Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > ANSM : le poisson pourrit toujours par la tête

ANSM : le poisson pourrit toujours par la tête

Plus jamais de Mediator ! L'AFSSAPS est morte, vive l'ANSM. Le relooking extrême des autorités de santé par Xavier Bertrand relève davantage d'une opération de communication que d'une réforme en profondeur. A l'exception de quelques têtes symboliques qui ont sauté, les relais de Big Pharma sont toujours bel et bien en poste. Le plus symbolique d'entre eux : Jean-François Bergmann, Vice-Président de la Commission d'AMM.

Le Professeur Bergmann s'est exprimé il y a quelques jours sur le brûlot des professeurs Even et Debré : "Le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux". Nous ne reviendrons pas sur cet ouvrage rédigé à la va-vite par deux mandarins retraités, frustrés de s'être fait voler la vedette du pourfendeur de Big Pharma par le Dr Frachon. Avec son livre et sa pugnacité, elle a plus apporté au système que cet ex-doyen et ce député qui ont pourtant eu en leur temps largement les moyens de corriger ce qu'ils dénoncent aujourd'hui. Nous sommes désolés, mais c'était avant qu'il fallait agir ! Ils appartiennent au passé. Intéressons-nous plutôt au présent... et au futur !

Le Professeur Bergmann a plusieurs casquettes :
- Vice-Président de la Commission d'AMM à l'Agence du Médicament (ANSM)
- Médecine interne à l'Hôpital Lariboisière
- Et probablement le plus polyvalent visiteur médical de tous les temps

Cette dernière casquette est affligeante ! Dans notre article de juillet 2011, nous relations l'exécution au Sénat du Professeur Bergmann par le Sénateur Autain :

"M. François Autain, président. - Je ne vois aucune objection à ce que vous participiez aux essais financés par Sanofi-Aventis et que vous en fassiez bon usage. Le problème vient simplement du fait que vous participiez également à la commission chargée d'autoriser la mise sur le marché de médicaments produits par le même laboratoire pharmaceutique. Le règlement de l'Afssaps est très clair, contre les conflits d'intérêts. Or, ce que je constate, c'est que les quatorze membres de votre commission qui ont des liens d'intérêts avec Sanofi-Aventis, ont pris part à des décisions sur des médicaments fabriqués par ce même laboratoire : c'est violer le règlement de l'Afssaps, voilà où est le problème ! C'est arrivé en septembre 2010. "

Car en effet, le Professeur Bergmann avouait lui-même à l'époque travailler activement pour toute l'industrie pharmaceutique.

Qu'en est-il aujourd'hui ?

Le site de l'ANSM nous explique qu'il s'agit d'une "Personnalité choisie en raison de sa compétence scientifique dans le domaine de la chimie analytique, de la pharmacie galénique, de la toxicologie expérimentale, de la pharmacologie clinique, de la pathologie et de la thérapeutique".

La déclaration d'intérêts du Professeur Bergmann nous enseigne que depuis début 2011, c'est à dire au moment où le scandale du Mediator battait son plein, il a reconduit et/ou signé de nouveaux partenariats avec de nombreuses firmes pharmaceutiques.

En ces temps tendus pour Big Pharma, il est essentiel de se rapprocher des personnes clés des commissions de l'ANSM. Pour JF Bergmann, les affaires fleurissent !
La liste ci-dessous provident du site officiel de l'ANSM. Il s'agit des liens d'intérêts du Professeur Bergmann avec l'industrie pharmaceutique :

GENZYME METHODOLOGIE DES ESSAIS POUR LES MALADIES RARES Rémunération personnelle du 17/11/2011 au 03/01/2012
DAIICHI Hokusai, edoxaban co-investigateur du 15/02/2011 au
BMS Apixaban Co-invetigateur du 10/10/2007 au
ALLERGAN Botox en urologie Aucune rémunération du 07/12/2011 au 07/12/2011
CELGENE TRAITEMENTS DU MYELOME MULTIPLE Rémunération personnelle du 22/11/2011 au 23/11/2011
LILLY nouvel agent d'anabolisme musculaire Rémunération personnelle du 27/10/2011 au 28/10/2011
GILEAD NIT eviplera Rémunération personnelle du 07/11/2011 au 07/11/2011
STALLERGENES NIT pour le CT d'OROLAIR Rémunération personnelle du 17/08/2011 au 17/08/2011
ROCHE analyse dossier transparence vémurafemib Rémunération personnelle du 05/10/2011 au 05/10/2011
SANOFI analyse audition HAS Jevtana Rémunération personnelle du 28/09/2011 au 28/09/2011
ASTRAZENECA analyse dossier transparence AXANUM Rémunération personnelle du 04/10/2011 au 14/10/2011
GSK traitements du mélanome Rémunération personnelle du 09/09/2011 au 09/09/2011
GSK acces au marché et remboursement de belimumab Rémunération personnelle du 28/06/2011 au 29/08/2011
SANOFI reunion KOL middle east (Paris) prevention TVP en médecine, place des traitements oraux Rémunération personnelle du 30/06/2011 au 30/06/2011
GSK benlysta : procedure de remboursement Rémunération personnelle du 15/06/2011 au 15/06/2011
BRIDGEHEAD (LONDON) reumbursement and pricing, european view : constipation and PTC Lymphoma Rémunération personnelle du 22/06/2011 au 24/06/2011
REMEDICA MEDICAL EDUCATION (LONDON) THROMBOSIS MANAGEMENT 2011 : Risk Assessment Models (RAM) for prevention of venous thrombosis in medical patients Barcelona Rémunération personnelle du 17/06/2011 au 18/06/2011
ASTRAZENECA analyse dossier de transparence ticagrelor Rémunération personnelle du 06/04/2011 au 14/06/2011
BMS nouveaux anticoagulants oraux Rémunération personnelle du 21/05/2011 au 21/05/2011
ASTRA-ZENECA "real word evidences" et données/dossier necessaires pour le remboursement (ticagrelor) Londres Rémunération personnelle du 12/05/2011 au 12/05/2011
GSK 2/3 réunions de 2 heures par an (300 Euros de l'heure) discussion du plan de développement de molécules à nom codé (type GSK xyz) sans connaissance du nom commercial et toujours très en amont de l'AMM (au moins 5 ans) - critères méthodologiques les plus pertinents pour la commission de la Transparence Rémunération personnelle du 26/04/2011 au 26/04/2011
DAIICHI Hokusai, edoxaban co-investigateur du 15/02/2011 au
LILLY Conseil en développement Rémunération personnelle du 24/02/2011 au 25/02/2011
NOVARTIS Conseil en développement - Fingolimod Rémunération personnelle du 21/02/2011 au 18/03/2011
BAYER Rivaroxaban co-investigateur du 01/01/2006 au 25/02/2011
BMS Apixaban co-investigateur du 10/10/2007 au
SANOFI-AVENTIS Lifenox (enoxaparine) steering committee adjudication committee du 01/02/2008 au 09/11/2011
BAYER MEDICATION FAMILIALE Conseil en développement : participation à l'élaboration de documents sur la prise en charge du reflux gastro-eosophagien (place des IPP en automédication) rémunération personnelle du 15/03/2010 au 12/12/2010
SANOFI-AVENTIS Conseils anticoagulants rémunération personnelle du 01/01/2003 au 19/01/2011
NYCOMED Conseil en développement Rémunération personnelle du 10/02/2010 au 11/03/2011
GSK Conseil en développement Rémunération personnelle du 01/01/2005 au 23/02/2011
NOVARTIS CONSEIL EN DEVELOPPEMENT Rémunération personnelle du 07/07/2010 au 11/10/2010
LILLY RELATION INVESTIGATEURS/PROMOTEURS/EVALUATEURS Rémunération personnelle du 11/06/2010 au 11/06/2010
BAYER MEDICATION FAMILIALE CONSEIL EN DEVELOPPEMENT Rémunération personnelle du 15/03/2010 au
NOVARTIS COMEDIMS ATHENES Rémunération personnelle du 22/02/2010 au 23/02/2010
GSK PHARMACIE HOSPITALIERE NICE Rémunération personnelle du 01/04/2010 au 02/04/2010
LILLY MUNICH Rémunération personnelle du 22/03/2010 au 23/03/2010
BMS CONSEIL DEVELOPPEMENT Rémunération personnelle du 22/01/2010 au 17/11/2010
NYCOMED CONSEIL DEVELOPPEMENT Rémunération personnelle du 10/02/2010 au
BMS CONSEIL DEVELOPPEMENT Rémunération personnelle du 22/01/2010 au 23/01/2010
GSK CONSEIL DEVELOPPEMENT Rémunération personnelle du 01/01/2005 au
SANOFI AVENTIS conseil anticoagulants Rémunération personnelle du 01/01/2003 au
ASTRAZENECA CONSEIL DEVELOPPEMENT -enseignements a la Lecture Critique d'Articles et sur la méthodologie de l'évaluation (2 ou 3 par an) Précision apportée par mail le 06/04/11 Rémunération personnelle du 01/01/2002 au 31/12/2010
BMS apixaban co-investigateur du 10/10/2007 au
BAYER rivaroxaban co-investigateur du 01/01/2006 au
SANOFI-AVENTIS lovenox (enoxaparine) co-investigateur du 01/02/2008 au
AVENTIS Journée de gerontologie : prevention des thromboses rémunération personnelle du 04/11/2009 au 04/11/2009
GSK Risques thrombotiques en médecine interne : SNFMI rémunération personnelle du 10/12/2009 au 10/12/2009
ASTRAZENECA Proches(s) parent(s) ayant un lien d'intérêt du 01/01/2008 au 23/03/2010
GSK CONGRES SNFMI : systèmes d'alerte pour l'evaluation du risque thrombotique Rémunération personnelle du 11/12/2008 au 11/12/2008
SANOFI AVENTIS SYMP0 CONGRES P2T : note d'information dans les essais cliniques Rémunération personnelle du 01/04/2008 au 30/04/2008
SANOFI AVENTIS protocole LIFENOX Co-investigateur , sterring committee du 01/02/2008 au
SANOFI AVENTIS conseil sur le développement des HBPM Rémunération personnelle du 01/01/2003 au
ASTRAZENECA conseil en développement Rémunération personnelle du 01/01/2002 au
ASTRAZENECA Proches(s) parent(s) ayant un lien d'intérêt du 03/01/2006 au 19/12/2007
GSK conseil en développement Rémunération personnelle du 01/01/2005 au
BMS protocole ADOPT Rémuneration versée au budget de l'URT du 10/10/2007 au
LEO protocole IRIS rémunération versée au budget de l'URT du 08/03/2006 au 31/01/2008
BAYER essai clinique "anticoagulant" Rémunération versée au budget de l'URT du 01/01/2006 au
BMS protocole ADOPT Rémuneration versée au budget de l'URT
BAYER essai clinique "anticoagulant" Rémunération versée au budget de l'URT du 01/01/2006 au
BMS Protocole Castle - essai clinique "Atazanavir" Rémunération versée au budget de l'URT du 01/10/2006 au 13/11/2007
LEO protocole IRIS rémunération versée au budget de l'URT du 08/03/2006 au
SANOFI AVENTIS conseil sur le développement des HBPM Rémunération personnelle du 01/01/2003 au
ASTRAZENECA conseil en développement Rémunération personnelle du 01/01/2002 au
GSK conseil en développement Rémunération personnelle du 01/01/2005 au
NOVARTIS Conseil en méthodologie Rémunération personnelle du 01/06/2007 au 15/11/2007
PFIZER Conseils en méthodologie Rémunération personnelle du 04/09/2007 au 23/11/2007
ASTRAZENECA Proches(s) parent(s) ayant un lien d'intérêt du 03/01/2006 au

Avec autant de liens d'intérêts, difficile d'imaginer que le Professeur Bergmann puisse réellement garder une réelle indépendance d'esprit lorsqu'il s'exprime sur la politique du médicament en France.

En conservant à la tête des commissions clés de l'ANSM des "experts" très largement financés à titre personnel par l'industrie pharmaceutique, nous ne pouvons que penser qu'il y aura d'autres Mediator ! Xavier Bertrand a l'époque a joué d'effets d'annonce mais n'a clairement pas désinfecté les agences comme il aurait du le faire. Que fait le nouveau gouvernement sur le sujet à part critiquer le précédent ? Les firmes ont toujours leur place au plus haut niveau de la commission d'AMM par l'irréprochable voix de son vice-président.

Et pas seulement puisque le Professeur Bergmann a réussi à faire nommer son beau-frère le Professeur Joseph Emmerich à la tête des médicaments en cardiologie, endocrinologie, gynécologie, urologie à l'ANSM ! Voilà qui va intéresser les Sanofi, AstraZeneca, Pfizer etc. (voir liste ci-dessus) Une véritable petite entreprise familiale ! Il peut vraiment se réjouir : "Décidément, ma petite entreprise ne connaît pas la crise !"

Nous ne pouvons enfin que rester sceptiques quand le Professeur Bergmann plaide pour la rédaction "d’un guide officiel recensant les 1.000 médicaments vraiment nécessaires pour soigner des Français en proie au doute depuis le scandale du Mediator." (JDD) Pas sûr qu'il se fâche avec ses copains...

Vivement la mise en application de la Loi Bertrand qui rendra obligatoire la publication des sommes perçues des firmes pharmaceutiques par ces individus. Nul doute qu'elle sera riche d'enseignements.

Nous ne manquerons pas de publier sur le sujet.

Références :

Vers un grand ménage du médicament, Le JDD, 06/10/2012

Pour autoriser un médicament, va voir Vittecoq et Bergmann, ce sont des copains !, Agoravox, 16 juillet 2011

Audition de MM. Daniel Vittecoq, président, et Jean-François Bergmann, vice-président, de la commission d'autorisation de mise sur le marché de l'Afssaps, Sénat, 28/03/2011


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • loulou 23 octobre 2012 12:22

    je ne suis pas du tout un spécialiste de la médecine ou de la pharmacie, mais je trouve que votre article est éclairant sur les dessous de ces spécialités. Il mérite des remerciements. alors : MERCI.


    • mrdawson 23 octobre 2012 14:09

      Comment être expert dans un domaine sans multiplier les liens et les conflits d’intérêt potentiels ? La question est plus compliquée qu’il n’y paraît.


      • leypanou 23 octobre 2012 16:19

        Si vous dites qu’il n’y a que de la recherche privée, alors je suis d’accord avec vous. Et c’est là le vrai danger de la LRU qui oblige les établissements d’enseignement à chercher des financements privés. Quand certains enseignements ne sont financés que par des fonds privés, alors la boucle est bouclée : on ne mord pas la main qui vous nourrit. Alors on peut toujours sortir des banalités hypocrites du genre qu’un tel a été choisi pour ses compétences, cela ne change rien à l’affaire. La formation continue des médecins financée par des entreprises privées est également une aberration.

        Il y a beaucoup de choses qui méritent d’être changées complètement en France. Mais ce n’est pas demain que cela va se faire : trop d’intérêts tiennent au statut quo.


      • leypanou 23 octobre 2012 16:22

        @auteur :

        vous ne risquez pas d’être invité à une émission de C dans l’air où on se contente de suivre le chemin battu, à quelque variante près.


        • Unevoixoff Unevoixoff 23 octobre 2012 16:36

          Bonjour et merci pour un article aussi éclairant sur les conflits d’intérêts.
          J’espère que vous nous ferez part également de vos appréciations concernant la sortie prochaine du livre de Monsieur Lajoux, patron du LEEM (les entreprises du médicament) et également Directeur général de Sanofi et patron du groupe du même lobby à l’Assemblée Nationale.
          Très curieusement, comme Debré et Even qui ont fait un coup publicitaire avec leur bouquin (qu’ont-ils fait avant ?) on suppose que Monsieur Lajoux va sortir un grand pensum sur l’industrie du médicament... Quid de la vérité ? Quid des différents « pseudos » scandales sanitaires qui touchent notre pays depuis des années. Va-t-il nous sortir un nouveau bouc émissaire ?


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 octobre 2012 22:18

            L’industrie pharmaceutique investit chaque année 40 millions d’Euro pour financer le lobbying à Bruxelles pour influencer la législation et permettant ainsi de préserver voire étendre leurs intérêts financiers.
             
            Les lobbyistes de l’industrie influencent les décisions prises par l’EMA (European Medical Agency).
            Cette agence européenne évalue, coordonne et supervise le développement des nouveaux médicaments à usage humain et vétérinaire dans l’Union européenne. Son autorité s’exerce à travers les Agences nationales (en France, l’ANSM : Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et produits de santé, en Belgique, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de la santé, etc...).

            Conclusion : L’ANSM est contrôle par les lobbyistes de l’industrie pharmaceutique de Bruxelles et ne peut donc plus remplir son mission pour la quelle elle été destine c’est à dire de de veiller sur la sécurité pharmaceutique !


            • sirocco sirocco 24 octobre 2012 00:49

              Ces pratiques qui gangrènent le monde du médicament affectent tout pareillement les milieux scientifiques intervenant sur des problèmes de santé publique tels que les OGM.


              • ajfc 24 octobre 2012 11:47

                Après l’affaire du médiator, tout le monde veut exclure la possibilité de liens/conflits d’intérêt. Voici comment contourner les règles prévues.
                1) je suis expert, j’ai des enfants entrant dans la vie active, je les envoie à l’étranger chez un prestataire ou une filiale de mon corrupteur.
                2) je suis patron de service de médecine, j’ai un adjoint qui participe aux essais, j’en ai un autre qui travaille à l’agence et ne participe pas aux essais mais pourra bénéficier d’appareils haut de gamme achetés grâce à l’argent des essais.,
                3) si je suis sage j’aurai un beau poste après...
                d’autres possibilités peuvent être imaginées.
                La corruption est possible grâce à l’inégalité d’information entre l’expert et la communauté scientifique. La mise à disposition du public des données brutes des essais était la première proposition du groupe de Dominique COSTAGLIOLA. Cette proposition n’a pas été retenue. Elle sera discutée en novembre à l’EMA mais l’EMA nous parle de transparence depuis 1997 et le médiateur européen se bat toujours pour que l’EMA rende publiques des données.
                Et si on dispose des mêmes informations que celles dont disposent nos experts, on pourra en plus savoir s’ils sont bons.
                On peut crier haro sur les conflits d’intérêt mais cela ne règle qu’une petite partie du problème (cf livre de Ben goldacre : Bad Pharma)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès