Il a permis, entre autres, d’aborder le rôle très important du sommeil, du rêve, car si la mémoire s’en va peu à peu, le rôle affectif des accompagnants est très important et jusqu’au bout la personne âgée peut apprendre à "se souvenir des belles choses".

www.LYonenFrance.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 18 octobre 2007 10:41

    Le journal « Le quotidien du médecin » dit que des chercheurs ont identifié dans le plasma une batterie de dix-huit protéines de signal capables de dépister une maladie d’Alzheimer (avec 90 % d’exactitude) et même de prédire si un déficit cognitif léger progressera dans les deux à six ans vers l’Alzheimer.

    Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille mon article « J’ai la mémoire qui flanche... » (194 votes dont 89 % favorables) qui fait le point sur cette maladie :

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=13677

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès