Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Amgen et GSK font pression sur la Ministre pour obtenir le remboursement (...)

Amgen et GSK font pression sur la Ministre pour obtenir le remboursement d’un médicament dangereux, le Prolia

Le 21 janvier, 3 sociétés savantes indépendantes (mais sponsorisées directement ou indirectement par les firmes pharmaceutiques GSK et Amgen) ont envoyé un courrier à Marisol Touraine, la Ministre de la santé, pour qu'elle agisse sur le prix et le remboursement d'un nouveau médicament dans l'ostéoporose, le Prolia.

Depuis que GSK a pris la tête du LEEM, le syndicat représentant l'industrie pharmaceutique, nous nous attendions à des actions de lobbying sans précédent et nous n'avons pas été déçus !

Le Prolia est un nouveau médicament pour traiter l'ostéoporose qui sera distribué par Amgen et GSK. Dans son numéro de février 2013, la revue médicale Prescrire, indépendante (elle !) de l'industrie pharmaceutique, a placé le Prolia dans sa liste des médicaments à retirer du marché (ou dans ce cas précis à ne pas voir sur le marché) :

Le denosumab (Prolia) en prévention des fractures dans l'ostéoporose et dans la "perte osseuse" au cours du cancer de la prostate, expose à des douleurs dorsales et musculosquelettiques, et à des infections liées aux effets immunodépresseurs de cet anticorps monoclonal (n°329 p. 168-172 [NDLR : Prescrire déclarait à l'époque : Peu d'efficacité en termes de fractures, beaucoup trop de risques]). Dans la "perte osseuse", on ne connaît pas de médicament satisfaisant ;

Difficile pour les 2 firmes qui souhaitent commercialiser ce nouveau médicament de négocier un prix acceptable. Il va donc falloir pousser fort ! Très fort !

Pour ce faire, pas question de foncer tête baissée. Il convient plutôt de demander aux 3 sociétés savantes les plus reconnues sur le sujet d'aller défendre ce médicament.

Première société savante : la Société Française de Rhumatologie. Ni Amgen, ni GSK ne figurent dans la liste des sponsors affichés de la SFR. C'est oublier qu'Amgen et GSK se sont récemment offert et partagé un stand lors du dernier congrès de la SFR.

Deuxième société savante : le GRIO. La liste de leurs sponsors industriels apparaît ici. Elle est directement financée par Amgen et GSK.

Troisième société savante : la Société Française de Gériatrie et Gérontologie a décidé de cacher l'origine de ses financements. Pas vu pas pris. Ca c'est malin !

La lettre adressée à la Ministre est disponible sur le site du GRIO ou de la SFR.

Extraits choisis du courrier, signé par les présidents des 3 sociétés savantes :

Madame la Ministre,

Nous avons appris l'échec des négociations entre la société AMGEN et le C.E.P.S. concernant le prix du médicament PROLIA* indiqué dans le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique et par conséquent l'impossibilité d'avoir ce traitement remboursé pour nos malades.

Quelles que soient les raisons de cet échec, nous voulons vous dire au nom de la Société Française de Rhumatologie (SFR), de la Société Française de Gériatrie et de Gérontologie (SFGG) et du Groupe de Recherche et d'Information sur les Ostéoporoses (GRIO) notre réelle déception face à cette information. Nous pensons qu'il s'agit d'un traitement innovant (...)

Nous ne savons pas dans quelle mesure cette situation est irréversible. C'est pourquoi nous vous sollicitons en tant que Ministre de la Santé, particulièremlent vigilante sur les problèmes de la santé de la femme, pour voir dans quelle mesure nous pourrions enfin proposer ce traitement dans le cadre des recommandations de la HAS. (...)

Nous tenons à vous préciser que notre démarche est totalement indépendante de la société AMGEN. Bien sûr, en tant qu'experts nationaux de l'ostéoporose, certains d'entre nous ont des conflits d'intérêt avec cette société, notamment pour avoir participé au développement de ce médicament qui est également une belle aventure scientifique.


Curieusement, les présidents de ces 3 sociétés savantes ont omis de mentionner la firme pharmaceutique GSK, également intéressée dans l'affaire puisqu'elle commercialisera le Prolia aux côtés d'Amgen. Inutile d'éclabousser le nouveau numéro 1 du LEEM, également Président de GSK France, un mois et demi après sa nomination.

Inutile surtout d'associer le nom de Marisol Touraine plus que nécessaire à celui de GSK. Sa présence en 2009 en tant que coordinatrice du "Débat Avenir de la Santé", une opération de lobbying (de plus) de GSK est déjà suffisamment pénible. Plus d'info sur le sujet ... directement sur le site internet de GlaxoSmithKline.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • leypanou 14 février 2013 17:45

    Traitement de l’ostéoporose ? Voilà une belle affaire. Lisez le livre du Dr J Seignalet L’alimentation ou la 3ème médecine qui parle de maladies auto-immunes. Les labos n’ont pas intérêt à ce que les pouvoirs publics mettent le paquet sur la prévention, et dans ce cas particulier, l’industrie laitière aussi.

    Le jour où les pouvoirs publics mettront le paquet sur la prévention, beaucoup de rentes de situation se tariront au fur et à mesure. La dénonciation de conflit d’intérêt est un premier pas dans l’éducation de masse pour la prise de conscience.


    • rhumato75 1er octobre 2013 22:46

      Bonjour, 

      Juste pour apporter quelques précisions à votre article... 
      Vous marquez « Il convient plutôt de demander aux 3 sociétés savantes les plus reconnues sur le sujet d’aller défendre ce médicament »... Vous étiez donc à la réunion de ces sociétés pour affirmer de tels propos ? Personnellement, j’y étais et cette décision de Lettre à la Ministre était bel et bien indépendante de l’industrie ! Bien entendu, dans cette demande, vous oubliez de dire que les associations de patients sont montées au créneau... mais bien sur, cela est moins médiatique comme info ! 
      Peu importe les querelles... depuis hier, le médicament est enfin remboursé en France... pour le plus grand bien des patients ! 
      Bien cordialement

      • lundehund 21 octobre 2013 12:09

        Bonjour,


        Je découvre cet article avec je ne peux être d’accord en ma qualité de patient. Que feriez vous Messieurs si vous étiez un homme atteint d’ostéoporose depuis 1998 qui a plusieurs fractures : vertèbres (sous morphine a cause des douleurs), cotes, cheville, omoplates sur lequel aucun des médicaments traitants l’ostéoporose ne fait effet. Mon ostéoporose est due à des prises de corticoïdes massifs prescrits inconsidérément par mon ancien médecin traitant. Avec vous écrit sur les corticoïdes. ?
        J’ai été traité 24 mois par FORSTEO (tériparatide) c’est le seul médicament qui a agit, ce médicament ne peut être pris plus de 18 Mois. Depuis ma densité osseuse ne cesse de baisser.
        Mon rhumatologue en dernier recours m’a proposé le PROLIA, que je paie de sur mes deniers et qui ne m’est pas remboursé par ma caisse de sécurité sociale, c’est ma seule alternative actuellement. 

        Je trouve que c’est assassin d’écrire un article pareil, pour des sous entendus de relations entre laboratoires et sociétés savantes. Comment voulez-vous faire pour connaitre un médicament. Nos fabricants de voitures ne retirent t’ils pas leurs encarts publicitaires aux journaux qui critiquent leur marque, c’est la mort de ces journaux.

        Vous n’argumentez même pas sur les effets secondaires ou les biens faits de ce médicaments qui commence à avoir du recule en particulier aux USA et au Canada.

        L’auteur de cet article est un irresponsable. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès